236
Commentaires

Comment l'extrême-droite a gagné la bataille de Verdun contre un rappeur

c'est ainsi que Florian Philippot qualifiait hier vendredi 13 mai le concert du rappeur Black M prévu à l'occasion du centenaire de la bataille de Verdun le 29 mai. Depuis lundi la venue du rappeur a provoqué un déferlement de critiques et de postures indignées à l'extrême droite. En cause? Les paroles de son ex-groupe Sexion d'Assaut accusées d'être "francophobes, homophobes et antisémites". Une campagne de dénigrement lancée par la fachosphère, relayée notamment par le FN sans réaction du gouvernement, et qui a atteint son objectif : faire annuler le show d'un rappeur qui se dit "fier d'être un enfant de la République", et rappelle que son grand père a combattu dans les tirailleurs sénégalais.

Derniers commentaires

Je remets ici une émission intéressante signalée par Kawouede ailleurs : comment éviter la guerre des identités ? avec l'historien Pascal Blanchard.

D'ailleurs, ça pourrait faire une émission d'@si intéressante avec Blanchard sur les mémoires, les commémorations et l'histoire. Aura-t-on un jour une grande cérémonie de réconciliation Franco-algérienne comme à Verdun, par exemple ?
Et l'annulation des concerts des Eagles of death metal, on en parle ? ( + 300 messages...)
Pourquoi, Cugel, dites-vous "votre nation", vous vous désolidarisez?
Soyons pragmatiques: on salue la mémoire, à l'occasion du centième anniversaire de leurs combats, et probablement de leur mort, de nos pères, grands pères, grands oncles... qu'ils soient blancs, ou noirs, d'ailleurs.
A ces hommes, on leur avait appris (rudement!) le respect de la Nation, de la Famille.
Si l'objet est vraiment de saluer leur mémoire, alors c'était vraiment une erreur d'inviter Black M. Pas parce qu'il est noir, mais parce qu'il insulte leurs valeurs. C'était blasphème (un mot qu'on ne connait plus) d'insulter (un mot qu'on connait très bien) son pays!

Diallo, l'homme, peut aussi comprendre cela. Il peut s'élever au dessus de ces débats, en disant qu'il respecte le choix de la ville, qu'il peut comprendre la gêne vis à vis de ses paroles, qu'il se retire de la commémoration, mais qu'il aura plaisir à revenir, une autre fois.

Quant aux petites manœuvre de Ménard, sur la tentative de mise en cause de la légitimité familiale de Diallo, ça c'est parfaitement insultant.
Ce matin sur France-Culture dans L'éloge du savoir, discours d'Alain Mabanckou lors de sa leçon inaugurale au Collège de France. Discours très riche, ne pouvant donner aucune prise au FN. Il y est question à plusieurs reprises des tirailleurs sénégalais.

http://www.franceculture.fr/emissions/l-eloge-du-savoir/l-eloge-du-savoir-mardi-24-mai-2016

https://www.youtube.com/watch?v=GdNZQ4E4CLE

Extraits:
http://www.jeuneafrique.com/311152/culture/litterature-extraits-de-lecon-inaugurale-dalain-mabanckou-college-de-france/

Alain Mabanckou dit vers la fin:

...ce passé continue de bouillonner, ravivé inopportunément par quelques politiques qui affirment, un jour, que « l’homme africain n’est pas assez entré dans l’histoire » et, un autre jour, que la France est « un pays judéo-chrétien et de race blanche », tout en évitant habilement de rappeler que la grandeur du pays en question est aussi l’oeuvre de ces taches noires, et que nous autres Africains n’avions pas rêvé d’être colonisés, que nous n’avions jamais rêvé d’être des étrangers dans un pays et dans une culture que nous connaissons sur le bout des doigts...

