155
Commentaires

BFM et la police : une journée en fourragère

Commentaires préférés des abonnés

Dans les mois précédant  le 14 juillet 1789, les membres des Etats généraux avaient ils conscience de participer à un épisode historique qui allait bouleverser la France et bien au delà ?

Avons-nous conscience de vivre l'aboutissement d'un proces(...)

DS : "Un contentieux personnel ? Peut-être. Sans doute. L'animal est rancunier, on le sait. Et alors ? Si le vécu personnel d'un responsable politique contribue à l'aider à métaboliser une situation historique, alors vive le vécu !"


La position de la (...)

L'indice d'un effondrement général ?  


j'ai bien peur que oui !


au delà des petites et mesquines magouilles électoralistes et le manque de hauteur de vue historique que seul Mélenchon semble avoir...


triste époque, présente et à venir...

(...)

Derniers commentaires

Je trouve que c'est un peu trop facile de taper sur les policiers : Dard-Câlin flatte la croupe des éléments extrémistes qui commencent alors à se toucher la nouille. Mais comme à l'Hôpital, et comme à l'Éducation Nationale, les fonctionnaires de la Police manquent de moyens et de reconnaissance.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Vous pouvez faire beaucoup plus court et intéressant. A@I cherche à expliquer la connerie quand plusieurs livres le font déjà très bien (Editions des Sciences humaines : La connerie en politique). Dîtes simplement que ce sont des cons - au regard des travaux académiques précités - et évoquez des gens intelligents, pour bien faire contraster l'ineptie des premiers.


Oh lala, chef, même Schneidermann commence à dire du bien de Mélenchon...C'est qu'on est est mal, chef!.

Darmanin, Bardella, Faure et Roussel, pris dans la même rafle ...


Ils avaient vraiment les flics au culs  ...


J'espère qu'on les aura rattrapés et qu'ils iront au gnouf , ensemble . Tous ensemble, tous  ensemble...

Encore une fois, LFI sauve l'honneur de la gauche ! Et en paiera cher le prix, longtemps...


À souligner que Génération·s a eu le courage d'en faire autant !


Et tous mes respects à Elsa Faucillon, jeune députée PC, qui n'a pas mâché ses mots à l'encontre de Roussel. Chapeau bas Madame !

Les policiers n'osent pas l'avouer mais ils tout simplement PEUR. C'est compréhensible. Autrefois lorsqu'ils nous cognaient on n'osait pas  rouspéter et j'ai même entendu dire qu'il y en avaient  qui leurs disaient merci.  Aujourd'hui les gens n'ont plus le respect de l'uniforme et se permettent quelquefois de leur faire des grimaces. Avant de changer la constitution je propose d'essayer ceci: quand ils seront  de patrouille la nuit qu'un enfant les prenne  par la main.

Ravis de lire Daniel Schneiderman sortir du bois et défendre Mélenchon contre cette millionième calomnie. 

Il va falloir que la presse indépendante soit moins timide qu'en 2017 si elle ne veut pas se retrouver dans une situation à la Russe ou à la turque à force de tirer dans le dos de cette proposition alternative à gauche.

Le moins que l'on puisse dire, c'est que la France insoumise n'a pas été défendue contre les nombreuses attaques sournoises dont elle a été victime.


Les enjeux de la prochaine présidentielle est sont encore plus lourd que la précédente peut être qu'une prise de conscience est en train d'émerger ? 



Le 12 juin 60 organisations appellent une marche pour les libertés et contre la montée de l'extrême droite. Roussel, Faure et Jadot refusent de s'y associer. Au moins ils sont cohérents.  

Me pète soudain à la gueule que l'union de la gauche pour les présidentielles bah c'est terminé!!! Un an d'ici là, ça va être long.

Et Faure...bon sang ces socialos, ils m'usent!!! Je te comprends Jean-Luc, je comprends...

Olivier  Faure est un jeunot et il connaît peu l'histoire de ses prédécesseurs.  Mitterrand a été un Garde des Sceaux très répressif  sous la IVème République  ( pas  d'atténuation de peine pour  les condamnés mort  membres du Fln  ou leurs soutiens pendant la guerre  d' Algérie) ,mais en 1981 , son programme  critiquait le caractère répressif du régime gaullo- giscardien . Une fois arrivé au pouvoir , Mitterrand ( et son Garde des Sceaux  Robert Badinter) a tenu ses engagements : abolition de la peine de mort ,mais aussi suppression des tribunaux d'exception , dépénalisation de l'homosexualité.

