33
Commentaires

Borgia, vitraux et bières

Derniers commentaires

Il est magnifique le générique de Showtime
Époustouflante chronique.
Merci Alain.
Je l'avais oublié ce pape en fin de chronique.
Il me fait toujours rire :)

Merci Alain
merci m'sieur Korkos pour cette magnifique réhabilitation de la Lotharingie si chère à mon cœur....
ces dernières années elle n'était plus connue que pour son charbon et son gaz de schiste, mais grâce à vous les gens se souviendront de son Ecole de Nancy et de sa Kro , deux fleurons de cette sublimissime région.....

et pour le reste, "le pape a dit que l'acte d'amour sans être marié est un pêché, alors.....
...Mes biens chers frères, mes biens chères sœurs,
Reprenez avec moi tous en cœur :
Pas de boogie woogie avant de faire vos prières du soir.
Ne faîtes pas de boogie woogie avant de faire vos prières du soir.
Maintenant l'amour est devenu péché mortel.
Ne provoquez pas votre Père Eternel.
Pas de boogie woogie avant vos prières du soir."....


...mais bien sûr ce genre de précepte ne concernait pas.....les papes !!
RÉPONSES EN VRAC D'UNE HEURE ET DEMIE DU MATIN


OBLIVION : oui oui c'est ça les intruments de zizique empruntés à Bosch. Les autres, genre orgue, viennent de Van Eyck, le polyptyque de l'Agneau mystique.

LPR & DANIEL C : Ouais Gilbert & George + Pierre & Gilles, je les ai oubliés. Je dirais plutôt Gilbert & George, d'ailleurs. Pour le côté vitrail.

TZITZMITL : Tout à fait d'accord pour Assassin's Creed. Je n'y connais rien en jeux vidéo, mais celui-là ne m'avait pas échappé.

GEMP : J'ai oublié les mots-clés, désolé. Je vais y remédier !!!

FLORENCE : Oui ce sont des vitraux réalisés par Edward Burne-Jones et William Morris. On est en plein préraphaélisme et mouvement Art & Crafts, le Modern Style n'est pas loin !
Je voudrais vous signaler aux @sinautes et à Alain Krokos qu'une huitième bière trappiste est en préparation en France. L'abbaye trappiste du Mont des Cats (Godewaersvelde - 59), connu pour son fromage, a relancé la production de bière (arrêté à cause de la destruction de la brasserie pendant la Première Guerre Mondiale). Pour l'instant, elle n'a pas la labellisation trappiste par le fait que la brasserie est toujours en construction à l'abbaye et que celle de Chimay prête leurs cuves en attendant.

Information sur la bière (site de l'abbaye) : http://www.abbaye-montdescats.fr/?page_id=501
Article sur le retour de cette bière "trappiste" française : http://www.touteslesbieres.fr/dossiers/dossier_211_100+ans+apres+resurrection+biere+trappiste+mont+des+cats.html

Personnellement, je préfère Chimay et Rochefort, même si je me garde au frais une Westvleteren (durement acquis)
Chouettos !

Y'a juste un truc, c'est la fin de la chronique, vous aviez envie d'aller au petit coin, ou quoi ?
Vous parlez de l'influence de Bosch pour les publicités Grimbergen sans nous la montrer (l'influence).
Alors, comme y faut tout faire ici et que je ne bois pas de bière, moi, je propose dans la famille Bosch, les gros instruments de musique.
La harpe est très semblable à celle de la deuxième pub, les luths et les trompettes aussi. Dans les deux cas, à droite, un personnage est perché.
Il y a aussi toutes les fines pièces métalliques, typiques de Bosch.

Enfin, je crois, non ?
Alain, cette chronique, c'est vraiment la classe. Clap clap clap. Bravo et merci.
Photos de David Lachapelle peut-etre, mais qui plutot que de s'inspirer des vitraux originaux, s'est clairement plus inspire, a la limite de l'interphotoalite, de Gilbert and Georges ( qui eux se sont inspires des vitraux moyenageux depuis maintenant quelques decennies )

>< Ici juste la recherche gougueul images ><
Mais oui ! C'est eux que je cherchais depuis [s]six[/s] une heure ! Voilà !
Je dirais même Gilbert & George + Pierre & Gilles pour le kitsch!
j'ai pensé à eux, mais aussi à Pierre et Gilles pour le traitement de couleur, et de mise en scéne
Un grand merci à Alain Korkos, de nous offrir son immense connaissance en art pictural, de décrypter toute représentation détournée, rendant ainsi aux créateurs "originaux" ce qu'une désinvolture inexcusable cherche à s'approprier par malveillance, ignorance, appât du gain en général : ce n'est pas un jugement, mais un constat.

Le plagiat d'un PPDA, d'un Macé-Scaron, d'un ministre allemand dont le patronyme : Zu Gutenberg rend l'acte (copier coller sans autre limite que l'obtention d'un diplôme de l'Enseignement supérieur) ahurissant et misérable.

En ce qui me concerne, je ne supporte pas les faussaires, mythos, manipulateurs de tout poil, ce qui n'est pas La méthode en famille, en société, au travail. Je fais allusion aux imposteurs, évidemment mais je dois à la vérité de dire que je participe rarement de cette "hypocrisie sociale" comme "Salut, ça va ? Bien ! Et toi", une assertion pavlovienne, tout en disant à mes enfants que ce n'est pas une obligation, plutôt un rite simplifiant les contacts et qu'il leur appartient d'opter pour tel ou tel comportement.

