178
Commentaires

Antisémitisme : si ce n'est toi, c'est donc ton bagel !

Commentaires préférés des abonnés

Évidemment tout acte raciste et à fortiori antisémite est condamnable mais regardons les chiffres car en effet :

- en 2016 les actes antisémites avaient baissé de 58.5% par rapport à 2015 soit un coefficient multiplicateur  CM = 0.415 (source min(...)

Pour mettre fin aux gilets jaunes on sort désormais l'artillerie lourde ! on joue sur plusieurs tableaux; après les violents gilets jaunes, les voilà manipulés par des antisémites ! pourquoi pas ! après tout le gouvernement doit sortir de ce bourbier(...)

Bon voilà, je me pose, moi, une autre question toute bête: d'où vient cette idée que les juifs seraient nécessairement absents du mouvement des gilets jaunes? Ce qui supposerait que les Juifs, dans leur ensemble, n'auraient pas de difficultés de fin (...)

Derniers commentaires

Bonjour,

J'ajoute mon commentaire parce que cette affaire prend un vilain tour me semble-t-il et la ficelle est trop grosse.

"Pour-cent de quoi ?" râlait mon prof en rendant les copies ! Vu le nombre de bacheliers dont notre pays s'enorgueillit, comment cette basse propagande peut-elle encore fonctionner ?

Élevé dans une famille athée, dans l'amour de mon prochain et dans le souvenir des horreurs de la guerre, j'ai eu longtemps des illusions.

En 1980, j'ai rencontré mon premier antisémite au cours du repas que je partageais avec un collègue de travail. Oh, pas un peu antisémite, un antisémite avec argumentaire et chiffres à l'appui. Ingénieur grandes écoles, il m'a asséné ses certitudes. Je n'ai su lui opposer que l'horreur que ces propos m'inspirait et une question : pourquoi un homme éduqué et aisé pouvait proférer de tels propos ? 

Je m'interroge toujours : qu'est-ce qui lui avait permis de penser que je pourrais l'approuver ?

Et je m'en veux aussi de ma mauvaise réponse, car un homme "éduqué et aisé", sous-entendait que je pouvais l'admettre de gens peu instruits et pauvres ... 

Il est difficile à la bourgeoisie de reconnaître que l'antisémitisme parcourt ses rangs. En ces temps où les "riens" relèvent la tête et crient à l'injustice, le bourgeois se défend en les accusant de ses propres maux : antisémites et collabos, qui sont bien réels ceux-là.


mercredi 13 fevrier, il y a eu une chronique sur France inter qui a mis en perspective ce chiffre de hausse des actes d'antisémitisme, il me semblait qu'elle dénotait de tous les autres commentaires lus et entendus. Mais elle a pas fait grand bruit, peut-être parce qu’elle passait à 6h46 : https://www.franceinter.fr/emissions/les-histoires-du-monde/les-histoires-du-monde-13-fevrier-2019

 

Certaines personnes semblent avoir un problème avec les trucs ronds avec du vide au milieu, comme le démontre la mésaventure récente de Finkielkraut.

Sur son blog Médiapart, Jérôme Latta a rédigé un billet intéressant. Si vous manquez de temps, regardez juste le graphique au milieu de l'article, un court croquis vous en dira plus qu'un long (et répétitif) discours, et sur une évidente manipulation.


Pour ceux qu'ont même pas le temps de cliquer, je résume: sur les 18 dernières années, le résultat, en dents de scie, était neuf fois supérieur, parfois très supérieur, et neuf fois inférieur à celui de cette année. 

Les passages en rouge :«  parfois très efficace " renvoie au  tweet de l'entrprise Bagelstein qui n'a rien à voir avec D.Horvilleur et " lourd contentieux avec des associations féministes ou anti-homophobie.  " à la fiche wikipédia du bagel.


C'est vrai que quand on accuse anonymement "les élites" et "les marchés", il y a ce risque, historiquement vérifié, qu'on en vienne à pointer une minorité présente dans les médias et les milieux d'affaires, plus que d'autres, fait là aussi historiquement explicable : les juifs.

Voir le truc qui circule sur les banques Rotschild sur les réseaux sociaux fact checké l'autre jour :

https://www.liberation.fr/checknews/2019/02/12/non-ces-neuf-pays-ne-sont-pas-les-seuls-a-ne-pas-avoir-de-banque-centrale-rothschild_1708847


C'est un fait, disons, d'anthropologie politique et culturelle. 


Certes, il y a d'autres complots, mais celui qui ressort le plus dans notre pays comme dans d'autres en Europe (voir à l'Est, ces derniers temps, les attaques contre Soros en Hongrie, etc.) c'est celui-là. 