« l’homme africain n’est pas assez entré dans l’histoire » la France est « un pays judéo-chrétien et de race blanche »
Propos tenus par Sarkozy.
Sarkozy soutenu lors de présidentielles par son ami Doc Gynéco.
https://www.amazon.fr/grands-esprits-rencontrent-2007-Sarkozy-service/dp/2268060764?ie=UTF8&*Version*=1&*entries*=0

Hollande et le PS ont peut-être aussi fait le calcul de racoler des électeurs potentiels grâce à Black-M. Black-M qui a choisi de reprendre un titre de l'homme qui a soutenu Nicolas Sarkozy.
Black M a choisi de reprendre un texte de Doc Gyneco, Doc Gyneco, tombé en disgrâce auprès des jeunes de banlieue pour avoir soutenu Nicolas Sarkozy en 2012;
http://www.people-bokay.com/doc-gyneco-touche-lallocation-chomage/
Succès commercial de Black M:
http://www.lexpress.fr/culture/musique/cinq-raisons-de-penser-que-black-m-est-le-nouveau-maitre-gims_1634233.html
Extrait:
Outre les vêtements, Maître Gims est également devenu patron de son propre label de musique, Monstre Marin Corporation, affilié à la maison de disques Universal Music.

Sur Universal:
https://fr.wikipedia.org/wiki/Universal
Sur Vivendi:
https://fr.wikipedia.org/wiki/Vivendi
Vivendi est une multinationale française spécialisée dans la communication et le divertissement.


Présent à travers le monde et coté à la Bourse de Paris où il appartient à l'indice CAC 40, le groupe est actif dans l'univers des contenus, des médias et des télécommunications. Il concentre ses activités autour du groupe Universal Music Group et du groupe de télévision payante Groupe Canal+ depuis la cession de ces activités dans les télécoms (Maroc Telecom, GVT, SFR) et de la majorité de sa participation dans le studio de jeux vidéo Activision Blizzard.

Tous ces braves rappeurs sont fabriqués par les multinationales du cac40 pour faire du fric et servir la politique du choc des civilisations chère aux néocons. L'invitation de Black M à Verdun pendant les commémorations pour "amuser" la jeunesse s'inscrit parfaitement dans cette politique.
Salons de l'armement à venir en France:
http://www.eventseye.com/fairs/cst0_salons_france_defense-armement.html
Le prochain:13.06 - 17.06 2016 à Paris.
Avec la bénédiction du FN et des va-t-en guerre, dont Hollande qui va aller pleurnicher avec Angela Merkel à Verdun.
Il en faut bien, des guerres, pour écouler toutes ces armes et pour faire rentrer des devises.
Ce billet résume bien la situation : http://cvuh.blogspot.fr/2016/05/black-verdun.html

Un levier nouveau contribue à affûter l’hostilité contre Black M : l’islam. Ce sont les paroles suivantes qui sont invoquées de façon récurrente pour susciter l’indignation :

« J'me sens coupable / Quand j'vois tout ce que vous a fait c’pays d’kouffars ».

L’usage du terme arabe désignant les non-musulman·ne·s comme des infidèles (« kouffar ») offre prise à de multiples extrapolations islamophobes, à l’image de cet article du Figaro, qui réduit le mot à « un terme péjoratif […] utilisé notamment par les djihadistes pour désigner les Occidentaux[11] ». Ailleurs, tout en mesure, on évoque Daech[12]. Difficile d’être plus efficace en matière de diabolisation, dans le contexte de la France post-13 novembre. Mais cette obsession pour le terme religieux occulte opportunément les mots qui le précèdent – « ce que vous a fait ce pays » – des mots qui pointent la question des injustices perçues dans la vie des parents du narrateur.

Autrement dit, toute expression de dissensus, toute critique de l’Etat ou de la France comme symbole, toute remise en cause du racisme subi et des discriminations vécues est ravalée au rang d’affront.
"Peu importe que l'artiste invité à cette commémoration soit un chanteur de rap, de raï, de reggae, de rock, de hard rock, de variété française, de techno, de musique yéyé, bebop ou autre. C'est le principe même de l'amusement, du divertissement musical pour célébrer Verdun qui est blessant."

