48
Commentaires

Bloqué !

Commentaires préférés des abonnés

Il y a un truc un peu insensé à être abonné à ASI mais pas à Libé ni détenteur d'un compte Twitter et à lire ici vos rififis sur Twitter à propos d'un article de Libé sur un mec qui passe sur des chaines qu'on ne regarde ni n'écoute jamais.


Sur le blo(...)

"Toi, j't'acause pus" 


Souvenir de cour de récré, années 50.

Daniel, vous dites vous meme que vous etes "addict" a twitter. A la lecture, et surtout a la demarche intellectuelle qui a entraine son ecriture, de ce genre de "billet d humeur reglement de compte", je me dis qu effectivement vous etes, comme on dit(...)

Derniers commentaires

N'est-on pas un peu, juste un peu, en train de patauger dans la médiasphère, là  ?

 

@Daniel, je ne suis pas certain que faire votre édito du jour sur vos relations compliquées avec ce personnage soit une bonne chose. Certains font état d'un "fait d'armes", bon... le fait est qu'il dans la ligne de mire d'@si depuis des années, ça devait arriver. 


Que l'on s'intéresse à la personne pour ce qu'il représente dans les médias, c'est une bonne chose (cette fichue éditocratie rarement pertinente me sort par les yeux). Mais le conflit plus ou moins larvé entre vous et ce le personnage ne présente à mes yeux que peu d'intérêt. 


D'autant qu'au final, je ne sais pas vraiment ce que l'on peut retirer de votre édito...


Du coup, vous avez loupé le twitt (de gauche) d'Apathie ! Il a, paraît-il (je viens de l'apprendre via FR3), affirmé que les dîners et autres repas pris à l'Hotel de Lassay quand de Rugy en était le "gestionnaire abusif" (ça c'est de moi)... n'avaient pas grand chose à voir avec des réunions de travail... (ce qu'a affirmé -sur F.Inter où, tous les matins, un pote de Macron vous ment- ça c'est de moi)... De Rugy a rugi (je sais, facile...) "mais j'assuuuuuuuume" ... bon, assumer semble être un mot vraiment suremployé par la macronie au pouvoir ! Ils "assument" tout... ce qui ne veut rien dire... ils ne rembourseront pas... ils ne s'excuseront pas... ils ne reconnaîtront pas leurs mensonges réguliers... non. Ils s'enkysteront dans leur connerie ! 

Brèfles, après y avoir assisté et avoir bouffé d'énormes homards et bu du champagne, Apathie a trouvé que ça ne ressemblait pas à des réunions de travail. Super gauchisssse a causé ! LOL


Puni !

Sami Benkhedim a été condamné ce matin par le tribunal correctionnel de Paris, à 4 mois de prison ferme, 70 heures de TIG, et à une indemnisation de 2000 € pour des menaces de mort contre Zineb el Rhazoui, sur Twitter.


Visiblement, la querelle a fait pfffuuit. Le ton est monté et très vite retombé, comme un soufflé.

Nostalgie du temps où ces disputes se réglaient sur le pré.

Cette dépêche ce soir me semble être de circonstance :


Donald Trump ne peut pas bloquer ses détracteurs sur Twitter, confirme un tribunal

  • Par  Le Figaro avec AFP 
  • Mis à jour  
  • Publié
Un tweet sur le compte officiel de Donald trump.

Le président américain n'a pas le droit de bloquer ses opposants sur Twitter juste parce qu'ils ne seraient pas d'accord avec lui, a assuré mardi une cour d'appel composée de trois juges. Ces magistrats confirment ainsi une décision prise l'an dernier par une juge fédérale qui a estimé que le locataire de la Maison Blanche pratiquait de la «discrimination d'opinion» en empêchant ses critiques de s'abonner à son compte personnel @realDonaldTrump.

» LIRE AUSSI - Twitter, royaume de l’«Homo indignatus»

La magistrate avait alors considéré que la possibilité de réagir aux fréquents tweets présidentiels, en les commentant, s'inscrivait dans l'exercice de la liberté d'expression protégée par le premier amendement de la Constitution. Le ministère américain de la Justice avait fait appel.

Dans sa décision rendue publique mardi, la cour a affirmé que Donald Trump avait bien fait de son compte Twitter, suivi par 61,8 millions de personnes, un espace public lié à ses fonctions officielles. «Le premier amendement ne permet pas à un responsable gouvernemental qui utilise un compte sur les réseaux sociaux pour toutes sortes de raisons officielles d'exclure, dans le cadre d'un dialogue en ligne par ailleurs ouvert, des personnes exprimant des opinions avec lesquelles ce responsable ne serait pas d'accord», écrivent les magistrats dans un jugement de 29 pages.

