13
Commentaires

Attentats : et revoilà des velléités (vagues) de contrôle du Net

Le plaidoyer pour une "meilleure régulation du net", serpent de mer post-attentats ? Après les policiers français qui en appellent à l'interdiction du Wi-Fi public (pour réduire les possibilités de navigation anonyme) en cas d'état d'urgence, c'est au tour de Barack Obama et Hillary Clinton de se prononcer en faveur de contrôles accrus du net, quelques jours après la tuerie en Californnie revendiquée par des sympathisants de l'EI.

Derniers commentaires

Je leurs souhaite bon courage pour interdire Tor !

Encore des idiots médiatiques qui n'ont rien compris au fonctionnement d'Internet...
J'ai une question plus générale. Comment se fait-il que @manhack n'intervienne pas sur ces sujets ? Est-il encore présent sur le site ? Je n'ai rien vu de sa part depuis juin dernier et l'émission 14h42 n'a pas repris... Son écalairage serait pourtant précieux sur ce type de sujet, je pense.
Mort de rire... :-D jaune

Et dire qu'ils en sont encore à discuter du bien fondé de défendre un tant soit peu de vie privée.
Ils n'ont pas encore compris que le filet c'est déjà refermé et que ce qu'on voit c'est simplement qu'il commence à se reserrer.
Bien fait pour nos gueules!
À noter aussi que tous les parcs parisiens ont leur hotspot wifi, totalement libre et ouvert.
Bandes de fascistes!
Avant BFM, Numérama avait déjà fait le grand écart entre les propositions et la volonté du gouvernement => http://www.numerama.com/politique/133795-wi-fi-interdit-tor-bloque-nouvelles-idees-au-gouvernement.html
Oui bon évidement, chez @si on ne va pas manquer une occasion de taper sur BFMTV!
Quand on leur demande pourquoi ils n'ont pas vu venir les attentats, la police et les services de renseignement répondent que les "terroristes" ont appris à contourner les techiques d'écoute et utilisent des moyens de communication low-tech.

Et que demandent-t-ils aujourd'hui ? que l'on restreignent l'usage de techniques... dont les "terroristes" savent très bien se passer !

Ces pandores qui rèvent de la Chine ou de la Corée du nord sont de vrais dangers publics. ils prennent le risque de nous faire mourir... de rire.
« Rappelons-nous qu’en amont des débats Hadopi, le [CGTI avait proposé en 2009] de restreindre les accès Wi-Fi publics proposés à titre gratuit à une liste blanche de sites qu’aurait dressée une entité administrative. »

« Outre-Manche, déjà, l’idée de bloquer sur TOR avait été jugée impossible par le Parliamentary Office of Science and Technology (Post) qui avait cité notamment le cas chinois, déjà contourné par le biais de passerelles (ou bridge). »

http://www.nextinpact.com/news/97609-tor-wi-fi-public-chiffrement-voip-v%C5%93ux-policiers-pour-tour-vis-securitaire.htm
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.