30
Commentaires

Bouton préfère parler à ses actionnaires qu'à ses clients

Dans un séisme comme celui que traverse la Société Générale, il y a un impératif pour une entreprise : com-mu-ni-quer.

Derniers commentaires

Toute cette affaire de la SG n'a pas fini de nous surprendre et de faire couler beaucoup d'encre…
Hier, j'apprenais par la télé ou la radio que la BNP envisageait de racheter une partie du capital de la SG…
Quelle banque opportuniste me direz-vous ? Détrompez-vous ! Dans le milieu de la banque et des investisseurs,
chacun sait que cela fait des mois que la BNP tente ce rachat…
Quel lien tirer entre ces 2 faits? … et y'en at-il un ? Je ne sais pas plus que vous, chers amis Asiens, mais nous puvons nous attendre à d'autres révélations.
L'action a grimpé de 15 % en 2 jours.
Le PDG de la Société Générale protège les actionnaires car la banque va procèder à une augmentation de capital de 5,5 milliards d'euros, il a interêt à ce que les actionnaires suivent, de manière à ce que le personnel des "traders" aient du grain à moudre aussi.
d'autre part il y a des Fonds de Pension qui sont actionnaires et ils ne faut pas qu'ils liquident leurs positions...

lLIRE
http://millesime.over-blog.com
J'avais bien senti la différence de traitement en lisant la lettre aux actionnaires et celle destinée aux clients. Il paraissait évident que les actionnaires étaient tout particulièrement ménagés, sentiment confirmé par votre article, cependant, je ne comprends toujours pas pourquoi la Société Générale ménage de la sorte ses actionnaires.
Il est vrai que je suis nulle en économie et que les raisons sont peut-être évidentes, mais je trouve dommage qu'@si ne décode pas vraiment les intentions de Bouton et l'intérêt de sa stratégie de communication.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

.. j'y comprend toujours pas grand-chose, à part que Bouton réservant l'exclu' au Figaro, ça me donne l'impressionh de vouloir régler le problème de la manière la plus interne possible, au mépris des évidences.

Sinon, Esko pète le feu, très bien tourné le commentaire. Il lui reste plus qu'à aller agresser une petite vieille puis promouvoir Lactalys !
@ Mona: voyons.. quels seraient les gros salaires qu'il faudrait ponctionner en priorité si nécéssaire ? Pour le bien de la France, bien entendu.
Et oui, bonne réponse, acheter un tandem bi-place à Besançenot et Laguiller et revendre leur mobylettes !

Je m'égare. Mais bon je suis tellement paumé dans ces histoires de voleurs à grande échelle...
Cela me paraît évident : contrairement à son frère, ce n'est pas avec l'argent des clients que Kerviel a joué mais avec celui de la banque et tant que la banque n'est pas en faillite, ils ne sont pas concernés, seuls les actionnaires le sont et il faut bien les rassurer.
En fait il y 2 banques dans la Société Générale, la banque de dépot qui a des clients dont elle reçoit et à qui elle prête de l'argent et une banque d'affaires qui boursicote pour ses actionnaires. C'est seulement de la deuxième qu'il est question ici.
cela se comprends quelque peu qu'il s'adresse à ses actionnaires, car il s'agit "d'opérations hors bilans" l'argent des clients n'est pas en cause, il s'agit des fonds propres de la banque, de sorte que les premiers concernés sont les actionnaires.
Par contre déficit de communication de la part de la banque, ce n'est tout de même pas difficile d'ajouter un mot pour rassurer les clients, (leur argent n'est pas concerné).

