127
Commentaires

Avec Rokhaya Diallo, quand TPMP tente de discuter sérieusement de sexisme

Rokhaya Diallo, militante féministe et antiraciste, est la nouvelle chroniqueuse de Touche pas à mon poste, bien décidé à se racheter une conduite après les multiples polémiques de l'an dernier. Hier soir, elle a essayé de dénoncer le geste déplacé de Laurent Baffie, qui a soulevé la jupe de la chanteuse Nolwenn Leroy sur C8. Peut-on discuter sérieusement de sexisme à TPMP ? @si a regardé.

Derniers commentaires

Un extrait de Vernon Subutex v3 (garanti sans spoiler) :

« Les autres filles ont toutes une idée sur la question, la même : c’est normal. Et Patrice les écoute donner leur avis sans oser leur poser la question qui le taraude : à combien d’entre vous c’est déjà arrivé, le viol ? Parce qu’il y a quelque chose de sous-entendu, lui semble-t-il, dans ce qu’elles taisent, qui le dérange. L’impression que la plupart d’entre elles sont passées par là, d’une manière ou d’une autre. (…) Plus il écoute parler les filles, plus Patrice se demande comment ça se fait qu’on n’en voie jamais une qui sorte dans la rue avec un couteau et qui tue trente mecs dans la nuit. Pas une seule.
(…) Même à Nuit debout, il faut encore que les filles aient de bonnes raisons de se plaindre. Elles racontent que si elles passent la nuit sur place, les mecs bourrés les font chier, leur mettent la main au cul, voire les agressent, physiquement. Patrice se dit, si on en est là, comment ça se fait qu’on entende jamais parler d’armées de filles avec de grands couteaux qui éventreraient des mecs, juste pour rétablir l’équilibre? Une place sur laquelle les filles ne sont pas tranquilles le soir parce que les mecs ont bu et q’ils ont envie de les toucher quand elles n’ont rien demandé… Oublie l’idée de te plaindre de la violence des libéralismes si à la première occasion tu exerces ta force sur autrui. »

Merci Virginie.
@si,à propos de sexisme crasse, absolument répugnant et dramatiquement institutionnalisé, tu pourrais nous renseigner sur cette sinistre histoire d'enfant de 11 ans ayant donc, d'après le parquet de Pontoise, consenti à son viol par un homme de 28 ans, viol de ce fait requalifié en atteinte sexuelle ? Comment une horreur pareille peut se produire de nos jours ? Quel est le pedigree des responsables ? Leur nom, leur parcours ? Parce qu'à un moment, il faut assumer de telles décisions individuellement aussi, non ?

Si c'est pas la preuve que tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes, ça ? Hein JL ? hein takata ?

Ça va, ne hurlez pas, je sais qu'en aucun cas vous ne souscrivez à ce genre de chose (en tout cas je l'espère), mais si je vous interpelle, c'est parce que l'inertie sur ces sujets produit directement ces situations.

Cette graine d'allumeuse mérite de la prison ferme, tiens !
[quote=ASI]Peut-on discuter sérieusement de sexisme à TPMP

La question ne serait-elle pas plutôt Peut-on discuter sérieusement de quoi que ce soit à TPMP ?

Ce type d'émission prend toujours des prétextes sérieux pour faire parler ses chroniqueurs/invités, et n'en retenir que la courte phrase saillante ou drôle, quitte à sacrifier tout propos de fond (seul Ruquier a un peu fait marche arrière en la matière, avec son émission ONPC, mais il connait quelques rechutes).

Le décalage entre leurs prétentions et leurs intentions est béant.

Une des innovations de TPMP, c'est d'être, peut-être, un peu moins hypocrite. Il faut se souvenir de l'émission Le Grand Journal qui, comme les politiciens qu'elle aimait à dénoncer, promettait beaucoup mais n'accouchait de rien (sciemment mais sans l'avouer).

Concernant Madame Diallo, je suis en partie en désaccord avec son point de vue sur l'acte de Baffie, mais je suis consterné par la question posée aux internautes (qui, Monsieur Hanouna l'aura-t-il précisé, n'a aucune valeur scientifique) : "Baffie qui soulève la jupe de Nolwenn Leroy, choqué ou pas choqué ?" Il me semble, et j'insiste sur le fait que je suis en désaccord avec son point de vue, que les propos de madame Diallo se situaient tout de même à un autre niveau. La Télé-poubelle est-elle recyclable ?
Diallo la femme qui veut communautariser les combats comme aux USA pour qu'ils deviennent inopérant, mais qu'elle reste LA defenseuse, stop a l'américanisation de la France meme par la lutte. Les noirs américains ratent pas la peine de faire comme eux non? Et être dans une émission aussi abject n'a aucun sens au contraire c'est mettre le féminisme dans le purin.
Absolument atterré par les gens que la blague de Baffie choque... Il a à peine remonté la jupe de N. Leroy (d'ailleurs, c'était justement pour ironiser sur le côté "il faut du cul pour l'audimat"), ils en ont ri tous les 2 et... c'est tout. Comparer ça à une agression sexuelle, c'est juste comlètement dément. Sérieux, faut arrêter de sacraliser le corps féminin comme ça, hein ! Elle n'a pas été humiliée, N.Leroy. C'est même plutôt cette poémique qui l'insulte. D'ailleurs, elle se marre. Mais, apparemment, sa réaction n'a aucune importance pour ses "avocats" : elle est pas assez mature pour qu'on prenne son opinion en compte ? Vaut mieux parler à sa place ? Et si elle redit que Baffie est son pote et que même si la blague était c'est vrai vulgaire et pas drôle, et bah malgré tout ça l'empêche pas de dormir : on la traitera de traîtresse à la cause ? C'est quoi, la prochaine étape ? Reprocher à toutes celles qui se marrent aux blagues de cul de pas savoir se tenir comme il faut ? Et ça prétend défendre les femmes... Franchement, y en a, j'espère qu'ils critiquent pas trop les intégristes religieux parce qu'ils en sont pas si éloignés. Et j'ai lu des articles qu'avaient pas grand chose à envier à des prêches ultra catholiques ou musulmans.

