185
Commentaires

Aphatie-Mélenchon, un "salaud" d'adieu

Fin de partie. C'est peut-être la dernière fois qu'ils se retrouvent face à face,

Derniers commentaires

Curieux , tres curieux D.S.

le muppet schow , c'est tout , ni-plus , ni-moins...? N'oublie pas , petit homme , que Marchais n'a jamais dit "taisez-vous elkabach"....Ce sont des journalistes "fatigués" qui l'ont dit , puis écrit , puis fait croire pour remplir les bétisiers .....

Allons D.S. ! Haut les coeurs ! un petit jeûne de printemps et c'est reparti !

des nouvelles d'aloys..?
On ne pourra pas reprocher à RTL de ne pas savoir se renouveler.
C'est en effet le jeune Olivier Mazerolle qui remplacera J.M. Aphatie pour l'interview politique de sa matinale.
"Mélenchon, oui, mais finalement.... NON":

Toujours la même rengaine qui sert d'analyse. Intéressée par Mélenchon, mais surtout par la notion d'écosocialisme, rebutée par certains de ses travers, le productivisme qui pointe sons nez, et qui, associé au "patriotisme", peut glisser en "cocorico les Rafales", agacée de voir toujours l'arbre Mélenchon cacher la forêt de la gauche dans toute sa biodiversité, j'attends un vrai travail sur ce thème. Qui s'y colle?

Autre chose en tout cas que cette dichotomie entre détracteurs (plus ou moins feutrés, hypocrites mais évidents) et ses inconditionnels. Qui ne sont peut être pas si inconditionnels que ça, mais qui voudraient bien, eux aussi, qu'on soit moins binaire.

Et en effet, comme l'a fait remarquer un autre commentateur, c'est rigolo de voir que c'est Aphatie qui traite Mélenchon de salaud, mais que (la force de l'habitude?) c'est Mélenchon qui se fait reprocher ses "insultes". Même le titre est ambigü, ceux qui ne lisent que les titres, et ils sont nombreux, imagineront que c'est Mélenchon qui a traité Aphatie de salaud.
Melenchon=Marchais......acceptons en l'augure.....à cette époque le Pc était à25%,le monde ouvrier était représenté,ses idées influençaient tout le champs politique.....
Je me souviens de soirées télevisées familiales(ce fut mon éveil à la politique) devant des émissions POLITIQUES.....simplement parceque George Marchais
parlait,nous parlait....Depuis une descente jusqu'à 2%......
Alors ,on peut le (les)repeindre en ringard......Dans une société ou l'on met l'efficacité ,le mérite en avant.....N'y aurait-il pas une petite contradiction?
il y a deux haines à scheidermann.
celle de mélenchon.
et celle de mélenchon.
il y a deux "n " à abonnement.
et deux "é" à résilié.
Je lis en retard mais je n'ai pas raté grand chose. Cette chronique est désespéremment "mainstream".

Peut-être le lider maximo n'a-t-il pas lu ceci.
Aujourd'hui, pour exister en politique, il faut faire parler de soi en permanence.
Si on n'a pas d'actualité, on est mort, surtout si on est dans l'opposition.
Sarkozy fait des discours, Mélenchon écrit des livres.
Le livre publié, l'homme politique fait sa promo. A ce moment là, il bénéficie peut-être de l'activisme de l'éditeur, qui peut pallier la faiblesse de son parti politique, qui d'ailleurs ne peut pas être d'un grand secours en cette circonstance.
Mais écrire des livres ne suffit pas . Pour avoir accès aux médias, un homme politique doit porter en lui la promesse d'un bon audimat pour le média qui l'invite. Ces contraintes étant incontournables, Mélenchon s'y plie et fait son numéro, qu'il prépare avec soin (l'effet monologue est du au fait qu'il ne peut guère espérer briller dans une improvisation totale et qu'il essaie de ne pas laisser l'initiative à ses interlocuteurs) à chacune de ses apparitions. Je crois qu'on peut dire que ses prestations ne sont pas déshonorantes.
Le parallèle entre Marchais et Mélenchon ne me choque pas. Marchais était un homme politique d'exception et un débatteur de grand talent. N'oublions pas d'où il vient. Son parcours est admirable.
Wow, je me demande bien ce que Mélenchon a pu faire à @si pour tomber en telle disgrâce. Faudra peut-être vérifié ce que Todd dit de lui pour comprendre.
Aphatie va sur Europe1 uh uh, le cirque continue.
Monsieur DS on n'a pas vu la même émission
"puisqu'on est là, puisqu'on écoute."

