275
Commentaires

Amina Sboui quitte les Femen, en les accusant d'islamophobie

Une "organisation islamophobe" qui pourrait être financée par Israël. C'est avec ces accusations fracassantes que la militante tunisienne Amina Sboui a annoncé son départ du mouvement des Femen, dans une interview au HuffingtonPost Maghreb. Cette jeune femme de 19 ans, incarcérée en Tunisie puis libérée en attendant son procès pour profanation de sépulture, s'était fait connaître en publiant des photos seins nus sur Facebook au mois de mars. Comment expliquer ce départ soudain et ces accusations ? Est-ce une stratégie de défense pour éviter de retourner en prison ? Jointe par @si, la journaliste du HuffingtonPost raconte les coulisses de cette interview.

Derniers commentaires

Oulala ... j'avais évité le sujet, je lirai plus tard l'article de Sébastien, un oeil jeté au forum me suffit pour savoir que je ne posterai certainement pas. J'ai déjà trop donné. Un seul truc .... Une question plutôt : "Islamophobie" est un mot qui revient très régulièrement dans lémedias, pourquoi ?
A propos de la Tunisie :

http://actualitechretienne.wordpress.com/2013/08/25/le-monde-retire-un-article-derangeant-intitule-la-tunisie-a-la-veille-de-la-guerre-civile/

Voici l'article en question :

http://www.tunisiadaily.com/2013/08/21/voici-larticle-retire-par-le-monde-ayant-pour-titre-la-tunisie-a-la-veille-de-la-guerre-civile/

Le lien de l'article est bien référencé dans google actualités, mais renvoie désormais vers une erreur 404 sur le site du monde :

http://www.lemonde.fr/idees/article/2013/08/21/la-tunisie-a-la-veille-de-la-guerre-civile_3464112_3232.html
http://harmoniques-nuances.blogspot.fr/

Les deux derniers articles ont rapport avec ce sujet
Femen, je vous souhaite courage et détermination.
De toute façon vous pouvez glosez si vous ne dites pas réellement qui les financent vous ne risquez pas de mettre le doigt ou cela fait mal : elles ne défendent pas les femmes du tout mais font un boulot assez bien payé et avec la gloire en plus. Les gens étant assez bêtes pour croire qu'elles défendent des "droits" ?? lesquels ?

Car depuis qu'elles ont envahis l'espace médiatique je ne vois aucun changement dans la vie toujours plus précaires des femmes du commun des mortels. A moins de se foutre toutes à poil ??? Elle ont un avocat et pas n'importe lesquel. Bref ...
yannick me fait souvent penser à une Ferrari qui prétendrait tondre le gazon.
L'absence de réaction à la liste postée par Gildas Miclet est tristement éloquente.


Islamophobia : un vent mauvais
la vague iconoclaste
"la religion la plus con"
"les vérités qui dérangent"
«Les musulmans doivent comprendre que l’humour fait partie de nos traditions.»


La haine de la religion : ou comment l'athéisme est devenu l'opium du peuple de gauche

"On découvre en chemin qu’il est fort difficile d’enrôler post-mortem l’auteur du Capital dans la cabale éradicatrice des chasseurs de voile, d’Islam ou de religion – et pas davantage Engels, Lénine, Trotsky ou Rosa Luxembourg. On découvre même qu’un des grands apports théoriques et pratiques du mouvement socialiste d’inspiration marxiste au combat progressiste est d’avoir pointé les limites du combat antireligieux issu de la tradition des Lumières et de l’avoir relégué à l’arrière-plan, en le dénonçant comme un écueil, un idéalisme ou une ruse de la bourgeoisie. On découvre que Marx et les marxistes ont même théorisé et pratiqué l’alliance entre « celui qui croit au Ciel et celui qui n’y croit pas »."