Quant à Diallo, elle a dit ce qu'elle avait à dire et les autres chroniqueurs aussi : je vois pas où est la censure (j'ai l'impression que la journaliste sous-entend que ce n'est pas normal que Diallo n'ait pas pu avoir le dernier mot).

Bref, vive la tolérance et la liberté, quoi...
Un article qui méritait tout juste un vite-dit. Sans intérêt.
Ardisson qui récupère Raquel Garrido, Hanouna qui récupère Rokhaya Diallo . La télé spectacle continue, que demande le peuple, tout est normal ...
Télévision: La machine à abrutir
http://www.monde-diplomatique.fr/2008/08/JOURDE/16204
Vous avez du mérite ( sans doute " for the Queen and the Country "comme on dit dans James Bond ....) de regarder ce genre d'émission .Moi ,au bout de 10 secondes ,je zappe . Cela dit ,vous avez raison de revenir sur ce qui est Arrivé à Nolwenn Leroi , c'est absolument inqualifiable .
enfin diallo a sa place .

heureuse...?

mais oui.........
Bon nombre d'abonnés d'ASI n'ayant pas la télévision, je me demande si ce genre d'article dédié aux émissions de merde qui passent à la télévision a pour effet de les inciter à s'acheter une télévision pour se faire une idée, ou bien s'il a pour effet de les conforter dans leur choix de ne plus avoir de télévision...
J'ai une question:
Pourquoi regardez vous ces émissions de merde ?
Tout ça pue la tartufferie!
"sous-entend que si ça n'avait pas été le cas c'était OK, qu'une femme qui n'est pas mère n'est qu'un objet sexuel ?"
Cela dit clairement aussi que, pour Thierry Ardisson, une femme qui est mère n'est plus un objet sexuel.
Chez ALLOCINE et chez Gaumont-Pathé

Sur l'affiche du film Les Grands Esprits figurent deux noms Podalydès et Diallo et à côté,droite :Avec Denis Podalydès, Léa Drucker, Zineb Triki plus.

Il faut chercher « plus » pour trouver le nom d'Abdoulaye Diallo* (qui a l'honneur de l'affiche) et de
Tabono Tandia et Pauline Hurugen qui apparaissent dans la distribution avant Zineb Triki et Léa Drucker. Sur cette page il n'y pas de photo d'Abdoulaye Diallo alors qu'elle figure sur l'affiche contrairement à Léa Drucker ou Zineb Triki.
Elle sent le pâté, Abdoulaye ?

* pas le footballeur.
En même temps, sur les forums d'@si, quand on essaie de discuter de sexisme, de culture du viol, d'agression sexuelle, on se fait facilement traiter de puritain, de police de la pensée, d'intolérance, etc. par deux ou trois trolls probablement agresseurs potentiels qui s'expriment sans problème. Du coup je ne vois pas bien ce qu'on aurait à envier à Hanouna et aux autres travaiilés de la bite de la télé, on pratique un peu le même genre de liberté d'expression, ici.
Donc bon.
ah bon ??? Vous avez des exemples de ces "agresseurs potentiels" ?
Quelque part sur un sujet en rapport avec un joueur de tennis ivre agressant sexuellement une journaliste. Mais j'ai la flemme de chercher, et surtout je n'ai pas le courage de m'infliger la relecture d'âneries du style "m'enfin, qui n'a pas déjà été un peu lourd avec une femme quand il était bourré ? Ça Une agression sexuelle, n'importe quoi !" C'est ce que j'appelle un agresseur sexuel potentiel. Non ?
Enfin c'est du même style qu'à propos de ce bitard de Baffie.
Vous voulez dire que les 63 % des spectateurs de TPMP qui "ne sont pas choqués" par le geste de Baffie sont des agresseurs sexuels potentiels ? Vous me glacez le sang !
Je suis bien désolée de vous choquer autant, mais d'un autre côté, que peut-on attendre d'un spectateur de TPMP ? Il faut être réaliste, hélas !

Sérieusement, vous avez conscience des statistiques de harcèlement des femmes dans le métro ? 100 % des femmes y ont déjà été emmerdées, voire pire, ou quelque chose comme ça ?

Vous n'êtes pas du tout sensible à ou inquiet de la multiplication des scènes à la Baffie à la télé ces derniers mois ? Le joueur de tennis, le baiser forcé sur le sein de l'actrice chez Hanouna ? Baffie chez Ardisson ? "Faut du cul, faut du cul ! C'est pour l'audimat !" Et hop ! On tripote une femme manifestement contre son gré, et tout le monde rigole ? Dans des émissions "cotées", à fort audimat, suivies par des jeunes, et même des gamins idôlâtre de leur "baba" ou autre crétin décérébré rigolard qui oblige sa chroniqueuse à lui toucher le sexe par surprise ? Vous tenez vraiment à appeler l'indignation face à ces comportement d'agresseur sexuel du politiquement correct, de l'intolérance ou du terrorrisme intellectuel, comme certains @sinautes, dont vous, je crois ?

Moi c'est tout ça qui me glace le sang, en effet. Toute cette complaisance. C'est un permis d'agresser le corps des femmes (et "assimilés" comme ce chroniqueur homo et outé de force chez Hanouna, encore, ou recevant des nouilles dans le slip.)

Quand à l'indifférence et à la complaisance de certains forumeurs (souvent des hommes, tiens !) elle me désole, mais elle ne me surprend même plus.

