225
Commentaires

Comment baisser le prix de l'essence de trente centimes

Est-on en surcapacité de raffinage en France ? Jean-Michel Aphatie l’affirmait hier dans le Grand journal de Canal+ face à Jean-Luc Mélenchon qui certifiait que non, la preuve, on importe des produits pétroliers. Qui a raison ? Les deux. Et en passant, voici comment on pourrait baisser le prix de l'essence de trente centimes

Derniers commentaires

sur l'incident de Fessenheim car on ne peux pas parler d'accident même si cela était vrai :

Accident ou incident de Fessenheim sur le site d'écolos vrais et non des écolo-politiciens

combien d'incidents ou d'accidents doit -il y avoir pour alerter l'opinion ??? Combien de mensonges et d'omissions ? Tout pour le profit et l'argent et rien pour l'humain.
Non le nucléaire ne remplacera pas tout car le "profit, la rentabilité, la privatisation et l'utilisation abusive des sous-traitants" feront que tout peux exploser comme cela s'est passé à Fukushima :

La privatisation du nucléaire est plus dangereuse et le travail à flux tendu double cette dangerosité

En France on vous dira "c'est sans conséquence " quelque soit la situation. J'ai eu la chance d'avoir quelqu'un de ma famille qui a travaillé à Bugey I et II et appris l'évolution d'une société "publique" au passage de la société privée rentabilisée. Que Mr Jancovici fasse le sale boulot à 1200 € par mois pour finir malade mais non reconnu car les sous-traitants ne sont pas reconnus comme travailleurs d'EDF ! Prescription au bout de 10 ans EDF se désengage. A voir ...

Cordialement
Chère Anne-So,

Après avoir exploré tous les commentaires pour voir si on ne vous l'a pas déjà dit, je me lance.

J'ai noté en fin de votre article une petite erreur :
[quote=Et tous, nous roulerons avec une essence à 1,30 centime le litre.]

Il faut plutôt lire : une essence à 1,30 euro le litre (1,30 centime, ça tient du miracle !!!). :lol:

Sinon, merci pour votre excellent travail ! Je vous embrasse bien fort.
Effectivement Total est devenue pour la première fois Total sous Francois (Mitterrand) Ier.
Il faudrait cesser de porter systématiquement Mélenchon aux nues.

La simple volonté de baisser ou plafonner le coût du pétrole est tout de même un contre sens complet aujourd'hui. Lui qui parlait (ce qui a remporté mon vote!!!) d'estimer une "dette écologique", ce n'est pas en favorisant la consommation de pétrole qu'on la baissera. Une dernière pique: L'explosion d'une certaine raffinerie au Vénézuela a fait relativement peu parler ici. Cependant, les sous-investissements de la maintenance sont à priori la première explication qui vient à l'esprit. Or, pour investir dans la maintenance, il faut faire de la marge...

Concernant les raffineries, certes, elles ne se sont pas diversifiées/complexifiées, mais étant donné les investissements, on peut le comprendre non? Dans une logique capitaliste, j'ai tendance à dire qu'ils ont eu raison: étant donné le climat actuel, ils auraient parié sur une marge décente pour assurer un retour sur investissement, et auraient manifestement perdu car on leur aurait reproché ensuite de faire des bénéfices, nécessaires pour amortir l'investissement de départ.

Et puisque un pétrole plus cher implique des recettes supplémentaires pour l'état, pourquoi celui-ci, au lieu de favoriser les automobilistes, ne déciderait pas que les taxes qui rendent le pétrole supérieur à 1,30 €/l seraient consacrées aux économies d'énergie? Ca alimenterait un compte de la caisse des dépôts et bénéficierait à l'ensemble de la population. Utopique? Sans doute, mais bon, j'ai pas fait les calculs, mais ça représenterait sûrement pas mal d'argent...

Sinon, pour ceux que le "prix" de l'énergie intéresse, la dernière mise à jour de Jancovici est édifiante (www.manicore.com/documentation/cout_elec.html). Je n'ai pas encore bien assimilé, mais ça montre que l'on peut encore une fois faire dire ce que l'on veut aux chiffres. Et que pointer du doigt les pétroliers aujourd'hui, ou tout autre bouc émissaire demain, est un classique de la politique française, mais aussi une vraie politique de l'autruche pour masquer les dysfonctionnements.
POURQUOI NE LAISSER CET ARTICLE OUVERT AU GRAND PUBLIC QUE 24H ???
Réinventer la vignette auto. En voilà une idée étrange.
Le pauvre VRP qui habite en petite couronne parisienne tout en ayant desoin de sa grosse cylindrée pour couvrir son quart de territoir français, il va légitimement trouver ça pas très juste.
La fiscalité non progressive, c'est jamais une bonne idée.
Petits souvenirs de vacances récents:
1L de gas-oil à Carloforte (Italie): 1.98€
1L de gas-oil à Monastir (Tunisie): 0,50€

[quote=Bla]Il ne faut pas baisser le prix de l'essence. Il faut apprendre à s'en passer
D'accord à 1000%. Il est d'ailleurs pathétique de voir comment les médias se raccrochent à des chimères comme le pétrole abiotique ou les gaz de schiste pour essayer de nier l'inévitable.
Bonjour
Le problème du prix des carburants dépasse celui du pouvoir d'achat et des taxes en faveur de l'état, il s'agit d'un problème d'écologie (Notre survie à tous) et d'épuisement des ressouces (futures envolée des prix). Nous n'avons plus le temps d'attendre ces 2 problèmes sont bien plus importants. Je dirai même qu'à terme plus les prix augmenteront moins les pétroliers pourront faire de bénéfices, là n'est pas la question.

Lisons J. M Jancovici. Il nous faut une taxe carbone! L'idée est de ne pas de payer moins cher les carburants mais au contraire d'habituer les gens à les payer plus cher. Payer leur vrai cout, payer notre vraie dépendance, pour une prise de conscience. Interets de la taxe carbone:

- Effet tampon lors d'un prochain choc pétrolier (on baisse la taxe). Cela revient à la TIPP flottante.
- On a préparé la société civile par un signal fort en faveur des économies d'énergie
- On finance les économies d'énergie. On finance un grand plan d'optimisation énergétique et pour les énergies renouvelables décentralisées.

Sarkozy a quasiment réussi à la faire passer en 2009. C'était une bonne chose même si son quinquenat a été très criticable cette mesure venait vraiment d'une préconisation de spécialistes dans le sens de l'intéret général.

Suggestion à ASI, inviter JM Jancovici consultant climat énergie. Cela mérite une émission voire deux émissions entières. Voir son intervention au sénat: http://www.youtube.com/watch?v=P7DY6wqRNfk

Nous n'avons plus le temps d'attendre: il nous faut payer notre énergie plus chère, comme les autres pays européens!
ah ah, allez en période de campagne américaine, je suis Photino et j'approuve ce message ^^.
Plus sérieusement, les populations ne veulent pas payer plus chère leur énergie, la Bronca est déjà passé au Danemark pour une fin des subventions à l'éolien http://energie.lexpansion.com/energies-renouvelables/eolien-les-limites-du-modele-danois_a-33-6582.html , http://www.courrierinternational.com/article/2011/12/15/marre-des-taxes-carbone et elle arrive en Allemagne, l'arrêt du nucléaire fait grincé fortement les dents, il paye 2 fois plus cher le kWh qu'en France, il suffit d'aller voir le journal d'Arte d'hier soir (même Arte en parle alors qu'on connaît leur fâcheuse tendance à nous vanté le modèle allemand de l'énergie, il y a bel inventaire d'émission dénonçant l'irresponsabilité française ) qui est, je le rappelle, celui-ci http://youtu.be/GH4hh1Lt4I0 .
Pourquoi pas un prix unique de l'essence? Les centimes qui valsent d'une station à l'autre font que le consommateur n'a pas les moyens de percevoir très clairement les hausses. Sauf si il se réfère toujours à la même station. Et même parfois, c'est pas fiable. Dès qu'on change d'endroit si on n'a pas un "supermarché" connu pour ses tarifs dans le secteurs, on subit une hausse de 10 à 20%.
Sachant qu'il faut que la station discount soit à moins d'un certains nombre de kilomètres, sinon on use de l'essence pour aller faire de l'essence, cas unique dans notre existence de consommateurs de conflit d'intérêt strictement intra-crânien.
Dans des pays d'Europe on m'a dit que l'essence est au même prix sur les autoroutes qu'ailleurs.
Pourquoi pas en France?
Je le dis bien fort: je préfère l'essence à prix unique, quelque soit le prix.
Et on devrait interdire progressivement le diesel.
Pourquoi l'état ne s'occupe que du domaine "prix" sans s'occuper du reste sur lequel il pourarit imposer des normes?
Sachant qu'on n'a l'impression que bientôt le rôle de l'état sera limité à "imposer des normes"..
Bah idéologie de la concurrence libre et non faussée, comme pour la privatisation du marché de l'électricité. Une idée absurde de plus imposée par l'Europe au non de l'idéologie et de puissants intérêts. De plus en France, les stations d'essence des autoroutes payent de lourdes redevances aux opérateurs d'autoroute en gros tout le monde veut profiter de la forte concentration de véhicules utilisant l'autoroute voir cet article en gros la différence de prix est structurelle : http://www.lefigaro.fr/conso/2012/07/04/05007-20120704ARTFIG00381-sortir-de-l-autoroute-pour-faire-le-plein-coute-moins-cher.php
Pourquoi l'état ne s'occupe que du domaine "prix" sans s'occuper du reste sur lequel il pourarit imposer des normes?


Pourquoi l'état s'occuperait du domaine "prix" en premier lieu ?

