25
Commentaires

Comment Béatrice Schönberg a transformé une chargée de communication ...

Derniers commentaires

pour gagner du temps embaucher des comédiens qui lisent un texte, un vrai journaliste qui pose des fausses questions.
demander au service de presse de l´Elysée, ils font ça très bien
.. mais comment avez-vous fait pour repérer ces mots collés au mur ?
Arrêt sur images porte décidément bien son nom.
Chapeau.
Remarque, c'est peut-être cette fille qui veut nous faire gober la gratuité de son joujou... qui à mon avis et sans connaitre le logiciel, ne doit pas fonctionner avec un petit 56 ou même 512 K... et qui donc nécessite le recours à un F.A.I.
Celui qui m'en trouve un gratuit, je lui paye à boire.
j'ajoute a cet exemple flagrant un cas également très parlant.
Je connais personnellement le journaliste d'une radio nationale très célèbre ( la radio ) qui avait besoin d'interroger une RMiste pour coller à l'actualité.
comme il avait la flemme de trouver cette Rmiste ( et j'imagine qu'il n'en fréquente pas dans sa vie privée ), il a demandé à son amie de jouer le rôle et de répondre ce qu'il attendait d'elle.
Je suis certain que l'exemple n'est pas isolé... aussi méfiance : la déontologie s'arrête sans doute, pour beaucoup, à la porte des écoles de journalisme.

Anthony
désolé de cet hors sujet mais je profite de mon site préféré pour transmettre une info a diffuser:

http://switzerland.indymedia.org/fr/2008/02/57499.shtml

http://switzerland.indymedia.org/fr/2008/02/57475.shtml
Après moultes écoutes, en fait, il y avait moyen de deviner le plan com:
Elle dit: "ma grand-mère peut tout à fait m' appeler pour parler à ses enfants" (subtile hypothèse, cette crème peut vous faire perdre 3 cm de tour de cuisses) , et combien d'utilisateurs de Skype connaissent comme ça le nombre total d'utilisateurs, ça sort tout seul, pas une hésitation.
D'ailleurs mère-grand est hyperactive, même pas là pour faire la démonstration en live, c'est un djeunz qui fait le cobaye....
Et que dire des murs, je vois blancs, faut que je consulte !
Bravo. Elle a reconnu tout de suite que c'était Anormal et n'a pasmis son telephone aux abonnés absents
surtout, qu'il y a un truc bien con : pour avoir skype, il faut avoir internet... donc payer une connection.... et bien souvent, on ne propose que des offres Web plus téléphone illimité.... sans besoin que l'autre ait skype....

Non seulement, ils nous arnaquent mais en plus ils nous prennent pour des neuneus

en plus y'a un truc que je pige pas que le décor initial soit trop blanc... il suffisait de demander au type de déplacer une plante verte, ou autre.... ou de déplacer l'ordi dans une autre pièce le temps du reportage... ou de changer le cadrage... enfin je dis ça....




unbloguedeplus.over-blog.com
effectivement, le fait de dire -je cite:"Chez Elephant Production, société d'Emmanuel Chain dont le nom apparaît dans le générique, on craignait que Skype ne soit considéré comme un système compliqué, réservé aux branchés de l'informatique et pas assez grand public, si l'utilisatrice était présentée comme chargée des relations publiques. Après un premier tournage chez un utilisateur jugé non concluant ( le décor était trop blanc). Il a donc été décidé de présenter cette communicante comme une simple utilisatrice de base." semble une raison tout a fait valable pour ne pas égarer le téléspectateur vers d'autre considérations
je connais des gens vraiment pas doués en info et qui pratiquent spyke (maintenant faut quand même posséder un PC etc..)
ce qui n'enlè ve en rien au caractère un peu léger de l'émission
Cela me rappelle (désolé du hors sujet) dans Envoyé spécial ce superbe chateau au Maroc soi disant propriété d'un riche français qui se trouve en fait un hotel de luxe qui s'est assuré sa pub........ gratis ??
Quel oeil perçant !! Rien ne vous échappe : aller regarder les post-it !!
Ceci dit l'explication de cette mise en scène par "il semblerait [que le premier tournage] n'ait pas donné satisfaction pour des raisons de décor" me semble un peu léger. C'était quoi ce décor affreux ?
Bien vu, mais attention au titre de l'article digne du blog de Morandini. Certes, c'était dans l'émission présentée par Schoenberg, mais vous expliquez bien après que c'est les producteurs qui ont fait le montage du reportage (avec les journalistes auteurs du sujets). Pas la peine d'essayer de faire passer Schoenberg pour une magouilleuse. ce n'était probablement pas votre intention, mais c'est l'impression que ça donne.
Bien vu ! Un bel exemple de manquement déontologique.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.