Ce fait en soi ne discrédite pas les Gilets jaunes. mais il devrait inciter les intellectuel.le.s qui les accompagnent à les mettre en garde, à désamorcer le danger, au maximum. Et à refuser aussi les raisonnements simplistes, du même coup (sur "les marchés", "les élites", etc.). C'est il me semble ce que dit Delphine Horvilleur.


"Certes, il y a d'autres complots, mais celui qui ressort le plus dans notre pays comme dans d'autres en Europe [...] c'est celui-là."


Et dieu dans tout ça?

Parce que parler de complot sans parler de dieu, c'est comme parler montagne sans évoquer l'Everest. C'est oublier le plus gros.

très bonne interview sur mediapart avec un Rabin femme sur son bouquin 

Ne serait-ce pas un problème plus général ?

- plus d'actes antisémites,

- plus d'actes homophobes

- plus d'actes anti musulmans

- plus de violence contre les femmes

- plus de harcèlements dans les écoles

- plus de manifestants mutilés

- plus de suicide

etc....

A chaque fois, les médias mettent en avant une catégorie mais j'ai plutôt l'impression qu'il s'agit de relations sociales de plus en plus violentes, des discours (au hasard Luc Ferry sur les gilets jaunes) aux passages à l'acte. Cette impression doit bien entendu être relativisée dans le temps long, par rapport au glorieux passé récent de la France, des publications des années 30 aux violences de la guerre d'Algérie.

Mais tout de même, les crispations et les peurs entrainent forcément de la violence, chacun cherchant son bouc émissaire.


Quelqu'un a-t-il le pourcentage d'augmentation des manifestants blessés par les forces (sic) de l'ordre (re-sic) ?



Assimiler toute critique de l'ordre établi à de l'antisémitisme est une vieille tradition chez les réacs. Souvenez vous de Jean-Claude Milner expliquant, dans une émission de Finkielkraut, que lorsque Bourdieu écrivait "les héritiers" il fallait lire "les juifs". Une ignominie qui lui avait valu une pétition.


https://next.liberation.fr/culture/2007/02/08/l-atteinte-faite-a-pierre-bourdieu_84258


Extrait de la tribune de Delphine Horvilleur 



"la libération de la parole haineuse, et plus spécifiquement antisémite, ne dit rien du mouvement des « gilets jaunes », mais ne lui est pas non plus étrangère. [....]


Tout mouvement de contestation politique est légitime et constitue le fondement même de notre régime démocratique, la possibilité d’être interrogé. Mais quand, chez certains, la contestation du pouvoir s’énonce en des termes de dénonciation d’« élites », de culpabilité des « riches » ou de « complot » des puissants, il convient d’écouter quelle langue est en train de se parler, qui fut dans l’histoire celui de l’antisémitisme. 


C’est ce défi que les « gilets jaunes » ont le devoir de relever, faire taire immédiatement et sans ambiguïté les voix qu’ils abritent, s’ils ne veulent être rongés par les forces obscures qui feront de leur mouvement une chambre d’écho ou une vitrine. "


Petit florilège d'un langage ancestral 


"Les Juifs, quoi qu'on dise, ont une patrie, la bourse de Londres ; ils agissent partout, mais leur racine est au pays de l'or. "


"En France, l'influence politique des Juifs est énorme mais elle est, si je puis dire, indirecte. Elle ne s'exerce pas par la puissance du nombre, mais par la puissance de l'argent. Ils tiennent une grande partie de la presse, les grandes institutions financières, et, quand ils n'ont pu agir sur les électeurs, ils agissent sur les élus. Ici, ils ont, en plus d'un point, la double force de l'argent et du nombre. "


"les plus grands capitalistes de France ne sont-ils pas des Juifs, qui ne sont pas citoyens français, mais des agioteurs de tous les pays "


"la nationalité chimérique du Juif est la nationalité du commerçant, de l'homme d'argent "


"L’économie moderne est une création des Juifs. Elle est entièrement et exclusivement dominée par eux. "



pendant que j'y pense Monsieur Schneidermann,  si j'ai bien trouvé des info sur la déportation des Francs-maçons toujours rien sur celle des Jésuites

Oui, 74% d'augmentation des actes antisémites en 2018, (et qui, à la différence des pics précédents, ne s'expliquent pas par l'importation d'un épisode particulièrement sanglant du conflit israélo-palestinien) 


Et la marche du retour, c'était une ballade de santé? 166 morts c'est pas sanglant?

il me semble que le discours de la rabbin Delphine Horvilleur trouble encore d'avantage l'eau, puisque prétendre que "quand des gens se mettent à parler d'un contrôle des élites, d'un pouvoir des puissants et des riches, on voit bien que ces mots d'élites, de complot, de riches sont associés, sans que le mot antisémitisme soit prononcé, à une boite de Pandore qu'on ouvre, qui a tout à voir avec un bon vieil antisémitisme", elle pousse ou elle valide un amalgame qui n'a pas lieu d'être et qu'objectivement je n'ai jamais entendu sur les rond-points.

