103
Commentaires

Coronawak et Municipales

Commentaires préférés des abonnés

C'était mercredi, un médecin sur LCI à 10h16. 

L'an passé, la grippe a tué 10 000 personnes en France. On regarde le graphique, on écoute plus précisément. “Oui, l'an passé par exemple au pic de l'épidémie, c'est 1 000 personnes qui sont mortes e(...)

Ma seule et unique peur : que notre Cher et Grand Président (que Dieu Le Préserve ) chope le vilain virus.


Alors, mes amis : prions  ensemble!

Une autre menace sur notre pays :


 Manuel Valls a tout l'air d'orchestrer son retour aux affaires françaises. Prises de positions favorables à Emmanuel Macron sur le 49.3 et la lutte contre le «séparatisme», interview pour réaffirmer son attachem(...)

Derniers commentaires

C’est une vision très courte de dire que cela fait moins de morts ce we là que tout un tas d’autres causes. Certes mais si l’on projette un rien plus loin avec une prévision réaliste d’infection de 60 % environ de la population française, cela fait 1 500 000 morts avec les statistiques de mortalité connues à ce jour. Par ailleurs, c’est également  3 600 000 cas graves à mettre sous assistance respiratoire ce que notre système de santé exsangue devra assumer sans matériel puisque le niveau d’impréparation et d’amateurisme couplé à une stratégie de destruction de l’industrie française nous mettent dans cette situation. Vouloir étaler ça dans le temps paraît raisonnable...

A quand une telle mobilisation des différents gouvernements et des médias contre la pollution et toutes les problématiques liées à l'environnement ? il y a bien davantage de morts...


Je suis tombé sur cet article de sputniknews.com  qui affirme :


"Au moins 15 millions de morts et 2.400 milliards de dollars de baisse du PIB mondial : c’est ce que prédisent des chercheurs australiens à propos du coronavirus dans le meilleur des cas. L’un des scénarios envisagés prévoit que le nombre de victimes dépassera les 68 millions".

Brrrr !!!  Ca fait froid dans le dos. Heureusement, le bon Dr Schneidermann est là pour me rassurer et démentir les charlatans australiens.

Covid 19 , une bonne nouvelle : Fin de l'immunité parlementaire !

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Ce Pascal Perri est un bon pédagogue

il sait faire de la pédagogie 

comme l'aime notre souverain, 

son chambellan et sa cour

En réponse à ceux qui rappelle les caractéristiques effrayantes du COVID-19, sa mortalité 10 fois superieure à celle de la grippe par exemple...

Une interview du Pr Eric Caumes, chef du service des maladies infectieuses, Hôpital de la Pitié-Salpêtrière.

Il explique ente autres que nombres de cas d'infection ne sont pas comptabilisé car le virus peut n'entrainer aucun symptôme chez certaines personnes. Dans ce contexte, les statistiques de morbidité et de mortalité sont très surévaluées.

Un point de vu qui a du poids...!

http://www.jim.fr/e-docs/covid_19_la_riposte_est_elle_plus_redoutable_que_le_virus__181852/document_jim_tube.phtml

J'ai senti une inquiétude au sein de la droite et de la Rem le coronavirus risque de faire peur à leur électorat vieillissant pour aller voter pour les municipales 

Devant une crise sanitaire d'une telle ampleur,je ne vois qu'une solution:rappeler Roselyne Bachelot!

Quand j'ai entendu prononcer le nom de Michel Cymès en même temps que le Coronatrucmuche, je me suis vraiment dit que ce virus était devenu de la daube pour la moulinette audiovisuelle...  nettement moins rigolotte que celle de Jean-Christophe Averty... (allez vous informer sur l'ex télé publique... les jeunes à qui ce nom ne dit rien)...

