34
Commentaires

Chasse à courre : la guerre des vidéos

Pro et anti-chasse à courre s'affrontent régulièrement sur le terrain et les réseaux sociaux dans un conflit de plus en plus tendu. La nouvelle arme favorite des deux camps : la vidéo, qui permet tantôt de montrer la violence de la chasse, tantôt de discréditer ses adversaires.

Commentaires préférés des abonnés

Ah la chasse, ses beaufs qui vous terrorisent quand vous marchez en forêt avec leurs coups de feu et leurs chiens, qui vous tirent parfois dessus parce qu'ils ne vous calculent pas, qui font pulluler tout un tas d'espèce nuisibles et après prétendent(...)

Autant de bêtise et de cruauté gratuite me donne juste envie de vomir. Soutien total aux militants. Il est temps d'abolir la chasse, et les arguments habituels de régulation de la faune ne tiennents pas, les suisses l'ont bien montré.

(...)

Bon... je ne vais pas faire l'innocent, eut un temps je me suis régalé de certaines produits de la chasse (des grives essentiellement... une fois par an au plus, dans les années 80). ?

Est-ce que je regrette cette période ? Sur le plan strictement gas(...)

Derniers commentaires

Souvenir de mon père, fier de son jardin, mais qui gueulait sévère parce qu'il pouvait refuser à n'importe qui d'entrer chez lui, sauf à des inconnus armés de fusils pour tuer la faune "sauvage", la plupart du temps élevée par les chasseurs, qui du coup doivent "réguler" les nuisibles introduits, et donc pouvoir avoir accès à tout terrain non déclaré comme réserve naturelle...

Les chasseurs ont quand même réussit l'exploit de se foutre du droit de propriété privée tout en s'autorisant le droit d'utiliser un fusil sur un espace publique.

J'aimerais bien voir une bande de chasseurs réguler les pigeons au centre de Paris, tiens, pour qu'on puisse comprendre qu'il est agréable de se promener en forêt sans peur de se prendre des balles perdues, et dans le genre intimidant ces gens armés sont loin d'être les derniers.

L'utilisation de vidéos de la part des opposants à la chasse, et malgré les répliques des pro chasse, me parait avoir beaucoup de sens. 

Montrer ce que la plupart ne veulent pas vraiment voir et que d'autres cachent , c'est la base pour appeler la chasse à courre maltraitance animale. Ce qui rapproche ces vidéo de celles (judiciasirables ...) filmées d

La chasse à courre avait, peut-être, sa raison d'être quand elle définissait un groupe d'humanoïdes sans cravates cavalant derrière un mammouth, mais aujourd'hui, nos "traditionnalistes" de la cruauté ludique ne courent que de leur 4x4 vers la buvette.

Quant à une éventuelle violence pratiquée envers ces violents, voyons-la. plutôt comme une forme simplifiée (et traditionnelle) de dialectique réservée aux cons.

"Apres la mort, l'esprit quitte le corps. ...Sauf chez les cons chez eux ça se passe déjà de leur vivant "

Comment peut on défendre la chasse, une pratique sanguinaire et un plaisir morbide de tuer. "On mesure le degré d'une civilisation d'un peuple à la manière dont il traite ses animaux "Gandhi 

Super papier, et merci pour le lien vers mon portrait de Rigaux :)

Bon... je ne vais pas faire l'innocent, eut un temps je me suis régalé de certaines produits de la chasse (des grives essentiellement... une fois par an au plus, dans les années 80). ?

Est-ce que je regrette cette période ? Sur le plan strictement gastronomique certainement.

Mais bon... et d'un le grand oncle qui chassait ne chasse plus depuis une belle lurette ; et de deux, des grives il y en a de moins en moins alors je préfère désormais les souvenirs émus (quoiqu'entachés de culpabilité rétroactive...) à la poursuite de l'extermination.


Le problème c'est que nous sommes difficilement capables de remettre en question nos pratiques et nos habitudes même quand elles doivent cesser parce qu'elles ne sont plus soutenables ou justifiables.

Et nous trouvons toujours des prétextes (les "traditions" quand on n'a plus d'autre argument...) pour persévérer malgré tout.

On pourrait en lister des quantités de ses pratiques... des voyages en avion à la consommation trop importante de viande, de la voiture individuelle à la production et l'usage immodéré de plastiques. Et donc la chasse ou au moins certaines formes de chasse.

Pour savoir par où commencer, une simple question : qu'est-ce qui est à la fois dévastateur et très dispensable ?


Au risque de partir tout de suite dans une polémique très "guerre des classes", je serais assez intéressé par avoir quelques éléments sociologiques chiffrés sur les pratiquant-e-s de la chasse à courre...