Du coup, j'imagine que ce genre de discours risque de donner des idées aux plus démunis... intellectuellement.

"Peur du mot politique, finalement devenu synonyme du mot communisme dans les milieux les plus réactionnaires. Le seul emploi de ce mot pouvait vous coûter la vie."


Usher II de Ray Bradbury.

J'entendais sur France Culture hier soir, je crois, qu'en regardant le temps long, il y a eu une augmentation massive des actes antisémites à partir de 2000, et que depuis 2000 nous sommes dans un "tunnel" de 300 à 1000 actes antisémites par an. Avec des variations fortes d'année en année.


Je dois avouer que je n'ai pas pris le temps de retrouver une source. Mais ça me semble un pas de côté intéressant : c'est peut-être un problème plus structurel qu'il n'y paraît. 

Très avisé, Claude Askolovitch, avait déjà flairé la combine le 26 décembre en titrant : "L’affaire des «gilets jaunes» n’est pas une histoire juive; il serait fâcheux qu’elle le devienne."

http://www.slate.fr/story/171594/gilets-jaunes-antisemitisme-pretexte-pouvoir-vigilants?fbclid=IwAR0QN7QFdPz_KnsgGsJGsTNSMb_kjlZ5fxCf_Jwr5hTnK6Znj2jRKGF8pmM


Euh, le raisonnement du bagel...j'en ai les cheveux qui frisent !

apparemment, Delphine Horvilleur  n'envisage pas que des juifs puissent faire partie des Gilets Jaunes. Et pourquoi pas ?

DS il faudrait peut etre travailler un peu plus la question.

Exemple : j'ai essayé de savoir d'ou vient ce chiffre de 74% (les autres disons officiels il y a dans les commentaires les liens vers les sources y sont donnés et donc documentés et ils viennent contredire cette augmentation pour 2017).

Pour 2018 je cite :

1/ bilan communiqué à TF1 et LCI par le ministère de l'Intérieur, les actes et menaces antisémites ont explosé en France, en hausse de 74% en 2018.   

2/ Le Figaro : les actes antisémites en France sont en très forte hausse (+69%) sur les neuf premiers mois de 2018, s'alarme le premier ministre Édouard Philippe dans une tribune publiée ce vendredi sur Facebook

3/ Christophe Castaner a dévoilé qu’après deux années de baisse, le nombre d’actes antisémites recensés avaient bondi de 74 % en 2018. Le Monde


A la date d'aujourd'hui on nous fait tout un fromage sur des données issues EXCLUSIVEMENT du gouvernement! (en plus pas les memes chiffres!)

Bravo pour les vérifications. Aucune référence à aucune étude, rien, nada. On prend donc des chiffres pour argent comptant (normalement la base du journalisme est de sourcer et recouper ses informations).

On voit tout de suite que ce petit jeu (désolé mais c'est de la politique politicienne) a une fonction, discréditer le mouvement des gilets jaunes.


Quant a cette dame maintenant qui aurait dit :


"Par exemple quand des gens se mettent à parler d'un contrôle des élites, d'un pouvoir des puissants et des riches, on voit bien que ces mots d'élites, de complot, de riches sont associés, sans que le mot antisémitisme soit prononcé, à une boite de Pandore qu'on ouvre, qui a tout à voir avec un bon vieil antisémitisme". 


Quand  moi (un gens) je parle d'un contrôle des (élites, je mets ce mot entre parenthèse car pour moi des élites qui ont un tel bilan pour la France n'en sont pas), ou d'un pouvoir des puissants et des riches je ne fais référence en aucun cas à une religion mais à des gens qui ont par exemple acheté 90% des journaux et y diffusent leur propagande de classe (non sourcée cf ci dessus).

L'association de Macron avec Rotschild vient pour moi du fait qu'il a travaillé dans cette banque et je l'aurais tout autant associé à la société génerale (mais pas à la banque coopérative) car il défend les interets de ses ex employeurs (je me contrefous des actionnaires de quelque banque que ce soit mais de leur activité et à ce jour j'y vois des gens qui entre autre jouent avec nos dépots parce que des Macrons les y autorisent). 


Chère madame il y a en France des antisémites hélas et de ce que l'histoire nous enseigne plutot d'extreme droite.

