33
Commentaires

Bella Ciao, derrière le roman international

Commentaires préférés des abonnés

Bella Ciao, pour ajouter une strate ^^ (Merci Mathilde !) :

https://www.youtube.com/watch?v=WiHT0UfRCpk&feature=share&fbclid=IwAR09YCDXBGZIUwzBE0vLvJNjPouwwJBs4-CN6Sq5OHhQsgO2Q-VpW2yoq84


Publication ce 1er mai d'un montage réalisé par quelques (...)

Merveilleux titre du site de RTL à propos de Boris Johnson, relevé par Mathilde Larrère sur Twitter :

Le Premier Ministre Britannique a donné naissance a un garçon le mercredi 29 avril, qu'il a nommé en hommage aux infirmiers qui l'ont soigné.

Le préno(...)

Ah !  Riz amer ! Ah !  Sylvana Mangano ! Ah !

Derniers commentaires

Bella Ciao, tout le monde s'en est emparé : https://www.youtube.com/watch?v=jlzx17BciXA

Une plus jolie version du chant des "mondine" :

https://www.youtube.com/watch?v=sP-7kECZ6Ow 

Bonjour Mathilde,


C'est toujours un plaisir d'accueillir vos lumières : c'est de lumière qu'on a besoin.

Alors voilà :

Vous nous dites que les paroles de la version "mondine" seraient postérieures et auraient un auteur connu vers 1950.

Or, ayant découvert cette version dans un CD justement intitulé "Bella Ciao" (sous l'égide de Giovanna Marini et chez Harmonia Mundi) que je vous recommande, il me semble que le ton et le style tant du texte que de l'interprétation qui est donnée là ont toutes les couleurs d'un authentique chant de travail de tradition séculaire. Question de rythme aussi. ça, c'est mon impression. 

Et donc je me rue sur Wikipedia (qui est d'un accès immédiat et qui présente de l'intérêt si l'on conserve un brin de sens critique) et j'en extrais ceci : 

"Les paroles de la version qui renvoie aux événements les plus anciens ont été fixées en 1951 par Vasco Scansani, un désherbeur de rizières originaire de Gualtieri

Et j'en souligne : "Les paroles [...] ont été fixées". Et non "composées" ou "écrites".

Ce qui suggère que, dans l'esprit d'inventaire du patrimoine folklorique qui était vif après guerre, Vasco Scansani (mondano lui-même) ait posé sur le papier un élément de sa propre culture populaire, ce qui renverrait cette version à la source et à des temps plus anciens, pourquoi pas au XIXème qui a concentré dans ce pays des foules d'ouvriers  agricoles misérables et révoltés...


Qu'en dites-vous ?


Olivier Foucher



Merveilleux titre du site de RTL à propos de Boris Johnson, relevé par Mathilde Larrère sur Twitter :

Le Premier Ministre Britannique a donné naissance a un garçon le mercredi 29 avril, qu'il a nommé en hommage aux infirmiers qui l'ont soigné.

Le prénom n'est pas précisé, mais on ignore également si son épouse a assisté à l'accouchement.


Il est un nom que j’aimerais citer, c’est celui de Giovanna Marini. Elle faisait partie de la troupe de la pièce "Bella Ciao" qui a popularisé ce chant dans les années 60. Si Bella Ciao est connue en France dans les milieux militants, c’est à elle qu’on le doit, plus qu'à Yves Montand (qui l'a pourtant enregistré avant elle, en 1963). Dans la foulée du spectacle, cette ethnomusicologie a sorti un 33 tours, intitulé lui aussi Bella Ciao. Si vous connaissez des soixante-huitards et des post soixante-huitards amateurs de chansons de lutte, fouillez leur discothèque, il y a des chances que vous trouviez ce disque publié par Harmonia Mundi. Outre deux versions de Bella Ciao, il contient de véritables trésors collectés par Giovanna Marini et sa troupe. Des chants populaires, chants de travail, chants de lutte et des chansons d'amour.
Ce disque est une telle référence qu'il a été réédité plusieurs fois en CD. Une nouvelle édition est sortie récemment. On peut en écouter des extraits ici.
Giovanna Marini était à Paris en octobre dernier, salle Gaveau. Le lendemain du concert, elle a participé l‘inauguration d’une “Universita Popolara”, à la mairie du 2ème. Elle a raconté des anecdotes sur son ami Pier Paolo Pasolini et parlé de ce spectacle de 1964 à Spoleto, en nous mettant en garde à propos d'une nouvelle mise en scène, d'après elle très édulcorée par rapport à celle de son époque, qui avait fait scandale. À 83 ans, elle n'y voit plus très clair mais elle est toujours aussi "politique".
Voici une version des Mondine de Bella Ciao par Giovanna Marini.

