157
Commentaires

Appel aux représailles contre des recruteurs apparus dans un doc

De l'impact imprévisible d'un documentaire efficace. "La gueule de l'emploi", diffusé sur France 2 jeudi 6 octobre, n'en finit pas de faire réagir. De nombreux articles ont déjà été consacrés à ce documentaire révélant les méthodes d'un cabinet de recrutement. On y voit une dizaine de postulants à un emploi de "conseiller assurance" subir nombre de petites humiliations, et des entretiens musclés, en espérant décrocher un salaire fixe équivalent au SMIC. "La gueule de l'emploi" illustre la violence du monde du travail.

Derniers commentaires

Pour voir le documentaire dans son intégralité :

http://libreire.blog4ever.com/blog/lire-article-340538-3124217-la_gueule_de_l_emploi__documentaire_infrarouge___f.html
Tout est affaire de décor disait Aragon.
Existe-t-il une nature économique de l'Homme? Ou une économie qui change les Hommes?
Voici un article très intéressant sur le génialissime Balzac et sa vision du capitalisme... par Trémarec.

http://lespoir.jimdo.com

Amitiés
"La cible, c' est le système....." Quelle bêtise et quelle couardise dans ce propos qui montre bien le problème rencontré à notre époque : certains journalistes qui osent (c' est déjà pas mal) dénoncer les dérives du "système" se refusent très souvent à mettre un nom, un visage sur des pratiques et des logiques de fonctionnement qui ont pourtant été initiées et pensées par des VRAIS GENS avec des VRAIS NOMS, avec un corps et une âme bien réels.

Un exemple : la crise des subprimes due aux CDS (crédit default swap), combien de journalistes ont mis un nom sur l' invention de ce produit financier? Je n' en connais qu' un seul.... cherchez, car l' inventeur de ce produit est une femme, Blythe Masters, et son "armée" de mathématiciens traders de la JP Morgan. D' ailleurs depuis 2007, elle rachète les matières premières.... à méditer.

Parlez-nous de Huttington (le choc des civilisations), de David Rockefeller ( commission trilatérale), de Brezinski, de la création de la Réserve Fédérale (qui n' est ni une réserve, ni fédérale et qui est en dehors de tout contrôle légal de l' aveu de Alan Greenspan lui-même), du fait que la bourse de Paris a été rachetée par les américains, de Edwards Barneys, le neveu de Freud, qui a inventé le terme de "relations publiques" pour le substituer au terme "propagande", parlez-nous de Rotschild qui a pris le contrôle de la banque d' angleterre au début du 19e grâce à un réseau d' espions plus performant que celui des états, du fait qu' un journal référence comme le "time" fut crée par un membre du cercle très fermé des "skulls and bones" de Yale....etc

Ce qui est pratique avec la dénonciation du "système", c' est qu' on ne dénonce personne, comme si les choses se créaient d' elles-mêmes.

En revanche, mettre en ligne les coordonnées de ces recruteurs qui ne sont que des sous-fifres de leurs maîtres qu' ils ne connaisssent même pas, c' est stupide et indigne, car ce n' est pas eux qui inventent ces méthodes, ils ne sont eux-mêmes que des fusibles tout à fait interchangeables.

Deux citations de Balzac qui devraient orienter le travail des journalistes :

" Derrière chaque fortune il y a un grand crime." Je rajoute qu' il soit moral ou physique.

"Il y a deux histoires : l'histoire officielle, menteuse, puis l'histoire secrète, où sont les véritables causes des
évènements."
Bonjour,
Dans le logo en haut à gauche de l'article, je vous le dis sans détour, vous pouvez désormais ajouter le logo de la SNCF, en plus de ceux de Renault et France Télécom, ou devrais-je dire orange, ce serait plus juste...
Bien à vous Bon week end.
Après avoir vu le film en entier, je trouve l'appel aux représailles encore plus con. C'est bien un système qui est décrit, un système accepté par tous, recruteurs et candidats, également complices.
Le cinema, le documentaire et la réalité,

N'ayant pas vu le documentaire ni suivit le buzz,

une sensation bizarre lors des premières séquences du doc sur @SI, j'avais déjà vu cela...

Il y a six ans, film d'un argentin (Marcelo Pineyro) dont le titre est "el metodo" (il semble que la version francaise existe) décrivant ce processus de recrutement....

Impression étrange... ou quand le cinema est en avance sur son temps...