Si vous voulez que l'antisémitisme recule un haut niveau social et une démocratie vivante en sont les meilleurs médicaments.

Pas de crier au loup dans un contexte ou les plus hautes autorités de l'état jouent (avec hélas la complicité des journalistes mainstream comme on dit) à obtenir un jeu à deux : le gouvernement et l'extreme droite.


Je vous laisse méditer une petite chose :

- 2002 Chirac 80%, après le premier tour des millions de gens dans les rues

- 2017 Macron 66%, aucune manif

qui est responsable? on continue?


- 2022 puisque vous aimez les sondages Macron 56% (plus que 6%!)




Je renvoie à une émission récente de la Cinq , pendant laquelle M. Pinson Charlot s'est faite implicitement accuser d'antisémitisme sur la base de l'utilisation du groupe nominal "finance internationale". Choquée , elle se murât dans un silence assourdissant.

Madame Horvilleur vous répond sur twitter


"Beaucoup de mvse foi ici. Je n’ai jamais écrit que parler des riches était de l’antisémitisme mais dénoncer la ‘culpabilité des riches’ a bien des résonances nauséabondes. Et sous-entendre que bagelstein fut peut être tagué par des féministes... euh comment dire? "


L'inviter serait une bonne idée

Merci pour la chronique. 

Voir des antisémites partout a aussi un corolaire : ne pas voir les antifascistes. Le 8 février dernier, le professeur de philosophie de lémédias R. Enthoven, grand fan de D. Horvilleur, a retweeté sans commentaire cette vidéo intitulée " ces gilets jaunes qui s'affrontent au coeur même des manifs". L'idée étant de faire constater que les GJ sont décidément des bourrins néandertaliens qui se tabassent même entre eux. Les commentaires sous la vidéo vont dans ce sens.


Le hic c'est que la grosse majorité des séquences de cette vidéo, ce sont des fachos qui se font sortir bien comme il faut des manifs GJ. Étonnant, non ?


R. Enthoven, grand pourfendeur de l'antisémitisme (et dieu sait combien c'est nécessaire) aurait pu, aurait du s'en réjouir. 


Il a préféré ricaner et faire ricaner avec. Bien écœurant, bien dégueulasse.

Horvilleur est une féministe, elle a pris tous les coups qui vont avec ce combat. Chapeau bas.


Mais elle s’inscrit dans la déjà longue lignée de ces féministes issues du bon côté de la barrière sociale. Elle est féministe, indubitablement, mais son féminisme n’est pas un pan d’une lutte émancipatrice, seulement l’expression d’une rivalité à l’intérieur du système.


En-dehors de son féminisme, elle n’est qu’un bourgeois, identitairement attaché à la religion civile de l’anti-antisémitisme, radicalement incapable de concevoir le mouvement des gilets-jaunes, inapte à voir les détails (les tags ont précédé la manif ; l’expression la plus officielle à ce jour des gilets-jaunes a définitivement condamné le racisme ; etc.)


En-dehors de son féminisme, restent les mantras : mondieumondieu, les contestataires créent un désordre dans lequel s’épanouissent tous les pas-fréquentables.

Comme si les infréquentables n’étaient pas les créatures de l’ordre.


Restent les citations. Même si un Frantz Fanon d’aujourd’hui dirait peut-être : « Quand vous entendez dire du mal de l’arabe… ».


Restent les perles : « Dès lors, le digne exercice de la contestation oblige ceux qui le mènent d’une façon très particulière. Il rend ceux qui l’énoncent davantage responsables des dérives haineuses et des ignominies que l’espace politique qu’ils créent risque de contenir. »

Les injonctions contradictoires enfilées comme les perles : ceux dont la dignité n’est pas reconnue doivent être dignes ; ceux qui n’ont pas voix au chapitre doivent « énoncer » ; ceux qui ne sont responsables de rien doivent être responsables tout court ; ceux à qui les normes s’imposent doivent éviter les dérives ; ceux sur qui pèsent tous les risques doivent ne pas prendre de risques. Le tout en une seule phrase…


On a pu prendre cette femme-rabbin pour une contestataire, elle n’est qu’un bourgeois excentrique.


- Penser que les banquiers ( y compris les banquiers juifs ) s'enrichissent sur le dos des pauvres est antisémite,

- Penser que les juifs constituent un peuple d'élite, sûr de lui, et dominateur ( par exemple dans les territoires  "disputés") est antisémite,

- Penser que Netanyahu  n'est  peut-être pas un parangon de vertu, et ne fait, peut-être pas preuve d'une grande honnêteté, c'est antisémite

- Penser que BHL fait , en général, plus de mal que de bien ( par exemple en Libye ), c'est antisémite,

- Dire que Finkelkraut est un " penseur " ( ? )  rétrograde est antisémite,

....

et moi-même, si je ne me retenais pas ...., malgré mon handicap fondamental et hérité , ne serais-je pas ,parfois, antisémite ?


