202
Commentaires

Arithmétique des rassemblements

20 000 ? 30 000 ? 60 000 ?

Derniers commentaires

il faudrait l'inventer : La fortune des riches "inutile à l'économie" : http://www.arretsurimages.net/vite.php?id=13423
"Il est d'autant plus étonnant que les chaînes d'information continue, et les journaux du soir, n'en aient pas parlé "
Quel acteur, ce Daniel: j'ai presque cru que vous étiez réellement étonné :-)
Bravo Le Parisien ça c'est de l'information! Avignon-Lyon 230Km et 60000 braves gens. 230Km : 60000 = 3.83 m par personne. Pourtant sur la photo ils n'ont pas l'air écartelés.

A 1.20m par personne on a 191 667 braves gens.

Cherchez l'erreur.(Avignon-Lyon c'est bien 230Km)
Je suis fière d'avoir anticipé, dès 8h47, la chronique de ce matin; avec un commentaire "hors sujet" sur le forum de la précédente. merci Daniel!

Hors sujet:
J'attends la chronique de ce matin, je suppose (??) que ça va parler de la façon dont de nombreuses radios et télés ont évité le sujet de la chaîne anti-nucléaire d'hier (60.000 personnes en vallée du Rhône, quand même, et beaucoup d'automobilistes qui nous klaxonnaient amicalement).

Carton rouge pour le webmaster du site de Mélenchon qui black-liste les commentaires sur le sujet. Alors que de nombreux militants du Front de gauche étaient avec nous... incognito: le débat avant le référendum promis s'annonce mal!

En effet, si je me fous que Mélenchon snobe certains journalistes, ceux qu'on voit trop, qui accaparent les médias et qui débitent toujours les mêmes discours (un peu d'ombre ne leur fera pas de mal, ils risquent l'insolation à s'exposer comme ça, et nous, ça nous repose), ça me chagrine nettement plus que le site du même Mélenchon expurge obstinément ceux qui dévient de la "ligne" officielle... Quel débat dans ces conditions, sur quelles bases, le référendum promis?
Bravo Daniel ! Ca frappe juste, encore une fois !
Juste un détail : pour faire une "chaine humaine" de 230Km il aurait fallut plus de 150 000 personnes (en comptant 1,5m par "maillon humain"). Sortir du nucléaire a au moins réussi sa com' sur ce point vu que même le Figaro a repris l'expression chaine humaine.
Mwé,

Il fallait qu'ils soient nombreux ailleurs les anti-nucléaires parce qu'à Paris - j'ai croisé la manifestation - ils étaient franchement 5 à se battre en duel ..
Donc apparemment, les médias ont fait un black-out sur l'évènement.

Et sinon, Google actus me trouve plusieurs centaines d'articles sur le sujet :
http://news.google.fr/news/story?ncl=dAGgQwGVUjQH4fMcUPjkeMGmA_pWM&topic=w

Très lumineux, ce black-out.
un élément de réponse dans "Les Nouveaux chiens de garde" : tous sortis de la cuisse de l'Ena et au final copains comme cochons !!

humpff faut peut-être leur rappeler que la loi française interdit les mariages consanguins ??
or là, de la même famille, ils se sont tous unis, journaleux et politicards, pour le pire depuis plusieurs générations alors forcément le résultat n'est pas terrible : les journaleux ne parlent que des politicards et les politicards ne se montrent qu'avec leurs journaleux (voire même les épousent quelle horreur !!???) !....

alors, reste le net pour l'information, la vraie, celle qui s'est ouverte vers d'autres familles et qui a décidé de faire consommer au citoyen un peu de diversité pour une digestion meilleure !....
tels SINE MENSUEL ou URTIKAN.net....entre autres !...
Tandis que dans la vallée du Rhône, des dizaines de milliers de manifestants cherchaient à prévenir une catastrophe, à Villepinte, des dizaines de milliers de militants en préparaient une.
Est-il vrai que ce truc coûte trois millions d'euros ?Les militants ont-ils voyagé gratos ?
Parmi les trois millions de manifestants de Villepin, heu, Villepinte, on a remarqué l’absence de Louis Monpapa, l’ex-star américaine du meeting du Bourget en 2007. Dommage, il n’aurait pas manqué de flics à niquer avec sa fronde et ses billes.

Blague à part. On aurait compris ce jeu si le chiare avait cinq ans, ou si la bille avait été une balle perdue. Mais non, c’était intentionnel. Soit ledit Loulou a cinq ans d’âge mental, soit il faisait ses devoirs de vacances donnés dans son internat d’excellence, heu, dans une école militaire étazunienne (comment zigouiller un civil afghan avec ce qu’on a sous la main). Soit, et c’est ce que je crois, il sait qu’il appartient de naissance à une caste où tout est permis, caste qui compte les fils Galouzeau, Péchenard, Fillon. Le minimum d’intelligence requis pour un ado dont le père occupe des fonctions publiques aurait dû lui signaler qu’il y a des choses qu’on ne fait pas, surtout en période électorale. Mais ce genre de racaille dédaigne de penser à ce genre de chose.

N’importe quel père normal, informé de ce délit, aurait empoigné son rejeton par l’oreille et l’aurait obligé à s’excuser lui-même. Là, rien. Aurait-il peur de faire preuve d’autorité, comme on l’avait remarqué lors d’une visite en Chine ? Dire que c’est le même qui approuve un maire gifleur, qui réclame à longueur de meetings que les adultes imposent le respect.

Un aîné qui va vomir aux quatre coins du globe, un deuxième qui emboutit les voitures avec son scooter, un troisième qui joue aux billes à quinze ans : beau palmarès du père, hein. Père qui chiale à longueur de meetings sur le peuple qui fait rien qu’être opprimé par les corps intermédiaires mais n’arrive pas à faire respecter le peuple qui assure sa sécurité. N’arrive pas : s’en fout, oui…

PS Pour vous, une rédac' : « Transposez la même scène dans une téci, avec une racaille colorée dans le rôle de Louis Monpapa et un policier de la Bac dans le rôle de la policière. Imaginez la suite ».
Combien etaient ils? en tout cas pas plus de 30000 debout ou 20000 assis http://www.tourisme93.com/document.php?pagendx=748&engine_zoom=AffIDFSRV0000784
Vous seriez en phase avec Sofia Aram, la bien-disante, qui disait ce matin que Sarko à Villepinte se vantait d'avoir sauvé le "secteur nucléaire", le jour où les Japonais commémoraient le tsunami et donc Fukushima dont les conséquences seront visibles réellement dans quelques années, surtout à Tokyo, qui n'est pas si loin, et que cette collision qui aurait dû être à l'origine d'une fission n'avait fait réagir personne.

Je me réjouis d'être sur les bons médias au bon moment, mais ça ne change rien au problème que les écolos ne sont pas audibles, alors qu'ils avaient un boulevard, et que leurs dirigeants pris dans leurs magouilles politiques ont préféré négocier électoralement derrière le dos de leur candidate, avec le PS qui lui-même a négocié avec les grandes firmes du complexe militaro-industriel. Avec la bénédiction des médias qui eux-mêmes ne sont pas étrangers à ce lobby surpuissant.

Que tout ce beau monde finisse irradié ou avec de longs et pénibles cancers inguérissables qui leur feront payer leur stupidité ne sera que le résultat d'une justice immanente, voire.

Mais que ça finisse aussi comme cela pour nous qui ne sommes pas d'accord, et qui de toute évidence sommes trahis par toutes nos élites qui s'intéressent à bien autre chose que le bien commun, ça commence à bien faire, mêm si ce n'est pas nouveau.
Comme j'ai soigneusement évité le show Sarko,je n'ai pu apprécier les qualités scéniques de la vedette.Mais pour apercevoir ici et là des extraits de sa prestation,je me demande pourquoi ses producteurs ne l'ont pas envoyé faire un stage au cours Florent.
Quant à Gégé,sa seule silhouette montre qu'il ne connaît pas les affres de la faim...et de la soif.Il est donc représentatif de la société sarkoziste pour qui le mot "partage" est un gros mot. D'ailleurs j'ai toujours pensé que cet acteur ne devrait jamais nous livrer des textes de son cru,mais se contenter de ceux qui ont été écrits pour lui.
PS: Bravo aux écolos et à leur chaîne,assurément boudée par la dame Lepage qui se croit pourtant la reine des écolos.
La 3 a bien fait un sujet dans son journal local de 19 heures. On a vu Poutou et Eva Joly prenant part à ccette chaîne.
Et pan dans la tronche des "chiens de garde" du week-end à la télévision ;o))
Le discours de Sarko était plein de contradictions :
- comment peut-on affirmer parler de ceux qui clivent le pays, qui le dvisisent en parlant de l'équipe d'Hollande et de "certains syndicats" alors que lui-même a fait cela pendant 5 ans !

- comment peut-on traiter ceux qui critiquent cette Europe libérale alors que lui-même s'est assis sur la volonté populaire en ratifiant le Traité Européen sur la Constitution malgré un vote négatif du peuple français!

- comment peut-il pointer du doigts les parents défaillants alors que lui-même n'est même pas capable de tenir ses fils ??!

- son fils Louis de 14-15 ans qui tire sur le visage d'une femme policière avec un pistolet à bille et qui la touche à la joue.
- son autre "fils au scooter" qui percute un Arabe qui est donc victime mais cet Arabe se retrouve condamné !!
- son autre "fils DJ" qui est rapatrié en catastrophe d'Ukraine (je crois) pour la modeste somme de plusieurs dizaines de milliers d'euros !
- enfin son fils Jean qui n'avait pas de diplôme et qui était présenté à la tête de La Défense...

Oui, il est bourré de contradictions. Et ce n'est pas 10 TGV de militants UMP et 520 cars qui changeront l'affaire...
Ni même d'ailleurs la présence de Didier Barbelivien et Enrico Macias : NON, il lui faut la présence du magicien David Coperfield pour l'empêcher de perdre maintenant !
:-))))

Allez ouste.

Enfin, vous avez raison de parler de cette chaine humaine de 300 km !
Et pourtant Eva Joly ne pourra pas participer à l'émission "Des paroles et des actes" sur France 2 à cause de ses sondages jugés trop bas !!
C'est quoi ce service public ??

pfff...

SEMIR
Chronique votée !

Sinon, un peu surpris que le site ne fasse (sauf erreur de ma part) nulle part mention de l'attitude de Mélenchon qui a décidé de trier les journalistes qui peuvent partager un plateau avec lui, Quatremer ou Barbier n'étant semble-t-il pas à la hauteur. A quand un vite-dit qui dépatouillerait un peu le truc ?