Ce n'est pas une raison pour ne pas la montrer quand elle se manifeste. C'est ce que je fais.
que peut-on attendre d'un spectateur de TPMP

Je reconnais volontiers que ce sondage n'a pas grande valeur. Le résultat est probablement biaisé par la médiocre qualité de l' "échantillon". Votre argument est imparable. J'en prends acte
En revanche, je constate qu'à l'heure à j'écris ce messages, mon commentaire sur le premier article concernant cette affaire (article intitulé "Laurent Baffie soulève la jupe de Nolwenn Leroy : le CSA ouvre une enquête") est toujours en tête des "votés d'utilité publique", ce qui me réjouit, car j'ai la conviction que le panel des votants est d'une très grande qualité. Les abonnés à arret sur images constituent bien entendu l'élite de l'élite du public, notamment parce que parce que vous et moi en faisons partie :)

Vous n'êtes pas du tout sensible à ou inquiet de la multiplication des scènes à la Baffie à la télé ces derniers mois ?

La réponse est non. Je ne suis pas du tout sensible à cette multiplication. J'ai même la conviction, sans en être certain (je ne regarde pratiquement jamais la télé), que cette "multiplication" n'existe pas et que cette impression de multiplication est simplement due au fait que ces scènes sont immédiatement l'objet de commentaires réprobateurs. Le sous-titre de l'article dont nous parlons est assez explicite : "Il y a dix ans, ça passait; aujourd'hui, ça ne passe plus". Comme je n'aime pas le harcèlement (sous toutes ses formes...) je ne vous demanderai pas de donner d'autres exemples que ceux que vous avez cités.
En ce qui me concerne, j'ai plutôt le sentiment d'être cerné non pas par les agressions sexuelles, mais par des revendications et des reproches qui ne me concernent pas. Je comprends très bien que vous puissiez être lasse des comportements des hommes ans le métro, mais ce n'est pas à moi, dans les forums d'@si, que vous devez faire des reproches. Si on vous harcèle dans le métro, c'est lamentable mais je n'y suis pour rien. Je respecte les femmes, le les aime, je suis un pacifiste qui aime la douceur des femmes ; je préfère la compagnie des femmes à celle des hommes. Et e n'aime pas qu'on me tienne pour complice de comportements macho. Les reproches et les injures que je subis depuis que je suis intervenu sur ce sujet constituent un pur délire. Relisez votre message et vous prendrez conscience de la violence qu'il contient.
cette "multiplication" n'existe pas et que cette impression de multiplication est simplement due au fait que ces scènes sont immédiatement l'objet de commentaires réprobateursVous avez complètement raison, une sorte de loi sociologique veut qu'un comportement devienne insupportable dès lors qu'il cesse d'être quasi général. Son caractère insupportable est intimement lié à sa diminution.


La maltraitance des enfants... ne s'appelait pas ainsi à l'époque où chaque enfant était susceptible de se prendre une sacrée branlée pour un bouton arraché. Le viol était une vétille quand se promener dans la rue à nuit tombée ou porter une jupe un peu courte était une dangereuse provocation. "Dire qu'il y a des filles, de vrais appels au viol, qu'ont l'derrière affolé dès qu'une main batifole" (Mouloudji, chanteur "de gauche", 1971). Même le mot "pédophile" n'existait quasi pas quand les enfants savaient se taire car les adultes savaient les y contraindre "t'as pas honte de parler comme ça de ton grand père", m'a raconté une femme se 70 ans, et c'était la première fois qu'elle en parlait depuis que sa mère l'avait fait taire.

Là où vous avez tort, c'est quand vous vous indignez que certaines (et même certains) d'entre nous soient devenus intransigeants sur la question. C'est une question sur laquelle il faut être intransigeant, votre combat pour un "tolérance" malsaine est d'arrière garde.
c'est lamentable mais je n'y suis pour rien.

pas si sure....

si vous trouvez ses comportements lamentables mais que vous critiquez ceux qui les condamnent, in fine, vous contribuez à empêchez qu'ils diminuent.
vous les tolérez.
Si la levée de bouclier contre ce type de comportement était plus unanime, il est probable qu'Ardisson et Hanouna etc les "effaceraient" de leur technique hameçonnage de téléspectateurs.

Certes, leurs disparition du paf ne suffirait pas, il faudrait aussi un programme éducatif conséquent etc..

J'habite un quartier populaire, la manière dont certain ados ou pré ados se draguent est hallucinante et révèle a mon avis un problème majeur : ils s'insultent, s'humilient, se tapent .
"vas y dégage, t'as vu ta gueule, t'es chemo ( alors qu'en vrai, il ne rêve que de l'embrasser) est un comportement habituelle à la sortie d'un collège ..
y a t-il un lien entre ce comportement et la vulgarité type hanounardisson présente à la télé?
J'ai répondu sur l'autre article qui concerne le sujet, mais du coup je vais le reposter là et désolée pour le doublon.

Il est clair que la scène de Baffie, à côté de la séquence Rocco, paraît gentillette. Ce n'est pas une agression sexuelle, peut-être. "Juste" un geste de harcèlement sexuel tel que les femmes en vivent quotidiennement dans les lieux publics ou même sur leur lieu de travail. Et, bien sûr, quand elles s'indignent ou se rebiffent, elles s'entendent dire "Rho, mais c'était pour rire ! T'as pas d'humour!". "Juste" une séquence qui montre au public, en particulier les ados, que c'est OK de faire ça si "c'est pour rire".

Ce genre de scénario est quotidien, on le vit partout, tout le temps, dans tous les milieux. Et la réaction de la majorité des femmes, jusque-là, était donc de se taire et de sourire. Pour désamorcer. Pour convaincre, ou se convaincre, que ça n'a pas d'importance. Mais elles en parlent entre elles, qu'est-ce que vous croyez ? Que ça leur plaît ? Que ça les fait rire ? Qu'elles ne préféreraient pas être écoutées pour ce qu'elles ont à dire, sans être constamment ramenées à leur tenue ou leurs attributs sexuels ? C'est quoi la justification, "elle a mis une jupe, donc c'est bon" ? Sérieusement, on est en 2017 en France ou quoi ?