« Dans une société non socialiste, mettre au premier plan la lutte anti-religieuse serait une erreur idéaliste et petite-bourgeoise capitale. La lutte sociale doit être menée sur le terrain des clivages de classe de l’infrastructure, sur le terrain des camps qui délimitent les classes économiques et leurs options politiques et sociales, non sur le terrain fantasmagorique de l’idéologie qui établit de faux clivages mystifiés. » (Maxime Rodinson)


"Oui mais quand même, la religion c'est mal"

"Que des femmes [voilées] soient insultées et tabassées, que le féminisme serve de leurre pour répandre et banaliser le racisme le plus crasse, tout cela, le/la religiophobe s’en moque : dans un pays où médias et politiques, de façon plus ou moins insidieuse, désignent à longueur de temps les musulmans comme la cause de tous les maux de la société, son seul sujet d’anxiété est que son droit à « critiquer la religion » soit garanti. Pour l’exprimer, il usera de subtiles gradations dans la virulence, de la simple protestation à l’éructation scatologique probablement censée traduire la hauteur à laquelle il plane dans l’éther philosophique inaccessible aux benêts qui voient du racisme partout : « Moi, je chie sur toutes les religions. »[…]
Inutile d’aller lui expliquer que les religions ne sont pas de simples systèmes métaphysiques flottant dans la stratosphère, et qu’elles sont indissociables des populations qui s’en réclament ou qu’on y associe, de la culture, de la politique, de l’histoire, des rapports de domination entre groupes sociaux. Inutile de lui expliquer que s’en prendre à l’islam, religion pratiquée par des gens qu’il connaît mal, dont les ancêtres ont été colonisés par ses propres ancêtres, et qui sont discriminés dans la société française, ce n’est pas exactement la même chose que de critiquer la religion catholique, depuis toujours liée au pouvoir en France, et dont il a pu expérimenter à ce titre la nocivité dans sa propre histoire […]
Inutile de lui expliquer que, croyant faire œuvre de progressisme, il risque surtout de relayer toutes les généralisations, tous les préjugés et les stéréotypes méprisants qui circulent depuis des siècles sur les musulmans — « musulmans » : une dénomination qui, à l’époque coloniale, était plus ethnique ou culturelle que religieuse. Et d’étaler non pas sa sagesse supérieure, mais plutôt son nombrilisme culturel, sa paresse intellectuelle, son ignorance satisfaite et son arrogance de « cul de plomb »."
"des propos violemment islamophobes : "Qu'est-ce qui peut être plus stupide que ce Ramadan ? Qu'est-ce qui peut être plus affreux que cette religion ?"
Violemment islamophobes??????????????? le délire!
Mais au fait...c'est vrai ça, QUI FINANCE LES FEMEN ? En voilà une question qu'elle est bonne !!

Pas de bol, @si n'a pas cherché cette foi-ci.

Peut-être pour bientôt ?

siouplai, à vot'bon coeur
Féminisme; islamisme; complot Israëlien; Caroline Fourest;

Voilà tout ce qu'il faut pour allumer un bon forum; et sortir les nazinautes de leur torpeur estivale;

Bien joué Monsieur Rochat !
Pourquoi prendre comme pré-requi de cet article qu'est c'est vraiment etrange qu"elle quitte les FEMEN ? Genre une feministe doit obligatoirement etre islamophobe ?

C'est quand même le niveau zéro en terme de réflexion, les FEMEN. Moi, je les aime bien car elles sont exactement tout ce qu'on demande de ne pas être à une femme : agressive, revendicatives et betes. Quand on voit comment elles insuportent au plus haut point les réac, comment elles les font eructer d'enervement, ca me met en joie.

Mais bon, elles sont vraiment stupides et même niveau féminisme, ca serait bien qu'elles lisent un peu.

Leurs anti-religions primaire est lourd, même pour une athée comme moi. Ca me parait être juste du bon sens de passer à autre chose, de la part d'Amina Sboui.
Vous pensez qu'être feministe passe obligatoirement par de l'islamophobie ? C'est parfaitement idiot ca. Un peu de lecture de feministe islamiste, ca vous fera du bien : http://bit.ly/18JjxIc
Pour moi, cela n'a rien à voir avec un racisme quelconque.
Il me parait impossible d'être féministe et de faire attention à ne pas froisser une religion quelconque.
Athée, peut-être agnostique en vieillissant, j'ai beaucoup de respect pour les croyants, j'avoue que je les envierais presque, mais en quoi leur croyance doit-elle se retrouver dans la politique.
Autant c'était horrible que le roi de France représente Dieu sur terre, autant il me paraît invraisemblable que faire une révolution mène à un gouvernement théocratique.
Le sreligions, toutes, accablent les femmes et les minorités.
Le sort des homosexuels en Egypte, un bonheur !
il y a une différence entre "mais en quoi leur croyance doit-elle se retrouver dans la politique?", et aller pisser à l'entrée d'une mosquée.
Ah?
C'est la même provoc que celle faite contre les cathos.
pourquoi on ne pourrait pas pisser sur une église (ça c'est toujours fait) ou sur une mosquée?
si tu veux, mais en quoi sa avance? Genre je pensais que l'objectif est de mettre des filles sur le chemin de l’école, de protéger l’égalité des chances à l'embauche, d'aider celles qui voudraient retrouver une carrière à placer leurs bambins dans des crèches, d'assister légalement les plus faibles qui viennent réclamer de l'aide pour sortir d'un mariage qui les étouffe. Finalement l'ogectif c'est de pisser contre une mosquée. Super, va pisser sur leur tombes, si ça te calme.
"Genre je pensais que l'objectif est de mettre des filles sur le chemin de l’école, de protéger l’égalité des chances à l'embauche, d'aider celles qui voudraient retrouver une carrière à placer leurs bambins dans des crèches, d'assister légalement les plus faibles qui viennent réclamer de l'aide pour sortir d'un mariage qui les étouffe. "

