40
Commentaires

Attentat : des photos du suspect diffusées en direct

Peu après l'attaque au couteau vendredi à Paris, des photos du suspect ont été diffusées puis supprimées par un journaliste de RT et par l'assistant parlementaire RN Damien Rieu. Une enquête pour "violation du secret de l'enquête" a été confiée à l'Inspection générale de la police nationale.

Commentaires préférés des abonnés

"un producteur de la chaîne d’État russe RT, Raphaël de Montferrand"

OK si la prochaine fois vous écrivez "Machin, journaliste de la chaîne d'Etat française France Inter ?

Ce n'est même pas une question de "secret de l'enquête": publier la photo d'un "suspect" qui deviendra de fait dans de nombreuses mémoires celle d'un coupable est une saloperie. 


D'autant que ce matin, on parle beaucoup d'un type  qui a pour(...)

Approuvé 7 fois

Sérieusement ? Il me semble que Facebook (ou Twitter, désolé, je ne pratique ni l'un ni l'autre) s'est mis récemment à ajouter ce genre de qualification sur certaines chaînes. Celles hors OTAN, en gros. Qu'ASI fasse la même chose me choque un peu.

(...)

Derniers commentaires

Interviewé par un journaliste au Pakistan, le père du taré au hachoir de Paris déclare :

Je suis fier de ce que mon fils a fait. J'ai cinq fils et je les sacrifierais tous pour Mahomet !" 

On apprend également que son héros, ce terroriste de 18 ans qui en a 25, avait fait des repérages et acheté des bouteilles de white spirit pour incendier des locaux qu’il pensait, le con, toujours occupés par Charlie Hebdo. 


 

Raphaël de Montferrand? C'est pas le beau frère de Lea Salamé par hasard?

Etonnant de voir l'étiquette partisane de GAFA "la chaîne d’État russe RT" utilisé par un journaliste d'un média indépendant. On "s'officialise" progressivement ? Y'a une obligation légale de se conformer ? En tout cas ce sera pour bientôt forcement..

Ce n'est même pas une question de "secret de l'enquête": publier la photo d'un "suspect" qui deviendra de fait dans de nombreuses mémoires celle d'un coupable est une saloperie. 


D'autant que ce matin, on parle beaucoup d'un type  qui a poursuivi le mec encore armé de sa "feuille" et qui a été récompensé de son acte courageux par dix heures de garde à vue.

je n'approuve pas mais je ne peux m’empercher de constater que ca n'est pas l’apanage de ces journaux de violer le secret de l'instruction , le Monde , Mediapart ou le Canard enchaîné le font tres regulierement non ?  Et dans certains cas il me semble que ces violations servent l’Intérêt public car elle peuvent révéler le traitement un peu laxiste ou complaisant de certaines affaires par la justice.

Au final c'est au tribunal de trancher et j'espere que les magistrats font preuve de clairvoyance lorsqu'ils jugent ces affaires.

Bon, ASI nous donne le nom de deux journalistes délinquants qui violent la loi. Que fait la police, que fait la justice ? Que la profession ? En quoi c'est de l'info d'avoir la tête d'une personne ? Dont on nous dira peut-être dans quelques heures que ce n'est pas Dupont de Ligonnès ?

Où l'on voit que l'extrême droite et ceux qui en sont proche (RT) sont des lieux pour une partie de la police pour exprimer ses idées en faisant fuiter les images des méchants (arabe, étranger etc.).

"un producteur de la chaîne d’État russe RT, Raphaël de Montferrand"

OK si la prochaine fois vous écrivez "Machin, journaliste de la chaîne d'Etat française France Inter ?

C'est à dire que nul n'ignore en France qu'Inter est une chaîne d'État. Alors que tout le monde ne connaît pas RT. 

Sérieusement ? Il me semble que Facebook (ou Twitter, désolé, je ne pratique ni l'un ni l'autre) s'est mis récemment à ajouter ce genre de qualification sur certaines chaînes. Celles hors OTAN, en gros. Qu'ASI fasse la même chose me choque un peu.

Ha ha, il suffira alors d'ajouter le qualificatif "démocratique" à "chaîne d'État", et la boucle sera bouclée. Ou pas.

"nul n'ignore en France qu'Inter est une chaîne d'État"


Vous êtes pas un peu optimiste sur la lucidité de ceux qui ne sont "rien" et sur la bonne foi des autres? Tout ça fait beaucoup de monde. 


