23
Commentaires

Club Indé : "Bolloré, dès qu’il prend un média, il met ses hommes"

Commentaires préférés des abonnés

Approuvé 7 fois

Vous avez aussi ACRIMED qui critique tous les médias y compris France Inter

Bon effectivement, Bolloré qui impose sa ligne éditoriale avec ses sous à lui, c'est préoccupant. Ça mérite ce reportage.

Et si on avait l'objectivité d'analyser aussi la ligne éditoriale de (par exemple) France Inter qui utilise nos sous à tous ?

(...)
Approuvé 6 fois

Le budget annuel du Bondy Blog est de 110 000 euros en 2020


Rien à voir avec les 16,8 millions d'euros que l'Etat donne à Bernard Arnault - 3° fortune mondiale -tous les ans pour Les Echos et le Parisien.... via le Fonds stratégique pour le développem(...)

Derniers commentaires

 Emission et concept intéressants et nécessaires, mais quel dommage de reproduire le phénomène "Viel homme blanc CSP+" !!! Qui a parlé le plus alors qu´on l´entend partout ? François Bonnet, de Mediapart. Et puis la directrice de Politis. Qui a trop peu parlé alors que cette émission est censée leur donner la parole ? Nicolas Barriquand, rédacteur en chef de l'antenne lyonnaise de Médiacités, et Latifa Oulkhouir, directrice du Bondy Blog et "jeune femme issue des minorités". Dommage, occasion manquée.

J’ai trouvé cette émission très intéressante.

Après l’avoir visionnée ainsi que « le systemeB» on se dit qu’il est de plus en plus urgent de défendre la presse indépendante et je dis bravo à une initiative comme celle du fonds pour une presse libre et merci à asi.

Une question me vient en regardant cette émission :

comment sont calculées les aides publiques à la presse ? Sur quels critères se fait la répartition ?

En effet, la part des journaux du groupe LVMH (LE PArisien - Aujoud'hui en France, les Echos) me paraît énorme par rapport aux autres journaux nationaux et même les grands groupes de presse régionale.

Étonné que le nom de Julia Cagé n'ait pas été cité. Elle a une vision un peu plus "surplombante" de la presse et elle a des propositions intéressantes sur la presse, son indépendance, sa pluraritée son financement...  Son livre : "L’information est un bien public".

https://www.telerama.fr/debats-reportages/julia-cage-economiste-specialiste-de-la-presse-ils-veulent-faire-des-medias-sans-journalistes-6826048.php


Intéressant sur certains points mais superficiel. Une fois de plus on pratique l'entre soi sans analyse en profondeur avec bonne conscience. Certes Zemmour est partout mais il n'est qu'un fruit mûr. La responsabilité de la presse est bien antérieure. Pendant 40 ans seule la pensée unique a été véhiculée sans débats équilibrés, sans information réelle par idéologie. Acharnement à faire voter "oui" en 2005 (un journaliste des plus connu en arrive à insulter ses lecteurs) Les gilets jaunes traités d'anti sémite et de fascistes et j'en passe. Un concentration de la presse jamais contrôlée par les différents pouvoirs (Hersant le papivore déjà !) Les journalistes protestent mollement, les élus en servitude volontaire.Pendant ce temps la classe moyenne s'appauvrit, travail précaire, baisse de la protection sociale, fermeture d'usine en chaîne y compris dans les secteurs stratégiques sans réelle information de la population avec véritable analyses des enjeux ... Faut-il continuer à énumérer les causes. 

Classe politique et presse discréditées. Même phénomène que pour Trump. Toute la presse aveugle et bien pensante soutenait et ne voyait que la victoire de H Clinton qui traitait les pauves de "déplorables" comme Macron sait le faire (sauf E Todd qui analysant les conditions dégradées des classes moyennes blanches avec un taux de suicide élevé des hommes blancs pensait possible un victoire de Trump). Et ca continue, déboulonner un statue de Colbert est plus vendeur que le sort de salariés revenus au statut de tacheron. Alors oui Bolloré et sa presse en profite comme Foxnews et ses 400 radios locales réparties sur le territoire nationale savent l'exploiter). Mais les raisons de l'engougement est bien plus profond. Chirac/Le Pen 80/20 , Macron/Zemmour 55/45 et ça continue. Des adhésions et des votes de désespoir. Tragique !

 je suis pas emballé par le club inde pour le moment , un peu l'impression de réentendre ce qu'@si  critique et dit déjà , vu que vous partagez globalement tous la même vision des choses.. C'est sympa et on passe un bon moment dans l'entre soi journalistique indépendant, mais je n'apprends pas grand chose honnêtement, ca n'a pas autant d'intérêt a mon avis qu'une émission d'@si. 


- y a pas assez de subventions directes pour les médias indpendants , les gros médias mangent le gâteau

-  90% des journaux sont la propriété des milliardaires

- zemmour est un salopard dont la notoriété et le résultat d'une construction médiatique , les journalistes mainstream devraient être plus agressifs avec lui, moins complaisants et le denoncer pour ce qu'il est.

- il faudrait plus de sous pour les médias indépendants donc abonnez vous ou faites un don.


 ok mais tout ca pour un abonné d'@si c'est du recuit de chez recuit a part peut être le fait de decouvrir les visages de cette presse indépendante.


PS : on est mercredi donc peut être que le club inde ne remplace plus l'émission @si auquel cas je retire, je ne vais pas me plaindre d'avoir plus de contenu.


Le CSA a la mission de mettre fin aux abus de Bolloré :


Art. 29 Loi n° 86-1067 du 30 septembre 1986 relative à la liberté de communication


Le conseil accorde les autorisations en appréciant l'intérêt de chaque projet pour le public, au regard des impératifs prioritaires que sont la sauvegarde du pluralisme des courants d'expression socio-culturels, la diversification des opérateurs, et la nécessité d'éviter les abus de position dominante ainsi que les pratiques entravant le libre exercice de la concurrence.


Il tient également compte :


(...)


4° Pour les services dont les programmes comportent des émissions d'information politique et générale, des dispositions envisagées en vue de garantir le caractère pluraliste de l'expression des courants de pensée et d'opinion, l'honnêteté de l'information et son indépendance à l'égard des intérêts économiques des actionnaires, en particulier lorsque ceux-ci sont titulaires de marchés publics ou de délégations de service public ;


https://www.legifrance.gouv.fr/loda/id/LEGIARTI000033388212/2016-11-16/

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Bon effectivement, Bolloré qui impose sa ligne éditoriale avec ses sous à lui, c'est préoccupant. Ça mérite ce reportage.

Et si on avait l'objectivité d'analyser aussi la ligne éditoriale de (par exemple) France Inter qui utilise nos sous à tous ?

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.