Tout est dit !
Le simple fait d'avoir tenté de lier recueillement et amusement, façon Brassens, est tout simplement abominable ! ! !
Merci au FN d'avoir organisé la révolte ! Encore quelques dizaines de milliers de voix d'engrangées.
Lol! Le FN qui accuse un groupe de rap d'antisémitisme et d'homophobie. En voilà qui savent de quoi ils parlent!
Papi Lepen va encore hurler "Jeanne, au secours". Mais je peux le rassurer : l'emballage est différent mais la formule est inchangée. :-)
Curieux: pour pouvoir réécouter la chronique humeur du matin de Guillaume Erner consacrée à cette annulation, il faut aller à la fin de Revue de presse internationale( 4min 57)
http://www.franceculture.fr/emissions/revue-de-presse-internationale/revue-de-presse-internationale-lundi-16-mai-2016

Homophobie, machisme, antisémitisme et il se trouve néanmoins des esprits tordus pour défendre ces prises de position au prétexte que le FN dénonce ses propos et que son grand-père a été brancardier.

Il y a eu des scènes de fraternisation pendant cette guerre. Les propos de Black M incitent à la haine et à l'affrontement, comme le faisaient ceux qui étaient aux commandes et qui ont déclenché ces guerres . Il n'est pas du côté du peuple qui a su fraterniser dans les tranchées, il est du côté de ceux qui distillent haines et d'affrontements. Il sert la politique du choc des civilisations. C'est pourquoi il est complaisamment soutenu par ceux qui mettent en oeuvre cette politique, c'est leur allié.
ASI vous reprenez quasiment texto l'article des décodeurs du monde, quelle est la plus-value ? Vous êtes vous interrogés sur les non "fachos" (mot valise) qui étaient contre ce concert ?
Le maire de Verdun : "Le terme de kouffar dans la bouche de Black M ne signifie pas mécréant"... ah, ce doit sûrement être un terme mélioratif alors.

A ce compte-là,

[quote=Extraits de "Je ne dirai rien"]

-Pourquoi les mecs se comportent comme des chiens ?
-Ta gueule, parce que t'es matérielle et stupide, stupide, stupide.

[...]

T'as pas un 06, j'crois que j'ai le coup de foudre ?
Non ? Alors va te faire foutre.

[...]

Bitch, t'as les yeux plus gros que ton ventre
Pour un simple resto, dois-je vider mon compte en banque ?

est un ode tout en légèreté au genre féminin.

FN ou pas FN, il faut être sourd ou d'une mauvaise foi sans borne pour ne pas constater que des centaines d'autres artistes méritent davantage leur place dans un concert organisé pour la jeunesse par des élus, puisqu'il s'agit bien de ça.

Ce n'est pas censurer que de ne pas montrer en exemple, de ne pas mettre à l'honneur. Black M a le droit de s'exprimer mais il est suffisamment asséné par les radios et les télés pour s'en sortir tout seul comme un grand sans avoir besoin de ce concert.
tiens ça me rappelle les ineptes débats sur l'art contemporain avec à ma gauche l'artiste transgressif (mais qui sait empocher le pognon à tous les étages) soutenu par des subventions publiques vs l'extrême droite et ses hideuses conneries de bondieuserie patriote...

Bien envie de les laisser se démerder entre eux, dans leur sale petit spectacle dont je me contrefous... comme la plupart en vérité. Non je défendrai pas "l'artiste" faussement rebelle et con à bouffer du foin, non je défendrai pas les fascistes, culs bénis bouffis de leur certitude étroite, empalés sur leurs clochers.

Finalement, je m'en fous des dégradations sur le vagin de la Reine (Kapoor, le businessman international) autant que du grotesque (c'est le cas de le dire) vagin ...
Un concert pour "célébrer" les 100 ans d'une des pires boucheries de l'histoire française ...
une aussi bonne idée que pavoiser son domicile pour l’hommage national aux victimes des attentats du 13.11 ...
Ce qui me scandalise dans cet article, c'est sa partialité : il faudrait être d'extrême droite (ou à la rigueur lecteur du Figaro) pour s'émouvoir de la présence de ce rappeur en marge de la cérémonie des commémorations de Verdun.

