55
Commentaires

Bachelot résilie 50 millions de vaccins sur TF1

Pour mettre fin à la polémique sur les surplus de doses de vaccins anti-grippe A achetés par la France, la ministre de la Santé Roselyne Bachelot était hier soir sur le plateau de TF1. Elle y a fait une annonce spectaculaire, assurant avoir résilié les commandes de 50 millions de doses. Mais (même si Laurence Ferrari s'est bien gardée de poser des questions intempestives) ce n'est pas si simple : ces résiliations vont nécessiter une négociation serrée avec les laboratoires, dont le coût reste encore à fixer... La ministre a donc tenté ensuite de rattraper le coup.

Derniers commentaires

Le Syndicat de la Médecine Générale se fait l’écho de ses
adhérents pour dénoncer ce qui pourrait s’avérer être un des plus
grands scandales sanitaires de ce début de 21e siècle : le «
Pandemigate » (1)

Face à une épidémie grippale A/H1N1 dont les données épidémiologiques au
2e trimestre 2009 étaient incertaines, le gouvernement français a
accordé une confiance « aveugle » à des comités d’experts qui
prédisaient une virulence telle qu’elle pourrait paralyser le pays.
L’OMS déclarait le 11 juin 2009 l’état de pandémie en se faisant l’écho
du groupe de SAGE (2) (principal groupe consultatif de l’OMS pour les
vaccins et la vaccination).

Un plan de vaccination de masse a été mis en place, se calquant sur les
projections réalisées pour l’épidémie de grippe aviaire de 2004. Une
question d’importance est posée : quelle a été l’influence, sur le
déclenchement de cette alerte, des liens d’intérêt des experts avec
l’industrie pharmaceutique ? Le médecin et épidémiologiste Wolfgang
Wodarg, ex membre du parti social-démocrate allemand et actuel
eurodéputé et président de la commission pour la Santé du Conseil de
l’Europe est d’avis que le déclenchement de l’alerte à la pandémie
constitue « l’un des plus grands scandales médicaux du siècle ». Il a
obtenu le lancement d’une enquête de cette instance sur le rôle des
firmes pharmaceutiques dans la gestion de la grippe A par l’OMS et les
Etats (3).

Le gouvernement français a dès lors commis une erreur stratégique en se
fiant sans aucune retenue à ces propos alarmistes, malgré des opinions
plus réservées de professionnels de renom comme les Pr Debré (4) et
Gentilini (5), malgré les données rassurantes sur cette épidémie de
grippe en provenance des pays de l’hémisphère sud, notamment la Nouvelle
Zélande et l’Australie (6).

L’erreur stratégique s’est doublée d’une erreur tactique en créant une
Cellule interministérielle de crise qui, dès le 1er mai 2009, a assailli
l’opinion publique de Communiqués de Presse, tous plus alarmistes les
uns que les autres, relayés par des médias nationaux très complaisants.
Une troisième erreur a été de confier la gestion de la crise au
ministère de l’intérieur comme s’il s’agissait d’une menace terroriste,
quitte à émettre des circulaires liberticides sous prétexte de risque de
blocage de l’économie du pays (7). Cette structure a été incapable,
lorsque les messages épidémiologiques se sont fait plus rassurants, de
faire marche arrière pour limiter les conséquences de ce fiasco
politico-médiatique.

Sur le plan technique, le recours à des centres de vaccination loin des
populations concernées, initialement inaccessibles sans le sésame que
devait constituer la convocation individuelle à la vaccination, a été
également une erreur notoire. Très réticents vis-à-vis de cette campagne
de vaccination venant de haut, avec des vaccins prototypes aux effets
secondaires possibles, mais quand même pleins de bonne volonté, la
plupart de nos patients se sont tournés vers nous, médecins de famille,
pour savoir ce qu’ils devaient faire.

Une énième erreur du gouvernement a été l’absence d’échange et de
concertation avec les soignants et le mépris du savoir faire des
généralistes et des infirmières : professionnels de santé de proximité
nous aurions dû être partie prenante dans la gestion de cette grippe et
pouvoir faire les vaccinations nécessaires : c’est notre rôle depuis
plusieurs décennies.

