257
Commentaires

Balance ton porc : des femmes racontent sur Twitter leurs histoires de harcèlement sexuel

Sur Twitter en France, des milliers de femmes témoignent depuis le 14 octobre du harcèlement sexuel au travail. Un effet boule de neige de l'affaire Weinstein.

Derniers commentaires

Cet après-midi sur FranceCulture : BARBARA .
Elle disait qu'elle n'était pas une chanteuse féminine mais une femme qui chante .
Ecoutez-la chanter "parce que tes mains , parce que ton épaule , ..."

Souhaiter à toutes les femmes de pouvoir chanter les mots qui les feront sortir du chagrin d'avoir été volée-violée .
Ecouter les albums de Barbara pour être accompagnées et revenir dans le monde où les hommes sont des amants aimants .
La Cinémathèque française rendra prochainement hommage au maître des castings Jean-Claude Brisseau, ce qui fait suite à un récent hommage à Roman Polanski.

http://www.20minutes.fr/cinema/2160535-20171030-apres-polanski-cinematheque-honore-jean-claude-brisseau-condamne-agression-sexuelle
En tout cas on a beau tourne dans tout les sens, ce qui accompagne "balance ton porc", enterre la presomption d'innocence, et je ne pense pas que ce soit une avancee.
#Balancetonporc» : Christine Boutin dénonce un «dégueulis d’accusations.

Et elle quitte la vie politique.


Bon. Au moins une bonne conséquence à ce hashtag.
C'est qu'il était catholique et qu'il accomplissait le dessein de Dieu.
Comme les abeilles.

Pas les athéistes.
Nous on s'écueille.
Je voudrais vous glisser une distinction.

Le viol d'un enfant par un parent n'est pas un inceste, il est un viol.

{L'inceste} est la prohibition de toute relation de désir entre les membres d'une même famille.

Cette prohibition a une tendance à l'universalité.

Le questionnement, du moins au regard des décisions qui ont pu être rendues par les juges "bourgeois", porte sur le fait de déterminer comment la violation du tabou de l'inceste a tendance à effacer la perception du viol.

Comme si la violation d'un tabou social, tabou socle du vivre ensemble, emportait la perception individuelle ?

La prohibition de l'inceste ne se construit pas comme l'interdiction privative d'un désir secret, la prohibition de l'inceste civilise.

Le processus de civilisation est une distinction de l'homme sur l'animal.

Toute cognitive que soient les abeilles, elles ne font guère évoluer leur construit social.

Violer son enfant, c'est renoncer à toute distinction, c'est bestial.

Et comme tel, le fait que certains en discutent l'immoralité doit être entendu.

Il pourrait y avoir dans le vivre ensemble comme une obligation à renoncer à la liberté de la bête qui nous assiège.

Dans la ligne de cette réflexion, il apparait que le viol (c'est à dire l'obligation du consentement dans le rapport sexuel) est un construit social indispensable à la civilisation. Il n'a pas à être essentialisé en psychodrame. C'est parce que nous avons intégré des fondamentaux de la civilisation que nous pouvons être intimement violé.

En conséquence de quoi, et nonobstant tout ce qui m'assaille à l'heure actuelle, je maintiens que l'action politique se conçoit mieux dans la dignité de chacun lorsqu'elle s'énonce comme un abaissement progressif du seuil de la violence acceptable (merci à Norbert Elias), plutôt que comme une moralisation sexuée.
Sur Europe 1 ce matin Sandrine Rousseau a affirmé à deux reprises que les harceleurs sont "une infime minorité des hommes"; comment font-ils pour qu'il y ait tant de femmes harcelées?
Une plainte déposée contre Christophe Arend, député LREM de Moselle, par son ex-assistante parlementaire.
La campagne de délation #balancetonporc semble avoir inspiré le magazine Causeur.fr qui lance une campagne #balancetonhumoriste.
A lire ici : Balance ton humoriste
-Mal placé-
La couv' de Charlie par l'indispensable Vuillemin.
Un tweet tout frais de Marina Foïs :
Weinstein et autres : les victimes doivent se justifier 1)d'être victime 2)de s'être tues 3)de prendre la parole 4)du choix des mots.
Apprécions le texte du pseudo philosophe Raphaël Enthoven sur le sujet https://twitter.com/laurencedecock1/status/920009964009205761
Ce matin , les journalistes de francInfos et france-culture reçoivent Angot sur "l'emballement et la chasse au porc " , la questionne avec gourmandise . Elle va sûrement dire des bêtises et s'énerver et même pleurer avec un peu de chance .
Il est question d'une guerre généralisée déclenchée par lesfemmes contre lézhommes ...