On est là ? On écoute ? Vraiment ?


Ce type d'émission, ça ressemble à des débats, ça a le goût du débat, mais c'est juste des trucs conçus pour exciter le bulbe des auditeurs et vendre de la pub avant et après. Dit-on. Une télé-zombie animée par des zombies et regardée par des zombies. Je soupçonne la plupart des spectateurs de l'utiliser comme ambiance pendant qu'ils sont à la cuisine en train de préparer le biberon du petit dernier.

Juste du bruit, en fait.

Rien.
c'est beau, presque comme du Bruno Roger Petit
Avec DS et Duflot, a-t'on vraiment besoin d'un Aphatie?
Navré par cette prise de position, éructante elle aussi, à l'encontre de Mélenchon.
Il y avait certainement mieux à faire comme chronique ce matin.
Mais peut-être plus risquée, celle de parler des panthéonisés, et de ceux qui ne le furent point.
Voilà où, dans la réécriture de l'Histoire, se cache réellement l'abject.
Fatigue de cette sempiternelle stratégie de Mélenchon : l'insulte comme seul moyen de forcer les consciences.

Fatigue de ce discours de droite des chiens de garde qu'il faut se taper jour après jour.... Mais je viens ici comme j'irais sur FdeSouche... Pour regarder le mal et lui faire la nique.
Oui, DS est l'ennemi des idées de gauche. La gauche l'attire et le révulse. Il n'est pas de gauche mais aimerait l'être. Du coup, il faut écraser Mélenchon, le seul homme médiatique qui mette le nez de DS face à ses contradictions. Il faut que DS mette Mélenchon dos à dos avec un aphatie, comme s'il s'agissait d'un jeu... Comme ça, DS se sent au dessus de la mélée... au dessus, croit-il... Alors qu'il se noie avec sa meute...
Fatigue...
Cette chronique est un aboutissement, M. Schneidermann. La somme d'une dissémination lente, mais sûre.
Il fallait bien que ça sorte à un moment donné.
Un talk-show comme celui de Canal +, qui se croit plus important qu'il ne l'est, aura permis de crever l'abcès.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

C'est donc l'enterrement de Melenchon!!!! .....soit! Mais c'est oublier un peu vite l'histoire très récente de Podémos et Syrisa.....Qui a prédit leur avènement
il ya 5 ans....Scheidermann????......
Ne serait -il pas plus prudent d'y mettre un conditionnel?......
Podémos et Syrisa ont été conchiés régulièrement ,pendant 5 ans, par la presse ......Donc que l'on tape allégrement sur Melenchon me laisse comme un espoir!
Dans un monde parfait Mélenchon n'aurait pas été obligé d'agir ainsi , il faut de l'explosif pour faire sauter certains murs.

Oh Daniel, vous n'avez-toujours pas compris pourquoi on vous a viré de France5.
Comparer toujours et inlassablement Mélenchon à Marchais, c'est un peu réducteur et très carricatural Mr Schneidermann et ça frise l'injure !
Je ne reviens pas sur la personnalité du premier mais, accordez au moins au second , son érudition, ses talents d'orateur et le fait qu'il soit un véritable intellectuel à la recherche de solutions "de gauche" pour le pays.
Peu de politiques lui arrivent à la cheville mais, évidemment, vous ne retenez que l'écume...
Fini de regardé le grand journal suite à la chronique de DS.

Les amateurs de fight politique et de polemiques seront déçus (ou parleront peut-être de fatigue des intervenants).