Inversement, RT s'est tellement fait vilipender que beaucoup associent son nom même pas à la Russie: à Poutine. Ce qui mériterait, de la part d'ASI, quelques nuances, après tout c'est votre coeur de métier.

En plus, Daniel a souvent qualifié France Inter de chaine d'état.

faut bien que Monsieur Schneidermann se dédouane d'aller sur la télé du Kremlin

C'est vrai que sur la chaine pas d'état RT Russe, il y a beaucoup de critiques de l'état démocratique Russe. J'en ai un peu assez de cette équivalence que beaucoup tente de faire entre RT, Sputnik et France Inter, RFI ou même NPR (pour parler des US). Je vous mets juste au défi de trouver une critique du gouvernement russe sur les deux médias pas d'état russe. Pour RFI, il suffit d'écouter la libre antenne pour avoir des critiques de la France en Afrique, quand à France Inter même si les gauchistes la trouve trop à droite et les gens de droite ultra-gauchiste, elle n'est pas franchement macroniste et laisse la part belle aux critiques (cf les chiffres sortis par ASI).

Donc oui, RT est véritablement une chaine d'état d'un état dictatorial et qui cherche à propager sa ligne éditoriale d'extrême droite.

" elle n'est pas franchement macroniste "  ? Peut-être. Elle est toutefois franchement mauvaise. Comme Macron.

Vous pouvez la trouvez de mauvaise qualité, mais elle n'est pas là pour cacher les défauts du gouvernement contrairement à la chaine d'Etat RT.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Exactement ! 

Il n'y a pas de démocratie sans pluralisme.

Et pour le pluralisme, les médias français sont loin d'être à la pointe.

Peut-être qu'ils ne savent pas non plus vraiment ce qu'est la démocratie.

France Inter tend à ne faire entendre que la voix de son maître, tellement est faible, voire marginale, celle des autres (c'est-à-dire tous ceux qui n'ont pas une conception conservatiste réactionnaire ou libérale autoritaire dont Macron fait la synthèse, c'est-à-dire tout le prisme de la pensée capitaliste).

A quand une étude d'ASI ou d'un journaliste sur un comparatif du cumul de temps de parole de chaque opinion sur les antennes ?

J'ai toujours l'impression d'entendre le même refrain, de Marine Le Pen à Marlène Schiappa en passant par Ciotti, Darmanin, Nadine Morano, ...

Le débat politique se concentre autour des Versaillais depuis Adolphe Thiers. On a vu ce que cela a donné, à plusieurs fois, et ils continuent.

Quand vous commencerez une étude du même genre sur RT et Sputnik France : voir les idées développées, les choses mises en avant et l'angle choisi et surtout les choses occultées. Etrange que le point de départ à savoir qualifier RT France de Média d'état soit oublié, il y a un fossé entre les deux et vous continuez de le minimiser.

"Dans les matinales de France Inter, combien d'invités du gouvernement ou proches ? "

C'est réglementé.


Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

En période électorele seulement me semble-t-il.


Alors après,  en temps normal, il se peut que ce soit le même biaisage qu'à l'assemblée : winner takes all (le gagnant prend tout)...

Parce que c'est facilement vérifiable que les invités pro-macron dépassent largement les 20%.


Et il reste toujours la différence de traitement des interviewés (qui n'est pas une vue de l'esprit, même un pas opposant peut en convenir s'il est honnête, hum.) 

Bien sûr que non! c'est réglementé en période d'élections, et encore.... de façon à désavantager les "petits". Et si le nombre d'invitations est surveillé, le parti pris des "questions" qui n'en sont pas , comment l'évaluer?

"En période électorale seulement  "

"Bien sûr que non! "


J'ai eu un doute j ai vérifié...cela m a pris 13 secondes



Hors période électorale, et depuis le 1er janvier 2018, les modalités suivantes s’appliquent :     

Le pouvoir exécutif se voit réserver un accès à l’antenne correspondant au tiers du temps total d’intervention. 

Dans ce temps de parole, seront décomptées les interventions :

  •     
  • du Président de la République, qui en raison de leur contenu et de leur contexte, relèvent du débat politique national 
  •    
  • des collaborateurs du Président de la République 
  •    

  • des membres du Gouvernement.