Bon voilà, je me pose, moi, une autre question toute bête: d'où vient cette idée que les juifs seraient nécessairement absents du mouvement des gilets jaunes? Ce qui supposerait que les Juifs, dans leur ensemble, n'auraient pas de difficultés de fin de mois? Ils seraient tous riches et assujettis à l'ISF et tous d'accord pour piocher dans la pension des retraités (leur propres parents à eux aussi) pour donner 40 milliards de CICE aux multinationales pollueuses et extractivistes ? 


Ils seraient unanimement d'accord pour continuer de massacrer les Palestiniens ? 


Ils seraient tous électeurs de la macronie en marche ? Aucun d'eux n'aurait à pâtir ce dont pâtissent les Français en général ? Cela aussi, ça doit pouvoir se mesurer statistiquement, j'imagine. 


Ils seraient tous d'accord pour préserver les intérêts capitalistiques d'une ultra-minorité à l'échelle mondiale et laisser crever de faim des milliards d'êtres humains, dont les leurs ? 


Ils seraient tous d'accord pour la poursuite des poisons agricoles et la destruction de notre écosystème commun ? 


Moi, je ne le crois pas. Je ne crois pas que Juif = fric à tout prix. Tout simplement parce que les Juifs vivent sur la même planète que moi et que eux aussi font des gosses et qu'ils espèrent pour eux un avenir possible, quoi de plus normal?  


Quand à madame Horvilleur, si mes interrogations ne sont pas si bêtes que ça, alors elle vient de commettre elle-même un acte antisémite, voire un acte fasciste, dans la mesure où elle postule l'existence d'une sorte d'homogénéité de groupes sociaux en fonction de leur appartenance religieuse (héritée et non-choisie) d'une part et/ ou en fonction de leur expression politique du moment d'autre part.  


Comme je suis Italienne (et pas catho, hein, comme quoi.. ), je renvoie à l’étymologie du mot "fascisme", Qui voudra s'y coller verra que c'est assez instructif.  Et pour les pressés, le mot signifie à l'origine "fare di tutta l'erba un fascio". Exactement ce que font les Horvilleur et autres éminences supérieures qui viennent nous expliquer à coups d'éditos comminatoires que l'antisémitisme sommeille en chacun de nous, sans que nous en ayons conscience (on est tous sous hypnose) et qu'à ce motif, nous devrions tous souffrir joyeusement de procès d'intention en antisémitisme permanents et qui n'en finissent plus de banaliser la notion même du mot "antisémitisme".  


Anecdote de bureau: devant notre pizza du midi, on cause entre collègues et le sujet tombe sur Pol Pot et les massacres que vous savez. Une collègue soudain s'offusque et quitte précipitamment la table et la pizza en disant: "On ne peut pas comparer avec la Shoa, qui est un projet d'extermination" (et ce n'était pas le sujet, on ne comparait rien à rien, on discutait du Cambodge). A quoi, bêtement et sans réfléchir, je rétorque "Y a pas de monopole de l'horreur".  Aux imaginatifs, je demande la suite de l'histoire. Bien à vous. 

Si on parlait des actes anti-religieux dans leur ensemble, les juifs se sentiraient peut-être moins malheureux, moins stigmatisés. En effet il y a aussi des actes anti-chrétiens et anti--musulmans. 


Les actes anti-chrétiens auraient augmentés aussi si j'en crois la source ci-dessous :

 http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2018/11/09/01016-20181109ARTFIG00049-forte-hausse-du-nombre-d-actes-antisemites-en-france.php


Pour les actes anti-musulmans je n'ai pas encore trouvé pour toute l'année 2018. Je n'ai que des informations parcellaires.


Ce qui ressort c'est que les représentants de ces trois religions se sentent un peu seuls face à ces marques d'hostilité.


Les juifs ne doivent pas penser qu'on les attaque parce qu'ils sont juifs. Ils sont attaqués parce qu'il y a des brutes imbéciles. 

Aujourd'hui, s'il étaient chrétiens ou musulmans ils pourraient être attaqués aussi. 


Ne pas oublier que nous sommes tous les enfants d'Abraham, nous sommes  soeurs et frères ou cousins, cousines. 

Nous serions plus forts pour lutter contre l'adversité si nous construisions un socle solide avec nos ressemblances.


Un peu comme une sorte d'espéranto des religions.

