189
Commentaires

Aphatie, un martyr de Gala

Drame ! Sacrilège !

Derniers commentaires

Aphatie, à sa place sous un bureau, en aucun cas derrière...
Quand, Daniel, consentirez-vous à examiner de près l'Yves Calvi, hôte consentant de la succube Michel Godet, barbue pour mieux le séduire?
Aphatie n'a visiblement pas aimé que Poutou souligne sa condescendance hier.Tellement sensible à l'accusation de mépris social dont il a été affublé il en est venu ce matin en interviewant Nathalie Arthaud qui faisait allusion à son mépris pour les petites candidatures à tomber d'accord avec elle sur le fait qu'elles étaient toutes légitimes: monsieur l'hypocrite soigne son image.
Oui j'ai vu également JM Apathie quand Zemmour a été reçu au Grand Journal et tout le monde a été très charmant avec lui : mais c'est tout à fait normal, ils sont collègues et copains comme larrons en foire sur RTL. En revanche, Mercredi soir, JM Apathie a eu un tout autre ton envers Mr POUTOU, invité politique du Grand Journal : il était d'une telle condescendance que le gentil "POUTOU" a failli se rebeller. Dans cette émission, les invités ne sont pas traités de la même façon : soit on les encense, soit on essaie de les mettre à terre. Et tout çà uniquement pour exister et faire de l'audimat.
Je suspect que ce petit échange comportent quelques élement personelles qui doivent datés. Je l'aime bien JM Aphatie, pas pour son accens de mon coin, qui change de vos horribles accens parisien ([s]joke[/s] blague je précise), mais surtout parce qu'il n'est pas dans la pso neutralité miélleuse à la A.D.
Tiens, je l'ai vu récemment face a Zemmour Eric, qui lors de son émission nocturne a dis à peu pret :"Je n'écoute pas Aphatie, question d'hygiéne".Et j'ai vu sur youtube que les deux ont été invité dans une émissions d'arret sur image (et avec Montebourg)

N.B : Hoo aussi et rien a voir j'ai revu Ioulia Kapoustina sur France 5 récemment, elle travaille chez Bouyge maintenant.Un talent perdu.
Daniel,
Je te propose de quitter le pays basque pour t'attaquer à la Haute Corse de ce très cher Yves Calvi, je reste époustouflé par la performance de cette bellle équipe perchée dans l'air de notre cher service public:
http://www.france5.fr/c-dans-l-air/economie/promesses-dimpots-35588
Vinze
Je viens de suspendre mon abonnement. Il prendra fin le 8 mars.
Qui a dit "quand tout le monde dit la même chose, on ne dit plus rien....". J'ai le sentiment que quasiment tout le monde sur les forums d'ASI dit la même chose. Quand Etoile66 exprime un point de vue, c'est une montée de boucliers contre elle. Je suis triste et inquiète. C'est cela l'esprit citoyen? C'est cela la tolérance et la retenue qui devrait s'imposer devant les avis divergents? En fait, c'est tout un petit monde qui se mord la queue.
Un site échappe à ce ronron, c'est Acrimed. Ils ont ce petit quelque chose de plus, une façon de décortiquer objective et acérée. Et je crois , alors que j'y regrettais leur absence, il n'y a pas de forums. C'est sans doute mieux…. La parole est d'or quand elle est honnête et non guidée par la méchanceté et l'arrogance.
Vanner l'accent d'Apathie , c'est d'abord se moquer de moi ! Cette condescendance , ce mépris pour "l'accent " est insupportable !
L'accent du Sud est aussi un handicap ... Les employeurs prefereront toujours un mec à l'accent parisien parce que cela fait plus sérieux ! Voilà pourquoi je n'apprécie pas "l'accent cassoulet" ! C'est la même chose que de se moquer du physique des gens !
Oseriez-vous parler avec l'accent "petit negre" bien connu au temps de la coloniale et utilisé aujourd'hui par les racistes de tout bord ? N'est-ce pas la même chose pour l'accent du Sud ?
Par contre , je souscris totalement à votre critique d'Apathie . J'apprecie beaucoup Emmanuel Todd et sa remarque sur l'accent d'Apathie qui est differente de la votre sur "l'accent cassoulet" . Apathie par ses prises de positions et son accent avilie les gens du sud , les "Occitans" ... Il est ridicule et nous ridiculise !
Lorsque deux personnes en arrivent à des échanges verbaux mutuellement déconsidérants, il est bon de se demander ce qui, ainsi, les apparente et les réunit. Chercher l'éloge dans l'invective et la solidarité dans l'affrontement n'est pas de mauvaise méthode. Qui se ressemble se dispute la prééminence et il n'est pas de dispute qui ne présuppose un accord préalable aussi puissant que dissimulé sur l'enjeu du "débat" entre les participants. Ainsi quand Todd traite Apathie d'"idiot utile", il ne lui fait pas un mince compliment: car faut-il le rappeler l'expression fut inventée par Lénine pour désigner des influents "intellectuels progressistes" extérieurs au parti, mais soutenant telle(s) ou telle(s) de ses actions ou positions de manière aussi "innocente" que "parfois" excessive... mais pas aussi "désintéressée" que cela. Traiter d'"idiot utile" Apathie revient ainsi à lui reconnaître la "qualité" d'intellectuel influent, sans doute non progressiste à son avis, mais il est significatif qu'il n'ait pas trouvé d'autre expression pour le désigner que celle que Lénine a forgée*. Du côté opposé, quand Apathie dénote chez Todd un "racisme social" attaché à ses académiques lauriers, il n'est pas si loin, si même il ne l'explicite, de ce que Bourdieu, lui, appelait "le racisme de l'intelligence": ce qui ainsi revient à attribuer à son "inter-injurieur" une légitimité à laquelle il ne saurait véritablement accéder, n'étant que médiatiquement adoubé. Mais cela revient aussi à lui reconnaître en contrepartie le statut de l'"outsider" qui, parti socialement de peu, en est arrivé à disputer, voire arracher à un prestigieux "héritier" l'influence "intellectuelle et morale" qui normalement lui revenait. De sorte que "le peuple" en sa modestie s'élève à travers lui jusqu'au sommet d'où sa souveraineté doit s'exercer. Populiste apogée aussi infondée évidemment que la prétention élitaire de son opposant. Mais identique volonté de s'imposer. CQFD.

