144
Commentaires

Betancourt : bronca dans les forums

Derniers commentaires

Ce qui est étonnant dans toute cette histoire, c'est la focalisation extrême sur l'otage Betancourt alors qu'ils en existe 3000 autres. De même il me semblent que 3 autres otages américains ont été libéré avec elle dans le lot, et à ce que je sache la plupart des gens ne savent ni leur nom ni leur prénom et ont été encore moins désigné comme citoyen d'honneur dans nos villes. Alors il est évident que dans ces conditions, il est difficile de ne pas hurler à la tentative de récupération politique ou de manipulation de l'opinion publique via le sentimentalisme. On nous avait dit qu'elle était au bord de la mort, extrêmement amoindrie etc... et on a découvert une personne qui était loin d'avoir perdu complètement ses moyens et dès sa libération capable de faire un "WORLD TOUR" ou d'enchaîner une campagne de presse digne d'un candidat à la présidentielle ! Concernant sa famille, je trouve qu'on a également beaucoup entendu son EX-mari alors que son mari actuel nada! A croire que son ex-mari tient beaucoup plus à elle que son mari d'aujourd'hui.

Bref que l'on puisse s'émouvoir de la libération d'une otage est compréhensible, mais dans ce cas faisons en autant pour les 2996 autres encore prisonnier dans la jungle ! Le phénomène Betancourt, ou la Bétancourtmania me paraît en effet bien étrange (ou naïf?) et surtout bel et bien instrumentalisé. Je me demande également si l'intéressée elle même en est bien consciente ou est elle totalement dépassée par ces évènements? Sans quoi il ne lui resterais plus qu'à aller poser dans les bras de Mc Cain ou Obama histoire d'aller booster la campagne US.
J'ai vu dans Match et dans plusieurs reportages TV repris sur Internet une Ingrid Bétancourt portant une montre bracelet à Quartz.

Je n'en connais pas de modèle pourvus d'une pile possédant six ans d'autonomie;

Sachant que changer de pile requiert parfois quelques jours de recherche à Paris, je serais curieux de connaître l'adresse du magasin dans la jungle colombienne;

Enfin, je me demande comment une prisonnière arrive à garder sa montre pendant six ans, sans se la faire voler par des soudards portant kalachnikoff...

Bref, je ne comprends pas. Quelqu'un pourrait m'expliquer ???
Et là je suis content de ne pas regarder la télé car j'ai pas eu le droit a ce ras de bol d'ingrid , comme quoi ne pas regarder la télé peut changer la vision sur certaines choses ( et j'ai pas lu les 6 pages de libé non plus ) ...
le ingrid betancourt tour continue elle passe a Rennes le 22
Ingrid Betancourt détenue par les FARC pendant 7 ans _____ 8702 personnes mortes de faim ce matin à l'heure où j'écris ce message.

Dans un débat, le thème de la faim a un petit côté neuneu j'en conviens. Je ne sais pas pourquoi ? C'est trop énorme ? ça fait boyscoot ?
On ne peut pas comparer ces deux info ?

Et bien je me lance quand même et vous m'expliquerez après :

Chaque fois que j'entends des gens s'indigner parce qu'un Européen est en prison à l'étranger, un notable a été enlévé,
un people a des problèmes de santé etc. Je ne peux pas m'empêcher de me demander ce qui justifie cette inégalité dans
le traitement de l'information pas les média et par nos petites individualités occidentales.

Il est vrai que si les 8702 morts de faims de ce matin devaient être traitées comme la libération d'Ingrid Betancourt, ça ferait pas mal
d'édition spéciales du JT !

Voilà j'ai dit ce que j'avais à dire

8804 morts de faim ce matin à la fin de mon message.
Une vie, une famille, une naissance, une histoire, une pensée, une mémoire....
Ingrid Bétancourt a été libérée, tant mieux pour elle. Mais quelle overdose que la médiatisation de sa libération !

Marre des bonnes joues de la madone (si elle était malade, elle a drôlement bien été soignée par ses ignobles ravisseurs). Marre des prières et de l'allusion incessante à la religion. Marre des embrassades. Marre de l'étalement de la petite famille. Marre de cette intonation de voix BCBG « Auteuil-Neuilly-Passy ». Marre des interviews. Marre de ces silences accompagnant des réponses convenues dignes du plus affûté des politiciens...

Quel lobby incarne-t-elle pour avoir occupé une telle place dans les médias ? Que symbolise, que cache cette médiatisation ?

Le plus INTOLERABLE est que, insidieusement et suite à l'orientation des commentaires des grands médias, le régime colombien se trouve grandi par cette opération et que sa vraie nature en est occultée. Belle transposition de la dichotomie bushiste simpliste entre les forces du Bien et celles du Mal.

Il n'en reste pas moins que la direction politique de la Colombie est un ignoble régime, violent, corrompu, lié au narco-trafic, hyper-répressif envers les faibles et les opposants à la riche oligarchie conservatrice au pouvoir, militairement puissant, tête-de-pont du grand frère étasunien, allié aux intérêts de quelques puissantes multinationales toujours avides de profits, etc.

Alors, remisons « l'émotion » au placard et replaçons l'évènement dans le contexte politique, historique, social de la Colombie. Deux sites pour s'informer autrement et se laver de la compassion dégoulinante:

http://www.amnesty.org/en/library/asset/AMR23/051/2004/fr/dom-AMR230512004fr.html (Rapport d'Amnesty International)

http://www.legrandsoir.info/spip.php?article6892 (Un peu d'impertinence ne fait pas de mal !)
De la Pietà à Sainte-Ingrid qui valait 20 millions de $, le tout sanctifié dans un concert de bons sentiments matraqués 24/24 H en live sans aucune pudeur.
Plus dure sera la chute lorsque Sainte-Ingrid ressuscitée, redescendra sur terre et s'appropriera de nouveau son corps et son image.
Pathétique. Pitoyable. Répugnant.
Obscène.

Mais Sainte-Ingrid, Madone aux pouvoirs thaumaturgiques restaurateurs de cote de popularité politique, par un simple baiser... tu accompliras des miracles sur le Sacré de la fonction présidentielle, déjà bien écornée depuis un an.
"Que Madame Betancourt ait l'amabilité de rejoindre son pays ..."C'est un argument digne du FN ! Elle est franco-colombienne, ses enfants sont français...Je trouve que cette femme a une aura particulière, elle me parait exceptionnelle...Est-il donc impossible de se réjouir de sa libération (et c'est normal qu'on en parle, tout comme on avait parlé de la libération de Florence Aubenas - et à l'époque peu de gens se souciaient du sort d'Ingrid Betancourt) ET à la fois de déplorer la récupération qu'en fait Sarkozy ( il sait bien qu'il tirera des bénéfices de cette libération même s'il n'y est pour rien)?
Mme Betancourt certes a peut-être subit un traitement ignoble mais ON OUBLIE un peu trop que des otages sont actuellement entre les mains des FARC et que c'est EUX qui vont probablement "payer" la "libération" de Mme Betancourt. Maintenant, il est temps que les médias reviennent à des sujets concernant les français, maintenant, il est temps de laisser cette femme colombienne et non pas française suivre sa destinée toute trouvée. ELLE SERA LA PROCHAINE PRESIDENTE DE LA COLOMBIE!!!!! tout cette "affaire" médiatique n'a qu'un seul but, la faire élire par le peuple colombien mais est-il, comme nous le sommes, submergé par les annonces, plus ou moins rocambolesques, de sa libération!!!
Marie-Françoise du Finistère
Avec les nombreuses références de Mme Bétancourt à la religion catholique dans ses diverses déclarations, et comme @SI l'indique, avec la réaction trés catho de certains internautes, j'ai relu avec beaucoup d'intérêt la chronique d'Alain Korkos sur la MATER DOLOROSA.