Enfin on ne peut que critiquer l’erreur économique d’avoir surinvesti
dans les différents vaccins et autres Oseltamivir, quitte à devoir
rédiger des recommandations ne s’appuyant pas sur des données de la
science, ce qui a entraîné une interpellation forte de la Direction
Générale de la Santé par plus d’un millier de médecins à l’initiative du
Formindep (8).

Le coût pour la collectivité risque de dépasser 1 à 1,5 milliard d’euros
(9), soit plus que le déficit de tous les hôpitaux de France. La gestion
gouvernementale de cette grippe a été une très belle opération pour les
laboratoires pharmaceutiques Roche, Sanofi-Pasteur-Aventis, GSK,
Novartis et Baxter, qui se chiffre en plusieurs milliards d’euros de
profit (10).

Cette accumulation de fautes tant politiques que stratégiques,
tactiques, techniques et socio-économiques ne peut pas être le fruit du
hasard. C’est la preuve que les intérêts d’un petit groupe de
multinationales prévalent sur l’intérêt du public.

Mais cette crise nous a montré que les couleuvres que le gouvernement
essaye de faire avaler à la population ne passent pas. Le bon sens, les
pratiques de formation indépendante de bon nombre de professionnels et
la conscience collective résistent au mode de gestion de cette grippe,
technocratique et pharmaceutique, bien éloigné d’une politique de santé
publique.

/Contacts/ : Séraphin Colle 05 34 50 15 01 Patrick Dubreil 06 32 70 92 37

1) http://www.agoravox.fr/tribune-libr...


2) http://www.who.int/immunization/sag...


3) http://www.humanite.fr/Grippe-A-Ils...

4) http://www.humanite.fr/2009-07-28_L...


5) Le Monde du 6 Août 2009 : http://www.lemonde.fr/planete/artic...


6) Revue Prescrire, N° 312, octobre 2009 :
http://www.prescrire.org/aLaUne/dos...

7) La circulaire DGT 2009/16 émanant de la Direction Générale du Travail
circulaire prévoyait des mesures de restriction des droits du travail en
cas de niveau 6 de l’alerte sanitaire.
8) Lettre ouverte à signer sur http://www.formindep.org/Lettre-ouv...
cf. aussi
les sites www.prescrire.org/ et
http://www.rue89.com/2009/12/21/du-...


9) Revue Pratiques, les cahiers de la médecine utopique :
http://www.pratiques.fr/Grippe-A-Qu...

10) « Grippe A : une bonne dose de profit », Politis, 14 janvier 2010.

*SMG*
Stéphane Guillon, pour une fois n'en fait pas trop.
http://www.dailymotion.com/video/xbube8_ne-tirez-plus-sur-bachelot_fun
Merci à Mona et à Francès ci-dessus, aussi bien pour les liens que pour la justesse habituelle de leurs commentaires.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Ne vous inquiétez plus, l'état achète des vaccins contre tous types de virus à venir. Dire qu'on aurait pu mettre tout cet argent dans la recherche contre les maladies qui existent déjà...
Vaccins H1N1 résiliés: l'Etat s'engagerait à long terme auprès des labos
L'Etat français s'engagerait à acheter des vaccins aux laboratoires lors de futures épidémies en échange d'un renoncement à des compensations pour les annulations de commandes de vaccins contre la grippe A (H1N1), selon le Journal du dimanche (JDD) paru samedi.
Ok, vous nous dites que vous n'avez pas trouvé de journalistes ayant traité le sujet jusqu'à présent. Mais avez vous correctement cherché ? Pourquoi ne vous êtes vous pas rapproché de l'humanité ou de là bas si j'y suis, qui ont consacré, déjà en novembre, des émissions entières très documentées qui expliquaient comment les labo pharmaceutique pilotent les politique internationales et nationales pour défendre leur intérêt. Pourquoi très peu de journaliste (à par Fakir et qq autres) ont révélé le parcours de la ministre de la santé en tant que porte parole de laboratoires pharmaceutiques : « Roselyne Bachelot-Narquin a occupé, avant d'entrer dans la politique au début des années 1980, le poste de déléguée à l'information médicale au sein du laboratoire ICI Pharma de 1969 à 1976, puis elle est chargée des relations publiques chez Soguipharm de 1984 à 1989 » soit 12 ans !
Pourquoi, n'a-t- jamais entendu que la grippe saisonnière tue chaque année plusieurs centaines de millier de personne (450 000) alors que la grippe porcine qq dizaines de milliers tout au plus. et pourtant, elle n'a jamais été décrété comme pandémie, car ce n'en est pas une.
A qui profite toute cette mascarade ? Comment la peur peut aussi éviter de parler d'autres chose...

