22
Commentaires

Canal Bolloré a (aussi) enterré une enquête sur la BNP

A ce rythme, il ne restera plus grand chose de l'investigation à Canal+. Après avoir exprimé des craintes sur l'indépendance éditoriale de la chaîne à la suite de la censure du documentaire sur le Crédit Mutuel, le rédacteur en chef adjoint de l'émission Spécial investigation, Jean-Baptiste Rivoire, a reçu une convocation "à un entretien préalable en vue d'un éventuel licenciement". A l'issue de cet entretien, la direction de la chaîne a finalement décidé de ne pas poursuivre cette procédure. Rassurant pour l'investigation ? Pas vraiment. Car selon nos informations, la chaîne a renoncé à un projet de documentaire sur une autre banque, la BNP.

Derniers commentaires

Edit par smartphone:
Ce qu'on leur dit (de voter)
@jobi2k
[quote=DS] es gens ne sont pas obligés de regarder TF1 , canal+ , M6 , BFM ou I -télé. Mais il le font , pourquoi ? par paresse, méconnaissance, bétise? En tout cas, les français ont le choix
En fait, pas trop. À part la 5 ou Arte, les émissions de qualité sont rares. Et Arte est parfois un peu trop élitiste. Il faudrait des émissions genre BBC, où on peut s'amuser tout en se cultivant. L'intérêt d'une chaîne de diffuser des émissions qui abêtissent les gens, c'est que ça coûte moins cher, que ça a un succès garanti, et que des gens abêtis ça vote ce sinon leur dit.
Se faire nommer directeur du syndicat, joli coup de moine! Mais bon, faut bien adapter son jeu à ceux d'en face... bonne chance! :-)
Ben voui, hein, c'est à moi j'fais c'que j'veux hein, si j'veux tout casser ou tout bouffer, j'peux aussi, hein... ...

C'est bien le problème, qu'un mec comme Bolloré soit propriétaire de notre droit à l'information. Et tant d'autres avec lui. Propriétaires de nos emplois (licenciements) propriétaires de notre santé (labos et pollueurs), propriétaires de nos vies en fin de compte.
J'ai entendu que BFM est son modèle.. trop c'est trop! Abonnés au Canal uniquement pour les films.., je vais me désabonner très, très bientôt.
"En tant que proprietaire de la chaine il a le droit de faire ce qu'il veut! "

Voilà ! que les frequences sur lesquelles sont baties les chaines (entreprises) soient des biens publics vendus en simple concession , oublié .
Que l'argent permette d'inonder ces frequences de fariboles ou de l'ideologie du patron : tout a fait normal.

L'information dans tout ça ? combien ?
Et que les clones de M BOLLORE détiennent quasiment tous les médias en France , pas grave ... vous saurez tout sur .... Le tour de France... en fait non, même pas.
Si ces médias sont aussi puissant c'est parce que les gens les regardent et aiment leur émissions ( qui sont généralement bas de plafond) .
Les gens ne sont pas obligés de regarder TF1 , canal+ , M6 , BFM ou I -télé. Mais il le font , pourquoi ? par paresse, méconnaissance, bétise?
En tout cas, les français ont le choix , faut juste se donner la peine de chercher.Nous sommes le parfait exemple : on s'informe sur arret sur image que nous payons.

Et pour info ma phrase exacte était "Mais en tant que propriétaire de la chaîne, il a le droit de modifier sa ligne éditorial si ça lui chante."
Il ne fait pas ce qu'il veut, mais il a le droit de choisir la ligne éditorial. Et sur le même principe , Daniel Schneidermann choisit aussi la ligne éditorial d’Arrêt sur image. Mais bon vu que cette ligne vous convient tout va bien.

On est tous d'accord que Bolloré est détestable pour ces idées, pratiques commerciales et son comportement en interne de ces sociétés.
Que les milliardaires possèdent la grande majorité des médias.
Mais la seul option c'est de dire au gens " ARRETEZ DE REGARDER CES EMMISSIONS DE MERDE".
"Et sur le même principe , Daniel Schneidermann choisit aussi la ligne éditorial d’Arrêt sur image."

On ne peut pas confondre la presse (et le net) avec la télé, surtout en terme de principe. Sur le net ou pour la presse papier, on fait ce qu'on veut (sauf à en répondre légalement), les moyens de diffusion n'étant pas finis. Pour la télé, c'est l'état qui fournit les canaux de diffusion, qui sont attachés à une charte, qu'il faut respecter (même si on sait que par là, TF1 est une chaîne illégale). Donc oui Daniel Schneidermann fait ce qu'il veut avec sa ligne éditoriale, mais pas Bolloré.
Dans ce cas, le gros probleme c'est le CSA ! Il n'agit que très rarement.

Car lorsqu'on voit les chaines et leurs contenu concernant la diversité d'opinion etc... n'est absolument pas respecté.
je constate ça sur l'ensemble des chaines privées mais aussi publiques. Il y a toujours le même cadre dans leur façon de traiter les sujets ( ou plutôt de les choisir).

Apres je ne comprends pas toutes ces polémiques sur Bolloré, il fait la même chose que Bouygues avec TF1 ou RTL Group avec M6. C'est sans doute que ça doit faire drôle que cela se passe sur canal+ au vu de son histoire.
"Dans ce cas, le gros probleme c'est le CSA ! Il n'agit que très rarement."

Là je suis d'accord avec vous. Mais au moins le CSA vient-il de tracer une ligne rouge avec Houzelot, qui au vu de son entretien avec eux, semblait persuadé comme vous (et moi) que ce ne serait qu'une formalité, et qu'il pourrait même se fendre de 2-3 blagounettes sans que cela porte à conséquence. Et bim, coup de pied de l'âne.
L'espoir peut venir d'où on l'attend le moins.
Bolloré n'investie pas dans Canal+. Il dépense.

Il dépense pour nettoyer la chaine des quelques résidus d'impertinence et d'irrévérence.

Quitte à la CyrilHanounaniser.
En tant que proprietaire de la chaine il a le droit de faire ce qu'il veut! de quel droit monseigneur ? Canal plus ,appartient d'abord aux abonnés qui payent pour avoir des emmissions de qualité, n'en plaise au maréchal dictateur Boloré ,et doivent en consequence etre respectés. Malcom XC disait ,il y a des hommes qui ont un mentalité d'esclaves , et quand leur maitre est malade dit , "maitre faut qu'on se soigne sinon nous allons mourir"... c'est tellement vrai...
Ce n'est plus une chaîne de télé, ça devient un cimetière.
Je comprends très bien le coté détestable de cette pratique.
Mais en tant que propriétaire de la chaîne, il a le droit de modifier sa ligne éditorial si ça lui chante.
Si Bolloré avait fait de la censure mais dans l'autre sens ( votre sens) , c'est à dire qu'il aurait poussé ou mis des pressions sur les rédactions des émissions pour qu'elles enquêtent sur des sujets avec du fond etc.

Aurait-on fait tant de scandale?
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.