31
Commentaires

Les télés déconfinent De Villiers

On ne l’avait pas vu venir. “Les quartiers populaires en France sont des enclaves étrangères”, "Il faut se défendre contre l’islam conquérant”, “On est devant un problème de colonisation barbare”. BFMTV, CNews, LCI, France 5, Europe 1, Sud Radio ont déconfiné de Villiers. Depuis une semaine, il est partout. Un livre et la réouverture de son parc, le Puy du Fou, amplement relayé par M6 et BFMTV, ont été le prétexte au déclenchement de cette offensive médiatique à laquelle on n’était pas préparé. Car si le cas De Villiers et son obsession de l’islam et tout ce qui n’est pas Jésus-compatible est scellé depuis longtemps, la facilité avec laquelle il déroule son discours sans contradiction, devant des journalistes muets, est déconcertante. Une chronique avec tambour et trompettes.

Commentaires préférés des abonnés

Et les gérants du Puy du fou qui se cachent derrière leur "légende" pour justifier leur révisionnisme... 


Autant, le Parc Astérix, ok, on sait que c'est imaginaire, que l'histoire n'est ici qu'un prétexte, une base lointaine sur laquelle s'est co(...)

La rigueur historique est certainement le dernier des soucis de ce parc qui comme son nom l'indique, est avant tout "d'attraction". II s'agit donc d'attirer le touriste en lui en mettant plein la vue, et de lui faire les poches en passant. (D'où l'in(...)

Merci pour votre article .Moi aussi ,je suis assez étonné de la complaisance dont bénéficie  de Villiers. Comme vous le soulignez le problème n'est pas qu'il soit invité ,mais le peu de critiques qu'il suscite . 

Derniers commentaires

J’aime beaucoup les fêtes médiévales, les gens se costument en chevaliers ou gentes dames, guerriers ou guerrières, historiques ou fantaisistes. J’ai visité le puy du fou et je peux dire que les spectacles y sont grandioses, cela dépasse de très loin en termes d’exploits techniques tout ce qui se fait ailleurs.

Mais après quelques spectacles, et en particulier après avoir vu le spectacle sur le massacre des vendéens pendant la révolution et aussi en voyant l’anneau de Jeanne d’Arc, on réalise que l’on est en train de se faire laver le cerveau : L’histoire de France n’est vu qu’à travers ce prisme : La France est une royauté, protégée par le Dieu des Chrétiens. Le parc devrait être sous-titré par « Comment Dieu a sauvé le royaume de France ». En regardant la liste des spectacles décrivant des événements historiques (il y en a 9), je trouve que 7 au moins d’entre eux ont ce biais.

C’est particulièrement notable avec le spectacle sur le massacre des vendéens pendant la révolution : Les mots « révolution » ou « république » ne sont jamais utilisés, je crois qu’on ne parle que de « la Terreur ». On n’y cherche pas l’apaisement et il n’y a aucune explication historique.

De même on nous présente l’anneau de Jeanne d’Arc comme s’il était avéré qu’il s’agit bien d’un anneau lui appartenant, en sollicitant un don des touristes pour lui ériger une chapelle.

Queuaa ? Les Guignols de l’info, caricaturistes, l’ont caricaturé ? Mais tout fout le camp ! Où va-t-on, voyons !

ça paye d'avoir macron dans son carnet d'adresse.... enfin, pour le moment. 




Merci pour votre article .Moi aussi ,je suis assez étonné de la complaisance dont bénéficie  de Villiers. Comme vous le soulignez le problème n'est pas qu'il soit invité ,mais le peu de critiques qu'il suscite . 

"On ne l'avait pas vu venir"...Qui est donc se "on" qui n'aurait pas  vu venir la haine sur les chaines de tv ? Ceux qui ne la regardent pas ? Pour ceux qui la regardent encore, on l'a vu arriver depuis quelques années et rien ne peut plus étonner le spectateur qui entend jour après jour zemmour étaler sa haine de l'autre à longueur d'émission.

Il faut reconnaitre que durant de très longues années, les journalistes étaient tous ou presque "de gauche", c'était trop évidemment, ils pensaient tous de la même façon et le débat n'existait quasiment pas. Hors, il n'existe pas plus aujourd'hui, de la gauche bien pensante, nous sommes passés à l’extrême droite très mal pensante. Si on ne pense pas comme eux, on est forcément un gauchiste mondialiste copain de Soros et des "hordes" de barbares venus remplacer le bon français de souche et tout ça sans que jamais personne (à part peut être le gentil psychanalyste Gérard Miller) ne leur coupe la parole ou mette en avant les mensonges et contre vérités qu'ils balancent à longueur de temps.

C'est tellement fort que j'avoue avoir abandonné la télévision, je n'en pouvais plus de passer mon temps à aller vomir entre deux phrases haineuses des uns ou des autres.

Je ne sais pas qui est ce "on" qui n'a rien vu venir, mais "on" et moi ne vivons pas sur la même planète télévisuelle...


Mise en scène du furur premier ministre par les télés du patronat, puisque Bayrou a des casseroles, Le Maire est incompétent, Darmanin fait aussi l'objet de poursuites et qu'il n'y a personne d'autres pour se compromettre avec Macron ?