Et ben voilà t'y pas que la Vierge Marie est ressuscitée.

Compte tenu de ce que Sa Majesté Nikölaas Särkozy, grand empereur [s]de France[/s] d'Europe, soleil du XXIème siècle (et au-delaaââa !!!) veut faire de la laïcité française, je ne trouve pas étrange du tout d'assister à la sur-médiatisation de ce symbole de résurrection miraculeuse, imputable bien sûr au succés des prières persévérantes de nous tous et toutes (mais si mais si).

Diantre, voilà donc que je commence à m'habituer à ne plus vivre dans un pays laïc...

A quand l'hostie et la prière obligatoire dans les écoles ?
Uribe est grand.

Uribe est beau.

Uribe est sexy.

Uribe nous a rendu celle dont "la liberté est notre liberté" (Bertrand Delanoë dixit).

PS : hors cela, quand Sarko évoque les misérables qui souffrent, enfermés, partout dans le monde, aux côtés de qui la France se trouve, pense-t-il aux retenus de Vincennes ?
C'est même con.
S'attaquer sur le physique d'ingrid betancourt, je trouve pas ca top ... ses joues tout lemonde a remarqué ... avez vous vu ses bras? ... A mon avis partir d'une critique avec un a priori de visuel physique n'est pas la bonne méthode ... à 100 % a coté de la plaque. Car c'est exactement comme si on disait qu'on ne croit pas une seconde qu'elle est resté 6 ans dans la jungle. Ce qui ont regardé les jours suivant l'ont trouvé plutot dégonflée des joues justement les jours suivant . je suis pas médecin mais avant de lancer quelques phrases de ce type , on devrait reflechir. perso je pense qu'elle a du avoir un petit traitement médical des sa liberation mais bon j'en sais foutre rien et c'est pas important. qu'on dise que les media en font trop que c'est l'arbre qui cache la foret OK, mais n'allez pas vous prendre les peds dans le plats avec ses joues gonflé, c'est nul.
J'avoue que j'ai versé une larme ce soir lorsqu'Ingrid a pris Nicolas par la main en le remerciant.
(Violons en fond sonore)

La pauvre…
Être otage pendant tant d'années, puis libérée, ce coltiner l'autre, quelle tristesse.
ça y est, elle me tape sur les nerfs.
je n'y croyais pas, connaissant un peu la Colombie, à cette libération sans violence, dans un pays où on se fait tirer dessus parce qu'on regarde de travers quelqu'un ...
Mediapart donne un peu plus de vraisemblance à cette libération.

Et du coup, tout sent la mise en scène, alors, @si, c'est le moment de s'y coller. faites carburer, psys, sémiologues, politologues, et tout ce que vous avez pour décrypter ce qui se passe là, qui fait oublier tout le reste, le démantèlement des 35 h, les insultes à Ségolène Royal etc.
Il faudra qu'on m'explique quel enjeu d'ordre international il y a derrière cette libération. Parce que sans ça, je n'arrive toujours pas à comprendre ce battage médiatique, ces programmes télévisés interrompus (fait extrêmement rare, à ma connaissance), ces unes qui s'enchainent (déjà deux pour Libé et 20 minutes, ...). C'est proprement hallucinant !

Je souscris à ce qui a été dit plus haut : "Rien de tel qu'une madone victime, sauvée par une opération militaire apparemment rondement menée, pour faire pleurer de joie dans les chaumières". C'est tout à fait ça : un vrai conte de fée qui a un fort pouvoir euphorisant. On est content pour les quotidiens et magazines d'une prévisible hausse de leur tirage. Pourquoi se priveraient-ils d'une couverture au-delà du raisonnable ?

Mais à part ça, franchement, il y a bien plus important en ce moment que cet évènement colombiano-colombien.
Moi tout ce que j'aimerai savoir c'est quel était son programme politique avant son enlevement
Quelles sont ses valeurs ??? Que défendait elle ?? Qui sont ses amis politiques ???
Pour le reste je reste tres circonspecte... avec un sentiment indéfinissable de malaise devant les images de la sortie d'avion à Bogota
est ce la prière ? la longue conference de presse pour quelqu'un qu'on disait tres diminué ???
Si je ne me trompe pas c'est le 11ème "papier" sur @si sans compter ceux de ce matin. C'est beaucoup.

Je me suis réjouie devent ma télé avant-hier soir de la libération d'Ingrid Bétancourt et j'ai été agréablement suprise de voir ses "bonnes joues". C'est tout.

Si elle n'avait pas encore été libérée, ça n'empêcherait pas tous les autres malheurs du monde. De même que sa libération ne change rien. Si pour Elle ! Et sans doute pour les causes auxquelles elle va se consacrer.
A quand un emballement médiatique pour faire libérer un jeune Francais emprisonné depuis 3 ans en Israel sans jugement ni recours possible? Mon petit doigt me dit que je peux toujours réver...

http://www.michelcollon.info/articles.php?dateaccess=2008-03-19%2014:27:36&log=invites
11 otages à la Prévert...
Ingrid Betancourt est libre, c'est merveilleux, bien évidemment. Les autres otages? Contraste saisissant avec les deux barbouzes américains (c'était Treize et Rambo?): ils luttaient contre les narcotrafiquants, avec quelles méthodes? Les otages colombiens font partie eux de la masse anonyme des "pauvrescolombiensquiviventdanslaviolencelespauvres".
Pfff mais quelles bassesses, quelle nullité de critiquer ses "jours rebondies", vous avez déjà entendu parler des effets de la cortisone les amis? Il faudrait aller chercher ça dans tout bon moteur de recherche qui se respecte...
Je doute qu'elle ait mangé trop de cookies pendant plus de six ans, enfin après tout je n'ai jamais vécu autant de temps dans la jungle, il y a peut-etre des réserves de nourriture bien cachées....
Je viens de lire l'article de Médiapart dont le lien a été mis en ligne par un @sinaute.
Bon.
C'est sûr, cette fois ci je suis furax. Et en plus je comprends plus rien.
Les journalistes des grands médias sont-ils encore des journalistes ?
Cette moisissure médiatique aura donc fini de consumer le reste d'intérêt qu'à cette affaire j'ai pu porter.
Me voilà sauvagement indifférent à cet élan; la nausée me prend.
Car une question me taraude, titillant avec acharnement mes instinctifs bons sentiments.