Emballement , guerre , vite étouffons l'affaire , toutes les affaires ? !!!

IL S'AGIT D'UNE PRISE DE CONSCIENCE
, l'être humain , l'Homme et la Femme évoluent enfin sur le seul point qui demeurait depuis la Préhistoire .

Depuis la Préhistoire , des hommes en grand nombre ont compris quelle chance ils avaient de PARTAGER avec une femme :

- mesdames et messieurs les journalistes , DONNEZ-LEUR LA PAROLE au lieu de baver de plaisir en poussant des victimes à se prendre les pieds dans le tapis , les ridiculiser ( car c'est vous qui les ridiculisez , elles sont là , elles avec leurs souffrances sans mots pour les dire ) . Vous prenez le relais des bourreaux et des porcs en liberté .
Angot ce matin sur Fcul (décidément!) apporte quelque chose de très intéressant en rétablissant les motivations : ce n'est pas de sexe dont il s'agit dans cette histoire, le sexe n'est qu'un moyen, un sous produit. Allez écouter vous verrez!
Bises, alune
La société a évolué depuis la pilule et la dépénalisation de l'avortement. Il suffit de regarder des films des années 50 pour voir à quel point. Les femmes y sont des pimbêches criardes qui ne mouftent pas quand leur julot les engueule, le film "le cave se rebiffe" en est une belle caricature. Il ne viendrait plus à personne l'idée de proposer de tels rôles à des actrices de nos jours. L'église qui avait autorité morale voit éclater au grand jour le scandale des prêtres pédophiles. On apprend que de nombreuses personnes ont été victimes d'inceste et ont le courage de le révéler même tardivement. Maintenant, le tabou du harcèlement sexuel quotidien banal (!) est en train de sauter. Que la boue gêne ou éclabousse ceux qui ne veulent pas voir ou harcèlent, sûrs de leur bon droit, tant mieux. Le bon vieux temps n'était bon que pour une minorité qui pouvait faire sa prédation sur les plus faibles. Il n'y a pas à le regretter et on peut se réjouir qu'on avance un peu vers l'égalité du droit au respect pour tous.
" je vais te baiser tôt ou tard"
Ah, finalement vous l'avez épousée.
Julot ce post est d'une dégueulasserie sans nom.

Beurk
y'a pas que moi qui dit que les mâles sont des porcs

tous?
Quelle chance :

Je n'ai jamais été objet de harcèlement sexuel. Peut être que je ne suis pas un objet qui pourrait le motiver :)) Quoique à bien y réfléchir, tout en étant un homme, je me souviens tout à coup de faits que j'avais mis de côté, comme cette promiscuité et quelques avances plus évidentes imposées par une dame plus âgée et surtout en position de force de par nos rapports Client-Fournisseur et d'autres faits comme cela, mais que j'avais oubliés car même si terriblement inconfortables d'autant que je n'avais aucune aspiration de mon côté, je m'en étais sans problème extirpé de par justement le fait que j'appartiens à ce qu'on nomme le sexe fort.
Bref, je n'ai jamais été objet de harcèlement sexuel qui m'ait traumatisé.
De même je n'ai jamais été victime de délit de faciès. Quoique encore à bien y réfléchir j'ai noté dans certains pays qu'une ombre de doute planait sur le visage de mes interlocuteurs dans les magasins qui, du fait de l'étrangeté (venant de l'étranger) de mes apparences vestimentaires ou autres, redoublaient de froideur et précaution.
Bref, je n'ai pas été objet de délit de faciès ici en Europe occidentale.