Et bien, vous pensiez faux, car, on peut et on doit lutter contre les diverses oppressions sociales, sans pour autant permettre d'en reproduire d'autres. Il n'y a pas à choisir entre les unes et les autres. On doit lutter contre toutes, simultanément.

C'est d'ailleurs pourquoi il est plus que nécessaire de ne pas céder au chantage au voile, comme cela a été fait hier pour le lycée et l'est aujourd'hui pour l'université, sous couvert que cela serait abandonner ces filles à un triste sort... De deux choses l'une, où elles sont victimes et l'on doit les aider, sans pour autant donner caution aux valeurs de leur bourreau, soit elles sont complices et nous n'avons pas à nous soumettre à leurs exigences.

Par analogie, je vous rappellerai qu'on ne lutte pas contre les violences faites aux femmes par leur compagnon dans le secret de leur chambre en autorisant ces derniers à les cogner dans la rue.

Autrement dit, ce n'est pas en laissant légalement les mauvais choix, comportements, s'opérer librement dans l'espace public qu'on lutte contre eux. Tout ce qu'on fait, c'est autoriser parallèlement à la libération de certaines, l'enfermement d'autres.

yG
[quote=Il n'y a pas à choisir entre les unes et les autres. On doit lutter contre toutes, simultanément.]

on ne choisit pas, on les enlève une à une. Parce qu'il faut bien commencer par quelque chose. Et ce que vous dites ne marche visiblement pas car:

citation de Christine Delphy, probablement une feministe qui n'y connait à votre fémnisme féerique:

Après cette interdiction et l’exclusion de nombreuses jeunes filles des lycées et collèges, on voit le port du foulard, de l’objet interdit, non pas diminuer dans la rue, mais au contraire augmenter. Ce qui est une réaction qu’on pouvait attendre au tort fait aux collégiennes et lycéennes. Une réaction classique pourrait-on dire, de la part d’une population dominée, qui n’a pas les moyens politiques et sociaux d’une protestation juridique ou de rue, car elle est en fait – et contrairement à ce qu’on dit de son « communautarisme » supposé – très peu, voire pas, organisée.
"on ne choisit pas, on les enlève une à une. Parce qu'il faut bien commencer par quelque chose. Et ce que vous dites ne marche visiblement pas"

Euh, ce que vous préconisez non plus, il suffit de regarder l'échec patent de l'approche communautariste à l'anglo-saxonne.

Quant à votre citation de Christine Delphy illustre parfaitement ce que je dénonce, un pragmatisme de mauvais aloi et fort loin d'être fondé en raison, car, cette sociologue établit une corrélation entre interdiction et augmentation de la réaction revendicatrice. Or, c'est oublier que l'expérience inverse a déjà été réalisé ailleurs et qu'à ouvrir les portes, on ne supprime pas le mouvement de revendication non plus (sans compter qu'à l'image de l'expérience de Schrödinguer, on ne peut mesurer à la fois l'effet de l'ouverture et de la fermeture, la mesure de l'un excluant celle de l'autre), on le normalise tout bêtement, le rendant indélogeable par la suite.

