215
Commentaires

Comment le PS du Pas-de-Calais a franchi toutes les lignes j@unes

Clientélisme, fraudes électorales : "Ah, c'est le Pas-de-Calais.", soupirent les dirigeants socialistes, lorsqu'on les interroge sur les dysfonctionnements à répétition de la Fédération locale. Mais le Pas-de-Calais socialiste, concrètement, ça marche comment ?

Derniers commentaires

Excellente fin de saison pour cette Ligne Jaune.
On en veut d'autres comme ça.
Je conseille à Jane d'aller voir à Paris chez Tibéri, à Levallois -Perret, à Issy - les - Moulineaux....Birenbaum semble + choqué par les urnes volantes que par le vote de personnes décédées, par l' embauche d'employés municipaux que par l' argent glissé discrètement.Le pourcentage des votes socialistes est élevé à Liévin et autres communes de cette région , que dire des + de 90% de votes pour Sarkozy à l' élection présidentielle à Neuilly?
Birenbaum a feint de découvrir les coulisses de la politique ... Hypocrite ! J' ai eu envie de lui envoyer des baffes pendant toute l' émission et tout d' abord , qu'il n' interrompe pas sans arrêt la personne qui parle , c' est crispant.
Cette émission m' a paru assez malhonnête car il aurait fallu montrer la même chose à droite - le choix ne manque pas -en même temps!Mieux vaut tirer sur une ambulance que sur un char d' assaut.
Guy, de grace, cessez vos remarques, piques, persifflages ou précisions ''pour nos spectateurs'' quand vos interlocuteurs s'expriment.

Nous ne sommes pas plus sots que vous (puisque nous sommes là !).

C'est fort louable de vouloir dynamiser les échanges mais au final, vous faites perdre le fil à vos invités, cela se transforme en BirenbaumShow et nuit à la qualité des échanges..;

En toute inimitié...sic

Régi
Emission très intéressante et qui vient combler en effet un manque de la presse nationale concernant cette affaire! Le format de l'émission est sympa mais le présentateur en fait tout de même un poil trop dans ses postures : outré, scandalisé, interrogateur, insolent... on se croirait parfois dans un film de Bollywood et ça rend la compréhension du propos des invités difficiles.
De retour de vacances d'où je n'avais accès qu'aux articles, je découvre les dernières émissions seulement ce soir, et j'ai été vraiment intéressée par le haut niveau informatif de celle-ci.

Je ne pensais pas que le niveau de dégénérescence du PS était aussi important. Le mécanisme que décrit MNL et que complètent les intervenants, y compris GB, est proprement ahurissant . Et personnellement, je lui accorde crédit parce que ça explique beaucoup de choses, et entre autres l'état de mort clinique actuel du PS.

En fait, je me représente le problème ainsi :
un patient, le PS, est atteint d'un cancer central qui menace de se généraliser et qui a déjà commencé à infester une bonne partie du corps. MNL fait partie des anticorps chargés de guérir le malade.
Elle se précipite avec les vaillants globules blancs sur le lieu le plus atteint. Mais là, on décide que le problème, ce n'est pas le cancer, qui est latent et invisible à l'oeil nu, mais l'infection qu'il a provoqué, c'est-à-dire le FN.
Le médecin, GB, dit : "C'est juste une infection collatérale, due à une allergie, injectez des antibiotiques et donnez un anti-histaminique. Mais surtout, soignez le cancer pour de bon. C'est sur lui qu'il faut agir, car les métastases prolifèrent et risquent de tuer le patient."

Et MNL de répondre : "Non ! C'est impossible ! le patient déprimerait de savoir qu'il a le cancer, et si ça se savait, il perdrait tout son prestige. Allons plutôt combattre l'infection secondaire. Cela mobilisera les globules blancs et rouges, c'est comme ça qu'ils aiment bosser, et nous, c'est ce qu'on sait faire "
GB : Mais c'est une petite allergie, le problème, c'est le cancer...."
MNL : "Oui, vous avez sans doute raison, nous devrions faire quelque chose ! Mais le chef des globules rouges n'est pas d'accord, les métastases sont déjà en traim de l'atteindre et de le scléroser. Moi-même, je suis impuissante...."

Vues les circonstances, je pense qu'il faudrait une thérapie de choc, en envoyant le grand malade à l'hosto, (ou en HP, parce que quelquefois, on se demande. ....) Quand l'électrocardiogramme se révélera aussi plat que l'encéphalogramme, c'est que la patient sera mort guéri, et on le balancera à la morgue,

Si par hasard, il survit, ce que je lui souhaite, il pourra toujours se tenir dans la même chambre que l'UMP, à qui on avait déjà coupé les jambes gangrenées par les affaires du SAC et consorts à l'époque de De Gaulle, et à qui a Sarkozy a aussi coupé les bras quand il a fait ce qu'il fallait pour prendre les voix de l'allergie.
Mais la différence, c'est que ce patient-là, on lui injecte le sang tout frais et toujours riche de conservatisme des classes dirigeantes, l'argent. Celui qui sert à la com.

Le patient PS croit qu'il a besoin du même riche sang, mais il ne comprend pas qu'il ne saurait survivre sans des idées neuves qui tiendraient compte des besoins des classes populaires.

Mais il n'acceptera pas cette perfusion. Il ne sait même pas que ça existe.
J'avais déjà observé qu'il n'existait pas de démocratie réelle dans notre beau pays et ceci directement sur le terrain comme militant de défense espaces verts (anti bétonnage) dans une ville moyenne (300000 habitants)...En côtoyant des élus de toute tendance gauche et droite on s'aperçoit qu'ils sont tous soumis au dictat lors des votes de deux ou trois barons qui dirigent tout dans l'agglomération, notables qui sont bien sûr impliqués dans tout les grands projets qui se chiffrent par centaines de millions d'€. Donc quand on suit les choses de près, conseils municipaux, plénières du conseil général et de communauté d'agglomération les petits élus sont pied et poings liés, il n'y a aucune liberté alors les militants de base encore bien moins. Et le tout avec des forts relents de corruption à coup de marchés public truqués et d'abus de pouvoir de la part du maire. Et tout le monde tient à son petit pouvoir dans son coin et ne veut rien perdre, et plus on porte de casquettes mieux c'est car plus ça rapporte. C'est très choquant pour nous citoyens...

Sinon dans cette émission je trouve Birenbaum assez insupportable car il ne laisse pas s'exprimer ses invités (défauts de beaucoup d'animateurs télé) il se met trop en avant et ne fait pas la part belle à ses invités (spécialement dans cette émission)...
Message mal placé.
Ha il reste des militants PS...
Je pense que Mr Birenbaum devrait quitter @si, ça doit lui faire ch.ier de faire des émissions "sérieuses" et ensuite de devoir répondre correctement aux commentaires de son émission.