*De même, traitant de "machin" notre actuel président, il n'a fait que reprendre une très célèbre expression de "qui vous savez". Cette absence d'originalité polémique n'est pas sans confirmer à quel niveau il faut ramener son niveau de pensée: politique en particulier.
Tout d'abord , je ne suis pas certain que Todd ait besoin d' une aide pour se défendre.

Ce n'était pas très malin, cette attaque sur Aphatie et son accent. C'est comme si on l'attaquait sur son physique.
Ca affaiblit l'argument et fragilise la thèse de Todd. Du coup c'est contre productif.

Sans rien retirer au reste, Todd aurait du se tenir.
Y a ce cuistre béachélâtre qui du haut de son intelligence supérieure dont il ne semble pas douter s'adonne à l'insulte publique vis à vis d'Apathie et Cohn Bendit, pousse la suffisance jusqu'à se croire drôle devant la dinde qui l'interview, et tout ce que Schneiderman trouve à faire, c'est se fendre de ce rire bête des jeunes filles que les anglais appellent "giggle". C'est bas, c'est nul, c'est décevant autant que surprenant. Putain, je paye un abonnement pour ce genre de presse??!!
Et voilà que Schneiderman en remet une couche sur Apathie, en faisant mine de n'avoir perçu dans ce qu'il qualifie, avec une admiration manifeste, d'"envolée toddienne", une simple vanne sur l'accent du journaliste basque. Ouah! que c'est drôle!! J'ai ré-écouté ladite envolée: elle est particulièrement déplaisante. Il n'y a aucune gentille moquerie, aucune mise en boîte de l'intéressé pour son accent, mais de la bassesse et la volonté de blesser. Comme si le pédant grossier qui les exsude avait des comptes à régler. @si se tabloïdise.
Cherche presse française de qualité, désespérément.
Aème.
Après s'être interroge sur la pertinence des critiques adressées au FN, maintenant le cas Aphatie...