Le truc que certains n'ont pas l'air de comprendre, c'est à quel point cela peut faire du BIEN de voir que la parole s'est libérée ces dernières années sur la question du harcèlement de rue et du sexisme. Parce que voir d'autres femmes dire "non, ce n'est pas OK de faire ça", réagir, dénoncer, montrer qu'on peut réagir autrement qu'en souriant et en s'effaçant, c'est fondamental pour l'immense majorité d'entre nous. Parce que, oui, après des années de harcèlement quotidien dans la rue ou le métro, il y a des réactions qui sont profondément ancrées en vous. Ce n'est pas facile de "s'afficher" en mettant une claque, en gueulant, quand tout le monde autour de vous a l'air de considérer cela comme normal, donc vous finissez par vous dire que c'est peut-être vous qui n'êtes pas normale.

Alors allez vous faire voir avec vos euphémismes, vos "vous exagérez, c'est pas si grave", vos "rho mais non c'était une blaaague, vous êtes coincées", parce que dites-vous bien que ce sont exactement les mêmes mots que nous entendons chaque fois que nous essayons de nous faire entendre et respecter.

Quant à la dernière partie de votre message, elle serait presque drôle tellement elle est cliché. "Je ne suis pas concerné, j'aime la douceur des femmes". Mais je ne sais pas quoi dire à part LOL (déjà que parler de la "douceur des femmes"... je ne vais même pas commencer à vous expliquer pourquoi c'est sexiste). Vous vous rendez compte que, chaque fois qu'on dénonce n'importe quel comportement sexiste, n'importe où, sur un forum, Facebook, dans une soirée entre amis, vous avez des mecs qui débarquent en disant que non, pas eux, EUX ils sont pas comme ça. Et donc ? On s'en fout, en fait. Si vous n'êtes pas comme ça, tant mieux, et joignez-vous à nous pour dénoncer ces comportements. Si vous noyez notre parole pour nous expliquer que mais non, tous les hommes ne sont pas comme ça, la preuve, VOUS... Ben, vous faites partie du problème.
Tout à fait d'accord avec vous Arya.
J'ai relevé aussi le "la douceur des femmes" mais le "j'aime les femmes" n'est pas mieux !
Elles ne vous demandent pas de toutes les aimer, mais de les respecter, quelle ineptie.
Sérieusement...

Sinon je n'ai pas vu l'émission mais dans ce résumé Rokhaya Diallo a l'air de tenir son rôle et je pense que sa présence est importante pour rattraper les âneries des autres.
Une jeune, une femme, noire, et tant pis pour les femmes quinquagénaires blanches.
Elles ne vous demandent pas de toutes les aimer, mais de les respecter, quelle ineptie

Merci de me servir sur un plateau un ce magnifique exemple de "biais de confirmation" : dans mon message, je dis explicitement : "Je les respecte". Mais, bien évidemment, vous ne l'avez pas vu.
Quand au sens que vous donnez à ma phrase : "j'aime la douceur des femmes", je la laisse à l'appreciation du lecteur éventuel. J'ai tout de même un peu l'impression que vous êtes moche de l'intérieur.
Si vous avez d'autres exemples de raisonnements bancaux, n'hésitez pas ; je suis preneur.
D'accord, banco !
( vos raisonnements sont bancals )
J'avais un doute sur ce pluriel aussi ai-je demandé au " professeur " Faurisson " son expertise ... lui qui s'y connait si bien sur la
"disparition " du pluriel ( surtout, quand il est singulier )
Croyez-vous, vraiment, que les gens attentifs à la " pensée du petit faurisson " ont lu Pérec "?
Julot Iglésias,

je peux comprendre que vous n'aimiez pas le miroir que je tends à votre genre, même si vous, individuellement, êtes un homme parfait, ou du mons convaincu de l'être, comme tant d'autres.

Mais moi, je SAIS de quoi on parle en matière de harcèlement sexuel, je le sais de l'intérieur. C'est mon vécu. Vous non, manifestement, vous ne savez pas de l'intérieur, sinon vous comprendriez, comme je suppose que comprennent Cultive ton jardin, jeanbat et Arya, et j'espère aussi quelques hommes.

Quand à votre commentaire voté d'utilité publique, il témoigne moins pour moi de la haute valeur de l'échantillonnage des forumeurs d'@si (dont je ne me permettrais jamais de douter) que de leur genre masculin majoritaire, sauf en de rares exceptions de sursauts féminins sur ces sujets sensibles.

Vous vous sentez harcelé, cerné ? C'est marrant, moi aussi. Alors on fait quoi ? On continue à se taper dessus ? Ça va être compliqué d'être constructif, dans ces conditions. Dommage. Ça transforme les forums d'@si en endroit "non safe", pour vous comme pour moi, où on a tous les deux peur de venir lire des choses qui font mal, vous des insultes, moi des dénis de mes souffrances. Super.
comme je suppose que comprennent Cultive ton jardin, jeanbat et Arya, et j'espère aussi quelques hommes.
(moi je suis un homme)
Pardon, un accord d'adjectif au féminin, m'a amenée à penser que vous étiez une femme.

C'est triste d'en arriver là, mais votre message m'a réconfortée, et votre genre masculin me rassure sur la capacité de certains hommes à comprendre que notre révolte n'a rien à voir avec une quelconque police de la pensée.
(on peut être un homme et être nulle en orthographe -:))


Il y a encore un grand chemin à parcourir avant de changer le conditionnement qu'engendre notre culture patriarcale .

Je repense au troussage de domestique de JF Khan..(un intello de gauche plutôt progressiste).

Ce qui est compliqué c'est que certaine femmes se sont "installées" dans les rôles genrés et en apparence tout au moins, s'y trouvent plutôt bien, et elles "défendent" le machisme etc.. etc.. du moins elles confortent les hommes dans leurs machisme.
Je pense que cette aptitude n'est pas plus présente chez la femme que chez l'homme.