J'ai été surpris de voir vos commentaires sur quelques sites d'informations où vous vous montrez peut être sous votre vrai visage, insultant et arrogant...
Bon j'en suis a 18 minutes d'emission et malheureusement je vais arreter de la regarder parce que le presentateur ne peux pas s'empecher d'interrompre les invités toute les 8 secondes, vraiment lourd.
Tout ce que je viens d'attendre dépasse tout ce qu' un honnête citoyen imagine. Remarquez dans ma ville, l'actuel maire socialiste vient du front national ! oui vous lisez correctement, ne touchez pas votre ordinateur ! du front national ! !

Bravo à Marie Noëlle, ces jours sont comptés, ainsi qu'au militant socialiste, donc vous, journalistes, vous honoreriez de défendre leurs libertés, leurs droits de militants socialistes ( Je ne suis pas d'accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous puissiez vous exprimer ) Donc vaut mieux quelques voleurs non marqués fn ? Je ne sais pas si tout cela suffira à enrailler la montée du front national, mais ce que je crois, c'est que tous pourris ne peut leur être attribué. Ce parti serait dangereux ? Faudra expliquer aux personnes comment peut on se débarrasser de tous ces magouilleurs enracinés dans leurs territoires ?

La chaussette ! Les bulletins cachés sous les bras ! Les boîtes de chaussures servant d' urnes ! Les urnes volantes ! Les militants se multipliant comme une génération spontanée ! Les fédérations imposant leurs lois aux élus nationaux ! si c'est cela la démocratie ? ! J'espère que cette excellente émission ne parviendra pas en Iran ? !
assied toi là! m' a sortit le pitoyable bourgeois ce soir à la sortie du bar, je ne lui ai pas mis ma main dans la gueule et très courtois lui ai proposé de ne pas recommencer, rien a boire à la maison, je vais regarder votre émission... merde ses domestiques
une pitoyable rustine sur un parti archi percé
Et dire que pour éviter le FN, on perpétue toutes ces magouilles politiciennes et socialistes depuis des années ! Mais où est l'intérêt de la population.

Et dire, là encore, que la presse bien pensante a fait silence depuis de si nombreuses années, pour éviter de dénoncer un Système de gestion socialo" qui est certainement le même dans les autres fédérations du parti en France.

Il va s'en dire que les jours des deux élus socialistes du plateau, sont maintenant comptés .........

Elle serait belle la France de Ségolène !
On est foutu !
Bonsoir,
Quelques points de vue rapides sur ce sujet :

- Fallait-il y accorder un thème complet de ligne jaune : selon moi, oui, car c'est un problème d'actualité, qui a fait la "une" des médias, et qui a d'importantes résonances politiques, sociales, culturelles, morales,....

- Fallait-il inviter un tel plateau : pour moi, oui, 2 membres du PS, dont MNL (ancienne ministre, députée, maire, conseillère régionale et élue locale d'Hénin) et un militant " de base" du PS local, qui sait de quoi il parle, avec 2 journalistes connaissant bien le dossier. Fallait-il un invité "contradicteur" (PS ou hors PS) pour polémiquer ? Je ne suis pas sûr que cela aurait rajouté beaucoup de clarté, sans doute au contraire de la confusion, et on aurait appris moins de choses sur le fonctionnement local et national du PS

- Guy Birenbaum a-t-il animé correctement le débat : globalement, il me semble que oui, même si on peut regretter qu'il ait laissé MNL parler un peu trop, sans beaucoup de contradictions, et se faisant passer pour "l'oie blanche" victime de "camarades" malhonnêtes, alors que c'est une parfaite apparatchik, avec une longue carrière dans le PS (cela a déjà été dit à plusieurs reprises, pas la peine d'épiloguer).

- Fallait-il aborder toutes les prévarications, malhonnêtetés, compromissions,... de tous ordres des membres locaux du PS (et les magouilles nationales des dirigeants) : oui, car ce n'est pas en cachant ou en niant la réalité et la vérité des choses qu'on les fait disparaître, bien au contraire cela retire toute crédibilité aux propos politiques.
Ceux qui croient que cela fait le jeu du front national prennent les électeurs d'Hénon, et plus largement les citoyens du pays, pour des imbéciles. Ce n'est qu'en dénonçant ces pratiques et en les éradiquant que l'on y mettra fin, et que le PS gardera (ou plutôt retrouvera) le respect et le vote des électeurs. Par ailleurs, on a déjà eu l'occasion de voir le FN gérer des municipalités, cela n'a pas été brillant (http://www.lemonde.fr/politique/article/2009/07/02/comment-le-fn-gerait-ses-villes_1214087_823448.html).

Longue vie à "ligne jaune", cette émission m'a appris encore sur le PS, cela dépasse le pire que je pouvais en connaître, mais ce n'est pas pour autant que j'aurais envie de voter FN. Le peu de villes qu'il a gérées, c'était pas brillant (cf plus haut) et sur le plan national ses thèses n'offrent aucune perspective, sinon semer la confusion, dresser les gens les uns contre les autres, et menacer la démocratie. Ce n'est pas pour autant qu'il faille faire la confusion entre le FN actuel et le fascisme, ce n'est pas tout à fait la même chose, et je crois que sur ce plan GB a raison.
Ha le P S, quel poème se partit qui fut si grand, en fait cette situation de Panier de crabe n ’est pas nouvelle. En effet le jeu du partit socialiste par exemple suite aux élections de 2002 fut d ’éliminer le partit Républicain et Citoyen de Chevenement.
Lors des sénatoriales, les votes des PS ont été soient vers le PC ou bien le centre droit, pour faire disparaître du sénat les chevenementistes.
Avec le PC, rassurez vous c ’est la même chose, je pourrais citer la ville de Montargis, Fleury les Aubrais, qui d ’un maire communiste(années 1980) est passé à un maire socialiste( années1990), puis vue une gestion difficile, et bien c ’est la droite qui finit par gagner(fin des années 1990).
La plupart des militants socialistes sont de braves gens, qui croient en leurs valeurs et qui sont tout à fait adorable, le seul problème c ’est que leurs dirigeants à un certain niveau ont les dents qui rayent le parquet.
La politique n ’est plus «racine grec- affaire de la ville », c ’est un fait un concours de savonnage de planche, ou c ’est la droite qui finit par gagner.
Après il ne faut pas s'étonner que les "Verts" leurs passent devant, les gens ne sont pas dupe...
et pourtant j'apprécie beaucoup leurs militants...
[large]Parler de l'intégrité de Marie-Nelle Lienemann, je veux bien, mais de sa sincérité, là je bloque..[/large].