Tout d'abords je tiens à dire, avec vigueur, que OUI il faut répondre à ces pseudos censeurs!!!
Réveillez vous!!!
je vous donne un scoop, les messages d'aphatie touche plus de gens que ceux de schneidermann, todd, plenel et consort réunis...
Et se draper du grand manteau de la vertu n'arrangera pas les choses... mettez votre tête dans le trou et pendant ce temps les forces du mal gagne du terrain!!!

Et c en celà que la réaction de Todd est géniale, pas d'agression, juste de la dérision, du second degrés, et en substance une pointe de cynisme.
Et bien, il est en grande forme le Mr Daniel Schneidermann :-)))))) !

Apathie, bof, les gens ne le connaissent pas en réalité.

Il voient un chauve avec un costume sombre sur Canal+ qui parle de politique, voila tout. Et on a tendance à plus croire le chauve pour parler de ces sujets-là, car la population les considère comme chiants...

ça donne de l'autorité d'être chauve des fois surtout quand il s'agit de politique politicienne...

SEMIR
Un "idiot utile", c'est pas bien méchant... Je trouve que dans le portrait qu'en dresse Todd, c'est surtout "un type qui raconte des âneries avec un air satisfait" qui fait mouche. J'ajouterai que ce type est d'une effroyable misogynie, ce qui est à mon sens bien plus grave vu son temps d'antennes diverses et variées, que l'accent chantant dont il userait pour se faire passer pour le voisin qui passe à la maison prendre l'apéro. Cela dit c'est tout à fait raccord; le voisin avec l'accent du sud qui passe à la maison prendre l'apéro, il est souvent misogyne, non?
Les médias en général ont eu Daniel Cohn-Bendit comme coqueluche... puis ils se sont calmés vu le déroulement des choses.
.
Ils ont E. Todd partout et sur tous les sujets. Ils font monter la mayonnaise et s'adressent à lui comme à un dieu vivant, un "intellectuel", dame, tous les autres sont des cons qui doivent boire ses paroles.
.
Alors qu'il dit et écrit des énormités que les journalistes ne relèvent même pas, scotchés qu'ils sont, aimantés par cet "intellectuel".
.
Il est en fait un sociologue qui s'arroge le droit de parler d'économie, il juge des peuples qu'il ne connaît absolument pas du haut de son "savoir".
Il décerne des certificats en "psycho..." lui qui semble avoir un grave problème psychologique.
.
Mais chut, ce n'est pas politiquement correct, actuellement, de critiquer un tel dieu.
.
JM Apathie est aussi une autre sorte d'idole.
.
C'est donc le choc des dieux français qui retentit sur @si.
Je ne vais pas faire preuve de chauvinisme. Et pourtant, je suis né à quelques encâblures du patelin où a vu le jour le bonimenteur dont il est question ici.
La tirade, semble-t-il controversée, de Todd sur JMAAA+ est bien sentie. Je n'adhère cependant que partiellement à la description, lapidaire mais bien ciselée et diaboliquement précise, de ce dernier, telle que nous la livre son éclairé censeur Rappelez-vous, Todd définit JMAAA+ comme l'idiot utile. Que puis-je alors ajouter? Je suis totalement d'accord pour "idiot", même si âne bâté conviendrait mieux. On serait ainsi plus proche de la terre. En revanche, quant à l'utilité, j'ai du mal à percevoir celle-ci...Ce type-là - JMAAA+ - est d'une bêtise affligeante et tient des propos d'un prosaïsme qui confine à la vulgarité. Sa rhétorique est systématiquement d'une vacuité consternante.
Enfin et puisque lorsqu'on évoque ce crétin, on ne peut s'empêcher d'aborder ses inflexions de la voix, je me dois de dire que son faux accent - car probablement cultivé à l'extrême - du Sud-Ouest, ne correspond à rien. Ce n'est ni le chaud accent gascon, ni le très caractéristique accent basque qui pourtant, devrait légitimement être le sien. Mais il est probable qu'en forçant le trait tel qu'il le fait, JMAAA+ puisse dans les oreilles des parisiens, encore plus "faire peuple"...
En conclusion, quand cette andouille vient nous déballer ses inepties dans la lucarne, n'apparaît qu'un imposteur, charlatan tant dans le fond que dans la forme.
Réponse qui ne fait que confirmer ce que dit Todd. Apathie se sert de son accent pour faire "peuple", et en arguant de ses origines sociales pour le justifier, il ne fait que rendre vrais les propos de Todd, si quelqu'un avait encore un doute..... C'est un piège dans lequel il est tombé.
Je pense que le subtil Todd doit en rigoler.