La métaphore du trou faisant appel d'air m'a semblé assez claire et le fait est que les Gilets jaunes doivent faire face à des soutiens gênants : en décembre, on avait cette Une de Paris Match où il se trouve que le Gilet jaune photographié est Hervé Ryssen, antisémite militant, en janvier, on a cette réunion publique, "Gilets jaunes, la révolution qui vient" avec Soral, Ryssen, Jérôme Bourbon (Rivarol) et Yvan Benedetti (Oeuvre Française, Jeune Nation etc.). A les en croire, il y avait plus de 500 personnes pour les écouter.

Et qu'on le veuille ou pas, l'association Macron-Rothschild est parfaite pour ces adeptes d'une rhétorique antisémite classique.

La « philosophie du bagel » j'adhère. 

Justement, je me sens un peu limitée niveau philosophie et l'idée qu'en mangeant des bagels je pourrais faire des progrès m'enthousiasme. 

J'espère que ça fonctionne aussi si on ajoute un peu de confiture de myrtille.

Je viens tout juste de finir La plus précieuse des marchandises, un conte de Jean-Claude Grumberg. Superbe lecture !

Un -ou une- rabbin est-il "d'office" un Tzadik ? 


Selon Maïmonide: Celui dont le mérite dépasse son iniquité est un Tzadik.

Donc, en simplifiant le langage des mes ancêtres -joyeux et effrénés coupeurs de cheveux en quatre-, un Tzadik est un sage.  


Ici, la rabbin Delphine Horvilleur écrit, parle à tort et à travers moi. 

Et en plus c'est pour exprimer des conneries grosses comme des maisons !!!


Mais c'est une vieille habitude: "On" a des opinions, "On" pense, ... pour moi. 

Je rejette tous ces Hauts Parleurs communautaires qui détiennent mes idées en otages !!!


Quant aux deux zigomars -Veil & Abecassis- de Bagelstein, ou de Bagelstern, ou de Bagelski pourquoi prendre conseil auprès de l'agence de pub Iceberg qui en a coulé plus d'un ?


Et les Gilets Jaunes ? 

Un mouvement singulier pluriel avec, comme tout groupe, son %  de bon et de méchant.


Mais rends-nous l'ISF d'abord !!!

 




la rabbin n'as pas tort (enfin dans la dernière intervention). Les gilets jaunes sont plus ou moins un instantané politique d'une très grosse partie de la population (moins la moyenne et grande bourgeoisie qui s'éclate dans la start-up nation). La forte dépolitisation et l'abandon et le recul de la gauche fait qu'à part pour quelques "gauchistes" (à très gros traits) on a complétement abandonné l'analyse de classe ; pour la remplacer par un très simpliste "le peuple contre les élites/ les 99% contre les 1% / le peuple contre la caste médiatico-financiaro-politique" (on se demande bien où sont les patrons dans cette histoire d'ailleurs); et ce y compris dans les discours dominants à la FI. Pour l'extreme-droite c'est du pain béni; on est sur son terrain; et il n'y a plus qu'à franchir le pas et à rajouter "mondialisées"; "cosmopolites"; "atlantico-sionistes"; à "élites" et vous l'avez votre bon vieil antisémitisme tendance Maurras/ Déat. Il se trouve toujours bien quelques "gauchistes" (dans la société comme dans les gilets jaunes) ringardisés pour resister à cette vision du monde; mais c'est pas gagné.

Pour mettre fin aux gilets jaunes on sort désormais l'artillerie lourde ! on joue sur plusieurs tableaux; après les violents gilets jaunes, les voilà manipulés par des antisémites ! pourquoi pas ! après tout le gouvernement doit sortir de ce bourbier, et chaque pierre à l'édifice est bon à prendre. L'idée est de décridibiliser le mouvement parce que la répression sanglante et judiciaire n'a pas suffit.


Et tant pis si rien ne permet de faire une corrélation entre les gens dans la rue pour plus de justice sociale et le pourcentage en hausse des actes antisémites ( s'il est avéré ... ) puisque les gilets jaunes sont dans la rue depuis le 17 novembre !... l'essentiel est que quelque part dans les têtes la jonction se fait et que peu à peu de moins en moins de gens se mobilisent ou, sans se mobiliser, cautionnent le mouvement de peur d'être affublé de la pire insulte qui soit.

Elle serait pas un peu conne ?!