Bref, on capitule et on accepte alors un certain pourcentage d'irréductibles au nom d'un bien peu ragoûtant pragmatisme et non d'un principe qui lui n'a pas à transiger, c'est acceptable ou cela ne l'est pas, éthiquement parlant. Ce qui ne se détermine pas en fonction d'un pourcentage intuitif que nous imposerait de supporter une certaine sociologie.
Question de principes.

yG

ps: Quant à son approche du communautarisme, elle est bien trop restrictive pour être pertinente, il n'est pas nécessaire d'être organisé pour manifester une réelle organisation.
[quote=certain pourcentage d'irréductibles au nom d'un bien peu ragoûtant pragmatisme]

c'est ca. Vaut mieux ne pas céder et avoir un pourcentage encore plus grand, car on a réussi à aliéner même ceux qui auraient voulu vous prendre au sérieux.

Ce genre de logique est principalement une entrave à l'intégration. Un groupe de femmes voilées trouvent un plaisir à profiter d'une piscine pendant des horaires réservés aux femmes, et des pseudo féministes à 2 balles se mettent en branlent pour leur expliquer qu'au nom de la libération elles doivent choisir: soit rester soumises chez elles, soit se pliez aux exigences de vagues théories émancipatrices et nager pendant les horaires mixtes. Bilan: plus personne à la piscine. Mais, c'est pas grave, parce que les femmes musulmanes ne comptent pas dans ce pays. Elles sont rien et on aimerait surtout pas voir dans les piscines de la république des gens qui ne parlent pas français. Suédois, peut être. C'est pas la France qui est intolérante, du tout. C'est la France dans son combat contre le communautarisme.
"Un groupe de femmes voilées trouvent un plaisir à profiter d'une piscine pendant des horaires réservés aux femmes, et des pseudo féministes à 2 balles se mettent en branlent pour leur expliquer qu'au nom de la libération elles doivent choisir: soit rester soumises chez elles, soit se pliez aux exigences de vagues théories émancipatrices et nager pendant les horaires mixtes. Bilan: plus personne à la piscine. Mais, c'est pas grave, parce que les femmes musulmanes ne comptent pas dans ce pays. " : Niz

Non, ce ne sont pas les femmes musulmanes qui ne comptent pas, joli amalgame que vous faites là, ce sont les valeurs de celles qui veulent des horaires non mixte par exemple pour la piscine et agitent ce type de chantage, "soit vous m'ouvrez cet espace à mes conditions, soit je reste chez moi", ce qui est loin de constituer toutes les musulmanes que je sache, fort heureusement.

A ce type de chantage, il ne faut absolument pas céder, car nous, hommes et femmes, n'avons rien à y gagner. Cautionner ce genre de pratique, ce n'est pas permettre l'intégration, contrairement à ce que vous racontez, mais tolérer l'exclusion communautariste. Soit tout le contraire.

Enfin, il faudrait savoir, soit elles sont soumisses chez elles, comme vous dites, et dans ce cas, nous avons toute latitude pour les aider légalement en ne permettant pas que les valeurs dont elles sont prisonnières soient étendues au reste de la société, puisque alors, il n'y aurait plus de différence entre leur prison personnelle et la prison collective en laquelle nous aurions transformé la société pour complaire à leur bourreau, soit elles le font librement et dans ce cas, elles assument le rejet de leurs valeurs que nous n'avons pas à admettre.

yG
heureusement que les toilettes de la république ne sont pas mixtes.
"heureusement que les toilettes de la république ne sont pas mixtes.": Niz

De quoi vous plaignez-vous alors, inconséquent que vous êtes, puisque vous êtes déjà libre d'aller plonger une tête dans ces cuvettes.

Pour remarque, les toilettes ne sont pas davantage mixtes, elles sont à proprement parler privatives, individuelles.

Cela étant dit, pour répondre directement à l'indigence de votre réflexion, si vous êtes du genre à souhaiter parce qu'il y aurait des toilettes mixtes, qu'il y ait (des espaces ou des temps d'espaces) de piscines non mixte, ce qui autorise à demander et donc à obtenir, selon le même raisonnement, des espaces non mixte pour n'importe quelle autre activité (cinéma, bibliothèque, bus, métro, restaurant, enseignement, que sais-je encore) et sous couvert de n'importe quelle lubie, je vous signale que l'existence d'un cas (les toilettes) ne permettrait toujours pas de légitimer l'ouverture à tous les autres.

Puisqu'il n'est justement pas le premier cas d'une série de division de l'espace selon les genres, mais bien au contraire, l'un des derniers espaces où survie cette approche sexiste.