Est-ce que quelqu'un a des infos sur les nouvelles récoltes de Wikileaks ? Si ce qu'ils disent se vérifie, il serait intéressant de savoir à qui exactement s'attaquent ces officines de renseignement héritières de la "méthode Pinkerton".
Voici mon commentaire sur le site de RTL :

[quote=Conall]Monsieur,

je n'avais déjà pas une grande admiration pour votre travail de journaliste, qui, faute de compétences en économie, vous amenait à répéter les poncifs habituels du catéchisme "ultralibéral".

Là, vous touchez le fond. Votre niveau social n'intéresse personne, et souffrez par ailleurs qu'il soit difficile pour quelques personnes qui apprécient le sud de n'entendre cet accent délicieux que dans la bouche d'un incompétent à côté duquel Oui-oui passerait pour un grand reporter.

Dommage que l'espace y soit si limité, j'aurais volontiers plus développé.
Son article est une pièce à conviction de plus indiquant que le personnage n'a pas grand chose d'un journaliste.
Bonjour,

Il est clair que le raisonnement de Jean Michel Aphatie ne tient pas une seconde. Celui qui consiste à assimiler d'une part, la sympatique dérision de son accent qu'a exprimée Emmanuel Todd, et d'autre part, le racisme social: C'est maladroit de la part du propagandiste. En effet.

Mais plutôt, que n'aurait-on dit si le journaleux avait construit une réflexion nettement plus audible et pertinente?

Celle qui développerait le prisme de la droite cassoulet (qu'il représente d'une certaine manière) face à la gauche caviar que Todd caractérise, lui même se disant libéral (propos exprimé lors d'une intervention dans ce soir ou jamais) ou encore le propos révélateur de Maja Neskovic au début de l'émission aux sources : "C'est chic" en parlant des intérieurs de l'intellectuel.

A partir de quoi, le débat eût été intéressant car il aurait révélé la contradiction, la schizophrénie certaine que vit en son sein le PS. Contradiction, schizophrénie ou hypocrisie, peu importe, tout dépend des opinions. Mais cette critique légitime est bien présente et se fait de plus en plus évidente: Elle hante significativement le 10 rue de Solférino, et François Hollande. Candidat qui, faut-il le rappeler, d'un côté, n'hésite pas dans un ton mitterrandien à vilipender le monde de la finance, et de l'autre, à rassurer les marchés dans une interview au Guardian résumée ainsi: "C'est nous, la gauche, qui avons le plus privatisé (sous Jospin)... il n'y a presque plus de communistes en France."

En effet. Presque.

Bien à vous.
Bof, pas très intéressante cette polémique, plutôt « microcosmique » que comique. Je préfère n’en retenir que le problème de « l’accent ». D’abord savoir que nous avons tous un accent, que c’est juste l’accent de la partie dominante de notre pays qui a décrété que les autres étaient incorrects, au mieux acceptable dans une utilisation pittoresque, folklorique. Que cela vient de l’ancienne domination du Nord sur le Sud, des Rois de France en pays d’oil sur les comtés de pays d’oc, et tant pis si leurs cours étaient plus raffinées que celles du haut. Domination perpétuée par le jacobinisme, qui a nourri la république centralisatrice, destructrice impitoyables des parlers locaux, traitant le hors Paris comme des colonies à niakwés, à bougnoules et à yabonbananias. Ce qui inclut donc toutes les provinces, ici, en terre d’oil pourtant, les paysans parlent en chantant. Rien à voir avec le poivredarvor, cette langue incolore inodore et sans saveur qu’on entend à longueur de télés et de radios.

Allez, à cette guerre pichrocholine entre les Toddiens et les Aphatiques pas aphasiques, je préfère les victoires de cinéma :

Libé écrit : L'équipe du film a reçu dans la nuit les félicitations de François Fillon et de Nicolas Sarkozy. Pour ce dernier, «le succès de The Artist témoigne de la vitalité exceptionnelle de notre cinéma et de la réussite de la politique conduite par les pouvoirs publics pour conforter l'excellence de cette grande industrie française».

