441
Commentaires

Aux mélucho-ségolistes, et autres bachi-bouzouks

Je crois le moment venu de faire une petite mise au point. Attention, c'est le capitaine qui parle.

Derniers commentaires

ASI s'endort un peu en ce moment. Essayons telle ou telle technique de réveil.
Ne jamais prendre parti, jamais. Toute prise de position est une atteinte à la déontologie médiatique. Impartial, objectif, neutre, tel est le journaliste idéal. De toutes les illusions, la vérité est la plus perverse, celle qui génère les cultes de la personnalité.
La mise au point de DS est salutaire. Mais insuffisante. "Arrêt sur image", à l'époque télé était une émission sur les médias diffusée sur une chaîne du service public, donc a priori indépendante de toute tendance politique. Les débuts du site étaient prometteurs, il reste très intéressant, mais j'ai l'impression qu'au fil des mois - je vise surtout les forums - c'est devenu une sorte de club identitaire de gens "de gauche" assénant leur vérité de manière de plus en plus pesante. A tel point que les responsables du site ne paraissent même plus envisager de s'adresser à d'autres cercles que ceux là.
La force de ce site, c'est sa posture de recul critique vis à vis des médias. Pas la défense de la parole "authentiquement de gauche", qui n'intéresse, à vrai dire, qu'assez peu de monde en ce moment. Il y aurait beaucoup à dire de ce point de vue, tant sur la manière dont a été mené le débat il y a une quinzaine avec Jean Quatremer que des commentaires, assez hallucinants, qui ont suivis l'émission.

Les émissions méritent en général d'être regardées (si seulement DS pouvait se limiter à faire les relances quand nécessaire et à s'assurer que les temps de parole sont répartis de manière à peu près équitable au lieu d'intervenir à tout propos et hors de propos de façon horripilante) et je pense renouveler mon abonnement. Mais ça ne sera pas pour les forums. En aucun cas je ne me sens, comme vous dites, "asinaute".
être captifs d'une "clientèle"
quoâ qu'ouis-je qu'entends-je vous n'êtes pas à notre service ??

ben mince alors et moi qui croyais qu'en vous payant et grassement une fois par an vous alliez écrire exactement ce que j'ai envie de lire grrr j'enrage !
à bas l'émancipation de la capitainerie non mais !!

bon allez cadeau passque chuis pas rancunière, mon Bachibouzouk band préféré : Arthur H.
Citation : «Et ceux qui présupposent que ce public est capable aussi de penser contre lui-même, et de faire fonctionner son cerveau. Nous tentons de nous situer dans cette seconde catégorie. Donnez-nous raison !»

Ca tombe sous le sens et il est d'ailleurs très instructif de voir celui vers qui on penche se faire mettre dans les cordes par quelqu'un d'intelligent qui cherche à aller au fond des choses. Ca évite de tomber dans l'idolâtrie tout aussi stupide que l'agression gratuite. Donc de ce point de vue, merci.

Voilà pour la pommade et maintenant que les rougeurs des joues se sont estompées, voilà une vraie baffe car là, à mon sens, il n'y a pas de justification :

Le cirage des pompes de Jean Quatremer dans l'émission du 10 décembre dernier ne passe vraiment pas et je crois que le forum de cette émission dans sa majorité vous le fait savoir.

Vous qui vous en prenez à la nomenklatura médiatique made in France (Elkabach et Mougeotte) sans faire de concession dans votre (@si) livre "Crise au Sarkosistan", je ne comprends toujours pas comment vous avez pu laisser faire Jean Quatremer, en abondant dans son sens de surcroit. Comment avez-vous pu laisser dire que Jean Quatremer voulait mettre en avant des faits dans son reportage alors qu'il met en avant nombreuses idées reçues qu'il tient pour des faits.

J'ai été très surpris que vous ne vous aperceviez pas que son reportage est digne de ce qu'il est, un journaliste de Cour depuis 20 ans au sein de l'institution européenne la plus contestée qui soit par les peuples, à savoir la Commission européenne, Votre clémence m'a heurté face à ce type qui n'a que mépris à l'égard de ceux qui ne pensent pas comme lui ou qui ne pensent pas ce que les médias de masse nous disent de penser. Ce valet, lâche à souhait, qui crache au visage de ceux qui ont osé s'emparer du droit démocratique de dire "Non" au TCE en 2005 en les comparant à des irresponsables à mettre au même rang que le FN. Lâche à souhait puisque en plateau il fait le gentil bonhomme un brin égocentrique mais attendrissant, puisqu'il n'ose pas traiter Thomas Coutrot de facho irresponsable comme il le fait sur son blog avec ceux qui se battent pour les mêmes idées que ce militant. Forcément puisqu'il est à coté de lui. Mais sur son blog il assassine sans leur accorder de droit de réponse ceux qui ont la liberté d'être à gauche des socialistes...

Un journaliste pareil qui ne respecte pas le droit de penser autre chose que la pensée unique et qui sévit en dehors de tout respect du droit de penser de chacun depuis 20 ans dans divers médias devrait subir le même traitement que vous infligez à Elkabach et Mougeotte dans votre livre. Il sert les mêmes intérêts qu'eux avec la même rigueur sauf qu'il est plus jeune et qu'il passe moins à la télé.

Au lieu de ça, vous lui avez servi la soupe, Daniel. Ca ne passe vraiment pas. Là on n'est pas face à une personne éventuelle candidate à un quelconque mandat électif mais à un journaliste, un de vos confrères.

Je ne vous demande pas de «succomber à la pression la plus perverse: celle de [vos] abonnés» mais je voudrais continuer à croire que vous (@si) vous êtes «débarrassés de tout risque de pression extérieure.» et que vous (Daniel) n'allez pas succomber à la protection confraternelle convenue avec certains de vos collègues. Mon abonnement dépend de cette confiance.

Merci.
Merci Daniel pour cette mise au point.
Je rencontre les mêmes difficultés et critiques dans l'animation d'un blog citoyen indépendant: certains lecteurs veulent absolument me (nous) ranger dans un camp et n'accepte pas que nous puissions faire preuve d'indépendance et d'esprit critique y compris envers nos "amis".

J'attends bien d'@SI une vigilance concernant tous les discours politiques et médiatiques: c'est même pour ça que je me suis abonné. Je ne suis pas toujours d'accord avec la conduite des émissions (Ligne J@une, @SI, D@ns le texte) notamment sur la façon dont est géré le temps de parole ou la liberté de digressions des invités, mais j'apprécie l'indépendance globale, et les partis pris ne m'empêchent pas de discerner ce qui m'intéresse dans le discours des invités.
Merci pour cet espace d'expression, en souhaitant que vous continuiez à le piloter de cette façon, qui me convient, même si elle est perfectible (heureusement), de mon point de vue (lui aussi perfectible).
Bravo. Vous avez parfaitement raison. Ne succombez pas aux sirènes de la com, de quelques endroits qu'elle vienne.
De toute façon, vaut mieux un pseudo qui vous colle à la peau qu'un état-civil qu'on n'a pas choisi...

Qui saura retrouver le "vrai nom" d'Edith Piaf, par exemple, et qui osera dire que son "pseudo" ne lui allait pas comme un gant... ?

Quant à "Launay", vous savez ce que ce nom me rappelle ? le nom du gouverneur de la Bastille en 1789...

Le marquis Bernard-René Jordan de Launay, gouverneur de la Bastille et à ce titre commande le 14 juillet 1789 la petite garnison de la prison-forteresse.

Né à la Bastille où son père était gouverneur, il est d’abord admis aux mousquetaires du roi en 1748, puis aux gardes-françaises. En 1776, il succède à M. de Jumilhac comme gouverneur de la Bastille. Le 19 décembre 1778, il commet déjà une grosse bévue : comme les ordres n’arrivaient pas, il ne fait pas tonner le canon – comme le voulait la tradition – afin de saluer la naissance de la fille de Louis XVI (Madame Royale).

Le 14 juillet 1789, lors de la prise de la Bastille, il est massacré par les patriotes malgré la tentative de médiation de Corny, Procureur du roi de la ville de Paris, sa tête sera dit-on, découpée au canif par un garçon cuisinier nommé Desnot, avant d'être promenée au bout d'une pique dans les rues de la capitale ; c'est l'une des premières victimes de la Révolution. Cet événement a fait l'objet d'une toile du peintre Charles Thévenin.

Un des officiers assiégés, le lieutenant Deflue, laissera ce portrait peu flatteur :
« C’était un homme sans grandes connaissances militaires, sans expérience et de peu de cœur. Dès le premier jour, j’appris à connaître cet homme par tous les préparatifs qu’il faisait pour la défense de son poste et qui ne rimaient à rien, et par son inquiétude continuelle et son irrésolution, je vis clairement que nous serions bien mal commandés si nous étions attaqués. Il était tellement frappé de terreur que la nuit, il prenait pour des ennemis les ombres des arbres et des autres objets environnants. Les Messieurs de l’état-major, le lieutenant du roi, le major de la place et moi-même, nous lui faisions très souvent des représentations, d’une part pour le tranquilliser sur la faiblesse de la garnison dont il se plaignait sans cesse, et d’autre part pour l’engager à ne pas se préoccuper de détails insignifiants et à ne pas négliger les choses importantes. Il nous écoutait, paraissait nous approuver et ensuite il agissait tout autrement, puis, un instant après, il changeait d’avis ; en un mot, dans tous ses faits et gestes, il faisait preuve de la plus grande irrésolution». La situation était telle d’ailleurs que le baron Besenval, commandant militaire de l'Île de France, avait en vain demandé au maréchal de Broglie de le remplacer par un officier plus sûr et plus ferme...


Comme quoi...
J'avais hésité entre Agathe Blues et Youri Llygotme comme vrai nom et j'ai choisi le second
à cause d'un autre @sinaute qui s'appelait Agathe Feeling.

D'ailleurs, qu'est-ce qu'il est devenu, Feeling???

Jean-François Launay...Quel drôle de pseudo.
Je me demande pourquoi tout le monde a répondu au [s]long nez[/s] pardon, Launay... ?

Sa prose est plutôt drôle (c'est involontaire, je crois) mais ce qu'il raconte, franchement, vous en avez kek' chose à faire ?
Il écrit en rouge, en gros, en gras, il agresse... Met de la pub pour son blog... Pour être sûr qu'on s'apercevra qu'il est là...

En langage clair, c'est un troll. Il essaye le pôvre, peuchère lui, d'exister un peu... Z'imaginez le temps qu'il a passé pour savoir qui a écrit quoi, et combien ? Pffffou... Devrait lui donner une médaille (sont pas chères, les médailles)...

A tous :

Perso, je m'appelle Gavroche, je suis née en 1815. Et je suis un titi parisien. Un p'tit titi. Et si Long Nez se prend pour Sylvestre, tant pis pour lui...
Les commentaires étant particulièrement nombreux j’ai tenté de relever tous les auteurs sous pseudonymes (en éliminant évidemment tous ceux signés d’un Prénom+Nom, et ceux qui semblaient être un Nom et même ceux ne comprenant qu’un prénom –Tiphaine par exemple – ou un prénom suivi de l’initiale du Nom –Alain T, par exemple). Le corpus, comme dirait les linguistes, reste impressionnant. Il sont cités par ordre d’apparition ; le chiffre entre parenthèses indique le nombre d’occurrences .

Creme de Canard (2), rolexmania (2), Jimbé, rimbus (2), Djac Baweur (30), Il cherchait le stop (7), habeshin, yepyep (2), DUF (2), Clomani (9), Tommy, Bondurant, bcolo, Hane, Le fiscalite, Asinus erectus, symeau, cultive ton jardin (4), yanne, nonoche (2), IT, bysonne (12), pop wov (10), sleepless (3), Fan de canard (11), Ophiophagus Hanna (2), Jnet (6), chronophagos (10), jipé1, gemp (5), JM (2), rbruno59, Gamma gt (2), tr4nz1t, idnoir dinformaticien (3), mly, moufette (19), manazo, alixyz (2), fcha (2), poisson (4), hmmm hmmm, magicien net, ganav, cardinal, Gracchus Bab, JREM, morasse, Julot Iglezias, patrick naze, moe13, patsux, DeHors-teuffeurs (5), azerty, AA (3), randal (5), La clairette, Gavroche (6), clementine31, Anthropia, phyx, Olympe, evah, melunico, VI, Raph, joanny, Maud, Theoven, RichardTrois


On remarque, en parcourant ces commentaires , que certains se répondent à eux-mêmes (dans un sens c’est plus sûr) ; on s’enfonce aussi parfois dans un tunnel d’échanges à deux (le logorrhéique Djac Baweur, justifiant son pseudo, mène ainsi un duel avec moufette pendant des pages).