L'essence est une marchandise comme une autre. Je ne vois pas au nom de quoi on imposerait un prix unique pour l'essence plutôt que pour les denrées alimentaires ou le matériel de bricolage.
[quote=freudqo]
L'essence est une marchandise comme une autre. Je ne vois pas au nom de quoi on imposerait un prix unique pour l'essence plutôt que pour les denrées alimentaires ou le matériel de bricolage.

Je vois au moins trois raisons à cela:
- l'essence n'est pas une marchandise comme une autre, dans le sens où le produit est le même quel que soit le distributeur. Pour les denrées alimentaires ou le matériel de bricolage, la concurrence est utile car elle permet au consommateur de choisir le produit le mieux adapté à ses besoins. Le marché de l'essence n'est donc pas vraiment un marché où la concurrence peut jouer, car le service rendu est toujours le même, seul le prix varie. La logique voudrait que le même serice soit payé partout au même prix.
- notre société est tellement dépendante du pétrole que les consommateurs n'ont pas la possibilité de s'en passer. On peut toujours décider de se passer de tel ou tel outil (ou simplement d'en louer un) si on estime que les prix proposés en magasin sont tous trop élevés. Là encore, pas de possibilité de refuser l'achat, donc pas une vraie concurrence.
- enfin, c'est un marché où le "prix d'entrée" est très élevé, donc un nouveau concurrent n'a pas la possibilité de s'installer en "cassant les prix" comme Free l'a fait récemment sur le marché de la téléphonie mobile. E.Leclerc prétend l'avoir fait, mais les prix qu'il pratique sont du même ordre de grandeur que ses concurrents. On a donc une situation non monopolistique mais presque, avec un petit nombre d'acteurs se partageant un gateau sans se faire réellement concurrence.

Dès lors que les conditions ne sont pas réunies pour que les lois du marchés fonctionnent bien, il n'est pas idiot d'imposer un prix unique de l'essence.
[quote=- l'essence n'est pas une marchandise comme une autre, dans le sens où le produit est le même quel que soit le distributeur. Pour les denrées alimentaires ou le matériel de bricolage, la concurrence est utile car elle permet au consommateur de choisir le produit le mieux adapté à ses besoins. Le marché de l'essence n'est donc pas vraiment un marché où la concurrence peut jouer, car le service rendu est toujours le même, seul le prix varie. La logique voudrait que le même service soit payé partout au même prix.]

Euh c'est faux, l'essence raffinée est identique mais le pétrole brut varie autant que les sources d'extraction. Arrêtez de vous focaliser sur le produit fini mais regarder les étapes de production. Le cours du Brent est un résultat synthétique de l'ensemble des échanges mais ne représente pas le coût de chaque échange qui dépend de l'origine du pétrole et de ses qualités. Allez voir cette page http://www.manicore.com/documentation/petrole/recettes.html . Allez voir aussi cette page pour voir l'évolution des investissements pétroliers en fonction du lieu d'exploitation http://www.manicore.com/documentation/petrole/exploitation_petrole.html

[quote=- notre société est tellement dépendante du pétrole que les consommateurs n'ont pas la possibilité de s'en passer. On peut toujours décider de se passer de tel ou tel outil (ou simplement d'en louer un) si on estime que les prix proposés en magasin sont tous trop élevés. Là encore, pas de possibilité de refuser l'achat, donc pas une vraie concurrence.]

- je dépend de nourriture donc elle doit toujours avoir le même prix ... Raisonnement, absurde appliqué le aux États-Unis et ils partent en guerre demain pour assurer leur approvisionnement ( ce qu'ils font de temps en temps) .

[quote=- enfin, c'est un marché où le "prix d'entrée" est très élevé, donc un nouveau concurrent n'a pas la possibilité de s'installer en "cassant les prix" comme Free l'a fait récemment sur le marché de la téléphonie mobile. E.Leclerc prétend l'avoir fait, mais les prix qu'il pratique sont du même ordre de grandeur que ses concurrents. On a donc une situation non monopolistique mais presque, avec un petit nombre d'acteurs se partageant un gateau sans se faire réellement concurrence.]

La situation est monopolistique soit mais supposé que 6 milliard de bénéfices sont énormes alors que Total les a gagné en vendant environ 80 milliard de litres d'essence : il faut peut être d'abord s'interroger sur ce chiffre, ou encore se poser la question des 25 % de rentes que touchent les pays pétroliers sur chaque litre d'essence. Je savais pas que les Asinautes aimaient tant les pays de l'Opep, la Russie et la Norvège.
Vous ne pouvez pas ne pas avoir une industrie lourde qui ne tende pas vers le cartel ou le monopole, il suffit de voir l'histoire de Rockefeller avec la création de la loi Anti-trust qui aboutit au 7 sœurs. Comparé les télécoms où l'ensemble des investissements ont été fait initialement par l'État existence de la boucle locale etc avec une industrie qui nécessite des investissements dont l'ordre de grandeur doit être multiplié par 100 ou 1000 est assez malhonnête. C'est comme si je comparais un fabriquant de vélo et l'industrie automobile. La taille des ces investissements ne sont pas multipliables à l'infini. Une solution est la nationalisation mais dans ce cas là je serais encore pour augmenter le prix du pétrole pour diminuer durablement la consommation ...
J'en rajoute une couche comparé Free qui fait 40 % de marge sur le service internet et Total qui fait 1 ou 2 % de marge par litre c'est un bel exploit ... On voit la paille dans l'œil mais pas pas la poutre...
Réponse à vous, et aussi à Freudqo.

Mon message réfute l'idée, avancée par Freudqo, que l'essence est une marchandise comme une autre et qu'il n'y a pas de d'en fixer le prix plus que pour les autres marchandises. Je fait remarquer qu'au contraire, le "marché" de l'essence n'est pas vraiment libre pour le consommateur final, et qu'il manque beaucoup de conditions nécessaires pour que la concurrence favorise ce consommateur.

Je ne suis pas partisan du blocage du prix de l'essence, au contraire je trouve qu'on ne la paie pas assez cher. En revanche j'apprécie assez peu que les compagnies pétrolières privées se goinfrent sur le dos des consommateurs. Et si vos chiffres sont exacts (6 milliards de bénéfices pour 80 millards de litres vendus), ca fait environ 7,5 centimes de bénéfice par litre (pas de marge, de bénéfice, la marge est bien évidemment plus importante) ce qui est abolument abusé de la part du pétrolier.

Dernière chose: soit vos chiffres sont faux, soit vous vous avez fait une erreur grossière pour évaluer la marge de total à "%1 ou 2% par litre d'essence". Pensez-y la prochaine fois avant de me sortir le coup de la paille et de la poutre.
euh et alors free 40 % de marge ça dérange personne, plutôt tout le monde trouve ça très bien ( le chiffre vient de BFM Business pas soupçonnable de marxisme ). Supprimons les 7 centimes, ça change rien au problème global, vous vous concentrez sur un détail. Marrant que vous repreniez à votre compte l'histoire du marché libre et non faussé, qui est une légende d'économistes comme les ressources naturelles sont illimitées. Vous avez le droit de taper sur Total mais ne tentez pas de faire croire que cela résout un quelconque problème par rapport au prix du pétrole (une peu comme pour les 75 % de Hollande ce sont des mesures d'affichage, pour de la justice sociale cela peut calmer la grogne et encore vu les réactions j'ai un doute).
Je rajoute une idée globale pour justifier. Nous avons un modèle économique construit pendant les 30 glorieuses qui fonctionne avec 5 % de croissance. Actuellement, on est à 0% alors la dette permet de pallier, l'injustice sociale libérale permet maintenir les niveau d'enrichissement des riches etc. Mais fondamentalement le problème c'est que la système a été pensé comme métastable, il faut tout le temps croitre belle idée sur le papier mais la réalité nous rattrape voir http://blogs.univ-poitiers.fr/o-bouba-olga/2012/08/26/soixante-ans-dhistoire-economique-en-un-graphique/ .
Quel est votre problème avec Free ? Je n'ai pris cet exemple que pour montrer qu'un nouvel arrivant pouvait casser les prix quand un petit nombre d'acteurs se partagent un marché fermé. Si vous vous focalisez sur Free, vous ratez complètement le sens de mon message. D'ailleurs, puisque vous semblez penser que je cherche à "résoudre un quelconque problème par rapport au prix du pétrol: Je ne suis pas partisan du blocage du prix de l'essence, au contraire je trouve qu'on ne la paie pas assez cher.
Je dis juste que dans un monde capitaliste les boîtes font une marge : Total sur le pétrole c'est 7 %, Free sur l'adsl c'est 40 %. Soit, on dit que les marges sont inacceptables et elles le sont pour Free, Total et le producteur de légume au fin fond de la Corrèze, soit on les tolère pour Free et pour les autres. Mais dire que les matières premières obéiraient à une extra-territorialité propre aux matières premières ou au pétrole seul je ne comprends pas... Surtout que l'entreprise qui ferait du plastique est classé comme entreprise du pétrole ou comme Free. Où place-t-on la limite ? Je ne suis pas contre l'interdiction des profits seulement je crois pas que le marché du pétrole soit différent des autres marchés, il est juste un des premiers marchés de la planète en terme de volume. Je constate juste qu'interdire les profits de manière unilatérale et sur le pétrole uniquement n'est pas très crédible. Total va simplement cesser de vendre de l'essence en France comme ces petits copains et ils auront aucun mal à trouver des clients ailleurs donc ça implique une nationalisation etc etc. Mais la nationalisation ne résout pas notre problème car une fois publique, la population va vouloir payer prix coûtant, ben oui c'est un bien publique. Donc, la solution passe avant tout par l'explication de la situation et tant que ce discours n'intervient pas dans le grand public attaquer Total c'est juste jeter de l'huile sur le feu. On peut limiter la consommation par différents outils, le prix, les quotas : ils ont tous leurs défauts :
- quotas soumis à l'arbitraire
- prix injuste mais il y a la solution de mettre à disposition une allocation...
Je pense qu'il faut réfléchir aux solutions à mettre en place pour réguler fortement la consommation : un tarif progressif sur l'énergie etc. A contrario, se placer dans la démarche de l'affrontement, inutile de mon point de vue, sur le sujet qui nous concerne c'est perdre beaucoup d'énergie sociale et cliver la société qui l'est déjà bien assez...

