123
Commentaires

BHL, au révélateur de l'entartage

Sentiments toujours contradictoires, à chaque nouvel entartage de BHL

Derniers commentaires

Aujourd’hui, en exclusivité, France Dimanche est en mesure de vous révéler la prochaine cible des équipes d’assaut pâtissières : http://www.francedimanche.fr/les-journalistes-ont-la-parole/noel-godin-ma-propose-de-largent-pour-entarter-catherine-deneuve%E2%80%89/ !
« le belge Noël Godin, 69 ans, dont l'invraisemblable carrière ne se résume pas au lancer de tartes à la crème »

« Noël Godin, crème d'anar », Paris Match, 06 juin 2015.
Ca m'étonne qu'il n'ait pas dit que l'entartage est un acte terroriste! La mode est passée?
Comme il a déja été signalé, on ne dit pas "entartrer" et "entartrage" masi "entarter" et "entartage".
L'entartrage , une violence...? Allons D.S. , soit un peu sérieux , c'est a dire soit le moins.....c'est juste une façon plûtot gourmande et douce de faire chôire certaine personnes de leur trône.

Il ne nous venge de rien , le monsieur belge entartreur....il remet les pendules a l'heure , c'est tout .

Allons Daniel , c'est délicieux la crème .
Je crois que je viens se récupérer sujet du bac philo c'est crypté dans le titre.
Vous avez trois heures.
Et Éric Woerth? Personne ne l'a encore entarté???
BHL bientôt au secours du Mexique?
http://www.legrandsoir.info/bhl-ne-boit-pas-de-tequila.html
Pour que le gag fonctionne il faut que ça s'enchaine! Il n'a qu'à baisser la tête après tout.
petit extrait de ce qui rattrape Godart ou que Godart retourne voir: http://footage.framepool.com/fr/shot/158891400-bataille-de-tarte-a-la-creme-film-d'amour-dynamite-bombarder
Au lieu de discourir continuellement sur la violence, on ferait mieux de cogner.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 11/10/1981 par Roland Topor.
Je réagis au premier degré, car il y a du premier degré qui s'est glissé dans le fond de cet article...

"Une violence condamnable, comme toutes les violences physiques commises avec une supériorité numérique, à l'égard d'une cible désarmée."

Jusque là, je pouvais suivre. J'aurais bien volontiers supprimé la précision de la supériorité numérique pour la remplacer par l'absence de légitime défense ; mais admettons (brièvement) que la violence "d'égal à égal" ne soit pas condamnable...

"Pour avoir rappelé cette violence verbale-là, qui certes reste verbale (...)"

Et alors ? Parce qu'elle reste verbale, elle n'est pas violente ? pas condamnable ?

Et la violence dont fut victime Roger Salengro (pour ne parler que d'un cas assez ancien et qui ne fait plus polémique) : était elle verbale ou physique ? Etait elle supérieure numériquement ou d'égal à égal ?
Quoiqu'il en soit, elle l'a tué.

Vous ne la condamnez pas ?

Sinon, d'accord avec vous pour jubiler. Avec une réticence, cependant : et si le bougre n'organisait pas lui-même ses entartages lorsque les évènements ne lui offrent plus d'occasion de faire parler de lui ?
Consensus 39, encore bravo ! Mais pourquoi avoir signé BERNARD SCHALSCHA ?
Bien vu DS je partage votre analyse.

Votre culpabilité et vos sentiment contradictoires vous honorent. Vous êtes humain. Vous doutez.

La "violence" de Godin est toute relative comparée à celle du réseau BHL (et à sa capacité à favoriser des guerres dont la violence est incomparable.)

La société pacifiée dans laquelle nous vivons à tellement horreur de la violence (et de la mort) qu'elle a tendance à croire que le monde lui ressemble. ( Ne comprenant pas de fait la violence des faible et des pauvres).

Dans tous les pays dans lesquel BHL fait le VRP de l'OTAN ou d’Israël la violence est omniprésente sans que le philosophe n'y soit confronté. Rien de nouveau la dedans, depuis le XVIIIe siècle les aristocrates n'ont plus de contact avec la violence qu'ils produisent.