J'étais le premier à critiquer l'emballement médiatique autour de ce nouveau virus dans les premiers mois de son apparition au regard des chiffres associés à notre bonne vieille grippe saisonnière. Et puis par curiosité, je me suis documenté sur la grippe espagnole et ça a beaucoup changé ma lecture des évènements. La grippe espagnole (qui n'a d'espagnole que le nom puisque le "virus père" semble être originaire de Chine et la mutation mortelle des Etats-Unis) avait une mortalité (le nombre de décès pour cent personnes infectées) de 3% d'après Wikipédia (auquel j'accorde le crédit de donner les bons ordres de grandeur). J'ai été surpris, je m'attendais à beaucoup plus. Le coronavirus semble avoir une mortalité à peu près équivalente. Pour la morbidité (c'est à dire le pourcentage de personne infectée sur la population totale), l'article Wikipédia est moins clair mais elle semble avoir été extrêmement élevé, autour de 50%. Au final, ce sont entre 50 et 100 millions de personnes (toujours selon Wikipédia), soit entre 2.5 et 5% de la population mondiale. Alors la grippe espagnole n'a certes pas mené à la disparition complète de l'espace humaine, mais elle a été suffisamment traumatique pour que, 100 ans plus tard, tout le monde s'en souvienne encore. L’honnête intellectuelle m'oblige à dire que cela est peut-être aussi lié au fait que la courbe de mortalité de la grippe espagnole présentait un pic sur les 20-40 ans, notamment aux alentours de 30 ans, alors que la mortalité du coronavirus semble augmenter nettement avec l'âge du patient. Bref, tout ça pour dire que si pour l'instant il est de bon ton de mettre les chiffres du coronavirus en relief avec ceux de la grippe saisonnière, il n'est pas impossible que dans un an, si la propagation du virus n'est pas jugulée, il soit plus pertinent de les mettre en relief avec ceux de la grippe espagnole. Et là, ce n'est plus la même chose.

Un deuxième point maintenant. Que les autorités des pays européens prescrivent des mesures draconiennes pour donner le change aux populations terrorisées par un emballement médiatique sans fondement, je pourrais être enclin à la croire. En revanche, j'ai du mal à imaginer que cela puisse être le cas en Chine : si les autorités chinoises prennent des décisions qui mettent en grande difficulté l'économie de leur pays, ça n'est pas la conséquence d'un emballement médiatique exagéré, c'est que la situation l'exige réellement. Sérieusement, vous imagineriez les pouvoirs publics (et privés) prendre des décisions mettant en péril l'économie mondiale pour une épidémie de grippe saisonnière ?

rarement vu des échanges aussi contradictoires ! difficile de se faire une opinion ! en revanche, en ouvrant le lien concernant ce m peri totalement inconnu de ma part, je découvre le taux d' audience de france info tv


je souhaiterais une enquête complète sur ce site qui a l' avantage de ne pas avoir de pub mais qui est d' une pauvreté totale avec des présentateurs ignares, suivant le cours du courant, un écho permanent des réseaux sociaux ( donc pas besoin de journaliste ) et surtout les deux inénarrables commentateurs politiques

Veuillez compare ce qui est comparable s il vous plaît 

Mort de la route non rien a voir avec le codvid19...

On peut la comparer a la grippe saisonnière ,mais alors dite le nombre de contamination par ans de la grippe qui varie selon les années de 1 a 10 millions de personnes atteintent.

Le codvid19 a un taux de morbidite 3,4% selon OMS, la grippe 0,1% 


La panique est a proscrire mais une vigilance accrue doit être mise urgemment en place 

Bonjour, merci pour la chronique


Certains @sinautes font remarquer qu'il y manque un élément pour une compréhension rationnelle : la surprise possible du à l'inévitable évolutivité du virus. C'est un élément qu'il faut en effet prendre en compte. Néanmoins, comme on passe parfois très vite de cette remarque, fondée, à des choses beaucoup plus floues ("il existe de nouvelles souches", "la mortalité augmente") et potentiellement alarmantes, je glisse deux informations qui me semblent utiles et - pour l'instant - rassurantes :


Tout d'abord cette synthèse, qui me semble bien faite et donne 10 raisons pour  remettre les choses à leur place. La questions des souches différentes y est évoquée, et tout dépend de quoi on parle. Stricto sensu, le virus mute constamment et il y a "plein" de variants. Ce qui est apparent cependant, c'est qu'à ce stade, le virus semble avoir tendance à ne pas muter très vite, comparativement à des virus proches et des épisodes antérieurs : c'est une bonne nouvelle. Donc oui, la question de l'évolutivité par mutation du virus est une bonne question, oui il peut y avoir des surprises, mais non, à ce stade, ce n'est pas la variable la plus préoccupante.


