19
Commentaires

Bernard Arnault et "l'oiseau de verre" du Bois de Boulogne

Préparez votre sac de graines Vuitton, "l'oiseau de verre" va déployer ses ailes. Paris Match, Le JDD, Le Figaro, Les Echos, Le Monde, annoncent, non sans émotion et superlatifs, l'ouverture prochaine de la fondation Louis Vuitton, un musée consacré à l'art contemporain et construit par LVMH en plein coeur du bois de Boulogne. Et à la lecture des articles, difficile de rester insensible à l'architecture du bâtiment qualifié tour à tour d'"oiseau de verre", de "nuage", d'"Iceberg posé sur l'eau" ou de "grand vaisseau aux voiles d'acier". De quoi satisfaire Bernard Arnault et LVMH, un annonceur sans doute bien content que la presse ne revienne pas sur les embûches judiciaires de ce chantier contesté par une association locale.

Derniers commentaires

Excellent article encore une fois de Sébastien.
Sébastien, si vous vous barrez aussi de @si pour créer votre site, je m'engage personnellement à venir harceler vos parents !
..Disneyland s"écroule..
On attend avec impatience la riposte de François Pinault.
Je me demande si on ne prend pas le problème à l'envers.
Tous les projets sont maintenant contestés et la loi le permet, c'est donc normal. Le problème réside donc dans l'indépendance de la justice qui traite ses recours.
Dans le cas présent, ce qui suate aux yeux, c'est l'amendement de dernière minute qui permet de légitimer juridiqueent le projet. La légereté du maitre d'ouvrage est efcetivement en cause. Il aurait du commencer par l'intéret public pour bétonner son permis de construire, gagner les recours et la vision et le commentaire que vous en faite aurait été différent pour un résultat pourtant identique.

On ne peut pas contester au politique son pouvoir de décision et son pouvoir législatif, on a tous voté pour ça. La question qui se pose en France actuellement, de Notre dame des Landes au bois de Boulogne, c'est bien la législation en matière d'enquete public qui est contestée et donc contestable.
C'est pour une réforme de cette procédure qu'il faudrait militer, pour qu'un aménagement soit validé une fois les recours epuisés et en ayant répondu de tous les aspects environnementaux et locaux qui s'élève contre les projets.

Je ne suis pas sur d'être clair, mais je lance un sujet en fait, c'est tout
Paris manquait cruellement de musées.
A noter que ce bâtiment a coûté moins cher que le truc lyonnais sur la Presqu'ile de Lyon qui doit servir de musée... Il faut croire que les dépassements de budgets, c'est juste pour les projets publics.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.