Le ton du Méluche est à la pédagogie :
"On peut faire court si vous voulez mais on peut aussi expliquer"
"Pas tout le monde en même temps ! Allez-y Polony"
"C'est bien que vous ayez ouvert la plateau à son intervention, bravo !"
"Il ne faut pas réduire les choses, et je pense que Pablo ne serait pas d'accord pour qu'on les réduise" ...


Le "salaud" d'un polemiste pourra alimenter le papier d'un chroniqueur en manque d'inspiration.
Si vous ça vous déchante qu'Aphasie soit viré , moi ça me fait plaisir , j'avais les boules d'avoir Hollande moi , j'aurais préféreé Joly ou Melanchon et même mieux les deux , s'ils c'était réunis , le PS aurai eu chaud.
Comme d'hab critique de Melanchon , celui qui a eu raison avant les journalistes et les Intellos , vous vous gargarisez parcequ'il n'est pas Tsirpa , on est pas encore assez pauvres , mais quand la crise qui arrive éclatera (les américains ne peuvent rembourser leurs emprunt étudiant et il emprunt entre 100 000 et 200 000 dollars ) , heureusement que malgré votre mépris d'intello de goche , le PG , Nouvelle Donne et le PC seront là , mais c'est vrai pas grâce a vous .
Punching ball ou https://www.youtube.com/watch?v=HM0zAfdXXFQ
J'ai trouvé cet entretien Michel Droit-Général de Gaulle d'une excellente tenue.
Je savais que Canal+ était la chaîne qui faisait rêver, qui faisait penser, qui faisait avancer, qui nous disait.


Par contre, dans le public , le sourcil de Peyrefitte me gêna
Les cadreurs se laissent aller.

Le rôle de Daniel dans cette comédie, vous demandez-vous DanetteOchoc?
C'est parfois vous permettre de nous faire partager quelques uns de vos poncifs et de vos raccourcis lors du forum qui suit.
Vous oubliez une chose : Apathie qui tire la langue hors-cadre en fin d'émission. Ca le résume et cela démontre bien que pour lui il ne s'est toujours agi que d'une cour de récréation. Que tout ça n'est pas si important, ce n'est que du théâtre, du cinéma, bref du spectacle.
Après l'adoration de Todd (qui assimile la France d'aujourd'hui à l'Allemagne des années 1930 - ah ah ah), vous brûlez celui qui fut un temps un autre objet de vos adorations.

Et vous Daniel, quel rôle jouez vous dans cette comédie ?
l'adoration de Todd (qui assimile la France d'aujourd'hui à l'Allemagne des années 1930

Manifestement vous n'avez pas lu Todd. Certes, que cela ne vous empêche pas de prétendre connaître ses analyses ;)
Si vous avez lu son dernier bouquin, comme c'est mon cas, vous saurez par conséquent que c'est précisément ce qu'il fait. Entre autres comparaisons périlleuses.
Mais peut-être ne l'avez vous pas terminé.
Comparaison et assimilation sont des choses un chouilla différentes, Fan de canard.
Il compare des situations historiques, très clairement. La seule différence pour lui, c'est que c'est plus lent.
Après, j'ai déjà cité ses propos précédemment, ailleurs.
On peut aussi comparer et assimiler en même temps, Jules.
Oui il compare, mais n'assimile pas. Enfin tout dépend ce que vous entendez par assimiler : il pointe bien des similitudes, mais ne mets pas de signe "égal" entre les deux situations. Il faut réécouter ce qu'il dit dans l'extrait du "vite-dit" à ce sujet : il détaille bien toutes les différences, en particulier au niveau de la crise économique. A partir de là, lui reprocher de souligner les similitudes comme si c'était ridicule, c'est légèrement malhonnête.
Je ne dis, et n'ai pas dit, que c'était ridicule: j'ai dit qu'à mon sens, il se plante complètement. Et de son discours, je ne pense pas qu'il ne fasse que souligner les similitudes, comme ça, par plaisir, juste pour montrer en passant que ces deux choses sont différentes en fin de compte.
Ce qui serait, de mon point vue, un tantinet malhonnête, également.
Non, c'est danette qui sous entendait que c'était ridicule. Quand à dire qu'il se plante complètement, j'aimerais bien savoir quels sont les arguments qui vous permettent de penser que ce qu'il dit est faux. J'avoue personnellement que sur cette question particulière je n'ai pas d'avis tranché, mais cette hypothèse de "vide métaphysique" (qu'il appelle aussi "religieux", à tort) ne me parait pas complètement stupide. Il me semble bien que les gens commencent lentement à prendre conscience que le consumérisme à outrance, la possession comme quasi "sens de la vie" qu'on leur biberonne depuis la naissance, ne mène à rien sinon à l'effondrement de tout (structure sociale, liens humains, écosystème...). Ça rejoint ce que raconte par exemple Bernard Stiegler, et ça explique le succès d'un mec comme Pierre Rabhi.