Franchement, après 5 ans de sarkozisme, qui voudrait d'un président qui choisit les journalistes qui ont le droit de débattre avec lui ou pas ?
Question cruciale, en effet ! Le prix du pain a déjà augmenté.
Vous avez raison, qu'un président respecte la liberté de la presse, on s'en tamponne. L'important c'est qu'il fasse baisser le prix du pain (enfin, surtout du carburant hein…). Et pis comme ça, même s'il fait pas baisser le prix du pain, c'est plus facile de faire croire qu'il le fait quand même.
Bonjour
Alors que l'on parle de dizaines de milliers de manifestants et d'adorateurs, vous nous parlez de 2 énergumènes vexés.
Ils ne font pas le poids !!!
Je n'ai pas demandé qu'on ne parle pas de ces manifestants.

Je suis juste surpris que sur un site d'analyse des médias, qui s'est intéressé à de nombreuses reprises aux rapports Mélenchon/médias, il n'y ait nulle part une allusion à cette information qui est sans doute révélatrice d'un certain état d'esprit.
ah enfin quelqu'un de clairvoyant!
La liberté de la presse n'a ici aucun sens.
Il y a la domination du parti de la presse et de l'argent (PPA). Le "quatrième pouvoir" (presse et médias), prétendument "contre pouvoir" dans les temps homériques (pour quelques cas ça l'a été, mais les empires de presse se sont constitués très vite comme accompagnement de la révolution bourgeoise et de l'expansion du libéralisme. Il y a encore des résistants tels David Dufresne et Denis Robert, mais ce ne sont que des... résistants qui, de plus, quittent le journalisme), supplante aujourd'hui les trois autres.
Le pouvoir exécutif, qui a asservi les pouvoirs législatif et judiciaire (même s'il y a là aussi quelques résistants), n'est que le relai de décisions qui se prennent ailleurs, et ne s'exerce qu'en faisant des "politiques" des clowns dans la lumière médiatique, utilisant l'ombre ainsi créée pour les basses manœuvres d'asservissement des peuples.
S'il y a peu on pouvait encore distinguer l'industrie des médias audiovisuels de celle de la presse écrite (possession elle aussi des grands industriels et financiers, la presse dite "alternative" survivant au gré des tensions sociales), aujourd'hui (avec en perspective la domination d'internet qui s'établira sous peu) seule la première ordonne (décide de l'ordonnancement) et arbitre, la deuxième assurant l'alibi de cette fumisterie qu'est la liberté de la presse. N'existe plus que l'empire de la domination marchande, idéologique et culturelle (sic!) des "Médias" que se partagent, en grande connivence (et concertation: voir les éléments de langage répétés à longueur de chaînes d'"infos") et mélange des genres, les familles de l'oligarchie (Canal+ en étant le parangon en France).
Il devient nécessaire aujourd'hui (mais il est fort probable qu'il soit trop tard) de soutenir les représentants du peuple (je prends ici trivialement les catégories telles qu'elles se présentent de manière dominante, je ne me prononce pas politiquement) non inféodés (ou... résistants) contre cette domination. Le choix de la composition des plateaux de télévision ou de radio est un de ces lieux de lutte (pour rester dans ce registre, sinon l'occupation de la rue et des lieux de travail est certainement plus essentielle).
Quand Pujadas (là aussi, la personnalisation cache le système) accepte le diktat de Coppé pour ne pas l'opposer à Mélenchon mais impose celui-ci à Le Pen, la stratégie de manipulation est claire.
Lorsque Stéphane Paoli déclare, dans un service public, aux revendicatifs antinucléaires: "Vous acceptez la règle du jeu, il n'y a qu'une règle du jeu, vous sortez! Il n'y a ici qu'une seule personne qui décide, c'est moi!", il est bien question de la règle du monopole médiatique (il n'est plus nécessaire de dire médiatico-politique, le médiatique contenant le politique tel qu'ils le déterminent) et de l'arrogance ("je traite tous les sujets") de la bonne conscience suffisante des puissants (et par délégation de leurs larbins). Dans une émission sur le thème de la mafia... italienne, mais sans jamais évoquer les liens des voyous au pouvoir en France avec ces mafias!
Même les journalistes d'investigation sérieux comme David Dufresne et Denis Robert, pour faire connaître leurs enquêtes, sont obligés de se plier à l'ordre qu'ils dénoncent (même présenté comme marginal ou alternatif comme @si) pour présenter leurs livres. Les autres (les Barbier, etc.) n'y sont que pour cela et occuper l'espace.
Non, Mélenchon, Poutou, Arthaud, ne mettent en rien en question une "liberté de la presse" qui n'existe pas. Ils luttent, pour nous, contre l'ordre de la propagande capitaliste avec les moyens qu'il peut.
En plus, quel utilité d'avoir une presse d'idées quand toutes les réponses sont déjà dans le Capital. Des fois, je me demande à quoi tout cela sert.
AA,

On ne peut plus rien pour vous, désolé :(
Je te remercie de ta réponse ô combien compatissante. Sois sûr que je compatis aussi.
Vous inquiétez pas, ce sera le premier qu'on rééduquera.
Vivement Marine, hein ?
Avec elle, la liberté de la presse n'est plus qu'une formalité.
Vous êtes un génie de la rhétorique. T'es pas d'accord avec moi ? Tu dois voter le Pen, sale facho.
Insules... insultes, il en restera toujours quelque choses.
gamma
Vous n'êtes manifestement pas un génie de l'historique ^^
Visez donc celui de BC62, et revenez ensuite, pour voir.
À tout de suite, sur votre perle de rhétorique un peu plus bas, de calibre poêle / chaudron.
En tous cas il a le sens des formules, il faudra que je retienne ce "fasciste parfumé" qui m'a bien fait rire ;)
Concernant Quatremer c'est une vieille histoire, on ne sait plus qui a commencé à insulter l'autre le premier. Peut-être qu'Ardisson avait prévu d'apporter des gants de boxe sur le plateau...
Quatremer était invité pour son livre, pas pour débattre avec Mélenchon.

Il est sans doute celui qui a lancé les hostilités lorsque Mélenchon s'est indigné qu'on remette le prix Sakharov a un opposant cubain et opposé à ce que l'Europe prenne des sanctions contre la Biélorussie. A chaque fois, ce sont des faits, et Quatremer a bien le droit de s'en indigner si ça lui chante. On a du mal à voir en quoi cela justifie que Mélenchon refuse de se présenter sur un plateau en même temps que lui.

A moins que, comme le prétend Quatremer, notre "as du débat" contre le FN (ouhlala, quel courage, dire que MLP dit n'importe quoi) ne soit qu'un pleutre qui fasse dans sa culotte à l'idée de se retrouver devant quelqu'un qui va révéler que s'il est vraiment impuissant au Parlement Européen, c'est parce qu'il est un des principaux absentéistes (je résume un petit peu hein).

Perso, j'ai plus tendance à penser que Mélenchon n'a quelques chose contre la presse "aux ordres" que lorsqu'elle n'est pas à ses ordres.
Votre aversion pour Mélenchon vous égare : sauf erreur, Quatremer n'est pas candidat à l'élection présidentielle.
D'autre part, Quatremer n'est pas le dépositaire de la liberté de la presse, et celle-ci n'est pas menacée quand on refuse de lui parler ou de partager un plateau avec lui.
Si - dans votre optique - quelqu'un devait être blâmé, ce serait plutôt Ardisson, qui aurait "cédé à un chantage" de Mélenchon. Mais là, il n'est pas question de liberté, simplement d'audimat. Et Quatremer, qui a un bouquin à vendre, ne souhaite pas se fâcher avec Ardisson.
Que je n'aime pas Mélenchon est une chose. Cependant, on pourrait très bien dire que votre admiration pour celui-ci vous aveugle au point que vous ne voyez pas en quoi refuser qu'un journaliste partage un plateau télé avec lui montre la haute idée que se fait méluche de la liberté de la presse.

Je ne comprends pas trop en fait. Quatremer n'est pas dépositaire de la liberté de la presse, le petit journal non plus, Barbier non plus… En effet, la liberté de la presse n'est pas vraiment menacé par Mélenchon, là tout de suite, vu qu'il n'est pas trop au pouvoir. La question que je pose depuis le début, c'est de savoir si dans l'hypothèse ou méluche arrive au pouvoir, après avoir montré une telle étroitesse d'esprit et une telle aversion pour la critique, la liberté de la presse ne pourrait être en danger.

Et oui, en effet, Ardisson a cédé au chantage. Enfin, vu le succès médiatique du livre de Quatremer, on pourrait penser qu'il n'a pas besoin d'Ardisson pour vendre son machin. Je suis pas trop surpris qu'entre le politique qui fait un caca nerveux parce qu'on a invité ses "pires ennemis" qu'il viendra pas d'abord na, et le présentateur télé qui n'a aucun invité politique de remplacement et qui est tenu par le CSA, Quatremer aie choisi le camp du deuxième. Mais sans doute m'égaré-je, alors que vous, grâce à votre aura d'impartialité, vous comprenez parfaitement que Mélenchon ne doive pas s'abaisser à se présenter envers des gens qui ont une vague culture européenne et qui pourrait l'interrompre quand il parle de l'UE, voire même lui rappeler qu'il ne glande rien au PE.

J'espère que vous approuvez donc les efforts que Sarkozy a fait tout au long de son mandat pour choisir correctement les journalistes qui pourraient l'interviewer et humilier ceux qui, en conférence de presse, auraient pu émettre des critiques. Ce serait un bon test pour vérifier si vous êtes aveugles ou moi égaré.
Sans commentaires, sinon beurk. Merci.
Ça vaut pour la page, le fond ou la forme ?
Tu cherches la merde toi là? :-) Ou t'as vraiment des problèmes de comprenette? :-)) Parfois je doute que tu m'aies vraiment lu D@ns le texte. A moins que tu sois épuisé par tes combats avec les sociaux-traitres malgré ton inépuisable énergie rhétoricienne (je n'ai pas dit ratiocinneuse, faut pas pousser :<).
Je note que tu as commencé par poser la question avant de hasarder une interprétation hâtive. C'est tout à ton honneur. :-)) Merci.
Les smileys, c'est suffisant pour l'humour connivent (affinitaire? de groupe? de meute?) ou faut que j'en fasse trois pages?
Pas compris la réponse.
Ça te fait pas dégueuler, toi, cette magistrale accumulation (merci pour celui qui fait ce boulot) de ce qui, brique après brique, emmure nos libertés, nos vies, nos élans? Même si je le sais depuis longtemps, je ne fais qu'exprimer l'amertume de voir que cela (restons sur @si) ne fait guère les chroniques alors que quelques uns, dont Misanthrope, alain b, et d'autres, mais toi aussi (surtout "avant" me semble-t-il), essaient régulièrement de maintenir l'info. Par contre les discutailleries sur les sondages, les guignolades morbides de MLP sur le halal, etc. font le quotidien de la soi-disant critique des médias (je ne dis pas que ça ne doit pas exister). Comment se fait-il qu'il y ait une envoyée spéciale sur l'économie (gigantesque farce, mais je ne suis pas contre) et pas sur le fascisme rampant qui s'installe autant dans les lieux de travail que dans les rues sans faire l'objet (le sujet) d'autant de considération?
Peut-être que la violence en milieu non tempéré qui parcourt le (les) forums a à voir avec ça. Qui sait puisqu'on n'en parle pas (ou comme à la télé de temps en temps pour justifier qu'"on n'en parle quand même")?
Peut-être que tu es plus intéressé aujourd'hui par jouer aux gentils et aux méchants, mais si j'ai envie de dire beurk pour renforcer l'info de Misanthrope, je le ferai même si tu dois me sauter sur le paletot, et lui dire MERCI aussi.
Moi, te sauter sur le paletot ?
C'est mal me connaitre. Pour les "gentils et des méchants", il faut dire que j'ai eu de bons camarades de jeu, très récemment.