Mais enfin pourquoi, en quoi, cet encombrant débat me concernait-il? pourquoi, pourquoi, pourquoi?

Ci-après une information à l'intérêt tellement relatif face aux retrouvailles hollywoodiennes et autres "Dieux m'a donné la foi".
« Nous sommes dans une course contre la montre pour acheminer assez de fournitures pour sauver des vies, a signalé Bjorn Ljungqvist, le représentant de l'Unicef en Ethiopie. Ces enfants qui souffrent de malnutrition ne peuvent pas attendre ».
Le pire reste à venir cet après-midi: Nico bécottant Ingrid sur le tarmac entre deux spots de pubs.
Préparez les mouchoirs ou alors les sacs en cas de vomissement incontrôlable.

A ce sujet, quel sera le prix de la diffusion de la pub lors de ce direct sur les grandes chaines ?

Va-t-on battre les records précédents ? ( Finale de la coupe du monde, 11 septembre )
Je propose que le trois juillet soit désormais déclaré férié et jour des otages "in memorian"avec salaires payés double.
Alors voilà, on l'attendait cet article.
Le papier d'@si qui allait mettre le doigt sur l'overdose.

Je crois que personne n'irait jusqu'à dire qu'il regrette la libération de cette femme, par caprice cathodique.
Pourtant il faut bien avouer que depuis sa libération I.B. emplit les ondes, radiophoniques et hertziennes, de sa pureté virginale.
Ce n'est pas la madone, c'est Jésus, prête à bénir les FARC et à tendre l'autre joue.

Etrange. Je ne peux bien sûr juger de l'impact que 6 ans de captivité ont sur la personnalité.
Je suppose que celui qui n'a que le désespoir comme horizon indépassable s'accroche à n'importe quoi.
La Bible, Dieu, l'ange Gabriel et la sainte trinité.

J'avoue que les reportages sur ce sujet, inlassablement diffusés, et rediffusés, me mettent mal à l'aise.
D'abord une joie et une émotion sincère, bien sûr.
Mon DVD se termine, je zappe sur la une, vois la trombine de PPD, et un bandeau en bas de l'écran
Et je hurle à mes parents de venir fissa devant la télé, parce qu'une info incroyable est sortie
Mon cœur bondit presque parce que ma première pensée va à ses enfants.

Emotion.

Puis une première question fuse dans mon esprit : mais pourquoi suis-je à ce point émue ?
Je sais que les otages restants sont nombreux ;
que deux jeunes français viennent de se faire tuer à Londres dans d'atroces circonstances ;
on m'a parlé d'EDVIGE dans la journée (re frisson d'horreur, c'est qu'ils sont nombreux ces derniers temps).
(Merci à Ulysse Martagnon de l'avoir relevé ailleurs...)

Question directement suivie d'un malaise, et pire, d'un certain agacement
Culpabilité.

Je ne devrais pas me sentir agacée. Mais je le suis. je n'ai rien contre I.B.

Mais la vérité, c'est que je n'aime pas que l'information joue avec mes émotions.
Je n'aime pas les images impudiques.
Je ne comprends pas ce que les enfants de cette femme font avec le Président, qui n'a rien à voir dans la libération de Mme. Bétancourt.
Ca pue la récupération politique.
Et les journalistes attendent sagement que la soupe leur soit servie.
Pour quoi faire ? Sarko débarque, c'est évident.
Ils espèrent certainement remplir un peu de temps d'antenne.

Je ne comprends pas pourquoi PPD et Pujadas meublent désespérément l'antenne alors que l'info tient en une phrase, au moment de sa sortie :
" Ingrid Bétancourt a été libérée grâce à une opération de l'armée colombienne, qui a infiltré les FARC ".

Voilà. Trente secondes pour l'écrire, encore moins pour le dire.
Autour de cette info, qui n'occupe l'antenne que par sa charge émotionnelle et son caractère spectaculaire, sensationnel (James Bondesque n'est-ce pas) les journalistes ne parlent de rien, ou presque.
On ne sait rien des narco trafiquants, de la politique colombienne, du rôle de Bétancourt avant son enlèvement. On a bien droit à des reportages, à des images d'elle, à la tribune du Sénat, invectivant les dignes sénateurs, accusant leurs liens troubles avec la drogue.
Mais l'ensemble est superficiel.
Trop superficiel.

PPD explique que la Colombie est couverte de champs d'opium, je manque de m'étouffer.
Pujadas confond Astrid et je ne sais qui.
Au milieu des bourdes, on ne sais toujours pas quel était le programme de Bétancourt, la place réelle qu'elle occupait, qui étaient ses opposants, la raison du développement du narco trafic, le contexte politique actuel.

Je ne suis pas câblée. Est-ce que je regarde les mauvaises chaînes ? Ou ce mal est-il contagieux ?

Au delà de la surprise provoquée par la libération, cette affaire révèle l'inculture de nos journalistes, leur manque de curiosité pour la Colombie, dont pourtant on nous rebattait les oreilles chaque fois que Sarko affichait la libération des otages comme "sa priorité number one".

Parlons d'Ingrid.
La Colombie, on s'en tape le cul par terre.

Alors oui, le malaise persiste, et signe, depuis que les images des retrouvailles sont diffusées en boucle.
Dans Le Monde, pas un mot d'analyse politique.
Pas un.
Libé ? Pas mieux.

Au mieux, on a droit à un entrefilet qui nous dit de manière péremptoire que "c'est la fin des FARC".
Mmm. Léger.

En revanche, les sites ouèbes de ces deux quotidiens mettent en ligne les vidéos d'Ingrid courant vers sa progéniture.
Alors forcément, je regarde, et forcément, je suis à nouveau émue, et forcément ça m'énerve, parce que je ne peux m'empêcher d'analyser ces images comme un gigantesque plan de com.

L'attitude généreuse d'Ingrid, son absence de combativité, pour une femme qui en avait tant, ses remerciements inlassablement répétés à Dieu Jésus et toute la création, directement suivis d'autres remerciements, adressés à un président qui n'a actuellement qu'une obsession : gagner les élections, ses enfants, dont le débit est contrôlé, la parole mesurée, l'attitude bizarrement raide, sa sœur, très pro, elle aussi, regard caméra, enfant propret, prêt à applaudir à la fin du joli discours.
Merde, je ne peux m'empêcher d'ironiser.
Ils sont pris dans quelque chose qui les dépasse, qu'ils ont volontairement choisit, pour le bien d'I.B.

Mais le plan de com. me tape sur les nerfs.