Or, à moins de classer Marianne dans ce champ politique (mais au point de confusion où l'on est, pourquoi pas !), je vous signale cet article de Jack Dion et cet autre de Hugo Valerine.

Dommage pour Manuel Vicuña qui manifestement aimerait opposer gentils défenseurs de la liberté d'expression et méchants censeurs, mais dans cette affaire, je ne vois ici que postures, faux-semblants et hypocrisie :
- du côté de la fachosphère (qui s'émeut de paroles antisémites pour mieux proférer des paroles racistes à l'encontre du rappeur),
- du côté de ce rappeur (qui clame son attachement aux valeurs républicaines, sans revenir sur ses propos lamentables)
- ou du côté de la gauche (qui joue les belles âmes sur la liberté d'expression sans vouloir comprendre ce qu'il peut y avoir de choquant d'inviter un tel personnage à Verdun)

Bref, l'article d'@si, au lieu de démasquer ces postures, y participe. Lamentable.
Cette histoire avec Black M est ahurissante.
Soyons clairs ! J'apprécie Black M ! Je me passe parfois "Mme Pavoshko" pour le plaisir parce que c'est jubilatoire. La chanson est super, et le clip vaut le coup, avec cette Mme P qui joue la conseillère d'orientation et parle d'une façon très naturelle, une actrice exceptionnelle. Avec Kev Adams qu'il veut faire une école de Mahiqueldjaquesonne. Oh non ! ça m'étonnerait... répond-elle ! J'adore !
Et Black M qui chante : "He non ! Je ne suis ni à l'hosto ni en prison...... et vos gosses me kiffent, Mme Pavoshko !!!!!!! Fiiiiire !.....Les yeux plus gros que le monde !" Et c'est génial par rapport à cette éducation nationale prise dans ce conformisme sans avenir et qui refuse de voir, et de comprendre. Et cette influence des images des clips américains, repris à leur sauce. Il y a tout dans ce clip, le fond et la forme.

Plus généralement, Me Gims et Black M sont les enfants non seulement de Sexion d'assaut, mais aussi d'une France d'origine immigrée qui s'intègre à marche forcée, autant parce qu'ils en veulent que parce qu'au bout du compte, un espace leur est laissé pour le faire...., Et qui font leur route de façon flamboyante tandis que d'autres font le boulot, les études, l'intégration difficile jour après jour sous les crachats de l'extrême-droite et d'une partie de la droite. Parfois même du PS.

Et sur ce chemin si difficile, je pense que pour tous ces mecs et ces nanas qui tentent de s'en sortir, il y a le pire : la condescendance des anti-racistes qui sous-entendent qu'ils n'y réussiront jamais car le racisme le rend impossible, et qui font les choses à l'arrache, sans vraiment penser la réalité... ni des conséquences.

Et là, on est en plein dedans : Il fallait quelqu'un pour symboliser la France black blanc beur, on a été chercher un jeune sympa et on l'a propulsé en concert pour la commémoration de Verdun. Outre qu'il n'était pas la bonne personne, parce que trop impertinent de toutes façons, mais aussi canaille, et obligé de tenir compte de son milieu, où le vocabulaire et les idées peuvent être un peu limite.
Donc il n'était pas la bonne personne.
Et là, pour de mauvaises raisons, l'extrême-droite s'est emparée du problème, et a fait monter la sauce... Jusqu'à l'annulation du concert

Résultat malheureux : le FN passe pour le parti qui règle les choses et résout les problèmes. Chose qui lui manquait jusqu'ici.

Et on a l'air d'avoir viré comme un malpropre un jeune talentueux et intéressant... qui probablement n'avait rien demandé, et à travers lui, on donne l'impression d'exclure la communauté française d'origine immigrée.
Quel chaos ! Quelle maladresse ! Quelle catastrophe ! Quel manque de culture ! Quand on pense comment Black M et Maître Gims jouent avec les références culturelles et les images des uns et des autres pour les transcender, et les approfondir dans un réel souci artistique, on se demande quel est le niveau de ceux qui décident.... Enfin, on ne se demande pas, on voit bien.... Un trou sans fond où ils font tout pour nous faire tomber...
Je ne suis pas fan de Black M, qui aujourd'hui fait surtout de la variétoche à destination des ados auditeurs de Skyrock et NRJ.