Elue de Massy et de l'Essonne d'abord, Maire d'Athis-Mons ensuite, elle se trouve parachutée à Hénin-Liétard, à l'insu de son plein gré comme dirait Virenque ? Et elle qui a commencé Ceres, puis Rocardienne, puis Rocardienne dissidente, puis, puis, puis... élue dans l'appareil depuis la nuit des temps (même si son assiduité n'était pas sa qualité principale), ministricule de Jospin dont elle dira le plus grand mal, elle découvrirait, Vice-Présidente du Conseil régional du Nord (là encore à qui le doit-elle) les turpitudes de cette fédération.... de l'art de cracher dans une soupe qu'elle a longuement goutée !

[large]Désolé, Marie-Noëlle Lienemann, mais vous n'êtes pas crédible ! Sauf pour les gogos...[/large]
Merci @ tous pour vos critiques et vos encouragements
Nous nous retrouverons à la rentrée pour d'autres lignes j@unes.

J'espère que les deux ou trois, qui y ont visiblement pris goût, parviendront à survivre sans avoir d'occasion de m'agonir, avant fin août.
Désolé...

Bonnes vacances @ tous.
Je me pose une question =*
Ce type d'émission serait-elle possible avec un politique UMP ?
Quelle formation (formatage, bourrage de crâne....) devrait-il subir de la part des communicants de l'Elysée pour répondre ?
Je suis sûre qu'il aurait des choses du même accabit à nous servir.... Si ce n'est pas pire.
J'espère qu'un jour aussi ils parleront.
Cette émission a au moins l'avantage d'entendre un politique parler comme nulle part ailleurs !!!
Ca change.
Merci à Guy B pour l'explication dans le forum sur le terme "fascisme" dont l'utilisation en fin d'émission m'avait parue peu claire.
Je m'attendais à sourire... cette émission m'a énervé au plus haut point.
Cette dame se fou ouvertement de notre tronche...

Personne ne me fera croire qu'une adjointe au maire peut sortir toute blanche et toute vierge de cette affaire.
Le maire n'est pas dieu (je reprends les propos d'un asinaute) et n'a pas les pleins pouvoirs une fois qu'il est élu. Le type n'était pas seul et je pense que de nombreux rats tentent de quitter le bateau en feignant de tomber des nues.

Bon, tirer sur le PS c'est un peu tirer sur un camion funéraire... ce parti est pourri au plus haut point et aucune amputation ne suffira à le sauver.

Il s'agit ici de deniers publics, de nos impôts, et les politiques ne semblent jamais responsables de quoi que ce soit. C'est toujours la faute à l'autre, à celui d'avant, au parti adverse.

Comment voulez vous que les gens ne disent pas "tous pourris" en allant voter le pen...

bon je sais, je m'énerve tout seul... arf... je vais boire une bierre.
Il y a qqs réflexions sur la "culture politique" du coin.
Il se trouve qu'étudiante, j'avais une amie de 20 ans qui s'est retrouvée adjointe au maire d'une ville au moins de la taille d'Hénin Beaumon dans le même coin, en "héritage" de son père brutalement décédé.

Elle a tenu 10 ans. Ce qu'elle m'a raconté, c'était exactement ce que MNL explique (cliéntèlisme, verrouillage du parti, eviction des contestataires, copinage, enrichissement personnel).

Sauf qu'elle, elle était à l'UDF.
Plutôt septique au départ au sujet de l'émission ligne jaune, de sa volonté affichée de faire passer les bornes à ses invités, et plutôt déçu par ses débuts, je trouve qu'aujourd'hui, à ne plus essayer systématiquement de justifier son titre elle prend de l'épaisseur.
L'un des intérêts d'ASI et de ce numéro en particulier est à mon avis et contrairement à ce que certains expriment sur ce forum, l'idée de ne pas forcément inviter un contradicteur frontal face à l'invité principal.
Dans le cas présent ce dispositif fonctionne parfaitement, Marie Noëlle Liedman s'exprime librement et longuement, Guy Birenbaum et les autres invités la mettent face à certaines contradictions sans pour autant dériver sur d'autres sujets que celui dont il est question au départ.
Pourquoi présupposer que l’invité est forcément de mauvaise foi ?
Si on avait mis en face d'elle un véritable opposant le débat aurait tourné tout de suite au pugilat; il aurait nécessairement tenté de la décrédibiliser quand bien même elle aurait eu raison sur ce sujet, en détournant la conversation. Comment imaginer malheureusement un opposant politique approuver son contradicteur systématiquement ?
Quand à ceux qui pensent que raconter la cuisine interne du PS et ses petits arrangements entre amis l’affaiblisse et permettent le développement du populisme ils ne semblent pas voir que le PS est sur son lit de mort et à besoin de remettre à plat son mode de fonctionnement (entre autres choses), que le FN fait son beurre des vérités dites à mi-voix et que seule l’expression de tous les disfonctionnement des partis politique permettra d’y mettre fin je pense qu’ils font fausse route.
Des p'tits gars du nord...

ou à lire pour ceux qui prefere:

Les bronzés font du ch’ti, entretien avec Dias et HK du MAP
Par Pierre Tévanian
mouvements.info


CULTURES POPULAIRES. Au Ministère des Affaires Populaires, on appelle un chat un chat, un SDF un SDF et un précaire un précaire, on évoque sans fausse pudeur l’islamophobie et le passé colonial de la France, on « accuse l’école de cultiver l’ignorance » sur ce passé, et on tape sans retenue sur « la gauche-caviar, maffieuse, paternaliste et vicieuse » ou sur des policiers qui « nous prennent pour des cobayes » et « se prennent pour des cow-boys ».(...)
Marie-Noëlle Lienemann arriverait presque à nous faire pleurer (ceci dit elle encore loin du niveau Julien Dray & sa pauvre femme obligée de rouler dans une clio qui a 11 ans, là c'était oscarisable direct), la pauvre elle ne savait pas, on lui cachait la vérité, tout le monde était contre elle, bouh les méchants sont pas gentils.

Résumons quand même un petit peu la situation:

- c'est un ancien ministre; même si cela commence à dater ça doit quand même ouvrir quelques portes, octroyer quelque influence et donner un accès à un minimum d'accès médiatique si l'on en a envie.

- elle était première adjoint maire d'Hénin-Beaumont, ce qui doit quand même lui donner accès à un un minimum d'informations sur l'état des finances de la mairie.

Et tout ce qu'elle a dire c'est:

"j'avais bien entendu quelques soupçons, il y a avait certes des rumeurs...."

"le maire interdisait au personnel communale de me laisser accès aux dossiers...."

Donc elle avait des soupçons, le maire lui cachait certains éléments et j'en passe et son unique réaction c'est de laisser faire ? Car le "Maire c'est Dieu" ?

