58
Commentaires

Coiffure et sourire de Dati : Elkabbach pose les vraies questions

Jean-Pierre Elkabbach poursuit son petit bonhomme de chemin d'intervieweur machiste.

Derniers commentaires

Relisons Audiard, ça console face à des gens aussi calamiteux qu'Elkabbach. Que disait-il déjà à propos de ceux "qui osent tout"?
La grève des radios publiques m'a fait glisser de quelques petit Mhz vers le bas et j'ai ainsi pu apprécier le même Elkabbach dans ses oeuvres à Neuilly. Un envoyé spécial de Match ou Voici n'aurait pas fait mieux ! Affligeant. Ca a au moins le mérite de renforcer le message des défenseurs du service public de l'info.
Si seulement c'était le seul journaliste comme ça...
Affligeant !! pas pour Rachida !
Elle en parait presque sympa...
Mais il voulait dire quoi en faisant référence à Cécilia ?
il parlait du lien Cécilia - Rachida ? Rachida - Sarkozy ??
Je pense à voir ce document que l'on a passé encore un pallier de plus dans la descente aux enfers de la Sarkozie. C'est tout à fait inquiétant, affligeant. Bien évidemment Elkabbach ne se serait pas permis de parler ainsi à Rachida Dati si celle-ci n'était pas tombée en disgrâce. Mieux : il lui signifie en direct qu'elle est tombée en disgrâce, que ses jours sont comptés. Elkabbach est une espèce d'exécuteur des basses oeuvres, il est d'une violence proprement stupéfiante.
À voir tout ceci je ne peux m'empêcher de penser à la "montée aux extrêmes" dont parle René Girard, après Clausewitz, dans son dernier livre. J'en viens à prier (laïquement !) pour que Sarkozy prenne la mesure du processus qu'il a lui-même déclenché, qu'il prenne conscience de son rôle de monarque, qui est d'apaiser les tensions, assurer la paix civile, garantir le minimum d'entente nécessaire à la vie en commun, quitte à "ne rien faire", comme son prédécesseur. Et qu'il assume enfin ses responsabilités, son immense responsabilité.
Voilà ce que Rachida Dati aurait du lui répondre ,contre sa tentative de la faire apparaitre comme sympathique et souriante par en l'abordant côté people .
Celà dit , qu'ils s'embrouillent et se débrouillent tous les deux ,car franchement , elle est toujours aussi droite dans ses chenilles de bulldozzer répressif,que lui est onctueux et servile .
Je ne connaissais le personnage que par les sketchs de Nicolas Canteloup traitant à tue-tête Ségolène Royal de "pouffiasse" à qui voulait l'entendre. Le personnage réel est bien pire. Comment peut-on diriger des rédactions avec une telle éthique du journalisme? Il a pourtant, d'après la biographie que donne Wikipédia, suivi la voie royale du journalisme. Fac de lettres, Sciences Po. Et ça donne ça?

A-t-il toujours été comme ça? Est-ce le résultat d'une déviance plus générale du journalisme dont Mr Elkabbach ne serait qu'un avatar parmi d'autres? J'adorerais que vous consacriez un dossier à ce sujet.

Bonne continuation à la rédaction pour le merveilleux travail que ses membres réalisent qui sauve le journalisme dans son éthique et dans sa noblesse.
Amok
Là, franchement, vous exagérez ! Elkabach n'est pas si gros que çà !
... ce qu'ils font ressortir du meilleur de nous-mêmes !
C'est drôle, il était pas aussi sympa avec Séguéla le pubeux.
Allez pour mémoire, quelques pépites
http://www.intox2007.info/index.php?post/2008/01/15/Interview-de-Segolene-Royal-par-JP-ELKABBACH
et puis comme piqûre de rappel (ça fait toujours du bien)...
http://www.acrimed.org/article2810.html?var_recherche=elkabbach

Bref Elkabbach c'est comment dire.. très ♂

▓ Quelle marrade ▓
Sidérant.
Ah en fait non, c'est juste la déclinaison en images de ses interviews matinales sur Europe 1. Sans doute une résurgence des flatteries échangées peu avant en coulisses ?
Bien envoyé!!