Merci néanmoins de ta réponse, puisque (ça y est ça me revient) c'était ma question au départ. En fait.
Ce qui t'a permis en outre, de te faire plaisir dans ton dernier paragraphe; tout le monde est gagnant, et c'est quand même ça l'essentiel.
Bonjour
D'autant que les 2 lascards ont été remplacés par 2 intervenants intéressants.
L'un était groupie du machin (un peu la méthode Coué) et m'a bien fait rire et l'autre plus intéressant nous a appris que miss Merkel avait tout simplement dit lors d'une réunion bruxelloise qu'il n'était pas nécessaire de prendre l'avis des citoyens par un vote sur les évolutions des règles européennes.
Quatremer n'en aurait dit mot.
Ah mais j'aurais été ravi d'entendre l'avis de Quatremer sur les propos de Merkel, par exemple.

Toutefois, force est de constater qu'on a eu une émission ultra-consensuelle, autour du fait que la grande méchante Europe va bouffer toute crue le pauvre petit peuple gaulois que seul Mélenchon (mais aussi Sarkozy, Hollande, le Pen ou Bayrou, selon leurs dires) pourra défendre en élevant le ton et en tapant sur la table.

Je vous avoue que j'ai l'impression que la grande oubliée des débats actuels, c'est quand même la France du "oui" au TCE. Ok, cette France a perdu le référendum, mais bon, elle existe…

Je vous avoue que j'ai l'impression que la grande oubliée des débats actuels, c'est quand même la France du "oui" au TCE. Ok, cette France a perdu le référendum, mais bon, elle existe…


Euh...Non seulement elle existe mais en plus elle gouverne !
Je veux bien que vous me citiez un seul type "qui soit aux ordres de Mélenchon", comme vous dites, dans la caste de journalistes importants à la radio, tv et presse écrite. Je suis sympa ça laisse plusieurs dizaines de possibilités (mais j'attends d'être ébloui, hein!).

Vous comprenez bien que c'est en aucun cas une attaque de ????? ?????????? Mélenchon contre la liberté de la presse, puisque il se rend dans toutes les émissions politiques imaginables pour débattre avec ces mêmes journalistes. Et qu'en plus ces mêmes éditocrates ont toutes les émissions qu'ils veulent pour défendre leur dernier bouquin. Arrêtons la caricature, voulez-vous.
Le seule chose qu'a fait Mélenchon c'est juger que d'aller dans cette émission de divertissement avec ces invités là, ne ferait pas avancer la cause pour laquelle il se bat. Donc il refuse de s'y rendre dans ces conditions, et Ardisson (dans une situation difficile, je veux bien le croire) a choisi d'inviter Mélenchon cette fois-ci. Mais si Ardisson avait préféré les deux éditocrates pour son émission de divertissement, eh bien ????? ?????????? n'aurait pas eu ce temps d'antenne. Grand bien lui fasse ! C'est donc un rapport de force pas un odieux complot contre la liberté de la presse.

Aux dernières nouvelles rien n'oblige un candidat de se rendre dans toutes les émissions qui existent sur la paf... L'erreur de la Le Pen a été de se rendre à une émission mais de refuser de débattre quand même (qui plus est dans une émission politique, et face à un autre candidat en lice, ce qui fait mauvais genre).

(@si n'a pas l'air de beaucoup aimer le russe :p)
(@si n'a pas l'air de beaucoup aimer le russe :p)
y'a que chez Fontenelle que ça marche ;-))
Qu'est-ce qu'il est bon ce type ! ravi de l'avoir découvert grace à maja... ;)
Non, personne n'est aux ordres de Mélenchon, et c'est bien là son problème, visiblement. Là où d'aucun s'offusqueraient que la presse, ou une partie, soit aux ordres de tels ou tels politiques, parce que ça manquerait d'impartialité, Méluche semble se plaindre que ce manque d'impartialité ne se fasse pas en sa faveur.

Si Méluche était sûr de ses convictions et de ses idées sur l'Europe et n'avait rien à se reprocher de son mandat au PE, il n'hésiterait pas à se retrouver face à Quatremer. Et je ne vois pas où est le mal quand je me demande si un type qui exige aujourd'hui un nettoyage des plateaux télé quitte à faire du chantage digne de la maternelle sera le meilleur garant de la liberté de la presse une fois président. Ardisson a choisi d'inviter Mélenchon parce qu'il était plus difficile à remplacer, et les règles du CSA y sont sans doute pour quelques choses.

Non, rien n'oblige à un candidat à se rendre dans n'importe quel émission. Mais il ne faut pas se plaindre qu'on remettre en doute vos idées humanistes si, alors que vous aviez accepté l'invitation, vous menacez de rompre vos engagements pour cause de vilains journalistes.
Tiens, je vous invite à vous scandaliser du professionnalisme des journalistes ayant interrogé Mélenchon jusqu'à présent, après avoir vu ces deux vidéos:
Saut d'obstacles 1
Saut d'obstacles 2
Z'allez voir, c'est épatant.
On pourrait, comme autre sujet, décrypter le paradoxe assez fascinant d'internautes qui fustigent les médias aux ordres de Sarkozy depuis des années, souhaitent à juste titre que cela cesse, et en même temps, n'hésitent pas à montrer du doigt leur ennemi (davantage que Sarkozy on remarquera) - ici Mélenchon - en protestant contre la mise aux bancs de ces mêmes "chiens de garde". Surtout quand la source est un anti-méluche notoire, et quand on lit la fin du billet...
Quatremer n'est, à l'instar de nombre de ses collègues d'ailleurs, pas à une contre-vérité délibérée près.

S'il est d'ailleurs vrai que, comme c'est écrit dans le billet, Méluche "aurait bien baisé la gueule à Ardisson", vu comment ce dernier coupe à son avantage à chaque montage les interventions de ses invités, comment dire..
ben je reprends deux fois des nouilles, moi aussi.

Allez, place maintenant une indignation bien compréhensible de Darmon qui maintient le plus tranquillement possible que les 75% sur les impôts à la sauce Hollande, ben "ça ne se fera pas". Il le répète, est sûr de ses sources, mais silence radio dans les médias, alors que a) il dit vrai et c'est une bombe sur laquelle tout le monde ou presque jette sa veste pour faire le moins de bruit possible: ou alors b) c'est complètement faux, ce qui n'empêche pas le journaliste de continuer à briller sous les feux de plusieurs chaines TV sans qu'on ne le somme de prouver ce qu'il avance, et sans que personne ne fasse la moindre recherche sur le fameux "émissaire" que le PS enverrait auprès des stars.

Allez-y Freudqo, manifestez votre inquiétude et votre indignation vis-à-vis du quasi-total manque d'intérêt des médias sur une info qui, si elle est avérée, pèse bien plus que l'ego d'un journaliste aux ordres et d'un autre qui a fait de l'anti-mélenchonisme son quotidien: puisqu'elle concerne des milliers de gens en cas de victoire présidentielle !

Je suis avec vous, j'ouvre la marche !
Sauf qu'en fait, ça n'a aucun rapport et vous tentez juste de détourner le sujet. Le manque de professionnalisme et de déontologie des journalistes ne justifie pas qu'on manque de respect à la liberté de la presse. D'un côté, vous portez un jugement de valeur sur le travail des gens (et vu votre idolâtrie à l'égard de Mélenchon, je vous avoue que vos jugements de valeur, je m'en tape), de l'autre on porte atteinte à un principe fondamental. Perso, je mets pas les deux sur la même échelle, mais, et ce n'est basé que sur mon expérience personnelle, j'ai souvent observé que le militant d'extrême gauche moyen n'aime bien les Droits de l'Homme que quand ils l'arrangent.

Vous aurez beau tordre dans tous les sens le problème, vous n'arriverez pas à retourner la situation. Méluche voudrait appliquer les même méthodes que Sarkozy aux journalistes (probablement en pire). Ça marche juste moins bien parce qu'il est moins populaire que sarko 2007. Mais sinon, il est évident qu'il a un problème avec la critique et qu'à ses yeux, tout journaliste qui n'est pas d'accord avec ses paroles ou ses actes manque de déontologie et d'impartialité. Amusez-vous à relire l'épisode Quatremer/Mélenchon, et dîtes-moi à quel moment Quatremer a manqué de déontologie. Enfin, peut-être vous aussi croyez-vous que "Cuba n'est pas une dictature", et ça ce moment là, ne vous donnez pas cette peine.
Et sur Ardisson, quite à défendre l'odieux ultranéolibéraliste qu'est Quatremer, défendons-le un peu lui aussi. Ardisson s'est toujours vanté de monter ses émissions plus que toutes les autres, au point que ça se voit parfois (souvent ?) sur le résultat final. Il dit que c'est pour y mettre du rythme, pas pour changer le sens de ce qui y est dit, et on voit rarement les invités s'en plaindre. Si on avait pas tant peur de passer pour un partisan de la censure (mais là, face à vous qui soutenez Mélenchon, j'ai encore de la marge), on pourrait dire qu'il nous propose un résumé d'une émission qui pourrait être très chiante si elle était plus longue. Et cerise sur le gâteau : les gens regardent. Enfin bon, peut-être que vous préférez Ruquier à tout le monde en parle hein.

Personne n'a forcé Méluche à y aller. Et pour avoir vu l'émission, j'y ai vu un Mélenchon plus que content d'être là. Après, c'est sûr que l'ambiance d'euro-bashing populiste devait beaucoup lui plaire, à notre anti-européiste primaire.
Ça c'est énorme, le gars qui parle de Quatremer et Barbier, ces oubliés du PAF méconnus qui ne racontent absolument pas autant de conneries qu'ils respirent, sur un forum dédié au rassemblement anti-nucléaire, et qui me sort que...
... ma réponse "n'a aucun rapport et que je tente de détourner le sujet" !
J'ai presque eu une fuite, c'est malin tiens.