«Les preuves de la nature officielle du compte sont accablantes»

Ce dossier était né d'une plainte déposée par le Knight Institute, une organisation de défense de la liberté d'expression dépendant de l'université de Columbia, au nom de sept personnes «bloquées» par Donald Trump. On trouvait parmi elles un comédien new-yorkais, un professeur en sociologie du Maryland, un policier texan et une chanteuse de Seattle que le blocage empêchait de voir les tweets postés quasi quotidiennement par le président, et d'y répondre directement.

Le ministère avait fait valoir que Donald Trump n'agissait pas en sa qualité de président quand il bloquait des utilisateurs, une interprétation repoussée par les juges. «Nous considérons que les preuves de la nature officielle du compte sont accablantes», écrivent-ils dans leur décision. «Nous considérons également qu'une fois que le président a choisi une plateforme et a ouvert cet espace interactif à des millions d'utilisateurs et de participants, il ne peut exclure spécifiquement ceux avec qui il n'est pas d'accord».

Un recours possible devant la Cour suprême

L'administration de Donald Trump peut encore décider de saisir la Cour suprême. «Nous sommes déçus par la décision de la cour et explorons de possibles recours» dans cette affaire, a indiqué Kelly Laco, une porte-parole du ministère de la Justice.

Pour le Knight Institute, «les comptes de responsables publics sur les réseaux sociaux font désormais partie des espaces parmi les plus importants pour la discussion des décisions gouvernementales.» Le jugement rendu en appel «va permettre de s'assurer que des gens ne soient pas exclus de ces espaces simplement en raison de leurs opinions, et que des responsables publics ne soient pas coupés de la critique de leurs administrés», a souligné Jameel Jaffer, directeur de l'organisation. Il va aussi «aider à s'assurer de l'intégrité et de la vitalité des espaces numériques, qui sont de plus en plus importants dans notre démocratie», a-t-il ajouté.

Sinon peut être que la justice pourrait statuer là dessus, s'agissant d'"un espace public lié à ses fonctions officielles" ? (lol)


https://www.lemonde.fr/international/article/2019/07/09/un-tribunal-confirme-que-donald-trump-ne-peut-pas-bloquer-ses-detracteurs-sur-twitter_5487387_3210.html

Et tout ça pour ça.

Ah monsieur Aphatie, si vous pouviez nous donner des vacances et bloquez votre apparition un peu partout

ça nous éviterait l’écœurement que l'on a à vous entendre tel un saupoudrage de sucre sur des loukoums


ça serait "Étonnant, non ?"

Bon, il va peut-être vous débloquer en septembre, mais c'est pas sûr.

C'est la dernière info sur son compte Twitter, auquel je peux accéder. Moi.

La chance que j'ai !

Ne vous rongez donc pas les sangs, Daniel ! Être bloqué(e) par Aphatie, je trouve que c'est plutôt flatteur, moi.


Si "passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile est un plaisir de fin gourmet", (Courteline), passer pour un gêneur aux yeux d'un journaliste aux ordres est un véritable titre de gloire.


Et puis voyez le bon côté des choses : vous voilà débarrassé de ce déplaisant personnage.


Chronique du seum

Aphatie bloque Scheiderman , ce dernier ne lui en tient pas rigueur mais il y consacre sa chronique du jour avec tout plein de petites phrases assassines si ce n'est  mesquines.

Après avoir jeté l'éponge avec Fesses de Bouc, je me suis inscrit à Cui Cui Bleu.


J'ai choisi des Tweedeurs intéressants.


Puis j'ai eu trois demandes pour être suivis. Après vérifications, c'étaient des péripatéticiennes.


Donc je me me suis contenté de lire, presque journellement, un flot de Tweeds souvent abscons.


Et d'autres auxquels je répondais.


Et puis BÔAFH,  personne ne me répondait ni ne me bloquait même aux pires rigolages de ma part.


J'ai laissé tombé Cui Cui Bleu et essayé Amstragram -sous anonymat-, le truc avec les photos.


Et là c'est super, pas besoin d'envoyer quoique ce soit, j'ai accès à une des plus grandes banques d'images possibles.


Sans parler des Agences connues, il y a plein de photographes de talent à travers le monde.


Et ça c'est le pied !!!


Alors Apathie, tu veux ma photo, dis ?


N.B Sur "Cui Cui Bleu", je regrette Charles Enderlin, Mathilde L. "Vive Robespierre" et le Gorrafi.