Le film était troublant, a posteriori il devient saisissant. A voir ou revoir.
http://www.ecrans.fr/Lagueuledelemploi-net-La-rage,13394.html

Ben moi je suis plutôt d'accord
super ce film, passionnant du début à la fin.....
Et voilà comment on en est arrivé à vendre du "médiator" !!!!
humiliés ,concassés, terrorisés,manipulés de bons esclaves pour une entreprise qui ignore le mot éthique...
vous avez dit souffrance morale au travail?
Les données personnelles des recruteurs ont disparu du site....
Quelqu'un aurait un lien où voir le doc..?

Le site http://www.lagueuledelemploi.net/ est déjà kapout ; apparemment l'auteur s'est fait remonter les bretelles par les avocats de Gan...
On n'en est pas encore là.

Et n'en concluez pas que c'est une justification que je donne aux méthodes montrées par le documentaire.
Méthodes que je juge discutables. C'est à dire qu'on peut les discuter sans en faire une
justification pour une résurrection de la lutte des classes qui est très bien là où elle est.
"La cible, c'est le système"

Ahaha cette blague. Le système est constitué d'individu, qui décident de se plier à ce que leur hiérarchie attend d'eux, ou plus simplement qui choisissent une méthode pour arriver à leurs fins. Comme qui dirait, on a toujours le choix. Sans être d'accord avec ce site de délation, je dirais que ces types là ont fait leur choix. Tout comme les managers de France Télécom...
En revoyant le docu, je suis trés étonné par la qualité vidéo des images, par les multiples angles de caméra (champ-contrechamp), qui font parfois penser à des images de film. A combien de caméras simultanées ont-ils tourné ce docu??? bizarre...
PS: soit dit en passant, on voit bien a qui profite le "désengagement de l'état sur des choses essentielles comme la santé, la dépendance, la retraite" (à 13'50 de cette vidéo)
Quand on regarde cette émission, on comprend mieux où les multinationales voulaient en venir en diffusant sur toutes les chaines de télé des programmes où des blaireaux venaient faire une prestation (chanter, faire la cuisine, etc...) avant de se faire démolir par un jury dont les méthodes ne sont pas étrangères à toutes les conneries rabachées dans les livres de management d'inspiration américaine. Ces émissions sont certainement destinées à former l'imaginaire collectif du téléspectateur et à lui faire accepter l'infantilisation et les humiliations comme méthode manageriale. Bienvenue dans le monde du tittytainement...

Quand on voit cette émission, on ne peut s'empêcher d'être effondré devant autant d'injustice et de gachis quand on voit les qualités humaines de certains candidats et le cynisme de l'équipe de recrutement. On ne peur s'empêcher de voir là une sélection darwinienne où le petit tyran de bureau va l'emporter sur l'humaniste, ce qui ne donne pas envie de faire des enfants...

Je ne suis pas d'accord avec les asinautes qui cautionnent ce genre de comportement, et je ne comprends pas qu'en étant passé par le même chemin que ces candidats comme JREM (moi-même, j'ai eu la chance de ne jamais tomber entre les griffes de tels connards), on puisse encore défendre ce type d'agissements... Gageons qu'il s'agit d'une variante du syndrome de Stockholm (je préfère imaginer cette hypothèse à celle selon laquelle JREM aurait été obligé, pour manger, de passer du côté obscur de la force).

Quand Athalouk parle de Sade, cela m'a rappelé d'inquiétantes similitudes entre ce docu et le film le plus dégueulasse de Pasolini (Salo, ou les 120 journées de Sodome), où l'on oblige des jeunes gens à s'entretuer dans une ambiance "bon enfant".

Quant aux esthètes qui se désintéressent complètement de la morale de cette histoire pour se demander si "c'est légal ou pas?", je trouve leur sens des priorités (ainsi que leur sens critique) très altéré. Mais aprés tout, est-ce que toute cette tertiairisation de l'industrie ne servirait pas à cela? à cloisonner les compétences au maximum de façon à faire perdre pied au travailleur lambda et à lui enlever toute vision d'ensemble cohérente?

Le capitalisme est en train de devenir un totalitarisme. Bridons-le tant qu'il est encore temps (s'il est encore temps...)
Apparemment, c'est un documentaire complémentaire à celui réalisé sur Carglass, La mise à mort du travail, dont on avait parlé ici-même. Il y était question d'aliénation dans l'entreprise, on voit ici le début du processus, le terreau malsain sur lequel se dresse tant bien que mal un capitalisme incapable de se nourrir d'autre chose que de lui-même, inquiet de sa survie uniquement, malade de ne pas pouvoir envisager sa mort. Si encore le cynisme qu'il secrète par tous ses pores était intelligent, rendant grâce à sa lointaine origine philosophique... mais non, il n'est que bête et prévisible, vendu au kilo à tous ceux qui s'achètent ainsi un ersatz de lucidité, l'allure est fière mais la cervelle vide...
Pourquoi dites-vous : "dans le genre délation..." ? Ne pensez-vous pas que ces méthodes (qui en rappellent d'autres, suivez mon regard) doivent être mises sur la place publique ? Ne trouvez-vous pas anormal que l'on transforme la vie des "gens" en enfer simplement parce qu'ils ont besoin de bouffer tous les jours, d'avoir un toit sur la tête, d'élever leurs mômes, etc ???