Mais faut arrêter l'hypocrisie. C'est uniquement parce qu'il est noir qu'il y a eu cette polémique. Si c'était Renaud qui avait été invité, on aurait pas eu de cris de protestations parce qu'il a chanté "Hexagone" et "Ou c'est qu'j'ai mis mon flingue", dont les textes sont bien plus violents que toutes la discographie de Black M. S'il y avait eu des protestations, on aurait pris ça à la rigolade et on aurait pas annuler le concert. Là, on a cédé à une campagne de lobbyisme de l'extrême-droite.

Au final, si un chanteur blanc disait "Ce pays de merde" dans le texte d'une chanson protestataire, ça passerait tranquille. On louerait même cet esprit contestataire ! Si c'est un noir qui le fait, c'est une insulte à la nation, à nos valeurs ancestrales, à la République, à Jeanne D'Arc, aux poilus de 14/18, à Maurice Chevalier, à Guy Moquet...

Il y a une population noire et arabe française qui émerge médiatiquement via le rap et le football, et qu'on suspecte toujours d'être des mauvais, voire de faux français. De qui ont exige plus de preuve de francité, de républicanisme qu'on ne l'exigera à un "desouche"...
Un mécréant désigne une personne qui n'adhère pas à la religion considérée comme la seule vraie, originellement la religion chrétienne. Issu du terme mescreant, lui-même formé à partir du verbe croire et du préfixe péjoratif més-. On peut trouver un équivalent dans la religion islamique avec le terme kâfir. Le terme est désuet, mais peut toutefois désigner aujourd'hui, dans une acception moderne et plaisante, quelqu'un qui n'a aucune religion.

« Vengeance ! mort ! rugit Rostabat le géant, Nous sommes cent contre un. Tuons ce mécréant (…) »

— Victor Hugo, la Légende des siècles, XV, « Petit roi de Galice », viii.


Source Wikipedia
Vous avez raison, sus aux Espagnols
N'oublions pas les Hongrois avec Sarkozy, les Hollandais avec François, les Marocains avec El Khoury, les Bretons avec Le Drian, les Alsaciens avec Richert, sus à tous ces pollueurs de notre belle France de Dunkerque à Domrémy
Tous poursuivons-les de notre haine du fait de leurs origines, nous qui sommes de sang pur fait d'hémoglobines pures et d'hémocyanines pures.
A nous St Michel, Mon Croix petite filiotte sus aux autres

A part cela, vous tenez mal le Saint-Amour à Pouilly-Fuissé, faut Sancerre de suite Chinon c'est Graves
La simple idée que le parti haineux puisse vouloir interdire quelque chose me rend cette chose digne d'intérêt.

Mais davantage que cela, voir ce parti qui s'est fait le chantre de l'antisémitisme avec les détails du père et l'ambiance du parti, de l'homophobie, venir s'émouvoir en raison de Verdun, c'est comme si Pegida venait s'émouvoir le 27 janvier pour la Journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l’Holocauste.

A côté de l'ossuaire de Douaumont se dresse le monument des Musulmans morts pour la France à Verdun

On trouve aussi le monument à la mémoire des soldats Juifs morts à cette joyeuse occasion de massacre dont on sait qu'elle fut orchestrée par des intérêts financiers qui se fichaient de l'idée de Nation ou de Religion

Une nouvelle fois, par ailleurs, le parti de la fille de Lepen exprime son islamophobie et détruit toute tentative de consensus et d'apaisement.
Je tiens à dire que je me désabonnerais d'ASI quand l'occasion m'en sera donné en janvier. Ce média tourne dans l'anti-FNisme primaire ambiant.

