38
Commentaires

Bloomberg, vu d'ici

Commentaires préférés des abonnés

Les financiers ne se paient plus des candidats, qui sont ensuite des marionnettes. Maintenant, ils ont décidé de ne plus déléguer.

Demain, en France, un Xavier NIEL ou un Bernard ARNAULT seront candidats : MACRON aura préparé le terrain en créant le c(...)

Je ne sais pas ce qui est pire entre:

- les EU où les candidats achètent les médias

- la France où les médias nous vendent un candidat

Très visiblement, Bloomberg est une sorte de soulagement pour nos grands médias, inquiets de voir une Warren ou un Sanders, jugés « trop à gauche », limite communistes staliniens comme leur copain Corbyn. Bloomberg les rassure : richissime, capitalis(...)

Derniers commentaires

Le parti démocrate est indécrottable. Ramassis de gros bourges qui prennent le ricain de base pour un con. Leur système électoral est vraiment toxique, impossible de fonder un 3e parti qui a ses chances et donc la vraie gauche doit se coltiner milliardaires et autres parasites.

c'est ne pas comprendre la dynamique des primaires américaine que de croire que bloomberg va l'emporter du fait de sa fortune.  De la même manière que c'est un peu rapide de penser qu'il va faire de l'ombre a Sanders ou Warren.....

pourquoi ne pas  faire une émission  sur le sujet pour y regarder d'un peu plus près ? 








Oh, Daniel Scheiderman cite Julia Cagé. Une fois de plus. Quelle surprise. On n'e s'y attendait absolument pas.

Ça promet une belle campagne ploutocratique !

Pour moi, c'est plutot une excellente nouvelle.

C'est pas a Bernie ou Warren que Bloomberg va piquer des voix aux primaires, mais a Biden.

Très visiblement, Bloomberg est une sorte de soulagement pour nos grands médias, inquiets de voir une Warren ou un Sanders, jugés « trop à gauche », limite communistes staliniens comme leur copain Corbyn. Bloomberg les rassure : richissime, capitaliste, plus à droite, bref, un candidat « raisonnable » à leurs yeux. Il n’est de bon candidat de gauche qu’un candidat de droite déguisé.

Au jeu du Demopoly, la propriété Maison Blanche vaut 30 millions de dollars

L'actuel propriétaire est 17 fois moins riche que Bloomberg

et il le jalouse atrocement (même FoxNews le reconnaît, je ne donne pas de lien car il n'y a pas de ramassage des poubelles sur Internet)

leur passion de la politique est presque aussi grande

et les chances de retrouver Donald à la case Prison ne méritent pas de jouer du hasard avec les dés


Bloomberg a été tour à tour dans le désordre Démocrate, Républicain, Indépendant et maintenant Démocrate à la sauce environnementale type greenwashing


La question est de savoir si un des candidats de cette course des millionnaires ne va pas chercher à entrer en cotation à la Bourse de Wall Street, la cupidité des petits et gros épargnants est sans limite

Elle est gentille Julia ,mais il y a un paquet de clodo qui pense que si le type qui se présente est millionnaire ,au moins , c'est qu'il est capable de tenir la baraque, et ils ne voteront jamais pour quelqu'un issu d'un milieu modeste , meme si ce mec est d'une intelligence exceptionnelle .D'abord il faut démythifier le fric et après on pourra discuter .Vous avez beau dire que Trump est le dernier des abrutis , tant que vous n'aurez pas démontre que sa fortune est mal acquise , qu'il l'a volé aux pauvres ou je ne sais quoi ,Trump sera un Hero pour tous les abrutis qui jouent au loto , entre autres ...Meme un mec comme Macron , éduqué et tout le tralala , lèche les bonnes parties ...

Je ne sais pas ce qui est pire entre:

- les EU où les candidats achètent les médias

- la France où les médias nous vendent un candidat

Encore plus précis , si l'on  pensait " out of the boxon " ....

Vive la dollarcratie !

c'est finalement la solution ultime pour l'accouchement des urnes sans douleur



De toute façon, là où nous en sommes... Trump, Macron, les Chinois, Poutine...


(amertume, désespoir etc)

Vous vouliez dire, « Mais surtout, surtout, ne pensons pas "out of the cashbox" » ?

" L'exemple de la députée de New York Alexandria Ocasio Cortez montre pourtant le contraire.  "


Élection locale dans un État votant massivement Démocrate, votre exemple est difficilement transposable au niveau national


Vous faites bien de mentionner Julia Cagé. Son livre sur le prix de la démocratie est d'utilité publique. Et en plus avec des propositions pour un meilleur système de financement de la politique.

Les financiers ne se paient plus des candidats, qui sont ensuite des marionnettes. Maintenant, ils ont décidé de ne plus déléguer.

Demain, en France, un Xavier NIEL ou un Bernard ARNAULT seront candidats : MACRON aura préparé le terrain en créant le concept de Start-up nation. 

Si un pays est une entreprise, autant le faire diriger par un patron !

Le capitalisme en roue libre. Il sent bien que sa fin approche et est prêt à toutes les pirouettes (« vite surtout un gros milliardaire qui tâche côté Démocrate ») pour louvoyer en attendant la fin du monde.

En france, ils ne prennent pas le risque ! Ils choisissent un paillasson ...et gouvernent !

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.