Notre meilleur acteur pas muet, César dans la catégorie « Plus gonflé que moi tu meurs », peut-il nous dire où est « l'excellence de cette grande industrie française » dans un film tourné aux USA avec une majorité d’acteurs américains ? Et, à la différence de Hugo Cabret (dont il oublie de saluer la réussite), dont l’action ne se passe pas à Neuilly, heu, à Paris, mais aux USA ?

La grande industrie française ? Tiens, un exemple : Renault, qui a délocalisé la majeure partie de sa production !

PS Voir un tel bavard saluer un film muet, ça en rajoute sur le comique de la récupération ! Ah, aussi, il a oublié de saluer le Minuit à Paris de Woody Allen, où Madame Sarkozy II fait la potiche. Rhôlàlà, il y a de le grève du lit dans l’air !

PS 2 On me glisse dans l’oreillette que FH a fait une déclaration de la même encre franco-centrée. Continue à coller à ton supposé adversaire, c’est comme ça que tu auras nos voix, triste Fromage centriste !
Je suis breton. Il n'est pas rare que ça fasse rire des parisiens qui nous résument souvent le sourire aux lèvres aux odeurs de porcheries, à l'alcoolisme, et aux 5 jours de beau temps pour 360 de pluie.
Dois je écrire un billet pour m'en plaindre et hurler au racisme anti-breton ?
Apathie, comme tous les éditocrates de son engeance, fait son commerce de la critique des autres mais ne supporte pas la remise en cause.
Quant au racisme social, on pourrait lui repasser ses tirades condescendantes et méprisantes à l'égard de Jacques Cheminade ("candidat inutile", "incroyable", "ah ah on se marre") comme cas d'école.
Enfin, Todd est drôle, Apathie est sinistre.
Je viens de lire l'article sur le blog de J-M A. Je dois reconnaître que je le trouve juste et modéré, sur le fond comme sur la forme. Je suis déçue de voir l'attitude désinvolte d' ASI vis à vis d'un journaliste qu'on aime ou qu'on n'aime pas . Je n'écoute jamais RTL et je fuis le Grand Journal qui m'exaspère depuis longtemps. Là n'est pas le problème. Mais tout de même, ne peut-on pas avancer ses idées sans utiliser à chaque fois la grosse artillerie et humilier la personne qui est dans le viseur. Que vient faire l'accent de JMA là-dedans. Emmanuel Todd est responsable de ses commentaires et ASI pourrait ne pas mettre de l'huile sur le feu. En fait, il faut créer le buzz et entretenir en permanence la polémique .Cela devient lassant. J'y pensais l'autre jour en me demandant finalement pourquoi je continue à payer des sites qui au final ne veulent que créer la polémique .Il en est de même sur Médiapart où je suis aussi abonnée .Je me lasse. Et je termine pour dire qu'en tant que lorraine, que j'ai un accent qui déchire, pas l'accent lorrain, mais celui de la Moselle qui porte en elle ses réminiscences de francique.
Je n'oserais jamais vous parler, vous les belles personnes de l'intérieur. En province, je sais bien que nous sommes des ploucs. Et chez nous le provincialisme, dans cette région martyre qui a tant donné à la France de l'intérieur, c'est encore plus marqué.
Je suis choquée de cette polémique vaine et stérile indigne d'un site comme le votre.
Ca tombe à plat : Todd ne se moque pas de l'accent de Aphatie, mais de l'utilisation que celui ci en fait, de la façon dont il en joue pour appuyer ses propos et théâtraliser ses interventions.
Bonjour
Si j'étais l'accent, ça fait longtemps que j'aurais protesté sur mon blog de mon usurpation d'utilisation par Apathie.
C'est un peu ce qu'à voulu dire Todd.
Du cassoulet au Pays basque ?
Apathie regarde les émissions d'ASI, il n'est pas si dogmatique il faut croire ! En tout cas ça vaut même pas le coup d'essayer de lui répondre c'est du temps de perdu..

