80
Commentaires

Aylan Kurdi, 3 ans

Ses petites semelles, son T shirt rouge, son short bleu.

Derniers commentaires

Dans un vite-dit publié à 18h22, Vincent Coquaz nous informe que la photo prise par Nilüfer Demir a été recadrée, qu'on y voit « deux autres personnes » et qu'en France seul France Info etc.

Sauf que France Info a aussi recadré la photo1 et qu'on pouvait le voir sur France TV Info2 plus d'une heure3 avant la publication du vite-dit.

1. Encore une personne en plus.
2. Francetv info a recueilli l'analyse d'Alain Genestar, ancien directeur de la rédaction de Paris Match.
3. Depuis 16h40 ou 17h03.
Une connaissance de réseau social, d'une autre génération que la mienne, a exhumé l'histoire des boat people, signalant la quasi unanimité politique et intellectuelle de l'époque, Sartre et Aron en venant à se serrer la main : le scandale humain dépassait la théorie.

Je ne connais pas bien cette histoire. Et prétendre pouvoir scruter l'ensemble de l'actualité à hauteur historique est bien entendu ambitieux. Mais l'expression de générosité concrète de ces jours semble peu engageante.
Il faut espérer que la photo puisse faire que la conscience de l'histoire en train de se faire ne soit plus l'apanage de groupes extrêmes.
Mais qu'attend l'Union Européenne pour interdire les photographes et journalistes sur les plages ???!!!!!!!!!!!!!!!!!
Je ne vais certainement pas regretter que nos politiques prennent enfin conscience de la catastrophe humanitaire en cours (dont ils sont en grande partie responsables). Ils en ont mis, du temps!
Mais je m'interroge, quand même.
Est-ce parce que Merkel a (enfin) dit que c'était intolérable? Nos pitoyables édiles n'ont plus osé faire comme si de rien n'était? Pour une fois, la soumission à l'Allemagne serait une bonne chose?
Mais aussi : des photos ou des vidéos d'enfants morts, il y en a tous les jours. Rappelons-nous les enfants de Gaza tués sur la plage. Pourquoi, l'an dernier, ces images, tout aussi poignantes, n'ont-elles pas eu d'effet? Des militaires ont assassiné ces enfants, en direct, devant les caméras du monde entier. La supposée communauté internationale n'a pas bougé un cil. Et, moins de 6 mois plus tard, notre piteux président invitait le commanditaire de ces assassinat à parader à Paris.
Aylan Kurdi, 3 ans, il venait de Kobané. C'était un de ces enfants de Kobané pour qui les jeunes gauchistes turcs, d'origine kurde, qui ont été assassinés par des cinglés en juillet étaient en train de tenter de collecter des jouets.

Peut-être que c'est la photo qui va réveiller les consciences, peut-être que c'est une horreur de plus qui s'attaque aux consciences, après les pêcheurs de Lampedusa qui expliquaient comme ils étaient heureux quand ils arrivaient à repêcher les gens vivants, après les naufrages de cet hiver, après le délitement de la Syrie, après les 70 personnes retrouvées mortes dans un camion qui ont à raison changé l'opinion de l'Allemagne et de l'Autriche sur les réfugiés.

Peut-être qu'on est juste en train de nous rendre compte que les Syriens, tous ces gens venant d'un pays pacifié qui avaient des aspirations à une société meilleure et qui se retrouvent écrasés entre un dictateur toujours en place et des fascistes religieux, c'est nous, et que leur fuite nous indique que l'Histoire s'est réveillée pour tout le monde, l'Histoire avec ses grands mouvements de masse qui n'épargnent personne, qui déstabilisent ce qu'on croyait inamovible et qui détruit des innocents. Mouvements pour lesquels nous n'avons plus le loisir de nous poser la question de l'intervention ou non car ils interviennent sur nous, qu'on le veuille ou non.
Et le petit Aylan hante l'Europe parce que son air de dormeur, ses petites chaussures, son tee shirt rouge et son pantalon bleu sont le miroir exact d'un quotidien qui est le nôtre et que nous sentons en train de basculer.
Il y a tous les jours des milliers de morts dans ces guerres de Syrie et D'Irak. Soudain une photo pour réveiller la honte sur vous, sur nous.
Les initiateurs de ces guerres passent derrière la scène et disparaissent. Il ne reste que BHL , l'arroseur de bombes qui devient l'arroseur de bons sentiments comme le montre une interview d'aujourd'hui 3 Septembre 2015.

Le monde médiatique se souvient de l'enfant nu échappé du napalm, sur une route du Vietnam.La guerre du Vietnam en fut dit-on raccourcie. Il est malin ce monde.Mais il se souvient moins de la petite agonisante à l'écran à la suite d'un tremblement de terre. Cette fois la réprobation fut vive à son encontre.

Mais qui a de la mémoire!
Enfin on va pouvoir trier entre les gentils et les salauds.
Personnellement , je suis indigné.

