64
Commentaires

Coups de balai sur Twitter : des comptes d'extrême-droite suspendus

Lundi 18 décembre, Twitter a mis en place de nouvelles conditions d'utilisation, entrainant la suppression de nombreux comptes d'extrême-droite. Et les critiques affluent déjà.

Derniers commentaires

Twitter annonce suspendre les comptes "affiliés à des organisations qui usent ou promeuvent la violence contre les civils"

Je suppose que les éventuels comptes des préfectures (de police) et des divers services de l'état qui déclenchent des actions violentes légales n'ont pas été suspendus dans la même fournée...
Je sais pas, ces connards genre Soral vous foutent tellement la trouille ? Un bon coup de pied dans ses petites couilles (on a les photos.. Elles sont très très petites, on aura du mal à bien viser, d'ailleurs.) et on n'en parle plus. Je persiste à penser que ce type-là est un clown. "Je veux dire", comme dirait Todd, c'est qui Serge Ayoub ? Une merde, un petit tas de merde.
Ce type-là n'est rien. Arrêtez de vous monter le bourrichon sur ce petit tas de caca : une pelle et une balayette et on n'en parle plus.

Faites taire Finkie et Valls, c'est beaucoup plus urgent.

Ce qui m'hallucine, c'est de voir la gauche de la gauche trembler devant de tels connards. Soral est mort, genre il est DEAD comme dirait une célèbre communicante.

Il faut arrêter de se faire du cinéma sur Dieudo et Soral : ils sont finis.

Ils crèveront dans 15 ans, max.
C'est la bonne nouvelle de cette fin d'année.

Il fait meilleur de twitter depuis ce coup de balai. Restent encore les Insoumis, mais ils versent plus dans l'insulte et les attaques ad hominem que dans l'incitation à la haine.
Un autre exemple de la définition par les réseaux sociaux de l'acceptabilité des opinions qui s'y expriment.
J'ai dû rater un épisode... je ne vois pas où est l'atteinte à la liberté d'expression ? Rien n'empêche ceux qui se font virer de Twitter ou de Facebook d'aller autre part ou de créer leur propre réseau social.
--
La saloperie réclame le droit d'expression
mais l'on sait que la saloperie lorsqu'elle s'est exprimée retire ce droit à tous

Quel dilemme que celui-là
Ils font appel à notre bonne âme tous comme les riches qui nous demandent d'être charitables avec eux en les rendant encore plus riches (comme par exemple en réduisant leurs impôts) et pour mieux nous éclabousser de leur luxe et nous priver de ce qui nous reviendrait de droit
Pas du tout d'accord avec ceux qui se réjouissent, la liberté c'est bien sûr défendre le droit à l'expression des opinions qui nous révoltent ou nous dégoutent. Sinon la "liberté d'expression" est une noix creuse flattant seulement la bonne conscience.
Mes 2 centimes d'opinion.
j'ai le sentiment que tous ces "extrêmes" droite, gauche, centre, haut, bas, milieu, rouge, vert, jaune, bleu, brun, gris et autres... ne le sont qu'en propos, pour exprimer une exaspération qui n'a actuellement, avec les contraintes physiques de la société, que ça pour faire sortir la pression.
On se gargarise de mots, on sort toutes sortes de conneries, plus énormes les unes que les autres, parce qu'autrement on pète les plombs.
Voici où en sont les sociétés "occidentales".
Je doute qu'ils arrivent à empêcher ça. Mais si jamais ils arrivaient, alors là malheur à nous...
Au final on devrait dire : merci twitter! et lâcher la bride.
Je pense qu'il devrait plutôt y avoir un système de liste noire que chacun pourrait utiliser selon ses opinions, et également en créer.
Je bloque déjà énormément de compte d’extrême droite (j'ai repris un compte Twitter depuis peu, et c'est envahi de fachos, des vrais tarés lorsqu'ils se lâchent sur le net). Mais si je devait bloquer les 12 000 comptes qui suivent l'autre fêlé, ça me prendrait un temps fou.
Comme ce sont des gens que je ne souhaite ni lire ni convaincre, je trouve que ça serrait une bonne idée.
Ça peu paraitre radical, mais bon, pour l'instant je ne vois que ça comme solution.
Cet article passe sur à mon sens l'essentiel : la censure non sur les gens dont on peut encore arguer qu'ils enfreignent certaines règles de par la nature même de leur position affichée, mais sur l'agression économique dont se plaignent les figures de la "droitosphère" US. Sur Youtube, une croyance établie et parfois documentée expliquait il y a quelques mois que les tweets des "vilains de droite" n'apparaissent qu'au compte goutte dans les fils des gens qui les suivent. Il semble que les choses se soient arrangées de ce point de vue (je ne vois plus trop de plainte de ce genre) par contre il y a une paire de mois l'émoi était coté google / youtube, qui a démonétisé en masse les vidéos des comptes "d'éditorialistes/vlogeur" pro trump en les rendant "impropre à la pub". Pour Youtube, ce sont les annonceurs qui veulent ne pas être associés à des gens "polémiques" (encore que... très, très suivis) mais le fait est que récemment un annonceur qui avait participé à la pression contre une émission de droite s'est pris un vilain boycott et a du se rétracter.