Bon.
C'est sûr. J'essaye de m'en défendre, mais le traitement médiatique de cette affaire me remplit de fureur.
Alors quoi ?

Plus qu'une chose à faire.
Attendre que l'orage passe...
Et que le monde recommence à tourner.

Juste une requête : @si a mis le doigt sur l'overdose.
Mais sans arrêt sur images...
Siouplé, faites ça pour nous...
avoir échangé ingrid contre nadine (morano) c'est dégueulasse !!!
Concernant l'apparente bonne santé d'Ingrid Betancourt, Mediapart explique pourquoi en donnant une autre version de la libération de l'otage franco-colombienne.
L'article est en accès libre ici :
Libération d'Ingrid Betancourt: ce que ne dit pas la version officielle
J' attends, maintenant, une belle chanson sur Ingrid par Enrico Macias, bien sur et plus tard un très beau téléfilm sur TF1, bien larmoyant, avec un Super Sarko pour le happy end !
Combien de milliers de personnes détenues abusivement dans les prisons francaises???

Le microcosme salue la libération de l'une des leur. Réjouissez vous bon peuple!!
J'invite toutes les personnes qui ont un parent à l'étranger, à demander à Sarkosy un avion (avec medecin bien sur)
avec vol aller-retour... c'est le contribuable qui paiera !
"...
Les politiques, drôles d'oiseaux,
Prennent toujours pour plan de vol
Les bulletins de la météo
Ils vont toujours où il fait beau.
Il fait beau dans les audimats,
Dans les sondages du Figaro.
Il fait très beau chez la misère
Et dans les œuvres humanitaires.
Il fait beau sur les droits de l'homme.
Il fait beau chez l'intégration,
Le plein emploi, l'immigration.
On se les gèle dans le pognon.

Politiquement leurs idéaux
Sont très ciblés sur deux critères:
Entre Mad Max et l'abbé Pierre"

Extrait des Troisièmes couteaux de B.Lavilliers ( 1995 ).
Et pendant ce temps le gouvernement sort des lois liberticides dont Ingrid Bétancourt saura s'indigner je l'espère ; ils ont osé l'appeler EDVIGE , et ça veut dire :"Exploitation Documentaire et Valorisation de l'Information Générale", ce qui est nettement moins humain.
http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do;jsessionid=6B130033A0B85D331167D7790284D8CE.tpdjo10v_1?cidTexte=JORFTEXT000019103207&dateTexte=

Et pendant ce temps la présidence française de l'Union Européenne va peut-être réussir à gruger les internautes européens :
http://www.ecrans.fr/Les-internautes-europeens-risquent,4276.html
Et « Kouch » sur toutes les radios et Tv en train de ramer sans son sac de riz sur l’épaule pour faire la promo de l’homme providentiel « tellement énergique »…

A vieille momie, vieille lubie.
Bonsoir la France,

Très bonne note, bravo ASI . Presque tout y est.

Comme quoi, parfois, le bon journalisme est encore de mise en ce bas monde !

On en redemande de la bonne note comme celle-ci.

A plus

JD
gueulante.fr
A propos, j'oubliais de préciser qqchose: tous ces gens en extase devant le retour d'une Ingrid Bétancourt aux joues aussi rebondies que sa collègue libérée plus tot dans l'année ont-ils au moins connaissance d'une otage francaise de 67 ans qui ne revint jamais de son kidnapping par la guerilla colombienne en 2001 ? Aida Duvallier n'était "l'amie personnelle" de personne de connu, étant d'origine bien plus modeste. Sa famille a pourtant payé une rancon mais le pire ne put etre évité meme après plus de 4 ans de tergiversations ...

http://forum.aufeminin.com/forum/societe2/__f22925_societe2-Aida-duvalier-l-otage-franco-colombienne-oubliee-a-ete-retrouvee-morte.html

--
Laurent
Une chose est certaine c'est que de la Ingrid Bétancourt nous allons en bouffer tout l'été... Ca va être terrible ! Bon elle a quand même passé six ans dans la jungle, donc comme tout le monde je me rejouis de... etc, etc,... Mais tout de même quel battage médiatique disproportionné voire carrément délirant...
Ceci dit si Ingrid pouvait demander à son nouvel ami Nicolas qu'il arrête d'embêter son vieux pote Dominique d.V...
Une chose est claire : il n'y a que moi qui ne connait pas le mot "bronca"...

Dans la mêlée, comme d'habitude une forte poussée sur un côté pour laisser supposer que la victime est coupable, et en face ça résiste en disant que "si ça c'est une victime, moi je suis la marquise de Pompadour".
Et en effet, c'est beau comme IB ne joue pas la victime (depuis Florence Aubenas, c'est moins tendance, mais déjà avant peu d'otages libérés ont souhaité se poser en victime, en fait tout est dans la perte de poids et le caractère bavard ou laconique, qui vont nous faire trancher à tort "bien ou mal traité", "cassé ou intact psychologiquement").
Donc la melée est bien constituée, on croyait que quelqu'un allait introduire le ballon, ah mais non c'est une mêlée spontanée on dirait puisque le ballon est introuvable... Il doit être au sol... coincé par un pied.. Ah mais non, mais.. qu'est-ce que c'est que ce match, le ballon est dans les gradins. C'est un gars du public [s]des médias[/s] qui l'a posé sur ses genous. Pas de ballon ! (2% d'intentions de vote pour IB à l'époque de son enlévement, elle est colombienne avant tout et pas impliquée en France dans la politique...) Ceux qui croient qu'ils tiennent un ballon et vont marquer un essai au sortir de la mêlée, s'enthousiasment un peu vite.
Moi, ce que je trouve agaçant, c'est qu'on ne parle que de ça depuis hier, en moins de 24h on trouve plus de 1200 articles sur google news... mais dans le fond j'ai lu très très peu de choses intéressantes. Une grosse majorité des articles nous apprennent que sa famille est heureuse (vraiment ? en voilà une nouvelle) et nous font un rappel de toute cette histoire (évidemment, pour sortir autant d'articles aussi vite, rien de mieux que de ressortir les archives), le reste nous rapporte les déclarations des uns et des autres, et quelques journaux se citent entre eux (revues de presse) histoire de montrer l'ampleur du phénomène.

Je vois un article indiquant que Chavez a annoncé que les tensions entre son pays et la Colombie appartiennent au passé... Ah voilà quelque chose qui pourrait être intéressant. Ah non... l'article cite le discours de Chavez, rappelle que les tensions sont apparues pendant la tentative de médiation et c'est tout... Pas d'analyse ? Non, non, pas d'analyse. Ingrid Bétancourt était donc vraiment le seul sujet de discorde entre la Colombie et le Vénézuela ? J'ai du mal à le croire.