Vivant dans un asile de fous nommé F-rance , souhaiter se jeter dans son puit me dépasse ! Jamais !

Commentaire supprimé par un administrateur.

Piège à con, que Mitterrand utilisa pour casser la Droite, Macron motive l'extrême droite pour deux raisons, la première étant la même que "tonton", la deuxième étant de centrer l'énergie de la gauche à contrer les fachos, voir même par la violence (antifaf, black block de gens masqués non identifiés...), où face au rouge/brun, il veut apparaitre comme le sauveur j'ai sentiment...

Les audiences sont au rendez-vous quand l'autre neuneu passe ou qu'ils font de la pub pour le parc ?

Je me demande s'il y a eu des signalements au CSA, et combien, pour propos racistes et mensongers, ou diffamatoires.

pauvre candice mahout ! oubliée la journaliste pugnace d' arrêts sur images !

plutôt crever qu'aller au Puy-du-Fou ^^

La rigueur historique est certainement le dernier des soucis de ce parc qui comme son nom l'indique, est avant tout "d'attraction". II s'agit donc d'attirer le touriste en lui en mettant plein la vue, et de lui faire les poches en passant. (D'où l'intérêt des bénévoles). Mais si en même temps, on peut instiller une certaine image de l'Histoire dans la mémoire populaire... Cela me fait penser à ces films anglophones, comme "The king" ou "Elizabeth, l'âge d'or" : le récit historique y est soigneusement travaillé, pour donner de la monarchie anglaise une image de bienfaitrice de l'humanité toute entière, ses monarques, des modèles de vertu, de raison et de sens politique, et ses adversaires (surtout Français et Espagnols) des attardés mentaux vicieux et dépravés.

C'est un peu le même mécanisme qui est à l’œuvre au Puy du Fou : ce qui compte, c'est qu'au sortir du truc, le public soit persuadé que les gentils Vendéens ont été massacrés par les méchants révolutionnaires. Et que la féodalité, c'était le bon temps. 

Il serait intéressant de mesurer, à la sortie du parc, l'impact de cette propagande sournoise sur les spectateurs. Combien, après avoir vu le spectacle et les différentes attractions, se font une toute autre idée de la révolution que celle communément présentée dans les livres d'Histoire ? Combien emportent l'idée du "Génocide vendéen" ? Probablement beaucoup. La fiction historique fonctionne à plein, à tous les niveaux. Les historiens sont ennuyeux, les cinéastes et les "cinéscénistes" savent montrer de l'Histoire une image attractive et ludique, qui imprime beaucoup mieux sur nos esprits béotiens. Et beaucoup plus durablement. 

En cela, ils sont beaucoup plus efficaces, surtout s'ils sont appuyés par des figures populaires du monde télévisuel, qui entrent quotidiennement dans leur salon. Que pèse une émission de France Culture face au bagout et à l'audience d'un Pascal Praud ?

Nietzsche, je crois, disait que "les faits n'existent pas, il n'y a que l'interprétation des faits". Si on parvient à faire passer peu à peu l'idée du "génocide vendéen", elle devrait finir par s'imposer définitivement.

Toujours le petit blues des pauvres Goscinny et Uderzo qui devaient toujours cavaler (en France et ailleurs) derrière les récupérations par l'extrême-droite de leurs "gaulois réfractaires". C'est crispant.


Et les apologies à répétition du Puy du Fou dans The Guardian, journal britannique de gauche qui peut être tellement nul sur les sujets qui sortent de la sphère anglophone. C'est crispant.


Et Hallucined Imposteur qui va la ramener pour souligner que les petits blues c'est pas Goscinny et Uderzo mais Delporte et Culliford. Je suis crispé.

Oui, la réaction est sur tous les plateaux. Quelle en est la raison ? La bêtise des journalistes et animatrices et animateurs ? Les directions des boîtes de production des émissions télé ? Les propriétaires des chaînes de télévision ? Mais alors, pourquoi il en va de même sur le service public ? Faut-il donc n’y voir que la conséquence de la primeur à l’audimat ?

La comtesse pourrait dire que '   l'Agité  du bocage n'a plus sa licence  pour jouer au Puy ".


( peut-être , pour y remédier, compte--t-il sur  son fils ? )

Et les gérants du Puy du fou qui se cachent derrière leur "légende" pour justifier leur révisionnisme... 


Autant, le Parc Astérix, ok, on sait que c'est imaginaire, que l'histoire n'est ici qu'un prétexte, une base lointaine sur laquelle s'est construit tout l'imaginaire, qu'il n'est pas question ici de faire croire que les "gaulois" vivaient comme ça. 


Mais le Puy du fou, ça c'est vicieux, car ça veut vous faire croire que c'est en partie historique (voir complètement, même s'ils sont un peu revenu dessus devant le tollé chez les historiens). Ils sont toujours sur ce mélange d'histoire et de légendes qui brouille les pistes et rentre dans la tête de probablement pas mal de monde une certaine vision de l'histoire complètement à côté de la plaque. De même que leur fond de commerce, avec cette aide des bénévoles, comme si il y avait des bénévoles à Disneyland Paris. Bref, des vicelards de mauvaise foi mais copain comme cochon avec les journaleux de salon et les passéistes incultes.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.