Cette entreprise d'auto-victimisation d'Aphatie, vaut-elle qu'on s'y arrête ? Nous ne savons rien de la biographie d'Aphatie, et n'avons rien à en savoir.


Et pourtant, il n'est pas sans intérêt de connaître quelques éléments de la biographie de Jean-Michel Aphatie. Par exemple de savoir qu'il fut un temps où l'accent et l'origine d'Aphatie lui servait de viatique. Les étudiants bordelais ayant participé au mouvement contre la loi Devaquet en 1986 se souviennent encore du fougueux révolté, quelque peu démagogue sur les bords, qui, lors des Assemblées générales, sautait sur l'estrade de l'amphi aula magna en beuglant "Je m'appelle Jean-Michel Aphatie... et je suis basque". Il savait qu'il y avait pas mal de Basques parmi l'auditoire... Aphatie a fini par devenir porte-parole du mouvement étudiant. Aujourd'hui, il est "apolitique", parait-il.

edit : ce qui est assez piquant, c'est qu'à l'époque Aphtie était étudiant en journalisme dans la même promotion que Pierre Carles et Gilles Balbastre, le co-auteur des "Nouveaux chiens de garde".
On ne croirait pas mais c'est un gars bourré de complexes, Jean-Michel Aphatie...
Sauf qu'il a un accent qui le rend symphatique, et que faire semblant que c'est un accent de "pauvres" ça ne prend pas.
C'est un accent d'un coin avec des pauvres, des riches, des citadins, des campagnards qui parlent tous ainsi, plus ou moinsse.
C'est un accent plaisant qui nous enfume. De plus en plus, là est le hic de cet accent. Après avoir servi de caution, vous vous êtes fait phagocyter Mr Aphatie.
Rabaisser Todd ou Schneidermann en dénonçant leur méchanceté gratuite. Que dire? Croyez-vous honnêtement que c'est la substantifique moelle qui nourrit leur propos?
pour le fn, c'est simplement parce qu'il semblerait qu'une loi implicite existe. Tant qu'il s'agit d'un élément négatif, tout est permis: infiltrations, mensonges, insultes, manipulations, citations incomplètes...

cette journaliste voulait se faire connaître et se faire une belle somme d'argent avec un livre. Quitte à attaquer un parti, autant le faire avec le fn. Bien sur une infiltration à l'ump ou au ps, meme si il y a déjà des preuves de corruption et de malversations, est inimaginable.
Apparemment, il ne vous a pas pris la "fantaisie" de vous excuser...

Ce qui est sur, c'est que Todd l'a mis vraiment très en colère, ce qui moi, du reste, me ravit.
Je suis persuadé qu'il ne va pas en rester là : attendez-vous à ce qu'@si en prenne plein la mouille cette semaine dans l'abominable grand journal...

Tout cela me confirme que ce sont toujours les plus virulents qui sont les plus sensibles à la critique.
Lui peut insulter, railler, ridiculiser, mentir, travestir la réalité, tordre la vérité, cracher ses dogmes pourris et son exécrable idéologie autant qu'il le veut dans la presse, à la radio aussi bien qu'à la télé... mais qu'on le traite d'idiot, voilà qui est parfaitement scandaleux !

(Dans son précédent billet (fielleux et arrogant à souhait) si cela vous intéresse, il revient justement sur cette "infiltrée" au F.N. (En vérité, son délire est sans intérêt sinon celui d'égratigner quelques confrères, et surtout sans la queue de l'ombre d'un argument...) Dans ce même billet, il parvient même à insinuer que Mélenchon est misogyne parce qu'il a traité Marine Le Pen de "semi-démente"...)

Aphatie, quand il parle de Todd dans un des ses précédents billets (lettre ouverte à M. Emmanuel Todd), il dit par exemple : "tant votre intelligence est foudroyante et votre ramage spectaculaire." Monsieur Apathie est, et c'est tout son style en fait, presque constamment dans l'ironie, et cette ambiguïté est assurément très pratique : en s'exprimant systématiquement par antiphrases, comment pourrait-on lui reprocher quoi que ce soit ?