Et c'est ça l'univers de BHL, un monde feutré et pacifié avec escorte, garde du corps; véhicule blindé et jet privé. Un monde bénéficiant gratuitement de la logistique des armées occidentale ou de ses hommes de paille.

Le système médiatique tel qu'il est mis en scène ne nous permet pas d'appréhender la violence engendrée par BHL au point que certains ne croient pas à son existence. Un peu comme ceux qui ne croyaient pas à la violence de Staline.
Il faut vraiment ne jamais s'etre fait arracher la moitié du visage à dix ans par une bombe de l'OTAN à Syrte pour tapoter depuis un bureau parisien que "l'entartage est une violence". De toute évidence la langue française manque ici de mots pour différencier ce qui doit évidemment l'être. Même BHL préfère, pour l'hyrdatation des pores, la tartalacrème au shrapnel. et ne peut donc que tomber d'accord (d'une tartalacrème dans la nuque).

Mais il a tout de même raison sur l'antisémitisme: le cliché du juif fauteur de guerre (qui se trouve aussi être son rôle systématique une crise géopolitique après l'autre) en était le moteur au XXème siècle et par lui cette tradition renait. Ce dont les juifs, les pacifistes et les juifs pacifistes sont tous victimes, par l'antisémitisme pour les uns, la guerre pour les autres et le joyeux mélange bien connu auquel tout ça mène en ligne certes pas droite, mais dont la pente est forte (oui, j'admire aussi Jean Pierre Raffarin).

PS : l'exemple n'est pas pris au hasard. Il y a des vidéos de ça sur youtube. De l'Oeuvre. De BHL. "N'Oublions Jamais", etc
Etre entartré la seule façon trouvée pour faire parler de lui alors qu'il n'a rien à dire.

Se faire entartrer tout un art du temps juste opportun.
Godin complice?

Entartrons Godin.
Un petit tweet de not' pow wow https://twitter.com/superpowwow/status/497781859259260930
Je ne trouve pas la répétition de l'acte gênante, bien au contraire.
Elle représente pour moi une variation intéressante du memento mori...
Bonjour à tous et toutes

les plus courtes sont les meilleures... 1 fois c'est carnavalesque, on se moque du puissant et finalement c'est aussi une forme d'hommage à la célébrité et au pouvoir... La répétition ressemble davantage à du harcèlement dont les motivations souterraines sont peut-être douteuses...

Cordialement.
Ne boudons pas ces petits plaisirs, ils se font si rares !
Une petite tarte pour tout le mal fait, on est loin de la loi du talion. On pourrait demander à des Lybiens ce qu'ils en pensent.
Je trouve la lecture des posts plutôt réjouissante par leur homogénéité, car ils recadrent bien les différentes formes de violence réelle, symbolique, immédiate, différée,..., et aussi ils recadrent bien les différentes "lectures" que l'on fait de l'entartartage selon l'époque et les cibles, selon que l'on se sent proche ou éloigné de la victime...

Pour paraphraser Roger qui poste à 12h06, je dirai:
- stupide : ah bon ?? !
- exaspérant : la raillerie peut en effet irriter ou faire rire (en relâchant une tension)
- lâche : je pense que les victimes sont au contraire des "puissants" bien protégés, et que l'entarteur est comme l'enfant du conte qui dit "mais le roi est nu" !
- et enfin, utile: là, entièrement d'accord même si c'est une utilité très limitée dans le temps.
Pendant les jubilations du matinaute, aujourd'hui en France:
http://www.lemonde.fr/immigration-et-diversite/article/2015/06/02/le-campement-de-migrants-de-la-chapelle-evacue-par-la-police_4645361_1654200.html#xtor=RSS-3208

Aux abords du pont, place de La Chapelle, un journaliste interviewe un jeune homme qui dit appartenir au camp :
- « Où allez-vous dormir ce soir ? »
- « Ben ici », répond l’homme,le regard dans le vide.
Le journaliste hésite un moment.
- « Mais c’est évacué... »
- « Oui, mais j’ai pas de famille, nulle part où aller. Alors je dois bien dormir ici... »