Je répond aussi à OuvreBoîte, la hausse des cours responsables de la hausse des marges pour les matières premières est critiquable en principe mais bon trouver normal que Free puisse faire plus de 20 % de marge et anormal que Total en fasse 7% il y a pas un problème de charité bien ordonné. En gros votre argument est le marché est petit donc ils ont droit à plus de marge, c'est peu spécieux non? Je suis pas sûr à vous de me dire.
Ce type de comparaison est largement inopérante pour plusieurs raisons :
- Le prix du carburant est flottant, le prix de la fourniture des services de télécommunication est contractuel, il est nettement plus résistant au changement et ce changement à un coût, en terme commercial, possibilité de rupture anticipée si le contrat comporte une durée d'engagement, etc. Si demain le régulateur autorise 20% hausse sur le prix de location de la boucle locale, free doit soit se les bouffer, soit aller devant ses clients pour expliquer que son prix va monter, et pourquoi, et espérer que ses concurrents vont faire la même chose.
- La marge brute est à mettre en relation avec les investissements et leur amortissement. On peut considérer que l'activité de Total nécessite des investissements constants dans des outils industriels de pointe et que donc ils ont vocation à réaliser une marge importante sur leurs activités pour pouvoir les financer, mais c'est pas automatique, il faut le justifier un minimum. C'est pas parce qu'apple fait entre 30 et 40 % de marge brute sur la vente d'un smartphone qu'il est normal que Total fasse la même chose sur du pétrole.
- Le lancement d'un bien manufacturé sophistiqué nécessite un gros investissement dans sa conception, et dans son industrialisation, et certains de ses produits ont des cycles très courts, en outre ils sont éventuellement différentiables de leurs concurrents. Le déploiement d'une nouvelle génération d'infrastructure télécom est pas non plus très bon marché.
- Si Samsung fait M de résultat brut pour 100 smartphones vendus, il lui faut en vendre environ 200 pour faire Mx2 de résultat brut. Si SFR fait S de résultat brut sur la vente de ses abonnements ADSL, il lui faut vendre sensiblement plus de ces mêmes abonnements pour atteindre Sx2. Si Total fait L de résultat brut en vendant 100 litres de gazole, il peut faire Lx2 en vendant 100 litres du même produit, exactement pareil et avec les mêmes coûts logistiques, juste parce que le prix du brut a fait x 2.
- D'une manière générale il est normal que l'activité d'extraction de matières premières, selon des procédés connus, stables et maitrisés de manière comparable par tous les concurrents fasse des marges nettement plus basses que des produits manufacturés possiblement innovants. Personne ne viendra protester si Total vend à l'armée de l'air du kérosène spécial aromatisé à la fraise, qui serait nouveau et exclusif, avec une grosse marge. Par contre la recette du super, à priori elle change pas de fond en comble tous les 18 mois et elle est pas super différente de celui de Shell ou de BP, donc faut pas pousser non plus.
C'est même pas vrai. Chez, Shell, il y a des additifs qui améliorent les performances de votre moteur tout en prolongeant sa durée de vie. Avec l'essence Leclerc, mon moteur crachouille et je peine à atteindre le 180.
Tiens vous vous continuez à regarder la télé ? en plus sur des chaînes privées qui passent de la pub.
Les gens vont être déçus, déçus ....
Mais non, ouvre-boîte; Il s'agissait d'un test de réactivité. Vous êtes reçu avec mention. J'aime beaucoup (pommade !) vos messages, à la fois clairs et exhaustifs.
Fayot de chez fayot, même pas honte !
gamma
Gamma gt, vous êtes pour moi (pommade !) le grand Ponctueur auteur de haïkus sans qui ce forum rentrerait dans le rang.
Ha ha ha, tu es trop.
gamma
A cause d'Ulysse Martagon et Sterling Archer, je me retrouve avec un énorme stock de pommade écran-total. J'en ai rien à faire, autant la distribuer. Voyons...Quelle pourrait bien être ma prochaine victime...
... bysonne
c'est pas moi !
Non, elle c'est déjà fait elle en est toute visqueuse. J'm'en va à la chasse au crédédé.
yes !
Où est-il ?
gamma
Il suffit de le débusquer... voyons... Allah waqbar ! ( devrait pas tarder)
Rooo ! c'est du lourd, si avec cette "provoc" tu le trouves pas...
gamma
...
Robert, il m'est arrivé plus souvent qu'à mon tour, d'être dur et injuste avec vous. C'est que la qualité ( pommade!) de vos messages a excité une jalousie qui couve en moi et que je maïtrise difficilement.
Moi aussi j'aime beaucoup votre façon subtile de placer vos citations, cette manière discrète de faire le tri entre la plèbe et ceux qui ont lu les philosophes allemands.
Je ne vous savais pas adepte des fatals flatteurs, mais n'oublions pas que la flagornerie est un exercice littéraire à part entière, avec ses boursoufflures de style, attention à ne pas faire trop sobre.
(Cela dit, continuez, mes dernières petites chatouilles à votre endroit étant souvent tombés dans le vide, j'avais craint que vous refusiez de placer la joute sur le terrain de la dérision).
OuvreBoîte, vos messages (pommade!) me décapsulent l'esprit. Je vous soupçonne d'être prof de SES et donc d'avoir (repommade !) de chanceux élèves.
Albert-Yves, aucun ustensile - surtout aussi émoussé - ne saurait prétendre faire autre chose que la figuration dans les éruptions de votre esprit naturellement pétillant.

Je ne saurais m'attribuer les mérites d'une raisonnement économique de lycéen, dont l'esprit soigneusement affuté - par l'art pédagogique vos anciens collègues de SES que vous estimez tant - dépasse sans nulle doute les laborieux piétinements du mien. Surtout dans cette matière que je n'ai pas suivie au delà de la seconde.
Raté. Au delà de la seconde, vous avez eu raison de suivre le mouvement . Et la sociologie a eu raison de vous prendre dans ses rêts. Le pire est de se conformer à son identification sociologique. Un riche qui vote Sarkozy, un pauvre qui arbore la casquette Paul Ricard ( Dieu ait son âme) sont tous deux méprisables. Se comporter de manière à conforter l'ordre social dominant, c'est être servile. Vous ne l'êtes pas, OuvreBoîte. C'est pourquoi nous pouvons communiquer.
Caramba, encore raté.
Allez-y mollo sur la pommade, le stock va fondre.
Cela dit, on a beau dire, quand on se retourne sur son parcours, après 10 ou 20 ans, on voit qu'on reste en partie le produit de son milieu. Je ne suis certes pas rentré dans cette belle administration qui a eu l'honneur insigne de vous compter dans son effectif, mais pour le reste...
" en partie" est une expression vague, donc surprenante de la part d'un maître ès rigueur comme vous. En tout cas, l'agilité dont vous faites preuve dans le maniement des concepts socio-économiques en dit long sur le peu d'efficacité du corps dont j'ai, en effet, fait longtemps partie.
En vérité on a la solution a l'alternative mais l'Etat ne voudra jamais que les citoyens fassent comme ils veulent car il n' y a pas de taxes pour cela donc c'est une minorité qui peux le faire ...Par exemple dans notre Sud-Ouest des paysans ont imaginé et crée :

Alternative à l'essence chère la graisse de canard pour les tracteurs ...

Faire du carburant ou même de l'électricité ?? même si un peu tiré par les cheveux ?

carburant à base d'huile de porc mais l'Etat ne gagnerais rien ....

Devinez pourquoi l'Etat ne laissera pas les citoyens faire autrement ??

Déjà circulent des voitures électriques propres et non bruyantes, alors pourquoi ne pas les généraliser ?? Seules quelques sociétés ou personnes y ont droit et pourquoi pas le citoyen lambda ?? Les taxes !

voilà pourquoi l'Etat devra pour compenser le manque à gagner, de toute façon vous créer des taxes comme sur l'essence ou autre carburant ..

Donc continuons sur la voie du tout pétrole même si on sait qu'on pourrai s'en passer.. Aujourd'hui on sait dépenser des milliards pour allers sur Mars mais rien pour rouler sur nos routes ! Etrange non ?
J'espère, Yèza, que Fan de Canard ne rôde pas dans les environs.
Ah le pauvre gars je donne pas cher de sa peau ou plutôt de sa graisse ....ben oui c'est drôle non ? Lui sera doublement taxé !
Hé, mais j'ai rien fait moi, je ne fais que parcourir ce forum très instructif de part et d'autre ^^
Même pas grave mon canard on rigole un peu pour détendre l'atmosphère "carbonisée" en ce moment ...Preuve :


Voici a quoi a servi le réchauffement climatique : taxer sur les droits à polluer et spéculer dessus pour gagner du fric : affaire Neyret et cie :

Affaire Neyret et spéculation sur les droits à polluer ou est le gain pour la Planète ?

Enquête sur la carbone connexion ou a quoi a servi le droit a polluer et le réchaffement climatique

Nouvelle taxe carbonne et comment et qui va payer ??