Mais ces expériences m'ont permis de comprendre ce qu'est un harcèlement sexuel ou un délit de faciès pour celles et ceux qui le vivent quotidiennement. Aussi c'est sans problème que je comprends que certaines femmes aient besoin de raconter leur triste aventure, de la mettre en mot, dans l'anonymat de Twitter et sans donner le nom de leur agresseur
J'ai trouvé ce témoignage sur Twitter. Mais tout porte à croire que c'est un fake !
Moi j'ai un autre truc. Pourquoi Weinstein tombe-t-il maintenant?
https://en.wikipedia.org/wiki/Guantanamo_%28TV_series%29
Guantanamo is an upcoming television series, to be directed by Oliver Stone for Weinstein Television and Showtime, and produced by Alexandra Milchan.[1][2]

There will be a ten-episode first season, including a two-hour opening episode.[1] The show will focus on the inmates of the Guantanamo Bay detention camp.[3][2] Following the Harvey Weinstein sexual scandal, however, Oliver Stone announced he would no longer direct the series.[4]


Et Oliver Stone qui a demandé plus de clémence envers Weinstein a lui aussi senti le vent du boulet (il s'est retiré du projet depuis):
http://www.independent.co.uk/arts-entertainment/films/news/oliver-stone-harvey-weinstein-playboy-carrie-stevens-sexual-assault-party-patricia-arquette-latest-a8000321.html

Alors je ne dis pas du tout que Weinstein ou Stone sont des oies blanches. Je me demande juste pourquoi ils sont en teflon pendant trente ans et pourquoi on les liquide tout à coup.

Niveau d'analyse complètement inaccessible à nos médias ineptes bien entendu. Beaucoup de mécanismes rappellent l'affaire Fillon. Comme l'aspect absolument tsunamesque des "révélations". Alors que tout le monde le sait depuis toujours...
Il avait la légion d'honneur depuis mars 2012. Il n'y a pas d'enquête pour l'obtenir ? Si oui qui l'a validée?
Harcèlement sexuel tue... mais quid du harcèlement moral couvert par les institutions, négligé par les tribunaux parce que trop difficile à matérialiser ?
Julot, vous nous avez habitués à mieux que ce trollage visqueux...
quelle classe Julot, mais quelle classe...
On parle de ce buzz parce que quelques journalistes livrent leurs témoignages (dans un océan de témoignages tout aussi sordides) ou bien parce qu'en soi, c'est un événement médiatique non sans importance ?
On peut se poser cette question, vu l'angle de votre sujet.
Ce corporatisme manifeste est un brin déprimant...

J'aurai souhaité un décryptage plus global, avec, pourquoi pas, un petit mot sur la brochette de crétins qui profitent de l'émergence de ce hashtag pour tirer la couverture à soi (du style Caron).

Aujourd'hui, sur Twitter, les hommes sont en train de réaliser (pour la énième fois) ce que les femmes sont obligée d'endurer quotidiennement. Aujourd'hui, sur Tiwtter, la parole des femmes se libèrent (une fois de plus) et arrive à toucher les consciences.
Ce n'est pas un petit événement qu'on peut traiter simplement sous un angle anecdotique, bon sang !
Il me semble que le problème ne concerne pas les éventuelles personnes qui révéraient de se faire agresser, mais les personnes qui se font agresser sans avoir rien demandé.
Laissons savoir à ces messieurs les harceleurs que les actrices, comme les ouvrières, les agricultrices ou les ingénieures, les commerciales ou les institutrices, les mamans ou les putains, sont toutes libres de baiser, libres d’avorter. Et libres de parler (Isabelle Adjani).
YESSS! Génial!
Hystérie à son comble..!
Maintenant attendons le retour du bâton. Ça va être chouette...
MDR :-D
Mais désolé Mesdames, vous n'allez pas rire...
A leurs places je n'aurais pas eut la délicatesse de ne pas donner les noms des connards en question.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.