Je ne pense pas trop m'avancer en disant qu'il aurait fait un meilleur usage de cette tarte.
Noël Godin au Panthéon????......Ok je sors....
[quote=Jules]La violence de dominés sur les dominants n'est pas l'équivalent de celle des dominants sur les dominés.
Exactement. Mais la violence des dominants fait beaucoup moins de bruit, voire pas du tout, au point de passer inaperçue. Soit parce qu'on la subit et qu'on a trop le nez dans la merde pour "prendre de la distance" (héhé..), soit parce qu'on en est vaguement complice et que ça nous arrange bien de pas la voir. Soit enfin parce qu'on oublie de réfléchir.
Ouf ! La conclusion prend parti, et du bon côté. Parce que le coup du "mon cœur balance entre honte et jubilation", j'ai failli m'étouffer.
Pas que l'entartage soit le plus intéressant et constructif des actes militants qui soient, mais faire l'équivalence entre la violence symbolique d'un entartage et la violence symbolique d'un BHL constant rappel de la dichotomie riches puissants/peuple méprisé et sans pouvoir, je trouve ça un peu gonflé. Il y a un petit côté "cinq minutes pour les juifs, cinq minutes pour Hitler" là dedans (en caricaturant). La violence de dominés sur les dominants n'est pas l'équivalent de celle des dominants sur les dominés.
Hier ont débuté les travaux d'enlèvement des cadenas du Pont des Arts. Pas moins de 45 tonnes de ferraille qui ont fait s'écrouler les grilles du pont.
Elles seront remplacées dans un premier temps par des œuvres d'artistes, puis à l'automne par des panneaux vitrés.
Question : Comment la ville de Paris a-t-elle pu tolérer si longtemps un rituel aussi débile, provoquant cette dégradation d'un bien public ?
Dans cette interview, Pierre Bourdieu nous éclaire sur la véritable nature de BHL, son égo hypertrophié et son arrivisme.
Extraits :

"Discuter avec Bernard-Henri Levy, [...] j'ai aucune envie. [...] Ça lui ferait tellement de bonheur, il en tomberait malade. [...] Il m'a suplié cent fois".
"L'une des raisons pour lesquelles je refuse de parler avec certaines personnes, c'est que toute leur vie ils diraient : j'ai parlé avec Bourdieu."

[l'attentat pâtissier est] stupide exaspérant et lâche peut-être mais, à sa manière, utile.


Stupide ? Boarf, si vous voulez
Exaspérant ? Pour vous. Moi ça me détend.
Lâche ? Ah, pas d'accord ! Il en faut pour aller risquer de se prendre des bourre-pif par le service d'ordre, voir l'entarté lui-même !

Utile ? Là on est d'accord
Ce serait drôle si ce n'était pas tragique…
L'engagement de BHL dans des conflits qui ne le regardent pas le rend complice des milliers de victimes qu'ils produisent. En ce moment, c'est plus de 6000 victimes en Ukraine, principalement des civils du Donbass. On pourrait penser que BHL est un naïf porté par un idéal, mais son implication au côté d'hommes d'affaires douteux dans la création d'un fonds sensé être doté de 300 milliards de dollars (!), L'Agence de modernisation de l'Ukraine, laisse planer quelques doutes sur l'altruisme désintéressé du personnage…

Comme disait Desproges, un bon entartage permet de montrer la vraie nature des cuistres.
Laissons les morts entarter leurs morts..
Je pense que le pauvre (sic) BHL commence à y prendre goût à ces tartes, d'ici peux il s'entartera lui même si ça se trouve.
[quote= La Règle du Jeu]Bref, l’histrion Godin s’est voulu vengeur et parangon de rebellitude en cherchant à humilier Lévy le maudit.

Décollons, étêtons le joyeux histrion ! (Recette de la tarte aux gémonies)
"L'entartage est une violence"...