Bon ben je prends juste le temps de démonter votre "rhétorique" qui ressemble à s'y méprendre à celle de l'extrême-droite (UMP ou FN) tellement elle est gorgée de procès d'intention qui vous desservent tant dans votre propos.
Concernant la prétendue "idolâtrie": électeur du FDG suffira, j'ai vu là-haut votre maitrise de l'historique de vos interlocuteurs qui doit équivaloir à celle de ma grand-mère, ce qui n'est pas grave je précise: moins que vos assertions à l'emporte-pièce.
Comme sur Cuba, si vous aviez posé la question plutôt que d'établir une sentence, vous sauriez alors que ce sont des points sur lesquels je ne suis pas d'accord avec lui (ça, sur les Tibétains, sur ses coups de gueule passés...). Comme le prouvent plusieurs conversations que j'ai déjà eues ici.
Voyez ? déjà, la moitié de votre discours devient bancal.
Je m'occupe maintenant de vos rustines.

Le jugement de valeur: en fait, lisez Barbier et Quatremer, amusez-vous tout seul comme un grand à découvrir leurs contre-vérités et autres approximations, et revenez vite nous dire votre analyse comparée par rapport au métier de journaliste. Moi c'est fait jusqu'à un certain point, et vous aussi très certainement d'ailleurs, je m'imagine avec grand peine que vous m'avez lancé là-dessus sans connaitre votre sujet, et que vous auriez utilisé ces deux camarades uniquement pour développer votre aversion récurrente de Mélenchon. Hautement improbable, vous me confirmerez à l'occasion.

"Le militant d'extrême gauche (...)" - bon, je ne vous en veux pas de cet amalgame somme toutes habituel dans les procès d'intention (bien que là vous nous gâtez en la matière, surtout qu'elle est parfaitement discernable), nous avons tous et toutes parfois le cuir épais concernant certains sujets, que voulez-vous, il n'y a rien à faire.
Succinctement alors. Le FDG rassemble des forces qui vont de la gauche du PS à la droite de l'extrême-gauche. Je sais c'est simpliste, mais je m'adapte à vos comparatifs Méluche-Sarko ci-dessus par exemple, et comme la simplification à l'extrême, si j'ose dire, n'a pas l'air de vous embarrasser outre mesure, cela ne devrait pas vous gêner.
Arthaud, Poutou, eux, sont des représentants - assumés et déclarés - de l'extrême-gauche.
Votre œil d'aigle qui vous caractérise a dû constater que les inconvénients multiples de l'extrême-droite (notamment ses subterfuges sémantiques que vous déployez à merveille ci-dessus, heureusement que, pour vous avoir déjà lu, je sais que ce n'est qu'un emprunt pratique à une mouvance dont vous ne faites pas partie) ne figurent pas dans cette extrême gauche. Des exemples "on demand" si vous le souhaitez, je continue.

Sur les méthodes vis-à-vis des journalistes "pires que Sarkozy": là, je ne peux pas mieux faire que de vous recommander la lecture du programme du FDG sur le sujet, ce qui est j'imagine une vue de l'esprit vue votre accointance avec les distorsions diverses et variées. À votre crédit, je vous accorde que vous ne risquez pas de concurrencer le secteur dont vous parlez avec tant de brio jusqu'à présent. Ce qui me facilite grandement les choses jusqu'à présent, et je vous en remercie au passage.

Sur sa popularité par rapport à Sarko 2007: là je ne peux pas lutter, c'est autrement puissant alors que le FDG n'existait pas encore, contextuellement parlant, j'ai presque eu un retour de fuite. Passons cet intermède.

Sur l'épisode Mélenchon/Quatremer: après tout, vous êtes j'imagine féru de décryptage et de lecture, donc je vous laisse vous amuser, au rayon "déontologie et impartialité" sur le sujet qui nous accapare actuellement, en farfouillant un brin. Si vous rencontrez des difficultés niveau exemples, là aussi, je me chargerai autant que possible de vous donner quelques liens qui vous auront échappé. Et qui accessoirement auront l'inconvénient de desservir votre argument, mais pourquoi se priver ? me rétorquerez-vous avec justesse.

Sur votre commentaire 2:

Là, comme aurait pu le (re)dire AA, on confine au sublime, les citations devraient me suffire. Or donc: "Ardisson s'est toujours vanté de monter ses émissions plus que toutes les autres " et surtout, surtout: "il nous propose un résumé d'une émission qui pourrait être très chiante si elle était plus longue ". Il est si prévenant, cet Ardisson, il faudrait demander à Gerra par exemple, ce qu'il en pense. C'est vrai, ça, qu'est-ce-que c'est chiant, ces émissions non coupées où on pourrait lire les petits bouts de phrases tronquées qui pourraient à eux-seuls expliquer pourquoi ils n'auraient peut-être pas dû être coupés au montage. Le direct et les émissions intégrales doivent vous faire souffrir, mon bon monsieur, je compatis sincèrement, et je comprends de fait, mieux les raccourcis que vous chérissez tant. Comme celui qui suit immédiatement cette démonstration de haute volée dont vous venez de faire preuve: "Et cerise sur le gâteau : les gens regardent. ". Ben là, puisque les gens regardent, pourquoi changer les ingrédients d'une soupe qui a tant fait ses preuves, n'est-ce-pas ? Un argument que feu les adorateurs de Bataille/Fontaine ont fort curieusement bien desservi. Je n'insisterai donc pas davantage sur la validité de cette nouvelle démonstration, le site auquel vous êtes abonné, tenez-vous-bien-tenez-vous-mieux, s'en charge depuis quelque chose comme 1995, version TV comme la version Net. Le truc de fou, quoi, comme dirait Cop[s]p[/s]é. (clin d'oeil)

Alors enfin, là vous me gâtez doublement pour la conclusion:
"euro-bashing populiste " - genre, "au-delà de un million d'euros annuel, je prends 75% sans bouger les oreilles ni m'emmerder à ajouter des tranches d'impôts" ? c'est clair, là, Méluche ne peut pas lutter. Ah oui, j'oubliais: ce n'est pas le sujet... voyez, j'anticipe :-)
"anti-européiste primaire " - un commentaire made in China ? ceux et celles qui connaissent les divergences FDG - PS sur le sujet comprendront ma réponse, et comme j'ai constaté que vous ne parliez que de ce que vous connaissez sur le bout des ongles, freudqo, ma réponse a dû vous faire sourire.



Ceci fait, je conclue maintenant sur le fait, et afin de revenir sur mes pattes par rapport à ce que vous disiez au début, que vous n'hésitez pas à vous emparer de n'importe quel forum afin d'asséner vos propres sujets, ce que du reste, j'en conviens, nous sommes nombreux à avoir déjà fait dans le passé. La différence, c'est que d'habitude, on expose davantage de vrais arguments, pour la plupart, qui expliquent le pourquoi du hors-sujet.
Savez ? le truc que vous avez employé ici, et que néanmoins vous reprochez dans ma réponse à votre château de sable. Très joli au demeurant.

J'ai presque cru que vous n'aviez pas compris qu'en fait, je soulignais vos attaques régulières et disséminées un peu partout, mais que vous évitiez très soigneusement d'autres sujets pourtant quelque peu en rapport, et qui eux, ne suscitent pas votre indignation - ce qui est un comble quand on connait votre passion et votre mobilisation pour le vrai journalisme - comme le silence persistant sur le sujet dont j'ai parlé plus haut.

Ah oui, j'oubliais: hors-sujet.

Merci pour la piqûre de rappel, freudqo ^^


EDIT - suite fautes et manque de guillemets; mais aussi pour préciser que ça faisait longtemps que je n'avais pas autant développé, que même que ça m'en rappelle le bon vieux temps. Finalement vous avez décidément bien fait de venir, freudqo. Cordialement.
tl;dr (enfin, des bribes, ça a l'air chiant)

Sinon, faudrait sans doute se calmer niveau égo hein, je ne lis pas assidûment tous vos posts hein. Je ne vous oblige d'ailleurs pas à lire les miens. La prochaine fois, si vous voulez vous éviter d'avoir à chouiner qu'on ne vous comprend pas sur un sujet ou qu'on ose vous répondre, évitez de justifier qu'un politique refuse (pire, menace de se décommander) de se trouver au même endroit que des journalistes par le fait que les journalistes ne lui conviennent pas politiquement ou professionnellement. Sinon, pour le fait que vous avez gagné le débat, puisque c'est visiblement vous qui en décidez, je vous adresse mes félicitations. Vous vous dîtes non militant ? Eh bé c'est rudement bien imité.
Décidément, vous allez vraiment l'air convaincu que votre méthode de dénigrement fonctionne à pleins tubes.
Que vient faire l'ego ici ? je vous disais que si vous n'aviez pas vérifié l'historique, outre que ce n'était pas grave, vous pourriez au moins demander ce que pensent vos interlocuteurs sur les sujets dont vous parlez, à eux-mêmes: plutôt que de les étiqueter pro-dictature de type 0 argumentation.
Pour votre problème de compréhension sur tel ou tel point, ben demandez plutôt, si je me suis mal exprimé sur un sujet qui vous turlupine.
Sur votre appréciation du "débat", enfin, et bien écoutez, rien ne vous empêche de répondre point par point à ce que je viens de dire, ou même seulement sur quelques-uns afin de gagner du temps ni vous n'en disposez pas suffisamment.
Savez, moi je vous ai lu souvent attentivement, parfois en accord, parfois en désaccord. On s'est même déjà répondus ici ou là.
Ici précisément, vous avez employé le forum - comme ailleurs mais je ne vous avais pas ennuyé avec ça jusqu'à présent - à de l'anti-méluche classique, sans aller sur le fond et en vous contentant de me répondre à base de spéculation gratuite.
Les anciens, qui m'ont lu jadis, et qu'ils m'apprécient ou pas d'ailleurs, devraient néanmoins mettre à mon crédit qu'il y avait de fortes chances que je ne laisse pas passer vos énormités ci-dessus. Même si je suis bien moins actif qu'il y a encore un an et demi - deux ans.
Vous avez dit beaucoup de choses sensées par ailleurs, sur lesquelles j'étais parfois d'accord, parfois non. Mais de manière qui m'a toujours semblé cohérente. C'est aussi l'une des raisons pour lesquelles j'ai pris le temps de vous répondre, parce-que je sais que vous valez mieux que le petit jeu auquel vous vous êtes livré ci-dessus.
Moi aussi je me suis planté parfois, et on me l'a parfois reproché - parfois non, alors qu'il y a nombre d'anciens posts que je regrette aujourd'hui rétrospectivement.
Donc si ça ne vous dérange pas, on écarte le problème d'ego.
Et vous pouvez aussi, une nouvelle fois, embrayer sur les 75% d'impôts en 6 tranches de Hollande.
Sur la désintox Méluche, je pense avoir déjà répondu, mais on peut y revenir si vous le souhaitez.

Cordialement, freudqo.
Ohlala, tout ça parce que je me suis permis de faire remarquer qu'une anecdote intéressante sur les rapports entre un candidat à la présidentielle et des journalistes n'était pas sur le site.