Non, @si nous sert son habituelle et triste leçon de morale déplacée ; vous êtes vraiment, mais vraiment décevants et à côté de la plaque ! permettez-moi de vous le dire. Dans des cas comme ceux qui sont dénoncés dans le documentaire, il est parfaitement inutile et illusoire de vouloir finasser (je suis sûre qu'au GAN on doit trouver moultes chartes du bien-penser et du bien-agir...). Dans ces cas-là, il faut taper fort, il n'y a aucune autre issue avec ces gens-là, mon brave Monsieur !
Ca me rappelle les sites et journaux anglais qui listaient les pédophiles sortis de taule, en donnant leur adresse, tout ça. C'est gerbant, c'est bête, c'est minable, à peu près autant que les méthodes utilisées par ces sous-merdes de recruteurs. Deux solutions pour éviter la barbarie moderne: devenir intelligent et ne pas travailler. Vraiment, c'est l'idéal.
Mais il ne faut pas se tromper de cible. La cible, c'est le système. Il ne faut pas réinverser le processus de harcèlement".

Qu'il dit..!

Mais c'est qui le Système, sinon ceux qui le défendent, le soutiennent et ne profitent!?
Cela fait penser à la fameuse expérience de Milgram :

http://www.dailymotion.com/video/x58czd_soumission-a-l-autorite-experience_news
Bien sur, on peut discuter et dire que les méthodes de ce site sont discutables.

Mais en même temps, il faut bien qu'une force contraire se dresse contre ce système affreux.
Et comme rien ne se passe, et que le système continue de se déployer dans tout son cynisme et sa splendeur, sous l'approbation, ou l'indifférence, des politiques.
Il faut bien attaquer ce système quelque part.

Après, parmi les valets de ce système, qui ont la chance (c'est terrible à dire) de faire partie de ses rouages, il faut peut-être différencier ceux qui font leur boulot sans y mettre trop d'affects de ceux qui prennent un plaisir sadique à dominer une personne qui est pieds et poings liés, de par la nécessité de trouver un travail (et le dénommé Babayou fait peut-être parte de cette dernière catégorie).

.
En fait, à la réflexion, parmi les recruteurs, il y en a deux qui se détachent vraiment comme les pires (les autres sont relativement corrects, et à mon avis n'ont rien à faire dans cette liste de dénonciation), j'ai nommé :
Rogers TEUNKAM : c'est lui le meneur du jeu
Caroline Bertrand Theroude : alors, elle, avec son faux sourire et ses expressions fausses, elle est super mal placée pour critiquer les candidats et leur faire des reproches sur leurs qualités personnelles
2 jours d'entretien à 5 personnes pour recruter 2 vendeurs au smic, dont une ne sera pas retenue après la période d'essai...

Comment sont recrutés les recruteurs?!
Bonjour,

Je viens de voir le documentaire, et je suis révoltée, dégoutée.

Le fait que ces recruteurs aient accepté d'être filmés dit la monstruosité : ils n'ont même pas conscience de se comporter de manière ignoble avec des humains comme eux !
Ces personnes intègrent le discours de l'entreprise, à tel point qu'ils ne sont pas gênés d'être filmés. On croit rêver.

L'entreprise est vraiment un espace où on décervèle, formate, (comme dans 1984, il y a la novlangue)

La capacité des recruteurs (internes ou internes) à se comporter de manière ignoble, en toute innocence est incroyable
Un argument de justification employé est : je fais ce que me demande l'entreprise, autrement dit, j' obéïs aux ordres. (un autre argument est : c'est partout pareil, struggle for life, ou tu marches dans la combien ou tu gicles)

La capacité des recrutés à être dociles est terrifiante, et je le dis de manière générale, j'ai beaucoup de respect et d'empathie pour les recrutés du documentaire.

Quel est ce monde de fous ! Certains humilient, et s'en trouvent bien au nom de l'entreprise, d'autres se laissent humilier avec le sourire pour avoir un boulot.