Pour le fond du sujet, je ne comprends pas le propos. Ce rappeur, comme le note le journaliste sans prêter aucune importance à ces faits (des "faits", pas de l'idéologie donc), a bien insulté la France, a bien insulté les gays, a bien repris des propos antisémites. Et trouver ça anormal c'est faire parti de la "fascosphère" ? Quelle honte, que d'insultes de la "gauchosphère"
Hahaha Black M invité par l'état... ils ont lu ces textes au moins? (Mme Pavoshko à consulter de toute urgence)
Le choix de Loana et Nabilla chantant "toute la vie"(les enfoirés) aurait été un choix moins débile que Black M. Mais bon, l'incompétence de l'état n'est plus à demontré depuis un certains déjà.

Ce qui me fait mal ici c'est de savoir que c'est l'ED qui rappelle la réalité le maire PS de Verdun.
C'est pas un socialiste nommé Jaurès qui s'est fait assassiné pour ne pas avoir voulu faire la future "sale guerre" ?
Qui a eu donc l'idée de faire de la boucherie de Verdun un tel événement ?

Tiens, un peu de "Voyage au bout de la nuit" :
"Le colonel, c’était donc un monstre ! À présent, j’en étais assuré, pire qu’un chien, il n’imaginait pas son trépas ! Je conçus en même temps qu’il devait y en avoir beaucoup des comme lui dans notre armée, des braves, et puis tout autant sans doute dans l’armée d’en face. Qui savait combien ? Un, deux, plusieurs millions peut-être en tout ? Dès lors ma frousse devint panique. Avec des êtres semblables, cette imbécillité infernale pouvait continuer indéfiniment… Pourquoi s’arrêteraient-ils ? Jamais je n’avais senti plus implacable la sentence des hommes et des choses.

Serais-je donc le seul lâche sur la terre ? pensais-je. Et avec quel effroi !… Perdu parmi deux millions de fous héroïques et déchaînés et armés jusqu’aux cheveux ? Avec casques, sans casques, sans chevaux, sur motos, hurlants, en autos, sifflants, tirailleurs, comploteurs, volants, à genoux, creusant, se défilant, caracolant dans les sentiers, pétaradant, enfermés sur la terre, comme dans un cabanon, pour y tout détruire, Allemagne, France et Continents, tout ce qui respire, détruire, plus enragés que les chiens, adorant leur rage (ce que les chiens ne font pas), cent, mille fois plus enragés que mille chiens et tellement plus vicieux ! Nous étions jolis ! Décidément, je le concevais, je m’étais embarqué dans une croisade apocalyptique.

On est puceau de l’Horreur comme on l’est de la volupté.
(...)
Tout de suite après ça, j’ai pensé au maréchal des logis Barousse qui venait d’éclater comme l’autre nous l’avait appris. C’était une bonne nouvelle. Tant mieux l que je pensais tout de suite ainsi : « C’est une bien grande charogne en moins dans le régiment ! » Il avait voulu me faire passer au Conseil pour une boîte de conserve. « Chacun sa guerre ! » que je me dis. De ce côté-là, faut en convenir, de temps en temps, elle avait l’air de servir à quelque chose la guerre ! J’en connaissais bien encore trois ou quatre dans le régiment, de sacrés ordures que j’aurais aidés bien volontiers à trouver un obus comme Barousse.

Quant au colonel, lui, je ne lui voulais pas de mal. Lui pourtant aussi il était mort. Je ne le vis plus, tout d’abord. C’est qu’il avait été déporté sur le talus, allongé sur le flanc par l’explosion et projeté jusque dans les bras du cavalier à pied, le messager, fini lui aussi. Ils s’embrassaient tous les deux pour le moment et pour toujours mais le cavalier n’avait plus sa tête, rien qu’ une ouverture au-dessus du cou, avec du sang dedans qui mijotait en glouglous comme de la confiture dans la marmite. Le colonel avait son ventre ouvert, il en faisait une sale grimace. Ça avait dû lui faire du mal ce coup-là au moment où c’était arrivé. Tant pis pour lui ! S'il était parti dès les premières balles, ça ne lui serait pas arrivé.
Toutes ces viandes saignaient énormément ensemble.
Des obus éclataient encore à la droite et à la gauche de la scène.