Je serais bien davantage, pour couper l'herbe à des personnes aussi peu scrupuleuse que vous, pour l'imposition de toilettes privatives dès le palier, comme c'est le cas chez les particuliers ou dans nombre d'espace limité, les trains notamment.

yG
[quote=activité (cinéma biblio]

c'est interdit de faire une séance de projection entre filles, ou vous allez faire un caca nerveux devant la CDC à cause du financement dans des organismes privés qui font des soirées à thèmes? Vous vous rendez compte à quel point vos arguments sont loufoques. Je n'ai toujours pas compris pourquoi les vestiaires privatifs non mixtes sont ok pour la république, mais pas des horaires non mixtes. Et j'imagine que par "scrupule", vous sous entendez que si la piscine est privée vous aller faire en sorte que le maire vienne faire son caca nerveux.
"c'est interdit de faire une séance de projection entre filles, ou vous allez faire un caca nerveux devant la CDC à cause du financement dans des organismes privés qui font des soirées à thèmes? Vous vous rendez compte à quel point vos arguments sont loufoques. Je n'ai toujours pas compris pourquoi les vestiaires privatifs non mixtes sont ok pour la république, mais pas des horaires non mixtes. Et j'imagine que par "scrupule", vous sous entendez que si la piscine est privée vous aller faire en sorte que le maire vienne faire son caca nerveux.": Niz

Pour les soirées à thème, oui, je les condamne également, ce ségrégationnisme en fonction du sexe, trop peu pour moi. Quoi qu'il en soit, ici, toute la question est de savoir s'il s'agit d'espace privé ou public. S'il s'agit de soirée publique, elles sont condamnables et doivent l'être par conséquent.

Les horaires non mixtes ne sont pas tolérables, car, ils ne font qu'entériner ce qui ne doit pas l'être, à savoir la division de l'espace en fonction des sexes. Il ne suffit pas qu'il y ait une demande, il faut encore qu'elle soit légitime. Ce qui n'est aucunement le cas ici, puisque la logique derrière cette revendication est aussi abjecte et stupide que celle ayant présidée à toutes les ségrégations, notamment raciales. A ce titre, il y a eu et existe encore très certainement des personnes blanches qui ne veulent pas sortir, prendre le bus ou aller à la piscine parce que des "noirs" y ont accès désormais à toutes les heures.

Vous n'avez pas à décider dans un espace public avec qui vous avez à déambuler en terme de sexe, de couleur, d'age, de handicap.

Il existe me direz-vous des lignes d'eau, voire des horaires pour bébé nageur ou plongeur en bouteille et je vous rétorquerai que c'est là une question de sécurité, en fonction de l'activité, pas de ségrégation sexuée et cela change tout.

D'aucuns dans votre genre vont me rétorquer qu'il s'agit là aussi d'une question de sécurité. Ce à quoi je répondrai qu'accepter des espaces non mixtes, à certains horaires, ne fait qu'entériner le fait que les femmes doivent être protéger des hommes, y compris en dehors des toilettes, pour reprendre votre analogie et que la loi n'y suffit pas.

Il n'en reste pas moins que ce n'est pas en divisant l'espace qu'on doit opérer cette protection, c'est par le droit.

Les femmes, comme tout autre citoyen, doivent être protégée des agressions, quelque soit l'espace qu'elle occupe, piscine, travaille, rue, métro, etc.

La logique connement pragmatique de la séparation de l'espace pour parvenir à cette protection (refait surface régulièrement avec des rames pour femmes ici ou là sur la planète) ne fait que cautionner le fait que l'homme est un prédateur et implicitement qu'il a le droit de l'être, tel le carnivore auquel on autorise un espace propre, en dehors de celui de ses proies, mais qui est autorisé à les attaquer si elles sortent des lignes ou horaires imparties.
Non merci.

C'est d'ailleurs pour cela que ceux qui défendent le port du voile sous couvert d'une protection de la femme participent de la même logique paresseuse et ségrégationniste (version sexiste) que celle que vous défendez ici, hélas.

yG
[quote=défendent le port du voile sous couvert d'une protection de la femme participent de la même logique paresseuse et ségrégationniste]

on défend le choix de porter un voile, de la même manière qu'on interpelle pas les femmes dans la rue pour leur faire des remarques sur le port de talons vs crocs, ou de slip vs tongs.