Ensuite cette information : le taux de létalité est à ce stade probablement bien moindre que les chiffres annoncés. La Corée du sud, qui a une politique de test beaucoup plus intensive que d'autres pays, annonce que sur la base 140 000 personnes testées, elle trouve un taux de létalité de 0,6%. Par construction, celui-ci est forcément plus proche de la réalité (car base statistique plus large et plus solide) que le taux apparent que l'OMS propose : 3,6%.  Attention : ce taux est bien la proportion de morts dans la population touchée, pas dans la population totale! Projeter cela sur la population entière d'un pays n'aurait aucun sens, et témoignerait soit d'une mécompréhension, soit d'une volonté de manipulation de l'information. 


Evidemment la situation est évolutive et ces informations seront obsolètes à terme, mais à ce stade, elles me semblent utiles. 

Une autre menace sur notre pays :


 Manuel Valls a tout l'air d'orchestrer son retour aux affaires françaises. Prises de positions favorables à Emmanuel Macron sur le 49.3 et la lutte contre le «séparatisme», interview pour réaffirmer son attachement à la France (sa «seule patrie» - sympa pour l'Espagne et la Catalogne), tribune sur «l'antisémitisme et l'antisionisme plus que jamais à combattre»... et désormais confidences sur ses envies de come back auprès du Monde


;-)

Comme toujours sur ce sujet, du commentaire des ombres sur les murs de la caverne.


Au lieu de vous intéresser au décompte heure par heure des contaminés, intéressez vous aux chiffres sur les propriétés du virus, et aux prédictions on ne peut plus pessimistes de vrais experts internationaux (comme ceux de l'OMS et du CDC qui ont été invité à se taire après que leur publication par des titres comme le Wall Street Journal ait conduit à un crash mondial), et vous comprendrez pourquoi cette pandémie inquiète.


Et après, si vous tenez à critiquer des médias, intéressez vous plutôt aux commentaires rassurants de commande plein d'énorme sophismes (genre comparaisons du nombre de victimes d'une épidémie qui commence tout juste avec des années entières de grippe saisonnière, assimilation de tous les malades non-morts à des guéris pour relativiser sa dangerosité, ou encore théories fumeuses selon lesquelles un virus qui progresse sur les deux hémisphères pourrait ne pas survivre aux températures printanières dans les pays tempérés).

OK, les media en font trop avec ces "premières". Critique de l'info en temps réel etc, ok



Mais p... ne minimisez pas la crise qui nous attend sous prétexte que les média dominant en font trop.


On a un virus contagieux, qui se diffuse partout et qui a complètement mis en échec toutes les tentatives de quarantaines.. On est passé en une semaine de 0 infectés officiels à plus de 300. Et ca ne fait que commencer car on ne maitrise plus rien. 


Et si vous voulez rationalisez en vous disant que la grippe tue 10 000 personnes/an, n'oubliez pas que  le coronavirus est a minima 10 fois plus mortel et tout aussi contagieux. Ca va Daniel, vous vous sente bien en rigolant sur les dizaines voire centaines de miliers de morts à venir (ne serait-ce qu'en France) ? Sur la crise économique qui va arriver si on doit arrêter tout déplacement pendant plusieurs mois ?


Mais bon, le plus important est bien sûr de se moquer de LCI et BFM TV. Merci Daniel.


Concernant ce bon vieux Seux, vous savez ce que l’on dit : « Même une horloge cassée donne l’heure juste deux fois par jour »

Panic, vous avez dit panic ?


En Australie, c'est panic P.Q :





L'évaluation haute de la mortalité de l'épidémie de Covid19 selon les équations qui régissent le modèle épidémiologique est de 600 000 morts… Voici deux liens vers des journaux du même site, Da Linux French Page − dont le thème central est habituellement le logiciel libre −, journaux écrits au moins pour l'un d'entre eux par un médecin, qui exposent des modèles mathématiques de la propagation du Covid19, avec des explications pour mieux comprendre.