Chez les non anonymes, seul(e) un ou une certain(e) Dominique Godin (10) rivalise avec les anonymes aux gros scores (elle a même droit à un échange avec DS).

Cette prolifération de pseudos plus ou moins grotesques pose (de mon point de vue, bien sûr) un problème. @si est, si le mot ne semble pas trop ringard – les défenseurs des Droits de l’Homme sont affublés maintenant de l’appellation « droitsdelhommistes » - [large]un site et un espace d’échanges « citoyen »[/large].
Ne pourrait-on attendre de ceux qui interviennent sur les forums qu’ils le fassent à identité découverte ?
non

*edit [s](1)[/s] (2)
"Il cherchait le Stop" est mon vrai nom.
Qu'est-ce que ça peut bien vous faire que je m'appelle en réalité Michel Duquentin, Jeannine Birkin, Saida Fontennelle ou Farid N'Boiboi ? Ça changera votre lecture de ma prose ? Si c'est le cas, je vous plains.
Voulez-vous notre biographie en en-tete de chaque post ? Oui, je conçois qu'il puisse etre intéressant de savoir D'OU J'ECRIS. (Dans le sens "Point de Vue"). et OU J'ECRIS. Mais l'orthographe exacte de mon patronyme...

Si vraiment l'anonymat vous pose tant de problèmes, avez-vous réfléchi aux diverses motivations qui peuvent en etre à l'origine ?
Non, sans doute, il s'agit seulement d'un masque confortable derrière lequel se réfugie le petit internaute frustré qui en use afin de déverser sa bile (et ses brevets de goche ha ha ha ha ha, elle est amusante cette blague-là, sans doute pourriez vous l'utiliser à l'occasion). Et c'est tout.

Pour ma part, j'ai longtemps utilisé mon nom sur les forums. Jusqu'à ce que je reçoive des messages me parlant de rallyes automobiles. Intrigué, et exaspéré par la mauvaise foi de mes interlocuteurs qui n'acceptaient pas de croire en ma totale ignorance en la matière ("Wa l'autre comment tu fais ta star, j'aurais jamais cru ça de toi, je suis venu te voir sur tous tes rallyes et pof, là sur internet tu te la joues trop grave -Mais puisque je vous dis que je n'y connais rien en sport mécanique -C'est ça, fais ta princesse. Tu te la pètes pasque t'as fait premier, mais je te souhaite de te planter au prochain , t'as qu'à crever dans ta bagnole etc;.."), j'ai fini par taper mon nom dans Google et trouver au moins une douzaine d'internautes homonymes (dont le champion de rallye).
Dans le même ordre d'idées, la famille de l'un de mes homonymes a publié il y a peu mon avis de décès (ou le sien, je ne sais pas, c'est toujours un peu déstabilisant d'apprendre sa propre mort sur Internet... Sans compter les démentis à apporter dans l'entourage..)

Or la confusion est possible dans les deux sens.
Si j'assume pleinement mes propos, je ne souhaite pas en revanche les faire assumer à de parfaits inconnus Je peux exprimer certaines idées et les revendiquer, utiliser le ton qui est le mien, sans en faire porter la responsabilité à d'autres qui n'ont de commun avec moi que ces quelques lettres inscrites en face de NOM et Prénom sur la carte d'identité.


En revanche, il n'y a qu'un seul "Il cherchait le stop". J'ai vérifié. Pas de confusion possible.
non. scripta manent un peu trop pour moi. je préfère la légereté relative de la conversation qui s'envole que la lourde lourde responsabilité de peser chaque mot de peur que sa légèreté me morde le fion dans 30 ans. si je devais rédiger chaque post avec la même angoisse qu'un écrit officiel, je ne m'en sortirais pas. par ailleurs, je ne crois pas qu'on est la même personne à tous les âges, et je n'ai pas très envie de me retrouver dans l'avenir face à un fantôme de moi, virtuel et intemporel, avec lequel je ne m'entendrais peut-être pas.
Maintenant , il ne vous reste plus qu'à déposer votre liste au commissariat du coin .
On ne peut laisser impunie la parole en liberté nanmého

Espion bénévole , délateur de vocation ,
monsieur s'énerve de ne pouvoir attraper l'ombre de l'ombre du débatteur qui a plus d'idées sur un seul forum qu'il n'en aura lui-même dans toute sa vie ?
La çonnerie n'a pas de limites quand elle est couverte par l'anonymat ; en tout cas vous révélez par votre imbécile accusation vos propres obsessions avec des attaques ad hominem de la plus basse encre !

"Bayadère de carnaval, péronnelle, perruche bavarde, cataplasme, coloquinte, espèce d'analphabète diplômée..." (extraits de l'excellent "Haddock illustré" d'Albert Algoud Casterman)
Apparement lorsqu'elle n'est pas couverte par l'annonymat, ses limites sont encore bien plus vastes.

Mona a totalement raison : le simple fait de creer des listes et de categoriser certains individus par rapport a d'autres selon des criteres de morale personnelle afin de pouvoir pretendre que ceux-ci sont forcement superieurs a ceux-la, est un reflexe, comment dire ...

bah

je te laisse deviner
Et en plus c'est hors-la-loi les listes il faut l'autorisation préalable de la CNIL.
Au gnouf le Launay, ça lui apprendra à ne pas rester anonyme.
Le camarade Launay me fait de plus en plus penser à PAT40

même amour du vouvoiement
même exigence du refus de l'anonymat
même amour du capitaine Haddock

peut-être a-t-il une jaguar, un appareil photo et une épouse asiatique?

ha mais ça peut pas être lui, Pat40 a un hotel, le camarade Launay se dit ancien proviseur ça colle pas et je vois mal PAT40 défendre le PS et être ancien adhérent de la CFDT...pourtant ils se ressemblent en diable !!!

allez tiens camarade anthropopithèque un petit cadeau pour toi !

A
Accapareur, aérolithe, amiral de bateau-lavoir, amphitryon, anacoluthe, analphabète diplômé, anthracite, anthropophage, anthropopithèque, apache, apprenti dictateur à la noix de coco, apophtegme, arlequin, astronaute d'eau douce, athlète complet, autocrate, autodidacte, aztèque.

B
Babouin, bachi-bouzouk, bachi-bouzouk des Carpates, bande d'enragé, bandit, bayadère de carnaval, bibendum, boit-sans-soif, bougre d'ectoplasme, bougre d'amiral de bateau-lavoir, bougre de crème d'emplâtre à la graisse de hérisson, bougre d'extrait de cornichon, bougre d'extrait d'hydrocarbure, bougre de faux jetons à la sauce tartare, bougre d'extrait de crétin des Alpes, bougre de phénomène de tonnerre de Brest, bougre de zouave, brontosaure, brute, bulldozer à réaction.

C
Cachalot, Calamentrant, canaille, canaque, cannibale, cannibale emplumé, capitaine de bateau lavoir, catachrèse, cataplasme, cercopithèque, chauffard, chenapan, choléra, chouette mal emplumée, chrysanthème, cloporte, clowns, clysopompe, coléoptère, coloquinte, coloquinte à la graisse de hérisson, concentré de moule à gaufres, coquin, cornemuse, cornichon, cornichon diplômé (la voiture des chauffards porte une plaque CD, Corps diplomatique), corsaire, coupe-jarret, cow-boy de la route, crème d'emplâtre à la graisse de hérisson, crétin de l'Himalaya (dans Tintin au Tibet, le capitaine transforme le "crétin des Alpes" au profit de la chaîne de montagne où il se trouve), crétin des Alpes, crétin des Balkans, Cro-Magnon, cuistre inopérant, cyanure, cyclone, cyclotron, Cyrano à quatre pattes.

D
Démon, diable de zouave, diablesse, diplodocus, doryphore, dynamiteur.

E
Écornifleur, écraseur, ectoplasme à roulettes, égoïste, emplâtre, emplâtré à la graisse de hérisson, empoisonneur, énergumène, enfonceur de porte ouverte, vingt mille sabords, enragé, épouvantail, équilibriste, esclavagiste, escogriffe, escroc, extrait de cornichon, extrait d'hydrocarbure, espèce de porc-épic mal embouché, espèce de loup-garou à la graisse de renoncule de mille sabords.

F
Fatma de prisunic (édition originale, depuis remplacée par bayadère de carnaval), faux jeton, faux jeton à la sauce tartare, flibustier, flibustier de carnaval, forban, Frère de la côte, froussard.

G
Galopin, gangster, garde-côte à la mie de pain, gargarisme, garnement, gibier de potence, goujat, graine de vaurien, grand escogriffe, grand lâche, gredin, grenouille, gros-plein-de-soupe, grotesque polichinelle, gyroscope.

H
Hérétique, hors-la-loi, hurluberlu, hydrocarbure.

I
Iconoclaste, Inca de carnaval, infecte, invertébré, Isotope, ivrogne.

J
Jet d'eau ambulant, jocrisse, Judas, jus de réglisse, jus de poubelle.

K
Khroumir, Ku Klux Klan.

L
Lâche, lépidoptère, logarithme, loup-garou à la graisse de renoncule, Lorton.

M
Macchabée d'eau de vaisselle, macaque, macrocéphale, malappris, malheureux, malotru, mamelouk, marchand de guano, marchand de tapis, marin d'eau douce, marmotte mal réveillée, mégacycle, mégalomane, mercanti, mercenaire, mérinos, mérinos mal peigné, manœuvre à la graisse de hérisson, mille sabords, mille millions de mille milliards de tonnerre de Brest (les dérivés de ces deux derniers sont multiples), misérable, mitrailleur à bavette, moratorium, moricaud, mouchard, moujik, moule à gaufres, moussaillon, mufle, Mussolini de carnaval.

N
Naufrageur, nauséabond, négrier, noix de coco, nyctalope.

O
Olibrius, ophicléide, ornithorynque, oryctérope, ostrogoth, ours mal léché.

P
Pacte à quatre, paltoquet, pantoufle, papou, papou des Carpates, paranoïaque, parasite, patagon, patagon de zoulous, patapouf, patate, patate pourrie, pébron, pénultième, péronnelle, vieille perruche bavarde, perroquet déplumé, phénomène, phlébotome, phylactère, phylloxéra, pignouf, pirate, pirate d'eau douce, pirate du ciel, polichinelle, polygraphe, porc-épic mal embouché, potentat, poussière, profiteur, projectile guidé, proparoxyton, protozoaire, pyromane, pyrophore.

R
Rabat-joie, rapace, rat, Ravachol, renégat, rhizopode, rocambole.

S
Sacripant, sajou, saltimbanque, sapajou, satrape, saulographe, sauvage, sauvage d'aérolithe, scaphandrier d'eau de vaisselle, schizophrène, scolopendre, scorpion, serpent, simili-martien à la graisse de cabestan, sinapisme, soûlographe, sous-produit d'ectoplasme, squatters, squelette de pantoufle, squelette désossé, sagouin, sombre oryctérope, souris neurasthéniques.

T
Tchouk-tchouk nougat, technocrate, tête de lard, tête de mule, tigresse, tonnerre, tonnerre de Brest (il existe des dérivés nombreux), topinambour, tortionnaire, trafiquant de chair humaine, traîne-potence, traître, troglodyte, trompe-la-mort, Troufignol

U
Urluberlu

V
Vampire, vandale, va-nu-pieds, vaurien, végétarien, Vercingétorix de carnaval, ver de terre, vermicelle, vermine, vieille baderne, vieux farceur, vingt mille sabords, vipère, vivisectionniste, volatiles de malheur, voleur, voleur d'enfants.

W
Wisigoths.

Z
Zapotèques, zèbre, zigomar, zouave, zouave interplanétaire, Zoulou.
À Monsieur Jean-François Launay :


(précision : les gens d'@si savent qui je suis, mes potes sur @si savent qui je suis, les gens que j'invite sur @si savent qui je suis, et de nouvelles personnes avec qui je rentre en discussion ici savent aussi au bout d'un moment qui je suis)

Il m'arrive, sous mon pseudo, d'écrire des choses qui ont un intérêt, et on pourrait imaginer que mon ego souffre du fait de ne pas faire savoir aux autres qui se cache derrière ce pseudo.

Vous devriez en revanche réfléchir à ce qu'implique d'écrire autant de conneries, d'insultes et d'insanités sous son vrai nom...
Môssieu le donneur de leçons : vous devriez vous reposer un peu, ça vous éviterez d'écrire des conneries (comme vous dites) !
Môssieu le donneur de leçons

L'hôpital qui se fout, hein ?