Déjà Mme Lagarde qui veux mettre en vélo les pauvres voulait taxer pour 2013 L'idée serait reprise ..

Des milliards s'échangent sur la spéculation du CO2 ou comment gagner de l'argent sans travailler ni avoir besoin d'entreprises et d'employés pour faire vivre un pays. Il suffit d'être bien placé et le tour est joué. A part cela il parait que la banquise fond au point que demain nous serons noyés sous des mètres d'eaux ...La bonne blague ?
Si je résume Yéza, vous êtes "pour" le pétrole pour deux raisons:
- c'est du pipeau que son utilisation est nuisible et polluante.
- le pétrole permet à l'état de nous taxer.

À vous lire on ne sait jamais si vous défendez une opinion, ou si en nous expliquant pourquoi c'est comme ça vous espérez nous enfoncer bien dans le crâne que tout est fatalité, et que donc il faut que nous arrêtions d'argumenter dans le vide.
Cette vision (entre-aperçue dans le post de Yéza) d'un état racketteur qui mène une politique intérieur à coup de taxes et d'impôts, (et une politique extérieur à coup d'interventions militaires déguisées en secours aux personnes) : voilà on l'a trouvé notre néo-définition de la droite adaptée à notre temps!

Et la gauche ce serait que les taxes et les impôts, établis selon une base d'équité et de respect de la liberté d'entreprendre et surtout, de ne pas entreprendre, fournissent les fonds indispensables pour mener une politique qui maintienne et améliore la qualité de vie de tous.

Sinon si on pouvait laisser tranquille les cochons, les cheveux et les canards. Il y a des limites à leur asservissement. Au début l'énergie serait un sous-produit et puis on finirait par ne les élever que pour ça. Sale idée.
Comme dans matrix ;)

Avec j'imagine un super rendement: photosynthèse pour les plantes, métabolisme animal ensuite, et moteur thermique pour finir. Quelle classe! Je me demande pourquoi les écolos n'y ont pas pensé avant!
C'est pas parce que vous manquer d'imagination et de "chuptza" pour créer quoique se soit que les autres restent sans rien faire. On peux sortir du pétrole à condition de se donner des moyens et l'Etat ne dira jamais amen à une solution équitable pour tous si il n'y a pas des espèces sonnantes et trébuchantes à taxer dessus.

La preuve que les écolos servent à rien c'est que l'on peux vendre des automobiles électriques mais que l'on favorise pas ce moyen, car pour le moment le pétrole rapporte beaucoup d'argent. Si vous le niez c'est que vous êtes naif ou pire bête ce que je n'ose croire. Vous aussi faites preuve d'imagination en cherchant dans votre tête et vos deux mains un truc ...

.Je mets en ligne des articles et on m'accuse de faire du mal aux animaux que de toute façon vous mangez ....hypocrisie quand tu nous tiens !
Yéza, vous qui avez du temps et de l'énergie à consacrer au sujet (vu la quantité de liens et de lignes que vous nous pondez, ce qui vous vaudra bientôt une victoire incontestable par noyade de l'adversaire), je vous conseille de vous intéresser à la thermodynamique. C'est une science fort utile pour comprendre les enjeux du sujet énergétique, et surtout, repérer tout de suite les fausses bonnes idées qui foisonnent sur la toile à ce sujet. Le premier principe de la thermodynamique, en particulier (autrement dit la conservation de l'énergie dans un système fermé), est essentiel.
La voiture électrique est un exemple de non-solution aux problèmes de CO2 (que vous niez, je sais), mais aussi plus généralement de pollution et de dépendance au pétrole, au charbon et au nucléaire (j'ose espérer que vous ne niez pas ceux-là). Pas besoin d’être un as de la Thermodynamique pour le comprendre : pour qu'une voiture avance, il faut de l’énergie. Le problème majeur n'est pas tellement de savoir comment la voiture fait pour transformer sa source d'énergie initiale (essence, huile de porc ou batterie électrique) en énergie mécanique (mouvement), mais plutôt comment on fait pour obtenir de l'énergie tout court (chimique, électrique ou mécanique). Dans l'immense majorité des cas, cela ne se fait qu'en utilisant du nucléaire ou une énergie carbonée (pétrole, gaz, charbon), c'est à dire de manière polluante et/ou dangereuse, et en puisant dans un stock de ressources naturelles limitées qui se renouvellent beaucoup moins vite que ce qu'on consomme. L’électricité n'est pas une source d'énergie, c'est seulement un moyen de la transporter. Autrement dit, une voiture électrique transporte nécessairement une batterie, ou bien elle doit être connectée à un réseau électrique (on appelle ça un train, un métro ou un tramway du coup). Et pour charger cette batterie ou alimenter le réseau électrique, il faut une centrale électrique, qui fonctionne soit au nucléaire, soit aux énergies carbonées, soit aux énergies renouvelables. Malheureusement, ces dernières produisent actuellement une quantité d'énergie ridicule par rapport à ce que l'on consomme tous les jours. Tellement ridicule, qu'on ne peut espérer qu'elles deviennent proportionnellement significatives qu'au moyen d'investissements majeurs pour permettre des progrès techniques et la construction d'infrastructures suffisantes (tout en sachant qu'elles mêmes posent d'autres problèmes environnementaux...). Bref, la seule solution véritablement envisageable à moyen terme, c'est la sobriété énergétique.
Je suis d'accord avec vous on peux tout a fait trouver d'autres moyens atypiques pour trouver l'énergie mais voyez le peu d'empressement des politiques même des écolos qui une fois au perchoir oublie l'écologie et ce pourquoi des honnêtes gens les ont mis au pouvoir.

Si vous trouvez un moyen comme le font certains malheureusement vous serez assez seuls à moins de convaincre votre entourage ....Tout est possible mais comme je le dis c'est pas l'Etat qui veux une telle chose car "il gagne trop à vendre cher avec la TIPP qui représente plus de 70 % du prix de l'essence, et donc ne vous financera pas même si votre idée est la meilleure.
Je suis comme vous il faut être raisonnable en tout mais vient un moment ou nous ne pourrons plus mettre de l'essence dans nos voitures alors au risque de payer pour ne pas utiliser l'essence car l'Etat ne veux pas d'un produit non taxable.

Pour l'huile de canard ou autre il est bien dit que cela ne rapporte pas à l'Etat donc vous êtes seuls ..Et vous risquez de prendre une amende pour cela...Un reportage le dit pas question de généraliser les "bonnes idées privées" comme cela ..Hélas ...
Je veux dire en fait à l'instar de scientifiques sérieux (+ de 9000 on signé la pétition !) que je récuse l'idée de l'origine anthropique du réchauffement climatique car c'est monté de toute pièce pour nous faire passer des taxes à payer en nous culpablisant d'exister et de vivre.

Le soleil et ces cycles en est une des cause la plus importante mais on profite de l'ignorance des gens pour leur vendre un "mauvais dream" afin de leur tirer encore des taxes et de s'enrichir encore plus. Il y a eu déjà des changements climatiques dans l'histoire et cela n'a pas entrainé de problèmes majeure des habitants animaux ou humains vu que nous évoluons comme espèces. Il y a eu un petit âge glaciaire décrit par les peintres pour preuves mais nous existons en période moderne que depuis 70 ans comment pouvons nous influencer à ce point là ? Il y a des preuves que le GIEC a biaisés ces "résultats car tout est basé sur de la "théorie mathématique". C'est facile de faire n'importe quoi a partir de là voir le climategate sur Wikipédia. des gens vraiment scientifiques se sont retirés à la suite de la divulgation des allégations non scientifiques validées.

C'est très exagéré voilà pourquoi des scientifiques de renom au nom de la vérité font en sorte qu'on dise la vérité et les enjeux économiques du prétendu réchauffement anthropiques : l'économie capitaliste verte ou tout le monde n' aura pas droit à y accéder. Les plus pauvres sont sacrifiés au nom d'intérêts privés. C'est aussi immoral que la bombe atomique.

Voir Al Gore le gros menteur qui possède des actions un peu partout et a un style de vie de plusieurs haut ménages ! des maisons, des actions dans le nickel et d'autres moyens qui feraient vivre plusieurs familles.

AL Gore la vérité sur lui qui dérange beaucoup de citoyens et de scientifiques qui demandent l'accord entre ce qu'il dit et ce qu'il fait ..

Le train de vie pas très écologique de Mr Al Gore enrichie par plusieurs entreprises polluantes et grace au CO2

Savez vous que la voiture électrique existe depuis 1909 ?

cordialement
quelle imagination là Dites donc ...Moi je suis pour "rien " ou le pétrole ou ci ou cela ...Tout ce que je vois c'est qu'on nous fais payer cher que se soit la gauche ou pseudo-gauche ou la droite des taxes et la TIPP flottante existe. Je comprends pas de quoi vous m'accuser soudain .

.Pour le reste je ne fais que relayer des idées que des gens mettent en place éthique ou pas pour sortir du tout pétrole ou du tout atomique. Je considère ce que vous dites comme nul ..

.A défaut de critiquer quelles sont vos propositions pour ce problème quand vous pourrez plus mettre de l'essence dans votre bagnole ??? Utiliser les transports en communs on fait déjà ....Allez au lieu d'accuser à tout va dites moi et dites aux autres !

Et pour moi la gauche et la droite c'est bonnet blanc et blanc bonnet qu'on se le dise...Ben merde alors ! Je soutiens rien ni personne car je suis tout en bas de l'échelle sociale OKKK ??