Les négociations entre les FARC et le gouvernement vont-elles continuer ou, fort de son succès et misant sur la prochaine indifférence de la communauté internationale, maintenant que "l'objectif" est atteint, le gouvernement va-t-il opter pour un durcissement de sa politique, au péril de ceux qui sont toujours prisonniers ? L'avenir nous le dira... mais pas la presse... en tout cas pas tout de suite... d'abord, on fait la fête à Paris, on reçoit I. Bétancourt à l'Elysée, et puis ensuite on verra si ça intéresse toujours les gens.

Ah... et Sarkozy annonce que la France est prête à accueillir tous ceux qui renonceront à la lutte armée ? Voilà qui mériterait d'être creusé... Cette offre est-elle sérieuse ? Comment réagirait la Colombie si la France fournissait l'exil à des membres des FARC et refusait de les extrader ? Hm... rien trouvé sur le sujet.

Pour résumer, ce que moi je trouve agaçant, ce n'est pas qu'on en parle, c'est qu'on en parle pour ne rien dire. Le pire étant que les réponses aux questions que je me pose ont peut être été publiées déjà... mais dans cette montagne de non-information, je ne les ai pas trouvées. Il faut dire que je n'ai pas vraiment le temps de lire les 1246 articles répertoriés sur Google News et même en limitant la recherche à des journaux que j'estime... je ne trouve rien d'intéressant. Au final, cette abondance "d'informations"... m'empêche de m'informer et ça, oui, c'est très très agaçant.
À peine le feuilleton médiatique Ingrid Betancourt terminé, jaillissent déjà les réactions épidermiques qu'il a pu susciter. Oui, car ils ont été contenus pendant tant d'années ces sentiments qu'il fallait bien qu'ils sortent un jour, le plus tôt et le plus brusquement possible. S'il était difficile d'avouer que l'on préférait voir Betancourt crever au fond de sa forêt - au choix, pour ne plus en entendre parler, ou bien pour enfoncer Sarko... ce ne sont pas les raisons qui manquent - tandis qu'elle y était encore retenue prisonnière, c'est désormais possible. Ça-y-est, maintenant que l'autre imbécile est libérée, on peut enfin le dire tout le mal qu'on a pensé sans se faire traiter de monstre, puisqu'elle va bien ! Il n'y aurait certainement pas eu les mêmes réactions si le feuilleton s'était achevé par la mort de son héroïne, le deuil médiatique national qui aurait suivi l'événement forçant encore la retenue. Finalement sa libération est la meilleure option : soulagement pour les aficionados, catharsis pour les exaspérés, non-événement pour les autres. Les premiers remercient le ciel, les seconds libèrent enfin leurs plus bas instincts, les derniers s'en fichent. Mais ces derniers sont minoritaires. Car ce qui est intéressant c'est aussi ce mot de "feuilleton". En général, dans les médias, on peut distinguer les informations ponctuelles traitées en un temps raisonnable, c'est-à-dire l'actualité à proprement parler, les envolées médiatiques temporaires qui envahissent les médias pendant quelques semaines et s'écrasent aussi vite qu'elles ont décollé (vous avez dit "Darfour" ?) et enfin les feuilletons médiatiques qui reviennent de façon récurrente, pour lesquels on se passionne puis on se lasse, pas les journalistes manifestement. Et bien le récit des aventures d'Ingrid Betancourt dans la jungle est de ceux là. D'ailleurs ce n'est pas un feuilleton petit budget, pour preuve une fin digne d'une superproduction hollywoodienne avec les gentils chevaliers blancs du ciel qui viennent sur leur destrier à rotor sauver les malheureux otages des griffes des vilains guérilleros. Réplique finale excessivement chargée d'émotion d'une héroïne radieuse sur fond de bondieuserie et d'amour universel. The end. Ce qu'il y a de bien avec les bons feuilletons, c'est qu'ils divisent souvent les spectateurs : on accroche ou on déteste (considérez Twin Peaks par exemple). De ce point de vue c'est certain, c'était un bon feuilleton, et cette famille Betancourt, quels "bons clients" comme on dit. Émouvants mais dignes, droits, effrontément indépendants, avec la dose de patriotisme qui convient; des justes en somme. Mais des comme ça on n'en voit qu'au cinéma, dans les films américains dégoulinant de bons sentiments chrétiens et de manichéisme. Pas étonnant qu'elle soutienne Uribe finalement... 6 ans de calvaire parce qu'une irresponsable s'aventure en zone à risque malgré les mises en garde. Et si je parle là de mon calvaire et non du sien, c'est parce que rien ne justifie ce que les médias nous ont infligé pendant 6 ans. Parce que moi aussi j'ai le droit d'être libéré de l'emprise médiatique du système de communication bien rodé des Betancourt à qui on finit par avoir envie de faire comprendre de façon tout à fait démagogique, mais ce ne serait que juste retour des choses, qu'il y a bien d'autres malheurs dans le monde et que leur Ingrid on s'en cogne. Je lance à mon tour un appel au secours : pitié qu'on ne me parle plus d'Ingrid Betancourt.
J'attends maintenant que l'on s'occupe du cas de Salah Hamouri, franco-palestinien (aïe, j'ai écrit un mot interdit ?) condamné et emprisonné sans raison valable, comme des milliers d'autres, dans les geôles israéliennes et dont le gouvernement français s'en fout !
Ah ! c'est vrai, je risque d'être accusé d'anti...
Cìest la première fois que je poste sur le forum ASI bien que je suive le site depuis plusieurs mois (très bien tenu, d'ailleurs) ... En fait, cette affaire "maman est revenue" me sort tellement par les oreilles que je pense éteindre la TV francaise pendant au moins 3 jours! Je vis en Italie, meme sur la RAI, on n'a pas des délires pareils ...

Alors voila, mon idée, c'est qu'on est en plein story-telling (y a-t-il un terme francais, a part "baratin pour les masses" ?), au moins pour les raisons suivantes:

1/ coté USA:

a. Uribe reconnait le role joué par les USA mais reste discret dessus (serait-ce plus un coup de la CIA ou du DEA que de l'armée colombienne ?)
b. McCain rentre précisément de Colombie: vu son niveau dans les sondages et l'état de la situation irakienne, il n'était pas là-bas pour enfiler des perles.
c. Les Américains du DEA sont libérés pile pour le Independence Day

2/ coté France:

a. La présidence européenne de Sarko est une bérézina: traité de Lisbonne aux orties (Irlande, Pologne, Tchéquie), relèvement des taux BCE (4.25% aujourd'hui).
b. L'impuissance complète de "l'hyper-président" devant les conséquences de la flambée du pétrole brut (145$, rien que ca)
c. La bulle immobilière francaise (et plus généralement la consommation) qui prend l'eau.
d. Les remous des gens de France Televisions et Carolis en particulier.