Saluons aussi ceux  et celles qui sauvent l'honneur . L'autre jour  le débat était de savoir s'il  fallait  incriminer pénalement les parents d'enfants auteurs de délits ou de crimes.Invitée sur BFM  , une avocate spécialiste du droit de l'enfant a rappelé que l'un des principes  essentiel du droit pénal  était  l'individualisation  du  délit ou du crime et a souligné que cela ne renforcerait pas le prestige des parents de les voir arrivés menottés au tribunal. L'interview a été plus ou moins abrégée parceque l'avocate n' approuvait pas les projets répressifs.

La journée d'hier est certainement une date importante, celle où des partis comme le PCF , le PS,  EELV pour des raisons purement électoralistes et pour le coup populistes dans son mauvais sens mais aussi parce que leurs dirigeants sont médiocres sans vision auront défilé avec le préfet Lallemand, Darmanain, l'extrême droite dont Zemmour et De Villiers pour dénoncer le laxisme de la justice. Ils ne peuvent pas dire qu"ils ne savaient pas puisque les tracts des syndicats étaient très clairs quant à leur revendication. 


A ne pas zapper, ce sont les syndicats qui choisissent les mutations et les avancements des policiers, un droit qui risque d'être remis en cause au cours d'une prochaine loi... ou pas.

Demain Darmanin demandera de fournir à chaque policier dix balles et un mars ^_^


J'aime beaucoup la notion de "droit de regard" d'Oliver Faure. Elle devrait être étendue à toute l'administration :


* Droit de regard des enseignants sur les moyens fournis par le ministère;

* Droit de regard des personnels hospitaliers sur le PLFSS proposé par le gouvernement puis son vote par le Parlement;

*Droit de regard de l'inspection du travail sur les décisions de justice;

*Droit de regard de la police et du PNF par les décisions de la haute Cour de justice et des tribunaux en général, allez hop, quelle indignité ^_^

*Droit de regard des militaires sur les pays où on les envoit;

*Droit de regard des agents sur leur rémunération au mérite :)


Et puis un droit de regard des électeurs sur les membres du gouvernement choisis par le président, droit de regard des militants sur les droits de regard proposé par leur chef de parti.


Par contre je refuse catégoriquement tout droit de regard sur les attributions de HLM par Darmanin, beurk.


Elle est super bien partie la prochaine présidentielle.

On n'attend pas de Macron qu'il soit épidémiologiste, sur son temps libre.

Mais on est en droit d' exiger qu'il applique la feuille de route qui est la sienne, selon l'article 5 de la Constitution : veiller au respect de la Constitution ;  assurer, par son arbitrage, le fonctionnement régulier des pouvoirs publics.  

Quand le ministre de l'Intérieur annonce qu'il se joindra à une manif de  policiers opposés à la Justice, où est l'arbitrage du Président de la République ?

Ils nous avaient libéré du joug de l'esclavage parce qu'ils ne voulaient plus payer le foin , aujourd'hui  le joug qu'ils installent sur nos cous , nous ne pourrons plus l'enlever , reconnaissance facile , contrôle des datas , flics en roue libre , nous nous installons dans une société immuable et qui dit société immuable dit société fasciste .Dieu au moins nous avait laissé notre libre arbitre ! Et tout ça parce que quelque part en France une gonzesse s'est faites cramer , quelque part en France un flic s'est fait buter ? Dites monsieur , j'ai des hémorroïdes faut mettre un plâtre hein ? s'il vous plait platrez moi jusqu'au cou ...Putain de débile vous méritez que des coups par la gueule et vous allez les recevoir grâce a Dieu ! J'aimerais être immortel pour tous vous voir crever, l'humanité ne mérite plus de vivre ! Bon je crois qu'il est temps que j'aille faire caca ...

EELV, PS, PCF... la démission est totale. S'ils ne font plus que reprendre ce que racontent les LRLREMRN, à quoi servent-ils donc encore ? Au-delà de l'ignominie de leurs positions, de l'injustice, de l'absence de pensée rationnelle, on s'interroge même sur la stratégie. Croient-ils réellement que valider les positions les plus à droite va leur apporter des électeurs ? Ils sont en train de se mettre eux-mêmes dans les poubelles de l'Histoire, où la SFIO d'avant le congrès de Tours les attend depuis un siècle. La pseudo-gauche d'aujourd'hui se réclame couramment de Clémenceau, en oubliant qu'un de ses surnoms était "le briseur de grève".

SCOOP BFN


Bientôt la peine de mort sera rétablie.


Les exécutions seront diffusées en direct et en exclusivité sur votre chaine BFN à vous.




On a démoli le film de Paul Verhoeven  " Starship Troopers " (1997).


Pourtant, il y décrivait une société totalitaire !!!


Tous ce dont on échange dans ce Forum est dans ce film prémonitoire. 


Déjà, son " RoboCop " (1987) parlait de la police et de sa privatisation ...

DS : "Un contentieux personnel ? Peut-être. Sans doute. L'animal est rancunier, on le sait. Et alors ? Si le vécu personnel d'un responsable politique contribue à l'aider à métaboliser une situation historique, alors vive le vécu !"


