37
Commentaires

Ciel, il y a des applis dans le taxi !

Après le cinéma, la musique, l'édition, la presse, l'hôtellerie, et quelques autres secteurs, le numérique vient chambouler l'activité du taxi. Notamment parisien. Depuis que des applications mobiles permettent de commander directement son VTC, les taxis traditionnels ne décolèrent pas, criant à la concurrence déloyale. Une médiation gouvernementale est en cours et les médias, dans un premier temps, ont pris le parti des VTC, bien plus "sexy" que les taxis ultra-ringards (voir notre enquête complète ici).

Derniers commentaires

Moi j'ai beaucoup aimé cette émission. JM a bossé et ça se sent. Ca nous change de Snowden & compagnie ! ;D Voilà, merci donc.
J'ai beaucoup aimé, le choix des invités était pertinent.

Richard Darbéra était passionnant.

A dans 15 jours !
Sur @si ou 14h42 aucune importance. En revanche 42' c'est trop court avec les invités intéressants de cette emission
en lisant les commentaires j'en viens à me dire que le sujet aurait pu être traité plus clairement sous l'angle de l'impact des nouvelles technologies sur certaines professions, les taxis, ici, mais aussi l’hôtellerie et, sans doute, les bouquinistes et encore d'autres, bien sûr.
Pour ce qui est de l’hôtellerie, internet c'est glissé entre les clients et les hôtels, supplantant le téléphone et modifiant définitivement la notion de prix.
Si l'on compare un secteur monopoliste, eurostar, par exemple, et les hôtels, on remarque qu'eurostar maîtrise ses prix et ne fait de tarifs promotionnel que longtemps à l'avance et pendant les périodes creuses. Pour les hôtels, la formation du prix est subi par l’explorant et les prix baisses à l'approche de la date, au contrario des tarifs d'eurostar. Le problème étant d'arriver à définir le bon prix le plus à l'avance possible pour maximiser le chiffre d'affaire.
De plus internet permet à certaines entreprises de remplacer les agences de voyages, sans licences une fois de plus, et d'empocher 20% du chiffre d'affaire de l’hôtellerie, pour un service et un investissement minime.
bref, l'impact des nouvelles technologie sur les profession ce pose et est intéressant.
Chapeau à l'animateur, qui possède son sujet à fond (on voit qu'il a travaillé ...) et qui mène rondement un débat a priori très piégeux.
L’émission ne me passionne pas (mais on s’en fout).
À 17 mn de visionnage, je rejoins pronétaire qui se demande pourquoi ce sujet dans le 14h42.

Je pense que Jean-Marc Manach est un bon interviuveur qui maîtrise ses sujets. Il serait bien de l’«utiliser» à bon escient.

Par ailleurs, j’apprécie grandement l’effort pour rendre l’émission audible ! Merci !
Au jour d'aujourd'hui.
Vivement les taxis Google sans chauffeur, que l'on pourra appeler depuis ses Google glasses, piloter de son iPad tout en surveillant sa tension artérielle avec son iSwatch.
Sujet marronnier, traité comme un marronnier, avec un plateau bien déséquilibré mais tellement dans l'air du temps.
Genre "adapte-toi ou crève".

Oui oui, un vtc c'est super, c'est pratique, j'en prends parfois, mais comment accepter que des milliers de chauffeurs perdent tout, sans rien dire ? Même s'ils sont moustachus et malpolis. Pire, imaginer que la simple équation d'offre/demande c'est l'avenir et qu'il n'y a pas besoin de régulation, c'est un mensonge, c'est vieux comme le XIXè siècle. Le blanc bec en cravate, tout sourire, à l'aise, appuyé par ce faux scientifique es taxi, servi par le présentateur tellement dans l'air du temps, évidemment le syndicaliste passe pour un con.
Super, c'est moderne, c'est joli, vive le libéralisme 2.0, clique clique clique, ou crève.

Je propose un prochain sujet d'émission: remplaçons les profs par accadomia, ses intervenant sont des étudiants qui ont fait plein d'études, des sachants, et ça coute moins cher, c'est mieux, c'est moderne, et ça pourra passer par INTERNET. Par TWOUITTER. Par LE RESEAU DES RESEAUX.

bisous
Les enseignants vont être remplacés par des mooc.
Moi je croyais que les VTC c'était des vélos. Et je trouve ça mieux que des vélos fassent la concurrence aux taxis.
Bonjour,
Une idée de piste qui aurait pu être explorée.
Je pense en particulier aux taxis parisiens.
Oui, ces nouvelles technologies font reculer un ancien modèle monopolistique où la qualité de service n'avait que peu d'importance - refus de course, etc.
Mais le nouveau modèle met l'accent sur la qualité du service précisément pour se différencier de l'ancien... Dont on peut attendre qu'il relève la sienne.
Donc quel serait le nouvel équilibre ? VTC + taxis ou VTC tout court ? Car les taxis pourraient disparaître avant de comprendre ce qui se passe, si on met de côté la situation où le gouvernement intervient pour limiter la concurrence.
Maintenant le cas où le VTC devient dominant rapidement.
Le partage très large d'informations n'aboutit pas à la concurrence parfaite. Comme dans le domaine hôtelier auquel vous faites référence, au début les agents sont ravis de se débarasser des intermédiaires - si on supprime la commission radio et remplace la CB classique par 'Square', les coûts baissent de 15%-20%. Et c'est clair qu'aujourd'hui ce sont des coûts inutiles. Mais très vite les nouveaux "intermédiaires" (fournisseurs d'app, etc) par leur popularité, sédentarisent la clientèle, puis se consolident, puis... sont en position de rançonner tout le monde.
Et dans cette nouvelle situation d'équilibre, pour avoir un taxi noté plus que 3/5, et dans moins de X minutes, il faudrait souscrire à l'abonnement Premium et au Pack Garanti Cinq Minutes, etc. Et on ne pourrait plus lever la main comme alternative car les maraudeurs auraient disparu..
Même limites de puissance pour la notation, de plus en plus manipulée, selon les principes énoncés dans votre émission sur les sondages, quand ce n'est pas par des moyens encore plus grossiers - tronquage, pseudo-modération, etc.
Et, paradoxe, cette nouvelle règle est peut-être encore moins flexible que la précédente.
Voilà, désolé pour l'aspect touffu.
Enfin un bon sujet de Parisiens fait par les Parisiens pour les Parisiens.
J'adore les libéraux en cravate rouge, ils ont tous les mêmes répliques : » Et comment qui font les boulangerie hein et comment qui font ? »
Et bien, ils font qu'ils ferment. Les seuls qui vivent encore sont ceux que les brioches dorées ou les paul laissent tranquille.
Et c'est quoi ce monde ou il est préférable de se faire conduire par un gars en cravate qui vous appelle Monsieur et qui vous ouvre la porte. On dirait une pub l'oréal.
Bonjour,

on comprend assez mal ce que fait la question des taxis et VTC dans le 14h42... Ce serait un bon sujet pour l'émission Arrêt sur images.

Il y a tant de questions bien plus spécifiques à Internet (protection des données, espionnage, propagation des théories du complot, etc.) qui conviendraient mieux au 14h42. Et si une nouvelle émission était diffusée chaque mardi (comme c'est indiqué sur le site), ce serait top !

Amicalement
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.