Etant presque néophyte en art pictural, photographique, je lis votre chronique avec un intérêt croissant. Votre contribution à la "ligne éditoriale" d'@si est un Plus incontournable.

Les personnes qui ont un problème avec la réalité sont stupéfiantes de naïveté ou d'un narcissisme pathologique : qui est dupe, en son for intérieur, des manoeuvres de ces faussaires ?

Pardonnez-moi ce lyrisme ! Sur le ouèbe (sic sur ce site), quel intérêt autre que celui de dire vrai ?
Foutre… C’est la plénitude, même qu’on dirait le règne des chanoines du Latran (qui valent mieux que les instituteurs) : corruption, vénalité, népotisme, faux privilèges, fausses bulles (d’écoutes internet et de lecture de fadettes), intrigues. Le Borgia, alias Alessandro VI, qui fit le pape pendant onze ans, 1492-1503, était le neveu et le fils adoptif de son tonton Rodrigo, dit Calixte III, pape pas plus reluisant. Borgia (vous avez vu sa gueule ?) vient après Innocent VIII (huître) qui règne huître ans (1484-1492), bien connu lui aussi pour sa corruption foncière, lequel avait succédé à Sixte IV (1471-1484), né della Rovere, dit « le Sodomite », reconnu coupable de simonie et de népotisme par toute la chrétienté et le pieux roi Louis XI à médailles lui-même. Sur Borgia, mes amis, je vous conseille le « Journal » de Jean Burckhardt, de Strasbourg (où ya encore de la bonne bière... pas de la "bibine" de merdre)… Le « Journal » de Burchard (c'est son nom moderne) n’a pas reparu – on se demande bien pourquoi – depuis 1933… Voilà qui a encore plus d'efficacité historique que de rappeler feignassement les méchancetés de l'Inquisition. Et "A bas la Culotte!!!" (heu pardon, la Calote!). On comprend mieux, après ça la révolte de Martin Luther... d'autant que ça durait depuis longtemps.
Belle chronique Alain, merci et quelle culture! Même dans le domaine de prédilection des pochetrons t'es cultivé, c'est désespérant!

Tiffany et Mucha, aaaarghhh toutes leurs oeuvres sont sublimes!
A part la vague des Tudor, je me demande quand même si chez Canal+ et chez Showtime ne trainent pas aussi 2 ou 3 fans de la série de jeux vidéos "Assassin's Creed" d'Ubisoft (sur PS3, XBOX360 et PC), qui est l'un des plus gros cartons de ces dernières années, et dont les épisodes "Assassin's Creed 2" (Novembre 2009) et surtout "Assassin's Creed Brotherhood" (Novembre 2010) sont principalement centrés sur l'histoire des Borgia.
Au niveau du timing en tous cas en prenant en compte le temps d'élaboration, d'écriture et de tournage des deux séries, ça correspondrait particulièrement bien.
Chronique délectable, merci tellement, illustrée de bien belles zimages qu'on aimerait voir plus souvent.

Néanmoins, une brève déception finale liée à l'absence des habituels mots-clés dont vous êtes -- ou étiez -- tristement le seul adepte ici, alors qu'ils seraient bien pratiques pour retrouver les choses. Il y en avait des zamusants, comme sur cette chronique-ci.
Les affiches-vitraux violet-rouge-vert font aussi penser à ces vitraux anglais XIX°:
http://www.valcorbettphotography.com/themes/site_themes/corbett/img/content/gallery/2109.jpg
Tout ça pour surfer sur la vague "les Tudor", filon commercial télévisuel.
C'est bien pompier ces néo-Borgia supports de bière.

Je pense à la Lucrezia Borgia des "Contes immoraux" de Borowczyk...
Ah ! quel plaisir de pouvoir observer de vraies belles images en commentant une affiche franchement moche et hyper agressive en ce moment (mais je sens que cette série va être assez géniale !).
L'occasion peut-être de relire la pièce de Hugo sur Lucrèce Borgia...

et une pensée pour les Parisiens qui ne connaîtraient pas, en parlant de bières et de vitraux : la Brasserie Bofinger, à Bastille, avec une sublime déco Art Nouveau
http://images.france-for-visitors.com/images/large/112-22_4DImageDoc.jpg
Vitrail

Cette verrière a vu dames et hauts barons
Étincelants d'azur, d'or, de flamme et de nacre,
Incliner, sous la dextre auguste qui consacre,
L'orgueil de leurs cimiers et de leurs chaperons ;

Lorsqu'ils allaient, au bruit du cor ou des clairons,
Ayant le glaive au poing, le gerfaut ou le sacre,
Vers la plaine ou le bois, Byzance ou Saint-Jean d'Acre,
Partir pour la croisade ou le vol des hérons.

Aujourd'hui, les seigneurs auprès des châtelaines,
Avec le lévrier à leurs longues poulaines,
S'allongent aux carreaux de marbre blanc et noir ;

Ils gisent là sans voix, sans geste et sans ouïe,
Et de leurs yeux de pierre ils regardent sans voir
La rose du vitrail toujours épanouie.

José-Maria de HEREDIA (1842-1905)
Je préfère le goût rare de la Leffe extra*
Au curare de Lucrèce Borgia.

* C'est juste pour la rime et l'hommage à Boby Lapointe.
En vrai, je préfère les irlandaises.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.