Dernier point, il semble que ce petit Aylan Kurdi vienne de Kobané qui est une ville martyre et résistante. Les Kurdes ont résisté face à Daesh et l'ont emporté. De nombreux enfants y sont morts ainsi que leurs parents. Pour la peine les turcs bombardent ces Kurdes avec l'assentiment des Américains et le silence complice de Monsieur Fabius.
Cette humanité est en échec sur tout les problèmes de notre temps. Incapable de gérer la crise écologique, incapable de gérer les crises humanitaires... J'ai bien peur que les 50 prochaines années ne soient bien sombres....

Ce monde me terrifie.
Afin de sensibiliser la population au problème des accidents de la route, affichons sur les murs de nos villes des photos d'enfants déchiquetés, écrabouillés, explosés en morceaux avec beaucoup de sang et de viande rouge par terre. Et des vrais enfants, pas du photoshop ! Cela devrait faire son effet.
Le Monde, daté de cet après midi
Regardez la une,
Puis regardez la publicité page 5, son indécence chic, si banale n'importe quelle autre jour.
Mais pas aujourd'hui, rattrapée par la vague du réel, et par la mort de cet enfant.
Ma mère m'a assez raconté "l'exode",les mitraillages par des avions italiens (?)avec ma soeur cachée sous son corps en guise de bouclier,les gens qui refusaient de recevoir les fuyards et les menaçaient avec des fusils de chasse,ceux qui les volaient...Ach! La guerre! Gross malheur! Pour cette guerre là on a trouvé des responsables mais qui porte le chapeau aujourd'hui?
j'ai l'impression d'être revenu à l'après 7 janvier...
Tous les enfants sont nos enfants
Mohamed Merah c'était votre enfant?
Avait-il 3 ans?
Cet enfant est sur une plage turque, probablement envoyé par un passeur Lybien, chassé par des Irakiens et abandonné par ces mêmes Syriens qui fuient leur pays au lieu de le défendre. L'Europe secoure 3000 clandestins en mer par jour. Est-ce que la Turquie, l'Egypte, le Maroc, l'Algérie, la Tunisie, lèvent le petit doigt pour endiguer le flot d'inconscients qui prennent la mer ou les ramènent sur la berge ? Non. Pourquoi les réfugiés contournent-ils les riches émirats qui ont le niveau de vie le plus élevé du monde, Arabie Saoudite, Koweït, Emirats Arabes Unis, Qatar, Oman, où la même langue et la même culture leur permettraient une intégration facile comme ce qu'a permis la France aux migrants européens du XXème siècle ? Arrêtons la repentance anticipée, l'auto-flagellation préventive. L'Europe vaut mille fois mieux que tous ces pays et ne leur doit rien ici. Qu'elle les aide chez eux.
Juste un chagrin immense mais inutile dans un cœur de mère et de grand mère...
"La photo qui donne une claque à l'Europe", "notre honte à tous"...NON ! je n'accepte pas cette manipulation des émotions à bon compte et l'exploitation bien honteuse pour le coup que représente le photomontage, et quelle indignité pour ce petit bonhomme dont on se foutait pas mal jusqu'à présent.
NON ! messieurs et dames les manipulateurs je n'accepte pas de devoir porter une honte qui n'appartient qu'à ceux qui se moquent totalement du vivant, entretiennent la guerre, les conflits et le pillage des énergies humaines et matérielles à leur seul profit.
C'est trop facile, trop usé, trop hypocrite "ce honte à tous"...à vomir !
Combien d'enfants meurent à chaque seconde en notre beau XXIe siècle où des milliards sont dépensés pour habiter sur Mars et y crever en 40 jours ?! Combien meurent parce que le "partage des richesses" est une hérésie de ringards pour les adorateurs du Medef ???!!!
Je n'ai pas reçu Assad aux Champs Elysée un certain 14 juillet, on ne m'a pas demandé mon avis ; je n'ai pas reçu un Kadhafi sous sa tente avant de le faire égorger quand il dérangeait, je n'ai pas passé mes vacances en Tunisie, au Maroc ou ailleurs à me faire servir par des esclaves payés au bol de semoule, je ne vends pas le patrimoine aux enrubannés des Emirats supports des islamistes qui jouent le jeu du crime avec l'Occident soit disant chrétien....
Ça suffit !!!!
Vous faites votre boulot d'informateur...mais par pitié pas de démagogie !
"cette seconde photo est acceptable selon les critères de la presse"





On pourrait poser la question aux parents, à moins qu'ils ne soient morts aussi, ou bien qu'on s'en foutent parce qu'ils sont turcs.



Quel parent trouverait-il "[large]acceptable[/large]" de voir son enfant décédé exposé en première page des journaux ?

Immonde.
Car ils étaient deux

"My wife and two boys are dead",
leur mère est morte aussi.
Peut-être parce qu'une image vraiment insoutenable est nécessaire pour entraîner une prise de conscience chez les petits propriétaires léthargiques et frileux !