Le reste du temps total d’intervention est réparti selon le principe d’équité entre les partis et mouvements politiques qui expriment les grandes orientations de la vie politique nationale. Les critères sur lesquels s’appuie le CSA comprennent notamment les résultats des consultations électorales, le nombre et les catégories d’élus, l’importance des groupes parlementaires ou les indications de sondages d’opinion. La contribution des formations politiques à l’animation du débat politique est également prise en compte.



Merci. 

Donc c'est réglementé depuis 2018, héhé, pas fous les gars.


Alors avec un tiers pour l'executif et le reste par rapport à l'importance des groupes parlementaires etc., c'est bien ce que je subodorais : winner takes all.


Ça leur permet donc légalement d'avoir cette prédominance qu'on constate dans la radio tv du service public (d'État)...

"Donc c'est réglementé depuis 2018"


pas forcement, ce sont les règles depuis 2018, mais là j'ai la flemme  de verifier  

Vous avez peut être raison, alors on peut simplement remarquer que personne ne respecte ça, et que personne ne le fait respecter.

Si, si; ASI en a fait un article il y a peu (pour pointer la matinale qui ne respecte pas la répartition, et ce n'était pas France Inter)

Vous avez raison, mon "personne" portait la marque de mon exaspération. Surtout, je ne parlais pas d'ASI, mais de "nos" médias, ceux qu'on entend dès qu'on allume la radio, ceux qu'on voit dès qu'on allume la télé. 


Le nombre de fois où je me réfugie sur un documentaire animalier... et encore, parfois, en coupant le son car certains docus , avec le mâle dominant et la struggle for life... on est encore dans la politique politicienne.

Moi :

"Donc c'est réglementé depuis 2018, héhé, pas fous les gars."

Vous :

"pas forcement, ce sont les règles depuis 2018, mais là j'ai la flemme  de verifier"


Je n'ai pas compris votre réponse (pas forcément), alors qu'on dit la même chose - j'ai juste repris l'extrait que vous aviez recherché, je cite votre citation :


"Hors période électorale, et depuis le 1er janvier 2018, les modalités suivantes s’appliquent"


Bon, j'ai résumé "modalités qui s'appliquent" par "réglementé", le terme de Cultive, y a peut-être une subtilité qui ferait que c'est pas aussi strict ?


Bref, osef, je remarquais juste que si ça date de janvier 2018, c'est qu'il y a des chances que cela ait été pondu par macron et sa majorité (plétorique) élue l'année précédente, et qui, sous couvert de "réglementer" pour plus d'équité (haha !) - et se sachant largement majoritaire - s'assure ainsi une confortable prédominance dans les médias*...

(* c'est pas précisé dans votre extrait si ça ne concerne que le service public ou toutes les chaines).

Merde!


si le sujet vous intéresse : cherchez


Sinon il vous reste l'option  :  j'ai décidé  que la France est une dictature et Macron un dictateur et j'adapte la réalité à mon avis

 


 

Avant 2018, il y avait d'autres règles (à peu près les mêmes) qui s'appliquaient.


Depuis que la radio et la télé française existent, le gouvernement et la majorité ont toujours été surreprésentés. C'était même bien pire sous de Gaulle que sous Macron.



Ben ce matin, il y en avait un et la manière de le questionner était assez inquisitrice. Vous pouvez toujours trouver que ce n'est pas assez, moi je l'ai trouvé surtout maladroite (avec comme objectif d'obtenir un aveu de faute).
Ce que j'adore avec France Inter, c'est que des amis d'extrême gauche la trouve de droite libérale (grâce à un intervenant) et ceux de droite la trouve gauchiste, en omettant pas son coté écolo-bobo.

Sinon, le nombre d'invité est équilibré avec un peu plus du gouvernement qui ne sont pas spécialement ménagés.

Aucun de mes contradicteurs n'a réussi à me sortir une intervention sur RT qui soit critique de Poutine et qui le traite de dictateur... C'est en cela que RT et Sputnik sont des médias d'état, ils sont clairement non critique et ils portent un agenda du pouvoir en colportant les idées d'extrême droite dans les pays où elles émettent. Ecoutez un peu RFI, vous verrez la différence. Ce qui y est raconté chatouille les oreilles françaises à rebrousse poil assez souvent (sur le Mali par ex en ce moment). J'attends de voir RT participer à un équivalent des Dubaï, Panama etc Papers... pour voir si ce n'est pas un vrai média d'état.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.