On ne va pas me faire croire qu'une diplômée de Normal Sup' qui a été membre de deux gouvernement, été plusieurs fois député européen et donc j'imagine rompue à la politique ne serait-ce qu'un minimum, accepte de se faire traiter comme une simple secrétaire.

Je ne l'accuse d'avoir profiter des malversations mais il ne fait guère de doute que si elle n'a pas chercher à ébruiter les troubles que connaissait la mairie c'est par intérêt politique & logique de parti ....et pourtant elle n'aura pas le moindre souci pour cela.

Et décidément les cons ça ose vraiment tout, Madame se fait le chantre du mandat unique mais bien sur ne pratique pas parce que vous comprenez même si elle est pour...les autres faisant, elle peut se permettre aussi.

Pour ce qui de ses délires fascistes (la comparaison avec les militant du NSDAP dans les années en 30 il fallait quand même oser...) : 27 000.




C’est le nombre d’habitants d’Henin-Beaumond selon le site internet de la mairie.

Si Marine Le Pen avait remporté cette élection municipale elle aurait été à la tête d’une véritable petite armée prête à marcher sur Paris; la France a vraiment échappé de très peu au fascisme.

Heureusement le front républicain à su résister à cette menace pour la République en triomphant magistralement avec 52,38% des voix, sauvant Henin-Beaumond de la peste brune (enfin il faudrait quand même penser à purger la moitié de la population les gars...sinon les apprentis nazis risque de venir vous chopper pendant votre sommeil).

Objectivement je me contrefiche totalement de ce résultat, je n’ai aucune sympathie pour le FN qui est une formation sans élites et condamnée à n’être qu’un petit saltimbanque du grand cirque républicain.

Mais concrètement que Marine ait ou non sa petite mairie qu’est-ce que cela aurait changé ?

J’aurais pu comprendre l’engouement médiatique ainsi que des blaireaux pro ou anti FN si à la rigueur on parlait de Paris ou Lyon....mais putain là on nous bassine pour un patelin paumé dans le trou du cul de la France comptant 27 000 habitants.

Que la mairie d’Hénin-Beaumond soit aux mains du FN, de la LCR ou d’Alternative Libérale au vu de la marge politique possible l’incidence est proche du zéro.

Enfin, que ce brave Riton et les bonnes âmes anti-fascistes continuent de s'offusquer si cela arrive à les divertir; qui sait à force il vont peut-être finir par en trouver...des fachos.

Depuis vingt-cinq ans que j'étudie le FN (depuis 1984), je répète et j'écris la même chose.
Le "fascisme" est un mouvement politique spécifique qui a eu les conséquences dramatiques que l'on connait, dans une période donnée.
Vous qui passez votre temps, ici, à demander, et à juste titre, de la précision, soyez donc...précis.
Le FN est un parti d'extrême-droite, populiste, qui s'appuie sur un discours de dé-légitimation des élites en place. Mais le "fascisme" c'est historiquement et sociologiquement encore autre chose.
D'ailleurs, s'il y avait un parti fasciste en France, nous ne devrions pas le combattre dans les urnes mais nous devrions tous militer pour son interdiction et sa dissolution immédiate.
C'est pourquoi j'interpelle MNL, qui le sait très bien, et qui passe toute l'émission à justifier sa présence à HB, par son souci - légitime - de lutter contre le FN... mais qui finit par nous expliquer qu'elle quitte aujourd'hui HB... au moment où le FN est au plus haut !
Du coup, comment MLN peut elle affirmer ainsi, en bout de course, que près de la moitié des électeurs d'HB ont en fait voté pour des "fascistes", alors qu'elle passe le reste de l'émission à expliquer que si nombre des électeurs des couches "populaires" ont déserté le PS pour voter FN, c'est parce que le FN d'HB a simplement fait du militantisme de terrain !? Du militantisme de "porte-à-porte" ; ce que confirment tous les observateurs de l'élection d'HB. Du militantisme, comme n'en font plus, au demeurant, ni le PS, ni, d'ailleurs, le FN, ailleurs, faute de "troupes" ?
Et C. Forcari montre bien cette spécificité locale du FN qui fait d'HB non pas l'avant-garde d'un "fascisme" ni d'un quelconque renouveau national du FN, mais bien une situation locale explosive et spécifique où tous les ingrédients sont réunis pour que la mayonnaise frontiste prenne ; sans compter la présence de Marine Le Pen.
Voilà pourquoi le "fascisme" qui déboule en fin d'émission et même le "Hitler" lâché du bout des lèvres me semblent des arguments que l'on peut légèrement questionner.
Allez, pour mettre de l'huile sur le feu, je n'ai pas compris la contre argumentation de GB sur l'idée de MNL que le FN est un parti fasciste. En quoi "ce sont des militants" est incompatible avec son propos? Peut etre vouliez vous faire une distinction entre l'adn de la structure politique et ses adhérents d'une part et ses électeurs d'autres part? Si tel était le cas, c'était plutot maladroit.
Peut-etre le terme plus politiquement correct de néo-fasciste vous conviendrait-il mieux? Pour le coup, il m'a semblé que le diaboliseur n'était pas celui qu'on croit.

PS: d'un point de vue formel, GB a été plus interventionniste qu'a l'accoutumée, peut etre trop.
Bravo pour cette émission, effectivement éclairante, n'en déplaise aux esprits chagrins qui ont apparemment du mal à vous encadrer personnellement.

J'ai pas vraiment-vraiment saisi le concept de "ligne jaune", et pas très certain que ce soit très pertinent en tant que tel (encore que si je ne l'ai pas bien compris, c'est un peu normal), et en fait à vrai dire je m'en fous un peu : je trouve que ces deux dernières émissions, comme il a été dit plus haut, sont bien meilleures que les précédentes, en ceci qu'elles proposent de décortiquer un événement tel qu'aucun autre média (peut-être la revue XXI ?) ne se propose de le faire, avec cet éclairage particulier qui est de raconter les choses de l'intérieur.

Bref, je ne pourrai personnellement que me féliciter si l'émission devait continuer sur cette voie, plutôt que sur les anecdotes des premières émissions - c'était pas non plus totalement inintéressant, mais disons plus superficiel et oubliable.
Wanda : « Mais le système se décrédibilise lui-même, tout seul, progressivement, par en dessous... C'est vous qui ne le voyez pas. »
Pascal : "Je dis juste que c’est pour partie à cause de faux débats, comme celui dans cette émission, que le système est décrédibilisé"

Je pense que c'est effectivement là que nos avis divergent..
Bonne journée.
Bonjour,

Au niveau du format de l'émission, j'ai l'impression que depuis 2 épisodes Guy invite un témoin (précédent : Magali Drouet) , et donc quand j'entends des commentaires désobligeants comme "Lienemann ne souffre ici d'aucune contradiction," "Mme Lienemann détient toute la vérité, personne ne la contredira à un seul moment." je pense qu'il y a une confusion ou du moins un désaccord sur ce format.
Personnellement, je trouve cette idée d'inviter et de laisser parler un témoin ou un insider plutôt intéressante et bienvenue.

