127
Commentaires

Avec Rokhaya Diallo, quand TPMP tente de discuter sérieusement de sexisme

Rokhaya Diallo, militante féministe et antiraciste, est la nouvelle chroniqueuse de Touche pas à mon poste, bien décidé à se racheter une conduite après les multiples polémiques de l'an dernier. Hier soir, elle a essayé de dénoncer le geste déplacé de Laurent Baffie, qui a soulevé la jupe de la chanteuse Nolwenn Leroy sur C8. Peut-on discuter sérieusement de sexisme à TPMP ? @si a regardé.

Derniers commentaires

Un extrait de Vernon Subutex v3 (garanti sans spoiler) :

« Les autres filles ont toutes une idée sur la question, la même : c’est normal. Et Patrice les écoute donner leur avis sans oser leur poser la question qui le taraude : à combien d’entre vous c’est déjà arrivé, le viol ? Parce qu’il y a quelque chose de sous-entendu, lui semble-t-il, dans ce qu’elles taisent, qui le dérange. L’impression que la plupart d’entre elles sont passées par là, d’une manière ou d’une autre. (…) Plus il écoute parler les filles, plus Patrice se demande comment ça se fait qu’on n’en voie jamais une qui sorte dans la rue avec un couteau et qui tue trente mecs dans la nuit. Pas une seule.
(…) Même à Nuit debout, il faut encore que les filles aient de bonnes raisons de se plaindre. Elles racontent que si elles passent la nuit sur place, les mecs bourrés les font chier, leur mettent la main au cul, voire les agressent, physiquement. Patrice se dit, si on en est là, comment ça se fait qu’on entende jamais parler d’armées de filles avec de grands couteaux qui éventreraient des mecs, juste pour rétablir l’équilibre? Une place sur laquelle les filles ne sont pas tranquilles le soir parce que les mecs ont bu et q’ils ont envie de les toucher quand elles n’ont rien demandé… Oublie l’idée de te plaindre de la violence des libéralismes si à la première occasion tu exerces ta force sur autrui. »

Merci Virginie.
@si,à propos de sexisme crasse, absolument répugnant et dramatiquement institutionnalisé, tu pourrais nous renseigner sur cette sinistre histoire d'enfant de 11 ans ayant donc, d'après le parquet de Pontoise, consenti à son viol par un homme de 28 ans, viol de ce fait requalifié en atteinte sexuelle ? Comment une horreur pareille peut se produire de nos jours ? Quel est le pedigree des responsables ? Leur nom, leur parcours ? Parce qu'à un moment, il faut assumer de telles décisions individuellement aussi, non ?

Si c'est pas la preuve que tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes, ça ? Hein JL ? hein takata ?

Ça va, ne hurlez pas, je sais qu'en aucun cas vous ne souscrivez à ce genre de chose (en tout cas je l'espère), mais si je vous interpelle, c'est parce que l'inertie sur ces sujets produit directement ces situations.

Cette graine d'allumeuse mérite de la prison ferme, tiens !
[quote=ASI]Peut-on discuter sérieusement de sexisme à TPMP

La question ne serait-elle pas plutôt Peut-on discuter sérieusement de quoi que ce soit à TPMP ?

Ce type d'émission prend toujours des prétextes sérieux pour faire parler ses chroniqueurs/invités, et n'en retenir que la courte phrase saillante ou drôle, quitte à sacrifier tout propos de fond (seul Ruquier a un peu fait marche arrière en la matière, avec son émission ONPC, mais il connait quelques rechutes).

Le décalage entre leurs prétentions et leurs intentions est béant.

Une des innovations de TPMP, c'est d'être, peut-être, un peu moins hypocrite. Il faut se souvenir de l'émission Le Grand Journal qui, comme les politiciens qu'elle aimait à dénoncer, promettait beaucoup mais n'accouchait de rien (sciemment mais sans l'avouer).