La position de la France insoumise a été élaborée par Ugo Bernalicis, qui a beaucoup travaillé sur les questions de police et de justice depuis son élection à l'Assemblée nationale. Et c'est notamment grâce à son réseau personnel qu'il a pu se faire une opinion informée sur cette manifestation (malgré quelques questionnements internes). Mélenchon a suivi. Son vécu a probablement donné de l'épaisseur à sa déclaration. Mais le travail de fond de la France insoumise est de plus en plus un travail d'équipe, et ça, c'est une vraie évolution.

La notion de service public et de démocratie  semble plus marquée chez les gendarmes....


Pourvu que ça " doure " !

"Si le vécu personnel d'un responsable politique contribue à l'aider à métaboliser une situation historique, alors vive le vécu !"

Y'a de ça ,mais aussi le fait qu'il est le dernier homme politique en France ,au sens noble du terme .Le libéralisme a tout détruit parce que c'est son essence meme .C'est ça le fameux  projet!  Et savez vous ,il y a une seule solution pour revenir aux fondamentaux !?C'est surement un cycle normal!

Là j'arrête la lecture (et je reviendrais au papier de Daniel Schneidermann) mais trop, c'est trop :

quand un dénommé Faure du PS fait plus fort que Darmanin (et fait violence à la propagande de Darmanin pourtant habitué de ce mode d'action dans d'autre domaine), je n'en peux plus, il faut que je m'aère les branchies car je coule à pic

C'est quoi un socialiste qui dit que la Police a droit de regard sur la Justice comme si déjà elle n'en avait pas assez de droit d'ingérence !!!


Que chacun revienne à sa place : que la Police s'occupe d'ordre public en étant exemplaire, que la Justice fasse son travail sans être importunée par les manoeuvres politiques et conformément aux lois, que le PS émette des idées qui soient en accord avec son programme histoirique


Trop c'est trop, je renie mes votes passés pour le PS, après avoir renié ceux pour le Labour (parti travailliste Anglais)

Merci pour la chronique


un participant confie son impatience que "les digues cèdent" (écouter la déclaration intégrale, elle est plus prudente) ? 


La vidéo est ici

Celui qui parle n'est pas un simple participant, c'est un responsable syndical.

La déclaration intégrale n'est pas du tout  plus prudente, puisqu'à la fin il demande rien moins qu'un pudique "toilettage" de la constitution pour que les peines planchers soient possible. Sidérant. 



Après l'assassinat de Chahinez Boutaa  une tribune signée par 2 magistrats, un médecin légiste et un avocat pose cette question :


"le lien police-justice-médecine a-t-il été défaillant ?" 


cette tribune a été publiée dans Le Monde .



Les pouvoirs sont séparés, mais il y a peut-être une réflexion à mener sur  la façon dont leurs services pourraient travailler ensemble...





Le participant qui souhaite que les digues cèdent est François Bersani , secrétaire départemental SGP Police, qui déclare sur C News :

"Nul doute que si cette mobilisation s’avère très efficace aujourd’hui, les digues cèderont, c’est-à-dire les contraintes de la constitution, de la loi". 

La loi qu'il est chargé de faire appliquer.

je repense régulièrement ces jours-ci à cette expression "d'atmosphère fascisante" qui règne dans le pays, selon les mots d'Emmanuelle Walter dans votre club de la presse...

et hier, cet évènement qui fait effectivement froid dans le dos...


capitalo-fascisme, es-tu là ??

Je pense que comme pour les tribunes militaires, Mélenchon force le trait à des fins politiques et je suis triste de voir là encore DS approuver le fond. JLM utilise le même artifice que les médias en généralisant à tous la position d'une minorité.

Déjà car Alliance ce n'est pas toute la police ni tous les manifestants. Ensuite car on voit le même genre d'excès dans les manifs "normales" avec des effigies décapitées et autre et je ne suis pas d'accord pour prendre ces excès au 1er degré dans un cas, donc je ne les prends pas au 1er degré dans l'autre cas. 


On peut désapprouver l'excès sans avoir besoin d'aller jusqu'à parler de factieux, là encore reprenant la même rhétorique que LREM vis à vis des GJ. Terme qui ne sert qu'à galvaniser sa base et à creuser le fossé entre les différentes parties du pays.
Ca contribue plus à l'escalade des tensions qu'au retour à la raison. Mais il s'en fiche car pour lui la fin justifie les moyens. Moi en tant que citoyen je m'inquiète du monde qu'ils sont en train de nous livrer à force d'être dans la surenchère d'un côté comme de l'autre.


Cela mis à part il a eu raison de ne pas participer puisque ce n'était pas un hommage mais une manifestation revendicative.