Il me semble que Todd est assez clair dans ce qu'il dit : les similitudes qu'il pointe lui semblent suffisamment fortes et significatives pour qu'il souhaite "alerter" sur le sujet. Au risque de se faire taper par à peu près tout le monde, en particulier dans son propre camp (ou en raison de son goût pour les prises de positions choc/provocatrices). Il insiste également sur le fait que rien n'est joué et qu'en agissant sur l'aspect économique des choses, on peut désamorcer une situation explosive.
Il a l'air surtout de regretter que la France ne soit pas plus communautariste.
Du genre, chacun dans sa case( pas lui, bien sur, l'est au- dessus de la mêlée) et les vaches seront bien gardées.il me paraît bien revenir a un goût certain pour les religions( il n'est pas franchement marxiste, il a l'air d'aimer l'opium du peuple), en trouvant que les cathos ne pratiquant plus assez sont imprégnés de vieux restes judéo-chrétiens qui lui paraissent fort déplaisants.
Ça v´dire quoi?
On est construits autour de cette histoire, il me semble qu'on est super contents d'être nés sous la loi de 1905 et que, si les gens se mettaient a fréquenter de moins en moins les lieux de culte, ça serait plutôt une bonne chose pour la paix des ménages.
Todd n'est pas communautariste, il se revendique assimilationniste (c'est-à-dire la position totalement à l'opposée du communautarisme).
"Quand à dire qu'il se plante complètement, j'aimerais bien savoir quels sont les arguments qui vous permettent de penser que ce qu'il dit est faux "
Vous pouvez lire ce que j'en écris ici:
http://www.arretsurimages.net/forum/read.php?4,1441381,1443710#msg-1443710
Et puis un échange en partie, ici:
http://www.arretsurimages.net/forum/read.php?4,1441381,1445146#msg-1445146
Et puis là, dans le forum de l'émission:
http://www.arretsurimages.net/forum/read.php?5,1445325,1445454#msg-1445454
Je tiens pour acquis que quand quelqu'un écrit autant de conneries dans un seul bouquin, c'est qu'il est en train, globalement, de se planter.
Après, peut-être dit-il que les oiseaux volent quelque part dans son livre, il dira toujours des trucs vrais à un moment donné. Là n'est pas la question, ce n'est pas une performance.
Le problème, c'est les contre-vérités autour.
On peut tout à fait comparer deux choses pour en conclure qu'elles sont différentes. C'est même naturel en maths. Bref...
Vous pensez que ce qu'il laisse entendre à l'issue de ces comparaisons, c'est que ces deux choses sont différentes ?
Todd fait une analogie. Il met en valeur les points communs, correspondant à des éléments centraux de sa méthode d'analyse, entre ces deux situations :
- déchristianisation récente d'une partie de la population
- crise économique violente

Il est évident, si l'on sait comment fonctionne sa méthode (basée entre autres sur des comparaisons structurelles entre des situations diverses à travers l'espace ou le temps), que cela n'emporte pas l'égalité ni même la similarité entre les deux situations : de même qu'il n'y a pas similarité non plus avec la période de la Révolution française (bien qu'elle soit également précédée d'une déchristianisation, et soit le théâtre d'une crise économique violente). Todd le dit lui-même, dans la citation du petit billet d'ASI publié il y a quelques jours.