Tiens et pourquoi pas l'huile de poisson ?? Naaan bien sur je rigole mais bon .....
Donc le pétrolier n'a aucun problème technique, je trouve ça assez hallucinant, le souffre dans l'essence vous connaissez, le pétrole de la mer du Nord n'est pas le pétrole de l'Angola où d'ailleurs. Il a des contraintes réglementaire. Il y a rien d'extraordinaire chez free par rapport à Total, surtout quand on voit que le boulot est fait par des sous-traitants, Sagem pour la Box, le matériel réseau doit être fourni par un électronicien type Cisco etc.
Total va voir Technip, l'IFP etc.

[quote=- La marge brute est à mettre en relation avec les investissements et leur amortissement. On peut considérer que l'activité de Total nécessite des investissements constants dans des outils industriels de pointe et que donc ils ont vocation à réaliser une marge importante sur leurs activités pour pouvoir les financer, mais c'est pas automatique, il faut le justifier un minimum. C'est pas parce qu'apple fait entre 30 et 40 % de marge brute sur la vente d'un smartphone qu'il est normal que Total fasse la même chose sur du pétrole.]

Vive la pétition de principe, vous justifiez la réalité en énonçant la réalité ...

[quote=- Si Samsung fait M de résultat brut pour 100 smartphones vendus, il lui faut en vendre environ 200 pour faire Mx2 de résultat brut. Si SFR fait S de résultat brut sur la vente de ses abonnements ADSL, il lui faut vendre sensiblement plus de ces mêmes abonnements pour atteindre Sx2. Si Total fait L de résultat brut en vendant 100 litres de gazole, il peut faire Lx2 en vendant 100 litres du même produit, exactement pareil et avec les mêmes coûts logistiques, juste parce que le prix du brut a fait x 2.]

Et alors quand Total construit un pipeline, ils est pas immédiatement rentable ou aller voir les investissements de Total aux Kazakhstan pas à perte pour le moment et lisez un peu vous entendrez parler de sulfure d'hydrogène.

[quote=- D'une manière générale il est normal que l'activité d'extraction de matières premières, selon des procédés connus, stables et maitrisés de manière comparable par tous les concurrents fasse des marges nettement plus basses que des produits manufacturés possiblement innovants. Personne ne viendra protester si Total vend à l'armée de l'air du kérosène spécial aromatisé à la fraise, qui serait nouveau et exclusif, avec une grosse marge. Par contre la recette du super, à priori elle change pas de fond en comble tous les 18 mois et elle est pas super différente de celui de Shell ou de BP, donc faut pas pousser non plus.]

C'est faux : pétrole profond, offshore, extraction assisté, chaque champs sort un pétrole spécifique à traiter de manière différente, le système réglementaire du transport évolue voir après L'Erika, Exxon Valdez, la réglementation sur le taux de plomb etc ... tout vos exemples ont une transposition ... Donc j'en reviens à mon argument initial soit les marges existent pour tous soit pour personne... Me faite pas croire que Free et Apple ont réinventé l'eau chaude, ils ont utilisé des systèmes existant mieux que leurs concurrents soit il suffit de voir les sous-traitants d'Apple qui sont Samsung et autres. Les inventions aux États-Unis et ailleurs ce sont des partenariats Facs/privé majoritairement il suffit de voir l'industrie de la mémoire ou des diodes. Les découvertes se font dans les Facs.
En fait vous répondez même pas à mon argument principal : Est-ce que les 7% de marge de Total mérite vraiment d'affronter Total alors qu'on doit s'occuper sérieusement d'une baisse de la consommation du pétrole. Et pour finir la discussion avec Free, libre à vous de croire que ce sont de grands innovateurs alors qu'il sont que les assembleurs de technologies existantes voir les analyses fourni par les sites de geeks sur les composants internes des iphones et autres. Vous avez le droit de croire à la publicité et l'image révolutionnaire d'apple mais c'est du cinéma bien mis en scène et avec un bel emballage...
Cisco est un équipementier télécom plutôt qu'un "électronicien" et je ne crois pas Sagem soit encore très présent dans les box des opérateurs, qui sont assemblées en Chine.
Ce que je dis, c'est d'une part que la marge de Total n'a pas a être comparée en valeur absolue à celle d'un autre acteur économique, dans une activité très différente, qui n'a pas la même structure de coûts, et que donc le fait que d'autres fassent une marge brute sensiblement plus élevée ne justifie pas qu'on se désintéresse de la question de savoir ci celle de Total ne devrait pas être réduite.
Ça ne justifie pas davantage le montant des marges des autres, et si Apple faisait 10 points de marge de moins, cela ne me chagrinerait pas du tout, et je suis tout à fait convaincu que ça n'impacterait ni leur capacité à financer leurs investissement si à être raisonnablement profitable (en revanche ceux de leurs concurrent que font 7% de marge sont au mieux à l'équilibre...). On pourra quand même observer que le résultat net de Total est supérieur en pourcentage à celui de Free, même avec le différentiel de marge brute et on peut en plus remarquer que la politique salariale de totale est vraisemblement sensiblement moins dure que celle d'Illiad (d'après quelques échos personnels, vous êtes libre d'infirmer si vous avez une meilleure information).
Encore une fois la spécificité du marché des hydrocarbures, c'est l'effet d'aubaine sur la montée du cours du brut. Cela ne signifie pas qu'il n'existe pas des effets d'aubaine ailleurs (mais différents, donc ne mélangeons pas tout).
Par ailleurs sur la question de la baisse de la consommation du pétrole, je suis tout à fait d'accord. Le levier principal est naturellement celui du prix, par contre je trouve discutable que ce renchérissement emplisse de manière excessive la tirelire de Total.
(Enfin votre vision de la R&D dans l'industrie électronique est un peu simpliste ; il y a certes une recherche publique, et des acteurs privés qui sont rémunérés bien au-delà de leur contribution, mais présenter l'activité des seconds comme consistant à facturer le travail des premiers est une grossière caricature).
Vous croyez à un mythe de la nouvelle économie tant mieux pour vous, mais elle obéit au même fonctionnement que l'ancienne qui a les même effets d'aubaine de marché que Total peut en avoir. Vous ne voyez que le cours du pétrole comme s'il s'agissait de l'alpha et de l'omega de l'industrie pétrolière.Vous répondez toujours pas à ma question qui est-ce que les 6 milliards de bénéfices de Total sont le problème actuel ? Les récupérer ne changent rien aux problème de régulation du marché sur un marché de plus de 70 milliards pour la France, sur un problème d'approvisionnement global et de ressources vous tentez de le résoudre par quelque chose qui n'a rien à voir. Par exemple, on suppose que Free voit ça facture électrique diminuer effet d'aubaine elle va pas le traduire sur la facture du client. Surtout les hautes technologies sont le lieu des promesse non tenues Débits théoriques et autres foutages de gueule systématiques du client comme si Total vendait de l'essence contenant de l'eau ....
Je vais répondre avec argument du même ordre que le votre. Je décide qu'il faut taxer les produits apple parce que les clients qui les achètent ne sont pas rationnels donc ça tordre la concurrence. En gros vous faites d'une distorsion de marche la raison du contrôle de Total mais il n'y a pas de marché non distordu donc on peut autant interdire à Free qu'à Total de faire des bénéfices (Free a bénéficié d'entrée sur le marché favorable la volonté d'Orange de couler SFR ou bouygue par l'entrée de Free etc, on trouve un million d'exemple, le système des Brevets est une distorsion de marché)
Alors peut-être qu'on se comprend pas bien : je ne prétend pas "résoudre" le problème de l'approvisionnement et je suis d'accord que la question du bénef de Total est un petit sujet dans la question générale de la consommation énergétique.
Pour autant, et c'est ce à quoi je réagissait initialement, je ne pense pas qu'on doive s'interdire de regarder les bénéfices des pétroliers (en général, naturellement, pas QUE Total mais il se trouve que Total et le marché français, c'est le cas particulier qui est sous notre nez), les éventuels effets d'aubaine dont ils bénéficient. Ils ne sont certes pas les seuls à avoir des tels effets d'aubaine, et je n'ai surement pas dit cela, mais oui ceux du secteur énergétique ou sur certaines matières premières ne sont pas transposables tel quels. D'autres effets d'aubaine, s'ils doivent faire l'objet d'une attention particulière, feront l'objet d'un traitement différent.
Ensuite les hydrocarbures sont déjà reconnus par tout le monde comme un marché spécifique. Il y a une régulation spécifique, une fiscalité spécifique, et même un usage stratégique géopolitique.

Votre analyse du marché télécom/gadgets électroniques est buggé. Le prix de l'électricité n'a pas un impact significatif sur la fourniture des services de télécommunication, les équipements sur le fixe consomment très peu par rapport à ce qui est facturé, et même sur le mobile c'est pas très élevé. C'est un peu plus sensible sur les datacenters, mais même à ce niveau c'est absorbable.
Vous prêtez à Orange un machiavélisme absurde
On a le droit de regarder les bénéfices de toutes les entreprises dire que les pétroliers ont de gros bénéfices est juste une conséquence de la taille du marché, donc discuter de l'existence de bénéfice est intéressant en soit mais pourquoi s'interdire de la faire pour toutes les entreprises, par exemple est-ce que les fournisseurs allemands applique la baisse des cours du gaz sur l'électricité comme il devrait le faire. C'est pas propre au pétrolier, le prix des matières plastiques, c'est juste une étape mineure par rapport au raffinage du pétrole la plastification ... Il y a des milliers d'exemple, les cimenterie répercutent-elles à la baisse et à la hausse le coût de l'énergie qui est un de leur poste principal de dépense. S'attaquer au pétrolier seul c'est prendre le risque de se faire renvoyer dans ses buts avec ce genre d'arguments et ils auront raison ... Surtout que je peux faire pareil pour Free supposons qu'on crée un cours mondial de la connexion internet, après tout ça peut se faire sur les forfaits "illimités" comment allez vous interprétez l'évolution des prix, je veux dire que par là le prix de marché est artificiel, les pétroliers ont des contrats long termes avec les pays exportateurs ( qui ont tous une compagnie d'état ), or le cours de bourse, c'est un truc pour trader qui permet certes de fournir une partie du pétrole mais pas la totalité, par exemple les compagnies aériennes sont hyperactif sur le marché à terme du pétrole, ça leur permet de se protéger sur les variations court termes des courts pourtant elles n'achètent pas sur le marché boursier, cela permet juste de neutraliser les variations.