[quote=Vous n'avez pas à décider dans un espace public avec qui vous avez à déambuler en terme de sexe, de couleur, d'age, de handicap.]

Par contre je peux décider qui a droit de déambuler selon que leur tenue me plait ou pas!

C'est relativement surréaliste de venir culpabiliser des personnes qui n'ont pas le même rapport avec la promiscuité sexuelle, et l'image véhiculée de leur propre corps que vous, en les associant à des racistes.
Non seulement c'est une totale banalité dans les bastions de l'islamisme radical au Mexique, en Corée, et au Japon ou des wagons sont réservés aux femmes, mais il semble aussi que la pratique banalise en France grâce à la figure de proue de la Sharia dans ce pays: la SNCF.

[quote=Par ailleurs, si vous êtes une femme et que vous voyagez seule, n’hésitez pas à demander le compartiment femme seule, le compartiment dans lequel vous serez placée n’est réservable que par des femmes. Ce service gratuit vous permet de voyager l’esprit tranquille.]

Je demande immédiatement une réunion de crise des groupes parlementaires de l'opposition, pour veiller à ce que la laïcité soit défendue dans toutes les recoins de la république: mesdames, votre gynéco et votre kiné doivent être mâles. Sinon, l'empire contre attaquera.
"on défend le choix de porter un voile, de la même manière qu'on interpelle pas les femmes dans la rue pour leur faire des remarques sur le port de talons vs crocs, ou de slip vs tongs.": Niz

Parce que les talons, le slip ou je ne sais quel autre vêtement ne révèle pas lui une conception sexiste des rapports homme-femme. C'est tout con, mais c'est déjà trop compliqué pour vous visiblement, alors, je reprends pour la centième fois.

C'est la pratique du voile qui rend l'objet, en lui-même parfaitement anecdotique, symbolique d'une conception sexiste.

C'est une pratique sexiste, dès lors que vous vous interdisez de rentrer ou de sortir de quelque part sans arborer votre symbole, alors que toutes les autres personnes du même sexe que vous (et mieux encore de l'autre sexe), par exemple pour faire de l'escalade, monter sur une échelle troqueront volontiers, sans problème, leurs escarpins ou leur jupe contre des vêtements plus appropriés, démontrant en cela qu'elles n'en font pas un symbole sexiste, mais juste un accessoire parfaitement substituable à un autre, en fonction des circonstances.


"Par contre je peux décider qui a droit de déambuler selon que leur tenue me plait ou pas!"


Cela n'a rien à voir avec le fait de me plaire ou non, mais je comprends que vous en soyez réduit à ce genre d'argument. Cela dépend des valeurs qu'incarnent la pratique en question. Ces femmes ne porteraient pas le voile, mais marcheraient à quatre pattes ou cinq mètres devant ou derrière leur compagnon pour montrer leur soumission, le respect à leur mâle ou quoi que cela soit d'autres, uniquement parce qu'elles ont le malheur de naître femme, que cela serait tout aussi condamnable.

"C'est relativement surréaliste de venir culpabiliser des personnes qui n'ont pas le même rapport avec la promiscuité sexuelle, et l'image véhiculée de leur propre corps que vous, en les associant à des racistes."

Je l'attendais cette connerie, le rapport à son corps comme légitimation de toutes les dérives sexistes. Mais oui, allons-y, organisons la société pour qu'elle nous autorise à vivre comme nous l'entendons notre rapport égotiste à notre corps. Et hop, vite, exigeons la création d'horaires ou de couloirs de circulation pour les gros, les roux, les maigres, les vieux, les handicapés, les trop ceci, les pas assez cela.

Ben non, mesdames et messieurs, nous avons opté pour assumer nos différences, nos inégalités corporelles et pour rendre l'espace public accessible à ces dernières et non pour reproduire nos complexes, nos peurs, nos craintes ou nos valeurs sexistes. Nous avons la loi pour nous protéger du harcèlement, de tous ceux qui se moqueraient de nous par rapport à notre physique, nous n'avons donc pas à nous cacher, et plus encore à exiger que l'espace public s'adapte à nos idiosyncrasie, mais à nous adapter à lui.


"Non seulement c'est une totale banalité dans les bastions de l'islamisme radical au Mexique, en Corée, et au Japon ou des wagons sont réservés aux femmes, mais il semble aussi que la pratique banalise en France grâce à la figure de proue de la Sharia dans ce pays: la SNCF."