Mais je suis désolé, je vous l'ai dit vous avez gagné le débat, vous êtes brillant. J'ai eu tort de parler de ça, il n'y a aucun problème, Mélenchon devrait choisir les journalistes qui passent à la télé dans les rangs du FdG et le problème serait réglé, on aurait une presse impartiale et libre. Tout va bien, au temps pour moi, pardon ô grand forumeur respecté de tous, de vous avoir dérangé dans votre inactivité pour si peu.

Sinon, je pige pas les allusions récurrentes à Hollande. Faudra arrêter les sous-entendus à un moment.

EDIT : ah ouais, et sinon, si vous voulez vous abstenir de juger des débats, évitez les allusions au château de sable de votre adversaire.
Vous êtes retors, vous, j'aime bien ça.
De mauvaise foi, aussi; ça, j'aime moins.
Le château de sable était allusion à votre discours, et est une conclusion à mon argumentation. Celle que vous occultez ici en me taxant (nouveauté) de "juge des débats". Voilà pour la décontextualisation à chaud. Et je ne vous considère pas comme mon adversaire, au passage. Vous, peut-être, c'est votre droit. Pour moi, vous êtes un contradicteur.
Votre deuxième paragraphe, très emphatique, m'a bien fait rire, merci pour ça. Je vous ai aussi senti un poil boudeur sur ce coup-là ^^

Juste, revenir sur les allusions de Hollande, qui donc n'étaient pas claires ou mal comprises ou les deux.

Je répète donc différemment: vous focalisez sur les occasions de tacler le FDG en général, et Méluche en particulier, mais évitez soigneusement de parler de ce qui dérange sur ce qui se passe juste à la droite de cette mouvance, à savoir: le parti social démocrate. Pardon, le PS.
Enfin, celui qui ne revient pas sur le SMIC, ni sur les aberrations économique actuelles, ni sur les coups de sarcloir donnés sur la retraite, ni.. d'autres choses que je n'ai pas trouvées en lisant leur programme.
Mais un spécialiste du PS pourrait m'informer sur les points que j'aurais loupés durant ma lecture des projets du PS - sur les fameux 75%, donc - et ce que j'aurais mal compris. Par rapport aux tranches, notamment...
Malgré mes allusions, je vois peu de journalistes s'intéresser à ce que je pointe depuis début mars: le fait qu'un journaliste a priori reconnu jusqu'à partager la tête d'affiche dans plusieurs émissions TV, qui annonce tranquillement qu'un émissaire du PS a la mission de rassurer les stars comme quoi, "ça ne se ferait pas".
Un démenti mou du PS depuis pendant une minute, puis plus rien, comme une brève; alors que si l'info, qui ne vient pas des tréfonds du web quand même, est avérée, vous conviendrez que c'est une bombe, aussi bien sur le mensonge de dernière minute de François Hollande, que sur la presse qui s'est empressée d'étouffer le feu sitôt allumé. Actuellement, il n'y a bien que plumedepresse qui y soit revenu. Je trouve ça fâcheux.
Donc, quitte à être hors sujet, j'attends (si vous le souhaitez évidemment) votre plume d'aigle à ce sujet, pour montrer que vous n'utilisez pas seulement le forum à cause de l'une de vos potentielles obsessions.
À moins que, pour la blague, vous ne trouviez que justement, c'est hors sujet ou que cela ne vous intéresse pas ?

Dans l'attente de vous relire,

Votre dévoué.

EDIT - erreurs de syntaxe essentiellement.
Puisqu'il est pertinent de se reciter :

- Mon avis sur la proposition de Hollande de taxer les riches à 75%. C'est vrai que j'aurais pu être plus violent et dire que je trouvais ça une stupidité populiste, mais vu l'adhésion que ce genre de proposition génère sur le forum, j'ai préféré être prudent.

- Une critique de Hollande sur l'Europe. J'en ai fait plusieurs autres sur cette arrogance, vous me pardonnerez de ne pas toutes les chercher.

- Sur l'incohérence et le populisme chez Hollande.

- Sur ma PSolatrerie.


Non, ces posts ne doivent pas vous satisfaire des masses d'un point de vue politique, puisqu'ils ne vont pas dans votre sens. Vous croyez que je ne vois pas qu'en réalité Hollande est un social démocrate ? Non seulement je m'en rends compte, mais en plus j'aimerais qu'il arrête de s'en cacher. Je n'ai d'ailleurs jamais dit autres choses. Puisque vous exigez visiblement que je connaisse votre personnalité sur le bout des doigts, essayez de faire vraiment de même, histoire de ne pas tenter de me déstabiliser en me mettant dans le rôle du social-traître : je n'ai jamais eu aucun problème à l'endosser ici.

Hollande est sans doute le candidat duquel je me rapproche le plus politiquement, surtout quand je lis ses interviews au Guardian. Il est normal qu'il soulève moins de commentaires négatifs de ma part. Mais quand il fait quelques chose qui ne me plaît pas, je n'ai aucun problème à réagir, notamment quand il fait du populisme ou qu'il ment. De plus, il ne vous aura pas échappé que Mélenchon revient bien plus souvent sur le forum que l'autre pays du fromage, et surtout pour être plébiscité, ce qui suscite mathématiquement plus de réactions chez moi. Enfin bon, quand on a pas grand chose d'intéressant à dire, le procès d'intention, ça reste facile.

EDIT : Et si je ne dis rien sur Darmon, pour être honnête, c'est parce qu'il me semble évident que cette proposition de taxe à 75% est juste une mascarade pour séduire les mélenchonistes. Ça n'existera jamais et commencer un quinquennat par être retoquer au Conseil Constitutionnel serait pitoyable. Franchement, c'est déjà hallucinant qu'on en ait parler autrement qu'en rigolant du populisme.
Olala. (je vous cite).
Ok, je ne pensais avoir été si peu clair, j'en rajoute une louche.
Tout d'abord merci pour vos liens:
J'ai pu voir un truc qui m'avait échappé, par exemple à quel point vous avez raconté n'importe quoi au sujet de gondalah. Quand à l'indignation dans votre post de départ, je confirme votre "prudence"...
Le passage sur les droits de l'Homme est mémorable, merci de ne pas en plus, prendre votre lecteur pour un mal comprenant quand vous dites que le procès d'intention, "ça reste facile": je crois que la preuve est faite, plus haut, que c'est l'un de vos sports préférés, vous souhaitez de nouvelles citations afin d'illustrer ? 'Suis pas certain.
Sue le deuxième lien, rebelote sur le populisme au dépend de Daniel Schneidermann (un comble) parce-qu'il a été crô méchant avec Guetta. Mais ça, je l'avais lu déjà.
Le troisième lien me semble assez juste, encore que vous enfonciez une porte ouverte sur la social-démocratie par rapport au libéralisme.
Le quatrième sur Bayrou.. oui, et alors ? sauf erreur, vous m'avez taxé à tort d’idolâtrie de Mélenchon, mais moi, je ne vous ai pas défini comme supporter d'Hollande, contrairement à ce que vous écrivez dans la description de votre quatrième lien. Merci de ne pas faire croire que je suis un adepte de vos méthodes, visiblement on n'argumente pas pareil, tous les deux.

Une nouvelle preuve: je n'exige rien de vous, freudqo, va falloir sérieusement faire tourner vos rouages sur ce coup-là, car c'est une perte de temps dans la discussion de démonter une à une vos affirmations à l'emporte-pièce. Pour la troisième fois, je n'exige pas que vous connaissiez l'historique, je vous suggère simplement de poser la question avant de livrer vos sentences et autres procès d'intention, dont vous faites tourner la manivelle à pleins tubes. Est-ce assez clair, de cette manière ?

Et, au passage, les liens que vous me donnez sont tous en rapport avec le sujet des chroniques et articles: donc il semble bien qu'ici on n'entre pas dans le cadre de votre - premier - reproche de départ: le hors-sujet. Savez ? le truc que vous dénoncez, alors que votre post initial en est l'incarnation.

Enfin, vu que ce qu'il a déclaré au Guardian vous rapproche de lui, soit, ce n'est pas un problème pour moi, et je trouve cela et en définitive, en cohérence avec ce que vous écrivez ici.
Et grâce d'ailleurs à toutes ces précisions, je vois enfin pourquoi vous saisissez les moindres occasions pour en appeler au sens démocratique de vos lecteurs par rapport à Mélenchon. Peu importent les idées, qu'elles soient par rapport à la presse ou à la politique souhaitée dans le programme: feu nourri sur le candidat, c'est de bonne guerre, et la méthode, du coup, n'est pas surprenante.

Proposition de conclusion sur le sujet:
l'article de Laure Daussy sur le sujet, avec la contradiction qui est absente du texte et Quatremer tout autant que de l'article de Rue89 - mais présente ici.

À plus tard.
+1
Fan de Canard !!
chui bien trop paresseux pour écrire toussa :-) toussi...
donc je vote , hehehe !!
Merci monsieur le juge. Je peux avoir ma sentence avant de partir quand même ? C'est que j'ai plein de trucs à faire hein. Vous devez pas pouvoir vous rendre compte, mais être un social-traître, ça prend du temps.
Pour le moment, ce n'est pas ce qui vous prend le plus de temps...

"juge.. sentence"... (soupir)
Ah ben faut assumer son rôle jusqu'au bout. Vous avez fait une magnifique instruction, bien complète et tout. Maintenant faut passer à la sentence hein.
bravo ! Je tiens à souligner la grande habileté dont tu as fait preuve sur ce coup ! Entamer une petit ping pong pour faire oublier le long réquisitoire circonstancié du volatile. Bon je te l'accorde parfois fuir vaut mieux que de périr sur le champ de bataille.....A chacun son Hélène....
Ah ouais, en fait, si finalement on disait que Fan de Canard était le procureur et toi le juge, ça t'irait ? T'as pris un bon départ là.
je parie qu'il n'y a même pas d'Hélène....
Moi mon seul jugement c'est que tu fuis...
du coup je ne peux pas trancher sur le fond, impossible donc de juger, je renvoie la décision sur une autre juridiction.
C'est quand que tu me traites de puceau ?
jamais, pourquoi ferais-je ça? Incompréhension non feinte je te l'assure.
On ne parle pas de se faire déniaiser par le premier boudin qui passe (et ça n'a rien de sexiste on pourra dire la même chose à une dame) !
On parle des yeux d'Hélène mon vieux !!!