Nous sommes nombreux ici à avoir échangé et discuté autour du besoin ou non d'anonymat (que j'ai amoindri dans la partie "précision" de mon post, mais que visiblement vous avez loupée), dans de nombreux forum d'@si, suite à des articles d'@si ou des liens externes proposés par des intervenants.
Manifestement, vous avez manqué ces discussions (je me suis moi-même expliqué sur les raisons en ce qui me concerne).

Et selon vous, franchement, que nous apporte l'affichage de votre nom ?
Celui de votre blog ?
Les agressions visuelles (selon les normes internet) que représentent vos posts en gras et en rouge ?
Bien vous faire voir de votre centrale, de votre parti ?
"Agadez, je suis sur @si et je leur décerne des brevets, ouah, je milite, agadez, vous m'avez reconnu ?"

Sachez, comme je vous l'avais dit dans mon post, que les gens dont j'ai besoin de me faire connaître m'identifient immédiatement sur @si, c'est dingue, non ?
Donc à part un problème d'égo qui vous pousse à vous mettre en avant, qu'est-ce que nous apporte la divulgation de votre état civil ?
Ben rien, désolé de vous le dire.
En revanche, je pense que vos homonymes peuvent peut-être le regretter...

Depuis quelques temps, vous n'arrêtez pas d'agresser des gens qui ont le tort de qualifier les agissements des socialistes et des syndicats selon une échelle de valeur qui va de pas terrible à en dessous de tout, salauds de sociaux-traîtres, souvent de façon argumentée, parfois sur un simple mouvement d'humeur.
Vous remarquerez que je ne m'en suis pas mêlé jusque-là, mais comme vous avez l'infinie délicatesse d'établir des listes, de mettre tout le monde dans le même panier et de tancer de façon comminatoire les impudents qui osent user d'un pseudo afin qu'ils s'identifient sur le champ (vos papiers !), je précise volontiers que je trouve les agissements des dirigeants socialistes et syndicaux actuels en dessous de tout, de véritables sociaux-traîtres.
Et que ça m'atterre quand nous aurions besoin d'une opposition extrêmement forte, qui pourrait faire trembler l'Inculte. Là, il ne peut que se gondoler, après avoir fait en sorte de montrer qu'après tout, ils sont bien capables d'aller à la soupe...

Sachant que mes idées (véritablement de gauche) ne seront pas atteintes par votre jugement, vous pourrez au moins de mettre dans la liste des gens qui décernent des brevets de gôche, ça ne me fera ni chaud ni froid.

J'en tiens plusieurs brevets d'un autre type à votre disposition, mais je suis de bonne humeur ce matin avec ce beau soleil, donc je les garde en réserve pour les jours de pluie, ce qui collera parfaitement à la grisaille conceptuelle de la plupart de vos interventions.

Si vous aviez réfléchi deux secondes à ce que peut représenter votre post et sa liste, vous comprendriez que c'est justement une des dérives qui peut justifier l'anonymat.
Je vous donne un autre exemple : lorsqu'un @sinaute a eu le culot (je reste poli) de s'en prendre à mes filles suite au pique-nique de cette année, je peux vous garantir que le fait que les qualificatifs dont il les a affublés ne puissent être reliés à leur nom de famille a été un soulagement, sachant que les écrits sur internet ne disparaissent quasiment jamais...
C'est bête, hein ?

Quant à la virulence des réponses, elle n'a d'égale que vos agressions, et comme le dit IT plus bas (que je n'associe pas aux réponses hautes en verbe), concernant cette question d'anonymat :

il y a un intérêt à la soulever (même si je n'aime pas beaucoup les termes dans lesquels elle est soulevée).

Et puis arrêtez de citer le Haddock Illustré, remontez donc à celui qui a inspiré Hergé en ce qui concerne l'abattage de son personnage, vous y découvrirez des formes bien plus amusantes (pis, franchement, Hergé, en termes de brevet de gôche, hein...).

Voilà, je suis souvent prêt à donner mon identité en privé, plusieurs @sinautes la connaissent, parce que nous partageons une communauté d'esprit, des valeurs, des goûts, des centres d'intérêt.
Je ne pense pas vous la donner un jour.

Vous devriez en revanche réfléchir à ce qu'implique d'écrire autant de conneries, d'insultes et d'insanités sous son vrai nom...


rien ne nous certifie que le camarade Launay écrit sous son vrai nom.
Y'a un problème ?
Pas un problème, un constat !
Il faudrait ouvrir une rubrique d'"orthonymie": de juste nomination. Kierkegaard et Pessoa nous ont appris par leur poly"pseudo"nymie, et quelques politiques assez célèbres par le nom sous lequel ils sont devenus "illustres", que ce que l'on appelle "pseudonyme" est "quelquefois" bien plus révélateur que dissimulateur. C'est pourquoi je propose d'employer le terme d' "aléthènyme" (du grec "aléthès" qui signifie "vrai") dans ces cas-là : au nombre desquels évidemment devoir compter plus d'"inconnus" que de célébrités. En particulier aujourd'hui...
Hé ben vous avez le constat drôlement nerveux, alors..
http://i1213.photobucket.com/albums/cc462/Barbarinalalala/WTF.gif
http://i1213.photobucket.com/albums/cc462/Barbarinalalala/dramaaaa.gif
Merci de ne pas m'avoir inclus dans votre liste. Vous avez l'oeil, JF.

J'approuve cet appel citoyen à la transparence. Et je montre l'exemple.

Nom: Archer.

Prénom: Savham.

Sexe: long.

Age: 36.

Né le 1 Juillet 1974 à Boston.

Adresse: 10, rue aux Ours, 75003 PARIS

Tel: 01 44 54 96 96

Profession: cascadeur.

Niveau d'études: CAP Coiffure.

Hobbies: la cascade, les cheveux.

Taille:1,88m.

Poids: 80 kilos.

Signes particuliers: Musclé. Beau. Végétarien. Sexe rasé.

Salaire annuel: 110 000 e.

Vote depuis: 1995.

Tendance politique: Républicain social à tendance souverainiste et anarcho-libertaire.

Vous pouvez me poser des questions, si vous souhaitez en savoir plus, je reste à votre disposition.

Et honte à tous les planqués. Bande de lâches!
Tiens au fait, Savham, votre [s]pseudo[/s] vrai nom, c'est en référence à Paul Newman ?
ah non, je suis le descendant d'un héros d'Edith Wharton, qui a aussi été le héros d'un film
mais garde-ça pour toi, j'aime pas trop me la péter
Ok, Newland Jr.
Promis, je dis rien, même pas à Scorcese.
C'est con, j'aurais pu l'y t'servir un verre, discuter d'Henry J., de vieillesse, de culpabilité, tout ça...
Tu veux piquer la place de Ruquier ??
oui, bon, il est vach'ment tiré par les cheveux, mais quand il est question de prix, hein, on ne compte pas...
j'avais même pas fait gaffe, bravo.
LPR, ça veut dire quoi tes messages vides? Y a une astuce ou c'est juste mon ordi qui ne sait pas les lire?[/small]
C'est juste a cause de la neige
Et vous habitez chez vos parents ? Ahem... ;-))
Non il habite dans une discothèque!
Non, Gavroche, mes parents sont restés à Boston, j'ai une petite garçonnière à Paname...
Jrem, vous êtes trop bien informé pour être honnête,
Sleepless ok pour discuter Henry anytime,
Moufette, je suis flatté,
JF, je m'excuse pour ma lourdeur...
...nan je rigole. Mais plus sérieusement, je trouve dommage que vous vous ridiculisiez avec vos listes mesquines et votre typographie hystérique. Vous avez un avis différent, assumez-le tranquillement, je suis preneur.
l'auteur ! l'auteur !
;)) je m'étais jeté dessus parce que j'aime bien d.lodge, j'avais été deçu; je n'ai pas lu la tentative de colm tobin, qui est paraît-il supérieure, voili voilou
j'avais été deçu

ah bon, pas moi...

je n'ai pas lu la tentative de colm tobin

Moi non plus, je ne connaissais même pas son existence, merci du tuyau.
http://i1213.photobucket.com/albums/cc462/Barbarinalalala/IWANTTODOYOU.gif
Rimbus est le nom par lequel mes amis m'appellent, sous lequel je suis enregistré au tribunal de commerce, et que j'utilise pour signer mes dessins de presse. Vous pouvez faire ce procès à une bonne partie des dessinateurs (Cabu, Hergé, Moebius etc.) et des comédiens.
Mon vrai nom c'est Rimbaud (ce qui est assez difficile à porter quand on écrit et qui sonne comme un pseudonyme), comme ça vous pourrez mettre vos fiches à jour. Peut-être voulez vous nos adresses, nos téléphones et nos n° de sécurité sociale ?
Alors au lieu de fliquer les gens et de passer pour un imbécile, occupez vous de vos affaires et gardez vos leçons de morale pour vous. Quand on écrit des âneries, par respect pour ses géniteurs, on ferait mieux d'employer un pseudonyme.
[large]Aux Anonymes Arrogants d’Asi[/large]

Une bonne douzaine de réponses.

Rappel : ce décompte qui m’a valu l’accusation de « délateur », tout un chacun peut le faire ; le constat du nombre d’interventions itou. Sur le ridicule de certains pseudos – sans qu’aucun exemple précis ne soit donné, mais certains ont dû se sentir visés – j’ai bien précisé que c’était « de mon point de vue ». Il n’y a que deux pseudos cités après cet inventaire. J’ai émis le souhait – assez vain, je le confesse – que, sur un site comme celui-ci que je qualifiais naïvement et ringardement de « citoyen », les échanges se fassent à visage découvert (je n’ai pas ajouté polémiquement : et non sous la « burqanonyme »).

Une erreur m’a été signalée dans mon décompte (je n’ai pu la rectifier que « rimbus » veuille m’en excuser, mais il me permet de nuancer mon propos : bien sûr que Cabu, Plantu, Siné et de nombreux autres artistes, écrivains , etc. ont un pseudo, mais on peut mettre un visage sur chacun d’eux, autrement dit ils ne sont pas anonymes).

Beaucoup de réponses sont agressives, la plus caricaturale étant celle de Mona qui, ayant suggéré que je dépose cet inventaire à la police ( !), m’accuse ensuite, en toute logique (en tout cas la sienne), d’être un indic et un délateur. Un autre m’accuse d’écrire des « conneries », sous mon vrai nom (sous un pseudo c’est pas grave). Le même m’accuse d’ « insultes » : il est vrai que le social-démocrate que je suis ne supporte pas les péremptoires anathèmes de breveteurs de gôche et répond sur le même ton.

En revanche, certains défendent leur anonymat, pour des raisons diverses comme ne pas être confondu avec un homonyme, garder une « légèreté » de ton (légèreté qui n’est pas l’apanage d’un Archer, sans doute vexé de ne pas avoir été décompté). C’est leur point de vue, je le respecte.
ce décompte, (...) tout un chacun peut le faire