Évidemment tout acte raciste et à fortiori antisémite est condamnable mais regardons les chiffres car en effet :

- en 2016 les actes antisémites avaient baissé de 58.5% par rapport à 2015 soit un coefficient multiplicateur  CM = 0.415 (source ministère de l'intérieur)

- en 2017 ils ont baissé de 7.2% soit un CM = 0.928 (source Les Echos)

- en 2018, ils augmentent de 74% soit un CM = 1.74 (source tous les médias aujourd'hui)

Globalement, on constate donc une évolution de (0.415 x 0.928 x 1.74 - 1)x100 = -32,99% soit une baisse globale de 33% des actes antisémites par rapport à 2015.

Pour revenir aux chiffres de 2015 il aurait donc fallu une hausse des actes antisémites en 2018 de (1/(0.415 x 0.928) - 1) x 100 =159,66 % , ce qui n'est pas le cas.

Vu sous cet angle, il y a eu 1/3 de moins d'actes antisémites en 2018 qu'en 2015, "malgré" les GJ.

Moralité : les pourcentages sont à manier avec prudence sauf à vouloir instrumentaliser.

Un anneau avec un trou au milieu ?

Mais alors, comment appelle-t-on un anneau qui n'a pas de trou au milieu ?

Le bagel peut être réalisé comme le produit cartésien de deux cercles vicieux.

Illustration ici

Je vais certainement dire une ânerie, mais ne serait-ce pas encore un problème "parisien"? Je n'entends absolument rien contre ou pour les juifs, pas de remarques particulières... Ce qui ne veut pas dire que je nie l'existence de ces 74% d'augmentation d'agressions antisémites et ça m'inquiète. Par contre je me demande si prononcer le nom de Rothschild ne serait pas devenu un acte antisémite? Mais j'entends toujours des paroles ignobles à propos des "arabes",  il est vrai beaucoup moins depuis quelques temps.  C'est reposant, pour eux surtout. Je ne sais pas d'où vient et où se situe cette montée de l’antisémitisme mais la très médiatique Delphine Horvilleur devrait peut être peser ses mots quelquefois ...

si vous deviez meubler pendant des heures une émission , vous diriez vous aussi des bagelités , des absurdités , des conneries . je ne sais pas si les gens qui se prêtent  a ce jeu sont payés ou si c'est juste pour avoir le tampon vu a la télé . si nous devions redonner de la visibilité a l'intelligence , il faudrait deja supprimer la télé . c'est grace au lavage de cerveau (au bon sens du terme)qu'a permis internet que les consciences se sont éveillées 

Allez, encore un coup de réaction philosémite qui doit aujourd’hui être l’un des premiers facteurs de recrudescence de l’antisémitisme.


Tout. Va. Bien.


Ah et ça a déjà été noté mais si les chiffres sont minorés, alors :


 1/ L’augmentation n’en est pas pour autant minorée. Si les chiffres de l’an dernier sont minorés, et que ceux de cette année sont minorés, alors ça reste une augmentation de 74%.


(tiens, 74 c’est ma date de naissance, coïncidence ? Je ne crois pas !)


 2 / Ces chiffres d’augmentation peuvent vouloir dire qu’il y a effectivement plus d’actes antisémites (le plus probable) mais aussi que le comptage étant plus fiable, ces actes sont moins minorés (ce qui n’interdit pas une bien réelle augmentation derrière). Bref, de la difficulté de discuter de phénomènes mal dénombrés.


Voilà voilà de rien bisous tout ça.

La pensée de Delphine Horvilleur me paraît bien plus travaillée que ce que DS semble en avoir retenu dans son billet, peut-être à cause de formats d'interview qui rabotent les propos et les rendent trop simplistes pour une réalité complexe.

On peut en prendre conscience en l'écoutant pendant les 50 minutes que dure l'entretien approfondi qu'elle a donné à Mediapart (désolé pour les non abonnés) :


https://www.mediapart.fr/journal/culture-idees/120219/delphine-horvilleur-l-antisemite-travers-les-siecles-est-toujours-un-integriste

Le trou du bagel : j'ai lu sur Wiki qu'en effet Bagelstein manie étrangement l'humour en publicité

 mais c'est sur une vitrine strasbourgeoise d'un magasin de vente de donuts (doughnuts) que j'ai trouvé la pub la plus humoristique en matière de trou :

une affiche avec une grande flèche vers le trou central de ce beignet et le texte "100% sans calorie"

Pas de doutes, on est bien en pleine période électorale :(

Désolé de quitter la route mais je n'ai plus envie de commenter ce que je refuse d'entendre ou de lire. C'est dégueulasse, je sais. Mais j'assume en employant ce mot à la mode qui replie et clôt tout. 

La malhonnêteté de pensée, la récupération systématique, les amalgames unificateurs  les mensonges officiels souriants, les labyrinthes d'impasses perdus...nuisent à mon propre équilibre.