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

J'ai tiré des conclusions de vos propos, je n'ai pas émis de jugement de valeur à votre endroit.
Vous savez bien que vous pouvez rectifier n'importe quel point ci-dessus si je me suis trompé quelque part, parce-que là, ériger un contradicteur tantôt en juge, tantôt en procureur, ça fait moins tribunal que flagrant délire de votre part.
Ressaisissez-vous, défoulez-vous en mp au besoin (je suis très absorbant depuis un moment), mais n'induisez pas le lecteur en erreur uniquement parce-que vous l'avez mauvaise.
Il y aura d'autres occasions.
ça fait moins tribunal que flagrant délire de votre part
très bon ;)
J'aime beaucoup aussi.
Juste la vanne! Je ne voudrais pas manifester une prise de partie dans le débat de cette manière. Je ne tiens pas à ce que AA me dénonce justement pour participation à un effet de meute.
"justement".. ou pas.
On sait jamais, avec ce AA.
Sacré AA.
?
Sous-titrage pour sourds et mal entendants. (ou: pour lourds et sous-entendus)

Sans déconner? Tu regardes cette bonne (en général) émission... ou pas?
En fait c'était surtout une occasion pour la citer en croyant que tu avais fait une vanne allusive du type "tribunal ou flagrants délires". Tout le monde peut se tromper. Quoi? Comment? Elle a dit quoi la mémé? Ta gueule, pépé, aspire ta soupe! Pas par le nez, stp, prend la paille.
Je fais confiance au lecteur pour décider de la façon dont vous émettez vos conclusions. Perso, je trouve que ça fait réquisitoire, mais chacun sera libre de constater votre brillante manière de dialoguer.

Vous commencez par m'accuser de ne pas avoir de sens critique envers Hollande. Je fais l'effort de vous prouver le contraire, alors que j'aurais juste pu vous dire que je n'ai aucune leçon à recevoir de vous, et que je choisis le sujet de mes interventions à ma convenance. Et je me retrouve avec pas moins de quatre nouvelles accusations sur quatres nouveaux sujets ? Et il faudrait quoi ? Que j'y réponde ? Que je reconnaisse mes torts ? Votre capacité à détourner les conversations et à pratiquer la fuite en avant n'a d'égal que votre mauvaise foi.

Vous n'êtes pas capable de faire la différence entre un post hors-sujet et un argument hors-sujet, et je dois continuer à vous répondre ? J'ai juste proposé un nouveau sujet. Vous êtes venu avec un argument stupide et sans rapport avec ce sujet en prétendant que c'était une réponse valable. J'ai même fait l'effort de vous expliquer pourquoi vous étiez à côté de la plaque.

Vous décidez quand vous avez écroulé mon château de sable ou quand je l'ai mauvaise, mais vous ne vous érigez pas en juge ?

Honnêtement, excusez moi d'avoir la flemme de dépatouiller tout ce que vous mélangez quand vous postez : c'est fatigant et pas très intéressant à faire.
C'est évident que vous avez une fidélité indéfectible au PS. mais tellement déçu de vous contenter d'Hollande en place de DSK.
J'avais oublié que vous avec une préférence pour les montages et les scènes coupées à la machette.
J'ai commis l'erreur de pointer vos absurdités dans des commentaires de plus de 10 lignes, l'horreur absolue.

En ce qui concerne le château de sable et le fait que vous l'avez mauvaise, un garçon de trois ans l'aurait deviné, c'est l'évidence même.

Et enfin, last but not least...
" Votre capacité à détourner les conversations et à pratiquer la fuite en avant n'a d'égal que votre mauvaise foi. "
" Vous êtes venu avec un argument stupide (...) "
" vous étiez à côté de la plaque. "


Miroir, ô miroir... (vous aviez oublié la fin, il n'y a pas de quoi)

Ben dites donc, j'imagine à peine si vous aviez trouvé cela "intéressant à faire".
Et mille pardons pour la fatigue occasionnée :)

FdC
Du Grand Canard comme je l'aime, que j'ai aimé dès le début sur le site provisoire,, du Canard qui regonfle ses plumes. Chouette c'est le bon vieux temps revenu. (Je parle de tes arguments Canard, je ne ceux pas d'ennui avec ta compagne ;-))

J'ai la flemme et le temps me manque, de rechercher un vite-dit ou même un contenu, pardon pour leurs auteurs, qui dit si nous le savions déjà, tous les politiques ont des arrangements ou des exigences par rapport au journalistes. Pourquoi toujours tacler Mélenchon, alors que les autres font au moins la même chose si ce n'est pire.

C'est évident qu'Ardisson est un grand journaliste autant que Drucker et Ruquier. ;-))

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

ça m'en rappelle le bon vieux temps
et ça fait du bien
À part, ça, l'esprit de groupe, c'est un fantasme total, hein...
J'ai loupé le forum, qui a osé dire que l'esprit de groupe était un fantasme total, que je le tonde ?
je pense que le concept de communauté fermée, tout comme la notion de piliers d'ailleurs, est un fantasme pur et simple.

Qui dit "groupe" dit défense du groupe, c'est mécanique.
Mais j'imagine que c'est encore une bêtise qui n'existe pas et qui n'a jamais été observée, seulement issue de mon esprit donneur de leçon.
toi qui as fréquenté certain groupe, tu es bien placé pour savoir que les dissensions ne sont pas si rares, mais bon...
Dissensions (ou discussions contradictoires) et volonté de dégommage ne sont pas les mêmes choses.
Ah oui, j'ai dit ça, c'est vrai, merci de me le rappeler, tu sais bien comment des fois on oublie ce qu'on a écrit la veille, nous autres sanguinaires.
Oui je l'ai vu ce forum où on associe les gens à une meute, un club ou l'on pratique l'entre soi et forcément des attaques ad hominem (attaques, défense, tout ça c'est pareil) quand ils défendent une journaliste; à un comité de censure, auquel on doit allégeance, et autres trucs du genre.

Allez, ne me fais pas marcher, j'ai beau utiliser les mots-clefs, j' trouve pas.
Où qu'il est, l'endroit où l'on aurait dit que l'esprit de groupe était un fantasme total ? Allez, que je me défoule. Tu me connais, depuis le temps, si je n'ai pas ma dose quotidienne de dérapage quand je me défends, je ne suis pas dans mon assiette après.
Show me the way.
Je te showerai quand tu quitteras ton ton persifleur.
On pourrait causer dynamique de groupe, et possibilité de démocratie, sinon. Mais pas si le but est d'abord le dégommage.
Je te showerai quand tu quitteras ton ton persifleur.

pourquoi voulez vous doucher le canard ?
À démontrer évidemment, mais j'ai dans l'idée que le lien n'existe pas.
Ta citation de moi ci-dessus ne correspondant pas avec ce fameux "esprit de groupe", mais avec la notion de "communauté d'entre soi et d'attaques ad hominem", de "club" etc etc, j'imagine que tu dois confondre avec quelqu'un d'autre qui aurait dit que l'esprit de groupe est un fantasme total.
Si cela est possible, bien évidemment.
Juste pour voir si entre ici - ou au passage c'est toi qui persifle en une seule phrase sans du reste commenter ce qui a été dit précédemment - et ce forum, la comparaison a lieu d'être.
Et puisque, bien évidemment, ta phrase qui se termine avec les points de suspension n'avait pas d'abord pour but le dégommage. Le dégommage d'un truc que tu as dû comprendre dans un autre forum, et que tu estimes judicieux de balancer ici en parallèle, sans même ne serait-ce qu'évoquer ce qui vient de se dire entre moi et freudqo. Quoi que tu en penses.
Ce qui vient de se dire entre freudqo et toi entre complètement en compte dans ce que je viens d'évoquer.
Non, mes points de suspension n'avait pas pour but le dégommage : pas envie de dégommer alain, juste de faire remarquer que ce qu'on dénie d'un côté saute aux yeux de l'autre ("ça fait du bien", dit alain).
Si je fais le lien entre "communauté d'entre-soi" et "esprit de groupe", c'est parce que, concrètement, le passage de l'un à l'autre est fin comme du papier à cigarette.
Enfin, bien sûr qu'il y a lien - pusique quoi qu'on fasse, c'est bien de communautés humaines dont il s'agit.
Ce qu'a dit Alain concernait la phrase comme quoi ça faisait longtemps, mais dans cet esprit, on ne compte plus les "je plussoie, +1" et autres marques d'accord avec ce que dit l'autre depuis des années, depuis les forums.
Pour reprendre ton expression, en ce qui concerne ta phrase vis-à-vis du dégommage, figure-toi qu'étonnamment, ça ne saute pas aux yeux non plus.
Pour le papier à cigarette: certainement pas. Compare l'esprit de groupe, ou d'une équipe, ou simplement de gens en accord sur un sujet dans un endroit précis; et le principe de communauté d'entre-soi, de club, ou de la terminologie employée par AA. Celle qui ne t'a pas choquée, celle que tu n'as pas jugé ne serait-ce qu'un poil excessive à défaut de la trouver réductrice par rapport à tout ce qui a pu se dire ces dernières années. Celle qui t'a donné envie de réagir uniquement vis-à-vis de ma réaction que vis-à-vis de ces propos mensongers.

Donc, non, ce passage est très loin d'être fin comme du papier à cigarette, mais le lien dont je te parlais au début était celui vers l'endroit où tu avais lu que "quelqu'un" avait dit que "l'esprit de groupe est un fantasme total".
Ce genre de lien.
Pour le papier à cigarette: certainement pas

Et zou.

Compare l'esprit de groupe, ou d'une équipe, ou simplement de gens en accord sur un sujet dans un endroit précis; et le principe de communauté d'entre-soi, de club

Justement, c'est bien en comparant qu'on voit que les ressorts internes sont les mêmes. Les phénomènes de groupe, ça se scinde pas comme ça en catégories abstraites bien étanches, où on peut se targuer de faire un "bon" groupe qui jamais au grand jamais ne deviendra un entre-soi ; ce n'est pas simplement en le déclarant que ça rend la chose vraie.
Le fait est que le groupe, ou une part du groupe, a aimé te voir dégommer freudqo. Sous, ou à côté de la part strictement argumentative, il y a également toute une part qui n'a rien à voir, du simple persiflage fait pour dégommer, pour éliminer, pour engloutir. Et voilà qu'on applaudit la mise à mort verbale, et qu'on salue ce retour ("ça fait du bien").

De même, c'est un constat : quand Maja est critiquée, quand Mélenchon est critiqué, quand autrefois la parisienne libérée était critiquée, pour des raisons qui peuvent se valoir, ce sont 3, 4, 5 commentateurs d'un même groupe qui se succèdent pour, non pas discuter du contraire, mais dégommer avec hargne - celle-là même que tu as mise dans le forum sur Maja.
Tu me dis qu'il n'y a pas du tout du tout de passage entre "votre" groupe et une communauté d'entre-soi, et pourtant cette hargne verbale, pourtant superfétatoire, existe bel et bien contre ceux qui viennent critiquer les objets fédérateurs de ce groupe - et elle est applaudit.

Nous sommes tous susceptibles (oui, moi aussi, l'abominable vilain donneur de leçon) de participer de cela, car nous sommes tous humains.

De deux chose l'une : soit on met tous ça sous le tapis, "non non je suis tellement rationnel que ça m'atteint pas ces choses-là, c'est uniquement bon pour les autres" ; soit on y pense, on s'auto-critique un tant soi peu (je suis loin d'avoir toujours été satisfait de la tonalité de mes interventions ici, par exemple) et on essaie de compenser ces phénomènes (par exemple, en laissant tomber la hargne superfétatoire, ou en reconnaissant s'être emporté).