A quand une émission pour déconstruire la logique entreprenariale, le langage managérial qui mène à ça ? A ce que des gens ne se rendent même pas compte qu'ils sont acteurs ou complices de saloperies ?

Bonne soirée (quand même)
Pour avoir eu affaire à une recruteuse qui, se cachant dans son immeuble ultra sécurisé de la défense profitait de la situation pour donner un faux nom, un numéro de téléphone et une adresse email temporaire qui sont désactivés si vous n'êtes pas retenu, je suis assez d'accord avec l'initiative.

Ces gens n'ont aucune humanité, et le leur faire remarquer dans un contexte ou on n'est pas demandeur n'est pas du luxe.

*** Message modéré. Nous vous rappelons que l'incitation à la violence est interdite sur les forums. Merci. ***
Dans le film le pire de la bande des 4 là je crois c'est le Didier Babayou ! Il nous sort de ces perles ca a l'air d'être un pur connard , par exemple quand il parle a ses collègues pendant un pose , des deux candidats qui ont ont osés se barrer ça en dit long sur sa mentalité . Si des gens on du temps a perdre a lui foutre un peu la pression a lui aussi c'est un juste retour de manivelle , enfin c'est pas tres sein tout ça mais ça défoule !
Je suis incapable de réfléchir à "tort ou raison de montrer les adresses personnelles de ces recruteurs": je vois juste que l'extrait de 2mn est complètement insupportable, c'est à la fois glaçant et révoltant, je ne sais même pas comment réagir.

L'an dernier j'avais vu en Angleterre une émission de télé-réalité un peu comme ça: les candidats étaient éliminés de semaine à semaine, le gagnant décrochait un vrai CDI. J'ai oublié le titre.
J'ai vécu ce genre d'expériences, où l'on a le sentiment de tomber dans un sordide guet-apens. En une fraction de seconde, quand ça commence à secouer, par fierté on se dit "oublie ce job mon pépère" et puis on reste pour renverser le processus et s'en donner à coeur joie contre ces fils de pute, ça dure quelques minutes à bien les secouer à notre tour puis on se lève en proférant quelques insultes bien cinglantes, ça fait un bien fou. Je recommande.
Cette ambiance très "j'obéis aux ordres , je n'y peux rien " se développe dans ce monde où l'on est censé de se souvenir d'une époque honteuse .

Une anecdote :

Manifestation silencieuse sur la place de l'Hôtel de Ville , le maire est ministre sarkozien .

L'objet : de nouveau des enfants saisis par la police au sortir de l'école , sur dénonciation , pour rejoindre leurs parents dans un centre de rétention .

Petite ville , toujours les mêmes à dire NON .
Plus un : "éducateur" dans un centre d'accueil pour sortants de prison paumés .
Comme il existe très peu de lieux pour les femmes victimes de violences conjugales , des chambres sont mises à leur disposition dans ce lieu d'angoisse . Et l'éducateur d'éduquer , ouvrir le courrier , tutoyer , mépriser , soupçonner .

Je lui demande , mais je le sais déjà : " Vous avez eu l'occasion de prendre un enfant par la main pour l'emmener au centre de rétention ?
De me répondre : " Vous connaissez mon métier , vous connaissez la maison , j'ai une directrice , et un ordre , c'est un ordre . Sinon c'est la porte ."
"Vous manifestez , lui dis-je , vous allez refuser désormais ? " " Ben euh ..."
Merci beaucoup pour cet article. J'aurais une question à Sébastien Rochat : je me suis beaucoup intéressée à l'impact de ce documentaire, et j'aurais voulu en savoir plus sur les réactions du cabinet de recrutement d'une part, et de Gan d'autre part, suite aux réactions suscitées par le film. Il semblerait qu'ils ne s'y attendaient pas du tout. En savez-vous plus sur le sujet ? Je n'ai pas trouvé de réaction ou de communiqué sur leurs sites.

Merci !
C'est trop facile de se défausser sur "le système" ...qu'ils assument maintenant ! Encore, qu'ils s'estiment heureux, ces pauvres petits, s'ils sont seulement dérangés par le téléphone.

Des salopards.
Le "courageux Baptiste Fluzin" n'a pas publié son adresse et son téléphone à lui pour
qu'on lui dise ce que l'on pense de ses méthodes.

