47
Commentaires

Climat : Sur Inter, dissonance cognitive de l'info

Tous les samedis, l'édito médias de Pauline Bock, envoyé la veille dans notre newsletter hebdomadaire gratuite, Aux petits oignons : abonnez-vous !

Commentaires préférés des abonnés

Salauds de grévistes, des privilégiés qui vont nous empêcher de skier sur …l’herbe !

Heureusement, Il y a toujours des valeureux journalistes, comme  J P Pernaut naguère, pour dénoncer ces fainéants, preneurs d’ otages .



(...)

Le ski de descente en montagne a été d'une telle rentabilité qu'il est très difficile pour les exploitants d'y renoncer. À un moment, ils avaient même tenté de rentabiliser le ski de fond par un péage, pffff... mais ça n'avait pas marché. 


Rempla(...)

Ou si Denis Meadows a raison (https://7emechance.over-blog.com/2021/08/entretien-dennis-meadows-2012-06-15-pour-liberation-par-laure-noualhat.html) : "On me parle souvent de l’image d’une voiture folle qui foncerait dans un mur. Du coup, les gens se (...)

Derniers commentaires

Ca fait belle lurette que France Inter a abandonné le terrain de l'analyse. Cela doit dater de l'arrivée de Stéphane Bern et Léa Salamé sur l'antenne ;-)

Malheureusement, France Inter glisse lentement vers le bas. Le 13h ressemble de plus en plus à ce que pourrait être un journal radio à la Perneaud. Le niveau des émissions baisse et la pluralité des invités aux matinales mériterait peut être aussi un coup d'œil de la part de CC.

Vue la sociologie des skieurs, on pourrait voir dans cette priorité un certain intérêt de classe...

Face au dérèglement climatique, la société, les citoyens, les hommes politiques, les journalistes, tout le monde bricole. 


Un peu comme on mettrait des sparadraps sur une canalisation qui fuit. Ça bricole pour ne pas prendre les décisions de fond, pour tenir coute que coute alors qu'on sait qu'il faudra bien tout changer à un moment ou à un autre. Retarder l'échéance. Pourtant, le prix à payer sera plus élevé, beaucoup plus élevé, mais non, on bricole. Et tant pis pour les dissonnances et les injonctions contradictoires.


 Jusqu'à quand? Jusqu'à ce qu'il soit trop tard, j'en ai bien peur.

 

la dissonance cognitive 

J’ai beaucoup de mal à me faire au vocabulaire sociologisant des média sociologisés,


Alors, un grand merci parce que je viens enfin, grâce à votre chronique de mettre un sens derrière   ces deux mots de dissonance cognitive.


D’après ce que je lis, ça veut dire aveuglement.


Et voilà,c'est presque la fin.Fini les sports d'hiver pour la masse.Petites pensées pour les 7 à 8% qui eux vont continuer,à Gstaad .

Je profite de ce commentaire pour indiquer que je trouve qu'il y a beaucoup trop de vidéos sur ce site. Et de plus en plus, me semble -t-il.

On va droit dans le mur en accélérant. Épisode 3689

Ou si Denis Meadows a raison (https://7emechance.over-blog.com/2021/08/entretien-dennis-meadows-2012-06-15-pour-liberation-par-laure-noualhat.html) : "On me parle souvent de l’image d’une voiture folle qui foncerait dans un mur. Du coup, les gens se demandent si nous allons appuyer sur la pédale de frein à temps. Pour moi, nous sommes à bord d’une voiture qui s’est déjà jetée de la falaise et je pense que, dans une telle situation, les freins sont inutiles. Le déclin est inévitable."


Salauds de grévistes, des privilégiés qui vont nous empêcher de skier sur …l’herbe !

Heureusement, Il y a toujours des valeureux journalistes, comme  J P Pernaut naguère, pour dénoncer ces fainéants, preneurs d’ otages .



Le ski de descente en montagne a été d'une telle rentabilité qu'il est très difficile pour les exploitants d'y renoncer. À un moment, ils avaient même tenté de rentabiliser le ski de fond par un péage, pffff... mais ça n'avait pas marché. 


Remplacer cette mine de fric par une autre aussi rentable, bah... ça semble impossible. Mais tous les cerveaux disponibles sont en ébullition. 


On va avoir le même truc avec l'aviation... Un aller retour vers Prague ou Barcelone pour un week end, qui dit mieux? Tant qu'ils n'auront pas trouvé, on aura des Paris-Toulouse en avion.

DÉCOUVRIR NOS FORMULES D'ABONNEMENT SANS ENGAGEMENT

(Conditions générales d'utilisation et de vente)
Pourquoi s'abonner ?
  • Accès illimité à tous nos articles, chroniques et émissions
  • Téléchargement des émissions en MP3 ou MP4
  • Partage d'un contenu à ses proches gratuitement chaque semaine
  • Vote pour choisir les contenus en accès gratuit chaque jeudi
  • Sans engagement
Devenir
Asinaute

5 € / mois
ou 50 € / an

Je m'abonne
Asinaute
Généreux

10 € / mois
ou 100 € / an

Je m'abonne
Asinaute
en galère

2 € / mois
ou 22 € / an

Je m'abonne
Abonnement
« cadeau »


50 € / an

J'offre ASI

Professionnels et collectivités, retrouvez vos offres dédiées ici

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.