Mais pour quoi faire, that's the question...
Votre volonté de "transparence" par déclinaison de son nom d' "état civil" n'est pas sans vous honorer, J.-F. LAUNAY. Vous conviendrez toutefois qu'elle se fonde sur une assez conventionnelle pensée. Conventionnelle en ceci d'abord qu'elle s'appuie sur la distinction entre "illustres" (ceux sur le nom desquels "on peut mettre un visage") et "inconnus". Connaissez vous le souhait d'Edgar Degas: "je voudrais être à la fois illustre et inconnu" ? Sans doute est-il plus facile de réaliser la seconde partie de ce souhait que la première. Mais qu'un "illustre" n'ait pas méprisé le statut d'inconnu devrait vous faire reconsidérer l'"anonymité". N'est-elle pas, comme le suggère Degas le lot commun sur la base duquel seulement peut s'élever une "personnalité", laquelle comporte toujours quelque chose d'imaginaire. Ainsi certains "narrateurs" dans des oeuvres de fiction: quel est, par exemple, le nom de celui de la Recherche...de Marcel Proust ?. La chose ne va évidemment pas sans son côté "obscur": ainsi le "Big Brother" d'Orwell (Éric Blair, pour l'état civil) qui se révèle être la figure "surmoïque" du pouvoir dans sa toute violence symbolique. On pourrait aussi évoquer le "mot" de Cocteau : "Il y a des lettres anonymes qui sont signées", qui peut se comprendre de deux façons. La plus immédiate signifiant que ces lettres contiennent des propos si précis qu'ils ne peuvent être tenus que par certaines personnes: faciles à identifier. Mais l'esprit de Cocteau est de nous suggérer que certaines de ces lettres sont signées par leurs auteurs de leurs propres noms (celui de leur état-civil) mais contiennent des propos si abjects qu'elles relèvent du moins avouable de l'inhumanité. Le nom d'état-civil peut ainsi ne pas désigner un être "civilisé": un "citoyen" comme vous le souhaitez.
Vous avez bien entendu mon point de vue, et je vous en remercie.
Mais vous ne répondez pas à ma question première qui était : "Qu'est-ce que ça change ?"
Qu'est-ce que ça change d'appeler untel avec son nom et son prénom plutôt que par son pseudo ? N'ayant nullement l'occasion de rencontrer ces personnes physiquement, l'identité inscrite sur leur passeport n'a pas pour moi davantage de signification que celle qu'ils inventent ici (elle en a même beaucoup moins, car le pseudo peut être ici révélateur de certaines personnalités).
Donc effectivement, je rejoins Mona : Une liste de noms n'aurait selon moi qu'un intérêt purement policier (mais si vous en voyez d'autre, veuillez éclairer ma lanterne). Cela serait d'ailleurs stupide car j'imagine qu'il ne serait pas difficile à un enquêteur d'obtenir les noms de toutes les personnes ici présentes : Les responsables du site les connaissent tous (et au pire, en relevant les IPs, les adresses-mail, les numéros de carte bancaire qui ont servi à notre abonnement, ça doit pouvoir se retrouver).
Quel lien entre citoyenneté et "orthonymie" ? Demandez donc à Rex, à Max ou à Romanin ce qu'il(s) en pense(nt)...
(Avec des pseudos aussi mégalos, m'étonnerait pas qu'il nous vise le Panthéon, le bonhomme !)
Les questions que nous soulevons à propos des noms ne sont pas des moins difficiles à traiter. Nous aurons sans doute l'occasion de tenter de nouveau d'y répondre bientôt. Puissions-nous le faire sereinement, comme c'est le cas, entre nous du moins, actuellement. Pour l'heure, je me contenterai de vous indiquer que j'avais pour cela placé "citoyen" entre guillemets. Faute de pouvoir faire mieux. Quant à l'"orthonymie", ce n'est pour l'instant qu'un souhait : celui d'attirer l'attention sur la correspondance qu'il y a de toute façon entre le propos de quelqu'un et le nom, ou l'absence de nom, qu'il s'est choisi ou non.
J'avais bien compris vos propos, qui élargissaient et éclairaient le débat de manière censée et argumentée. Ma réponse était plutôt destinée à JFLaunay : C'est son utilisation du terme "citoyenneté" que je met en question, pas la votre.

Le débat citoyen est avant tout un échange d'idées, de positions.
La fréquentation meme épisodique de ce forum permet de connaitre un certain nombre de pseudos qui sont une quantité de personnages qui chacun défendent des idées, un point de vue, une position. Qui peuvent évoluer, chercher, se contredire, se nier ou s'égarer dans le verbiage stérile, la mauvaise foi... Là est le débat.
Je ne vois pas ce que l'utilisation de noms aurait à y ajouter ou y retirer. J'ai le sentiment de connaitre bien mieux les habitants d'@si que ceux de mon quartier, car je ne les connais pas par leur nom, mais par ce qu'ils pensent ou disent ou les deux.
A partir du moment où chacun est identifié (Je suis "Il cherchait le stop", et chacun des messages signés "Il cherchait le stop" peut être relié à l'ensemble de mes autres messages)

Je suis assez partisan, en revanche, de la précision "d'où j'écris". Lorsque ceci est utile au débat. Par exemple, dans des forums ayant trait à l'éducation, je précise dans mes messages que je suis prof. Dans d'autres messages, cette précision me semble superflue, car elle n'éclaire pas l'ensemble de mes propos. Si cela s'avérait utile, je pourrais citer mes engagements politiques, syndicaux, associatifs, mais dans la plupart des forums, chaque fois qu'un @sinaute mentionne ses choix, cela a plutôt pour effet de détourner le débat plutôt que de le nourrir, donc je n'en vois pas l'utilité. (Sauf peut-etre s'il me faut justifier mon engagement auprès de ce JFLaunay, grand pourvoyeur des breveteurs de gauche, et lui-meme breveteur d'apolitisme lâche.)
Quand à mon nom et mon prénom, ils ne disent rien sur moi et ne me définissent que dans un fichier d'État Civil.
"Plus d'un, comme moi sans doute, écrivent pour n'avoir plus de visage. Ne me demandez pas qui je suis et ne me dites pas de rester le même: c'est une morale d'état-civil; elle régit nos papiers. Qu'elle nous laisse libres quand il s'agit d'écrire."
Michel Foucault, L'archéologie du savoir
il est vrai que le social-démocrate que je suis ne supporte pas les péremptoires anathèmes de breveteurs de gôche et répond sur le même ton

Oh my god, vous représentez le PS ? Oh my god... magnifique ! Ma-gni-fique !
Je ne comprends pas ce que je fais dans cette liste. Ai-je été non-citoyenne? Les autres personnes que vous cités l'ont-elle été ?
Parce que nous sommes anonymes? Mais si je veux préserver mon anonymat sur internet c'est parce que je ne peux pas choisir qui a accès au contenu que j'écris. J'ai le droit de choisir à qui je veux m'adresser en mon nom. C'est ce que je fais dans ma vie non-virtuelle, dans mon travail, dans mes engagements divers.. C'est que je ne peux pas faire sur internet (d'où également mon refus des réseaux sociaux comme facebook ou autre). Et je suis d'ailleurs en pleine construction d'une carrière dans laquelle je dois user avec prudence de mon nom, particulièrement sur internet où il est si facile de sortis des propos d'un contexte. Il ne s'agit pas de se cacher, de taire ses opinions en dehors de cette sphère virtuelle, il s'agit de pouvoir choisir mes mots dans chaque contexte, en fonction de ceux à qui je m'adresse.

Il s'agit donc aussi de préserver la sphère privée, la totalité des personnes avec qui je travaille n'ont pas à avoir accès à mes propos sur tel film, ou tel bouquin, ou que je joue aux devinettes (et ça n'est pas de la paranoïa je sais de source sure que ça google à fond...). Donc, je fais quoi ? Je me censure totalement, ou partiellement en prenant un pseudo?

Je ne sais pas si j'ai bien compris, mais j'ai l'impression que vous nous prenez pour des pleutres (vous ne nous connaissez pourtant pas), et on est tous à mettre dans le même sac.

Chacun ici à ses raisons, et son droit d'utiliser un pseudo. Vous venez ici dans votre rôle de militant public, moi je viens dans un cadre plus privé.

Encore une fois je me demande ce que je fais dans cette liste là, je ne vous ai rien demandé moi (pardon pour les autres mais je ne peux réagir qu'en mon (faux)nom ).
Oh zut alors, j'avais posté la prem, sous ce fabuleux commentaire de Monsieur Launay, et il 'ny est plus mon commentaire à moi. J'ai pas du envoyer :

C'était ceci, "Monsierur Launay vous n'avez que ça à faire, et en plus sur un seul forum, ce n'est pas drôle, il en manque plein de pseudos. Un truc du genre que c'était.

Je ne pensais pas que ce Monsieur Statistiques de Pseudos aurait fait un pareil tabac.
Errare humanum est, perseverare diabolicum

bien sûr que Cabu, Plantu, Siné et de nombreux autres artistes, écrivains , etc. ont un pseudo, mais on peut mettre un visage sur chacun d’eux, autrement dit ils ne sont pas anonymes).


Si je comprends bien, vous voulez qu'en plus on se signale avec notre photo d'identité ? Pourquoi pas notre empreinte digitale, pendant que vous y êtes ?
Désolé, j'ai bien tenté de résister, mais une discussion comme ça c'est un peu comme une boîte de chocolats...

Jean-François (Vous permettez que je vous appelle Jean-François? Vous pouvez m'appeler Gemp),

Qu'est-ce que ça peut bien vous faire que les gens écrivent sous leur vrai nom ou pas? Qu'est-ce que l'identité? J'ai un ami dont la carte nationale de ladite arbore un prénom qu'il déteste, il se fait appeler depuis toujours d'un autre (Charly, si tu me lis...). Un autre appelle affectueusement sa femme "Gigi" alors que son patronyme officiel est Elisabeth (ne me demandez pas pourquoi, je n'en sais rien). Lorsqu'elle signe "Gigi", s'anonymise-t-elle?

Mais vous faites vous-même la démonstration de l'inanité de votre exigence:

Chez les non anonymes, seul(e) un ou une certain(e) Dominique Godin (10) rivalise avec les anonymes aux gros scores (elle a même droit à un échange avec DS).

Qu'est-ce que que ça vous apporte de savoir que cette personne s'appelle Dominique Godin? Vous ignorez même si c'est un homme ou une femme... Vous ne supposez même pas que ça puisse être un pseudo (ce qui ne m'étonnerait pas du tout, bien que je m'en moque totalement). Une recherche sur Google vous en remplit un cabas de Dominique Godin. N'est-il pas encore plus anonyme que n'importe lequel d'entre nous? Alors même que vous amalgamiez Rimbus à notre masse grouillante, lui qui pourtant porte son "vrai" nom (dommage que Yannick G ne soit pas intervenu ici... je blague).

Qu'ils soient accidentels ou mûrement réfléchis, nos pseudonymes -- notre "identité" -- sur les forums d'ASI sont un choix, une revendication à la différence; souhaités originaux ou amusants, le reflet d'un trait de caractère, un hommage à une figure emblématique, le nom de son personnage WoW... ou nos noms véritables, qu'importe. Ils sont nos visages, parfois changeants (L-PR, c'est grand!), souvent même ceux qu'on utilise partout ailleurs sur Internet. Les traiter de "grotesques" ou "ridicules" revient simplement à méconnaître et mépriser les individus qui les portent.

Personne ne se cache, ici, personne ne cherche à dissimuler son "identité", bien au contraire. Et quand bien même, pour quelques uns ce serait le cas, ne pourrait-il y avoir une bonne raison? Plusieurs ici en ont mentionné d'excellentes et, quoiqu'on pourrait sans doute en trouver de mauvaises, il reste qu'in fine, nous ne sommes absolument pas "anonymes" pour ASI -- si ça devait en arriver là. Mireille veille.

De plus, et pour finir, je vous serais aussi gré de ne pas me coltiner avec toute cette prolifération d'arrogants planqués: "gemp" n'est pas un pseudonyme, c'est une apocope, accessoirement avec laquelle je peux signer mes chèques.

Très pertinente citation mentionnée ici par quelqu'un que vous devriez respecter, puisqu'à visage découvert (sic), merci à Germain Rital.
Je module votre commentaire, Rimbus n'est pas vraiment mon nom de naissance, mais c'est un nom "officiel" puisque déposé au tribunal de commerce. C'est même l'objet d'un petit litige avec mon frère qui est aussi connu comme "professeur Rimbus" (lui c'est un médecin) par ses amis, mais je pense avoir l'antériorité. ;-)
J'avais bien compris, suite à un de vos précédents commentaires ci-dessus. D'où le "vrai" entre guillemets. Néanmoins, la déposition au tribunal de commerce n'est nullement nécessaire pour en faire une "vraie" identité, ce que je tente de démontrer.
J'adore les histoires que me racontent les pdeudos ,
les histoires que j'imagine d'après un pseudo .
Le plaisir de se baptiser soi-même ,
de préciser qui on est
de rêver qui on pourrait être ...

tous les auteurs sous pseudonymes (en éliminant évidemment tous ceux signés d’un Prénom+Nom, et ceux qui semblaient être un Nom et même ceux ne comprenant qu’un prénom –Tiphaine par exemple – ou un prénom suivi de l’initiale du Nom –Alain T, par exemple).

Creme de Canard (2)



le camarade Launay est parfaitement malhonnête, lorsque j'uitilisais ce pseudo de Creme de Canard il était suivi par Fred B entre parenthèses, pourtant il affirme avoir éliminé (évidemment ) les pseudos avec un nom ou un prénom, alors pourquoi avoir changé :
Creme de Canard (Fred B)
en Creme de Canard :
camarade malhonnête?
je n'attends pas de réponse, le camarade Launay ( cette coloquinte à la graisse de hérisson) ne répond plus à mes messages depuis fort longtemps et je ne m'en porte que mieux !
J'arrive vraiment après la bataille. Mais j'espérais lire une critique de l'article de DS que je n'ai pas trouvée : l'article originel sur Mélenchon et Drucker donnait l'opinion de DS sur la question. Mais il n'était pas vraiment argumenté. Or, Mélenchon avait expliqué sa stratégie médiatique, précisément sur le plateau d'ASI. Il aurait alors été intéressant de comparer les intentions et le résultat, de voir s'il avait atteint les buts qu'il avait dit se fixer, éventuellement critiquer ces buts. Mais en fait, la critique a été simplement de trouver qu'il avait voulu se montrer gentil et qu'on voyait bien qu'il avait du mal. Personnellement, j'attendais mieux.
Concernant Royal, je rejoins plusieurs commentaires : c'est devenu tellement banal de la considérer comme une évaporée qu'on ne se rend même plus compte de la condescendance qu'on affiche.
Par ailleurs, on s'aperçoit à la lecture de l'article, que DS, lorsqu'il est (gentiment) mis en question, réagit comme Chabot ou Chazal : il préfère attaquer plutôt que questionner sa pratique.
On pourrait donc dire que DS n'est pas si différent de ses confrères.
Et pas si différent de nous tous.
Amen.
Très bien Daniel mais n'oubliez pas votre coeur de métier.