Dire qu'on ne sait pas ce qui va se passer me semble une attitude rationnelle.


https://linuxfr.org/users/liorel/journaux/des-virus-et-des-hommes

https://linuxfr.org/users/jben/journaux/des-virus-des-hommes-et-de-la-dynamique

Oui, c'est comme  pour les analyses des économistes qui nous décrivaient la crise  en 2008 et ses conséquences !!   Plus pour faire parler d'eux et de leur soit-disant "clairvoyance"  que de donner  de véritables explications éclairantes -  analyses obscures comme  du jus de boudin -  pour des non initiés !!.. Pour l'épidémiologie, on entend tout et le contraire : c'est la concentration urbaine qui fait la différence...Wuhan avec 11 millions d'habitants était la ville idéale pour abriter et  développer ce virus...

Je ne me hasarderais pas à comparer un médecin à un économiste…


J'ai fait une erreur en disant que 600 000 morts est l'évaluation haute de la mortalité. Cela correspond à l'évaluation avec un taux de reproduction égal à deux, c'est à dire si chaque personne infectieuse contamine deux personnes sensibles. Ça peut être pire. Je vous laisse aux articles cités, qui mentionnent la stratégie « du mur » et celle « de l'éponge » qui sont intéressantes à considérer quant à leurs conséquences.

Est-on bien sûr qu'il s'agisse toujours de médecins qui parlent ?  Pensons à Tartuffe... Redonnez moi les articles sur la stratégie du mur et de l'éponge. Merci.

L'article signé Liorel est bien celui d'un médecin hospitalier si j'en crois les autres, assez nombreux articles que j'ai lus de lui. La stratégie du mur et de l'éponge sont dans le journal du même, que j'ai déjà cité et que je remets ci-dessous.


https://linuxfr.org/users/liorel/journaux/des-virus-et-des-hommes

Je viens de lire, je retrouve le même pensum des calculs que faisaient les prévisionnistes des dégâts de la crise de Wall Street.. On peut être économiste ou médecin ou barman, il y a la fonction sociale et la construction psychique individuelle. Le nombre de morts ne peut pas se lire dans une boule de cristal. A chaque nouveau virus, il faut tout revoir.. Si on se base sur les décès de Chine, en les reportant,  dans la même proportion chez nous, le chiffre serait celui d'une épidémie massive de grippe saisonnière. Beaucoup de fantasmes, de conjectures pour se rassurer ou pour tenter de maîtriser  ce qu'on ne peut pas contrôler. J'ai en mémoire le destin de Semmelweiss,  médecin hongrois, précurseur des méthodes d’asepsie, (réduction de la mortalité des parturientes) qui a eu contre lui tous les médecins de son temps,  est devenu fou à force de persécutions de ces mêmes médecins sceptiques, qui a  cependant permis à Pasteur de continuer de faire ses découvertes en microbiologie et réduire ainsi la mortalité des contaminés et  des opérés, Pasteur qui fut aussi la risée de toute l'Ecole de Médecine..et qui fut aussi atteint profondément par le déni de tous ces médecins "qui savent" concernant les germes .Etre médecin dans une époque sourde et aveugle n'est pas un avantage..Redécouvrir l'hygiène,  c'est toujours ça.. Il est vrai que les virus aiment bien ceux qui présentent des déficiences des valves cardiaques (feuillets) et des alvéoles pulmonaires fragiles.

Vous lisez ça comme s'il s'agissait d'un texte idéologique d'économie alors que c'est l'exposition d'une méthode de calcul et des spéculations qu'il est possible d'en tirer quant à l'ampleur de la propagation du Covid-19 et ses éventuels effets sur la population, nous.


Ceci dit vous avez raison, il faut se laver les mains, ça n'évite pas que la fièvre puerpérale.

Il s'agit bien toujours  de calculs, non ? où est l'idéologie ??..  Et ça nous avancerait à quoi ? A mieux contrôler ce qui survient ? car on peut aussi faire l'invocation aux esprits protecteurs, brûler de l'encens.... alors que nous sommes incapables de stopper quoi que ce soit ? A chaque événement, c'est le même processus : tenter de penser que nous serons plus forts que la mort,  avec nos "panoplies" d'homo sapiens qui se croit supérieur pour juguler l'inconnu, depuis la nuit des temps..Je parle de métaphysique, d'angoisse, sommes-nous sur la même longueur d'ondes ? A plus. PS  Si l'on passait en stade 3 (confinement de population) on ne peut ni se marier, ni.. mourir : rassemblements quels qu'ils soient INTERDITS !!! 