J'ai, à l'occasion, interpellé des femmes sur ce qui les conduisait à ne pas renoncer, dans la sphère professionnelle, à utiliser le sexysme (l'autre :-) comme outil de conviction, même si parfois ce n'était qu'un outil complémentaire et non principal.

Les retours que j'ai reçu ont été au mieux un silence prolongé, en moitié un question de vengeance ils l'ont bien mérité, et au pire un je ne vois pas pourquoi je me priverais.

Alors moi je vous dis tout de suite que, s'il m'avait été donné d'être chef d'entreprise, je n'aurais jamais nommé une femme genrée pour deux raisons :
je n'aime pas me faire sucer par un subordonné ;
à un moment, pour bosser, il y faut de l'intelligence.

Ce qui fait que le plafond de verre résultante du machisme, c'est culte :-))))).

Voyez-vous le souci c'est qu'à la fin on ne peut pas les épouser tous !
Je ne voudrais pas, chère Tagadatsoin tsoin, que vous pensiez que je suis indifférent au calvaire que vous subissez dans le métro.
Nous pouvons tous imaginer quelles ont été vos souffrances : il suffit de constater avec quelle énergie vous vous en prenez au premier inconnu qui passe. On a l'impression que vous adoptez la tactique :"Celui-ci va prendre pour les autres !"
Cette tactique n'est pas bonne. Essayez de vous ressaisir. N'oubliez pas que les forums d'@si ne servent pas qu'à se défouler et à passer ses nerfs. Si vous voulez faire avancer la cause des femmes, essayer d'adopter une attitude modérée, rendez vous crédible, choisissez de bon arguments (ne répondez pas à des arguments qui n'ont pas été avancés par votre interlocuteur; je ne suis pas "les machos sexistes") et évitez les attaques personnelles .
je vous souhaite un bon rétablissement. Gardez l'espoir et vous connaitrez des jours meilleurs. Nos capacités de résilience sont souvent très supérieure à ce que nous croyons.
Merci bien, mais votre compassion ne m'intéresse pas. Ce que je voudrais, c'est que vous compreniez le problème, et là, franchement, je sens bien qu'on n'a pas le cul sorti des ronces.

Mais j'ai foi en la nature humaine, même masculine, voyez ? Comme quoi je ne suis pas si misandre que vous semblez le penser. On y arrivera, un jour !

Quant à imaginer ce qu'ont été mes souffrances qui semblent d'ailleurs un peu vous amuser, je doute que vous en soyez capable, pour ça il faudrait être doué d'empathie, ce que votre message de "compassion" tout de même légèrement assaisonné de fiel et à deux doigts de l'accusation d'hystérie ne laisse pas vraiment présager de votre part. Ah pardon, c'est vrai, c'était de l'ironie, de l'humour à bon compte sur les viols et agressions sexuelles que j'ai subis. Désolée, j'ai l'humour en panne, sur ces sujets.

Vous ne prenez pas "pour les autres", vous prenez pour votre déni du problème et vos refus répétés de participer à sa résolution, ce dont vous êtes vous-même responsable. Je ne vois pas pourquoi je laisserais passer ce déni et ces refus parce que ça vous dérange qu'ils soient relevés.

Sinon, je constate que votre message remplit à peu près toutes les cases du combo féministe. Vous êtes redoutable ! Je crois que je n'avais jamais vu autant de cases cochées en si peu de lignes ! Toute féministe que je suis, me voici obligée de m'incliner devant un homme si parfaitement exemplaire, comme vous le disiez plus haut !

Chapeau bas, donc... ;)
Si vous me connaissiez, vous sauriez que je suis un véritable féministe. Je déteste le machisme sous toutes ses formes. Je répète que j'aime et que je respecte le femmes. je me réjouis chaque fois que l'une d'elle a du succès et connait la réussite, dans quelque domaine que ce soit. Je trouve que dans ce domaine les progrès sont trop lents. J'aimerais que les femmes soient plus nombreuses aux postes éminents.
je ne sais pas que vous dire de plus.Je ne sais pas pourquoi vous continuez à insinuer que ce que je dis est faux. Que savez-vous de moi et de ma vie personnelle? Essayez de trouver une autre cible. Si vous avez des revendications à formuler, ne vous croyez pas obligée de vous adresser à moi. Il vous suffit pour cela, au lieu de cocher la case "répondre" sous mes messages, de cocher "répondre" sous le résumé de l'article, tout a fait en haut de la page. Essayez, ça marche.
Je vous rappelle que nous parlons d'un geste effectué par Laurent Baffie qui a essayé de remonter d'un centimètre (allez, disons deux centimètres) la jupe de sa copine Nolwenn Leroy. Ce simple geste semble avoir éveillé en vous le souvenir de nombreux traumatismes et de blessures dont je ne suis pas responsable.
Essayez de reprendre vos esprits et détendez-vous. Le fin du monde n'est pas pour demain.
Si vous êtes féministe, ne me dites pas ce que j'ai à faire, ne faites pas de mansplaining, ne soyez pas aussi paternaliste, ne m'expliquez pas à chaque message qu'il y a mieux à faire que ce que je fais, que je me trompe de combat, qu'il y a pire ailleurs, que je nuis au féminisme, parce que c'est ce que TOUTES les féministes ont TOUJOURS entendu, même les féministes historiques à qui même des machos tressent des couronnes aujourd'hui, ne dites pas "not all men" parce que si, "all men" font partie du problème quand ils hurlent au terrorisme intellectuel dès qu'on s'insurge contre des comportements cromagnonesques en 2017.