La France est un des pays qui consomme le plus de médicaments. Ils sont à chaque fois prescrits par les médecins. Ne pourrait-on pas s'interroger sur l'influence des labo dès l'école de médecine. On découvrirait imprégnation dans l'enseignement et les aides qu'ils apportent à de très très nombreux étudiants, en échange d'un aveuglement en leur faveur. Pour canaliser le débit, mieux vaut maitriser la source.
Une question intéressant à étudier de prêt... dès ce début d'année.
Depuis le début de cette affaire, je n'ai pas eu connaissance d'une seule publication de sondage du type "Avez-vous l'intention de vous faire vacciner contre la grippe A ? et sinon pourquoi ?" (avec propositions de réponses fermées ou non).

Si cela se confirme, c'est quand même assez troublant de la part d'un gouvernement qui a pourtant le sondage facile ! N'aurait-on pas eu là un indicateur (qui aurait sans doute évolué dans le temps) utile pour négocier les termes des contrats nous liant avec les fournisseurs ?

De plus , la seconde partie de la question aurait apporté des enseignements intéressants quant à l'efficacité des arguments de vente de Bachelot et consorts ...
" Echange 90 M vaccins contre traitement gastro-entérite. contact Roselyne B. Paris"

paraìt que la grippe c´est fini, et que c´est la gastro qui déboule. Ils n´avaient pensé qu´une autre épidémie pouvait survenir avant de gaspiller autant d´argent ?
Roselyne a été assignée en référé par l'association "crie vie" devant le tgi de paris le 4/01/09. C'est peut être ca qui l'a déterminé à annuler la commande de vaccins ? Faut dire qu'il y a comme chef d'accusation : Empoisonnement ! Mai je relève que nos journalistes ne trouvent pas cette information digne de nom. Alors pour ceux que ca interessent : http://www.alterinfo.net/Roselyne-BACHELOT-au-tribunal,-la-justice-donnera-reponse-le-25-janvier-2010_a41005.html

Imaginez le pen assigné pour ce motif !

Sylvie
Les mêmes journaux télévisés qui voici six mois nous explosaient les c* à longueur de soirée sur le sujet ("attention la fin de l'humanité approche, voici la grippe mexicaine, olé") consacrent péniblement 3 minutes à peine compréhensibles aux manipulations sordides des multinationales pharmaceutiques. Ça en dit long sur le crédit qu'il ne faut jamais hésiter à leur accorder...
« mécanismes des grands labos pour faire du profit », « présumés pressions», « un des plus grands scandales médicaux du siècle» :
Strasbourg lance une commission d’enquête et pas d’info pour l’instant dans la presse française, enfin, seulement là http://www.humanite.fr/article2758249,2758249
.
Ce serait intéressant de faire une enquête sur la résiliation.

Je ne suis pas spécialiste du droit administratif mais il est certain que la charge financière qui résultera de ladite résiliation dépend non pas seulement des clauses du contrat, mais de sa nature même : est-ce un contrat de droit privé ou de droit public ?