Parfois on regrette de ne pas être aveugle. Qu'on demande aux victimes des diverses interventions militaires dont ce brave-type s'est fait l'attaché de presse (Lybie, Balkans, Algérie...) si ça ne valait pas quelques gentillettes tartes à la crème sur sa gueule d'idiot...
Rien












Paraphrasé de Louis XVI, le 14 Juillet 1789
quel est le sens de "le cinéma muet rattrape mon cinéma"?
Etait-ce honteux, jubilatoire, infâme, réjouissant ...?
L'indécision tue l'intelligence, pire encore, la vérité des choses.
L'exploit, car c'est un exploit, est revigorant.
Boccace et le Décaméron, la farce moyenâgeuse.
Montaigne aussi, au plus élevé trône du monde, ne sommes assis que sur notre cul.
Tout redevient simple et fraternel.
D'autres affaires Botul ?
Mais elle aurait du réduire définitivement ce "pompeux cornichon" au silence!
Surtout il ne faut pas oublier que Vidal-Naquet avait depuis longtemps mis en lumière la vérité de ce triste sire !
La tribune dans la Règle du Jeu est vraiment frappadingue. J'aime beaucoup, entre autres, l'argument selon lequel cibler le Pape serait un indice parmi d'autres d'antisémitisme. C'est, disons, sophistiqué.

Effectivement, vu le nombre de points godwin qu'elle enfonce, il vaut mieux la laisser de côté par charité et se demander effectivement de quoi elle est le symptôme, comme le fait la chronique du matinaute. L'antisémitisme dans ce pays est suffisamment préoccupant, et nécessite sufisamment d'énergie, pour qu'on s'évite ce genre de boulet et qu'on s'interroge avec sévérité sur ceux qui les conçoivent, je trouve.
Incontestablement, pour démasquer plus efficacement l'imposture, on préférerait avoir chaque semaine une nouvelle affaire Botul à se mettre sous la dent.

Je trouve le matinaute bien optimiste ce matin, après nous avoir montré hier que d'étaler au grand jour les impostures n'empêche pas aux élus d'être réélus. Béhashelle, ça fait un bail qu'on sait que c'est un pitre, non ? Déjà mes parents me le disaient en le voyant passer à la télé, quand j'étais trop môme pour savoir qu'il avait une quelconque importance.

Le plus drôle ? Je ne sais même pas ce qu'il peut raconter, ce qu'il a fait, je ne sais rien de lui. BHL, c'est l'avatar de la vieille télé, celle des soirées avec papa-maman quand mater de la variété pourrie c'était toujours 1/4 d'heure de gagné sur l'heure d'aller au lit. Pardon de regarder mon nombril, mais un type comme ça pour moi il ne représente plus rien, je n'écoute pas la radio et quand il tombe dans un de mes podcasts, je zappe. Je ne regarde pas la téloche et avec netflix ou youtube, on n'a pas à subir sa face.
Alors oui, lui en particulier il lui reste ce poids qui fait qu'il peut parler à l'oreille de nos dirigeants et contribuer à aller en guerre. Mais j'ai l'espoir peut être naif que lui et sa clique de pantins télé-radio finissent par être rattrapés par le vide et finissent dans l'oubli, à leur place. Et le philosophe à la crinière argentée finira par sombrer avec les siens, dans le cimetière des ringards.
En effet, le texte publlié par "le règle du jeu" atteint des niveaux stratosphériques de bétises et de haine...ça mériterait une tarte !
Il a inspiré l'autre dingo, artisan du" désastre libyen"...Il y a d'ailleurs une similitude entre ces deux personnalités... Bouffis d'orgueil, avec un sens exacerbé de" leur génie"- minuscule pourtant- cherchant sans relâche lumière et cameras, ils nous gavent de paroles inutiles aussi vaines que leurs actions passées.
Un texte qui rappelle le moteur ultime du béachélisme : la réduction en dernier ressort de toute contestation à l'antisémitisme.

C'est je crois l'immense faiblesse du mari de la lascive Arielle*.


Il a quelques zélé(e)s émules sur ce site.


* C'est elle qui va redonner à son col de chemise une blacheur immaculée.
Pour "marquer" l'esprit du brillant exégète de Botul, ne serait-il pas nécessaire de remplacer la tarte à la crème par une enclume ? Peut-être , certains se posent la question ?
Monsieur,

Vous jouez petit bras.
Deux enclumes, sinon rien. Ca fait presse-livres.
Bien que ces émules soient zélé(e)s, leurs idées ne volent pas haut.
Vous avez changé de pseudo ou c'est moi qui voit trouble ?
Pour ma part, je l'ai toujours lu sous ce pseudo-là :)
FDC a raison, mais il est vrai que mon activité n'est pas des plus régulières.
Ce qui est quand même mieux pour la tenue de ces forums, je l'avoue.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.