Si vous êtes ce que vous dites, qu'est-ce que ça peut vous faire qu'on râle en nombre sur ces comportements ? L'effet lynchage ? Mais il n'est pas un peu mérité, l'effet lynchage ? Comment voulez-vous que ces connards s'arrêtent, si on ne les secoue pas comme des pruniers ? Comment vont-ils enfin comprendre qu'il doivent arrêter de nous prendre pour de la bidoche à consommer, si on ne leur HURLE pas dessus ?? Parce qu'ils ne risquent pas grand-chose d'autre, pour le moment, vous comprenez ? Or vous, vous défendez leur droit à agir comme ils le font au nom de je ne sais quelle liberté de draguer ou de gaudriole ou de je ne sais quoi qui serait menacé si on dénonce ces agressions. Seulement ce n'est PAS de la gaudriole, ces femmes NE SONT PAS D'ACCORD ! Mais pourquoi diable est-ce que vous vous identifiez à ces trous du cul si vous êtes féministe ??

Par ailleurs, je ne dis pas que ce que vous dites est faux, je ne comprends pas votre raisonnement. On ne peut pas se dire féministe et ne pas dénoncer ces comportements. Or vous passez votre temps à nous dire qu'on exagère. Non, on n'exagère pas.

Vous n'êtes pas ma cible, ne vous donnez pas tant d'importance :)

Baffie a sexualisé une femme sans son accord et en la mettant manifestement mal à l'aise devant des millions de personnes. C'est grave. Et oui, ça évoque des souvenirs douloureux. Heureusement j'avais moins de public. Et si, vous êtes co-responsable de ce réveil pénible si vous ne prenez pas clairement et fortement partie contre ce geste, ce que vous ne faites pas.

Ne vous sentez pas obligé de me répondre, si vous vous sentez vraiment irrécupérable ;)
Tenez, pour vous guérir de votre phobie du métropolitain, un petit sketch du meilleur comique français qui devrait vous produire un choc salutaire.
Pardon, mais j'ai quelque raison de me méfier de votre humour et je veux passer une bonne nuit, je regarderai demain :)

Bien le bonsoir, monsieur le résistant ;)
Non mais voyez le bon côté des choses: Julot est à lui seul un condensé de TOUS ce que les féministes dénoncent à longueur de temps. On prend l'ensemble de ses posts sur le sujet et on peut remplir la grille du bingo notallmen en un temps record. C'est un cas d'école, quoi :)
Oui, le bingo féministe, pas le combo ! Pardon, j'en perds mes classiques ! Ce garçon me perturbe :)
Vous avez raison, mais à part Baffie, Ardisson, Cauet, Hanouna et sûrement deux ou trois autres, je veux croire qu'il n'y a pas de cause perdue, surtout sur un forum de aussi haute tenue que celui d'@si :)
Votre échange est extraordinaire, il pourrait est repris tel quel pour un atelier pédagogique sur féminisme. Julot est tellement parfait dans le rôle du macho de base que j'en viens à me demander si ce n'est pas du second degré de sa part.
Mais alors... ? Julot serait VRAIMENT un homme féministe ???

Dans ce cas Dieu est une femme noire, obligé :)
Message à l'attention de ceux qui font des portraits de "Julot" :
Vous devriez faire un effort pour remplacer les jugements sur la personne par des arguments sur le sujet.
Sinon, on on va finir par croire que vous manquez d'arguments.
Vous avez raison. Nous devrions remplacer tous nos commentaires par "les messages signés par un certain J. I.". Ce sont évidemment des jugements sur LES MESSAGES et non sur la personne, que non seulement nous ne connaissons pas, mais dont, en plus, nous n'avons pas envie de savoir que dans la vraie vie, il est comme ceci ou cela.

Ceci dit, pour quelqu'un qui a comme argument "moche de l'intérieur", je trouve ça assez rigolo comme réponse.
Pas du tout. Ces messages jugent la personne (en gros : "Julot = ''le macho type"). Ne cherche pas à effacer ce qui est écrit.
D'autres expliquent l'origine de leurs revendications (les méchants du métro) sans argumenter sur le fond et citent trois exemples de comportements condamnables pour déclarer que ce type de comportement se généralise, ce qui n'est probablement pas le cas et ce qui ne pourrait être démontré que par une étude statistique.
Bien entendu, ce message va à nouveau être ressent comme sexiste. Sans doute parce qu'il apparait comme opposé à une juste cause, ce qui n'est pas le cas.La cause est juste. J'approuve la lutte que mènent les femmes pour défendre leurs droits et l'égalité des sexes. Cessez de vous chercher des boucs émissaires et ne vous trompez pas d'objectif.
que ce type de comportement se généralise, ce qui n'est probablement pas le cas et ce qui ne pourrait être démontré que par une étude statistique.

mais vous n'y êtes pas.

ce n'est pas la généralisation des comportements sexistes qui mets en mouvement les féministes (ces comportements sont surement en diminution), c'est leur existence.
Vous voulez des statistiques ?
En voilà :
Les méchants du métro : https://fr.scribd.com/mobile/document/261942856/HCEfh-Avis-harcelement-2015-04-16-VIO-16-1

Bonne lecture !

De rien.
PS : j'attire votre attention sur ce comportement à éviter :
"Non reconnaissance du caractère sexiste d’un phénomène qui exprime la domination masculine par le contrôle du corps des femmes."

Bouc émissaire, vraiment ? Ou partie du problème ?
Vous n'avez pas honte de me donner à lire, sans m'en dire un mot, un document qui comporte des dizaines de pages ?
Vous croyez que je vais me farcir tout ce truc pour vérifier si oui ou non, il comporte des statistiques permettant de savoir si les agressions ont augmenté. Vous me prenez pour une bille ou quoi ?
Je vous ai parlé courtoisement jusqu'à présent, malgré vos propos agressifs et votre vulgarité, mais pour éviter de devoir vous parler de la manière que mérite votre goujaterie, je mets ici un terme à notre conversation. Je voudrais pas vous priver de vos obsessions. Vous en avez trop besoin.
Allez zou, prenez une bonne camomille et au lit.
Houlà dites donc, souvent homme varie, on dirait ! Je vous dis que 100% des femmes ont été agressées dans le métro, vous mettez ce chiffre en doute et réclamez des statistiques, alors je vous donne une source indiscutable, tout ce qu'il y a de plus officielle, avec une splendide page de synthèse (une page, c'est trop long ??) et vous râlez ? Faudrait savoir ce que vous voulez, non ?