En gros, c'est difficile de ne pas envisager l'hypothèse d'une belle manip' médiatique pré-vacances tellement ca tombe bien. D'autres ont discuté des "joues roses" de Mme Ingrid, l'amie personnelle de Galouzeau de Villepin (que signifie exactement ce terme "amitié" en pareil contexte avec un ex-prof de Science Po' ?) donc je ne reviens pas là-dessus. L'histoire de l'hélico me stupéfie: comment imaginer que cette guerilla ait pu décider de laisser décoller comme ca ses otages les plus précieux ? Ils sont coutumiers des voyages en hélico, ces types-là ? Mais alors comment se fait-ce qu'on ne les ait jamais suivis au radar nulle part ou par satellite-espion (vu qu'on est capable de quadriller n'importe quelle zone du monde à la dizaine de metres près) ? Et comment ces "menottes humiliantes" ont-elles été ouvertes ? Les FARC avaient donné la clef aux gens de l'hélico blanc comme ca ? Et comment le commandant FARC a-t-il fini les yeux bandés, ce type-là se serait rendu sans combattre après des années de coups de force dans la jungle ? Et l'hépatite des otages ?

Non, franchement, meme en faisant plein d'efforts, je n'arrive pas à prendre toute cette histoire au sérieux ... Ca me fait trop penser à un beau roman fabriqué par des chargés en communication et à destination des petits vieux émerveillés par les séries télé qui ont voté Sarko à tous de bras. Après ca, James Bond peut aller se coucher!

Bonne soirée à tous et chapeau pour avoir mis ce site sur pieds!
--
Laurent
Juste un petit détail
Aller et retour d'un Airbus spécial,
non pas pour la sauver, on aurait pu comprendre,
mais simplement pour la ramener devant les caméras des journaux TV...

A ma connaissance, il y a un vol Air France régulier chaque jour, depuis Bogota!

Au fait, elle n'était pas candidate écologiste à la présidence colombienne?

Bravo le bilan écologique!
La libération effective d'Ingrid Betencourt et le "problème" du traitement par les médias de cette libération ou l'éventuelle récupération politique que certains seront tenté d'en faire, sont deux choses bien distinctes et à mon sens elles doivent le rester.
Voilà un exemple de ce qui m'énerve vraiment : http://www.lepost.fr/article/2008/07/03/1218610_ingrid-et-le-syndrome-de-stockholm_1_0_1.html
Et je suis certain que toutes chaines confondues, nous pourrions trouver de nombreux exemples de ces excès.

Pour le reste, la liberté est une valeur universelle que nous devons défendre et aussi fêter sans condition ni arrière pensée.
Vous n'aviez pas besoin d'aller chercher bien loin ces commentaires "ironico-cyniques", pour votre article : vous êtes servis chez vous.

(Et l'overdose médiatique n'excuse pas tout : on peut éteindre sa télé, on peut cesser de lire le journal. On peut prendre les devants, même avec les médias. On ne fait pas que subir un "battage médiatique", ce serait trop facile.)
Je ne serai pas aussi dur que d autre concernant Betancourt, elle est libre, et c est bien mieux ainsi.
Ce qui ma gave, c est ce batage mediatique, et toutes ces manipulations. Dont les enfants ont pris par, et bien sur je peux comprendre, mais les termes employaient ete tjrs les meme "Maman" "Ma petite Maman" tout ca pour infantiliser et nous faire verser des larmes. Et c est tout le probleme, ou il faut que l opigon soit mobilise pour que les politiques ce bougent le cul. Comme ca apres ils peuvent en retirer la gloire.

L autre truc qu i me saoul ce sont tous les raccourcis qui sont pris, pour nous depeindre un monde avec le bon et le mechant, a la Bush est son axe du bien et du mal.
Sur i-tele dans n ayons pas peur des mots, un invite fait remarque que la france etait pres a acceuilir des terroristes farcs, et son interlocuteurs qui utilise tjrs ce terme de terroristes de farc, cette fois ci ne parle plus de terroristes, mais de repentis, donc pas de soucis la on peut les acceuilir. Ca me glonfle aussi l opigon a geomethrie variable.
Enfin bon de tte facon cette emission au fil des mois est devenu de plus en plus inutile, les seuls sujets ou les invites ont des avis differents ce sont sur des sujets sans importance, genre le foot. La ils ont pas peur des mots, et demandent la tete d un tel ou d un tel, des que l on parle de politique, ils ont tous le meme avis. Mais bref c est un autre debat.

Enfin le dernier truc que je ne supporte plus, mais la ce n est pas que pour Betancourt, c est ce voyeurisme concernant ces proches. Invites a dire combien ils l aiment, combien elle leur a manque ect... Ce n est pas les sentiments qui me derangent, ce sont leurs exploitations pour faire de l audience, nous manipuler. Je ne supporte plus toute l exploitation de ces sentiments.
Ils sont invites sur les plateaux et les journalistes attendent que ca d eux, des choses qui devraient etre de l ordre du prive, encore on les exploiteraient pour de "bonne" raison, comme je le disais pour le discourd des enfants, mais la c est juste pour vendre aux voyeurs et ca, ca me fait gerber.
Comme la encore, a l instant, j entend un journaliste, "alors comment etaient les enfants dans l avion"... Bref toujours pareil...

Mais au moins elle est libre, ca reste quand meme le plus important, il faut pas perdre de vue ca, meme si on je comprend bien le ral le bol.
Elle est apparue hors de l'avion hier soir, dans une tenue militaire, le corps visiblement exténué et marqué par six années de détention mais un grand sourire aux lèvres et les yeux très brillants.

Et ce soir, elle a répondu aux interviews de tous les médias, dont TF1 et FR2, depuis Bogotá. Elle est vêtue de noire, discrète, à peine maquillée. C'est une petite dame, un chapelet à la main, croix catholique visible, la voix très douce, qui s'offre alors à nous.

Elle prévient, presque en s'excusant, qu'elle n'a pas parlé français pendant sa détention. Pourtant, l'accent est impeccable, la voix est posée, et elle ne commet aucune faute de français.

Elle ne parle pas de haine, mais d'espérance, d'espoir... De Dieu aussi... Elle dit qu'elle croit en Dieu, elle le remercie en tout premier, car sa libération est avant-tout un "miracle". Elle est revenue parmi nous à la manière de Lazare, auréolée de son calvaire.

Le seul moment où elle se trouble, où ses yeux papillonnent, où le ton se fait hésitant: quand elle évoque ses conditions de détention: "le traitement qui nous a été réservé, je ne le réserverai pas à un être vivant, je ne parle même pas d' un être humain, mais je ne ferai pas cela à une plante..." Elle croit en Dieu, certes, mais aussi au Mal car elle l'a vu en face.

Pourtant, pas un mot de son action politique en Colombie. Pas un mot des Hommes politiques colombiens et de la corruption, du climat qui règne dans le pays. Maintenant, elle veut aider à la libération des autres otages dans le monde et "continuer à changer la vie de ceux qui en ont besoin".

Elle se décrit comme "profondément différente", "plus humble", parle de ses enfants, qu'elle désire retrouver...