F.
elkabach la grande classe !!
georges marchais avait raison, c'est fou !!
taisez vous !!
Ils atteingnent le sommum de la vulgarité! Et je parie qu'ils ne doivent même pas avoir honte ....Ils n'ont plus aucune retenue ... le pompon revient quand même à Elkabbach!
Elle aurait pu répondre une "j'ai plus de chance que vous, mais parlons des choses qui intéressent les français" ou un truc du genre...
Je ne l'apprécie pas professionnellement mais au moins je dois reconnaître qu'elle fait preuve de caractère ici.
Vous me retirez les mots de la bouche.
C'est amusant c'est exactement la réflexion que je me suis faite à la fin de la vidéo ; j'arrive sur le forum et la voilà en tête des commentaires d'utilité publique !... (-;
Misogynie et flagornerie tout à la fois, un cocktail détonnant. Comme quoi, la brosse à reluire se pratique de mille façons.
Je souscris à la plupart des commentaires qui ont été faits, autant à ceux qui disent qu'Elkabbach ne se serait jamais comporté comme ça avec un homme, qu'à ceux qui disent que Dati, quoiqu'elle essaye de faire croire, est contente. Il faut croire que la proximité d'Elkabach avec les différents membres du gouvernement s'exprime de nombreuses façons. Et je ne peux m'empêcher, en le voyant, de repenser au dernier numéro des guignols de l'info. Je ne trouvais généralement pas sa marionnette hilarante, elle était un peu redondante (entre le "pas comme cette pouffiasse de Ségolène" et le "Sarkozy il est génial). Mais là, voir Elkabach défaire sa cravate en entendant parler des sondages en baisse, supplier PPDA d'arrêter avec ça, puis finalement avoir une attaque et s'effondrer... un délice!
J'attends juste que ça arrive en vrai.
Quelle se fasse "ramasser", moi ça me plait. M'excuse !
Sébastien, une explication ? Après les cheveux d'Hillary ?
A la rédaction, si vous me lisez...
Madeleine
Elkabbach ne fait que ce qu'il croit être agréable à Sarkosy. Aujourd'hui, il pense que Sarkoko aimerait se débarasser de Dati, donc il tente de montrer à quel point elle est nulle et n'a aucun répondant.
J'avais cru comprendre que le "look" était un aspect essentiel de la personnalité de Mme Dati et que lui faire compliment de sa mise n'allait pas sans flagornerie...
Mince, j'ai voulu voter, mais juste pour dire que ce sujet est complètement foireux. Mais en cliquant pour pouvoir mettre une note, on m'a répondu que j'avais voté. Voilà, c'ets fait. N'allez pas croire que mon vote signifie que je trouve ce sujet intéressant, donc.
Soyons clair : J'ai entendu cette émission à la radio, et j'e n'ai entendu que de la langue de bois de la part de Dati, à la limite du supportable. Contourner les opbstacles en posant ce type de question, c'ets une stratégie d'intervieweur. Le vieux briscard qu'est Elkabbach sait s'y prendre, c'ets tout!... Et le coup du sourire, c'était juste une façon de lui dire : "ah, enfin, vous devenez humaine",; à priori...
Par ailleur(s, n'oublions pas, qu'on le déplore ou non, que la coiffure, comme les vêteùments, ont une symbolique chez les femmes qui est plus importante que chez les hommes. Vous vous souvenez du changement de coupe de cheveux de Xavière Tibéri, quelque smois après ses démêlés avec la justice? ...
n'oubliions pas non plus que les commentateurs n'avaient pas épargné Chirac, lorsqu'il avait chaussé ses lunettes, en 2005...
On se demande qui maintient à sa place cette honte du journalisme et de la masculinité. Quelle horreur, ce type.
Si Rachida Dati n'avait pas été inhibée par sa fonction de Ministre, qui lui impose réserve et self-control, je pense qu'elle se serait levée de son siège pour lui latter les couilles, à cette enflure.
Il faudra attendre encore combien d'années, pour être enfin débarrassés de ces has been, totalement largués mais quasi-indéboulonnables ?
toujours égal à lui-même, d'une nullité affligeante, déjà bien à propos le fameux "taisez vous Elkabbach", aujourd'hui, j'ai juste envie de lui dire : ta gueule gros con
Quel mielleux et abjecte personnage, hypocrite et gluant à souhait. Un modèle de misogynie.
Il se garderait bien de faire le malin de la sorte avec un homme .

Et c'est donc de l'humour que pratiquait ce "grand mâle dominant", qu'il s'imagine être. Dati, que je ne porte pas dans mon cœur ( bien que je la trouve jolie femme) aurait dû lui coller un "aller et retour" comme disait ma mère.

En conséquence, J'espère me faire le porte-parole des indignés,(coucou Babette !) en demandant solennellement aux entarteurs de s'occuper de lui dans les plus brefs délais . Ça urge !!

Et ça fera des vacances pour B-H.Levy
Bon, d'accord, j'exècre Dati, alors je suis sûrement subjectif, mais je peux pas m'empêcher de penser que sa réaction n'est pas complétement sincère, que son premier mouvement ( pour la coiffure ) est un sourir. On peut penser que c'est de l'accablement, mais j'y vois moi, un premier réflexe de satisfaction. Et puis, aussitôt, elle se ressaisit " Oups, faut que je la joue sérieuse , Chuis ministre quand même " et hop, un couplet, une peu pauvre effectivement, sur sa mission.
Je l'ai trop vue faire sa mijorée devant Sarkozy pour croire autre chose, c'est pas Simone Veil !