Quid de cette manip de l'AFP malheureusement reprise par Le Monde et d'autres :

http://www.lepost.fr/article/2010/12/06/2330904_interview-de-cohn-bendit-contre-sens-grossier-sur-le-site-du-monde_1_0_1.html

Il n'est jamais trop tard.

Merci d'avance pour votre vigilance.
Et bien voilà un titre tout à fait respectueux d'une partie des abonnés d'ASI !

Autrement dit, estimer que Mélenchon a le droit d'envoyer braire les journalistes lorsque ceux-ci ne font pas correctement leur travail, c'est être "méluchoniste" ? Estimer que votre critique sur sa participation au canapé de Drucker est un tantinet orientée, c'est faire preuve d'idôlatrie à l'égard du fougueux Jean-Luc ?

Et bien non cher DS, on peut également estimer, comme c'est mon cas, que les journalistes ne sont pas en droit d'exclure des antennes les représentants du Front national (pourquoi ? ben euh, parce que ...), surtout si c'est pour aller immédiatement après se prosterner devant Hortefeux et Besson.

Méfiez vous de ne pas claironner votre soit-disant traitement équitable, certains pourraient vous prendre au mot et chercher à en vérifier la véracité ...

Souffrez que d'aucuns ne soient pas d'accord avec vos analyses sans pour autant que vous vous permettiez de les "essentialiser", ou comme ici de caricaturer leurs positions.
Ce commentaire pour dire : Bravo !
On ne peut pas à la fois se battre pour l'indépendance de la presse en France et souhaiter ne lire que sa petite Pravda personnelle.
Lire des points de vues différents permet au final de se construire son opinion. Toutes les analyses sont bonnes à consulter sauf à mon avis celles qui s'expriment sous la pression du pouvoir économique et politique ou sous l'emprise d'un militantisme de mauvaise foi. Continuez à être ce que vous êtes c'est la raison pour laquelle je me suis là ainsi que nombre d'abonné(e)s qui regrettent que la presse française soit si encadrée.
Je pense que c'est vrai qu'on a le droit de polémiquer ou d'être mécontent... à la condition d'utiliser des arguments valables. Ca demande de prendre un peu de temps pour rédiger son message sur les forums de ASI, mais c'est plus respectueux du travail des journalistes et des abonnés (comme moi) qui aiment lire les opinions des autres. Et un peu plus de tolérance de l'opinion de chacun est la vertue d'un débat d'idée enrichissant (de mon point de vue).

C'est déjà difficile de lire le nombre impressionnant de messages sur les forums du site, alors quand je lis plusieurs messages successifs qui se cantonnent à des états d'âmes ou des critiques laconiques à propos d'une phrase sortie de son contexte, je pense qu'à ce compte-là, j'aime autant regarder TF1 ou Yves Calvi que ce forum : au moins le spectacle manichéen est construit comme un spectacle.

Heureusement qu'il y a les 3 messages "votés d'utilité publique" en tête de chaque forum.

Bonne journée à tous !!
Ouaip. Pas de jaloux. C'est pas parce que les gens de l'UMP sont très doués pour attirer les coups de bâton qu'il ne faut pas en garder pour les autres si besoin est. Qui aime bien châtie bien.
Bien dit cap'tain, c'est bien pour ça que je me suis embarquée sur votre bateau.
Une toute simple réaction de soutien à la chronique de Daniel Schneidermann.

J'approche @si comme tout média, c'est à dire avec l'indispensable vigilance de libre-arbitre si difficile à conserver ... mais en avoir conscience permet peut-être de rester en éveil critique sur le flot de l'information traitée, à priori sur des valeurs communes et souvent partagées.

Pour être plus précis : je suis dans la même " posture " de " lecture-consommation" (puisqu'il y a échange marchand) quand je suis sur @si que lorsque je lis le Canard Enchaîné, le Diplo ou d'autres médias comme Médiapart. Donc vigilance, surtout lorsqu'il s'agit d' "amis " sur le terrain des préceptes !!!

Et quoi ! chers @sinautes ! ... qui réagissez jusqu'à remettre en cause le droit à la prise de position de Schneidermann ?!?!
A condamner, en quelque sorte, un abus de position dominante en tant que patron du site, a en appeler à la condamnation de machisme et presque à repèrer un grand timonier, vous vous placez (comme souvent !) sur le terrain des professionnels, au sens péjoratif, de la politique, à compter les points et uppercutes portés par l'un(e) ou l'autre !

Restez ou revenez sur le terrain des idées et du débat, et vous constaterez qu'une chroniqe comme celle de DS ou de tout autre citoyen prend alors tout son sens dés lors qu'elle attire l'attention sur le danger d'une exploitation personnelle.

Travaillez, travaillons sur les idées et solutions à trouver plutôt que réagir sur le mode clanique !!!
Patron je n'ai rien compris.

Vous défendez votre droit à vous exprimer comme bon vous semble, en nous disant que vous êtes objectif. Ça c'est bien. Ça j'ai pigé.

Mais ce que je ne comprends pas bien, c'est notre devoir, à nous, les clients. Faut-il nous abstenir de dire ce que nous pensons sur les forums, surtout si c'est en contradiction avec vos propos ? C'est ça la règle ? Vous êtes pour la liberté d'expression quand elle vous flatte et vous conforte ?

Je ne pense pas que c'est ce que vous vouliez dire.

Donc, nous pouvons polémiquer, vous contredire, clamer notre désaccord ? C'est ça ? Vous vouliez juste nous dire qu'on a le droit d'avoir notre avis et vous le votre ? Hein, c'est ça ? C'était une mise au point comme on enfonce une porte ouverte, donc.

Voyez-vous, entre les ciseaux de la censure, les punitions et les leçons de morale, j'ai parfois un peu peur du patron et de sa vertu.

Mais c'est sans doute parce que je n'ai pas tout pigé.
"Ces signes, cette com', nous les traiterons exactement comme nous traitons ceux du pouvoir depuis trois ans. S'ils malmènent la vérité ou la cohérence, nous le dirons.................Sympathie politique et vigilance professionnelle doivent être déconnectées l'une de l'autre."

Parfait.

Dans une democratie cela va de soi, mais l'objectivite journalistique n'etant pas (encore) dans l'adn de notre republique il est bon de rappeler certains principes elementaires.
Ne lisant que rarement les forums, je ne sais pas quels propos ont été à l'origine de ce coup de sang du "capitaine" (terme que je trouve assez malheureux, mais bon, passons).

En revanche, lire sous votre plume Daniel un poncif de la presse écrite / télé / radio me hérisse le poil.
Vous avez vu "des signes de grogne".

Les gens du forum ne se sont pas exprimés, mais ont "grogné".
Pour tous les journalistes (et donc, également, malheureusement, y compris pour ceux qui se sont donnés pour mission de critiquer "lémédias"), tous ceux qui font connaître leur mécontentement, à grands renforts de mots (dans des forums, donc, mais aussi dans les journaux, la presse syndicale, les blogs, etc), "grognent".

Or, je vous rappelle la définition du verbe "grogner" (voir le TLFi en ligne - le Trésor de la Langue Française informatisé) :
1. [Le sujet désigne le porc, le sanglier, l'ours] Pousser son cri.
[Par extension. Le sujet désigne un autre animal] Émettre une sorte de grondement.
[Le sujet désigne une pers.] Émettre un bruit sourd, des sons inarticulés.
[Le sujet désigne une chose] Faire entendre un bruit sourd.

2. Par extension [Le sujet désigne une pers.] Manifester un sentiment, notamment son mécontentement, par des sons ou des paroles plus ou moins articulées.

Dire de quelqu'un qu'il grogne, c'est sous-entendre qu'il n'y a pas vraiment d'arguments derrière le mécontentement, seulement du bruit. Comme un journaliste d'Acrimed l'a dit bien avant moi : "Les manifestants font du bruit, ils ne parlent pas. La " rue " " grogne " mais est incapable de produire une pensée, une parole, une action politique."
Je vous invite à relire cet article.

Il est des mots qu'il serait préférable de ne pas employer, sous peine de susciter la "grogne" de ses lecteurs.

GRR !
Ma contribution ne sera pas d'utilité publique, mais un mot m'est venu après la lecture de cette chronique, que je souhaitais rapporter ici :

BRAVO !

Salutaire phrase que celle-ci : "Sympathie politique et vigilance professionnelle doivent être déconnectées l'une de l'autre".

Ce principe respecté, la bonne foi permet de prendre parti, car parti-pris il y a, mais esprit critique aussi. Génial rappel à l'ordre.
M. Schneiderman, vous êtes le capitaine, le patron même sans doute.
Mais votre ton là il est difficile. Est-ce du déni? Vous dites "je me suis gentiment moqué de la langue de bois"...Moi j'ai lu dans votre billet "et si on en riait" "voyous dingos et mégalos", dénomination à laquelle était visiblement associée Mme Royal. Voilà ce qui m'a semblé difficile et pas une histoire de '"langue de bois".
Je vous l'ai dit j'ai beaucoup d'estime pour vous et votre façon oblique de prendre les choses. C'est pourquoi je me suis abonnée à ce site. Mais j'ai du respect pour les personnes politiques, bien que ne cherchant pas du tout ici un site partisan.
Bien à vous.
et assez obscur raisonnement pour un "soyons clairs".
Car votre "mise au point" cher Daniel Schneidermann vous présuppose neutre et infaillible dans votre ligne éditoriale...ce que vous n'êtes pas.
Donc vous pardonnerez à vos lecteurs qui sont aussi vos abonnés de ne pas l'être non plus et de ne pas apprécier le "ton" de cette chronique.Vous écrivez: "les mélenchonnistes", les "ségolistes" "autres bachi-bouzouks",
il me semble donc que vous répondre"vous-mêmes" pourrait être approprié.

Pour ma part, je ne lis pas et ne regarde pas @si pour le plaisir mais parce que ça participe de mon désir et de ma tentative de "changer" la vie.Rien de moins.Alors si d'autres @sinautes sont comme moi, pardonnez nos passions oh!vous Maître du Jeu.
J'ai du mal à comprendre ce "coup de calgon". D.S. serait assailli de reproches, voire d'injures par les "Mélucho-Ségolistes". Dans le forum Royal : pourquoi riez-vous ? 259 contributions, 9 contestations de votre article dont certaines établissent un léger désaccord : pour le 30/11, j'ai relevé les commentaires de 13H51,10H25,10H34,14H02,11H04,11H27,14H24,18H15 et le1/12 à10H55. Pas de quoi crier au déchainement, à l'entrisme, au complot
prolétarien, au déferlement des hordes "Melucho..."!(Quelle idée d'associer ces irréconciliables!) Par contre, je n'ai pas compté le nombre de commentaires laissant clairement transparaître une préférence à gauche-gauche.Ils sont nombreux, c'est vrai ! Ce n'est peut-être pas représentatif de la France moyenne dont se réclament certains, plus haut. Peut-être que le vent tourne ? En tous cas je crois devoir mettre en garde contre l'illusion de l'objectivité. On croit penser avec sa tête, mais qu'est la tête sans le coeur ?
Le parti-pris satirique du Sarkozistan explique peut-être les dérives politiciennes des forums...
BRAVO Daniel, EXACTEMENT !!!
Avec sa mise au point ad hoc, captain Schneidermann, ne dit pas tintin aux expressions politiques...
Il réafirme sa volonté de faire en sorte que les messages médiatiques envoyés dans l'air du temps, par les détenteurs de la parole politique, retournent au sol, pour y être accessibles à Mr et Mme Dupont(d), qu'ils soient mille ou des millions.
faisant fi des RG, qui s'insurgeraient de leurs publications, les commentaires acérés de DS,continueront de taper indistinctement sur les Soviets, les Picaros et autres pharaons.
Inutile donc, d'hurler sur DS, de lui casser l'oreille, il mettra toute son énergie ( il a de la coke en stock) pour que le web, cette toile mystérieuse, ne se transforme en secte de tocards.L'objectif n'est pas la lune, mais bien que les @sinautes ne se transforment pas en @simutés...
Pas besoin de boules de cristal pour prédire qu'il saura conserver ce trésor (pourvu que sa came ne bouge), garder ses bijoux (que sa caste adore), pour longtemps faire briller le soleil sur le temple de la pluralité qu'est @si.
Tempérons nos ardeurs militantes, soyons zen, position du lotus ( bleus, que nous sommes...), et continuons nous aussi, à faire vivre cette pluralité d'opinions, en carressant DS de nos pinces dorées trempées dans la critique.
Critiquer @si? Ah non!! Mais si! Messie? mais non! Siménon? Pffffffffffffffffffff, tu vas finir? Ouiche............Yep.
Je ne me suis pas abonne a Arret sur images, pour n'y lire que des articles qui me "conviennent" .. Continuez. Et bravo pour votre perspicacité a bien separer ce qui n'est que de la communication et ce qui est de la politique.
... C'est comme quand, au lendemain d'un scrutin législatif remporté d'une courte tête par la gauche sous Mitterrand 2, la presse titre : "les Français ont choisi de donner une majorité relative à la gauche". C'est absurde... En fait 51% ( environ, je ne me souviens plus) ont choisi de donner une totale majorité à la gauche, 49% ont choisi de l'en priver. Personne ne s'est concerté : toi tu fais gauche, lui aussi, moi droite et comme ça du coup, ils auront une majorité, mais relative... hein pas absolue la majorité...
Merci de continuer à pointer comme vous le faites les trucs, astuces et autre tips de com des uns et des autre mais par pitié, ne faites pas cet amalgame. Le mélucho-ségoliste n'existe pas (où alors faut m'expliquer). Moi qui suis plus partisan de l'un que de l'autre, je n'ai par ailleurs rien à redire au billet de Daniel le concernant. Ce qui, ouf, m'éloigne j'imagine du camp des bachi-bouzouks, anacoluthes et autres lépidoptères chers au captain H.
Heu... Attendez les gens, les @si ne sont pas parfait, eux aussi aiment peut être Mélenchon (ils ont même peut être été déçu personnellement ou ils le détestent (mais, "ils" ne sont pas des clones, aussi...)), eux aussi sont JOURNALISTE (oh, l'insulte... ;) ). Un journaliste reste un membre du clergé séculier, mais, on est pas obligé de lire @si sans sens critique, alors qu'on le fait avec TF1 (enfin, quand on la regarde, faut pas déconner non plus... de tant en tant, pour nous prouver qu'il faut pas regarder la chaîne, à la limite - c'est mon avis, hein).