Votre précédent billet sur le journalisme façon Aphatie collait si bien avec sa pratique réelle et il s'y est tant reconnu qu'il n'a eu d'autre moyen que celui de vous bloquer. 

Ne soyez pas triste (LOL) et réjouissez-vous plutôt d'avoir atteint la cible probablement mieux que les fois précédentes.

Berruyer n'a pas été mauvais mais il lui manquait ce petit quelque chose qui permet d'atteindre le coeur de la cible en lui clouant le bec immanquablement. 

Merci pour avoir décoché une flèche aussi pertinente. 

Juste une petite remarque : Si vous voulez continuer à suivre les désidératas d'Apathie et autre il suffit de créer un second compte Anonyme.

Un tweet gorafien de "Valeurs actuelles" :

Votre fille fait des blocages devant son lycée et participe à la marche pour le climat ?

Redonnez-lui une colonne vertébrale intellectuelle avec un abonnement au Club de Valeurs actuelles, pour lire notre série d'été sur la droite.

Avec ce qui vient (crise climatique, crise financière, etc) tous les valets consentant de ce capitalisme débridé qui est l'origine logique et prévisible (Chirac n'a t'il pas dit en 2002 "il y a le feux dans la maison et nous regardons ailleurs") de cela ont intérêt à effacer leur passé. Apathie sait bien que comme bien d'autres (Calvi. Seu, etc...) il a une responsabilité morale évidente dans ce qui pourrait bien être déjà qualifié " d'attitude persévérante dans des principes conduisant inéluctablement à la destruction de la justice sociale et de la vie humaine sur cette planète", ou quelque chose comme ça. Le miroir que vous lui avait tendu est insupportable. Solution "logique": détruire le miroir. Mais ne tirons pas sur l'ambulance si facilement

 Si nous méme nous ne supportons plus cette anti-société inhumaine qui est la nôtre, nous irions nous enchaînés devant tous ces paquebots touristiques qui tuent nos enfants pour le plaisir de quelques classes moyennes jouant les riches. Martin Luther King disait que quelqu'un qui n'est pas capable d'aller en prison n'est pas un militant crédible de sa cause. Nous ne désobéissons pas à l'état. Nos manifs légales ne mènent à rien. Nous le voyons. Ne serions nous aussussi apathique que Grand Missel d'Apathie devant ce désastre annoncé ? 





"Toi, j't'acause pus" 


Souvenir de cour de récré, années 50.

Ça manque de sang cette histoire !

Je peux m'enorgueillir d'avoir été bloqué trois fois sur Twitter. Par des journalistes, et pas des moindres :

Claude Askolovitch, qui n'avait pas apprécié que je qualifie de "lamentable" son attitude vis à vis de Siné.

Antoine Perraud de Médiapart, énorme baudruche gonflée de toute sa suffisance, mais qu'un coup d'épingle avait suffi à dégonfler.

Et Taha Bouhafs, étoile montante du "nouveau journalisme" (comme il y eut de nouveaux philosophes), dont j'avais rappelé quelques affinités et comportements... douteux (j'euphémise).


Einstein a dit : « Il y a deux infinis : L’Univers et la bêtise humaine. Et encore, pour l’Univers, je ne suis pas sûr » Si Einstein avait connu Apathie, il aurait dit qu’ il y a trois infinis. La pythie étant la 3°.

 Pourquoi ce traitement de faveur ? Parce que la Pythie à « elle » seule est un univers. Depuis le temps que je la consulte, en particulier sur LCI, « il » ne cesse de m’étonner et je reste persuadé qu’on n’aura jamais fini d’en faire le tour.


Pourquoi ne pas l’avoir classé dans la bêtise ? Parce qu’il est bien au-delà. Le bête est bête. Point final. Il n’essaie pas de faire de l’esprit. La preuve, Hara Kiri avait été obligé d’ajouter : « Et méchant ». Alors que La Pythie est transcendance. Chaque jour est un dépassement. 

C’est cela qui le rend insupportable. Il dépasse même ceux auxquels Audiard refusait de causer. 


Alors, cher Daniel, j’aurais bien proposé de le suivre pour vous et vous faire part de ses saillies. (ça y est, je le tiens : « Saillies » !! Apathie essaie d’enc…er la bêtise. Heureusement qu’il est impuissant. Vous imaginez, des ribambelles de petits apathies, avec leurs petits micros ??? Vous me direz, avec l’orifice choisi…).