J’ai quitté ces lieux sans insister, joliment heureux d’avoir un aussi beau prétexte pour foutre le camp. J’en chantonnais même un brin, en titubant, comme quand on a fini une bonne partie de canotage et qu’on a les jambes un peu drôles. « Un seul obus ! C’est vite arrangé les affaires tout de même avec un seul obus », que je me disais. « Ah ! dis donc ! que je me répétais tout le temps. Ah ! dis donc !… »
"
"Sexion d'Assaut" c'est quoi ce nom ? De l'humour au 28éme degré ? Pourquoi pas le "Fou de crème à Toire" pendant qu'on y est. Ca serait super cool car super 'irrespectueux" !
Allez rouler jeunesse !
Ils étaient beaucoup moins pour le « respect de nos aînés » ce 10 Mai dernier. Bien au contraire. Bien au contraire...
Faut comprendre les fafs aussi, le grand-père du gonze a quand même grandement aidé à virer leurs idoles du pouvoir.

--
C'est à croire que si l'on avait voulu déclencher une polémique on ne s'y serait pas pris autrement !

PatriceNoDRM (et NoPubSurRadioFrance)
[Je suis consternée ! Si être particulièrement choquée par cette manière de vouloir commémorer une boucherie guerrière c'est être fachiste, alors là! les bras m'en tombent! Ancienne prof d'histoire, ayant fait participer mes élèves au Concours de la Résistance et de la Déportation, ayant fait avec eux des visites de ces lieux historiques, Verdun, Oradour, Auschwitz, etc, chacun parlait avec retenue, voire chuchotait.... alors du rap avec grosse sono pour récompenser des ados français et allemands d'être venus , ça me donne la nausée! désolée!!!
Si j'ai bien compris ce chanteur qui appartient aux SA (section d'assaut tout un symbole) a toujours eu le droit de chanter des textes qui peuvent heurter certains. Il n'a pas été censuré. De la à crier au fachisme parce que l'état ne le payera pas pour un concert qui clôt la commémoration d'un événement tragique et qui célèbre la réconciliation franco allemande et l'Europe n'est ce pas une exagération de nos ministres et gauchos? Ils devraient réfléchir avant de lancer des anathèmes impudiques sur une grande partie des français qui ont eux été choqués par le choix de ce chanteur dont les textes ne sont pas un vibrant réquisitoire pour la paix et la tolérence
Grâce à cette fachosphère et à la classe politique qui relait sa logorrhée, il y a un truc dont Black M doit être fier, c'est être un artiste sulfureux. Je veux dire, ce n'est pas à Cali ou à Christine ATQ que ça arriverait. Notre pays possède des institutions tellement racistes que chaque rappeur devient un nouveau Malcom X. Ou un Sardou 70's, quand quand la gauche demandait l'interdiction de ses concerts. Un rebelle, quoi, à son corps défendant. C'est drôle, ridicule et en même temps ca doit donner un sens à sa vie que ses écrits fassent autant réagir. C'est là-dessus qu'il devrait rebondir, le Black M. Qu'il fasse son Pialat à Cannes ; vous ne m'aimez pas, les fafs, mais moi non plus !
A voir les commentaires ici ils ont bien réussi leur coup les fachos. Pourtant on peut pas dire qu'ils aient fait preuve de finesse dans leur opération.
Je n'en ai pas lu ici, des fachos. Juste des gens consternés par le concert. Rien de plus.
ce n'est pas ce que j'ai dit, j'ai dit que les gens étaient bien tombés dans le panneau de leur manipulation grossière et de leur monté en épingle de cet évenement.
Je ne pense pas. On peut être contre ce concert sans verser dans l'abject, pour des motifs différents de ceux de la Fachosphère. Beaucoup de gens ne voient pas l'intérêt d'un événement festif pour commémorer Verdun.
Pourtant, c'est peut-être un rare geste culturel pertinent à mettre au crédit de ce gouvernement. Sauf qu'il a, ce gouvernement, abandonné les organisateurs en rase campagne. La lâcheté, c'est maintenant.
oui, je comprends bien ça, la manipulation de l'extreme-droite consiste aussi à faire croire que c'était un événement unique alors qu'il s'inscrit dans une vaste programmation, et qu'il est en marge des commémorations officielles (sinon je ne suis pas sur que le gouvernement ai quelque chose à voir avec la programmation, je pense plus pragmatiquement qu'ils se sont dit "on a besoin d'une tête d'affiche pour faire venir du monde". Faire un événement festif dans ce cadre était effectivement une bonne idée de toute façon.)
ah vous êtes d'accord avec les idées de cet artiste ? L'idée d'avoir la bite tranchée et jetée dans le périphérique pauvre petite chose, ne vous refroidi pas l'enthousiasme ? A moins que vous ne soyez pas pédé.
" bite tranchée " , " Verdun " , " tranchée " hmm ...Black M vient certainement d'être privé d' une belle rime riche qui aurait réjouis la foule venu " fêter " le centenaire .....
Méchant garçon !