On peut prendre du recul (c'est conseillé !), même si @si reste, (un peu de léchoulle) UN des médias RELATIVEMENT proche de l'objectivité (bien que cela soit par définition impossible) avec leur topo écrit relativement "complet" et de tant en tant "contradictoire".
Donc, finalement, où est le problème ? Des gens ne sont pas d'accord avec ce que vous écrivez ! Au mon dieu ! Ils ont envie de s'exprimer comme vous, vous le faites ! Au mon dieu ! N'en ont ils pas le droit ? Vous êtes contre la critique (quand elle reste "courtoise" et mesurée, bien sur) ? Je ne pense pas. Peut on éviter à une personne temporairement "diminuée par une stimulation exogène" de mal s'exprimer ? Je ne pense pas.
De même, relativisons, leurs discours restent limités par rapport à la portée du Frist@si...

C'est un mal nécessaire. Vous n'êtes pas parfait, nous non plus.
Même si je lis Daniel, ça m'empêche pas de faire un minimum de critique constante sur le système contradictoire (alors que certaines idées ne sont jamais exposée car toujours mise en contradiction) et de voir ailleurs, notamment chez un "concurrent" de concept, une autre critique (qui s'auto-critique - en plein introspection) : le Grand Pierre (Carles, bien sur... tout en sachant qu'il faut aussi relativisé ce qu'il dit aussi...).

La critique mesurée, c'est parfois difficile à chaud, et surtout pas sur forum où l'ont dit ce que l'on tairait en face !
En espérant être lu par au moins une personne, et avoir fait bouger le "bug" d'un centimètre...
Il ne faudrait pas pour autant que sous couvert de critique de l'un ou de l'autre, on se retrouve avec des constats machistes, cela dit pour les ceusses qui parlent d'ovaire et autres amabilités à propos de Royal dans les commentaires, quel besoin aurait-on de sexuer la critique, nommons les faits, ne jugeons pas le genre au travers d'une de ses représentantes.

Et comme vous êtes un homme, DS, nous ne manquerons pas de vous faire remarquer vos pointes de machisme si nous en trouvons. Je me retourne bien volontiers le commentaire en promettant, si, si, je le jure, de ne pas faire preuve de 'miso-andrie'...et qu'on me le dise si je le fais.

http://anthropia.blogg.org
Voté pour randal...

Rien ne serait pire pour nous que de finir par être captifs d'une "clientèle" et de ses souhaits, réels ou fantasmés. Il y a deux sortes de médias. Ceux qui disent à leur public ce que ce public souhaite entendre. Et ceux qui présupposent que ce public est capable aussi de penser contre lui-même, et de faire fonctionner son cerveau.

Ce n'est pas la première fois que M. Schneidermann nous prend pour des bœufs... Non seulement nous ne lisons ni les liens dans les articles, ni les notes (à part un petit 1 % de casse-couilles qui font rien qu'à contredire le pitaine) mais en plus, vlatipa que maintenant on réfléchit avec nos pieds, et pas avec notre cerveau, organe réservé, semble-t-il, à l'équipe asienne, et en particulier au Chef... Nous avons des souhaits, mais ils sont "fantasmés"... Rien que ça.

Nous n'avons pas créé ce site, nous ne nous sommes pas débarrassés de tout risque de pression extérieure, pour succomber à la pression la plus perverse: celle de nos abonnés.

Et en plus, nous sommes d'abominables pervers, qui font "pression", en clair, "emmerdent le monde"... Eh ben.
Pow wow a raison, faut nous éradiquer, la modération ne suffit plus, allons y à l'arme lourde...

Sauf qu'entre Madame Royal, qui effectivement fait sa com, et Mélenchon, qui au-delà de sa grande gueule, a un programme, lui, il y a quand même une différence. Mais j'ai déjà dit ailleurs que ce qui intéresse les "journalistes" c'est la com, et rien que la com.

Je suis une bachi-bouzouk, et j'assume !
bon,
mot à mot, c'est un peu "gonflé" - et mêlé d'un certain mépris pour le bas peuple que nous sommes, n'est-ce pas - de qualifier la "pression" des abonnés (à laquelle il ne FAUT absolument pas succomber !) de perverse...
et attention, c'est moi, le capitaine ( et là, on ne rit plus !) qui parle.
Boudiou, je tremble... j'attends la sanction ( terrible, tant Son courroux est Grand !)... et parlant su Sarkosistan, faudra-t-il un jour prochain s'occuper d'un Schneidermanstan de belle facture ?
J'exprime ici une belle libre expression (dans laquelle, il est vrai, existe la racine "pression") et qui ne ressemble guère à l'espèce d' unanimisme de ce forum.
Souffrez que je ne m'y joigne pas : rien de moins innocent que cette chronique de DS.
En mélangeant (amalgame voulu, clairement décidé) les bourdes-mensonges-approximations de SR à la présence supposée bâtarde (donc assagie) de Méluche chez Drucker, c'est ouvertement celui-ci que l'on veut discréditer. C' que j'aime chez Mélenchon, c'est son argumentaire, et pas sa com (s'il en a une, ce qui reste à démontrer). Et c'est tout le contraire de SR, et de bien d'autres dont on parle ici abondemment.
@si critique des médias, c'est la règle
Sur les forums, les avis et une discussion entre les abonnés
Aux commandes, DS et son équipe pour le contenu
Au final, avec la modération sur les termes éventuellement (mal) employés, il n'est pas besoin de la statue du Commandeur pour nous dire quoi dire ou ne pas dire.
C'est excessif et malvenu.
Point.

Et ceux qui présupposent que ce public est capable aussi de penser contre lui-même, et de faire fonctionner son cerveau.


"Penser contre soi-même", ça me fait penser au roi du télé-achat moustachu de Médiapart. Il a pas déposé la formule ?


Nous n'avons pas créé ce site, nous ne nous sommes pas débarrassés de tout risque de pression extérieure, pour succomber à la pression la plus perverse: celle de nos abonnés.


Comment réécrire l'histoire. DS ne s'est débarrassé de rien, il s'est fait virer de la télé. D'où son changement obligé de positionnement. D'aucuns appellent cela de l'opportunisme.
MDR !


En lisant votre chronique Daniel, j'ai cru comprendre que vous défendiez votre nécessaire '"vigilance" professionnelle devant les reproches formulés par certains à propos de vos analyses supposément trop acerbes à l'égard de quelques figures politiques de gauche.

Est-ce une forme d'auto-dérision mal perçue de la part de l'auteur du Sarkozistan ?
J'avais encore quelques doutes sur l'objectivité des articles, mais au vu des derniers (et de cette tirade) je dois constater qu'on n'est pas en présence de zouaves.

J'espère donc rejoindre le rang des abonnés heureux, recevant sa dose quotidienne d'information et de décryptage sans compromis ni complaisance et salue le "machiste tocard" qui a anecdotiquement dénoncé la sous-représentation des femmes à plusieurs occasions.
Bravo Monsieur, je crois que le mot qui convient est : équité...
Je me demande qui sont les autres bachi-bouzouks, les Verts peut-être et les quelques centristes présents.
Le terme "tocard machiste" m'a bien fait rire, les repas en famille m'ont habitué à bien pire.
Il y a pourtant une chose que je regrette c'est que sur un site dédié à l'analyse des médias, les forums soient devenus aussi politiques.
Mais peut être que les forums ne font que suivre l'évolution des chroniques.
En tout cas, votre papier est excellent, on en n'attendait pas moins de vous ! Nom d'une pipe !
Bon, moi ,j'ai râlé un peu pour Ségolène et je ne suis pas ségoléniste,juste femme.Le concert médiatique contre elle m'énerve un peu car je vois bien qu'on n'utilise pas les mêmes arguments pour mettre les mecs en boîte. C'est ça qui me contrarie.
J'ai regardé Melenchon chez Drucker.Sur le moment j'ai été piégée,comme lui. Maintenant,il me semble que vous aviez raison d'écrire ce que vous avez écrit
.Et si chez vous sont arrivés ceux qui voulaient qu'on leur parle vrai,reconnaissez que votre maison est pleine d'opposants à Sarkozy et à ses outrances.....On vient y chercher convivialité et consolation. C'est ridicule,sûrement mais profondément humain.
Rien à rajouter...masi je le fais quand-même vu qu'il est question de "volume"...+1 Daniel!!
Ok patron, maintenant dans le forum on peut s'exprimer aussi et dire (souvent aux autres abonnés plus qu'au journalistes d'ailleurs) ce que l'on pense et pourquoi on est d'accord ou pas...
Salutaire mise au point ! @si perdrait toute crédibilité à saquer gaiement les potentats du Sarkozistan, tout en préservant les caciques du Ségolistan et du Méluchistan.
@si est apolitique et je souhaite ardemment qu'en 2012 la gauche passe au pouvoir pour voir le boulot que le site fournira (et accessoirement pour renvoyer Sarko à sa dolce vita).
Yes !!
C'est pour ça qu'on l'aime, le Capitaine !
Une mise au clair ne fait pas de mal, ca me rappelle la révolte sur Mediapart lorsqu'ils avait compté le nombre de manifestants. De nombreux abonnés se sont révoltés, car le résultat ne leur convenait pas (moins que la police).

Difficile de s'affranchir de ses opinions...

Continuez comme ça ;-)
Tout à fait d'accord avec M. Schneidermann.

Un abonné depuis le 4/01/2008.


(Et vive Georges Abitbol, l'homme le plus classe du monde)
merci ds

l'éthique des journalistes remonte avec vous,

bon c'est vrai vous devez contentez les béni oui oui.... de tous poils

qu'ils reflechissent un peu et qu'il constate ou cela a méné la bravitude et autre le pen de gauche....ligth
Et bien, camarades, première mise au point du capitaine et on rentre dans le rang ?

Nondidjou ! mais c'est pas possible ça, va falloir en remettre un coup !

Surtout que personnellement parlant, j'avais trouvé le passage de Mélenchon (avec un E que diAAAAble) chez drucker très bon et même dans sa stratégie médiatique une belle réussite. D'abord.

Je n'ai par ailleurs aucun complexe à ce qu'@si invite à nouveau l'ami méluche parce qu'après tout un dirigeant politique qui a un peu de recul sur ce que sont les médias pour en parler tout en claquant le beignet de quelques experts prétendument économistes ou journalistes, oui da !