Alvaro Uribe, le président colombien peut pavoiser: Ingrid Betancourt est revenue, mais sans la hargne qui l'habitait, ne reste que son doux sourire, sa foi, et son désir de liberté...

D'une certaine manière, elle le dit elle-même, elle est déjà morte en captivité, en tous cas elle s'était préparée à sa mort lorsqu'elle était très malade. La mort, pour elle, "devait arriver la nuit, de façon soudaine", elle n'avait qu'un corps sans réaction. Alors elle s'est mise en paix avec Dieu et à écrit une lettre à sa famille pour la libérer de la culpabilité.

Ingrid Betancourt était une lionne, elle est maintenant une madone. Et elle est restée bonne communicante.
IL me semble que la sanctification pointe. Déçus de notre échec à l'Euro , une manne providentielle nous tombe dessus depuis la forêt sud americaine. Les machines lacrimales ont trouvé à qui parler.La sainte Ingrid (dont je ne nie pas le calvaire , tiens ce mot déjà.. calvaire...)après Paris fera une escale chez le représentant en chef du crapeau de Nazareth pour une bénédiction en mondio-video et on parlera de prix Nobel de la paix , et le dalaî- lama se sentira moins seul. Les religions se repaissent de martyrs , les montent en broches serties de bons sentiments...
Vraiment il y en a marre, les médias nous prennent pour des cons. Tout ce battage pour nous faire oublier nos propres problèmes. c'est une honte d'être complice de la publicité gouvernementale organisée par Sarkozy.
Il nous faut l'article de Sébastien Bohler.
Objectivement toute l'information qu'on a sur cette affaire pourrait tenir dans un article de 30 lignes.
Alors pourquoi avons nous besoin de lire 1000 articles, de regarder des heures ces mêmes images en zappant sur toutes les chaines dans l'attente fébrile d'un éventuel nouveau détail qui n'aurait pas encore été dit. Mon sentiment est que dans le fond on a pas vraiment besoin d'informations, mais de spectacle.

une information par exemple : "18000 enfants meurent chaque jour"
Non, décidément, on a pas besoin d'informations
Après les infirmières bulgares et Ingrid Bétancourt, Nicolas Sarkozy envisage de libérer Patrick de Carolis des griffes de l'audiovisuel publique.

Faisons lui confiance : il va sûrement parvenir à ses fins.

PatriceNoDRM
Une messe médiatique (qu'elle soit porteuse de bonnes ou de mauvaises nouvelles) renseigne toujours sur le fonctionnement des médias, et dans ce cas précis sur celui de l'information. Attention à ne pas amalgamer les réserves, les critiques, relatives aux traitements médiatiques - et aux récupérations politiques sous-jacentes - qui sont tout à fait légitimes (et on compte sur @si pour nous éclairer là dessus), et les ressentiments fondés sur je ne sais trop quoi (un pseudo tropisme marxiste qui pousse certains à pointer la condition sociale de la famille d'Ingrid Betancourt ou un ras le bol général envers les médias qui se déporte de manière débile sur l'ex-otage et ses soutiens, peut-être ?).
Quoiqu'il en soit, tenons-nous tous par la main, la messe médiatique n'attend plus que ses fidèles.
Moi j'aime bien "La Madone aux bonnes joues" !! Bien envoyée celle là .
Attention les chaines TV ne vont pas lacher le morceau .
Bientôt le défilé des héros en prime time !!
Ingrid , sa soeur , son mari , son ex mari , son fils , sa fille , la concierge ,
une armée de psychologue , le chien d'Ingrid (tiens Nonosse a peut être
un avis la dessus , ouaff !!) .
Mais ce n'est pas tout . Il va y avoir le livre (ou plutôt les livres) et surement
dans un an ou deux le FILM !!!
Avec des effets spéciaux à la Spielberg , des araignées et anacondas en
plastoques !!!
Et la cerise sur le gâteau " Le Betancourt Park" avec des Farks aux stands de
Tir et De Villepin dans le Train du X-tancourt !!! ahahahahahha
Je préfère la dérision à tout ce fracas de conneries et à ce système médiatique
digne de la pire république Bananière !!!!
Vous aurez sans doute remarqué que dans quasiment tous les commentaires de tous les sites d'informations (en général, pas seulement au sujet de cette info), les réactions vont globalement de l'ironie à l'odieux. C'est bien pour ça que je déteste la liberté d'expression offerte par Internet.
Vous utilisez cette "offre de liberté" pour dire que vous la détestez, paradoxal non ?
Non, comme Jérémie je suis ulcéré par les affreuses reflexions de beaucoup de personne sur internet. Par contre je suis totalement en accord avec ma pensée et la lire sur le forum ne me provoque aucun mal. Il m'arrive même très souvent de ne pas lire les commentaires qui peuvent répondre aux miens car je serais bien capable d'y répondre.
Paradoxe intéressant en effet, mais je suis forcé d'admettre que je n'utilise cette liberté qu'à de rares occasions. De peur de ne pas être assez cynique pour me mélanger aux autres commentaires.

Paradoxe intéressant en effet, mais je suis forcé d'admettre que je n'utilise cette liberté qu'à de rares occasions. De peur de ne pas être assez cynique pour me mélanger aux autres commentaires.


ah ouais? très intéressant... et après?
Magnifique pensée finale, comme un point qui clos une phrase, que dis-je, un débat :
"C'est bien pour ça que je déteste la liberté d'expression offerte par Internet."

Il est vrai que la liberté d'expression devrait être réservée aux biens pensants, aux possesseurs des médias et aux dirigeants politiques. Le reste n'est que de la vermine populaire, du prolo dégoulinant de haine, caché derrière son clavier et son écran.
Et puis surtout, la liberté d'expression n'est acceptable que lorsqu'elle permet de diffuser des pensées qui vont dans le sens que l'on souhaite. L'Enfer, c'est les Autres...
Aucun débat n'existe sur les forums. Chacun restant planté sur ces positions, et exerçant un narcissisme certain devant ces propres commentaires.
Vous savez ce que veut dire "prolo" ?
Madeleine
Je suis très heureuse pour Ingrid Betancourt, et je trouve vraiment ignobles certains commentaires. Il y a vraiment de la bassesse et de la petitesse dans certains esprits...Il est normal que l'on parle de sa libération. Que ceux qui ne supportent pas le battage médiatique se rassurent : dans quelques jours, les médias seront passés à autre chose. S'interroger sur son état de santé est déplacé, elle a indiqué avoir été malade et très affaiblie en septembre/octobre 2007, mais avoir repris des forces depuis, grâce aux bons soins d'un infirmier. Il est probable aussi que les FARC aient craint alors de perdre leur principale monnaie d'échange. Quant à souligner qu'elle n'est pas vraiment française...C'est un argument que j'ai déjà entendu chez Le Pen, justement à propos d'Ingrid Betacourt...Non, en fait, la seule chose qui m'irrite dans cette affaire, c'est la récupération que va certainement opérer Sarkozy...
Ce qui est agace c'est la mono-manie chronique de la télévision. Dès que la télévision (ou les média en général) ont un semblant de vraie information on en bouffe ad nauseam pendant des jours. Drame de Carcassonne, mort d'Yves Saint Laurent et maintenant libération d'Ingrid Bétancourt.