Et sur le fond du problème qui a motivé ce rapport, non ? Rien à dire ?

Vous avez raison. Vous êtes irrécupérable. Ça m'attriste pour vous.
Je vous dis que 100% des femmes ont été agressées dans le métro, vous mettez ce chiffre en doute et réclamez des statistiques, alors je vous donne une source indiscutable,

Votre source ne dit pas que 100% des femmes ont été agressées dans le métro.

Elle dit :
"100% des utilisatrices des transports en commun ont été victimes au moins une fois dans leur vie de harcèlement sexiste ou agressions sexuelles"
"Ces violences sexistes et sexuelles faites aux femmes ont lieu principalement dans les bus et bus scolaires sur l’ensemble du territoire"

Elle dit aussi :
"Une victimation moindre dans les transports que sur la voie publique.
8 % des atteintes recensées par la gendarmerie (entre 2006 et 2010) se sont déroulées dans les transports collectifs"

"Les femmes sont davantage victimes dans les bus et bus scolaires et les hommes dans les trains. Pour les autres modes (tramway, métro/RER) la part est assez semblable."
Ah oui, c'est beaucoup moins grave, du coup, alors laissons cela, très chaêr, n'est-il pas ?

Donc notre dernière recrue du camp des agresseurs potentiels se spécialise maintenant dans le viol anal de diptères ? Ah, non, elles sont consentantes, j'imagine ? Elles étaient en minijupes et à force de tortiller leur petit croupion sous votre nez, vous n'avez pas pu résister ?? Salopes de mouches, tiens !

Bref, ça reste encore une histoire de pouvoir, hein ? Ah ça on sent bien que ça vous éneeeerrrve de pas pouvoir machiser tranquilles tous seuls entre couilles poilues bieeen viriles, contrairement à votre habitude...

Eh ben non, je sais ce que vous êtes : irrécupérable, vous aussi. Merci de l'avoir confirmé par ce splendide enculage de mouches. Seigneur ! Les malheureux insectes ! Mais que fait la police !
Comme quoi il ne suffit pas de balancer une "source indiscutable, tout ce qu'il y a de plus officielle", en guise d'argument d'autorité définitif.

Pour le reste, je vous laisse à vos délires androphobes : ce ne sont même plus des arguments et c'est donc sans intérêt.
je ne me suis pas sentit "androphobisé" par Tagadastsoin tsoin ...
Aurait elle l'androphobie sélective?
Bah, c'est juste que vous n'avez pas eu la mauvaise idée de la contredire.
sur la nature de ce qu'elle à vécu?

non en effet je n'ai pas eu la mauvaise idée de la contredire.
vous si.
Non, juste sur l'affirmation : "100% des femmes ont été agressées dans le métro".
"100% des utilisatrices des transports en commun ont été victimes au moins une fois dans leur vie de harcèlement sexiste ou agressions sexuelles"

"100% des femmes ont été agressées dans le métro".


aller chercher la petite bête la dessus...je n'aurai pas oser non plus ..
Et c'est vous qui dites ça ? :-)

En tout cas, tant qu'à faire flipper les jeunes filles (et leurs parents), il vaut mieux qu'elles sachent qu'il y a plus à craindre dans les bus scolaires que dans le métro.
Oui, faut éduquer les petits mâles dominants, aussi. Vous voyez, quand vous voulez, vous arrivez à brancher votre neurone ! Mais après, faut voir les bourrins de pères qu'ils ont, certains, aussi... vous avez des fils, vous, par exemple ? Envoyez-les moi pour un petit stage ! Le monde se portera mieux !
J'emmerde les enculeurs de mouches. C'est gentil les mouches, ça nettoie la merde. T'en as bien besoin pourtant ! Tu crois avoir des arguments toi ? La bonne blague !
Vivement la prochaine extinction de dinosaures, tiens ! Mais ça vient, ça vient t'inquiète ! Bonne nuit mon biquet ! Fous la paix au mouches !
en tout cas, Tigi, j'admire votre constance.


Quand les racisés expliquent leur vécu de racisé, ça devient des sortes de nazi suprémacistes qui travail pour, selon vos termes, la lutte des races.
quand une femme s'exprime sur le sexisme et le machisme qu'elle subit elle devient androphobe.

régulier comme un métronome le Tigi!
100% est un chiffre un brin improbable sur des échantillons de millions de personnes ayant pris entre une et des dizaine de milliers de fois les transports en commun, aussi.
Dites 99 pour tenir compte des exceptions qui confirment la règle, leur non existence relevant d'une quasi impossibilité statistique, et moins de monde devrait pinailler.
De toutes façons même 50% ce serait déjà trop.
Si vous prenez souvent le métro, vous avez peut-être remarqué cette propension des jeunes filles (pas seulement mais on le remarque plus car on n'en perçoit pas directement la nécessité) à chercher systématiquement des places assises où elles seront plus à l'abri de ces non-agressions tellement rares de nos jours.
Je vais être un poil auto-centrée, pardon :)

Moi maintenant je me place carrément près des bornes d'appel d'urgence dans les rames de métro.
Je ne dis pas qu'elles soient rares, juste que des stats dépassant le score habituel d'Assad lors d'une présidentielle syrienne peuvent générer une incrédulité compréhensible, et être donc un peu contre productives (d'autant qu'il suffirait d'une usagère du métro venant dire qu'elle n'a pas été harcelée pour faire triompher les contradicteurs de tagadatsointsoin).
Autant se contenter de dire qu'il y en a trop ça évite de se faire avoir par l'exception qui confirme la règle. ;)
y a t-il une femme qui lit ce forum et qui n'a jamais subit de harcèlement sexiste ou agressions sexuelles dans le metro alors qu'elle le prend régulierement?
Pas moi. Mais je ne le prends plus régulièrement.
"dans le metro alors qu'elle le prend régulierement?"