Repeindre tout ça en un "Todd assimile la France d'aujourd'hui à l'Allemagne des années 30" vite expédié, c'est soit de l'ignorance (si on n'a pas lu le livre), soit de l'incompréhension.
ignorance ?
mais je n'ai pas dit avoir lu son livre.
en revanche j'ai regardé l'émission avec beaucoup d'attention, et je l'ai bien entendu dresser un parallèle tout à fait étonnant, repris au mot près par DS dans un vite dit publié il y a deux jours.

Todd compare pour souligner des similitudes, dans le but de démontrer une évolution fascisante de la France. le terme de "vichystes" employer pour désigner les français du 11 janvier n'est pas une affabulation mais bien le fait répété de Todd sur divers supports écrits ou télé.
Je regrette qu'il ait employé ce vocable mais constate qu'il se l'est approprié pour dire quelque chose du présent.

mais peut-être a-t-il comparé pour nier toute parenté même lointaine entre deux Pays à des époques différentes, si ça vous plaît de le comprendre ainsi. il est clair que le but de Todd était de montrer que le catholicisme zombie et la crise économique accouchent conjointement d'un formidable renouveau démocratique porté par une population férue d'autonomie politique.
Il est clair surtout que ce n'est pas en caricaturant les propos des autres qu'on fait une discussion constructive.
je ne comprends pas très bien où est la caricature quand DS se borne à citer mot à mot une déclaration de Todd comparant la France d'aujourd'hui à l'Allemagne précédant la montée du nazisme

je peux concéder qu'il se garde d'assimilation
mais pas qu'il emploie la comparaison sans entendre dresser un rapprochement
penser le contraire n'aurait aucun sens

l'adhésion à la thèse de Todd (je ne sais pas si c'est votre cas) ne doit pas vous faire passer à côté du sens de cette comparaison. si bien sûr vous vous appliquez les exigences d'honnêteté intellectuelle que vous demandez à autrui
Voyez ma réponse à Fan de Canard.
Je ne pense pas qu'il s'agisse d'incompréhension; vous pensez qu'il (Todd) ne réalise pas ce qu'on lui reproche, mais ce qu'il écrit, de mon autre point de vue, dénote qu'il le fait. en ajoutant qu'il prend comme facteur cette fameuse déchristianisation comme expliquant en partie, ses points de vue sociétaux. Comme "ceci expliquant cela".
Le reste du discours de Todd et les mensonges répétés dans son dernier livre sur Charlie, ceux qui ont ait la marche, sur les "néo-républicains", laisse à penser qu'il ne se livre pas à cette analogie pour arriver au (faux constat) que ces deux choses, ces deux moments d'histoire, seraient différents.
C'est pour cela que la question précédemment postée dans mon post est restée en suspens.
Moi je ne l'ai pas lu et ne le lirai pas, mais ça correspond a ce qui est écrit dans un vite- dit d'ASI
Un "salaud" d'adieu. Joli.
De toute façon canal +, c'est la chaîne du cinéma.
Tout le temps.
Intituler un livre en sous-titre "le poison allemand" et regretter que l'atlantisme de Merkel nous éloigne de la Russie de Poutine ?
Décidément Mélenchon a fait du chemin en marche arrière. C'est dommage par rapport à ses idées sur le déficit démocratique.

Il y a deux ans Guillaume Duval d'Alternatives économiques avait écrit un livre sur le "modèle allemand", mais on en a très peu parlé alors, sauf sur quelques radios publiques - la preuve que ce qui marche c'est la méthode Mélenchon, même si elle prend le risque (assumé ?) de flatter les instincts nationalistes.

Pendant ce temps, LVMH va mettre la main sur le Parisien...
Fatigue de cette sempiternelle stratégie de Mélenchon : l'insulte comme seul moyen de forcer les consciences.
Euh! Dans votre chronique, la seule insulte rapportée (salaud) est proférée par Aphatie.
Il y a quelque chose qui m'échappe.
Etrange hommage à canal+, qui nous révèlerait la vérité au lieu de nous l'occulter.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.