Elle est punie, elle aussi, par là où elle a pêché : http://www.lepost.fr/article/2008/01/07/1079015_rachida-dati-chez-dior-no-comment.html

S'il est légitime ( moi, j'en sais rien ) de mettre sarkozy dans le bidet de sa vie privée ( sms, ... ), parce qu'il a commencé, c'est légitime pour Elkabach ( dont les défauts sonrt incontestables par ailleurs mais ça change rien ) de faire suer Dati sur sa mise.
Je me suis marré avec l'histoire du stylo roumain de Sarkozy, ( = le roi des beaufs ) : Est-ce le signe que je méprise les hommes ( au sens du mâle ) ?

Conclusion, si nous réagissons sur le site aussi fortement contre les questions d'Elkabach c''est surtout parce qu'elle vienne d'Elkabach. Qu'aurions-nous dit si elles venaient ...tiens, par exemple de John Paul Lepers ? On a déjà dit cela ( les médecins et les labos ) : c'est le "d'où parles-tu camarade ? " autrement dit " le canal EST le message " de Mac Luhan(1). 'Elkabach est un naze, donc ce qu'il dit est naze, quoi qu'il dise. '

Merci de ne pas nous tromper nous-même, pas sur le site, il y a trop de pertinence et de subtilité pour nous leurrer ( transitif ).

pour les amateurs de notes de bas de page : (1) : http://fr.wikipedia.org/wiki/Marshall_McLuhan
Même si je conchie Rachida Dati, je suis outrée du ton JPE. Mais quel abruti machiste et paternaliste!

La question est: pourquoi on laisse des gens pareils faire du journalisme?

C'est pi-to-ya-ble!
gros, petit, grand, sale, pauvre, espèce de, je suis sûr qu'il existe d'autres qualificatifs pour épouser les formes de JPE. Ne soyons pas modestes et sans parcimonie insultons le dignement : nous n'avons pas assez de tartes pour le couvrir de notre morgue. Par ailleurs si celle ci pouvait atteindre Madame Dati soyons assurés de mon féministe détachement.
Chers @sinautes,

Quel misogyne, ce mec. Il me rendrait Rachida Dati presque sympathie.
Si il tenait à palrer de toilettes, il aurait pu lui demander si elle a enfin rendue les robes que Dior ou Machin-Chose lui a prêté.
Scandaleux. Je n'aime pas Dati mais ce n'est pas une raison pour lui parler comme il le fait. "Gros con" lui convient tout à fait...
Comment fait Rachida Dati pour avoir aussi peu de répartie?
Un vieux tromblon qui se frotte les mains, fait une branlette à son stylo (... ah la symbolique du stylo), pas très compliqué à castrer, euh, à casser pardon...

Réponses possibles :

Ça se fait de changer de coiffure....enfin, quand on a des cheveux !

Vous l'avez eu ou votre stylo, c'est un nouveau ?

( Question très perso sur l'amie...) : Vous travaillez pour Elle (Paris match, voici, voila) maintenant?

Mais comment elle fait Angela Merckel pour ne pas ne faire emmerder par toutes ces considérations ?
Ach, l'Allemagne, ce pays qui ne connaît pas la finesse de l'humour gaulois... vivement qu'ils crèvent ces vieux cons du PAF !
ça c'est sur
"Quel gros con !"
Haha, quel bon résumé :D

C'est vrai, on se croirait de retour à la campagne de Ségolène Royal... C'est quoi cette manière de s'adresser à une ministre, ou plutôt, tout simplement, à une invitée politique ? "Voilà, un premier sourire" on dirait mon coiffeur en train de draguer une cliente, c'est ridicule... et surtout c'est complètement machiste et condescendant : si Brice Hortefeux (au pif) avait été devant lui, est-ce qu'il se serait amusé à faire des remarques sur "Brice mon frère", son manque d'humour, ou sur ses sourires ?

Je suis dégoûté...
C'est la première fois depuis qu'elle est à son poste qu'on a envie de lui dire : Bravo !
Tsss ! Il aurait pu lui demander qui garde ses enfants.... ou de lui servir un Ricard....

Plus sérieusement, vu le nombre de femmes à la tête des gd titres de la presse écrite (j'écarte l'audiovisuel avec Chabot ou Cotta), ça serait malsain de dire que le machisme dans le journalisme est limité à Elkabbach....


http://unbloguedeplus.over-blog.com
Quel imbécile !
Taisez vous Elkabbach !
Elkabbach n'est (heureusement) pas un journaliste que je suis. Je savais tout de même qu'il était assez maivais dans son genre, mais je dois dire que là, il a outrepassé tout ce que je pouvais imaginer. Pour commencer ses questions, outre le fait qu'elles soient absolument nulles, sont posées telles qu'on dirait qu'ils sont amis depuis toujours, et après s'être fait remettre en place (pour une fois, merci à madame dati) il en rajoute une couche : "rachida ma soeur" !!!!! Enfin, il lui parle comme à un enfant : "voilà un premier sourire" après avoir été désagréable en lui reprochant son manque d'humour.
Je dois avouer que j'ai été pris d'accès de violence après avoir vue cette vidéo (bon, faut dire que je rentrais de voir john rambo (très bon film en passant) et que ça a surement joué.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.