 Mais Non. D’abord, l’enfer, à ma connaissance, n’est pas sur terre, ensuite, je n’ai aucune raison de gâcher vos vacances.


Ceci dit reconnaissons que LCI nous offre une galerie de chroniqueurs (Chro-niqueurs… Encore un indice) assez croquignolets : Outre, Apathie, voir les deux révolutionnaires en peau de lapin reconvertis dans la Macronie : Cohn bendit et Romain Goupil, ces ex-trotskistes, vanter le programme le plus anti-social de la 5°, est un spectacle qui peut vous rendre la mort plus douce. J’ajouterai, pour la bonne bouche François de Closets, le couteau suisse de la pensée (Avec un nom de chiotte, rien d’ étonnant)

Et c’est pourquoi ‘ « Carthago delenda est » (ça n’a rien à faire ici, mais, au point où on en est…)


l'entre soit du microcosme mediatique en action , voila un sujet qui ne devrait meme pas faire l’actualité sur @si.

 clash et buzz twitter, le journalisme du 21eme siecle......

Qu'en aurait dit Apathie si les rôles avaient été inversés?

Tentons :

"Le pugnace décrypteur @d_schneidermann, grand amateur de démocratie et de débat contradictoire, ne souhaite plus voir les avis divergents qui émanent de ma petite personne. Il y a une tendance des contempteurs de Jupiter à vouloir toujours créer leur petite Corée du nord personnelle. Étonnant non?"

Bien sûr, sur la forme, Berruyer était moins bon. Et Apathie a théorisé sa position et la défense qu'elle nécessite depuis bien longtemps.

Mais les "tout le monde s'en fout" (Assange), "je n'y comprends rien",(le RIC) et surtout cet hélas mémorable «C’est la vieille dame morte à Marseille, c’est ça ?» (Zineb Redouane) ça pèse à la longue.
Faut reconnaitre que Berruyer sait visiblement se recycler, le choix de corneriser Apathie avec Zineb Redouane était un argument à retardement, mais très fort.

Daniel, vous dites vous meme que vous etes "addict" a twitter. A la lecture, et surtout a la demarche intellectuelle qui a entraine son ecriture, de ce genre de "billet d humeur reglement de compte", je me dis qu effectivement vous etes, comme on dit en addictologie, "dedans". Levez le pied avec twitter, meme si je sais, par experience pro, que c est la cours de recreation favorite des journalistes. Enfin, ceux qui n ont pas depasse le niveau maternelle (une majorite aujourd hui dans la profession, avec Aphatie comme chef de file). A vous lire depuis lgt, il me semble que vous n en faites pas partie. Agreable journee... dans la vraie vie.

Il y a un truc un peu insensé à être abonné à ASI mais pas à Libé ni détenteur d'un compte Twitter et à lire ici vos rififis sur Twitter à propos d'un article de Libé sur un mec qui passe sur des chaines qu'on ne regarde ni n'écoute jamais.


Sur le blocage, j'ai tendance à penser que vous lui faites trop d'honneur en réagissant publiquement à son blocage public. Mais ce sont des trucs de réseaux sociaux qui m'échappent je pense. Et puis je crois aussi que ce n'est pas très grave, voilà du temps libéré pour vous ! 


Mais ça pourrait, finalement, avoir un lien positif avec nous :  si ce temps gagné à ne plus lire et critiquer un personnage qu'il est plus facile de croiser que d'éviter, vous le passiez à décortiquer pour nous la production d'un journaliste qui fait bien son boulot, sur des sujets intéressants ?

Vous lui offririez de la visibilité et ça nous ferait du bien ( à nous et à vous-même j'imagine). 



Joli fait d’armes Daniel.


Quand à ce débat, il était oufissime. D’un côté, un Berruyer qui enchaîne les arguments (parfois discutables, mais là n’est pas la question), et de l’autre un Aphatie dont les interventions pourraient se résumer à  « j’m’en bat les couilles lol »


Et si vous trouvez que j’exagère, regardez par vous même. Le nombre de « tout le monde s’en fout », et autres « trop compliqué j’ai rien compris » est édifiant.

Ah, Jean-Michel Apathie (jeanmimi pour les intimes), la caricature même de l'éditocrate français début XXIe siècle. Sur Twitter, il faut au moins être bloqué par lui et par Raphaël Glucksmann.


Mon pauvre, être bloqué par Jean-Mimi ( lui qui débloque en permanence ), c'est insoutenable ; il ne vous reste que le suicide ....ou d'aller fêter çà  avec Giesbert,  autre figure incontournable et géniale du Journalisme Français.

OSEF !

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.