Et cela n'a rien à voir avec quelconque affinité amicale voire cardiaque (de coeur quoi) avec les idées politiques du "machin", oh que non, voyons, enfin ce n'est pas sérieux !

je souhaite donc de tout coeur que les ébats politiques qui se déroulent sous nos claviers ébahis continuent de plus belle sur les forums du site, rien ne vaut moins mieux que la "pensée molle" (copyright), la critique simple détachée de toute analyse politique, qui rend cette critique inoffensive. Sur ce plan, vous avez fait de larges progrès depuis le début de l'aventure, ce dont je vous félicite. Et pi c'est tout.

Et pour finir, je me demandais,il se passe quoi au Honduras en ce moment ?

C'était une apparition courte brève et dispensable
Tout à fait d'accord, continuez !
oui, mon cher capitaine, nul ne le conteste, à "arrêt sur images" vous n'êtes pas un acrobate de la vérité, quand bien même vous nagez dans les subtilités du langage et les circum-locutions de vos invités. Décrypter les mots, les signes, les signaux, etc. dans les médias, tout çà reste très convenable, et hyper-intéressant, qu'ensuite dans les forums çà discutaille çà s'indigne, çà flagorne, çà pontifie, çà ceci-cela tant mieux, mais vos abonné(e)s qui sont-ils et pourquoi le sont-ils ? ce qui m'échappe dans le titre de votre article, c'est pourquoi vous faut-il stigmatiser les méluchon-ségolistes comme des troll de trucs ou des drôles de turc, bref ne sommes-nous pas tous ici sur votre site des bachi-bouzouks potentiels? le seul avantage que vous avez en positionnant votre médium sur internet, c'est qu'on peut revenir en arrière quand on n'a rien compris. et en contrepartie et contre tout parti pris, vous avez le privilège de connaître les opinions de vos abonnés (et nous aussi)... vous n' allez pas vous plaindre du chahut dans votre cours de récréation, et puis votre bouquin anti sarko ne vend-il pas bien en ligne? Allez Whisky ! envoyez mes amitiés au petit reporter Tintin.
http://i1213.photobucket.com/albums/cc462/Barbarinalalala/omfgyes.gif

Oh my gaaaawd ! He's talking about me, he's talking about me, he's talking about me ! OMG OMG OMG ! I think I just had a fangasm.

Vous savez, Daniel, mon poster de vous est à côté de celui de mon Mélenchounet, et je vous vénère tous les deux. Vous vous rendez compte de ce que votre message signifie pour moi ? Car il me semble bien que je fais partie de ces Mélenchonâtres ! Oops !

Par contre, Ségolène, beuark.

Bon, je crois que je dois à tout le monde des excuses. Au nom de tous les Mélenchonâtres : http://www.youtube.com/watch?v=tCL1svBhVgk&feature=related

Je m'excuse d'avoir été aussi stupide, je m'excuse d'avoir harcelé des @sinautes sans défense, je m'excuse d'avoir tenu des propos partisans et militants outranciers.

Je ne tiendrai plus jamais de discours partisan. Je m'engage, à partir de ce jour, à connecter mes neurones entre eux, et à envoyer des messages compréhensibles par tous. Je ne ferai plus jamais pression sur @si, et je tiens à m'excuser pour toutes les menaces de mort, la farine, et les petits grains de litière que j'ai envoyés à la rédaction. Je ne recommencerai pas.

Du plus profond de mon petit cœur de gauchiste mélenchonâtre, encore une fois, http://www.youtube.com/watch?v=lfH8AGhFwVs&feature=related
Ah quand même! Moi qui souffre en silence depuis des mois de l'anti-sarkosysme débridé de ce site, il est reposant de voir enfin, les turpitudes adverses mises en lumière. À ce sujet Daniel, Miss Ségolène avait fait une déclaration il y a environ 18 mois en disant qu'elle ne serait pas candidate aux primaires du PS ou à la présidentielle, vous ne pourriez pas retrouver ce morceau de com? On n'a plus trop l'occasion de se divertir ces temps-ci. Félicitations quand même pour ce site ...
Bravo Daniel garde ce cap ,je ne souhaitais que cet état d'esprit en m'abonnant .
Dans le forum qui a suivi votre chronique relative au passage de Méluche chez Drucker, j'ai été passé à tabac par des mélencholâtres fanatiques (mélencholâtresses, devrais-je dire. Reconnaissons que le gaillard a du charme ...)
Au point que la modératrice a été amenée shunter quelques propos insultants à mon égard.

Cette mise au point s'imposait, Capitaine. Bravo ! Je ne sais pas pourquoi vous la faites aujourd'hui, mais j'approuve et applaudis. Vous n'êtes pas tenu de soutenir tel ou tel candidat. Laissez le militantisme aux militants. Ne cherchez pas à plaire à vos abonnés. La crédibilité de votre boutique dépend de votre impartialité.

Je précise que j'ai beaucoup de sympathie pour Jean-Luc Mélenchon. Cela ne m'empêche pas de penser qu'on l'a suffisamment vu sur le plateau d'@rret sur images. Faudrait pas qu'il en fasse sa cantine.
S'il advenait qu'il soit invité à nouveau, j'espère qu'il saura, cette fois, se rappeler qu'il est votre invité, qu'il s'essuiera les pieds avant d'entrer et qu'il se conduira courtoisement avec vous. La dernière fois, son comportement était limite.
Yen a qui se croivent chez eux partout ! C'est vrai, ça !
très bien la mise au point!
A partir de dorénavant.... Je dirai même plus à tartir de dorévanant... je ne vois pas autre chose à faire sinon je me désabonne, mille sabords ! D'autant que de ces deux-là, on n'en a plus rien à cirer comme disait la Cresson en parlant d'autre chose. Paraît que DSK veut pas décrocher de son FMI rien que pour venir emmerder celui ou celle qui va être élu(e) en 2012 si Sarko le fait pas. Paraît aussi que c'est sa "grosse" qui veut qu'il s'y colle, rien que pour rouler des mécaniques rue du Fbg Saint-Honoré. On en apprend des choses en prenant le train.
Putain ... si tu savais comme ça fait du bien et ça rassure de lire ça!
Entierement d'accord. Il est triste de penser que les @sinautes normalement sensibilisés à la critique des medias et aux plan de coms divers peuvent continuer à rentrer dans le rang quand leur sensibilité politique est mise à l'epreuve.
Ami(e)s @sinaute de tout bord politique soiyez indulgent, la vérité n'est pas ailleurs elle est ici. Et si vous ne la trouvez pas, allez ailleurs ! !-)
mélucho-ségolistes, c'est machiste comme expression:
Le gars en premier, avec son nom de famille, la fille en deuxième avec son petit nom.
Mais royalo-jeanluquiste, Daniel Schneidermann pense qu'on n'aurait pas compris du premier coup. Donc il sait bien que notre cerveau n'est pas si affuté que ça, quand ça l'arrange pour faire son macho. :-)

Moi je m'étais dit que c'était des petits conseils d'amis, les reproches à ceux vers lesquels les forumeurs penchent. De toute façon, ils ne les écouterons pas parce qu'ils sont déjà assaillis sous des tas de conseils d'amis, les gens politiques (peut-être qu'un a dit à Royal "n'oublie pas de dire un mot des heulliez, elles sortent des chaines depuis cette semaine, si j't'assure").
La mise au point était nécessaire. Tout à fait d'accord avec le capitaine :)
ouf, c' est comme si la pièce était aérée, merci daniel.
Je tiens à apporter mon soutient total à cette mise point... et puis, sortir un peu du sarkocentrisme, ça nous fera du bien ^^
J'ai toujours préféré penser avec mon cerveau qu'avec mon coeur.
Merci pour cette mise au point.
Cher Daniel,

vous auriez sans doute récolté beaucoup plus de messages réprobateurs si vous aviez passé sous silence des faits tels que Mélenchon chez Drucker ou Royal qui anticipe une chaîne de montage..!

Tout ça pour dire que vous avez mon soutient total qui avoisine les deux grammes dix!

Longue vie à ASI.

Bonne soirée,
Nicolas.
Tout à fait vrai, monsieur Schneidermann. Je l'ai vu venir de loin ce billet.
Recadrage attendu et venu à point nommé.

Vous avez aussi dû remarquer que les @sinautes savent aussi parfois faire la part des choses.

Par exemple, votre billet d'humeur a engendré une réaction d'humeur conséquente, car il semble probable qu'il n'aurait pas été écrit de la sorte et avec un tel champ lexical, si DSK avait annoncé sa candidature aux primaires de la même façon.

D'ailleurs, j'ai pour ma part salué le billet de Sébastien Rochat, justement parce-qu'il était imparable en terme d'argumentation (sauf si des voitures sont sortis de l'usine, mais je n'ai pas été vérifier sur place).

Cette mise au point recadre néanmoins les choses, au cas où.

Salutations.
Vous avez raison Daniel.

Mais je rajouterais quand même une chose. Il y a depuis toujours beaucoup (sic) de commentateurs (de la conversation du bistrot aux politiques en passant par les jités) utilisant des références, en terme d'analyse d'opinion, contestables.

L'exercice type est le micro-trottoir. Avec l'explosion d'internet, le trottoir est devenu un forum internautique. Se pose donc le problème de représentativité, de la taille de l'échantillon et du contexte environnant. Je ne pense surtout pas à une éventuelle majorité silencieuse (arg!) mais à une version de la réalité à partir de laquelle une analyse est faite, une version biaisée, non-représentative ou, pire, fausse. La rigueur d'analyse est atteinte si l'échantillon est grand et indépendant de tout contexte extérieur, si d'autres groupes témoins sont utilisés et si la répétition des analyses aboutit au même résultat.

L'internet, le trottoir, les sondages internet, tout ça c'est trompeur.

Bonne soirée
Tout ceci est tellement évident que faire une mise au point est étrange...
Je ne comprends pas très bien ce que vient faire quelqu'un sur ASI s'il n'accepte pas qu'on tape sur la langue de bois et les mensonges...
C'est dingue, quand-même, Mélenchon et Royal seraient dispensés de critiques parce que de gauche et/ou une alternative à Sarkozy???
De qui se moque-t-on? (et puis comment peut-on croire encore qu'il y ait une once de sincérité dans les propos de Mme Royal?? enfin, là je m'égare...)
Au contraire, je tiens à vous remercier de tout mon cœur d'être vigilants avec ceux qui ne sont pas nos ennemis directs. Et j'ai été ravi de vous voir vous moquer de Mélenchon après son passage chez Drucker. En effet, le moins qu'on puisse dire c'est que vous lui avez donné une large tribune ici depuis des mois et il me parait juste de rétablir la balance au moment ou Mélenchon dérape. Non, les vessies ne sont pas des lanternes.

Un abonné fidèle
Ah, donc, les forums sont lus.

Et redonc quand il n'y a pas de réponse aux questions qu'on pose, c'est probablement fait exprès aussi.
Bravo super texte... j'avais envie de dire en substance un peu la même chose hier ou avant hier (le ton capitaine du navire en moins^^) après avoir lu longuement le forum concernant l'annonce de Ségo ; impression que quelques supporters ségoléniens venaient un peu geindre du traitement qui était réservé à leur Ségo, comme d'autres avant s'étaient énervés qu'on plaisante à propos de leur Mélenchon chez Drucker...

Il y avait déjà 150 et quelques commentaires et le courage m'a manqué d'expliquer l'agacement ressenti...
Non pas parce qu'il faudrait empêcher quiconque de s'exprimer mais les remarques du genre "j'aime Ségo n'y touchez pas...." sont quand même un peu pénibles, n'apportent pas grand chose au débat et surtout donnent l'impression de faire la leçon au nom d'intérêts étrangers au site.

@si n'est pas l'écurie critique des médias de la gauche. Et je le dis avec d'autant plus d'impartialité (enfin ai-je l'impression) que je me sens très de gauche.
Je pense que visiblement beaucoup d'@sinautes partagent cette envie d'impartialité.

Par conséquent, Daniel, quelles que soient vos sympathies politiques et celles des @sinautes majoritaires ou minoritaires, continuez à critiquer (au sens d'exercer son sens critique, hein...), et laissez les supporters politiques de tous poils s'ébrouer dans le forum...
Désolé, mais pour moi c'est un peu court.
Je souscris pleinement à l'agacement que peuvent causer les lectures de certains "postages" qui sous couvert de militantisme se confondent parfois en idolâtrie, mais je trouve que vous échappez un peu vite à certaines critiques formulées dans ces forums.
Car les critiques ne vous reprochaient pas seulement de toucher aux idoles sacrées, d'oser caricaturer les prophètes...
Parmi ces reproches, quelques-uns étaient peut-être fondés:

-La chronique du Mélanchon encagé avait peut-être le défaut de ne voir Mélanchon que sous l'angle de son rapport aux médias, et de résumer son parcours politique à "Il tape sur les médias - Bravo - Il va chez Drucker - Bouh".
Cet article me semble enfoncer le clou "Mélanchon = Casseur de Journalistes".