Dans le second cas il me semble que les choses seraient plus confortables pour l'Etat. Et donc pour les finances publiques.
D'autant que, s'il m'en souvient, (pardon aux puristes pour les imprécisions), le Canard Enchaîné avait déjà noté que les 94 millions de vaccins avaient été négociés à un prix unitaire supérieur d'un ou deux euros à celui négocié par d'autres pays (Grande Bretagne entre autres) pour des quantités moindres.
C'est dire la puissance de négociation de la première pharmacienne de France !
En préambule, je dirais que de mon point de vue ce plan de vaccination était nécessaire et que vue l'ampleur de la tache il a été plutôt correctement mené, néanmoins un certain nombre de dysfonctionnement importants sont apparus. Je me suis fait vacciné en connaissance de cause. J'estime qu'ayant un simple Bac S SVT. On a relativement les bases nécessaires pour savoir comment un virus se réplique et se propage et quelles en sont ses principales risques.

Plusieurs questions m'embarrassent car elles n'ont pas trouvé de réponses dans ce que j'ai pu lire jusqu'à ce jour ?
Pourquoi la ministre a attendue si longtemps pour faire cette annonce ? Il semble qu'il y est un certain amateurisme. Cette annonce semble être précipité et populiste.
Tout comme l'annonce de la distribution des vaccins aux généralistes ? Les éléments qui s'y opposaient étaitent-ils que du vent ? Les vaccins conditionnées en dose de 10 ? On en fait quoi des 9 autres, on les jettent ? La paperasserie que nécessite la traçabilité ? Les médecins vont engagés des secrétaires médicales ?
Enfin, Mme Bachelot voudrait que tout ceci se réorganise en une semaine ? Je demande à voir.
Cette gestion des contrats semble avoir aussi été fait dans un certain amateurisme tout comme la gestion des stocks de tamiflu et des masques !

J'espère que la demande de commission parlementaire soit entendue car il est nécessaire de faire le point sur cette campagne lorsque celle-ci sera terminé, c'est à dire pas avant la fin du printemps. Il ne s'agit pas uniquement de juger de la (in)compétence du ministère mais bien d'établir un bilan objectif de cette réponse de santé publique. Un tel pan n'existe pas, Il faudra aussi à réfléchir comment l'on peu adapter cette réponse pour éviter des gâchis. Il est plus qu'indispensable que nous puissions fort de cette expérience en tirer les leçons et élaborer un plan de vaccination qui soit apte à répondre à une vraie pandémie. Si un tel rapport voit le jour, on aura pas dépenser autant d'argent simplement pour une assurance, mais pour en plus un test grandeur nature, certes cher.
Nous serions bien égoïstes de cracher sur une santé publique qui nous permet de vivre plus vieux chaque jour.
Dans votre texte, il y est fait mention du désir des mutuelles de revoir leurs participations à la baisse.
Ceci signifie-t-il une révision à la baisse des cotisations pour les adhérents ???
Réponse au message d'eetu:


Elle est bien bonne celle-la.

Un podcast vient aussi de me rappeler que Roselyne était au tribunal hier. Elle y était accuser de complicité d'empoisonnement de masse.
Ont en pensera ce que l'ont voudra, il n'empêche que le Black-out total y compris d'@si et du reste de la presse en ligne est pour le moins étonnant.
Qu'un 20H évite le sujet, on pourrait le comprendre pour de multiples raisons.
Qu'un 20H, en présence de l'intéresser le jour même de l'audience, évite le sujet : là c'est autre chose.

un peu d'infos sur le sujet
http://www.agoravox.fr/actualites/sante/article/roselyne-devant-les-juges-67691
Vous n'auriez pas le résultat de cette assignation en référé?

Quand au silence à ce sujet, croyez-vous que les journalistes doivent
rendre publiques toutes les assignations, aussi farfelues soient-elles?
Il n'y a dans cette "affaire" qu'un communiqué de presse de l'association
qui assigne avec dans le même texte un invitation à un "spectacle" de
Dieudonné...
C'est effectivement très grave de ne pas en parler...
[quote=Alter Info]La séance a duré 1h20 et s'est bien déroulée. Chaque bord a pu dire ce qu'il avait à dire et c'est maintenant aux juges de donner leur réponse le
25 Janvier 2010. L'association Politique de Vie en a également appelé auprès du conseil d'Etat pour confirmer leur détermination.