http://millesime.over-blog.com
Moi, je me demande quel effet aura sur lesdits actionnaires une affaire sous-jacente qui vient de poindre à ce sujet :
Il semblerait qu'il y ait eu en plus un délit d'initiés perpétré par des cadres de la SG, qui auraient revendu leurs avoirs une semaine avant que l'affaire des 5 milliards ne soit dévoilée. Aux dires des journalistes qui ont relaté qu'une enquète était en cours, cela porterait sur la bagatelle de 80 millions d'euros.
On n'a pas fini d'en entendre parler de cette affaire SG.
Les clients, quant à eux, sont comme autant de "petits porteurs", on veut bien aller les chercher pour récupérer leurs économies, mais quand ça va mal, ils n'existent plus... Rien de neuf à cela malheureusement.
C'est marrant, sur logitel net la lettres aux actionnaires était à gauche de celle aux clients, quelqu'un a du penser que c'était pas bien et a inversé l'ordre de présentation.
"Un trader de 31 ans fait perdre près de 5 milliards d'euros à sa banque" ...
En êtes vous si sûr ?
Le fait est que sa banque a perdu près de 7 miliiards ... et que l'on nous explique que 5 ont été 'perdus' par la Direction en vendant des "positions" que ce trader avait prises, apparemment de façon inconsidérée, mais en faisant son travail ordinaire.
Il s'agit peut être donc en fait soit d'une perte dûe à une manoeuvre de personnes (la Direction) incompétentes qui auraient peut être mieux fait de faire le travail qu'ils savent faire (c'est à dire à peu près rien ...) plutôt que lâcher tout en rase campagne...
Ou peut être il s'agit d'un camouflage pour éviter d'avoir à annoncer 7 milliards de pertes en jouant au casino des subprimes. Supposons par exemple qu'un autre employé de la banque se soit engagé discrètement sur des positions symétriques, en jouant à la baisse, pour compenser la perte prévisible... jeu à somme nulle pour la banque, qui peut ainsi trouver une bonne excuse pour l'essentiel de ses pertes...
Mais bon, si on répète sans fin que c'est le breton qui a causé la perte, ça deviendra surement une vérité historique. La preuve, a@i a l'air convaincu ...
mais nous sommes dans un monde où seuls les actionnaires (gros,bien sûr) comptent;les autres ,clients ou petits actionnaires,ne sont que des vaches à lait!
rien de nouveau dans le monde de la haute finance !
produire et consommer !

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Merci de clarifier les chiffres concernant cette affaire... PPDA n'est pas le seul a s'être trompé: c'est aussi le cas d'Olivier Besancenot au JT de France 2 du 28/01 dans lequel il évoque 7 milliards de pertes, et même dans l'Humanité aujourd'hui, cela reste confus. En page 3, il s'agit de 7 milliards dans le chapo de l'article, puis 5 milliards dans le corps... il fallait lire l'encadré en bas de page pour comprendre: 4,9 milliards imputés à la "fraude" de jerome kerviel et "plus de 2 milliards" liés aux subprimes américaines...
Mauvaise semaine pour la SG, c'est le moins qu'on puisse dire!
Quand aux clients, légitimement inquiets, ils pourront apprendre sur le site internet du groupe que Daniel Bouton a aussi pensé à eux: " ... mon souci a d'abord été de préserver l'interêt de nos clients et de continuer de mériter leur confiance."
Je ne suis pas certain que la spéculation sur les marchés financiers serve aux mieux l'interêt des clients qui eux, vivent au quotidien dans une économie bien réelle, faite d' agios et de fin de mois parfois difficiles...
La lettre aux clients est sur logitel net.
Cà y est on a trouvé le coupable : c’est bien un problème de Bouton. Un faux contact. C'est le bouton « Game Over » de la console de jeux de Kerviel, qui ne fonctionnait pas, il a continué de jouer sans s'en rendre compte.
Quant à l'autre Bouton (Daniel), il faut quand même lui rendre hommage : il a courageusement déclaré abandonner pour 6 mois l’usage des tickets-restaurants que son statut lui permettait pourtant de revendiquer. Malgré cela, j'ai bien peur qu'il soit viré demain. Quelle injustice!
Et puis je ne me sens moi-même pas très clair dans cette histoire: j'ai un compte professionnel à la Société Générale, et j'avais déjà un compte au Crédit Lyonnais à l'époque du scandale. Cà peut difficilement être une coïncidence, je commence à me regarder d'un sale oeil le matin en me rasant.
la vérité , c'est la faute au XV de France et son mauvais résultat à la dernière coupe du monde de rugby
Je ne sais pas si la stratégie personnelle de M. Bouton est la bonne... En tout cas, depuis que M. Sarkozy a donné le signal, chacun au gouvernement y va du coup de pied de l'âne, les coups pleuvent... Au bout de la pique, la tête change, pour le plus grand bonheur de la foule sans doute...