(Monsieur Apathie, je dois vous dire, vous êtes des plus admirables, vous faites mouche à tous les coups, comment vos confrères peuvent-ils être aveugles à ce point pour ne pas voir votre immense talent ? Ils sont surement jaloux de vos impeccables chroniques et des informations que vous ne cessez de révéler pour le plus grand bien de la population. Des journalistes aussi virtuoses que vous, ça ne courent pas les rues et c'est bien malheureux... De plus, votre accent rajoute, si besoin était, une touche d'originalité agréablement exotique à vos démonstrations sans failles. Si vous n'existiez pas, tenez, il faudrait vous inventer, peut-être...)

En revanche, Daniel, l'invitation très polie que vous lui renouvelez à cette occasion n'est-elle pas aussi un peu hypocrite ? Comment pourrait-il y répondre favorablement alors que venez tout juste de dénoncer sa propre hypocrisie, sans parler de ce "on rira bien" on ne peut plus moqueur ?

En fait, je crois que si JMA est si violent dans son billet, c'est à cause de l'histoire de l'accent. Comme pour Eva Joly, c'est un sujet extrêmement sensible pour lui au point qu'il ne parle que de ça dans son billet et, au final, traite tout le monde de raciste.
Il y a comme ça des sujets sensibles, qui peuvent même sembler anodin mais qui ont le don de rendre fou certaines personnes, quand bien même on les aborderait avec la plus grande précaution (moi-même, je... bref...)

Pour terminer, j'ai donc soudainement envie d'être indulgent avec ce pauvre JMA qui, en fin de compte, à cause de ce "traumatisme" ne peut plus rien entendre, ne peut plus être raisonné et voit du racisme ou de la condescendance là ou il n'y en a point. Mais la question que je me pose est celle-ci : le mérite-t-il vraiment ?
Ce que j'aime bien avec toutes ces histoires (le petit journal, aphatie), ce qu'elles montrent bien le black-out dont Arrêt sur images est l'objet. Ces gens-là ne parlent JAMAIS d'Arrêt sur images sur leur plateau, à leur micro ou dans leurs colonnes (exceptions faites de Demorand à ses débuts) pour évoquer vos révélations, vos analyses ou les propos de certaines personnalités dans vos émissions. On pourrait donc croire qu'ils se sentent libérés depuis la fin de l'émission en 2007, qu'ils ne vous regardent/lisent plus.

Et bien non. Ils continuent à vous lire puisqu'ils n'hésitent pas une seconde à vous citer quand il s'agit de vous critiquer (Aphatie aujourd'hui, France Inter notamment pour prendre la défense du Petit Journal)... C'est donc volontairement qu'ils vous ignorent. Ils vous lisent, se disent qu'ils ne sont pas d'accord avec vous, mais ne parlent pas de vous.

C'est curieux cette espèce de dualité coupable, qui les fait se satisfaire de ne plus vous voir sur le devant de la scène, mais qui les oblige à vous lire, alors qu'ils vous détestent. C'est paradoxal, mais c'est sûrement ce paradoxe (entre autres) qui rend indispensable votre existence. Et c'est tant mieux, d'une certaine manière.
Il est intéressant de voir comment Aphatie inverse les rôles, persuadé qu'il est qu'Emmanuel Todd appartient à l'establisment et que lui-même n'est qu'un pauvre diable.
Il semble s'imaginer que "les intellectuels" sont constitués en réseaux et en lobbies.
Or, Emmanuel Todd est probablement un marginal à sa manière. Le plaisir qu'il prend à vanner les gens en place (Aphatie, Cohn-Bendit et autres baudruches) m'apparait comme un comportement de potache et non pas comme la manifestation d'un sentiment de supériorité de classe.
Non cette auto-victimisation d'Apathie ne vaut pas la peine qu'on s'y arrête surtout un dimanche. J'aime beaucoup l'accent d'Apathie.

Tant mieux pour lui, de famille modeste il a pris l'ascenseur social qui le mène au sommet de la gloire.

