26
Commentaires

Ces internautes norvégiens qui voient des burqas partout

Voir des femmes en burqa partout, même sur une photo de sièges de bus vides postée sur Facebook. C'est ce qui s'est passé en Norvège où une photo, à l'apparence anodine, a révélé la panique et la colère au sein de la société, à l'heure où est discuté un projet de loi pour interdire le voile à l'école.

Derniers commentaires

Oui donc c'est une fake-news intentionnelle, diffusée dans un groupe fermé confidentiel et partagé 1500 fois...
Pas plus.
Mais suffisant pour en conclure que "les gens" "veulent voir" "ce qu'ils veulent voir", et faire un buzz mondial repris partout.
"Je suis choqué par la quantité de haine et de fake news qui se propage sur ce groupe"
et donc propageons plus de fake-news à un moment choisi pour alimenter plus de haine et être encore plus choqués...
Un peu comme si des services secrets donnaient à des apprentis terroristes les moyens de réaliser des attentats pour prouver que ces gens sont bien des terroristes... (un truc qui n'arrive jamais bien sûr)
Sinon le vrai scandale est quand même d'accepter qu'une "infime minorité" de mâles obligent leurs femmes à ressembler à des fauteuils d'autobus...
L'intolérance occidentale, les colons supérieurs qui se présentent comme le bien et toutes les autres cultures sont le mal arriérés au au mieux des cultures exotiques bien sympa mais pas égal à la leur.
cette semaine, il y a 2 histoires à se tordre de rire : celle-là, et celle du mec qui se foutait à poil pour passer par un soupirail pour aller piquer les culottes de sa voisine. il y a matière à film foldingue, dans cette époque foldingue - mais moins drôle.
à part ça, le coup des sièges de bus transformés en burqas, ça donne une bonne image de comment nos perceptions sont filtrées, interprétées par nos attentes, nos idées. je trouve plutôt super intéressant.
Tous les moyens sont bons pour discréditer la cause palestinienne.
Voir du racisme partout.

Une partie non négligeable de ces femmes voilées sont européennes.

Il serait tout aussi délirant d'y voir du sexisme, mais ce serait moins facilement démontable.

A mon avis, la plupart des gens anti-voiles, y voit un refus d'intégration et/ou la survivance d'une croyance religieuse radicale. Un grand nombre de ces personnes n'auront aucun problème avec un français d'origine africaine qui vit à la française.
un français d'origine africaine qui vit à la française.

Ca veut dire quoi, "qui vit à la française" ? Sachant que notre mode de vie évolue constamment, qu'on ne vit pas comme nos grand-parents, qui eux-même ont/avaient des valeurs et des modes de vie très différents de leurs aïeuls. Et il y a des différences régionales, des normes sociales différentes, etc.

Le grand mythe, c'est de croie qu'il y a un "mode de vie à la française" auquel il faut nécessairement se conformer. D'ailleurs, voulez-vous vous conformer à toutes les normes sociales plus ou moins absurdes qui existent en France et ailleurs ? N'avez-vous pas envie qu'on vous fiche la paix et qu'on vous laisser penser / vous habiller / manger comme vous le voulez, sans devoir constamment justifier vos goûts ou vos choix ?
Regardez vous dans une glace quand vous allez au boulot,. Vous y verrez un type qui se conforme à une norme, vous ne serez pas torse nu même s'il fait chaud, vous ne porterez pas une djellaba, vous n'aurez pas de plume dans les cheveux, pas de turban non plus.

Par ailleurs, vous avez gagné, je ne rebondirais plus sur vos commentaires, vous avez peut être une pensée trop complexe pour moi. Je vous encourage cependant à continuer, je vous lirais peut être.
On se conforme à certaines normes, on en ignore d'autres. Ca s'appelle la liberté. Toujours est-il que croire qu'il existe un "mode de vie à la française" uniforme et immuable relève de l'illusion ou pire, d'une volonté d'exlure une partie des Français qui ont le malheur de ne pas penser/agir comme vous.
Une partie non négligeable de ces [s]femmes[/s] fauteuils voilé[s]e[/s]s sont européen[s]ne[/s]s.

On dirait que RRJL a oublié de lire l'article!
Faut dire que moi aussi, avant de lire l'article, j'avais vu des burkas. Mais j'y avais pas cru pour autant, la naïveté a des limites.
C'est vrai que depuis 2-3 ans, je vois non pas des burqas mais des voiles partout. Et ça m'a traumatisé car depuis ma jeunesse dans les années 80, j'étais persuadé qu'il n'y aurais aucun problème d'intégration pour les populations arabes. J'ai d'ailleurs un oncle originaire d'Algérie, plus parigo que lui tu meurs. Après c'est un peu spéciale, il utilise un prénom européen qui n'est pas celui de sa carte d'identité.

D'ailleurs, j'ai toujours trouvé qu'il y avait moins de différence entre un arabe et moi, qu'entre un blond au yeux et moi.

Malheureusement, entre ces voiles qui pullulent et les mosquées qui se multiplient, je suis atterré. Autant je peux comprendre qu'on doute de plein de chose, la terre plate, les hommes sur la lune, le 11/09 un inside job, autant je suis terrorisé par un type qui croit qu'un prophète aurait été envoyé par un dieux, il y a des centaines d'années.

J'étais parfaitement content de vivre dans un pays où les églises se vidaient, c'est pas pour voir des mosquées prendre le relais. Surtout que pour le coup, si j'ai le choix entre maomet et jesus, le deuxième me semble tout de même moins pire.