-La chronique sur Royal (pourquoi riez-vous), s'il démontait ce qu'il y avait de risible dans le discours de Royal, ne se posait pas trop la question du lien entre "rires" et "Royal". Car des politiques qui pretent à rire (à leurs dépends), il n'y en a pas tant que ça. Pourquoi les approximations de Royal font-elles rire, et pas les mensonges de Sarko ?
L'article me semble enfoncer le clou "Royal = Risible".
Sebastien Rochat fait pleinement son travail ensuite lorsqu'il démonte l'approximation sur Heuliez, mais pourquoi dans son introduction fait-il écho à la chronique de DS, en précisant avec humour : "Royal candidate aux primaires du PS. Défense de rire !"

Oui à @si, on peut et on doit critiquer l'utilisation des médias par les politiques, tous les politiques, de gauche comme de droite.
Mais je pens qu'à @si, on peut et on doit aussi essayer d'entendre critiquer la "petite musique", qui applique toujours les memes images aux politiques : "Royal - risible" "Mélanchon - Brute" "Sarkozy - Hyperactif" "Besson - Traitre" "Villepin - Ambigu", "Lefebvre - Aboyeur" etc.
Et si possible de ne pas jouer cette même partition.
J'en étais sûr ! Pas de mise au point pour les bayrouistes !
Bah oui, les bayrouistes... les partisans de Bayrou, si vous préférez...
Non ? Toujours pas ? Bon, je vous explique : Bayrou, c'est ce centriste qui... centriste ?... je vous renvoie à la définition de Mélenchon : "Un centriste est toujours un être fourbe et faux qui trahit au moment où on a besoin de lui "... Bayrou, donc, c'est ce faux derche qui s'est présenté aux présidentielles de 2007 et qui, mine de rien, a obtenu plus de 18 % au premier tour ! Comme quoi, les électeurs de l'époque n'avaient pas tous conscience de ce qu'est un centriste.
Par la suite, en bons centristes, ses potes l'ont trahi, se sont tirés, et certains ont même rejoint le gouvernement Fillon.
Aujourd'hui, ce Bayrou est à la tête d'un groupuscule nommé MoDem qui doit compter une bonne centaine d'adhérents, presque autant de sympathisants, dont un égaré sur ce forum, qui a fait récemment et courageusement son coming out.
C'est peut-être logique qu'on en ait pas parlé, finalement. Des bayrouistes.
Toutes mes excuses.
Mise au point bien tardive. Cela fait plusieurs mois que le site, dans les contenus et les forums, a dérivé vers une démarche partisane.
Cette mise au point ne me fera pas changer d'avis. J'ai décidé depuis un moment déjà que je ne me réabonnerai pas en janvier.
Bravo !
J'aime @si en ce que ce n'est pas un media engagé. S'il y a des dérives médiatiques d'un côté comme de l'autre, toutes ont a être dénoncées !
@si n'est ni Libé, ni l'Huma !
Tout à fait d'accord avec vous Daniel, le décryptage n'a pas de frontières, et vous n'avez pas à être complaisant, sauf avec Jean-Marie Messier bien sûr. Nan j'déconne. Continuez comme ça.
C'est la fameuse "hallucination collective" qui continue à faire des siennes...
d'autant qu'on ne critique que ce que l'on aime.

si Ségo veut y arriver, il va falloir qu'elle soit dix fois meilleur que les autres, c'est injuste mais c'est comme ça.
En ce qui me concerne, j'ai loupé la réplique du "macho burné" ...
C'est bien de rappeler ce que sont des forums... mais on ne va pas faire que vous encenser, Capitaine, après un article... vous vivez aussi de nos discussions avec vous et entre nous. Je vous reconnais sans aucun problème le droit de dire ce que vous voulez sur Méluche ou Ségo qui font leur com, tout comme j'apprécie vos critiques envers les serviteurs de l'UMP et de Sarko. J'en attends autant de vous lorsque DSK arrivera sur la scène.
Toutefois, comme Bysonne, j'ai envie de pouvoir discuter le bout de gras sur les forums, et je sais que la modération est là pour faire son boulot (quelquefois très rapidement, avant même que je n'aie eu le temps de tout voir).
Sommes-nous si infantiles que ça, que le Capitaine vienne nous faire la morale ?
Le capitaine remet les pendules à l'heure !
bravo
gamma

Je crois le moment venu de faire une petite mise au point. Attention, c'est le capitaine qui parle.

Depuis quelque temps, se manifestent dans nos forums de signes de grogne. Ca a commencé avec ma chronique sur Mélenchon chez Drucker. Certains d'entre vous n'ont pas supporté d'y lire que le dispositif druckerien, finalement, avait été plus fort que Mélenchon. Depuis deux jours, c'est reparti à propos de Royal. Je me suis gentiment moqué de la langue de bois de Royal, estimant sur France Inter qu'elle n'instaure pas de "compétition" au PS. Quelques heures plus tard, nous relevions que Royal avait faussement prétendu que des voitures sortaient déjà de l'usine Heuilez. Ces deux articles successifs nous ont valu, dans les forums, quelques compliments fleuris, le plus joli étant "tocard machiste".
Bien. Camarades mélucho-ségolistes, soyons clairs.
On va entrer dans une période où Royal, Mélenchon, Joly, et d'autres, vers qui penchent beaucoup d'entre vous...... > Lire l'intégralité du texte


J'ai lu votre message et bien évidemment, je vous soutiens entièrement dans votre démarche

En ce qui me concerne, si je m'abonne à votre site chaque année, ce n'est pas pour retrouver des informations tronquées, des demis-vérités et autres truchements avec la vérité que l'on peut trouver à la Télévision

Comme le dit, je ne sais plus qui, il faut savoir faire son auto-critique, toujours se poser des questions et toujours douter de tout.
S'informer et se documenter c'est ce qui nous permet de ne pas tomber sous tel ou tel doctrine bien établis

Un texte comme celui-là me donne envie de me ré-abonner
Pour ma part, je souscris à l'idée que les "mélucho-ségolistes" ont bien le droit d'exprimer leurs points de vue sur les forums,
voire même de râler quand le coeur leur en dit.

Et je souscris aussi aux propos du capitaine, qui a bien raison de réaffirmer le cap éditorial d'@si.

Les deux ne me semblent pas contradictoires.

Sur @si, membres d'équipage et passagers (séparation un peu artificielle, puisque via les forums et leurs abonnements les passagers contribuent aussi à la bonne marche du bateau) me semblent de nature à pouvoir longtemps voyager de concert et en bonne intelligence, sans risque de mutinerie...
J'ai bêtement cherché si Tintin (ou le Capitaine) était de droite ou de gauche afin de déterminer s'il y avait un message caché. Eh bien quelques députés s'y sont risqué avant moi (PDF 4.8Mo).

Spoiler: ils bottent en touche, mais en long, en large et en travers.
Bien dit Daniel tout à fait d'accord avec vous, ne vous gênez pas pour critiquer, vous êtes là pour ça. Enfin surtout Ségo, mais touchez pas à Méluche ou je résilie mon abonnement !! (Mais non je plaisante, enfin j'essaye).
Ah bon, tout le monde a l'air content, pas moi, je suis devenue parano ? Keskon a fait dans les forum ? On n'a plus droit de donné notre avis ? Ni faire de suggestions ? (chui en train de perdre mon humour)


Vive @si ! c'est bien là ? Vivent tous les hommes politiques ! Les femmes aussi ! A bas tous les hommes politiques, les femmes aussi !
J'ai ici un message de l'ami Tintin, cheeeeer capitaine !

Il vous y fait remarquer que dans lémédias, les opposants sont critiqués et caricaturés, tandis que le pouvoir toujours pardonné des pires mensonges, langues de bois, et manipulations.
Si vous vous y mettez auuuussssiiii, ça ne va paaaas le faire.

Mais nous suuuuupporterons vaillamment l'adversité. Votre point de vue se défend, même si vous devez veiller à ne pas trop attaquer vos amiiiis, cher capitaine.

Signé : La Castafiore.
Selon le dictionnaire des ides reçues de Flaubert je cite:
"le bourgeois est celui qui a les idées de son milieu et qui tente de s'y conformer".
Et il ajoute,:" j'appelle bourgeois celui qui pense bassement".
Je m'abstiendrai aussi de supporter mr Melenchon en prenant mon souffle pour courir aux abris au cas ou sa politique porterait ses fruits.
A ce propos le : "qu'ils s'en aillent tous" de Mr Melenchon est dans les premières minutes du film Mémoires d'un saccage, un slogan
porté par une des nombreuses manifestations en Argentine. il y a fait beaucoup référence dans le débat qui l'opposait à Mr Touati.
Vous avez raison Capitaine : "Qu'ils s'en aillent tous !"
Bravo, super, bien dit, merci, danke, Vive la République.
Oui à la critique constructive, non au suivisme aveugle et aux procès d'intention!
Tapez sur tous le monde SVP...

Mais réabordez le thème de l'économie...j'en peux plus de Karachi...please! des choses très importantes se passent autour de nous et la com' doit être analysée...pourquoi personne ne parle de la spoliation des pauvres au bénéfice des riches?
Je n'ai pas mieux à dire que les @sinautes précédents. Je suis abonné à ce site pour bénéficier d'une analyse des pratiques médiatiques sans concession quel que soit le bord politique en question. Merci de garder le cap !
Mise au point salutaire, qui n'exclut d'ailleurs pas, mais ça semble évident, la capacité à l'autocritique ou tout au moins à entendre les critiques sur le fonctionnement d'@si.
[quote=Sympathie politique et vigilance professionnelle doivent être déconnectées l'une de l'autre.]

ha je croyais que les journalistes du site n'avait pas remarqué ou si fichait que leurs forums deviennent partisan (surtout quand 2 lignes d'un excellent article allées dans le même chemin, comme je l'avais posté, ça m'inquiétait et cet article montre que ce n'était qu'un accident, comme je l'espérais à sa lecture).

Pour ma part comme je l'avais écrit je pense que ça a commencé depuis votre émission sur le traitement médiatique du FN qui a déchaînée les passions politiques, c'est un sujet visiblement trop sensible pour bon nombre d'abonnés du site (je peux le comprendre).

Au moins cet article me rassure car je pense pouvoir en déduire :
_ que les journalistes, et notamment le grand chef du coin, sont contre le fait que se site devienne partisan (ce qui est antagonique à l'impartialité alors pour faire un bon travail de journaliste derrière bon courage).
_ que les dirigeants du site ne cautionnent pas les enchaînements de postes à but partisan soit en promouvant leur idéologie quand un à commencé à la mettre en avant, soit à l'inverse en dénigrant quelqu'un qui ose poster une autre idéologie ou une critique de leur parti prit.

Je préférais les forums du site avant, les techniques de dénigrements et insultes prennent davantage le dessus que les réflexions et argumentaires, je trouve cela déplorable.
Bref, merci pour cet article qui remet les choses au clair sur votre position par rapport à ce phénomène actuel.
Tiens, Moulinsart n'a pas encore réagi ?
Merci, capitaine, pour cette claire mise au point. Je crains malheureusement que le forums ne continuent d'être le lieu où les partisans des uns diront que vous avez été injustes envers leur poulain, avant que ce ne soit le tour des autres. Etant moi-même engagé dans un camp, j'estime qu'il est salutaire que certains média nous aident à prendre du recul face à nos engagements, et surtout, face aux actes de ceux pour lesquels nous sommes engagés. Et c'est tout à votre honneur de continuer ce travail de décryptage des petits mensonges et minimes bassesses des représentants de tous les camps. Que cela plaise ou non.
Merci Capitaine !

Voila bien pourquoi la plupart d'entre nous, a mon avis, nous sommes abonnes a ce site : le meme traitement pour tous.

Il faut dire aussi que depuis pas mal de temps, les personnalites de gauche ayant eu tendance a etre muettes, il etait par definition difficile de dechiffrer une communication inexistante et il est comprehensible que certains aient pu penser qu'@SI etait devenu un site partisan.
Bien dit, mille sabords!
Je ne voudrais pas qu'@si passe sous silence les coups de com ou manipulations d'un camp ou d'un autre, y compris celui pour lequel je suis susceptible de voter.
Pour mémoire, j'avais beaucoup apprécié du temps de la télé, les émissions voyage en Sarkozie et en Ségolie, ça pourrait être intéressant de mettre en évidence les évolutions de chacun depuis.
Daniel vous avez bien raison !
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.