Je dis ça, je dis rien. C'est juste pour en parler.

Merci pour cet article équilibré entre les 2 parties. Mais il aurait été intéressant de connaître le point de vue des chasseurs sur le non floutage des visages des militants d'AVA de leurs vidéos, et comment ils justifient cette différence...

En 1960 ou 61, je vais chez mon voisin avec mon hebdo en main, Pilote (le n° 1 est paru en septembre 1959, les plus anciens s'en souviennent), pour faire signer une pétition contre la chasse à courre, croyant ingénument que, comme moi, le plus grand nombre trouvait monstrueux ce sport-loisir préhistorique. Las : il me renvoya en se moquant de moi. Cette douche froide me dissuada de continuer. À cette époque, il est vrai que, habitant alors une petite commune rurale sarthoise, la plupart des gens affichaient sur un des murs de la pièce à vivre de leur maison le calendrier des PTT avec reproduction d'un chasseur exhibant un lièvre ou une meute de chiens cernant un cerf, le piqueur s'approchant de lui, et maintes autres images sur ce même sujet de la chasse, qu'elle soit au tir ou à courre. Les temps changent et l'aura de la chasse a fort heureusement un peu pâli, mais il y a encore pas mal de résistants...

Ceci me fait penser à une chanson de Henri Tachan (j'ai eu le plaisir de le voir sur scène) :

https://www.youtube.com/results?search_query=henri+tachan+la+chasse

" C'est lorsque le gibier manque, que la chasse est à courre "

Autant de bêtise et de cruauté gratuite me donne juste envie de vomir. Soutien total aux militants. Il est temps d'abolir la chasse, et les arguments habituels de régulation de la faune ne tiennents pas, les suisses l'ont bien montré.

Coup de poing américain avec un anneau ! cela montre que DVA est aussi performante pour torturer un animal qu'un anti-chasse... parce que le pauvre s'il donne un coup avec ça autour des doigts il est sur de s'en casser un ou deux dans l'instant

Quant à la gestion de la faune par les seuls chasseurs l'ont en voit bien les résultats. Partisan des échanges, je suis toujours sidéré de la profondeur de la c... d'une grande part de ceux-ci

Dernière en date alors que l'on échangeait sur la profusion et les dégâts dus aux chevreuils, je faisais remarquer que si l'on arrêtait l'agrainage ça éviterait peut-être cette profusion ( je savais et connaissais les lieux où mon locuteur croyait procéder en cachette) il me fut répondu que c'était pour contenir les sangliers afin qu'ils n'aillent pas retourner les champs. Je fis l'étonné en trouvant très respectueux de la part des chevreuils de ne pas consommer le maïs des sangliers... instant sublime que de voir les mots se transformer en compréhension dans le regard d'un c.. et il ne peut même pas être méchant

Bonjour, petite erreur dans le premier lien : "Chasse à courre : un cerf traqué dans Compiègne". Quand on clique, on n'ouvre pas la vidéo d'AVA, mais une image, celle de "Défendons la vènerie", avec des "chasseurs et fiers de l'être" en gilet jaune.

Un complot, sans doute :)

Bonjour, merci pour le signalement, nous corrigeons ça de suite ! 

je n'ai jamais compris l’intérêt de la chasse a courre  mais étant un passionné de corridas (a cheval)  c'est certainement pas moi qui vais leur donner des leçons de morale.Je rejoins le propos de l'article, ces affrontements entre militants et chasseurs  ça va forcement mal finir.... et ça sera regrettable. 

Concernant l'aspect médiatique, la force des images est incontestable et tout comme pour les vidéos sur les maltraitances commises dans les abattoirs un jour ou l'autre cela fera mouche aupres de l'opinion et le législateur finira par s'en soucier.  Cela sera d'autant plus facile que la discipline compte peu de pratiquants (qui ont probablement le bras long cependant).

 





 

S'ils vous plais  laissez les courir après des cerfs et autres animaux , je voudrais pas qu'ils en viennent a recourir après le gueux ...ou l'esclave 

Ah la chasse, ses beaufs qui vous terrorisent quand vous marchez en forêt avec leurs coups de feu et leurs chiens, qui vous tirent parfois dessus parce qu'ils ne vous calculent pas, qui font pulluler tout un tas d'espèce nuisibles et après prétendent être là pour les réduire (les sangliers qu'ils nourrissent) et en exterminent d'autre qui n'ont pas besoin de ça pour être en voie de disparition. Je ne suis pas pour la disparition de la chasse, mais qu'ils continuent à s'en foutre des autres et des règlements, et ça finira comme ça tellement de plus en plus de gens en ont ras le bol des chasseurs.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.