Parce qu'au bout, c'est bien la possibilité de démocratie réelle qui est en jeu : si quelqu'un qui est de droite, ou quelqu'un qui critique Mélenchon, etc. doit se voir dégommer avant tout, avec applaudissements de l'"élimination" symbolique du contrevenant, alors sur le principe il n'y a plus dialogue démocratique - mais volonté de pouvoir sur la parole de l'autre (et sur la volonté de pouvoir comme force antidémocratique, je renvoie à Michéa - qui ne se gêne pas, par exemple, en bon donneur de leçon lui aussi, à critiquer les militants d'extrême-gauche, en particulier sur ce genre de base-là).


En complément, pour étoffer ce que je dis sur la dynamique de groupe, ce texte.
Tiens, UNE FOIS N'EST PAS COUTUME, je fais meute avec Djac Baweur, coûte que coûte, quoi qu'il m'en coûte.
Ça va devenir le tir au pigeon ce forum.
Celle de la veille, avec l'aveugle, était à mon goût meilleure.
Je les apprécie presque toutes, mais celle que je cite est mieux adaptée à ce que je veux illustrer, à ce qu'il me semble.
bysonne: si vous croyez que je vais vous supplier de me donner le programme du concert de saint sernin, vous me sous-estimez, ce qui ne m'étonne pas de vous. De toute façon, j'ai plein de disques d'orgue. Je note simplement que vous n'hésitez pas à arborer votre supériorité culturelle, ce qui, certes, me déprime. Je m'en vais donc faire les soldes.
"dégommer - simple persiflage pour dégommer, éliminer, engloutir - on applaudit la mise à mort verbale - dégommer avec hargne - hargne verbale superfétatoire - dégommer avant tout - applaudissement de l'élimination"

Heureusement qu'on n'est pas en 1940. genre.

Tu es sûr que tu n'as rien oublié ? d'autres synonymes de chasse à courre, de meute, l'hallali lalala, des spectateurs qui bavent devant le sang versé dans l'arène.. ?

Non je dis ça parce-que tu ré-arranges ce qui s'est passé plus haut comme il te convient, et comme ça t'a arrangé dans le forum de Maja, pourquoi s'arrêter en si bon chemin ?

Tu disais quoi, déjà.. ah oui: que tu me mettais au défi de trouver où c'était écrit noir sur blanc que tu réglais tes comptes. Il y a vraiment besoin de trouver un endroit où c'est écrit noir sur blanc pour s'en convaincre, mmmhhhh ?

"mais dégommer avec hargne - celle-là même que tu as mise dans le forum sur Maja. "
Fais-toi plaisir: le lien de "celle-là même" dont tu parles, s'il-te-plait ? (s'il s'agit de ma réponse à AA, n'oublie pas non plus de mentionner son post de départ, histoire de contextualiser).

Par curiosité.
Voilà, retrouve bien ton persiflage, et contourne le problème de fond.

Sinon, relis bien tous les messages (il s'agit de groupe, je te rappelle) en réponse sur le forum de Maja, avec un tout petit peu de recul. Je te renvoie également aux forums dans lequel DS avait critiqué le passage de Mélenchon chez Drucker, celui où la parisienne libérée avait été critiquée, celui où l'image de Hessel dans les médias avait été épinglé par DS, celui où Chabalier est taillé en pièce, etc.

Quant au message de AA, j'ai déjà dit que rien n'oblige à répondre sur le même ton - pas besoin de contextualiser.
Encore une fois, pas de lien vers le commentaire qui une nouvelle fois, illustrerait bien ton propos. C'est pourtant moins compliqué que de te fatiguer à trouver des synonymes comme ceux de toi que j'ai cités ci-dessus, visant à montrer comment toi, tu as raison face.. aux autres. Puisque évidemment, même si je te dis là tout de suite que les deux premières lignes de mon commentaire ci-dessus, te citant, sont injustes et infondées et totalement à charge contre moi, j'aurais évidemment tort.

Et, toujours par curiosité, sur le message de AA: tu le considères de quel ton, justement, ainsi que du vocabulaire employé ? Parce-que jusqu'à présent, ton avis sur le sujet m'a échappé. Tu as soigneusement shooté ce que je disais, mais très curieusement, silence radio par rapport à lui, mais aussi aux "explications" de sa part qui ont suivi, vis-à-vis de moi et de poisson.
Juste pour savoir.
Les commentaires tu les connais très bien, arrête ton char ratiocineur, et tu peux cliquer très simplement.

Maintenant tu détournes vers AA (dont le commentaire ironique est très semblable à tes propres ironies ailleurs - je l'ai déjà mentionné. Derrière cette ironie, même si tu la juges de mauvais aloi, encore une fois il t'était très possible d'éviter de répondre de manière outrée - et AA ne fait pas partie d'un groupe, qui plus est. En l'occurrence, ter repetita, AA n'est pas le sujet de cette discussion -ci).

Bref, pas de discussion possible sur le fond.
Okay.
En tout cas, l'un comme l'autre ne semblez pas faire partie du groupe des presbytes.
Non, juste pour clarifier.
[large]Hein ?[/large]
[large]Elle dit que vous écrivez trop petit ![/large]
Peut-être parce-qu'il n'y en a pas.

Résumé des épisodes précédents:
a) libelew qualifie Maja d'apprentie, de comédienne, d'étudiante.. bref, après 20 ans et quelques de métier: de nulle.
b) 3 réponses (la "meute", synonymes etc: voir plus haut) méchantes (normal, simple effet naturel de groupe).
c) AA la rescousse de la princesse, qui annihile littéralement les méchants (dont moi).
d) Un méchant, décidément très vilain, répond au gentil, de manière encore plus vicieuse si c'était possible.
e) Un second gentil arrive pour finir le vilain. Pardon: tente de "discuter sur le fond".
f) Le méchant, bêtement (puisque), lui demande "kééé ?", pointe du doigt les propos du premier gentil.
g) Le second gentil trouve normal et avenu les propos du premier gentil, détourne ou alors, simule le détournement de manière "parfaitement imitée", ce que disent (pardon: éructent) les méchants du départ. Mais on s'en fout, par définition, de ce que disent les méchants. D'ailleurs, le second gentil, par esprit, propose un comptage de points.
h) Le méchant, connement, répond que ce n'est pas le sujet au départ, et s'embarque dans des fadaises comme quoi son propos de départ n'est pas exactement ce que lui reproche le deuxième gentil. Qui reste inflexible, tandis que le méchant, toujours, s'attèle de manière navrante au contenu de ce qui a été dit au départ. Le con.
i) Retour du premier gentil, a compris qu'en fait le méchant était mal comprenant, et laissait derrière lui des choses pas propres.
j) Le méchant, vaincu, abandonne, mais le second gentil n'en reste pas là, et astucieusement, continue de compter les points. Le premier gentil embraye aussitôt, remet le méchant à sa place qui avait prétendu lui répondre, le cuistre. Le méchant s'accrochait aux dernières branches de son propos initial, le premier gentil a tôt fait de conclure d'éradiquer ces mauvaises branches.
k) Magnanimement, le gentil du départ, offre quelques explications alambiquées, le mal est enfin vaincu. Du moins, il ferme sa gueule à l'issue de ce premier chapitre, et c'est bien le principal.
l) Le second gentil, lui, ne l'entend pas de cette oreille, et poursuit le méchant jusqu’ici, car il a bien remarqué que le "canard mal plumé" a entre-temps eu le temps de s'adonner à son sport favori: faire une nouvelle victime pure innocente, au nom de l'idéologie.
m) Le méchant, qui ne sait pas qu'en tant que tel, s'accroche à ses billevesées logorrhéiques habituelles (les mots, leur signification), tente d'expliquer au second gentil, qui dans ce forum, devient le premier du coup, que ce qu'il a dit plus haut ne correspond pas à ce que ce dernier lui reproche.
n) Pas dupe, le nouveau premier gentil ne se prend pas à son jeu qui consiste à revenir sur ce qui a été dit ailleurs.
Entre-temps, l'ancien premier gentil returns, ne se prend pas lui non plus les pieds dans le piège de la conversation en cours, et opère en de petites frappes chirurgicales, dont il sait que le méchant ne saura appréhender la finesse; et de fait, n'aura aucune chance, étant limité dans sa binarité, et s'obstine à sans cesse revenir sur le propos de départ, et à dissocier ce qui se trame ici de ce qu'il s'est passé là-bas.
C'était compter sans la sagacité des gentils, qui savent qu'il ne faut pas s'embourber dans ces marécages (la "flaque réduite du canard").
o) Vaincu, le méchant ne peut s'empêcher de livrer un ultime commentaire fictif qui se veut être un résumé de l'histoire, en se mettant éhontément en valeur car tenant de faire croire qu'en fait, les gentils ne l'étaient pas tant que ça. Ceux et celles qui ne se soumettent pas au "comité de censure des icônoclastes patentés" ne seront pas dupes du stratagème odieux auquel le méchant s'est livré. Il avait cru un instant que l'effet de groupe pouvait avoir prise à un endroit ou à un autre vis-à-vis d'eux, mais c'était sans compter la probité et l'honnêteté sans faille de ses contradicteurs, qui auront tout fait pour lui remettre la tête à l'endroit.


Tchô bye, et à un autre forum, à l'occasion.

FdC, l'ultra manichéen fourbe et sournois.
Joli persiflage, mais qui évite encore le problème - Olé !

De l'alternative proposée plus haut, tu te positionnes donc, au fond, dans le premier choix.

Et moi aussi je peux adopter ton persiflage : vous êtes donc des angelots, des Gentils (qui ont raison et qui font bien de pourfendre les Méchants qui ont tort, leur hargne langagière étant tout à fait justifiée de ce fait), et le forum @si est un endroit fort convivial dans lequel on peut exprimer son désaccord sans jamais craindre de se prendre des baffes verbales bien senties en retour.

Tu vois, c'est facile à faire - et ça fait pas regarder bien loin (par contre, c'est une bonne protection).
Sinon, blague à part, les liens qui te permettraient de confirmer cette soi-disante "hargne" dans le forum, tu les as enfin retrouvés ?
Non je dis ça, parce-que depuis là-haut, côté "hargne", tu te poses là.
Si tu ne trouves pas, ce ne sera pas bien grave, va.
Ce serait ballot tout de même, parce-que ça voudrait dire en fin de compte que tes théories désopilantes à notre sujet depuis ici ou juste en-dessous, toutes tes images bigarrées empilées en italique dans mes commentaires du dessus, ont vraiment l'air de s'appuyer sur..
...ben, du vent.