Et alors, Niz, il n'y a pas que les sexistes voilées qui sont condamnables, c'est pourquoi je critique également toutes les démarches reproduisant la ségrégation sous couvert d'apporter plus de sérénité à la gente féminine, lorsqu'il existe d'autres moyens, certes probablement plus coûteux, mais bien plus respectueux des principes que ceux choisis par pragmatisme/radinerie/ facilité.

"Je demande immédiatement une réunion de crise des groupes parlementaires de l'opposition, pour veiller à ce que la laïcité soit défendue dans toutes les recoins de la république: mesdames, votre gynéco et votre kiné doivent être mâles. Sinon, l'empire contre attaquera."

Inutile, Niz, puisque les gynéco et les kiné peuvent déjà être des hommes, il n'y a donc pas de sexisme en la matière, pas plus qu'il n'y en a lorsque vous tombez amoureux d'un homme ou d'une femme en fonction de votre propre sexe.

J'ajouterai que si vous sortez du cadre du rendez-vous pris librement, et que vous tombiez dans le cadre des urgences, vos petits scrupules peuvent aller se faire foutre, et c'est tant mieux. Ceci pour répondre à toutes ces personnes qui veulent avoir le droit dans ce contexte-là de choisir le sexe de leur professionnel de santé. Qu'elles aillent se faire voir ailleurs, au propre comme au figuré.

yG
[quote=C'est la pratique du voile qui rend l'objet, en lui-même parfaitement anecdotique, symbolique d'une conception sexiste.]

c'est l'image que vous vous faites de la pratique dont le voile serait l'objet qui est une conception absurde.

[quote=autorise à vivre comme nous l'entendons notre rapport égotiste à notre corps. Et hop, vite, exigeons la création d'horaires ou de couloirs de circulation pour les gros, les roux, les maigres, les vieux, les handicapés, les trop ceci, les pas assez cela]

et les habillées comme ci, et les pas habillées comme ca. C'est vrai quoi, ou allons nous. lol.

[quote=non pour reproduire nos complexes, nos peurs, nos craintes ou nos valeurs sexistes]

en occurrence ici, vous chercher à projeter vos désirs, vos convenances, ainsi que vos craintes, vos peurs et vos pseudo valeurs feministes.

kiné peuvent déjà être des hommes

je sais. Ca ne veut pas dire que les gens choisissent tous de manière indifférenciée, et ca ne veut pas dire qu'ils doivent le faire.
"si vous êtes du genre à souhaiter parce qu'il y aurait des toilettes mixtes"

Il fallait lire (et j'aurai dû écrire) "non mixtes", évidemment.
Sorry.

yG
Et pourquoi ne pourrais-je pas pisser sur vous ? Peut-être parce que ce n'est pas bien, insultant.
Parce que l'église est le lieu de culte des dominants. Parce que la mosquée est le lieu de culte des dominés. C'est trop facile de s'attaquer à l'Islam, en masquant la réalité sociale et historique de ses pratiquants en France et ailleurs.

Le tabassage médiatique ou/et systématique DES Islams provoque un phénomène de résistances, autour de noyaux d'intégristes qui ne font que les renforcer. La transformation que vous voulez appliqué n'est sûrement pas celle en faveur du bien commun, mais celle qui vous rassure.
En plus d'être une perte de temps, ces critiques fondées ou non, ne prennent pas le problème à la racine. Et sont biens attachées à croire que la religion est absolument indépendante de la Société, qu'elle s'impose de fait. Que jamais, mais jamais celle-ci est adoptée car elle convient et s'adapte à la Société.
Justement, c'est pour cela aussi, que les religions sont dangereuses...
gamma
"il y a une différence entre "mais en quoi leur croyance doit-elle se retrouver dans la politique?", et aller pisser à l'entrée d'une mosquée.": Niz

Oui, il est intolérable qu'on pisse dans l'espace public, que cela soit sur une mosquée ou une quincaillerie.