Pour le sujet lui-même, si j'ai bien compris, les comptes des clients ne sont pas concernés directement, à la différence des fonds propres qui relèvent de l'actionnariat (y compris les quelques 10% détenus par le personnel)... Et, de toute manière, je ne pense pas que la Direction actuelle puisse faire quoi que ce soit pour redresser une image qu'elle vient de si mortellement compromettre...
Ce qui m'amuse c'est l'emploi de 'terroriste' ! on le met à toutes les sauces, il doit expliquer bien des choses. Qui est le plus terrorisé entre Bouton et JK? travaillant dans ce beau monde bien virtuel, il est des questions qui appelent des réponses terrorisantes ! Impossible techniquement de ne pas voir passer ce monstre à trois têtes sur les marchés et ce d'autant plus que nous sommes sur des produits standardisés. c'est absurde la procédure qui suit des positions de ce genre est bien rodée (confirmation, deposit, appel de marge, rapprcohement etc..). personne ne pouvait passer au travers, plus chiant que l'administration elle même avec ses normes.
terroriste ca veut pê dire : on enlève tes droits les plus élémentaires et JK tu vas finir à Guantanamo !
et tous les actionnaires se réjouiront de ton sort, il faut bien un coupable !
Quand on mérite une bonne fessée, il vaut mieux la prendre par un minimum de gens... Plutôt que par la vindicte populaire!
Un PDG incompétent a plus de chances d'être compris par des gens qui comprennent un peu la finance que par la "populace" qui ne comprend rien si ce n'est qu'on se moque d'elle.
Imaginez ce qui arriverait à un petit client de la Société génrale qui viendrait à dépenser 50 fois plus qu'il n'a sur son compte. Combien faudrait-il de temps pour qu'on arrête le massacre... On voudrait nous faire croire ici qu'un employé de la SG a pu le faire...C'est sûr que le "peuple" aurait sans doute très mal réagi...
En fait le "feu" a prit dans la partie qui concerne les actionnaires et non les fonds des clients, qui ne perdront pas d'argent dans cette histoire.
Par contre les traders maison (et leurs fameuses primes) et les actionnaires internes et externes sont plumés, bien pratique le "terroriste" dans ce cas là, façon l'arbre qui cache la forêt !
Il a juste pas l'air de taille à faire passer la boulette en entier, vrai qu'elle est énorme.
Not' président à l'air d'avoir le pdg dans le colimateur, les chaises musicales du bouc émissaire?
Plus un juge d'instruction réputé pour son indépendance, v'là un feuilleton qui m'intéresse, ENFIN !

@ suivre...
Après Bush, ses armes de destruction massive et son axe du mal, nous voilà avec un PDG qui voudrait nous faire croire que les failles dans ses systèmes internes de sécurité sont à mettre sur le compte d'un terrroriste. Heureusement que nos juges ont plus de sang froid et qu'ils ont considéré, après une longue garde à vue, que le "crime" ne valait pas une mise en détention provisoire.

Espérons que le conseil d'administration de la SG prendra conscience des responsabilités de ce PDG qui nous prend vraîment pour des pommes et essaye de nous faire croire qu'il n'est pour rien dans cette affaire.

PS 1 : Il est déjà condamé par Sarko qui, une fois de plus, n'a pas pu s'empécher de prendre position avec le sens aigü de la démagogie qu'on lui connait.
PS 2 : je suis client de la SG et n'ai pas reçu la lettre évoquée par David et qui est paraît-il sur le site.
Je trouve cette analyse très fine. C'est vrai qu'on a le sentiment que seule la sphère financière et les actionnaires sont les préoccupations de la SG. A ce jeu là, c'est même humiliant pour les clients qui ne sont pas un cheptel acquis. J'entendais cette phrase qui me semble juste : les banques sont plus préoccupées de faire fructifier leur argent (sur les places financières) qu'à le conserver.

Merci d'avoir mis en évidence ces faits, car je me sens noyée par la déferlante actuelle.
kerviel terroriste, bien sûr ......cela va de soi
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.