39
Commentaires

Dans les jités, Angélique la séquestrée bat le député meurtrier

Alors, séquestrée ou pas, Angélique

Derniers commentaires

A ma connaissance, le seul article à souligner la surprenante "discrétion" des médias (qu'il s'agisse de la presse écrite, des télés ou des radios) sur l'affaire Demange. Et surtout, les excuses absolutoires ressassées à chaque reportage (d'ailleurs à écouter les rares reportages sur le sujet, c'était presque la faute des électeurs qui avaient eu l'audace de mettre à terre cet homme bléssé. Et je caricature à peine...) J'ai connu les gratte-papier du service société moins complaisants !

Exemple de justifications toutes prêtes:
"en ces temps de discrédit du pouvor politique, il est de notre devoir de ne pas jeter d'huile sur le feu."
Ou encore:
"ce n'est pas ce que demande le public. Une affaire de séquestration contre un député meurtrier, allons, soyons sérieux. Quand moi, rédacteur en chef, je rencontre le petit peuple sur les marchés ou dans le metro, il vote majoritairement pour la sequestrée"
Ou même:
"Nous avons traité les 2 sujets à égalité mais l'apport d'informations nouvelles et importantes sur l'affaire de la sequestrée ont mécaniquement (et tout à fait involontairement bien sûr, pas de théorie de la conspiration s'il vous plait) entrainé une surface médiatique plus importante. La campagne gouvernementale sur les dangers de l'internet d'une part, et notre proximité professionnelle avec le monde politique d'autre part, n'ont rien à y voir"
[quote=En résumé, il est reconnu qu'une adolescente de moins de 15 ans qui a une relation sexuelle avec un homme n'a pas encore suffisamment de discernement pour affirmer que son consentement à cette relation ne soit pas induite par l'adulte. Mais, un jeune de 13 ans a suffisamment de discernement pour comprendre que le jeu stupide qu'il a inventé peut tuer. Alors qu'un automobiliste ivre n'a pas suffisamment de discernement pour comprendre qu'il peut tuer]

Très belle mise en perspective.

A quelques mois près il ne pourrait y avoir de charges retenues contre ce "mutli récidiviste pédophile".
La loi française fixe l'âge de la majorité sexuelle à 15 ans. Si on a fixé cet âge, c'est qu'en dessous on considère que les adolescentes, même si elles portent des strings et des pantalons taille basse, sont encore des personnes vulnérables. Alors, qu'elle ait été consentante ou pas, cela n'excuse pas l'attitude d'un pervers qui abuse de sa jeunesse (Super Annie)

En revanche, en matière criminelle, les mineurs de 13 à 16 ans peuvent être placés en détention provisoire pour une durée de 6 mois exceptionnellement renouvelable une fois.
Souvenez-vous de cette affaire en août 2008 : Les deux cousins (13 et 14 ans), soupçonnés d'avoir tué un bébé en jetant une pierre, ont été mis en examen et placés en détention provisoire pour "violence volontaire ayant entraîné la mort sans intention de la donner sur un mineur de moins de 15 ans".
Pour ce geste stupide et irréfléchi, la qualification de "violence volontaire" fait encourir à ces 2 jeunes mineurs de moins de 15 ans une peine de 20 ans de prison.

Quant à l'accident mortel provoqué par un automobiliste en état d'ivresse, il sera qualifié d'"homicide involontaire" avec une peine maximale encourue de 10 ans de prison

En résumé, il est reconnu qu'une adolescente de moins de 15 ans qui a une relation sexuelle avec un homme n'a pas encore suffisamment de discernement pour affirmer que son consentement à cette relation ne soit pas induite par l'adulte.
Mais, un jeune de 13 ans a suffisamment de discernement pour comprendre que le jeu stupide qu'il a inventé peut tuer Bonifacio : les deux adolescents écroués
Alors qu'un automobiliste ivre n'a pas suffisamment de discernement pour comprendre qu'il peut tuer Détermination et sanction de la conduite en état d'ivresse.

Et cerise sur le gâteau, cette minute de silence observée par nos députés en mémoire d'un meurtrier.

Ne serait-ce pas nos "représentants" et "gouvernants" qui n'auraient pas atteint l'âge de la majorité pour avoir aussi peu de discernement ???
ouuuuuuuuuuuuuu, c'est quoi cette pub???????!!!!!
"le danger est dans la chambre des enfants" si on met un ordinateur + connection internet dans leur chambre! je suis toujours choquée qu'on ne comprenne pas qu'avant de mettre un contrôle parental, il faut surtout ne pas laisser un enfant avec, dans sa chambre, porte close, tv, net, jeux vidéo... c'est quand même pas si compliqué de savoir ce que fait son enfant et de s'occuper un minimun de lui! ça me sidère...
Tiens tiens tiens, comme par hasard. Nadine Morano, moins de 48h après cet enlèvement et ce viol d'une petite fille par un pédophile récidiviste, nous a déjà concocté un clip choc qui va être traduit en 27 langues et diffusé dans toute l'Europe. A vous de juger...