http://www.alterinfo.net/Roselyne-BACHELOT-au-tribunal,-la-justice-donnera-reponse-le-25-janvier-2010_a41005.html
Votre source, c'est l'une des parties et qui en plus parle de "l'acte héroïque de Jane Bürgermeister".
Vous êtes sérieux là?
écoutez, je vous laisse a vos trolleries, je n'ai pas envi de me lancer dans un dialogue de sourds.
Si @si ou rue89 en avait parler je les auraient surement cités a la place.
Le procès intenté à Roselyne Bachelot sur sa gestion de la grippe A se nourrit davantage d'opportunisme que de réalisme.
Les arguments avancés ne sont pas les bons et sont versés au débat public un peu tardivement.

http://blog.lefigaro.fr/threard/2010/01/le-proces-intente-a-roselyne.html
Le procès est ici une image. ça reste amusant de voir que le blogueur du Figaro peut utiliser le mot procès dans son papier sans évoquer le procès justement.
Le mot "procès" est employé comme métaphore...
sûrement pas pour banaliser une vrai info juridique et/ou tromper les lecteurs du Figaro.fr :)

L'association Politique de Vie en a également appelé auprès du conseil d'Etat pour confirmer leur détermination.


m'a l'air d'un dangereux illuminé le gars de cette association http://leweb2zero.tv/video/booly_824ae704c32fea7.
Pourrait-on envisager une plainte pour abus de faiblesse contre tous ces sites conspirationnistes ?
J'ai aussi perdu pas mal de temps avec ça (il y a des milliers de vidéos sur dailymotion, sur divers sujets, tout et n'importe quoi).
Ce qui me fait peur c'est que ça prend de l'ampleur.. Merci beaucoup dailymotion !
La question qui n'as pas encore été posée, est de savoir si les 50 millions font partie de la commande d'origine, si ont y ajoute les 30 millions de doses supplémentaires au 94 d'origine pré-commander, ou si la commande de 30 millions supplémentaire avaient été relevé a 50 millions.

Car si vraiment 50 millions de doses étaient soustraites au 94 millions, pourquoi dame Roselyne feraient t-elle des pieds et des mains pour revendre les, plus ou moins, 30 millions restant ?

"Les vaccins représentaient 712 millions d'euros, ça fait une économie de plus de la moitié."

Ont économise la moitiés de 712 millions d'euros d'origine ? ou Roselyne, très consciemment sachant que Laurence ne la relanceras pas la dessus, joue t-elle sur les mots ?
A savoir qu'il aurait fallut comprendre "94 Millions de vaccins ça représentaient 712 Millions d'euros, donc on économise 350 millions qu'on allaient raquer en plus."
A quand un ministère des démarches à la con ?
Silly walks
Je n'ai qu'une chose à dire !!!
Le Lance Flamme !!!

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

bachelot a dit à sarkozy:
"tu ne peux pas te passer de vaccin dans les régions où tu es, j'en dirai un mot à carla, qui en a 5 ou 6 remarquablement irrigués !"
Un fiasco géant à plus de deux milliards d'euros, une paille, et pas un seul responsable ne va sortir du lot, pas une tête ne va tomber, normal, celui qui dirige tout c'est Minimoy.

L'ai vu ce soir pour la galette à l'Elysée le pathétique à tics. Une grosse galette dans laquelle il n'y avait pas de fève, pour que ne soit pas désigné "un roi à l'Elysée" selon ses termes. Pauvre petit garçon, c'est surtout qu'il n'aurait pas supporté qu'un autre soit couronné, même en carton, sous "son" toit et à sa place, lamentable. Sûrement qu'un préfet aurait sauté s'il y avait eu une fève, Cécilia avait raison, c'est un grand malade.
Fait divers:
Une dame d'un certain âge vient d'être victime de la collision malencontreuse de deux principes qui se sont télescopés.
Cette dame, qui avait été nommée ministre de la santé en vertu du principe bien connu de Peter, vient, à la suite de manoeuvres douteuses, d'être écrasée par le principe de précaution qui arrivait à vive allure en sens inverse.
Après l'accident, le visage bouffi et le corps boursouflé de la malheureuse - de son nom roselyne bachelot - faisaient peine à voir (ah! excusez, en dernière minute on me dit qu'elle était déjà comme çà avant ...).
Ça fait bien longtemps qu'avec ces rigolos de foire, on l'a, notre dose...
Bachelot résilie 50 millions de vaccins sur TF1

Un effet d'annonce sans prendre conscience de la teneur de ses propos…

Décryptons ce titre..