Dans son discours Jean-Luc Mélenchon affirme que ces syndicats ne représentent pas toute la police!! En sont-ils moins dangereux pour autant? Je ne vois pas la surenchère dans le fait de demander le respect de la séparation des pouvoirs et de la constitution...

Ce n'est pas parce que LREM a utilisé le mot "factieux" de manière abusive que l'on ne doit pas l'utiliser quand c'est le sens exacte correspondent à la situation. Dans les deux cas Mélenchon a donné le contenus exacte a la situation, là, c'est vous qui euphémisez.

Ah bon, êtes-vous sûre ?


Je me posais des questions ; voilà que vous y avez répondu fort copieusement.


Non merci.

Je crois Neity que vous faites un mauvais procès à Mélenchon tout comme cette nouvelle égérie de ma haine personnelle, Amandine Atalaya. Mais vous le faites en toute bonne foi je crois à l'inverse de cette Amandine Atalaya car dans sa conférence Mélenchon se réfère aux exactions politiques qui ont conduit la Justice contre son parti (contrairement à ce que dit Amandine Atalaya... "Mélenchon a oublié... etc")

la perversion du liberalisme , c'est qu'il a des chefs ...

Si on veut se rassurer sur la situation, alors on peut vous suivre.

Mais si on veut observer, on  voit que nous sommes sous la coupe d'un président élu par une minorité de citoyens, que la richesse est confisquée par une minorité de possédants, que les médias sont avilis par la même minorité de possédants .

Le rapport de forces n'est pas bâti sur le nombre , c'est même pour ça qu'on avait besoin de lois, lois qui sont détruites  avec acharnement.

67% des policiers actifs ont affirmé avoir voté FN à la dernière présidentielle, autant qu’aux régionales deux ans plus tôt.

 personne ne force le trait ici encore moins Mélenchon. Nous avons des forces de l'ordre à la dérive dans leur grande majorité  qui n'ont de républicaine plus que le nom. Il serait temps que les  personnels de police et gendarmerie qui  ne se reconnaissent pas dans cette fuite en avant de leur corporations se manifestent à leur tour .

Il serait temps que les  personnels de police et gendarmerie qui  ne se reconnaissent pas dans cette fuite en avant de leur corporations se manifestent à leur tour .


Le problème, c'est que ceux qui le font à visage découvert (Noam Anouar, Alexandre Langlois, etc.), surtout quand ce sont des syndicalistes, finissent par être ostracisés, mis au placard, voire carrément virés par l’institution.

On ne combat pas une mafia ainsi. Il faut la justice avec soi, et celle-ci est bien impuissante aujourd'hui. Impuissance patiemment et volontairement construite depuis des décennies...

La faiblesse de votre commentaire réside dans le fait que vous mettez au même niveau la rhétorique du parti au pouvoir (avec tout ce qui va avec comme symbolique et violence) vis à vis de certains citoyens mécontents et la rhétorique d'un dirigeant politique vis à vis d'un corps armé...

Par ailleurs, que reprochez vous à Mélenchon? Le fait qu'il ne se taise pas et qu'il se batte pour un avenir meilleur pour la majorité? peut être souhaiteriez vous voter pour Faure ou Jadot présents à cette ineptie de parade policière?


Votre commentaire est celui d'un ou d'une socialiste zombie qui par pure phobie personnelle (concentrée sur la personne de JLM) ne veut pas se rendre à l'évidence, La gauche en France aujourd’hui, c'est Mélenchon !!! aimez le ou détéstez le, j'en ai que faire car quand je lis le programme de LFI, c'est le plus abouti !

C'est  bien tout le problème, comment l'expliquer aux potes qui n'ont d'autre réponse que "on l'aime pas" et fermez le ban. D'entrée on se fait ramasser, traiter de conne, naïve, fana ou que sais-je encore, c'est désespérant, sujet interdit sous peine d'engueulade immédiate, pas moyen de leur causer programme...

C'est désespérant la présidentielle en France, les gens votent pour un bonhomme pas pour un programme, il faut virer ce régime présidentiel de la Ve, mais comment changer les mentalités alors que tout est fait pour te vendre un bonhomme (je vous la fais pas inclusive, la seule femme acceptée serait la Peine) ? 

Je n'ai pas de problème avec JLM, j'ai des problèmes avec ses propos. 


Je ne suis ni zombie ni socialiste.

De mon côté je comprend bien que ce sont les propos que vous trouvez exagéré, et je maintient, vous jugez la situation d'une manière beaucoup trop naïve, vous vous faite avoir par le côté anesthésiant de la pente glissante de longue durée que l'on vie. On peu en débattre, mais on est nombreux à penser que le propos que vous trouvez "abusifs" sont très exactements mesurées.

Si c'est la meme pente que pour le ruissellement ca fait un moment que je la cherche.