Personne ne prétend qu'il faut taire ces informations, mais soyons clairs : dans 1 mois la Colombie n'apparaitra plus au JT que pour des docu reportages sur la culture du café. On ne traite que l'information instantanée et de préférence celle qui émeut ... et le problème c'est que c'est souvent de l'instantané qui dure.

Et à coté de ça d'autres vraies informations passent à la trappe, particulièrement les événements "diffus" qui s'étalent sur des mois.
pour prendre un exemple les français ont découvert il y a peu au détour d'un ou 2 JT que la France était en guerre en Afghanistan ... (ça fait "à peine" 6 ans qu'on a des troupes là bas en nombre) ... et beaucoup l'ont déjà oublié.
Trop en faire pour Ingrid Bétancourt ?

1° Ou pas assez en faire pour le reste - et l'on renverra aux implacables statistiques du Plan B qui, tous les deux mois, soulignent combien l'actualité sociale est peu traitée dans les quotidiensn, à l'inverse des faits-divers ? Assurément, tous les éléments d'un fantastique récit médiatique étaient ici réunis - une femme, une famille, un enlèvement, une jungle, des guerilleros, le soleil, la maladie, la mort, des politiques. La Vengeance du Serpent à Plumes. Beaucoup plus que pour une grève en Sologne, un accident du travail dans le Pas de Calais, un petit Noir chartérisé dans l'Hérault.

2° Il y aussi cette espèce d'évidence, qui n'en est pas une, et de fait devient violence : la cause bétancouresque était bonne, sans discussion possible. Elle a été vendue comme une campagne de lutte contre le SIDA, avec tee shirts, manifs, ballons, Renaud. Or qui est pour le SIDA ? Problème : l'adhésion à la cause n'avait rien d'une évidence. Et pas seulement chez des internautes mal lunés. Figuez-vous que ma mère a scruté à la TV les quelques bribes d'images de la grande manif pour Ingrid organisée il y a deux mois (de mémoire), en espérant, m'a-t-elle dit, ne pas m'y voir ; sinon, elle m'aurait déshéritée (je la cite, et elle ne riait pas). OK, ma mère est ce qu'elle est. Mais elle existe. Autant vous dire que l'identification à la cause, sortie d'un vertueux cercle Delanoëo-Brunesque, n'a rien d'une évidence.

3° La cause d'Ingrid était elle aussi pure que sa médiatisation l'a fait croire ? n'est-elle pas allée se fourrer dans un guêpier, en pleine connaissance de cause, et ce pour tenter de péniblement remonter sa cote dans les sondages de l'élection présidentielle auxquelles elle était candidate, et où elle était créditée de 1 à 2% des voix ? L'argument de la responsabilité individuelle, que ne doit pas assumer le secours collectif, est très en vogue en ce moment... C'est le même qu'on entend au comptoir, quand un alpiniste imprudent doit se faire héliporter aux frais du contribuable. Chacun pour sa gueule : la bataille idéologique engagée par la droite régimaire, et dont Fillon revendique la victoire, laisse des traces.

4° Voilà maintenant qu'on amène le cas du soldat Shahit. M'est avis qu'on va en entendre parler, de celui-là. Et là, m'est avis que l'identification va être encore beaucoup (mais alors, beaucoup) plus complexe.
Comme tout le monde, je suis très heureux pour elle et sa famille.
D'autant plus si ça peut nous débarasser de ses deux insupportables mouflets à la télé. ( un peu de mauvais esprit ne fait pas de mal )

Cependant, il reste beaucoup de zones d'ombre sur cette " libération ". Ca m'a tout de suite choqué de voir à quel point elle était en forme ( elle a même pris du poids je crois ) avec son gros sac à dos et le visage souriant d'un touriste satisfait. Elle était quasiment donnée pour morte il n'y a pas si longtemps... Que s'est-il passé ?
A-t-elle comme certains commencent à le dire été libérée bien avant et préparé un retour sous les feux de la rampe ?

Il y a d'autres possibilités encore plus dégueulasses que je ne développerai pas ici, mais qui partent du même principe de résurrection politico-médiatique. Je ne suis pas ce qu'on appelle un " complotiste ", mais il semble que d'une manière ou d'une autre, les médias divers et les politiques de tous bords se soient de concert bien foutus de nous. ( ca serait pas la première fois, notez. )

Je n'approfondis pas sur Sarko et Jésus qui seraient l'un et l'autre les artisans de ce miracle télévisuel, à chaque jour suffit sa peine...

Une p'tite émission là-dessus ? Avec la profusion de l'actu médiatique ces temps-ci, va bientôt falloir en faire une par jour :-)
En attendant que tout ce battage médiatique cesse, je vais m'isoler quelque part, au calme. Je constate que les peuples, faute d'espoir dans l'avenir, ont plus que jamais besoin de se créer des mythes approximatifs. Dans le rire d'Ingrid, il y a l'espoir des pessimistes. Quant aux optimistes, c'est celui d'un messie qu'ils acclament. Quand je reviendrai de mon long exil, peut-être ne retrouverais-je pas la patrie de mes origines.
Allergie des internautes ? Overdose de médiatisation plutôt (6 ans tout de même) ...

On tire sur la corde émotionnelle pour faire oublier la pilule amère du jour : hausse des taux EUR, record du pétrole ...

Bettencourt ou la ParisMatchisation des médias.
non, c'est vrai, on s'en moque d'Ingrid... Tout le battage médiatique à la con qu'il y a eu et qu'il y a encore me fait gerber, trop c'est trop. Tant mieux pour elle et sa famille, mais ça me gonfle qu'on ne parle que de ça. Les dents du fond baignent. Toutes ces années à nous rabacher sa longue captivité (quand on sait qu'il y a des captifs qui ont été retenus plus longtemps qu'elle....). J'ai honte à le dire, mais j'espérai qu'elle meurt dans la forêt pour ne plus en entendre parler. Mais là, c'est tant mieux, elle est désormais libre, et c'est pas plus mal, d'ici quinze jours on aura oublié cette femme qu'on m'aura obligé à connaitre, alors que je n'en ai rien à foutre d'elle.
Vive Lolotte et Couleur Café !

J'ai fait pire, chuis allée écouter Delanoë et Florence Aubenas, du people, du people... [large]ici[/large]
Oh mon dieu!! Qu'ils sont cons. Non non il n'y a pas d'autres mots.
Les gens râlent parce qu'ils n'ont pas eu un jour férié... il n'assure pas le sarko !

Anthony [ blog à part ]
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.