Concernant Madame Diallo, je suis en partie en désaccord avec son point de vue sur l'acte de Baffie, mais je suis consterné par la question posée aux internautes (qui, Monsieur Hanouna l'aura-t-il précisé, n'a aucune valeur scientifique) : "Baffie qui soulève la jupe de Nolwenn Leroy, choqué ou pas choqué ?" Il me semble, et j'insiste sur le fait que je suis en désaccord avec son point de vue, que les propos de madame Diallo se situaient tout de même à un autre niveau. La Télé-poubelle est-elle recyclable ?
Diallo la femme qui veut communautariser les combats comme aux USA pour qu'ils deviennent inopérant, mais qu'elle reste LA defenseuse, stop a l'américanisation de la France meme par la lutte. Les noirs américains ratent pas la peine de faire comme eux non? Et être dans une émission aussi abject n'a aucun sens au contraire c'est mettre le féminisme dans le purin.
Absolument atterré par les gens que la blague de Baffie choque... Il a à peine remonté la jupe de N. Leroy (d'ailleurs, c'était justement pour ironiser sur le côté "il faut du cul pour l'audimat"), ils en ont ri tous les 2 et... c'est tout. Comparer ça à une agression sexuelle, c'est juste comlètement dément. Sérieux, faut arrêter de sacraliser le corps féminin comme ça, hein ! Elle n'a pas été humiliée, N.Leroy. C'est même plutôt cette poémique qui l'insulte. D'ailleurs, elle se marre. Mais, apparemment, sa réaction n'a aucune importance pour ses "avocats" : elle est pas assez mature pour qu'on prenne son opinion en compte ? Vaut mieux parler à sa place ? Et si elle redit que Baffie est son pote et que même si la blague était c'est vrai vulgaire et pas drôle, et bah malgré tout ça l'empêche pas de dormir : on la traitera de traîtresse à la cause ? C'est quoi, la prochaine étape ? Reprocher à toutes celles qui se marrent aux blagues de cul de pas savoir se tenir comme il faut ? Et ça prétend défendre les femmes... Franchement, y en a, j'espère qu'ils critiquent pas trop les intégristes religieux parce qu'ils en sont pas si éloignés. Et j'ai lu des articles qu'avaient pas grand chose à envier à des prêches ultra catholiques ou musulmans.

Quant à Diallo, elle a dit ce qu'elle avait à dire et les autres chroniqueurs aussi : je vois pas où est la censure (j'ai l'impression que la journaliste sous-entend que ce n'est pas normal que Diallo n'ait pas pu avoir le dernier mot).

Bref, vive la tolérance et la liberté, quoi...
Un article qui méritait tout juste un vite-dit. Sans intérêt.
Ardisson qui récupère Raquel Garrido, Hanouna qui récupère Rokhaya Diallo . La télé spectacle continue, que demande le peuple, tout est normal ...
Télévision: La machine à abrutir
http://www.monde-diplomatique.fr/2008/08/JOURDE/16204
Vous avez du mérite ( sans doute " for the Queen and the Country "comme on dit dans James Bond ....) de regarder ce genre d'émission .Moi ,au bout de 10 secondes ,je zappe . Cela dit ,vous avez raison de revenir sur ce qui est Arrivé à Nolwenn Leroi , c'est absolument inqualifiable .
enfin diallo a sa place .

heureuse...?

mais oui.........
Bon nombre d'abonnés d'ASI n'ayant pas la télévision, je me demande si ce genre d'article dédié aux émissions de merde qui passent à la télévision a pour effet de les inciter à s'acheter une télévision pour se faire une idée, ou bien s'il a pour effet de les conforter dans leur choix de ne plus avoir de télévision...
J'ai une question:
Pourquoi regardez vous ces émissions de merde ?
Tout ça pue la tartufferie!
"sous-entend que si ça n'avait pas été le cas c'était OK, qu'une femme qui n'est pas mère n'est qu'un objet sexuel ?"
Cela dit clairement aussi que, pour Thierry Ardisson, une femme qui est mère n'est plus un objet sexuel.
Chez ALLOCINE et chez Gaumont-Pathé

Sur l'affiche du film Les Grands Esprits figurent deux noms Podalydès et Diallo et à côté,droite :Avec Denis Podalydès, Léa Drucker, Zineb Triki plus.

Il faut chercher « plus » pour trouver le nom d'Abdoulaye Diallo* (qui a l'honneur de l'affiche) et de
Tabono Tandia et Pauline Hurugen qui apparaissent dans la distribution avant Zineb Triki et Léa Drucker. Sur cette page il n'y pas de photo d'Abdoulaye Diallo alors qu'elle figure sur l'affiche contrairement à Léa Drucker ou Zineb Triki.
Elle sent le pâté, Abdoulaye ?

* pas le footballeur.
En même temps, sur les forums d'@si, quand on essaie de discuter de sexisme, de culture du viol, d'agression sexuelle, on se fait facilement traiter de puritain, de police de la pensée, d'intolérance, etc. par deux ou trois trolls probablement agresseurs potentiels qui s'expriment sans problème. Du coup je ne vois pas bien ce qu'on aurait à envier à Hanouna et aux autres travaiilés de la bite de la télé, on pratique un peu le même genre de liberté d'expression, ici.
Donc bon.
Heu...
Où est l'analyse ?
En même temps (comme dirait Ma...chin), je me suis peut-être trompé de site...
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.