Concernant Orange, je rends compte des commentaires des opérateurs de marché qui ont analysé l'accord, et je ne pense pas ce soit du machiavélisme mais du réalisme économique. Il est difficile d'éliminer un concurrent affaibli dans un cartel (les trois opérateurs historiques ne se faisaient quasiment plus de concurrence) le plus simple est de permettre à un concurrent de rentrer qui va secouer les branches et faire tomber le plus faible. Il faut relire l'Art de la Guerre, en plus ils vont pouvoir dégraisser le mammouth en ayant une excuse béton FREE... Vous croyez encore au pays des Bisounours et de Candy...
Photino, vous semblez tourner autour d'une question: Qu'est-ce que la concurrence ? Si je vous dis: " les Etats-unis d'Amérique " sont à la fois le pays des trusts et des lois anti-trust, dis-je une bêtise ? Si je vous dis:" La concurrence consiste à trouver les moyens d' échapper à la concurrence, suis-je mélenchonnien ? Si je vous dis que la concurrence des lessiviers ne produit pas d'emplois, car on ne peut laver plus blanc que blanc, c'est du gauchisme ? Photino, vous êtes un homme, comme moi (enfin presque) Eclairez-moi ! J'attends votre lumière ! (sur ce forum, faut d'la patience, mais on est rarement déçu)
L'activité des télécom a fait l'objet d'une innovation fiscale continue et passablement désordonnée - comme à peu près tout le reste - sous le précédent quinquennat, plein d'autres secteurs sont soumis à une fiscalité spécifique. Il a été question récemment de rétablir le taux de TVA spécial sur les produits de luxe.
Donc encore une fois, non les carburants ne sont pas des produits "comme les autres" et la régulation applicable peut-être spécifique sans que ça soit une injustice flagrante.

À propos des "opérateurs de marché" ayant consommé de la coke frelatée, non Orange n'a pas besoin de virer Bouygues, d'autant plus qu'ils ne pourraient sans doute pas le racheter et c'est une boîte avec une représentation syndicale bien implantée qui était vent debout contre la 4e licence.
Les conditions d'entrée de free sur le marché n'ont pas été plus favorables que celles de Bouygues, il ne faut pas prendre pour argent comptant toutes les jérémiades de Junior.
Les résultats d'illiad viennent d'être publiés ce jour pour le 1er semestre 2012, la marge brute s'établit d'après leur communication financière - un exercice qui s'effectue en général dans une cadre réglementaire assez contraignant comme vous le savez surement - à 27,3% contre 27,7% pour le S1 2011.
Soit un résultat net de 30 mega€ (le résultat net de Total qui est opportunément sorti aussi navigue un peu en dessous de la ligne des 6 giga€ pour la même période). Après on peut discuter de l'opportunité de comparer les marges sur la vente de matières premières, de produits manufacturés ou de fourniture de services...
Le problème spécifique par rapport au prix du pétrole, ce qui en tout cas fait polémique, c'est que leur profit augmente mécaniquement avec le prix des matières premières, sans que rien ne soit changé sur la nature de leur prestation ou leur productivité.
On peut aussi discuter de savoir jusqu'à quel point on doit soupçonner BFM d'être précis et rigoureux dans ses sujets ;-)
ça m'apprendra à lire des pages en diagonales ; et en plus personne n'a protesté, je vous félicite pas ;-)

Donc la marge brute du groupe illiad sur l'année (de mi 2011 à mi 2012) est de 46,7% et le résultat net ce 80 mega € (toujours sur l'année)
la masse salariale est à 83 mega € soit un 5,7 % donc environ la moitiée de celle de Bouygues tel et un peu au dessus de celle de SFR (et très en dessous de celle de FT).
Globalement le profil des opérateurs hors FT reste assez homogène : masse salariale assez faible indicative d'un recours important à la sous-traitance, dont le niveau de coût a un impact assez modéré sur la santé financière du groupe, grosses marges brutes essentiellement affectées à l'amortissement des équipements, etc.
- l'essence n'est pas une marchandise comme une autre, dans le sens où le produit est le même quel que soit le distributeur. Pour les denrées alimentaires ou le matériel de bricolage, la concurrence est utile car elle permet au consommateur de choisir le produit le mieux adapté à ses besoins. Le marché de l'essence n'est donc pas vraiment un marché où la concurrence peut jouer, car le service rendu est toujours le même, seul le prix varie. La logique voudrait que le même serice soit payé partout au même prix.


N'importe quoi. On peut très bien trouver dans deux supermarchés différents deux produits identiques à deux prix différents. De même pour une même perceuse dans deux magasins de bricolage. Le prix d'un service varie en fonction de l'offre et la demande. De même, il est évident que deux stations services n'ont pas les même frais, en fonction de leur entretien, de leur localisation, de leurs horaires d'ouverture etc… Il en ira de même pour les compagnies auxquelles elles appartiennent, selon leurs choix commerciaux. L'essence est bien une marchandise comme une autre, soumise à l'offre et la demande.

- notre société est tellement dépendante du pétrole que les consommateurs n'ont pas la possibilité de s'en passer. On peut toujours décider de se passer de tel ou tel outil (ou simplement d'en louer un) si on estime que les prix proposés en magasin sont tous trop élevés. Là encore, pas de possibilité de refuser l'achat, donc pas une vraie concurrence.


Je m'en passe très bien, merci. Je ne peux pas me passer de manger. Je ne peux pas me passer d'internet (dans ma vie personnelle comme au boulot). Je ne peux pas me passer de vêtements. Il y a plein de choses qu'on est plus ou moins obligé d'acheter, et ça n'entrave en rien les règles de la concurrence. On sait très bien que de toutes façons, si les compagnies ne sont pas satisfaites des prix auxquels nous sommes prêts à acheter, elles se focaliseront sur le marché asiatique, qui lui est réellement demandeur.

Ce qui entrave la concurrence, clairement, c'est la législation française qui exonère total d'impôt sur les sociétés, et qui taxe différemment gazole et sans plomb. Mais bon, il faudrait que le législateur fasse son travail plutôt que de gambader devant les caméras en chantant à tue-tête que l'état va intervenir avec sa grosse masse pour faire plier les compagnies pétrolières et diminuer ces rentrées d'argent, parce que c'est important de montrer que l'état il agit. On est en France après tout.

- enfin, c'est un marché où le "prix d'entrée" est très élevé, donc un nouveau concurrent n'a pas la possibilité de s'installer en "cassant les prix" comme Free l'a fait récemment sur le marché de la téléphonie mobile. E.Leclerc prétend l'avoir fait, mais les prix qu'il pratique sont du même ordre de grandeur que ses concurrents. On a donc une situation non monopolistique mais presque, avec un petit nombre d'acteurs se partageant un gateau sans se faire réellement concurrence.


Sérieusement, vous comparez une situation où il n'y avait que trois opérateurs dont les ententes régulières ont été mises en évidence au marché de l'essence ? Mais bien sûr… Parce que le fait que l'essence soit de plus en plus rare et que les asiatiques soit prêt à la payer de plus en plus cher n'explique pas du tout à lui seul l'importance du prix de l'essence… Bah voyons…

Sinon, on fait comme pour le prix unique du livre ? Vous savez, le livre, c'est pas une marchandise comme une autre, non plus, dans l'imaginaire collectif français. Il n'y a que quelques éditeurs qui se partagent le marché de toutes façons. Et on ne saurait nier que nous avons tous besoin de lire dans la vie. Et c'est pas comme si on payait les livres beaucoup plus chers du coup.
Freudqo, je vous suis mal: Le statut du livre ( ou celui du médicament) vous paraît-il entraver une loi naturelle de la concurrence ? Libérez votre spontanéité ! on sent que vous avez beaucoup à nous apprendre sur les vertus du libéralisme !
Le prix unique du livre m'oblige à payer mes livres plus chers qu'à l'étranger dans le seul but d'éviter que la fnac, amazon, chapitre.com et compagnie (grande surface etc…) ne fasse disparaître les librairies de quartier.

Bref, c'est une réforme idiote qui pour favoriser des commerces en voie de disparition (en l'état) rend la lecture moins accessible aux gens peu fortunés. Une vraie bénédiction.
Les livres sont-ils des produits "homogènes", au sens de la concurrence pure et parfaite ? Un " Nadine Morano, sa vie, son oeuvre" vaut la " généalogie de la morale" de Yannick G ? Freudco, quand il choisit un livre, se détermine -t-il uniquement selon des critères économiques, c'est - à -dire anti'culturels ?
Et vous, quand vous achetez un canapé, vous l'achetez uniquement en fonction de son prix ? Les canapés sont-ils des produits homogènes, au sens de la concurrence pure et parfaite ?