Bref, je l'avoue, je vois des voiles partout.
Vous voyez bien (non?) que le seul fait d'appeler "voile" des foulards est déjà un parti pris.
J'ai quitté la religion catholique à l'adolescence, après une curieuse période d'excès de zèle que j'interprète aujourd'hui comme une dernière résistance à la perte. Si quelqu'un, à ce moment là, m'avait "interdit" ces manifestations sectaires, il m'y aurait, bien évidemment, enracinée. le processus est connu, très banal.
Ce qui m'amène à conclure que faire autant de... ramdam autour d'un carré de tissu non seulement était contre-productif, mais l'était sciemment. Il s'agissait de creuser un fossé qui commençait à se réduire: "nos" enfants épousaient "leurs" enfants, "ils" commençaient à avoir accès à d'autres professions que manoeuvres ou maçons, il était temps, en les "sommant" de "s'intégrer", de les en empêcher. Une réaction de fierté d'un côté, un travestissement du racisme de l'autre pour le rendre acceptable.
Dommage que des gens sincèrement et légitimement épris de laïcité soient tombés dans ce piège...
je plussoie à ce : "Ce qui m'amène à conclure que faire autant de... ramdam autour d'un carré de tissu non seulement était contre-productif, mais l'était sciemment. Il s'agissait de creuser un fossé qui commençait à se réduire: "nos" enfants épousaient "leurs" enfants, "ils" commençaient à avoir accès à d'autres professions que manoeuvres ou maçons, il était temps, en les "sommant" de "s'intégrer", de les en empêcher. Une réaction de fierté d'un côté, un travestissement du racisme de l'autre pour le rendre acceptable. "
Son goût pour la vérité n'empêche pas Cultive son jardin d'en faire un objet d'analyse. Et ça marche. voté.
Ce qui m'amène à conclure que faire autant de... ramdam autour d'un carré de tissu

Même les gens sincèrement et légitimement épris de laïcité savent qu'un voile n'est pas qu'un simple "carré de tissu", de même qu'une croix n'est pas qu'une simple figure géométrique formée par l'intersection de deux segments.

Si ce n'était que cela, personne n'en parlerait.
ça n'est qu'un carré de tissu.
chacun met ce qu'il veut et ce qu'il peut derrière en fonction de ses croyances politiques, religieuses, idéologiques, ou de son conditionnement culturel ou vestimentaire.

quand vous faites tout un foin autour de ce bout de tissu, VOUS lui conférez des propriétés qui sortent du "simple bout de tissu".
ça n'est qu'un carré de tissu.

Pour vous, peut-être, mais pas pour les personnes pour qui c'est un signe.
Et cela ne date pas d'hier.
Déjà au xviiie siècle av. J.-C. (bien avant l'islam), en Mésopotamie, c'était un signe distinctif imposé par la loi (loi écrite par des hommes, bien entendu) : les "femmes honorables" devaient le porter pour les distinguer des autres, les prostituées ou les esclaves.
d'autre mettent des cravates pour ce distinguer des ploucs, d'autres ne mettent pas de cravates pour se distinguer des puissants, d'autre arborent un badge peace and love pour se distinguer des violents etc ...
Pour vous, peut-être, mais pas pour les personnes pour qui c'est un signe.
donc pas pour vous puisque vous le voyez exclusivement comme un signe.

laissez les gens se distinguer comme ils le veulent plutôt que de présumer du sens caché de leur distinction et par la même, les stigmatiser, les reduire, les simplifier .

le voile a autant de sens que de gens qui le portent.
c'est plus ou moins politique, parfois c'est juste pour faire comme maman, pour ne pas etre "différent" de son entourage
Merci Tigi, celui qui ne voit la différence entre un voile islamique et un fichu, se fichu de moi justement.

Et oui, Cultive ton jardin, c'est un cercle vicieux, mais c'est pas moi qui l'ai enclenché. J'appelle ça l'israelisation de la société française.

Autour de moi, c'est la gauche de la gauche et tous sont anti chrétien (y en même un qui c'est fait débaptiser, un autre qui ne rentre pas dans une église, même pour visiter). Bien sûr, ils sont condescendant vis à vis de la femme voilée, mais quand je leur dis "Ok, OSEF, mais l'islam ?" ... ça coince.

Pour plaisanter, y en a qui m'a dit la dernière fois, toi, je ne te parle plus tu me fais mal penser.
Excellente photos. L'effet trompe l'oeil est parfait.
Troll on:
Chiche de trouver une photo où des femmes en burka ressemblent à des sièges de bus :-D !
Je dois avouer que je me suis fait avoir., j'ai effectivement vu des gens en burqua dans le bus.
J'ai lu burqua dans le titre et j'ai scrolle rapidement pour lire l'article. Paf bien fait pour moi.
Apres pour ma defense, j'avais de fort doute sur la veracite de cette photographie.


"D'une certaine façon, si on arrive à offrir [à la femme voilée] les conditions pour son épanouissement, elle se libérera de son voile et deviendra une Française, tout en étant religieuse si elle veut l'être, capable de porter un idéal. Finalement, quel est le pari que l'on fait ? C'est que cette femme préférera la liberté à l'asservissement. Que le voile peut être pour elle une protection, mais que demain elle n'en aura pas besoin pour être rassurée sur sa présence dans la société."
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.