Ce n'est pas simple de faire du business en ce moment aux USA. Voire aussi l'annus horribili d'Hollywood. Une moitié du pays déteste cordialement l'autre moitié. Difficile de vendre aux deux !

Toujours est il que quand le débat sur la neutralité du net s'est repointé, tout ces libertariens qui auraient du, par conviction, se joindre à la resistance contre un controle des tuyaux ont dit aux sociétés d'exploitation des tuyaux (google & co) qui elles aussi voulait garder un modèle avec un droit égal pour tous à internet qu'elle pouvait aller se faire voir, qu'elles intervenaient déjà activement pour diminuer leurs droits de gens de droite sur les réseaux sociaux et les moteurs de recherche et qu'ils n'allaient certes pas, en cette circonstance, se ranger en bon ordre derrière leur drapeau.

C'est le genre d'évènement "un peu" important sur lequel on pourrait "un peu" espérer qu'on aurait une presse des médias ici qui traiterait "un peu" le sujet dans les temps pour que les gens aient le temps de voir venir et soient en capacité de voir où les choses sont allées, plutôt que de simplement blablatées sur comment elles ont été, ce qui est amusant mais peu utile.
Ça me semble assez ridicule tant qu'ils ne suspendent pas le compte d'extrême droite ayant le plus de followers de la planète, et qui est aussi un de ceux connu pour avoir enfreint les règles de twitter le plus souvent, celui de Donald Trump.

Selon que vous soyez puissant ou misérable et tout ça.
Et quid de l'extrême gauche comme M.Valls et consorts ?
comme d habitude sur les site des premiers de classe, ont retransmet la directive de la hierarchie et la reaction des adolescents, mais point celle des adulte. pour ma part je suis hyper contente, enfin les facho, qui comme en 39, nous pourrisse la vie et gomme le faschisme ordinaire des medias, les racistes qui plaisent aux bobos , ca leur donne une raison d etre fiere de profiter des plus pauvres, eux ont des fringues fun, les macho qui meme fun sont irresponsable de leur actes ou paroles, proposer de bruler une femme a l acide est immonde, il devrait aller en prison, ces p ov nains qui ne savent que faire les racistes derrière leur ecran en mettant des femmes, des populations racis?'en danger. j espere bientot les blagues machistes seront snctionn?, comme ca les bobos auront leur compte supprime eux aussi, et on aurait eviter de valoriser les mecs ´amateurs' de femmes, comme si ont etaient des objets, la honte pour tout les Wollinsky de la Terre.
Ça ne me choque pas, à condition bien sûr qu'on s'attaque aux comptes insoumis. Sinon, Plantu et ses innombrables adeptes vont pas être contents.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.