Je suis comme tout le monde. Je choisis mes livres selon mes goûts personnels. Et après je regarde le prix et décide si cela vaut le coup de l'acheter. Ce n'est pas parce que le critère économique n'est pas le seul critère que la vente de livre ne doit pas échapper aux règles de la concurrence.
Sans vouloir m'immiscer dans votre petite discussion philosophique à tous les deux, je me permet de relever un petit loupé dans le raisonnement par rapport aux exemples d'illustration choisis.
La question du prix du livre n'est pas celle du livre mais celui de sa distribution. Les acteurs que la loi prétend protéger ne sont ni les auteurs, ni les éditeurs, mais les distributeurs.
En l'occurrence il est tout à fait légal pour un éditeur de proposer son produit phare de la rentrée littéraire à moitié prix de celui de son petit camarade, pour peu que le livre en question soit vendu à un prix homogène par les détaillants. Et chacun d'entre eux n'est pas considéré comme concurrent de l'autre au sens le plus direct, comme entre deux grilles pains, les critères culturels sont saufs, prix unique ou pas.
à payer mes livres plus chers qu'à l'étranger

Z'avez des sources ou bien c'est une freudqotitude habituelle.

Pour ce que je connais personnellement, à savoir le prix des livres en Allemagne, je n'ai pas
fait d'étude scientifique à ce sujet, mais il me semble
que les livres y coûtent env. 15-20 % plus cher qu'en France.
Je sais qu'en Angleterre, ils sont moins chers, le choix est plus vaste et les gens en achètent plus. Ensuite, je vous ferais remarquer qu'il y a un prix unique du livre en Allemagne. Enfin, quelques comparaisons entre le prix des livres numériques sur amazon m'ont permis de vérifier cet état de fait assez régulièrement.

De plus, je ne sais même pas pourquoi vous tenez à nier cette affirmation : le prix unique du livre est explicitement destiné à éviter que les grands distributeurs ne cassent les prix comme peut le faire la grande distribution.

Et je ne parle même pas de cette aberration que représente le prix unique du livre numérique.
C'est pas la peine de faire vos pirouettes habituelles avec du hors-sujet pour essayer de retomber sur
vos pattes.

Les faits: Vous avez fait affirmé une généralité qui s'avère partiellement fausse. Point.
Houla d accord pardon. Effectivement, j aurais du dire que le prix unique du livre me faisait payer plus cher que dans les pays où le prix unique n'existe pas. Désolé, sincèrement, une approximation aussi grossière ne saurait être toléré.
Le prix unique existe bien en France... A la Réunion, le prix des carburants est le même dans toutes les stations.
Ah non pas d'accord ..Encore un moyen de payer plus ...Bientôt nous devrons payer pour l'air que nous respirons grace à des gens comme vous ...Vous êtes millionnaire ou quoi ? Bien que je le pense pas du tout ...

Ceci dit vous avez pensé aux 500 000 personnes qui ne peuvent plus payer leur gaz ou électricité et ne se chauffent plus l'hiver ? Non hein ? Qu'est-ce que pense le grand Mr Jancovici de ces gens là ?? Il en parle ?

Non Mr pense pour sa classe à lui réecoutez Mr Chouard : il ne va pas se tirer une balle dans le pied; ou il ne va pas faire des lois contre lui-même donc il fera des lois pour sa classe sociale sans se soucier une seconde des autres. Charité bien ordonnée ?

On peux toujours inviter votre ami mais que peux-t'il pour le plus grand nombre ? Ces seuls préoccupations sont pour une minorité dans ce bas monde. Ne rêvez pas il se fiche complètement du populo.

Pour d'autres moyens de se déplacer il y en a encore faut-il que se soit applicable ..Ici on tente tout mais souvent ludique mais cela donne des idées après tout si j'ai la place de mettre un âne ou un cheval dans ma maison pourquoi pas ?

Un moyen nouveau de déplacement a voir ?

Pourquoi pas revenir à la traction animale ?? Une idée qui fait son chemin ?

Un spectacle aujourd'hui mais demain ?

De plus en plus d'agriculteurs font à'l'ancienne surtout dans les parcelles difficles d'accès ...

Bonne journée !
Il ne faut pas baisser le prix de l'essence. Il faut apprendre à s'en passer. Le prix de l'essence ne peut que monter, puisque c'est une ressource finie et qu'on arrive au bout des réserves.
Donc conversion au bio gaz comme le propose négawatt, réduction du besoin de se déplacer en revoyant l'urbanisme, développement à tout crin du vélo et des transports en commun.

Bref, de la politique.
le pb reste que le gazole est une sacrée saloperie, donc il faut tout faire pour arrêter d'en avoir besoin !
c'est un peu mesquin, mais Roooo que c'est bon de voir Apathie se faire moucher!
Il est irresponsable de baisser le prix du carburant cela revient à subventionner les pollueurs qui sont coupables de 60000 morts par an.La politique de la terre brûler est bien un mode de gouvernance à la mode.
"Si vous habitez une grande ville bien équipée en transports en commun et que vous roulez dans une grosse voiture, vous paierez plein pot (d’échappement). Si vous habitez, comme moi, une ville avec six lignes de bus et que vous conduisez une charrette sans âge, vous paierez peu. Avec la complicité d’un autre chercheur, Porcher a travaillé sur une grille : le Parisien qui roule en Porsche casquera 200 euros par an, la plouc comme moi 25. Et tous, nous roulerons avec une essence à 1,30 centime le litre."
> Sauf que le propriétaire de la Porsche l' immatriculera à Nogent-le-Routrou dans la cambrousse... mais circulera en ville.
Type même de la fausse-bonne idée...
:P


Moscovici estime que cette baisse des taxes équivaut à 300 millions d'euros, qui seront compensés par redéploiement. Or, Aphatie l’a dit et mes interlocuteurs me l’ont confirmé : la baisse de 1 centime des taxes coûte à l’Etat 500 millions d’euros. Si on espère une baisse de 6 centimes et que l’Etat en prend la moitié, soit 3 centimes, on arrive à 1,5 milliards.
Sauf que la mesure sera de 3 mois... d' où le -bon- chiffre du ministre.
Alors Anne-Sophie Jacques, les vacances furent bonnes ?

Le retour sur @SI est bon, même si je note un fort relâchement du niveau de language, jeune fille ! (mais c'est rigolo)

Enfin, faut avouer aussi que la raffinerie, ça ne paie pas. Petroplus en a fait les frais: ce groupe uniquement spécialisé dans le raffinage est sur le point de fermer son site de Petit-Couronne, en Seine-Maritime.
Je peux m'être fait intoxiqué par le Méluche, mais il me semble que ce n'est pas du tout un bon exemple de "raffinerie, ça ne paie pas", car le problème de Petroplus n'est pas la marge bénéficiaire, qui était confortablement positive, mais les sous-sous de "facilité de crédit renouvelable", qui sont apparemment les liquidités nécessaires pour payer les fournisseurs le temps de vendre la production, et qui ont disparus comme par miracle. C'est faute d'un accord avec ces escrocs de banquiers que Petroplus s'est retrouvé dans la mouise, pas en raison d'une marge déficitaire structurelle.

les ministres ont annoncé la création d’un observatoire des marges pour davantage de transparence. Parce que le secteur est opaque ? "Pas vraiment, estime Mouchnino, tous les chiffres sont disponibles sur le site de l’UFIP (Union française des industries pétrolières). Il suffit juste de faire les calculs." Du flan, cet observatoire ? "Pas s’il débouche sur des actions concrètes."
"tous les chiffres sont disponibles sur le site de l’UFIP" ? Voire également dans les rapports de "l'Observatoire (déjà existant !) des marges et des prix", accessibles sur le site du ministère de l'Economie... Il n'est pas au courant de tout le monsieur Mouchnino...
Source : http://www.lejdd.fr/Politique/Actualite/Carburant-Ayrault-annonce-un-dispositif-deja-existant-548258

Jean-Michel Aphatie l’affirmait hier dans le Grand journal de Canal+ face à Jean-Luc Mélenchon qui certifiait que non, la preuve, on importe des produits pétroliers. Qui a raison ? Les deux.
Rien ne semble faux dans ce que dit Méluche, mais pour Apathie, ça dépend du moment de son intervention, puisque le cher Môônsieur Apathie change d'affirmation en cours de route (il passe notamment de "en France" à "en Europe"). Mais il finit effectivement par dire (mais on l'entends peu, vu le Méluche en face) : "on importe certains produits, ... et on en raffine trop d'autres".
Tûtafé, Monsieur Apathie. Sauf que ceux qu'on produit trop, ce sont les produits "essence". Et ceux qu'on importe (massivement), ce sont le produits "gasoil/diesel".
Or, comme vous le dites Anne-Sophie Jacques, "le parc automobile compte en France 80% de diesel", donc il eut été intéressant dans votre chronique de relever un point crucial de la "démonstration" de Môônsieur Apathie, à savoir qu'il s'est attaché à décortiquer le prix de l'essence.
Ainsi Môônsieur Apathie a raison dans sa démonstration quand il dit qu'on est en surproduction de raffinage, mais dans le contexte du produit qu'il a choisit sciemment de dépouiller, à savoir l'essence et pas le gasoil. La confusion qu'il introduit ensuite en parlant de produits raffinés en général au lieu de continuer à parler d'essence seulement est à mon avis volontaire (vu le bonhomme).
Et de nombreux autres journaux semblent faire la même chose (en se focalisant sur le "prix de l'essence"), alors que le prix réellement pertinent pour le plus grand nombre est celui du gasoil. Cette entourloupe par sélection judicieuse du prix à déchiffrer est pour moi, dans le contexte d'une analyse critique des médias, très importante.
Et si l'on baissait plutôt le prix des bicyclettes. On réduirait peut-être ainsi l'épidémie d'obésité, que nous sommes en train d'importer des US, et la déficit de la Sécu. Mais la santé de Total semble plus chère au cœur de nos politiques, de droite comme de gauche, que celle des citoyens. A preuve cette fiscalité avantageuse sur le diesel dont les émissions de particules promettent un scandale similaire à celui de l'amiante, comme toujours avec quarante ans de retard. Tant pis pour les victimes, en l'occurence les plus jeunes d'entre nous…
Mais l’Europe est un vieux continent déclinant qui pense que la voiture est trop polluante et qui envisage sérieusement de tous nous mettre sur une selle de vélo ou dans des bus qui roulent à la betterave.