Edit : Joyeux noël...
Bonsoir,

point commun entre The King of the world et le député assassin suicidé. Leur taille et un ego surdimensionné.

Devinez qui a écrit cela et pour qui?

*******************************
Que peut-il ? Tout.
Qu’a-t-il fait ? Rien.

Avec cette pleine puissance, en huit mois un homme de génie eût changé la face de la France,
de l’Europe peut-être.

Seulement voilà, il a pris la France et n’en sait rien faire. Dieu sait pourtant que le Président se démène : il fait rage, il touche à tout, il court après les projets ; ne pouvant créer, il décrète ; il cherche à donner le change sur sa nullité ; c’est le mouvement perpétuel ; mais, hélas ! cette roue tourne à vide.

L’homme qui, après sa prise du pouvoir a épousé une princesse étrangère
est un carriériste avantageux. Il aime la gloriole, les paillettes, les grands mots, ce qui sonne, ce qui brille, toutes les verroteries du pouvoir. Il a pour lui l’argent, l’agio, la banque, la Bourse, le coffre-fort. Il a des caprices, il faut qu’il les satisfasse.

Quand on mesure l’homme et qu’on le trouve si petit et qu’ensuite on mesure le succès et qu’on le trouve énorme, il est impossible que l’esprit n’éprouve pas quelque surprise.
On y ajoutera le cynisme car, la France, il la foule aux pieds, lui rit au nez, la brave, la nie, l’insulte et la bafoue !

Triste spectacle que celui du galop, à travers l’absurde, d’un homme médiocre échappé ».

**********************************

Bonne soirée
Bernard Accoyer répond à Martine Billard: "La formule employée a volontairement permis de ne pas dédier cette minute et il n'a été fait aucune mention à un ultérieur hommage comme il est d'usage"...

Donc voilà la solution: on ne sait pas trop quoi faire (à part la minute de silence, c'est d'usage!) alors on va taire tout même ce qui va ressembler à une quelconque justification de ce silence, comme ça on pourra rien nous reprocher, on pourra rien nous dire! On aime tellement ça le silence!
Tout à fait d'accord avec tout ce qui précède. Juste une remarque, la victime c'est sa femme, sa compagne ou sa maîtresse ? Ces trois mots qui ont été repris ci-dessus ou qui ont été employés dans diverses sources, articles et compte-rendu ne seraient-ils pas aussi révélateurs de la manière de traiter cette information ?
Il me semble que compte tenu de l'âge de l'adolescente (14 ans) même si elle était consentante, on est en dessous de la majorité sexuelle fixée à 15 ans en France. Si on a fixé cet âge, c'est qu'en dessous on considère que les adolescentes, même si elles portent des strings et des pantalons taille basse, sont encore des personnes vulnérables. Alors, qu'elle ait été consentante ou pas, cela n'excuse pas l'attitude d'un pervers qui abuse de sa jeunesse.

DS critique N Moreno : pour être franche, elle m'agace prodigieusement à jouer les mères-la-pudeur et, à l'image de tous les ministres de Sarkozy tels que V Pécresse, à balader sa "vertu" de plateaux en plateaux. D'un autre côté, j'apprécie qu'on rappelle qu'on ne peut pas laisser les jeunes seuls à surfer ou collés derrière la TV. A force de projeter les enfants et les adolescents dans le monde des adultes de plus en plus tôt et sans encadrement, ils peuvent non seulement être en danger quand à l'autre bout dialoguent des gens ignobles, mais ils sont surtout en danger de grandir trop vite. J'avais vu un psy à la TV. On lui demandait ; "que pensez-vous des adolescents, docteur ?". Lui " vous savez l'adolescence maintenant ça va de 7 à 33 ans !!!" A force de grandir trop vite, avec la panoplie de petite femme sexuée pour les filles, on se retrouve adulte à fréquenter les Gloubiboulga nights et à dormir avec un doudou à 30 ans. Alors je pense que c'est bien de rappeler aux parents leur rôle de filtre et d'éducation même si cela vient d'une ministre en mal de reconnaissance.

Pour ce qui est de la minute de silence pour le député qui a tué sa femme, je l'ignorais et je suis écoeurée. Je ne sais pas si cet homme a agi par colère mais qu'on lui rende un hommage solemnel au sein d'un symbole de la république, c'est honteux ! Personne ne pense à sa femme qu'il a tuée ? Dans un registre moins dramatique, ça me fait penser à Zidane qu'on encense alors qu'il a montré à des missions d'enfants qu'on pouvait donner des coups de boule quand on a les nerfs sur un terrain de sport. Mais, là encore il ne faut pas s'attaquer aux symboles.
Décidément, Nadine Morano est fière de sa phrase expliquant que "le danger se trouve à présent dans la chambre des enfants", puisqu'elle la prononçait déjà le 5 mai chez Paul Amar (extrait visible ici).