Ugo Bernalicis theorise dans sa reponse aux questions que peu importe pour quelles raisons vous allez a cette manifestation, vous serez assimile comme soutient aux propos les plus extremes prononces car ce seront eux qui seront repris par les medias.

Ou alors on peut dire que les seuls qui cherchent a assimiler Jadot ou Faure (par exemple) aux propos d'alliance&co sont sont justement ceux qui ont refuse d'aller a la manif.

Au meme titre que certains ont cherche a assimiler melenchon a l'islamisme apres sa marche contre l'islamophobie contenant pas mal de soutient douteux.


Oui le terme factieux est exagere mais il est deliberement choisit pour choquer.

En refusant d'aller a la manifestation ils se donnent une visibilite bien plus grande d'autant plus que les syndicats policiers avaient prevus qu'ils ne donneraient pas la parole aux politiques. Plus le point bonus de resistant.

En utilisant factieux ils s'assurent surtout d'etre repris par la presse et se presentent comme la seule force qui s'oppose au "consensus" de l'etat policier.


Situation compliquee qui est instrumentalisee de part et d'autre et au final je ne sais pas quel est le bon choix.

Resultat sur le moyen terme incertain.

Et oui, c'est sûr que devoir choisir entre le fascisme et la résistance est un choix cornélien pour certains ! Dilemme, dilemme...

Toujours le mot pour rire Nick.

J'ai infiniment plus de respect pour ceux qui comme lui ne cherchent pas à masquer leurs accointances fascistes derrière des propos creux et faussement équilibrés...   ;-)

Je ne suis point surpris.

L'extremisme sinon rien.

" Si c'est la meme pente que pour le ruissellement ca fait un moment que je la cherche. "
Vous pensez qu'on peu assimiler le fait que les idées et positions d'extrème droite se banalisent au fur et à mesure pour tout le monde, nous, leurs opposants, compris, au délire du ruisseleement? Vous pensez que quelque soit l'exposition à des idées ont est toujours aussi choqué et réactif?

" Ou alors on peut dire que les seuls qui cherchent a assimiler Jadot ou Faure (par exemple) aux propos d'alliance&co sont sont justement ceux qui ont refuse d'aller a la manif. "
Donc l'idée de Roussel d'alonger les peines de prisons ou la remarque de Faure, on ne doit pas les en rendre comptable? Parce que c'est leurs déclarations, personne ne les a forcé à les dire.

" Au meme titre que certains ont cherche a assimiler melenchon a l'islamisme apres sa marche contre l'islamophobie contenant pas mal de soutient douteux. "
Il y a une différence fondamentale, le contenu de l'appel à manifester. Il était globalement neutre pour la manif contre l'islamophobie, mais il était déjà très clairement hors limite ici.

" Oui le terme factieux est exagere mais il est deliberement choisit pour choquer. "
J'admet que je ne comprend pas comment on peu trouver qu'il est exagéré, mais bon... Et si ils pensaient, comme nous, leurs élécteurs, que je terme est totalement justifié? Si ce n'était pas, ici un calcul politicien cynique?

Quelle banalisation des idees d'extreme droite, quelle pente douce  ?

-Quand Chirac parle du bruit et de l'odeur ?

-QUand Sarkozy parlait de nettoayer au karsher ?

-Quand Lepen pere malgre ces nombreux phrases scandaleuse passait devant Jospin ?


C'est une fausse analyse que vous faites, la plupart des idees conservatrices d'extreme droite d'il y a 60-50-40-30-20-10 ans sont a l'inverse entrain de disparaitre.

Le fait est que le RN est entrain depuis une bonne dizaine d'annee de se normaliser le plus possible. Il a viré ces partenaires douteux, lissé sont discours, changé ses positions economiques, etc.....

Est ce que ca reste toujours un parti d'extreme droite j'en sait rien mais en tout cas son discours est bien plus tolerable que celui de Lepen pere.

Il y a une banalisation des idees du RN car ces propos sont de plus en plus acceptable. Ce n'est pas parceque la France se transforme progressivement en un repaire de fasciste.


Les rendre comptable ?

Ca veut dire quoi ca ? ca veut dire que ca y est ce sont des fascistes ou au mieux juste des infectes. Ces deux politiques payent leur non preparation aux thematiques de la securite de la gauche en general plutot que le fantasme de l'extreme droitisation ambiante.

Mais continuez comme le Nick du dessus, soit vous etes des fachos soit vous etes de la vrai gauche.


Il y a une différence fondamentale, le contenu de l'appel à manifester. Il était globalement neutre pour la manif contre l'islamophobie, mais il était déjà très clairement hors limite ici.

