10
Commentaires

Chez Praud, la bonne et la mauvaise otage Pétronin

Commentaires préférés des abonnés

Une pensée émue pour les journalistes d'ASI forcés de se taper ce genre de saloperies pour pouvoir écrire dessus. Est-ce que ça rentre dans les critères de pénibilité au travail ? Clairement, ça devrait.

« Sophie Petronin est franco-suisse, j’aimerai bien savoir quel rôle à joué la suisse »

J’aimerai bien savoir quel rôle à joué la France aussi sachant que c’est le Mali qui a négocié sa libération...

Honnêtement, le plus difficile c'est de savoir comment en parler à sa juste valeur, sans trop en faire, mais en prenant l'émission au sérieux. Au niveau du contenu, aussi dégeulasse soit-il, il y a un indéniable effet comique. C'est comme regarder un(...)

Derniers commentaires

"Entre cette conversion et son amour du Mali, Messiha ne voit d'ailleurs pas pourquoi la France s'est impliquée dans sa libération" : Parce qu'elle est française et que rien de tout ça ne change quoi que ce soit à sa nationalité. Je trouve incroyable qu'on puisse tenir des propos pareils...

Tout est dans tout et....reciproquement!  Lapin compris! Bravo @si, bravo Tony!

Le Grand Remplacement entre dans une nouvelle phase. 

Ils remplacent désormais les mères des bons français de souche.

Heureusement, nous pourrons toujours compter sur Marcel Vincent.

Sans préjuger de la réponse, les propos de Mme Pétronin posent tout de même des questions. Que ce soit endoctrinement, syndrôme, conviction libre et personnelle ou autre chose.


On verra bien avec le temps (ou pas si elle tombe dans l'oubli médiatique).

ca explique surtout pourquoi macron n'a pas prononce son discours.... certainement pas par humilite ou respect mais plutôt par soucis de na pas être associe aux propos de petronin, pas glorieux.


« Sophie Petronin est franco-suisse, j’aimerai bien savoir quel rôle à joué la suisse »

J’aimerai bien savoir quel rôle à joué la France aussi sachant que c’est le Mali qui a négocié sa libération...

Une pensée émue pour les journalistes d'ASI forcés de se taper ce genre de saloperies pour pouvoir écrire dessus. Est-ce que ça rentre dans les critères de pénibilité au travail ? Clairement, ça devrait.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.