Voici la meilleure réponse qui soit : vous avez entièrement raison.

C

La raison n'est pas le but recherché, c'est le réel qui nous met tous au pied du mur  et que les humains ne pourront ni saisir, ni contrôler. J'ai traversé,  avec et sans MSF,  des drames humanitaires et à chaque fois, on est confronté à nos impuissances, nos peurs et nos bonnes volontés.. et il faut tout remettre sur le tapis...Le corona peut nous réveiller de nos torpeurs humaines en jachère, souvent, mais est-ce suffisant ? 

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Comme pour une précédente chronique je trouve que vous passez à côté de la raison de l'émulsion autour du covid-19 : l'inconnue.


La différence avec les autres statistiques est qu'on a affaire à un nouveau virus, et qu'on ignore le niveau de risque de mutation (car pas encore assez répandu et pas encore assez de recul temporel).


A ce jour le virus pourrait déjà avoir muté pour une version plus agressive :


https://sciencepost.fr/quimplique-la-mutation-du-coronavirus-covid-19/ 


https://www.cnbc.com/2020/03/04/coronavirus-chinese-scientists-identify-two-types-covid-19.html 


C'est pour ça que la comparaison avec des stats d'autres causes de mort plus importantes peu évolutives ne me semble pas pertinente.

Un grand merci pour cette chronique bien venue, qui résume bien, je suppose, ce que beaucoup d'entre nous (asinautes) pensons de ce vent de panique excessif. En effet, bien des choses tuent plus que ce virus, sans qu'on s'en émeuve. Je reviens d'un pays où un gouvernement libéral, récemment battu heureusement, a porté le taux de pauvreté à un niveau rarement atteint : 40% de la population. Et bien là-bas également, le coronavirus (qui n'a pas encore fait son apparition officielle), monopolise l'actualité des chaines d'info (encore plus "poubelles" que chez nous, c'est dire !). La pauvreté : pas un mot. Une pauvreté pourtant autrement visible : il y a un (et souvent, une) SDF qui dort pratiquement à chaque coin de rue. Même la dengue, pourtant en forte reprise dans le nord du pays, ne parvient pas à rivaliser. 

Mais ici comme là-bas, ce genre de panique "gratuite", c'est bien utile pour, justement, camoufler des réalités bien plus gênantes.

C'était mercredi, un médecin sur LCI à 10h16. 

L'an passé, la grippe a tué 10 000 personnes en France. On regarde le graphique, on écoute plus précisément. “Oui, l'an passé par exemple au pic de l'épidémie, c'est 1 000 personnes qui sont mortes en France.” On écoute et on ne comprends pas. Ou plutôt si, on comprend que l'on ne parle plus du tout du projets de loi sur les retraites, plus du tout du 49,3, plus du tout des manifestations en France, plus du tout des municipales et du score catastrophique annoncé pour la REM, plus du tout de rien.

Ou plutôt si, de la pénurie de papier toilette, des vols de masques, du prix des gels désinfectant. Un nouveau mort ici, et là. 10 000 morts l'an passé de la grippe.

Emmanuel Macron va se dresser comme un chef de guerre, il va gagner la bataille, sans aucun doute. Les élections municipales sont déjà dépassées, presque oubliées, Le problème est ailleurs et ça tombe bien, les français sont inquiets.


"Un député et un salarié de l'Assemblée sont atteints"


Ouais, il a pas de chance, notre gouvernement, il attendait seulement quelques jours de plus,  il pouvait se passer du 49/3, et carrément vider l'Assemblée Nationale au lieu de la museler partiellement et provisoirement. Ensuite, il pouvait annuler le conseil des ministres, et prendre ses ordres directement en virtuel et à la source. 

Pour Dominique Seux que je vénère,  la Comtesse a dit :   " Bourses en chute, avec les coronavirus "


On peut supposer qu'il sera intéressé .

La peur fait vendre, mais point trop n'en faut pour ne pas créer la panique qui elle, est contre productive !

Tout est une question de mesure; on marche sur la corde raide de la psychose généralisée !

Ma seule et unique peur : que notre Cher et Grand Président (que Dieu Le Préserve ) chope le vilain virus.


Alors, mes amis : prions  ensemble!

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.