15
Commentaires

Comment les pubs Facebook apparaissent sur votre fil d'actu

Elles sont là, entre deux publications d'amis sur votre fil d'actualité, marquées d'une petite mention "sponsorisé". Elles : les publicités Facebook, qui ont permis au géant américain d'amasser plusieurs milliards de dollars en 2016. Comment ces publicités se retrouvent-elles sur votre fil d'actu ? Récemment, la compagnie a opté pour une relative transparence. @si fait le point.

Derniers commentaires

N'ayant jamais vu de pub sur Facebook (je viens de revérifier), j'imagine que les bloqueurs de pub ne s'y sont pas tant cassé les dents que ça...
uBlock Origin
Ghostery
Self-Destructing cookies
HTTPS everywhere
au-revoir-utm
Vous avez lu les CLUF facebook? Nan? Perdu.
En gros, leurs CLUF disent que vous acceptez que ce que quoi qu'ils fassent, vous êtes d'accord. Vous avez perdu.
On peut avoir des explications sur le design et un article avec forum où en discuter ? Je pense que les lecteurs ont leur avis à donner, vous en faites ce que vous voulez après.

Mais là ça ne va, ça fait blog amateur, on dirait mes applis avant passage dans les mains d'un webdesigner...
Ce matin, par exemple, si vous avez lu la chronique du matinaute, sur les débuts de la chaîne France Info, Facebook le sait, grâce au petit bouton "Partager", visible en haut à droite de la chronique de Daniel Schneidermann (et même si vous n'avez pas cliqué sur le bouton).

Et ça ne vous pose pas plus de problème que ça à arret sur image, d'être un rabbateur de données personnelles pour le compte Facebook (et Twitter) ? C'est pourtant simple de proposer des boutons simple, inoffensifs…

À ceux qui recommande Ghostery : attention tout de même, il y a un business peu vertueux derrière… privacy-badger, de l'Electronic Frontier Foundation, est probablement plus recommandable
Pour ceux qui ont un compte facebook c'est mort. Pour les autres, paramétrer dans le navigateur la désactivation des cookies tiers et l'effacement de tous les cookies et de l'historique à la fermeture. Addons à installer: HTTPS everywhere et ublock origin (éviter adblock plus). Autres addons pour les acharnés: noscript et random agent spoofer. Lightbeam est sympa aussi pour voir les traces qu'on laisse.
VPN + tor : mouais, c'est pour d'autres besoins d'anonymat.

Mais le truc affreux en étant anonyme c'est qu'en arrivant sur YouTube avec une ip en .fr ils ne me proposent que du skeezie (au moins 3 videos)et du natoo...
ublock origins : http://ohax.fr/oubliez-pachydermique-adblock-plus-ublock-origin-est-arrive
+
privacy badger : http://www.01net.com/actualites/privacy-badger-l-extension-qui-assure-votre-confidentialite-en-ligne-661635.html
+
ghostery (mais faut le paramétrer) : http://assiste.com/Ghostery.html

C'est fou comment l'internet devient austère et froid quand ça clignote plus partout.

BOn sinon oui, il y a Tor et les VPN .. mais ça reste encore moins accessible non ?

C'est fou aussi comment depuis, je ne lis plus du tout Le Monde, Le Parisien et consorts qui prétendent faire payer le lecteur pour la reprise presque sans aucune modification d'une dépêche AFP.
On peut toujours utiliser Ghostery pour bloquer les mouchards des réseaux sociaux (les boutons j'aime et autres), ainsi que no script pour bloquer javascript. L'option de consulter le site pour mobile est alors disponible. C'est certes moins attrayant, mais ça limite en tout les informations collectées à celles que nous donnons via notre profil, téléchargement et... adresse IP.

Pour ma part, je n'ai pas de publicités du type que vous décrivez dans mon fil d'actualité.

Autre chose, on peut aussi supprimer les pages/mots clés que facebook utilise pour nous montrer des publicités (quand on en a). Ainsi supprimées, cela limite particulièrement la pertinence des pubs proposées, et l'inquiétante impression d'être surveillé(e) (, vous êtes scripté(e)) en permanence.

Ce n'est bien sûr qu'une impression.

On peut aussi nous traquer via la taille de notre navigateur (et donc de l'écran lorsqu'on est en pleine page), notre adresse IP (qui est systématiquement notée lorsqu'on se connecte), via les cookies, etc...

Le mieux est donc d'utiliser Tor, à partir duquel on peut se connecter à facebook, en passant par un VPN (donc pas d'adresse IP véritable) et sur lequel est implémenté nativement NOscript (qui est beaucoup plus simple d'utilisation que ce que j'ai pu lire ici et là).

Ou alors ne pas avoir facebook du tout.

Pour se donner une idée d'une partie des informations que facebook collecte sur nous, il est possible de télécharger lesdites informations via facebook qui le propose.

Copié/collé :

"Vous pouvez télécharger vos informations à partir de vos Paramètres. Pour télécharger vos informations :

Cliquez sur en haut à droite de n’importe quelle page Facebook, puis sélectionnez Paramètres.
Cliquez sur Télécharger une copie de vos données Facebook dans les Paramètres généraux de votre compte.
Cliquez sur Créer mon archive."

On pourra alors se rendre compte de la quantité et de la précision tout à fait impressionnantes des informations ainsi collectées.
Donc finalement, une façon d'échapper (si tant est...) à ce genre de capture d'info et d'affichage de pub est d'éviter d'avoir un compte (au mieux) ou d'utiliser (au pire) l'application de cet industriel de la récup !
Mais quel est l'intérêt de lire les chroniques d'@si sur cette appli ? Franchement, la photo d'un enfant allant à l'école ne fait plaisir qu'aux parents de cet enfant (les "amis" s'en fichent éperdument, n'ayant d'yeux que pour leur propre enfant). Plaisir de (re)connaissance ? Fichtre !
Je viens d'aller sur la page fesse de bouc d'une amie (je n'en ai pas). Aucune pub, mon bloqueur de pub marche du feu de dieu
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.