"I'm a criminal
cause every time I write a rhyme
these people think it's a crime
to tell 'em what's on my mind
"
Criminal lyrics, Eminem
Qu'est-ce que Jack Vance vient faire dans cette galère ? ;-)

--
les fachos qui défilaient à la manif pour tous qui traitent quelqu'un d'homophobe. c'est cocasse.

Pour avoir fait des trucs culturels à Verdun, si ils ont besoin de quelque chose, c'est de sortir la tête de leur histoire et de leur million de morts. La ville pue la commémoration indéfinie. tout tourne autour des morts, des champs de bataille, de l'histoire militaire.
Et sinon plus généralement, commémorer le centenaire de Verdun, ça devrait être l'occasion de se souvenir que ces 20 millions de morts sont morts pour rien, dans une effroyable boucherie.
sinon rien à rajouter, le racisme qui transpire de ces partisans de l'interdiction du concert parle d'elle-même.
Elle est plutôt valorisante pour le rappeur, l'affiche anti-concert. On enlève le texte et on tient le symbole que voulait exprimer ce concert. Trop de cornichons chez les fachos.
Ca ne passe pas l'idée que l'extrême droite ait gagné dans cette histoire. Ni le "premier pas vers le totalitarisme, vers le fascisme." ânonné par le secrétaire d'Etat aux Anciens combattants.

Que je sache, le FN n'est pas au pouvoir et Desouche machin n'est pas Premier ministre. Le concert a pourtant été déprogrammé, mais pas par Philipot.
Il ne faut pas parler de victoire de l'extrême-droite mais de défaite de l'État. L'Etat, les institutions, qui se gamèlent à peut partout, dans leur violence à l'Assemblée, face aux manifestants et leur passivité dans l'affaire de Verdun.

Les fachos n'ont rien gagné. L'État a perdu.
Mince, je suis plutôt d'accord avec les fachos sur ce coup-là. Le "pays de kouffars", il passe pas. Vas faire tes concerts où tu veux, mais pas avec des financements publics.
Tu quoque...
Ce n'est pas une victoire de l'extrême droite, c'est une victoire de la décence.
"Un concert de BlackM pour commémorer la bataille de Verdun" y a rien qui choque là dedans?

Rien?
Relisez la phrase...

Lady Gaga pour fêter le 11 septembre?
Un petit set de David Guetta pour commémorer la shoah?
Un petit saga-africa pour le rwanda?
Et si vous tiquer c'est parce que vous êtes d'extrême droite!
L'effet que ça fait ce genre de titres? Puisque c'est votre spécialité d'analyser la presse, vous devriez le savoir... "Si le fascisme et l'extrême droite empêche ce genre de foutaises c'est que ça doit être pas si mal".
Mécréants...mécréants...si seulement !
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.