Quant aux critiques sur la propagande frontiste d'asi, elles m'ennervent.
Alors quoi, on ne peut plus parler sans détours des problèmes parce que cela risque de dégouter les gens ?
Il faut se voiler la face et rester dans le politiquement correct, tout ça pour protéger le système ?
Mais le système se décrédibilise lui-même, tout seul, progressivement, par en dessous ... C'est vous qui ne le voyez pas.
Et cela m'agace car je pense que ceux qui s'accrochent à la préservation d'un système qui dysfonctionne font aussi partie du problème.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

@ Thierry et aux autres @sinautes...

S'il vous plaît, prenez un peu de recul. Dans cette émission, Mme Lienemann détient toute la vérité, personne ne la contredira à un seul moment. Pire même, elle sera encouragée tout au long du processus. Thierry, demandez-vous si une fois dans votre vie, les choses auront été si faciles ? Prenez n’importe quel sujet qui oppose deux individus, seriez-vous capable de vous faire une idée du problème en n’en écoutant qu’un seul ? Maintenant, regarder le dispositif de l’émission, pas une once de contradiction, tout y fait pour le lynchage.

Comment ça marche ?

1/ On invite quelqu’un qui à un problème. Lienemann vs. PS, Khan vs. Bayrou, Tardy vs. UMP (hadopi).

2/ On invite des catalyseurs : un blogueur en manque de notoriété, un journaliste qui veut vendre son papier antisystème, etc. Je me souviens du « Sarkozy ment ! » d’Arfi dans l’émission Karachi, qui avait aussi pour fonction de mettre à l’aise l’invitée qui venait de franchir la ligne jaune en lâchant (à ses dépens) des propos limites sur Sarkozy. Dans ces émissions, les invités perdent complètement la notion de ce qu’ils peuvent dire en leur nom versus ce que les journalistes ou blogueurs peuvent dire. Tout le dispositif les encourage à passer outre leurs inhibitions.

3/ On travail au corps les invités pour les faire lâcher coup bas sur coup bas. Je me demande quelle tête font les invités quand ils reviennent sur terre et qu’ils comprennent ce qui leur est arrivé.

Mélanger le tout avec talent et vous obtenez ça : rien.

Le pire c’est que certains asinautes trouvent ça bien. Les asinautes, c’est-à-dire l’élite des téléspectateurs, ceux qui payent pour réfléchir sur les médias se disent : c’est sur le net, c’est nouveau, c’est une parole libre, c’est sans langue de bois, c’est sur ASI, donc c’est forcement bien, CQFD. Et merde !

Moi je prétends qu’il n’y a rien dans les lignes jaunes qui nous fait avancer, absolument rien. Cependant, surprise, surprise, certains asinautes affabulent et nous disent y apprendre des choses censées les aider à voter (à voter pour qui ? je me le demande), d'autres vont, dans l’émission avec JFK, entendre des informations sur le programme du Modem ! Ou encore des informations pertinentes sur Hadopi dans celle avec Tardy… Personnellement je ne vois rien de tout cela, la coupe est pleine.
Bravo Guy et à tous les invités pour cette énorme émission. J'avoue que quand je militais au parti socialiste je ne comprennais pas vraiment ce qui n'allait pas mais j'avais clairement ce sentiment d'un parti assez figé à cause des élections locales.
Les idées qui me tiennent à coeur traitent toutes de sujets nationaux, et les réunions fédérales étaient un pur calvaire pour moi, j'y assistais rarement, car toujours très portées sur le local et non pas le national, et je n'ai jamais été vraiment à ma place ( car dans un courant minoritaire ( aile gauche du PS ) mais aussi parce que la plupart des personnes présentes lors de ces réunions avaient pour la plupart des responsabilités que ce soit au niveau du parti ou au niveau de la municipalité, elles se connaissaient bien je ne les connaissais pas et j'ai vraiment ressentit cela comme cette image qui revient souvent "parti de notables" qui me déplaisait et qui ne me donnait pas vraiment envie de les connaître.
En tout cas je n'ai jamais soupçonné parce que j'ai toujours pris mes distances tout ce que vous mettez en lumière dans cette émission et pourtant c'est tout ce qu'il y a de plus évident et cela va totalement dans le sens de ma maigre expérience à l'intérieur du parti socialiste.

J'ai quitté le parti socialiste parce qu'à la suite du congrès de Reims je ne pensais pas que le PS pouvait changer dans le sens que j'attendais, et c'est pour cela que j'ai rejoins le parti de gauche. Votre émission me conforte dans cette impression et dans mon choix.

En tout cas je ne comprends pas pourquoi des personnes comme MN Lieneman continuent à rester dans ce parti au lieu de nous rejoindre. Surement cette "affection" pour le parti dont vous parliez au début de l'emission, en tout cas je ne pense pas qu'il existe des raisons rationnelles à cette non réaction de tout un tas de socialistes qui continuent à perdre leur temps et le nôtre aussi malheureusement en restant au parti socialiste.
Un bref passage pour conseiller à Pascal et irene de bonnes lectures à propos du traitement médiatique du Front national.
Une thèse de doctorat en science politique (Paris 1, 1992) notamment - la mienne - et le livre qui en découla, publié la même année, chez Balland.
Un travail scientifique, et reconnu comme tel par un beau jury de la Sorbonne, qui montrait, notamment, comment la stigmatisation et la marginalisation du parti de Jean-Marie Le Pen étaient exactement le type de traitement(s) que souhaitaient ses leaders pour occuper l'espace politique et institutionnaliser leur parti.
Autre raison parmi cent autres de l'émergence de ce phénomène politique, alors largement national ?
Les multiples affaires de corruption étouffées conjointement par les partis de droite et de gauche à la sortie des années 80 ; le pompon étant atteint avec la loi d'Amnistie...
Continuez donc à vous enfoncer la tête profondément dans le sable ; à ne pas être ulcéré par des pratiques politiques scandaleuses telles que les dénoncent deux militants socialistes dans cette émission, dont MNL (deux agents de la propagande du Front national, devrais-je écrire...) et telles que les valident les deux journalistes présents.
Continuez à accuser ceux qui veulent que ces pratiques cessent dans ces partis.
Continuez à chanter les louanges des fronts républicains et autres tartes à la crème médiatiques, qui ont fait les belles heures de la télé de papa (Vitrolles 1997, sauf erreur de ma part, etc.).

Quant à vos pitoyables accusations contre moi, elles ne méritent strictement aucun commentaire.

L'interpellation publique et critique, telle que vous la pratiquez à mon égard, après chaque ligne j@une, pouvait être stimulante et positive si elle était fondée.