Bachelot [s]résilie[/s] annonce sur TF1 [son intention de demander] la résiliation, de 50 millions de vaccins…
[sans savoir si c’est comercialo-juridiquement possible].

Le but est atteint, Roselyne se donne – et donne au Gouvernement – une virginité :
Si tout le monde sait que la parole d’un Ministre ne vaut pas plus que la crédulité de ceux qui l’écoute…
Un contrat de cette nature (plus de 100 pages) engage la signature de la Ministre (et du Gouvernement) devant le TGI.
De plus ces contrats sont en général en deux langues (français et anglais) et il est a espérer qu’il est bien précisé qu’en cas de « conflit » seuls les écrits en français font fois..

Ceux qui vont se sucrer, ce sont les avocats d'affaires [10 % des sommes économisées] qui vont essayer de casser les contrats signés par la Ministre…
La Roselyne, elle va jouer à la petite souris et tenter de se faire oublier.
Je vois que mon commentaire sur le forum "Laura Smet" a été pris au sérieux : Réponse en moins de dix minutes, bravo :)
En lisant cette chronique et en écoutant les infos de 19 heures sur Inter, rien de nouveau par rapport à ce papier Sophie, sauf Charlotte qui témoigne en disant qu'elle ne veut pas que "sa dose" soit revendue avant d'avoir reçu son bon et de se faire vacciner, blablabla, un beau discours franco-franchouillard "et moi et moi, et moi ......".

Ce qui sûr c'est que Roselyne a bien reçu sa dose, je ne dirai pas de quoi, elle n'est pas plus brillante en 2010 qu'en 2009, c'est effrayant ..... Les soldes commencent demain, Roselyne a anticipé. Principe de précaution et tout, et tout, gaspillage en premier lieu. Le plus triste c'est que cette grippe n'a même pas l'élégance de montrer son nez en plein hiver.

Je ne résiste pas au plaisir de remettre ce lien
Un peu en marge de votre chronique, quoi que : hier soir, JM Le Guen député PS, spécialiste des affaires de santé au sein de ce parti était invité sur i TÉLÉ le soir. Or durant quasiment tout son interview, en illustration, des images muettes de l'intervention de R.Bachelot sur TF1, muettes, mais pleine écran ! Le Guen étant "relégué dans une petite fenêtre en bas à gauche. (Il me semble que cela aurait du être l'inverse). Du coup on ne voyait que la ministre : gros plan, décor flashy, montage fatiguant, un truc surréaliste : du coup le député est passé à l'as : pas vu, pas entendu. Fait exprès ?
Autre mesure volte-face annoncée par le Magazine de la Santé de ce jour : la ministre va enfin autoriser les médecins généralistes volontaires à vacciner dans leurs cabinets, mesure qu'ils réclamaient depuis deux mois.

J'ai apprécié la pugnacité de Jean-Michel Apathie, pour le coup... même si, évidemment, il est facile de blâmer après coup.

(Je suis allée me faire vacciner hier, pour ma part, dans un stade complètement vide, où j'ai plaisanté avec un médecin manifestement à la retraite, et attendu qu'une infirmière finisse son thé avant de pouvoir me faire piquer. C'était assez sympa, comme ambiance...)
Bien vu, et que de mensonges en cascade!

C'est bien parce que beaucoup se posent des questions légitimes qu'on a organisé en catastrophe cette résiliation qui ne devait pas être à l'ordre du jour initialement, puisqu'elle disait ce midi que le fait qu'il n'y ait besoin que d'une injection était connue depuis début novembre (mais qu'on continuait à faire du stock)!

Plus d'un mois pour se décider à revoir les contrats, au moment où les labos carburent à plein pour faire leur petite distribution, y nous prennent vraiment pour des cons!

Y a pas de vaccin contre les menteurs?
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.