J'ai vu ce documentaire, remarquable, et je n'ai pas trouvé les pratiques plus contestables que
certaines auxquelles j'ai été confronté.
Les postulants sont libres de partir à tout moment (ce que certains font) et même de dire
leurs 4 vérités aux recruteurs, ce que certains font aussi.
Personnellement j'ai trouvé tout le monde courageux (recruteurs comme candidats) de paraître
à l'écran et je trouve lamentable l'initative de ce blogueur irresponsable.
Un petit procès pour violation de la vie privée lui fera le plus grand bien.
Le monde du travail n'est pas facile et les méthodes de recrutement peuvent sembler cruelles
et abusives mais je préfère encore participer à un recrutement de ce genre que d'être éliminé en raison
de ma date de naissance par un numérologue ou un astrologue débile (désolé pour le pléonasme).
D'après nos recherches
Et pour ceux qui voudraient jouer aux détectives, il suffit d'aller sur un site donnant accès aux infos Whois, qui sont publiques, comme :
http://www.raynette.fr/services/whois/
On tape l'url dans le premier champ, et hop.

En l'occurence :
domain: lagueuledelemploi.net
reg_created: 2011-10-09 21:36:10
expires: 2012-10-09 21:36:10
created: 2011-10-09 23:36:11
changed: 2011-10-11 13:49:01
transfer-prohibited: yes
ns0: a.dns.gandi.net
ns1: b.dns.gandi.net
ns2: c.dns.gandi.net
owner-c:
nic-hdl: BF1796-GANDI
organisation: ~
person: baptiste fluzin
obfuscated: Obfuscated by Gandi
address: (Gandi) 15 place de la Nation
zipcode: (Gandi) 75011
city: (Gandi) Paris
country: (Gandi) France
phone: (Gandi) +33.170377666
fax: (Gandi) +33.143730576
email: 290bbd0cbceca02da28fa9efe8b92635-883203@contact.gandi.net
lastupdated: 2011-10-10 23:13:55
admin-c:
nic-hdl: BF1796-GANDI
organisation: ~
person: baptiste fluzin
obfuscated: Obfuscated by Gandi
address: (Gandi) 15 place de la Nation
zipcode: (Gandi) 75011
city: (Gandi) Paris
country: (Gandi) France
phone: (Gandi) +33.170377666
fax: (Gandi) +33.143730576
email: 290bbd0cbceca02da28fa9efe8b92635-883203@contact.gandi.net
lastupdated: 2011-10-10 23:13:55
tech-c:
nic-hdl: BF1796-GANDI
organisation: ~
person: baptiste fluzin
obfuscated: Obfuscated by Gandi
address: (Gandi) 15 place de la Nation
zipcode: (Gandi) 75011
city: (Gandi) Paris
country: (Gandi) France
phone: (Gandi) +33.170377666
fax: (Gandi) +33.143730576
email: 290bbd0cbceca02da28fa9efe8b92635-883203@contact.gandi.net
lastupdated: 2011-10-10 23:13:55
bill-c:
nic-hdl: BF1796-GANDI
organisation: ~
person: baptiste fluzin
obfuscated: Obfuscated by Gandi
address: (Gandi) 15 place de la Nation
zipcode: (Gandi) 75011
city: (Gandi) Paris
country: (Gandi) France
phone: (Gandi) +33.170377666
fax: (Gandi) +33.143730576
email: 290bbd0cbceca02da28fa9efe8b92635-883203@contact.gandi.net
lastupdated: 2011-10-10 23:13:55

Avec @si, ça donne ça : http://www.raynette.fr/services/whois/index.php?action=domain_info&domain=arretsurimages.net
Bon, pas de surprise, nom de domaine réservé par Loubiana SAS et notre Daniel préféré...
Selon le réalisateur du documentaire, "la cible c'est le système".
Mais ce ne doit pas être les recruteurs, ça va de soi. Des professionnels qui ne font que leur boulot, comme les fonctionnaires zélés de Vichy faisaient le leur. J'exagère ? A peine. Parce qu'il faut tout de même avoir une putain de mentalité pourrie pour harceler et humilier avec autant de conviction. Il a bon dos le système
"La cible c'est le système".

Certes, mais personne n'est obligé de faire le kapo. C'est pas joli joli cette délation, mais si les kapos peuvent stresser à leur tour, on n'ira pas pleurer.

C'est de la justice populaire ? Eh ben, que la vrai justice s'en occupe, alors !

Impossible, la loi permet ça, cet avilissement d'humains par d'autres humains. Eh ben qu'on change la loi.

Bon, il vaudrait mieux cibler les patrons des kapos.

Calamiteuse ou non, cette initiative est la seule concrète prise contre cette entreprise sadique. Car jusque là on n'a eu que des cris d'indignation dont se f... éperdument la bande des kapos. Sinon ils ne feraient pas ce métier d'équarisseurs.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.