Mais là vous passez une étape révélatrice - le mail envoyé aux autorités d'@si -, la calomnie, voire l'insulte.
Chacun en jugera.

Ne vous fatiguez surtout pas à "troller" sous ce commentaire, le "débat" entre vous et moi est achevé, pour ce qui me concerne.
Et si je me souviens bien c'est sur une page de votre émission qu'étaient apparus des messages racistes en cours de soirée, msg qui malgré votre habitude matinale quotidienne de scuter le forum de haut en bas, vous avaient négligemment échappé,


CQFD!

Je vous mettrai dans la matinée, la rèponse des autorirés concernées concernant ce sujet des insultes racistes. Vous pourrez vérifier auprès d'elle que j'ai bien cité votre nom dans le mail envoyé si ça vous dit. Finalement après un doute passager, je ne le regrette nullement!
C'est parfait que vous répondiez de la manière dont vous le faites! Ca donne une exacte indication sur la portée réelle que vous souhaitez donner à votre émission en générale et à celle-ci en particulier. Vous ne pouviez pas être plus précis!

Toujours la même marque de polos portée par les skinheads???

Vite une pétition, des signatures pour sortir Birenbaum d'ici!

On comprend pourquoi vous êtes contre l'anonymat.... Vous avez des amis qui cassent de l'opoosant??
Hénin Beaumont:

Européennes 2009:
LePen 1800 voies, 27% des suffrages, 6724 votants, débacle UMP 12%

1er tour municipales partielles:
FN: 4485 voies 39,34% 11402 votants
2nd tour:
FN: 5504 voies 47,62% 11505 votants


Pas de quoi fouetter un chat, et en faire tout un plat, un exemple national, ou même départemental!
On parle d'un maximum de 5504 personnes votants FN, et il faudrait en tirer des conclusions sur la débacle national du PS!! De qui se moque t on??
Ce qui est sûr c'est que la médiatisation de LePen avec sa sortie sur "Home" relayée partout et ici même, la médiatisation de ces minuscules municipales avec lepen guest star, a permis un doublement des vois FN au premier tour et un triplement au second par rapport aux européennes sur le même nom de Lepen.

Alors messieurs/ mesdames des médias, il est facile d'agiter le chffon rouge, de crier à l'incendie lorsque vous y mettez vous même le feu. Si cette municipale n'avait pas eut l'écho médiatique due au nom de Lepen, c'eut été une victoire classique de la gauche dzns ce département. Les médias ont voulu en faire un test match grandeur groupusculaires FN/PS, et se seraient ouvertement indigné d'une défaite d'un front républiquain mené par le PS au contraire du retentissant score chiraquien de 2002 (les leaders nationaux UMP n'ont joué aucun rôle dans ce front républicain, laissant tout le travail au PS loczl et national, ça en dit long sur leur volonté réelle), ce n'est aujourd'hui qu'une défaite magistrale de Lepen avec 5405 votants sur son nom, mais de cela les médias ne veulent retenir qu'un PS au nom d'un inconnu décomposé.

Pas difficile alors de comprendre, pour qui roule les méfias mainstream, ASI inclus! Mais en jouant avec le feu, au jeu du pompier pyromane, il est à craindre qu'un jour ou un autre l'avertissement de 2002, ne devienne une sanction ferme et définitive.

Alors ASI, vous nous avez habitué à plus de responsabilité, pour quelques raisons que ce soit je ne vois pas l'utilité de placer en page d'acceuil la représentante de 5400 votants!! Ou alots vous voulez ma photo peut être, j'ai peut être sur ASI et ses 30000 abonnés plus de support politique que Lepen!
Le père était infréquentable et voilâ que depuis quelques temps on écoute la fille, tout en soulignant l'èchec des financrs de son parti et des anciennes mairies FN, comme si le FN avait changé comme si c'était un nouveau parti avec des nouveaux membres actifs devenus agneaux. Non ils tabassent toujours du noir dès qu'un discours du FN lrs a chauffé comme l'agressuon récente sur une aire d'autoroute dans le Var fort peu relaté.

Alors ils cassent toujours du noir, mais la photogénié de la jumelle del'israélienne ivni lipzi, fait la une de larue, d'asi et d'autres médias pour écouter ses boniements à la Bayrou, "on m'a volé mon élection" c'est pas juste, la technique du Caliméro en beaucoup moins drole.
A qui profite le crime? Comme déjà dit quelque part la une d'asi et de larue89 sur le même thème en compagnie d'autres, ca sent le plan com' â plein nez. Narine s'exprime et on retrouve tout haut ce qu'on pense tout bas à l'UMP. Bien vu, plutôt que de mouiller quelqu'un à balancer sur le PS, on va lui ouvrir le micro, dès qu'elle reviendra éventuellement sur L'UMP, on lui coupera.
Application de la théorie bien connue du win/win, ou les acteurs gagnent au détriement de ceux qu'on n'ècoute pas ou plus.
Marine Le Pen est aussi invitée de l'émission ou le bandeau est-il mensonger?
.. au delà de l'écœurement il y a espoir. Pas au niveau du PS bien sur, mais au niveau media. Certes ASI est loin d'être vu par tous, mais cela fait du bien de voir un journaliste faire son travail et taper sur d'autres que sur le FN, cela change. Vous me direz qu'on est vraiment arrivé à un point de non retour.

Il manque plus qu'une émission sur la mairie de Perpignan, et sur la clio de Dray.
à bon entendeur

Merci encore !
Je ne suis pas surprise que Dieudonné ait été dégouté de la gauche, d' SOS rassisme et autre Dray plus prompt à s'enrichir ou à se pavaner de pouvoir qu'à défendre les valeurs du parti socialiste, même s'il en a couté la montée du communautarisme.
Je ne suis pas surprise qu'il ait voulu voir de plus prêt se "monstre" qu'il a combattu et qui a fait le bonheur de l'élite du PS, je pense qu'il a vraiment du tomber des nues.
Les renégats passés aux mains de l'ump ont au moins le mérite aujourd'hui d'être dans un camp idéologiquement plus adéquat, ainsi ils auront le sentiment de moins trahir le peuple.
Je salut quand tous ceux du PS qui