On peut prendre mot pour mot un texte ou alors on peut le metaboliser et le voir comme un appel a l'aide d'une profession qui baigne dans la violence et qui est desespere sur coment s'en sortir. Je ne cherche pas a accuser melenchon de ne pas y etre alle, ca decision est parfaitement comprehensible. Par contre j'accuse tous ceux qui font un faux proces a ceux qui sont alle avec les policiers.


La peur permet d'exciter les foules de droite mais également de gauche. 

Depuis la défaite de Melenchon en 2017 et la perte de vitesse de LFI il y a tout un mouvement qui joue a se faire peur en ne lésinant pas sur les superlatifs a employer et a grand renfort de comparaisons historiques. Autant le terme factieux n'etait pas un probleme en reponse a la tribune militaire car elle ne représentait personne, autant la manifestation policière était a l'appel de tous les syndicats policiers.

Le sujet dont on parle ici, c'est l'autorité de l'Etat, le contrôle des foctionnaires par les citoyens, la démocratie, la séparation des pouvoirs et en particulier l'indépendance et la transparence de la justice, et sur ça, je suis désolé, il y a une indéniable pente.

Il y a une banalisation des idees du RN car ces propos sont de plus en plus acceptable. Ce n'est pas parceque la France se transforme progressivement en un repaire de fasciste. 
Quand des idées sont de plus en plus acceptable, c'est que l'idéologie qui les contients progresse, je ne vois pas bien où vous en venez avec cet enhaînement de phrase.

Ca veut dire quoi ca ? ca veut dire que ca y est ce sont des fascistes ou au mieux juste des infectes. Ces deux politiques payent leur non preparation aux thematiques de la securite de la gauche en general plutot que le fantasme de l'extreme droitisation ambiante. 
Non, il y a le même niveau de préparation à gauche qu'ailleur et chaque parti qui travail a ses spécialistes sécuritées, dériver vers une direction est un choix. Sinon, on ne peu pas critiquer cette dérive sans accuser tous le monde d'être facho? D'ailleurs, cette accusation d'être des fachos, elle est dans mon texte ou dans celui de Bernalicis? Non, l'accusation est d'allimenter le moulin de l'extrème droite, pas d'en faire partie. Vous parlez des militants? Et bien ils y en a qui vont trop loin, mais exactement comme vous quand vous à d'autres occasions.

On peut prendre mot pour mot un texte ou alors on peut le metaboliser et le voir comme un appel a l'aide d'une profession qui baigne dans la violence et qui est desespere sur coment s'en sortir.
Quand on sait ce que sont vraiment ces syndicat, par exemple à travers le rapport qu'ils ont et ont eu avec le syndicat Vigi-Police, que ce sont des machine à organiser les promotions, alors non, on doit bien lire leurs revendications en fonction de ça, de leurs choix de mettres certains problèmes en avant et de ne jamais évoquer certains autres

Depuis la défaite de Melenchon en 2017 et la perte de vitesse de LFI
En fait, l'anayse assez pertinente de Stephano Palombarini pointe le fait que la FI a un étiage de 12-13 pourcent depuis le mileux des années 2010, l'élection présidencielle marque surtous un vote utile du reste de la gauche et l'élection européenne un désinteret de cet électorat pour cette élection. Donc on ne peu pas vraiment parler de perte de vitesse de la FI.

il y a tout un mouvement qui joue a se faire peur en ne lésinant pas sur les superlatifs a employer et a grand renfort de comparaisons historiques. 
C'est en partie vrais, mais votre réaction fait partie de son pendant qui se gourre tout autant, le sophisme du juste milieu.

de tous les syndicats policiers 
Non, VIGI n'y était pas. Les syndicats "représentatifs" y était, et on sait depuis longtemps que dans la police cela veux dire ceux qui sont en position d'organiser l'avancement des carrières.

Le sujet dont on parle ici, c'est l'autorité de l'Etat, le contrôle des fonctionnaires par les citoyens, la démocratie, la séparation des pouvoirs et en particulier l'indépendance et la transparence de la justice, et sur ça, je suis désolé, il y a une indéniable pente. 

Les situations technologiques sont completement differentes. Comment vouliez vous filmer des policier dans les annees 90 ? Ce sont ces nouvelles technologies qui crees de nouveaux challenges en plus de faciliter des revendications. 

On peut parler tres longtemps de tout ca et citer plein d'exemples mais je ne pense pas qu'il y ait une pente douce a sens unique venant de l'etat policier que beaucoup ecrivent ici.


Quand des idées sont de plus en plus acceptable, c'est que l'idéologie qui les contients progresse, je ne vois pas bien où vous en venez avec cet enhaînement de phrase.

Je me doutais bien que ca ne serait pas clair.

Les idees du FN sont acceptables car leurs idees ont changes. Il ne tiennent plus les meme propos que Lepen pere ni ne proposent plus les memes solutions extremistes. Et je suis tres tres loin de voir leurs methodes comme des solutions acceptable.