Comme au Vietnam où la fabuleuse et si triste crucifixion shootée par Nick Ut - au Leica M2 et recadrée - a soudain révulsé l'opinion mondiale.

Il y a des photos insupportables mais salutaires, comme le montre notre ami Alain Korkos ici !

Phan Thi Kim Phuc

PG
Que les guerres....

Le dormeur du val

C'est un trou de verdure où chante une rivière,
Accrochant follement aux herbes des haillons
D'argent ; où le soleil, de la montagne fière,
Luit : c'est un petit val qui mousse de rayons.

Un soldat jeune, bouche ouverte, tête nue,
Et la nuque baignant dans le frais cresson bleu,
Dort ; il est étendu dans l'herbe, sous la nue,
Pâle dans son lit vert où la lumière pleut.

Les pieds dans les glaïeuls, il dort. Souriant comme
Sourirait un enfant malade, il fait un somme :
Nature, berce-le chaudement : il a froid.

Les parfums ne font pas frissonner sa narine ;
Il dort dans le soleil, la main sur sa poitrine,
Tranquille. Il a deux trous rouges au côté droit.


Arthur Rimbaud
Quel est le parlement, sur qui pointe le doigt accusateur du photo montage?
Quelle est la fin de la phrase de la une "Tiny victim of a human...", human quoi?

On ne sait pas si la noyade est la cause de la mort, si c'est un naufrage, un camp sur une plage..., enfin à lire @si, si je voulais j'irai voir sur les sites, mais qu'importe, je n'irai pas me renseigner. Tout ce que je vois c'est que je ne sais pas sur qui porter le doigt accusateur, qu'il est trop tard, et que quelqu'un a lacé les lacets bien comme il faut.

Est-ce qu'il est encore temps pour d'autres? Quoi faire?
Je ne vois pas en quoi cela convainc qu'il faut faire des annonces de bon accueil: plongez tous à l'eau, l'Allemagne vous attend, l'Europe s'organise.
L'indifférence envers le sort du "peuple" est partagée par des tas de chefs et responsable de pas mal de couacs. Il y a des responsabilités politiques que ne compenseront pas les réactions d'humanité que semblent vouloir encourager ces photos. A-t-on besoin qu'on nous rende plus humain envers les humains? L'effet désensibilisant des images de presse a été maintes fois prouvé, par sauvegarde intime inconsciente.On continue à vouloir agir par l'image pour que l'opinion influe sur les choix politiques. Mon opinion pré-existe à l'image choc, et mon humanité est impuissante.
Commenter cette photo est déjà indécent car seul le silence est à la hauteur de cette infinie injustice. Je vais le faire cependant pour critiquer le photo montage car ce montage est pire que les mots car en détournant cette douleur échouée sur cette plage il lui vole la dernière dignité qu'il lui restait, celle d'appartenir qu'à lui seul.
Il ne s'est pas "endormi" ! Il est MORT, après avoir hurlé de terreur et suffoqué pendant de longues minutes dans l'eau froide...
Le policier semble utiliser un smartphone. Personne ne remarque l'objet rectiligne qui dépasse ? (bon ok, c'est d'une importance relative).

Effectivement après avoir soutenu un gouvernement qui a bombardé son peuple en Ukraine, l'hypocrisie bat des records. Surtout quand on se rappelle que notre allié, l'Arabie Saoudite, a un moment clairement indiqué soutenir les islamistes en Syrie, tandis que notre propre ministres des affaires, Laurent Fabius, nous expliquait encore il y a peu qu'Al Nosrah faisait "du bon boulot" en Syrie. N'y a-t-il vraiment aucun moment, jamais, où l'on demande des comptes, dans ce pays ? Apparemment pas: si pas après Charlie, je n'ai pas de grands espoirs pour les suites du petit noyé.
J'ai entendu parler de cette photo avant de la voir.
J'entendais: "c'est la photo qui va faire bouger les consciences..." et je me disait, avec une certaine colère : " rah! il faut toujours un martyre mis en image pour remuer les consciences, les récits ne sont pas assez edifiants, le decomptes des morts non plus..!"

Mais il faut avouer que cette photo ne peut pas laisser indiferent. J'en ai les larmes aux yeux.
Ce petit corps c'est celui de chacun de nos enfants. Ce policier immobile c'est moi!
Etrange d'entamer une matinée avec cet article.

La première photo est glaçante, terriblement genante même (la disposition du corps, l'immobilisme du policier,...), même si la noyade d'un enfant n'est pas aussi rare que cela.

Le photomontage à la fin de l'article est clairement bien vu.

Par contre, je comprends moins la conclusion de Daniel. Fatalisme marqué par cette nouvelle matinale ?
Que voulez vous, nous avons un président tout entier à sa tâche réélective de dans deux ans...
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.