Pas vraiment de rapport, pas direct en tout cas, hier soir chez Ruquier, Monsieur Poutou était de nouveau invité. Il a pris du métier, très à l'aise et incisif, pas autant toutefois qu'avec des contradicteurs comme Christian Jacob dans une émission politique sur LCP, incroyable tout de même. Poutou vient d'écrire un petit livre dans lequel il écrit entre autres que dans son premier passage dans "on n'est pas couché", il avait été traité avec condescendance, je confirme, c'était même affligeant, surtout de la part d'Onfray lui ayant tenu une leçon de morale insoutenable. Les autres se moquant abondamment de son absence de bachalauréat. Bref, Ruquier et ces dames ont essayé de lui prouver que c'était faux avec la plus grande mauvaise foi ou bien l'amnésie. Je vous passe les détails, mais finalement les trois compères Pulvar, Polony, Ruquier, la chanteuse Hélène Ségara, sont tous d'origine ouvrière, ont connu la vache enragée, se sont fait une situation, on crée des emplois ... Trop drôle, ce n'est pas faux, mais mon analyse est que surtout, ces braves nouveaux riches n'ont pas du tout, mais du tout envie de revenir à leurs fondamentaux ouvriers. "Nous sommes tous ouvriers", tel est le slogan que nous allons peut-être voir apparaître chez nos nantis. Une bonne chose si ses messieurs-dames ont le complexe de la richissitude.



J'ai oublié, la journaliste infiltrée au FN n'est pas crédible ? J'avais relayé ici même l'information récupérée sur Médiapart.
Que vous ayez ressenti le besoin de faire une chronique sur cette note de blog un peu en-dehors de vos "horaires d'intervention" me laisse interloqué. Je ne suis pas sûr que vous ayez grand chose à gagner à réagir à cette polémique certes croustillante, mais peu élevante, de même que je ne suis pas sûr que JMA ait eu raison de faire une note sur le sujet, de même que je ne suis pas sûr que la répartie d'Emmanuel Todd ait été d'une pertinence et d'une élégance dignes du débat.
Il me semble que dès qu'on attaque l'homme sur des arguments autres que leurs idées et l'endroit d'où ils émettent leurs idées, on commence un petit peu à se décrédibiliser soi-même.

A part ça, ça a contribué à pimenter mon dimanche soir, c'est toujours ça...
Moi je veux bien la rencontrer ;)
bon ya Quatremer qui est pas content du tout du tout aussi (voir ses tweets)
Allez Jean Mimi, tu verras, en croisant Maja, ta vie changera
Un 9:15 un dimanche à 22:05... et direct en en Utilité Publique. C'est vrai que ça serait évidemment dommage que l'intéressé ne puisse pas le lire. Il reste, Daniel, qu'il prive toujours votre patronyme d'un de ses "n" (à moins que plusieurs graphies soient admises) et que, sans doute vraiment énervé, il ait constellé son texte d'une palanquée supplémentaire de fautes (et il n'y a pas de bouton "Signaler une faute" chez lui) ce qui reste pour moi un mystère lorsqu'on souhaite affirmer, voire défendre avec force sa valeur face à un "intellectuel" qui vous traite d'idiot.

Mais bon, les voies d'Apathie sont mystérieuses.
Aphatie : quelle plaie ! il me fait fuir dès que je l'entends ... et son accent n'a rien à y voir
Le pire je trouve, c'est Nicolas Demorand, Jean Quatremer et Laurence Parisot qui relaient l'info sans rien avoir vu que le blog de JMA.

Je crois que Todd a raison, les chiens de garde, l'oligarchie des incapables et surtout la voix de son maître, ... nos élites ne sont pas au niveau et pour s'informer, il vaut mieux lire la presse étrangère que d'espérer un jour voir les journalistes français faire un travail digne de ce nom.

Le pire je trouve, c'est Nicolas Demorand, Jean Quatremer et Laurence Parisot qui relaient l'info sans rien avoir vu que le blog de JMA.


Cela donne un bon listing des dits chiens de garde d'ailleurs. En fait, il suffit de voir les défenseurs zélés de la "profession" lorsqu'un journaliste est "attaqué" (tel Pujadas par Mélenchon par exemple) pour en avoir presque l'annuaire. Peut-être que ce dernier se trouvera enrichi suite aux plaisants propos de Todd.
Le petit journal, Aphatie maintenant,.. vous allez finir par vous attaquer à Michel Denisot, et là je nous le dis la coupe sera pleine. Et la riposte de canal + sera terrible.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.