L'ordre et la securite n'ont jamais ete l'un des themes de campagne de la gauche, il a meme toujours ete globalement taboo. Les flics votent tres largement FN il y a bien une raison. Comme le dit le Nick du dessus, en se presentant comme resistant ils s'opposent aux... F.


Qu'il y ait des problemes d'organisation syndical de la police peut etre et pour tout dire la n'est pas la question. Meme si merci de m'apprendre que les syndicats policiers etaient aussi important que ca pour les promotions.

Ca change rien dans le fait qu'il y a un vrai malaise policier. Mais encore une fois je ne critique pas les gens qui ne s'y sont pas rendus.


En fait, l'anayse assez pertinente de Stephano Palombarini pointe le fait que la FI a un étiage de 12-13 pourcent depuis le mileux des années 2010, l'élection présidencielle marque surtous un vote utile du reste de la gauche et l'élection européenne un désinteret de cet électorat pour cette élection. Donc on ne peu pas vraiment parler de perte de vitesse de la FI.

Oui je suis d'accord avec cette analyse,  peut etre etre plus proche des 10 % mais peu importe. Perte de vitesse dans le sens on passe de 19 % a l'election presidentielle a 6 %, ca ete une douche froide pour certains.


C'est en partie vrais, mais votre réaction fait partie de son pendant qui se gourre tout autant, le sophisme du juste milieu.

C'est tout a fait possible, simplement je ne vois pas de situations ou de propos qui tendent vers des situations pires que l'ere sarkozy. Le cas du Covid est une exception et on verra si la strategie du choc se revele juste.

On peut parler tres longtemps de tout ca et citer plein d'exemples mais je ne pense pas qu'il y ait une pente douce a sens unique venant de l'etat policier que beaucoup ecrivent ici. 
C'est tout à fait vrais que ce genre d'échange ne nous permetra pas de faire un balayage de la question, mais l'évolution depuis 2015 et l'état d'urgence me fait penser que la pente actuelle dépasse de loin le covid, et on peu y rajouter beaucoup de choses qui ont peu fait réagir, comme la réforme pénale. Mais j'espère avoir tord.

SUr ce bon Week-end

"Oui le terme factieux est exagere"


Le terme peut choquer parce qu'il est vieillot, qu'il fait référence à une époque qu'on croyait révolue, mais il n'est en aucun cas exagéré: deux tribunes qui appellent, de façon à peine édulcorée, à un coup d'état militaire et/ou policier, une manif qui réclame un contrôle de la justice par la police et reçoit l'appui de politiciens de tous bords... on est mal, là, non? 


LFI (et Génération-s?) qui sauvent l'honneur ainsi que probablement quelques transfuges des partis qui se sont ainsi compromis... ça fait quand même pas beaucoup...


Et plein de citoyens raisonnables qui tempèrent, qui renvoient dos à dos les "factieux" et les "résistants"... on est vraiment mal, là.

Deja comme dit au dessus, je distingue la tribune de quelques "militaires' de la tres large manif policiere.


Ensuite, vous faites exactement ce que je denonce et prouvez ainsi mon point.

Factieux, compromission, comme si stigmatiser des professions et des individus avez permis de faire evoluer des mentalites et pas au contraire faire de la reactance ?


Je refuse de parler de factieux ou de resistant. Je n'oppose pas ceux qui sont alle a la manif pour des raisons qui leur sont propre et ceux qui ont refuse d'y aller. Policier comme agriculteur sont des metiers essentiels qui traversent une crise profonde. Melenchon fait du Melenchon, une tres bonne analyse et tout un tas de solution concretes mais il rajoute un mot une phrase de trop qui va uniquement plaire a ses militants et decourager tous les autres.


Le reste n'est que du biais de confirmation.

"Je n'oppose pas ceux qui sont alle a la manif pour des raisons qui leur sont propre et ceux qui ont refuse d'y aller."


Ça, c'est valable pour les policiers de base. En aucun cas pour les personnalités politiques. Tous ceux qui ont participé à ça, selon moi, sont définitivement fichés K. Comme l' été en son temps un Manuel Valls, ou un François Hollande quand il a téléphoné à une adolescente pour lui proposer de se désolidariser de ses parents pour avoir le droit de revenir en France après l'expulsion de sa famille.


Il y a des taches qui sont indélébiles. 

Je comprends que pour certains c'est très difficile de dire que Mélenchon a fait quelque chose de bien. Faites un effort! Daniel y est bien arrivé, lui.