Cet incroyable foutage de gueule m'a appris une bonne chose, s'il faudra voter contre le front, je voterai désormais blanc !
Avant même de regarder l'émission, j'ai bien peur. Reprenant un sujet du maître des lieux en début de semaine, ASI remet le couvert avec médiatisation ce coup ci à la une, de Narine, reprenant ainsi ses propos pour la seconde émission après celle sur "Home". Ce qu'elle a à dire semble particulièrement intéresser je ne sais qui à ASI. C'est donner un très bon relais à une propagande de bouseux, pour un site qui se dit au dessus du fouille merde traditionnel journalistique. Et puis après avoir tirer sur koko, pendant des semaines, nous voilà sur le PS. Certes c'est le jeu démocratique que de dénoncer les dessous des urnes. Mais je me souviens d'une émission ou Guy, vous annonciez clairement avoir une préférence pour les journalistes qui disent d'où partent leurs propos politiquement. Et puisque que vous faites clairement dans la politique maintenant, les députés tous gangrénés par la dépense, Koko, la droite tous ensemble dans l'affaire de Karachi, et maintenant, le PS, après le MODEM de Bayrou revu et visité par Kahn, restent deux questions, d'où partez vous vous même politiquement pour tirer sur tout se qui bouge, plaçant une affaire d'Etat au même niveau qu'une élection dans une commune de 27000 habitant comme il en existe des milliers en France, et puis puisque tout le monde est pourri, à part pour le moment avant visionnage le FN et l'extrême gauche, tirerez vous sur ces deux autres cibles de choix? Et puis n'est il pas important pour un journaliste d'établir quelques priorités de traitement concernant ses opinions politiques? Si biensûr! Pour le moment ASI reprend l'image de Narine, ses propos, et tirent sur tous les autres, c'est un constat sans appel. Voilà l'état d'esprit avant visionnage, j'espère être agréablement surpris.
Alors là, je suis sur le cul ! Si parmi les abonnés d’ASI il y en avait qui votaient pour le PS, après ce super talk-show à la sauce Birenbaum, ils ont tous dû changer d’avis. Ce dernier opus de Guy est une révélation, un cas d’école qui illustre à merveille ce que peux donner l’absence totale de contradiction sur un plateau.

Comment Birenbaum, peut-il se permettre un plateau aussi déséquilibré ? Comment le peut-il sur le site d’ASI ? Sur ce site, où justement les asinautes sont censés prendre du recul par rapport à la salade médiatique que l’on nous sert quotidiennement ?

« Clientélisme », « Adhérents qui tombent du plafond », « Fausses cartes », « Dérives vers de la corruption électorale », « Désidéologisation », « Secrétaire de parti otage des notables », « Tricheries », « Disfonctionnement graves et horribles », « Absence de contenu idéologique », « Conneries majeures », et…

Cerise sur le gâteau, roulements de tambours comme au cirque Bouglione… des fauves, des lanceurs de couteaux, des trapézistes qui risquent leur vie et… [large]« des urnes volantes »[/large].


Asinautes ! Qui peut-être un jour avez eu, ou aurez l’occasion de voter pour un Front républicain… N'en faites rien ! Car comme nous dit Birenbaum « [un Front républicain] c’est un alibi pour ne rien faire ! C’est une tarte à la crème ! Un piège à médias ! ». Asinautes restez chez vous.

Dernière émission de la saison ou dernière émission ?
[quote=Pascal]Asinautes ! Qui peut-être un jour avez eu, ou aurez l’occasion de voter pour un Front républicain… N'en faites rien ! Car comme nous dit Birenbaum « [un Front républicain] c’est un alibi pour ne rien faire ! C’est une tarte à la crème ! Un piège à médias ! ». Asinautes restez chez vous.

Je pense que monsieur Birembaum sous-entendait simplement que l'invocation du "Front Républicain" disqualifiait toute forme de débat constructif, que c'est une "niche de la pensée" en quelque sorte. Ce que l'on peut regretter, même si bien sur, je suis bien loin de penser, tout comme Birembaum (du moins je ne peux imaginer le contraire), que ce "Front Républicain" est inutile . Et d'ailleurs je suis attristé de retrouver cette "niche" chez Me Lienemann, qui se borne à la fin de l'émission à faire l'analogie réductrice entre Facistes et Frontistes d'Hénin Beaumont, méthode purement politicienne pour disqualifier l'adversaire. On ne réfléchit pas à la complexité du phénomène, à savoir l'émergence du Front National, pour mieux régler ses causes.

Comme beaucoup j'ai trouvé l'émission passionnante de par l'éclairage nouveau sur le PS, bien que déprimante: en tant que jeune commençant à s'interesser à la politique, apprendre que les principaux organes politiques sont en prise avec de telle pratiques est assez désespérant. En bref, ça ne donne pas envie de s'engager...
Mme Lienemann ne disqualifie pas l'adversaire comme vous dites, ici elle disqualifie le PS. Elle parle un tout petit peu du FN, en revanche elle parle pendant 45 minutes (en mal) du PS.

Sinon merci, pour vos explications au sujet du Front républicain, mais alors comment expliquez-vous les propos de Nenette plus bas dans le forum ici « Cet incroyable foutage de gueule m'a appris une bonne chose, s'il faudra voter contre le front, je voterai désormais blanc ! ».

Nenette ne votera pas pour le FN, mais blanc. Et voilà le travail, à tous les coups on gagne.
Lancez un appel ou une pétition pour me sortir, pascal, je ne vois plus que ça.
Moi je ne vois que l'absence d'arguments sérieux de votre part!
Pascal, la plupart des militants PS étaient au courant, ou l'ont découvert lors du Congrès de Reims.
Ces histoires de triples urnes ou d'urnes volantes ont même été évoquées, à mi-voix, par les journalistes qui étaient présents.
Un journaliste de F3 a même filmé la triche dans un bureau de Lille....
Il est aussi utile de noter que Marie-Noelle Lieneman, officiellement, fait partie du groupe qui forme la majorité de Martine Aubry.
Ce qui explique que certains aient fui, dégoûtés du résultat truqué par les fameuses "urnes volantes" (car s'il y a urne volante, il n'y a pas d'isoloir volant; la personne qu'on va voir, pour laquelle on n'a pas à demander des comptes, met le bulletin qu'on lui tend dans l'urne....)
Ce qui explique aussi que certains soient restés, avec la volonté chevillée au corps (parfois malgré les insultes) de rénover ce parti qui leur tient à coeur, et ce qui explique aussi la volonté d'autres de ne pas rénover, surtout pas rénover, ne rien faire tanguer, ne pas moderniser, car c'est leur place et leurs cumuls qui seraient fragilisés.
Chez les démocrates américains, à Chicago ou à Philadelphie, ça a longtemps été comme cela. Mais les scandales et le refus croissant de la population -pourtant de gauche - à soutenir les démocrates, les a obligés à changer. La même chose s'est passée avec les Dixicrats, les démocrates du Sud, qui pensaient que la ségrégation favorisait leur électorat, jusqu'à ce qu'ils se trouvent en tel décalage qu'ils ont dû promptement faire amende honorable ou remplacer leurs dinosaures par des jeunes plus "ouverts".
On peut espérer qu'il y aura prise de conscience parmi les dirigeants du PS, mais Marcoussis ne me laisse pas très optimiste.
Merci pour vos explications sur le fond. Juste une question, une seule, que font les militants du PS ?