Car l'Homme 

--ne devient que le sujet de compétions permanentes incluant l'obligation perpétuelle d'adaptabilité, de mobilité, d'agilité  quitte à se perdre soi-même de vue...

--n'est devenu que le produit d'un tourbillon permanent sans attache, sans racine, sans appui, sans repère car le déséquilibre l'oblige.


Merde, libre je suis dans mon rural profond et j'assume mon égoïsme que je partage avec mes potesses et potes. Le Printemps des Poètes a comme thème: la Beauté.

Je pouffe.

Adishatz

A priori, 74%, nous place dans la moyenne au niveau Européen. La recrudescence des actes antisémites est à priori un problème Européen voir mondial. Je pense que l'accaparement des richesses par quelques uns en est la cause principale, avec le raccourci du nouvel ordre mondial induisant systématiquement la "connivence" des banques dont principalement "Rothschild"  a sa tête, désirant de fait un bouc émissaire tout désigné "le juif" et son amalgame "les juifs" comme en 36. Les inégalités ne peuvent qu'amplifier ces défiances et désigné cette cible toute fabriquée et déjà disponible, celle-ci étant historiquement et culturellement la plus accessible aux plus grand nombre des idiots utiles d'extrème droite nationaliste fascisant. Par ailleurs, les lâches profitent de toutes les opportunités dont celle des gilets jaunes pour s'exprimer, ce faisant comme souligné, le mouvement des GJ ne peut pas être la cause de cette recrudescence internationale d'autant que dans ses rangs on constate la volonté claire d'écarter toute récupération du mouvement pas l'extrême droite. L'amalgame tenté par le gouvernement relève de la manipulation et de la fake news flagrante. Désinformation pure de décrédibilisation du mouvement et des réels problèmes mis en avant par ce dernier.

Paradoxalement, je trouve presque reposant qu'on nous parle pas d'islam et d'antisémitisme musulman.

En revanche, je trouve inquiétant que les médias n'insistent pas plus sur le caractère profondément antisémite des groupes identitaires et fascistes. 


Je pense que dans leur volonté de renvoyer dos à dos les antifas et l'extrême-droite, les éditocrates oublient sciemment de parler du racisme décomplexé des fachos et préfèrent dire que c'est consubstantiel au mouvement des gilets jaunes.

"même si l'on y voit bien l'intérêt du pouvoir " ?


Une personne est invitée et donne son avis (très) contestable, mais c'est "le pouvoir" qui est mouillé, lui qui fait tendre le micro des grandes radios à cette personne là ?


Si on arrêtait de surinterpréter chaque trou de bagel, ou chaque connerie édictée au micro des radios, on pourrait - peut-être - discuter, sans présupposé sur ce que pense le con d'en face.


L'époque est en train de devenir très très con, et pour tout dire très fatiguante.

Comment osez ca 'Oui, une bande de racailles antisémites s'emploient depuis deux mois à récupérer la colère des oubliés.' t'a des preuves ? pour moi la racaille raciste c'est Sarkosy, c'est les zemmour, les Finkelcrotte, c'est ces gens qui insultent depuis des annees les arabes , les muslmanns , les noire et donc les juifs, vous pensez que ces racistes limitent leur racisme aux arabe ? non , ils se detestent eux meme, votre seule voix contre le peuple,  nous traiter de racistes, minimiser le racisme des zelites comme en 1930.. a vomir, et moi je me bat sur les boucles GJ contre les racistes, et ils ne se masquent pas, donc facile de lutter, ils sont evincés des boucles, bien mieux que les redactions mediatique, qui reste raciste contre les banlieu, els femmes prolo, et les jeunes . Mais il ne fallait pas de la FI nui de JLM, il fallait la blonde et surtout , tout sauf la gauche .. a votre faute, Holande le porc, le con, et macron le decoller du cervaux. 

"74% : à ce jour, ce chiffre glaçant (d'autant plus glaçant qu'il est, rappelle encore Libé, sous-estimé, comme les statistiques des actes islamophobes) ne livre pas tout son mystère."


Non, ce n'est pas le 74% qui est minoré. Ce sont les numérateur et dénominateur qui sont minorés. Et à priori, minorés avec les mêmes facteurs. Donc le chiffre de 74% a toutes les chances d'être juste, mais ce n'est en tout état de cause pas parce que les chiffres sont minorés que la tendance de leur évolution est modifiée.

C'est le même raisonnement qui faisait dire à Castaner que le mouvement des gilets jaunes n'était pas important, en comparant des chiffres donnés par la police et d'autres donnés par les organisateurs de manifs précédentes.

Une question me taraude, 74% ça représente combien ? Des dizaines ? Des centaines ? Plus ?

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.