Pareil ci-dessus dans mes réponses à freudqo, vite quelques citations "hargneuses" de ma part, toi qui n'a pas manqué de qualificatifs originaux, mais sans aucun exemple illustratif.. fort curieusement.
Je me chargerai de faire un examen comparatif avec ses propos précédents, histoire d'ajouter un peu de piquant, te casse pas la nénette, entre anciens compagnons je te dois bien ça, va. Ce sera cadeau.
Allez, Djac, illustre enfin ce que tu te tues à dire depuis 3 jours. Point par point, ou juste un peu.
Tu n'es pas du style à enfoncer quelqu'un gratos, hein, Djac ? Djac ?

Une marque de bonne volonté de ma part, j'offre un aiguillage potentiellement acceptable:


C'est quand j'ai dit: "Elle a le droit de ne pas apprécier Maja Neskovic, mais elle peut se renseigner sur son historique avant de la taxer d'apprentie. " ? Hein ? c'est ça ? Dis ? Hein ?
Bon sang, quelle violence, rétrospectivement je m'effraie moi-même.
(ici image d'un mec qui soudain, court et qui disparait dans le lointain, les deux mains s'agitant en l'air comme un semi-dément)


Dans l'attente de te relire avec la plus grande impatience.
J'ai déjà exactement répondu à tes histoires de liens. Relis ton post à AA, relis ce que je t'explique dessus.
Relis aussi tous les forums que je t'ai indiqué, rappelle-toi qu'il ne s'agit pas exactement seulement de ta personne, mais d'un ensemble, qui s'accumule au fil du temps.
Et puis relis-toi là tout de suite, ton petit persiflage satisfait de celui qui croit avoir la Réponse-Ultime-Qui-Clout-le-Bec.

Mais faisons donc comme si alors, vous étiez miraculeusement immunisés contre une quelconque dynamique de groupe. Vous êtes au-dessus de tout ça, apparemment. Bon. Voilà voilà voilà.
Je te laisse à ces certitudes-là.

(et là, c'est pas du tout de la hargne, mais de la lassitude un peu accablée)
De réponse ? non, aucune de tangible, mais tu occultes toujours sans cesse la source du truc, le post en question. Tu fais comme s'il n'était pas là, tu te lances dans une métaphysique de je ne sais quoi, groupe-meute-hargne proprement consternante, et tu t'y es accroché tout du long. Et tu as bien fait, parce-qu'il n'y avait rien d'autre.
Tu es incapable d'aller au fond de ce qu'il s'est passé, tu te vantes de parler d'un truc de groupe dans tout le monde se tamponne, à partir de trois réponses à un post.
Tu parles de discussion de fond en tournant autour, et sans une seule fois démontrer ce que tu accuses sans cesse, l'important pour toi est de bien marteler ton obsession en te foutant royalement de ce qu'il y a autour: une conversation ci-dessus, une autre dans le forum d'avant, sans même ne serait-ce que faire semblant d'y prendre part.
L'important est d'apposer tes petites formules qui nous rangent dans des étiquettes bien commodes - tes étiquettes, et ce qui en dépasse, tu l'ignores, même si elles sont vides de toute substance.
Ce que tu me reproches à grande salves depuis quatre jours, tu ne te rends pas compte que tu t'y adonnes, puisque tu penses avoir raison sur tout. Tout ce que tu prétends, je précise.
Rien ne permet de prouver ce que tu as dit, les mots que tu as employés l'ont été sans que tu te sois soucié un seul instant de leur véracité.
Tu assènes, je te demande au moins une preuve qu'un seul de mes posts corresponde à ce qu'il faut bien appeler une diatribe plus haut - je te re-cite tes propres mots ?.. tu esquives, n'argumente pas, ne démontre rien, élude les questions en répondant sans cesse "hargne" et autres joyeusetés...et revient comme la marée, peut-être en espérant un travail de sape.
Mission accomplie de ce côté-là, je l'avoue.

Pour toi le dernier post, quel qu'il soit, moi j'en ai terminé ici.
Si tu as d'autres comptes à régler (faudra peut-être que tu sois un peu honnête avec toi-même au moins sur ce point-là), essaie les mails ou les mp. J'aurais bien essayé dès le départ, mais ça fait belle lurette que tu ne te soucies plus d'y répondre.

À plus, et porte-toi bien.
tu ne te soucies plus d'y répondre.

Ça fait 15 fois que j'y réponds, fan.
Les post, on les a lu, on les connait par cœur.
Tu te fous de la gueule de libelew, trois post suivent pour la remettre à sa place, puis tu traites AA qui fait remarquer ce tir nourri, de menteur avec un mépris cinglant (et c'est la répétition de ce qui s'est passé dans plein d'autres forums, pas forcément avec toi) mais à part ça, il n'y a rien du tout, circulez y'a rien à voir.

De ton côté, tu en restes à "t'as pas fait de lien vers mes posts donc la dérive de groupe ça existe pas", et de rajuster ton auréole.
Et de m'accuser de vouloir avoir raison quand, toi, tout au contraire, tu viens poster pour... avoir raison.
Soit.
Est-ce qu'il est possible que cette hargne soit un effet émergeant d'accumulation de posts/auteurs qui, pris individuellement, peuvent aussi être lus sur un autre ton ?
J'veux dzire, on a d'un côté une impression générale (sans doute justifiée) de violence collective, un peu communautaire, vis-à-vis des opinions qui divergent trop de tel ou tel consensus local. On a de l'autre, l'impression particulière de ne pas participer (individuellement) de cette violence collective, et de ne pas pouvoir retrouver ce qui, dans des exemples précis, y correspondrait. Ca ressemble un peu aux paradoxes des mobbings passifs-agressifs qui sont des effets de répétitions et de démultiplication de petites choses dont il est souvent ridicule de se plaindre parce qu'isolément elles sont trop bénignes. D'où un possible dialogue de sourd entre accusations et contre-accusations croisées. La difficulté venant de la nécessité d'écrire (et de se relire) comme "auteur collectif" et non comme "auteur individuel". Ce qu'on fait déjà souvent par ailleurs, quand on laisse tomber une charge déjà bien saturée par d'autres participants, ou qu'on renonce à exprimer un point de vue déjà largement représenté. Mais à quoi on pourrait peut-être être encore plus attentifs.

Cela dit, pour le contexte en question, je pense que la violence pro-Neskovic est une (sur?)compensation d'une violence anti-Neskovic supposée dominante dans notre société, et dont les représentants menaçants (parce que vus comme porteurs de la force d'un consensus extérieur) sont malvenus dans le havre @sinien. Ce serait l'imposition brutale d'une norme locale (ou plus précisement du rejet d'une norme globale), qui peut avoir ses justifications. Mais ça c'est la question de ce que Maja Neskovic incarne, volontairement ou involontairement, aux yeux de qui, pour quelles raisons...
Ben c'est exactement ça.
Et on n'y échappe pas si on fait pas l'effort de, au minimum, se poser la question - plutôt que de tout nier en bloc, et de reporter sur les autres.

(tu serais pas un peu donneur de leçon, toi aussi ?)

(tu serais pas un peu donneur de leçon, toi aussi ?)


(rhâ mais arrête de me donner des leçons comme ça)
Tiens, UNE FOIS N'EST PAS COUTUME, je meute avec IT.

Pourquoi refuser de nous donner leçons mutuellement ? Leçon n'est pas forcément fessée mais partage d'enseignements. Certes, les leçons d'autrui paraissent souvent prétentieuses, surtout quand on ne les comprend pas, mais rabattons sur le ton et les voilà précieuses.

« Le fait que les hommes tirent peu de profit des leçons de l’Histoire est la leçon la plus importante que l’Histoire nous enseigne. » Aldous Huxley
« Tirez la leçon des malheurs des autres, afin que les autres n'aient pas à tirer la leçon de vos malheurs. » Mocharrafoddin Saadi
« La vue de l'ivrogne est la meilleure leçon de sobriété. » Anacharsis
« La grande leçon de la vie, c'est que parfois, ce sont les fous qui ont raison. » Winston Churchill
« La vie m'aura servi de leçon. Je ne recommencerai pas. » Frédéric Dard

Bon ça va, je me suis pas foulé pour les citations, pas la peine de me faire la leçon.
que pleurent dans la nuit nos coeurs à l'unisson
Il n'y a pas d'amour heureux.
Frédéric Dard faisait précéder la phrase sélectionnée par toi, AA, par un truc du genre "Je suis un vieux foetus blasé"... (pas le bouquin sous la main, référence bancale, pas bien...)
Cette phrase fait paradoxalement partie de mes références indéracinables... Ah, la redoutable séduction de l'écriture et des références communes...

Que la famille qui sent se réactiver son ulcère à l'estomac quand j'obéis à l'audace d'un petit tour par ici se rassure, je ne dispose pas du temps nécessaire à soutenir une argumentation. Pas l'envie qui me manque cependant, j'ai vu passer de ces trucs ces derniers jours !
Bonjour amical à ceux qui sont de bons camarades de jeux... et aux autres aussi, tiens !
Je me place ici, parce que vous êtes la dernière (pour l'instant sur ce sujet brillant (les meutes et non pas la meute). Rien à voir directement avec vous donc.

Bonsoir quand même.

Je me marre depuis hier soir dans ce forum mais d'une puissance, vous tous légens, que vous ne pouvez même pas imaginer. Je pense que c'est inutile que j'explique pourquoi ..... :-))
À l'émeute! À l'émeute!
:-)
Super, je me suis fait comprendre. Je craignais de provoquer quelques confuses. :-))

Bandes de meutiers émeutiers. MDR.
Je termine ma première phrase ci-dessus:
on ne compte plus les (...), depuis les forums, qu'on aurait dû montrer du doigt, puisque nombre d'entre eux validaient un avis au détriment d'un autre. Étrangement, on n'a pas évoqué en ce qui les concerne, un "effet de printemps".
Tout aussi percutant, l'OPIAM (observatoire de la propagande et des inepties anti-Mélenchon)
Et si et si... la 3 l'a fait. On a eu un "sujet" sur la chaîne de "230 km" dans la vallée du Rhône, la vallée la "plus nucléarisée du monde". Et on a même aperçu le Poutou de l'Arthaud... Je sais pas pour le reste. Quand je suis venu sur la 2 j'ai fui car yavait Drucker (le tonton) et le fils Cloclo qui promouvaient longuement. Je suis revenu à Zorro en attendant Barnaby que j'ai pas vu... quand ça fut fini avec Cloclo (quelle merde!), je suis revenu à la 2 pour le docu sur la guerre que j'ai faite, alas. Dans la dispute conduite (façon de parler) par Pujadâ, après le docu, Stora a un peu oublié la cause principale : les Zarabes n'ont eu aucun droit durant 130 ans, sinon celui de fermer leur gueule ou de s'engager dans larmée française pour sauver "le pays" et de creuver de faim comme le montre très bien le premier reportage d'Albert Camus le Grand dans "Alger Républicain" juste avant la guerre de 39-45. J'aime pas trop la télé le dimanche soir.
hehe, bien vu.
sur qui, sur quoi peut-on compter ?