"Déjà car Alliance ce n'est pas toute la police ni tous les manifestants"


Tiens, vous voilà d'accord avec lui, car il le dit avec force et le développe très bien en enchaînant sur les conditions de travail des policiers. Je suis sûre que pas mal de policiers, s'ils ont écouté, sont en accord avec ce qu'il dit sur le délabrement de la police et particulièrement sur les suicides, 4 fois plus nombreux que les morts en mission, mais dont Alliance se garde bien de parler. 


Deux tribunes qui ressemblent fort à un appel au coup d'État, une manif où la police demande à contrôler la justice, un ministre de l'intérieur qui s'engage à leurs côtés, des politiciens "de gauche" qui leur donnent raison... on est où, là? 


Vous n'avez, semble-t-il, retenu que le mot "factieux" probablement issu d'un morceau choisi car vous n'avez manifestement pas écouté la conférence de presse en entier. Vous devriez. Même en n'ayant aucune sympathie pour Mélenchon, on est obligé de convenir qu'il cible très juste, et de façon très "raisonnable" quoique passionnée (on ne refait pas le bonhomme).

Je n'ai pas retenu que ça, mais ça n'enlève rien au fait que c'est un propos excessif qui est contre-productif et ne fait que contribuer à alimenter les tensions dans le pays en désignant des gentils et des méchants. Alliance alimente Mélenchon et Mélenchon alimente Alliance, chacun renforçant l'autre sur ses positions.


Donc non je ne suis obligé de rien et certainement pas de trouver ses propos raisonnables.

"Alliance alimente Mélenchon et Mélenchon alimente Alliance, chacun renforçant l'autre sur ses positions."


C'est Mélenchon qui alimente Alliance? J'aurais plutôt nommé Darmanin, et quelques autres... Le bon vieux poncif des "extrêmes qui se rejoignent" a encore frappé!

L'un n'empêche pas l'autre, tous participent à cette escalade. Les propos de Darmanin et Alliance passeraient beaucoup moins facilement s'il n'y avait pas un épouvantail en face. Et inversement les propos de Mélenchon toucheraient moins de gens s'il n'y avait pas les épouvantails de l'autre côté. C'est un jeu où politiquement ils y gagnent tous et où nous, au milieu, on y perd beaucoup.

Sauf que non, beaucoup tenait, à situation égale, les mêmes positions que Mélenchon il y a quelques années, et ça n'était pas perçu comme une attitude "d'épouventail". C'est plus vous qui avez évolué pour vous ressentir "au milieu", c'est si il tenait une position qui vous conviendrait mieux que l'on y perdrait beaucoup.

Eh oui, quand ça tire très fort à l'extrême droite, on peut se retrouver à droite en se croyant au milieu.

"c'est un propos excessif qui est contre-productif"


Cette remarque de Mélenchon à propos du mot "factieux" éclaire le propos: certains "éléments de langage" seraient-ils en train de circuler?  


"Et on a même vu l’incroyable : des gens se solidariser de la réaction des Insoumis et même citant mon nom pour faire autre chose que pour me flétrir.

Naturellement ceci a ses limites. Comme d’habitude il y avait, bien-sûr, « un mot de trop » pour la bonne conscience dominante. Le mot « factieux » que j’ai employé serait celui-là."

L'éminent " patron " du PS ( qui fait très " faure " )  veut un droit de regard des policiers sur les décisions de justice : pas la peine de se fatiguer , ils pourront bientôt les  reluquer sur CNEWS ou BFM.


Finalement, pourquoi pas une grande réforme de la Justice qui deviendrait une Division du Ministère de l'Intérieur.


Ca pourrait faire des économies. 


Plus fort, encore, les policiers pourraient fixer la peine en garde à vue.

Et on voit très clairement maintenant où iront les soutiens de la gôooche dans le cas d'un duel  Mélenchon/Le pen parce que pour tous ceux là, le chaos c'est la FI...... j'ai des sueurs froides.

Dans les mois précédant  le 14 juillet 1789, les membres des Etats généraux avaient ils conscience de participer à un épisode historique qui allait bouleverser la France et bien au delà ?

Avons-nous conscience de vivre l'aboutissement d'un processus qui dépossède le peuple de toute souveraineté et permet à la police d'exprimer ses penchants factieux et à l'armée sa propension putschiste ?

Avons nous conscience que quoiqu'il arrive le prochain Président sera ce néo-libéral qui n'aura de cesse de contraindre plus encore le peuple au profit de ces quelques-uns qui ont tout, et notamment les média, mais qui veulent plus ?

Bref, avons nous conscience d'aller à grands pas et à marche forcée vers une société fasciste ?


Faure , Hidalgo, Roussel, Jadot .Tous à la manif de la police : enfin "l'union de la gauche "!


L'indice d'un effondrement général ?  


j'ai bien peur que oui !


au delà des petites et mesquines magouilles électoralistes et le manque de hauteur de vue historique que seul Mélenchon semble avoir...


triste époque, présente et à venir...

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.