Possible un accès libre ? Trop envie de partager

Merci pour cette chronique riche, comme d'habitude... Il me manque juste à entendre l'air du chant des partisans italiens... ;-)

Mille bacci, Mathilde ! Et vive l'Histoire, et les Historen(ne)s, et mille mercis pour cette petite musicienne palestinienne: un peuple qui joue de la musique est toujours vivant, et il est capable, en plus, de penser aux autres peuples !

Dolce Italia



Italie: douleur-douceur; misère- bonté.

En effet "Bella Ciao" ne serait pas la grande chanson de la résistance italienne. J'avais moi-même recueilli la même mise au point. Comme le dit Mathilde Larrère, les partisans transalpins chantaient volontiers " Fischia il vento" paraît-il, un chant communisant sur fond de mélodie d'inspiration russe. Dans l'Italie de la guerre froide dominée par la confrontation Démocratie-Chrétienne - PCI, "Bella Ciao" avait un profil moins compromettant. Il n'est pas impossible que cela ait contribué à forger la légende usurpée du grand chant populaire de la Libération

La Casa de papel qui s'est inspiré d'un film italien :


https://www.telerama.fr/cinema/le-professor-de-la-casa-de-papel-est-un-copie-colle-du-heros-dun-film-italien,n5875112.php

Bella Ciao, pour ajouter une strate ^^ (Merci Mathilde !) :

https://www.youtube.com/watch?v=WiHT0UfRCpk&feature=share&fbclid=IwAR09YCDXBGZIUwzBE0vLvJNjPouwwJBs4-CN6Sq5OHhQsgO2Q-VpW2yoq84


Publication ce 1er mai d'un montage réalisé par quelques membres du  PTB belge, dans lequel je reconnais personnellement quelques potes...
Chaleureux et émouvant, non ?


Le 25 avril italien plus festif que 1er mai français ? Tu m'étonnes Mathilde.

Les Italiens (qui, comme le disait Jean Cocteau, sont des Français de bonne humeur) sont infiniment plus chaleureux, plus conviviaux que nous. La rituelle passeggiata rassemble, le soir, de nombreux promeneurs, dans les villages comme dans les grandes villes. La télé ne les accapare pas. Ils se rencontrent et échangent.

En règle générale, la modernité n'a pas trop dénaturé ce pays dans lequel les traditions restent profondément ancrées.

Mediapart a également fait une série de 4 articles sur le sujet. Du coup c'est un peu plus poussé, notamment sur pourquoi le champ s'est autant répandu dans le pays https://www.mediapart.fr/journal/dossier/culture-idees/les-metamorphoses-de-bella-ciao

Et j'oubliais.

Pourquoi ne peut-on pas télécharger ?

C'est vrai que ça fout les poils, comme dit la chanteuse Juliette.


Merci beaucoup.


Merci d'autant plus que je connaissais (pas toutes) les multiples versions de Bella Ciao mais sans savoir d'où elles venaient.


Waouh! Passionnante en effet cette archéologie! 

Merci beaucoup pour toutes ces explications


Bon premier mai à tous


Minables récupérations de la fille de Le Pen (brutta ciao!) qui va déposer une gerbe ridicule à Jeanne d'Arc et Macron (brutto ciao!) qui instaure une cérémonie burlesque du muguet tandis que s'étiole celui de cette année




Ah !  Riz amer ! Ah !  Sylvana Mangano ! Ah !

Très intéressant ! 


Entre 1976 et 1980 Bella Ciao était pour moi et mes camardes c’est d’ecole élémentaire un jeu de mains auquel ne jouaient que les filles, nous chantions en français et ne mentionnions pas un partisan mais un étranger.

C’était dans la région de Toulouse, aucune de nous n’était italienne.

D’autres abonné(e)s y ont joué ? 

Je n’ai réalisé que bien plus tard que ce n’etait pas un chant enfantin, et voilà qu’aujourd’hui je découvre que ce n’était pas non plus ce que je croyais ! Moi qui ai fait la maline devant les jeunes qui l’ont découverte par Casa Del  Papel où les chanteurs de rap ( pas seulement Maître Gims). 


Ben alors, on bosse le 1er mai, camarade ?

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.