Puisque notre Omniprésident est si prompt surfer sur tout fait divers sordide en exigeant des lois idiotes censées résoudre tout, j'attends qu'il nous explique que "le danger se trouve à présent dans la Chambre des députés" et prenne les mesures drastiques qui s'imposeraient: par exemple, la dissolution de l'Assemblée Nationale, voire la démission forcée d'un bouc émissaire (Accoyer? Dati? Sarkozy?) comme ce fut le cas pour le fait divers de Grenoble... Hélas, mieux vaut être un psychopathe député qu'un psychopathe ordinaire.
La députée Verte Martine Billard (Paris centre) a été la première à réagir je crois :
"Un député tue sa compagne et se suicide : une minute de silence"
http://www.martinebillard-blog.org/index.php?2008/11/19/237-un-depute-tue-sa-compagne-et-se-suicide-1-minute-de-silence
Merci une fois encore Daniel pour ce sens aigu de la mise en perspective matinale !

malheureusement il y a fort à parier qu'on fasse encore longtemps les gros titres sur des Angélique "séquestrées" par des "pédophiles multirécidivistes" pour escamoter les informations qui embarassent le pouvoir
La dernière phrase de votre article, Monsieur Schneidermann, est totalement hilarante. Non mais il fallait le préciser, vous avez beaucoup d'humour.
C'est la cerise sur le gâteau de cet article qui pointe bien ce qui fait la comm du gouvernement, et ce qui ne la fait pas.
Une gamine de 14 ans, une fugue, un ancien délinquant (dont « deux fois pour agression sexuelle sur mineurs ») sous contrôle judiciaire, plus des relations sexuelles, plus Internet…
Voilà tous les ingrédients pour une mayonnaise médiatique.

En fait l’affaire est on ne peut plus banale : une relation sexuelle avec consentement réciproque. Elle ne tomberait pas sous le coup de la loi, si cette dernière ne fixait la majorité sexuelle à 15 ans (même si cet âge couperet est un peu absurde, cette loi a l’avantage de protéger les enfants).

Mais ce qui ne mériterait qu’un entrefilet (ou à la limite un cas d’espèce à analyser dans les revues destinées aux parents, car il y a quand même fugue, vol de carte bancaire de la mère, individu sous contrôle judiciaire, etc.) devient un magnifique soufflet politique et toutes les ligues de vertu accourent par l’odeur alléchées ! Et chacun d’en rajouter une louche…
Le rapprochement avec la minute de silence pour un député - qui a quand même battu une femme pendant dix minutes avant de l’achever d’une balle, excusez du peu – souligne l’écœurante hypocrisie de l’actuelle classe politico-médiatique.
Bien sûr, c'est encore internet qui est pointé du doigt, et non la responsabilité parentale.

Quand on a des enfants, on limite l'accès internet, il y a plein d'outils faciles à utiliser pour ça.
Vous citez cette phrase de Pujadas, mais je n'imagine même pas qu'il ait pu la dire, elle est tellement too much, cela vaut, la France a peur, ça.

Je crois savoir que la majorité sexuelle étant à 15 ans, une fille de 14 ans dans les bras d'un homme, c'est quand même du détournement de mineur, non ?

Parce que le libre consentement d'une gamine qu'on manipule, cela n'existe pas.

http://anthropia.blogg.org
Bon ben... je crois moi aussi que la com gouverne-le-mental (droit d'auteur payé) a dû infiltrer le Pujadas. J'ai zappé sur la Une où la Ferrari n'a pas mis la gamine en tête, ce qui prouve que chez Bouygues on sait encore travailler. Le "député meurtrier"... mmm... c'est pas pire que le pape des marxistes purs et durs, alias Althusser. Je ne vois pas pourquoi la mère Morano nous repasse le plat de l'internet. J'ai confondu. Il semble que ce soit Ségolène qui s'est fait enlever, hier soir. On l'a pas vu. Peut-être est-elle sequestrée ? Peut-etre va-t-elle subir le sort de la reine Brunehaut, attachée à la queue d'un chual et ramenée de Melle à Lille à grand train (pas le TGV, il est saboté). La reine d'Austrasie s'est pris une dose d'adrénaline hier dans la nuit. Je jurerais qu'elle s'est dopée. Au fait, où est passé Fabius ? Enlevé lui aussi ?
Pujadas a du sans doute se faire insidieusement infiltrer les neurones par la com gouverne-le-mental .

PS: C'est quoi la playlist , les étoiles pour voter, et l'icône-caméra en début d'article?
Etes vous SUR que les députés aient observé 1 minute de silence?
J'ai entendu le contraire sur une radio
Merci d'etre précis
Jean Michel Quet
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.