Pour ma part, je ne suis qu'un asinaute, et un peu comme un militant, avec de minuscules moyens, je dénonce ici les dérives qui se font jour dans les émissions de la Ligne J@une. Certains me suivent, certains s'opposent.

Il se peut que je me trompe. Je m’expose. Je suis ouvert au débat.
Merci Pascal.
Que font les militants?
Dans la vision "top-down": ils paraphent les idées d'en haut, ils collent les affiches, ils distribuent des tracts, et ils "suivent la ligne".
Il y a aussi une version inverse, où on leur demande leurs avis et on en tient compte, et en plus ils distribuent des tracts et tiennent des blogs. :p
Les militants du PS ont, pour la plupart, "cru" en Martine Aubry. On a reproché leur manque de sportivité à ceux qui contestaient le processus de son élection. Et maintenant, après 8 mois où la direction n'a cessé de dire "Le PS est de retour", ils sont soit desespérés, soit dégoutés. Un bon nombre sont démobilisés. Parmi ceux qui restent mobilisés, un certain nombre se battent et d'autres sont contents de la situation (peu). Il y a eu dans les 2 semaines qui viennent de s'écouler des réunions dans chaque commune. Le résumé, est, en gros: "on a besoin d'un vrai leader", "c'est quoi ce n'importe quoi"? "Laissez-nous trancher au lieu de nous demander d'acquiescer", "organisez un référendum rapidement et les militants trancheront". Cela aidera à "l'unité"" (car c'est facile de demander l'unité quand certains veulent des primaires dans 6 mois, d'autres dans 18 mois, et d'autres jamais.....: c'est irréconciliable, on ne peut pas les faire à la fois en 2011 et en 2010 :p. Et c'est comme ça pour tout.) Il faut redéfinir ce que veulent dire les valeurs de gauche maintenant", "garder nos valeurs mais les appliquer au réel, au présent. "

Sur le plateau (approximativement), Marc Vasseur représente une branche économiste-utopiste et Marie-Noëlle Lienemann la branche étatiste-union de la gauche, un peu comme si vous mettiez Mariton et Madelin en face à face. Marc Vasseur s'est aussi opposé directement à Gilles Pargneaux, que soutient MNLienemann.
Les militants du PS ont, pour la plupart, "cru" en Martine Aubry.

lol
@ MYOS

Et en quoi Marc VASSEUR, a-t'il mal analysé ? ou proféré des inexactitudes ?
@ Pascal,

Vous avez été lobotomisé, on dirait.
Quand les p'tits cerveaux ont du mal à tout intéger !





@ GUY BIRENBAUM,

vous avez été super. BRAVO pour votre professionnalisme et votre finesse.
MERCI.
excellente (l'émission)
affligeant et désespérant (ce qu'on y raconte)


l'émission de Judith revient en août toutes les semaines,
je ne sais plus où elle l'annonçait,
Encore une fois une émission de grande qualité. Ravi de voir qu'on passe en hebdo, mais je m'inquiète pour Judith ? On va la revoir ? Son émission aussi elle était bien ! A moins que ce soit du fait de la période des examens pour ses élèves ?

Bravo a Mme Lienemann pour son courage et pour son honneteté. Si le PS pouvait un peu calquer son attitude sur elle plutôt que de tenter de lui imposer l'attitude qu'elle doit avoir, on finirait peut-être par retrouver les socialistes comme force d'opposition digne de ce nom...

Pas grand chose de plus a dire sur le fond, si ce n'est une inquiétude grandissante... je détesterais avoir une présidentielle 2012 FN-Sarkozy... Et si le PS est pas foutu de se réveiller un bon coup d'ici la... Qui sait ?...... Quoi qu'il en soit l'avenir de la France ne m'enthousiasme guère si les choses ne changent pas...
On reste sans voix, autant devant les aberrations que présente la courageuse Mme Lienemann, que devant la qualité de cette émission, du jamais-vu en terme d'information politique sincère.
Impressionnante histoire des trois urnes et de l'urne volante après la minute 51'48''...
Bravo pour cette émission. Dommage peut être qu'il n'y ai pas un membre de l'opposition de Mme Lienemann pour un peu plus de contradiction. Concernant les pratiques en interne du PS, je ne suis pas certain que cela soit bien différent dans les autres partis et lorsqu'une région est qualifiée de "terre de " ou de "bastion" ce n'est pas pour rien. Mais ce que le PS à de plus spectaculaire c'est de le faire pour......perdre.

Enfin, si une des stratégies du PS c'est de miser sur l'épuisement du FN à force de perdre les élections c'est une grave erreur. Par étape les paliers sont franchis doucement et malheureusement il n'y a que des raisons de s'inquiéter du 48/52 % d' Hénin. Car au delà du pourcentage très très serré au second tour quoi qu'on en dise, il y a plus de 35% des inscrits qui n'ont pas jugé la situation suffisamment importante pour ce déplacer. Une démocratie ne peut que s'affaiblir gravement à ne miser que sur des votes utiles, des fronts républicains et autres barrages. Tout cela est bien inquiétant.
Après l'incroyable embrouillamini du Karachigate, voila la non moins inconcevable organisation du PS dans le Nord-PdC. Le moins qu'on puisse dire c'est que Ligne Jaune ne s'attaque plus seulement à des faits divers insignifiants (comme l'affaire Orelsan qui avait inauguré l'émission), et j'aime mieux cette ambition. Bravo donc pour cette émission édifiante, hilarante autant que désespérante, mais quoi qu'il en soit passionnante.

En espérant vous retrouver à la rentrée sur @si.
Je retiens ce mot :
magouille !
je ne suis pas prés de voter PS,
ni fasciste
il reste qui ????
gamma
bravo pour cette ligne jaune, que du bonheur, avec un éclairage inédit sur la réalité du PS courageusement relaté par une marie-noëlle lienneman absolument délicieuse, pimenté par un blogueur et des journalistes particulièrement pertinents, et orchestré par le maitre guy, qui ne doit pas être encore revenu de tout ce qu'il a entendu! d'ailleur, il aurait pu remercier plus chaleureusement la participation de mme Lienneman, même si elle n'a sans doute pas tout dit, j'ai rarement assisté sur un média public à une telle franchise de la part d'une personnalité politique. quant au PS paix à son âme!!! et courage marie-noëlle!
Il y a une erreur dans le sous-titre de la vidéo : la vidéo ne fait pas 72 minutes mais 78 minutes 32 secondes.
Le point commun entre le PS et moi, c'est que cette histoire me laisse sans voix
ça passe définitivement en hebdo désormais au lieu de bi mensuel?
ce serait une très bonne nouvelle!!
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.