Et si la solution se trouvait là tout simplement ? Pour une fois, on ne pourrait pas se contenter de laisser faire ?

Le pétrole est voué à disparaître d'ici une cinquantaine d'année. Les pays qui l'abandonneront en premier seront les plus avantagés par sa disparition définitive. Il paraît idiot, et hypocrite, de se prétendre écologiste, progressiste, et de défendre une intervention de l'état pour que les gens puissent continuer à rouler en bagnole.
Pas encore pris le temps de lire l'article, mais je profite du forum pour poser une question qui me chatouille depuis hier.

On entend à la radio que "la baisse de 6 centimes [allait] coûter de l'argent à l'Etat, et qu'il faudrait trouver des économies ailleurs."

Je ne comprends pas comment cette baisse peut coûter de l'argent à l'Etat puisqu'elle n'est envisagée que pour compenser une hausse qui, elle, n'était pas prévue au budget. En d'autres termes, sur le plan budgétaire, la baisse de 6 centimes est un "manque à gagner", mais en aucun cas une perte.

Quelqu'un peut-il m'expliquer ?
Merci pour ce billet Anne-Sophie.
Pour ajouter un peu plus de précision, on pourrait dire que nous ne sommes pas en surcapacité, mais que nous sommes surtout sous-équipés question pollution programmée et vente de bien consomptible.
Mais bon, après, c'est du bidouillage d'émission habituelle qui n'est pas sans évoquer celle d'Éric Brunet, un spécialiste en la matière de caricature.
Nous sommes chez Denisot, après tout.
L'on peut revoir la prestation de Méluche ici, par ailleurs.

Combien ont cliqué comme moi sur la calculatrice intégrée dans l'article ?
On devrait confier le ministère de l'économie à Jean Michel Apathie, ses analyses économiques sont si pertinentes ...qui pourrait un jour lui expliquer que nous vivons depuis quelques années une crise de dette privée ?
"Faux répond Mélenchon : on importe bien des produits pétroliers."
Hum! Je crois qu'il a dit (ou voulu dire) : on importe bien des produits raffinés.
Si la révolution consiste à rétablir la vignette automobile supprimée par Jospin... ben on est bien barrés lol

Au passage, je rappelle juste que la TICPE n'est pas collectée pour le plaisir d'encaisser de l'argent, mais parce que le produit de cette taxe sert à financer -plus ou moins difficilement- les aides sociales faites par les collectivités locales.
Donc baisser la TICPE, c'est devoir réduire le RSA, le RMI, l'APA etc. alors que leur nombre d'allocataires est en constante augmentation...

Mais comme disent les Shadocks, ce n'est qu'en essayant continuellement que l'on finit par réussir. Autrement dit : plus ça rate, plus on a de chances que ça marche.

Bon courage !
Exceptionnellement tombé sur le JT de France 2 ce soir, où j'ai cru entendre dire que la part de l'essence dans le budget des ménages n'avait pas bougé depuis 50 ans, et que les prix à la pompe avaient été divisés par 2. Peut-être Anne-Sophie pourrait-elle consulter ses amis calés et nous dire si ces chiffres sont corrects? Si oui, les taxes existantes ou à créer sur les profits des pétroliers pourraient peut-être servir à autre chose qu'à baisser les prix de l'essence, non ?
Elle est bien gentille sa solution à Porcher mais le gusse qui roule en Porsche dans Paris et qui « casque » 200€ ça lui coûte 17€ par mois et comme il économise 30 centimes par litre, il gagne de l'argent dès qu'il consomme plus de 56 litres d'essence par mois… avec une Porsche ça doit pas être difficile. Alors surtout ne vous cotisez pas pour un timbre et une enveloppe !

Donc sa solution n'est pas une incitation à se passer de voiture et en plus elle ne fait rien contre l'étalement urbain. Puisque si je fais le choix d'aller vivre en zone pavillonnaire, je ne paierais pas grand chose puisque de fait ces zones sont mal desservies.

Ah et dernier point : le prix du pétrole a été multiplié par 10 en 10 ans. Il faut arrêter de se tirer la nouille sur une baisse potentielle du prix de l'essence. L'ère de l'essence peu chère est terminée. Le pétrole, et donc l'essence, seront de plus en plus chers. Il faut faire en sorte de promouvoir d'autres types de transport, ce que ne fait pas la solution de Porcher…
Les pétroliers n'investissent pas en Europe pour une raison tout bête : l'approvisionnement de pétrole de l'Europe baisse depuis 2005 aucun intérêt d'aller construire une infrastructure qui coûte aux bas mots le prix de 2 EPR pour rien ( 10 milliards en moyenne une raffinerie). De plus, ils savent très bien (même s'ils ne veulent pas l'avouer que les capacités de production de l'ensemble des grands champs déclinent plus vite que les capacité mise en production (http://petrole.blog.lemonde.fr/2012/08/21/pic-petrolier-deux-vice-presidents-de-total-repondent-a-oil-man/ ). Vouloir limiter le prix c'est favoriser la consommation donc favoriser la tension sur le marché avec un cours du Brent ( en Europe, on n'a majoritairement du Brent 112 $ au moment où j'écris, le WTI c'est américain) et les tensions au Moyen-Orient, Syrie Iran c'est légèrement irresponsable (historiquement le prix est le seul régulateur de la consommation). Pour information, Total investit au Kazakhstan, chez notre grand ami Nazarbayev, ça a juste coûté 39 milliards en 11 ans donc pratiquement 8 EPR (j'aime bien cette unité) et toujours pas de pétrole, le nouvel eldorado de l'or noir est semé d'embûches. http://petrole.blog.lemonde.fr/2011/12/31/au-kazakhstan-les-promesses-douteuses-de-lun-des-derniers-champs-geants/

Quelle idée de demander à UFC son avis sur le pétrole alors qu'on sait très bien depuis le grenelle qu'elle est dans le lobbying intensif contre toute limitation de la consommation du pétrole (refus de la taxe carbone etc).
Pour l'économiste, je vais citer un autre économiste qui explique la position générale de l'économie sur les matières premières.

[quote=Une idée fondamentale a dominé l'orientation de ces deux écoles. A.C. Pigou l'a écrit très explicitement : « Dans un état stationnaire, les facteurs de production sont des stocks, immuables en quantité, d'où sort un flux continu de revenu réel, également immuable en quantité » (Pigou 1935, p. 19). La même idée - un flux constant peut résulter d'une structure immuable - est à la base du diagramme de la reproduction simple de Marx. Dans le diagramme de la reproduction croissante, Marx a effectivement anticipé les modèles modernes - tel celui grâce auquel W.W. Leontief en a imposé à tous les économistes - qui ignorent le problème de la source première du flux même dans le cas d'une économie en croissance. La seule différence est que Marx a prêché ouvertement que la nature nous offre tout gratuitement, tandis que les économistes orthodoxes l'ont admis tacitement. Les deux écoles de pensée auraient donc en commun avec la notion pigouvienne d'un état stationnaire dans lequel le flux matériel émerge d'une source invariable. ] in Nicholas Georgescu-Roegen, La décroissance (1979), 2e édition (il se trouve ici le livre http://home.scarlet.be/~mp060204/site/sources/La%20d%E9croissance%20-%20Nicholas%20Georgescu-Roetgen.pdf )
Les mots importants sont stocks invariants et immuable ... ça laisse rêveur

Quelques informations complémentaire sur les marges des pétroliers http://www.manicore.com/documentation/petrole/recettes.html
Ce combat contre la hausse inévitable du carburant est pathétique. Une preuve supplémentaire de la non vision des "socialistes", pour ne pas dire de la gauche libérale.

Je me pose une question par contre, connaissons-nous l'impact de la finance des marchés sur le prix du carburant ?
Carburant gratuit pour tous les chauffeurs de taxi, les ambulanciers, les chauffeurs livreurs, les VRP, les covoitureurs, les motards en colère, les chômeurs, les handicapés, les vacanciers pris en otage, les adhérents à feu l'automobile club de France, les ceusses qui ont 50% de bonus, les scientistes, les prêtres itinérants, les écologistes...
Bizarre : Vous qui vous piquez (et c'est la raison pour laquelle nous sommes abonnés) de décoder les médias. Cependant vous faites, volontairement - pour pouvoir dire que mélenchon a, comme Apathie, raison - l'amalgamme entre deux questions que vous posez et qui n'ont pas reçu les mêmes réponses !
En effet, JL Mélenchon s'est inscrit en faux à l'affirmation que la France était en surcapacité de raffinage.
Il avait raison, cela est prouvé maintenant (voir le site de l'INSEE sur les importations de pétrole raffiné.

MAIS votre article dérive sur : Comment baisser le prix de l'essence (qui en est d'ailleurs le titre), où vous parlez des 2 sortes de raffineries, en admettant que les pétroliers n'ont pas investis (ce n'est pas une preuve de surcapacité, non ??)
et enfin, vous frappez un grand coup, pour donner raison à Apathie avec cet argument (qui n'a plus rien à voir avec le raffinage) : "Moscovici estime que cette baisse des taxes équivaut à 300 millions d'euros, qui seront compensés par redéploiement. Or, Aphatie l’a dit et mes interlocuteurs me l’ont confirmé : la baisse de 1 centime des taxes coûte à l’Etat 500 millions d’euros."

ça va la tête ?
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.