Oh vous savez, certaines peuvent aussi se faire tripoter par des mecs sans avoir jamais pris le métro!
De toute façon, il suffit qu'une seule femme vienne dire qu'elle juge que non, ce n'est pas une agression, pour que mes contradicteurs se sentent pousser la bi... pardon, pousser des ailes, j'ai confondu, je dois fatiguer un peu en fin de journée :)
Vous êtes prudent et vous avez sans doute raison, cela vous évite de vous faire agresser (sur ce forum) :-)

Dire "100% des femmes ont été agressées dans le métro", c'était juste une ânerie. Passons...

Par contre, d'après les stats, il semble bien y avoir un problème spécifique à certains types de transports et à certaines classes d'âge : d'après le rapport du HCEfh, les violences sexistes et sexuelles faites aux femmes ont lieu principalement dans les bus et les bus scolaires.


Dire "100% des femmes ont été agressées dans le métro", c'était juste une ânerie.


M'emmerder sur un détail, c'est de l'enculage de mouche et ça m'énerve. Arrêtez de me faire chier alors que j'ai raison sur le fond, et je ne vous androphobiserai plus. d'ailleurs je n'androphobise personne, je machophobise, je tigiviphobise, je courgettephobise, je juloglaviotphobise, et tous les synonymes de ce forum, à force d'être emmerdée. Dégagez de mon chemin quand je m'exprime et vous n'aurez plus de problème avec moi. Arrêtez tous de vous comportez comme une meute hurlante (les exceptions se reconnaîtront) et tout ce merdier se calmera. Sinon je continue à pourrir votre beau forum en foutant le dawa sur tous les sujets en rapport avec le sexisme, jusqu'à ce que la modération me vire.
Non mais bordel de merde ! Mais quelle bande de connards, c'est dingue !
Je ne sais pas d'où tu es...mais je te donne volontiers l'asile occitan si besoin...Macarel, tu dépotes!

Douce soirée, quand même. Faut faire tomber la pression, même si la bière n'est pas spécifiquement de chez moi.
Ha ha ! Merci ! Ça marche, quelques mois de krav maga (pour le train, tu comprends: tigivi m'a dit de faire attention, il a bien étudié le problème, c'est devenu un spécialiste sécurité SNCF) et je débarque en Occitanie :)

Ne t'en fais pas pour la pression : j'ai un sac se sable, quelques pseudos à scotcher dessus pour me motiver, et les gants de boxe de mon frère. La pression, je la pulvérise :)
"De toutes façons même 50% ce serait déjà trop."

Vous montrez par cette phrase que vous comprenez le problème et n'êtes pas d'accord avec la situation, je vous en remercie. Ce n'est pas si fréquent, sur ces forums.

Sur le fond de votre message, je ne cherche pas à convaincre les gens qui pinaillent, comme courgette, l'enculeur de mouche tigivi, la mitrakekette takata ou l'amoureux des femmes Julot Glaviot (je révise ma liste de défenseurs des agresseurs de femmes, permettez)

Ces pinailleurs ne se laisseront JAMAIS convaincre, ils sont irrécupérables, et de toute façon je me moque d'être crédible ou non à leurs yeux, et je me fous de leur opinion ou de leur avis sur la question comme de mon premier tampax.

Je veux juste qu'ils arrêtent d'essayer de dévaloriser mon propos et qu'ils arrêtent de tenter de m'empêcher de parler en comptant sur la force de leur meute.

Et du coup, je les emmerde.
Pour info, la page de synthèse dans le document cité par Tagadatsoin tsoin est numérotée 5. Faites défiler.
"Vous n'avez pas honte de me donner à lire, sans m'en dire un mot, un document qui comporte des dizaines de pages ?"

J'adore cette réponse. Je vais l'encadrer.
Vous devriez faire un effort pour remplacer les jugements sur la personne par des arguments sur le sujet.

je vous ai opposé un argument, vous l'avez ignoré (comme quasiment à chaque fois,pourtant, de ma part, ni insultes ni mépris ni jugement à votre endroit))
rappel:
1
quelle influence à la tolérance à l’égard du sexisme-machisme sur le contenu de ce type de programme?
2
quelle influence a ce type de programme sur le comportement des télé-spectateurs qui les regarde sans esprits critique (la plupart d'entre eux bien-sure) ?
Je me permets d'émettre un désaccord sur un point : vous semblez considérer que tout cela est nouveau.

Je me souviens, lorsque j'étais tout jeunot, dans les années 80, que le Collaro Show commettait aussi des scènes très osées, qui pouvaient "chosifier" le corps des femmes.

Je me demande, cependant, si l'on ne se focalise pas un peu trop dans les médias. La valorisation du viol, et de la violence en général, s'alimente par beaucoup d'autres canaux. On s'attaque peut-être au plus facile en s'en prenant aux médias.
En même temps, sur les forums d'@si, quand on essaie de discuter de sexisme, de culture du viol, d'agression sexuelle, on se fait facilement traiter de puritain, de police de la pensée, d'intolérance, etc

Vraiment ?

Vous pouvez prouver vos accusations ou bien c'est juste pour causer ?
mmmh non. Je ne peux pas vous prouver mes accusations. Il faudrait que vous sachiez lire pour comprendre, manifestement ce n'est pas le cas.
grand respect pour le personnage de Madame Rokhaya Diallo et de tous ce qu'elle apporte comme réflexion à des personnes comme moi, mais elle s'est trompée d'émission ,elle s'est parjurée et c'est dommage j'ai encore dans ma tète ces apparitions dans arret sur image à l'époque de sarkho pffff de la bombe
il y a des imbéciles partout
Convaincre par l'insulte est rarement efficace. Et débattre avec des personnes dont on partage les points de vue est rarement utile.

Cela vaut pour tout le monde.
Heu...
Où est l'analyse ?
En même temps (comme dirait Ma...chin), je me suis peut-être trompé de site...
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.