Pour le reste, du moment que les religions expriment leur idéologie, elles se doivent d'accepter qu'on manifeste le mépris d'icelle.
Or, elles veulent le beurre et l'argent du beurre, la liberté de croire et imposer le respect de leur croyance aux autres.
Qui urine alors sur qui dans ce cas ?

yG
C'est peut-être ennuyeux pour le bien public, mais intolérable, faut pas pousser...
Oui, je le sais bien, entre urine humaine ou de chien..., mais c'était surtout pour souligner qu'il n'existe pas d'endroit plus sacré qu'un autre, quoi qu'en pensent les religieux. Et, comme vous l'avez noté, on pisse depuis des siècles derrière les églises tout au moins. Sans compter que je ne suis pas le dernier à pisser à la raie du divin chaque jour qui passe. Quoi qu'en général, je préfère le conchier. D'ailleurs à ce propos...
Eh Dieu, si tu me lis...
je t'emmerde.

yG
Dans Son infinie bonté, Il accepte votre prière.
Ben alors, les religieux sont encore plus cons que je ne le suppose habituellement, puisqu'ils passent leur temps à régler leur vie (et incidemment la nôtre, hélas) par rapport à celui qui, à vous lire, Albert-Yves, n'en a cure. Raison de plus de les envoyer les uns comme les autres...

yG
t'es en France, tu peux uriner sur le coran, te filmer et le mettre sur Youtube. Mais j'appelle pas cela du militantisme anti religieux, mais plutôt de la connerie.
Et il y en a d'autres qui font plus que pisser sur les mosquées.

http://www.midilibre.fr/2013/05/27/la-petite-mosquee-en-construction-profanee,705177.php

http://www.lunion.presse.fr/accueil/convoque-au-tribunal-apres-un-incident-avec-des-joggeuses-ia0b0n159336

http://www.20min.ch/ro/news/faits_divers/story/30750862

http://www.leparisien.fr/reims-51100/plainte-d-associations-musulmanes-a-reims-apres-l-agression-d-une-femme-voilee-10-06-2013-2883223.php

http://www.lexpress.fr/actualite/societe/trappes-deux-hommes-condamnes-pour-avoir-agresse-une-femme-voilee_1267936.html

http://www.maghrebemergent.com/actualite/breves/fil-monde/item/28097-france-une-femme-voilee-agressee-a-lyon.html

http://www.leparisien.fr/avon-77210/des-croix-gammees-taguees-sur-la-mosquee-04-02-2013-2537789.php

http://www.francebleu.fr/infos/islamophobie/lesparre-l-indignation-des-musulmans-763316

http://www.leparisien.fr/faits-divers/des-inscriptions-a-caractere-islamophobe-dans-les-rues-d-avignon-13-08-2013-3050213.php

http://www.lemonde.fr/societe/article/2012/08/01/la-mosquee-de-montauban-profanee-avec-des-tetes-de-porc_1741143_3224.html

http://www.saphirnews.com/Un-cocktail-molotov-jete-contre-la-mosquee-de-Libourne_a15079.html

http://www.sudouest.fr/2012/12/31/qui-s-acharne-sur-le-lieu-de-culte-musulman-922139-7.php

http://www.lemonde.fr/societe/article/2013/08/11/un-militaire-francais-arrete-pour-un-projet-d-attaque-contre-une-mosquee_3460105_3224.html

http://www.leparisien.fr/faits-divers/saint-etienne-la-grande-mosquee-profanee-durant-la-nuit-08-02-2010-808425.php

http://www.lemonde.fr/societe/article/2013/05/19/la-mosquee-de-limoges-a-nouveau-profanee_3356752_3224.html

http://www.lexpress.to/archives/7895/

http://www.mediarabe.info/spip.php?breve16263

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2012/10/20/01016-20121020ARTFIG00354-des-identitaires-occupent-une-mosquee-de-poitiers.php

http://www.leparisien.fr/faits-divers/alpes-maritimes-des-tombes-musulmanes-profanees-a-carros-30-04-2012-1978902.php

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2011/12/26/97001-20111226FILWWW00237-tombes-musulmanes-profanees.php
Et vous remarquerez qu'aucune de ces agressions n'a été faite par des féministes.
Ah bon ? Donc c'est normal si c'est fait par des gros beaufs en ma de sensation ...Ben chacun ses amusements ...Tout va béné !.
Est-ce que j'ai dit que c'était normal ? je reste simplement dans la conversation, on parlait de l'islamophobie supposée des groupes féministes... Les exemples que vous donnez montrent que des gens haïssent l'Islam et/ou les musulmans et/ou les arabes, mais ça n'a pas de lien avec l’islamophobie dans le féminisme.
Ah bon ? Et le sort des homosexuels dans le pays lappon ou la roumanie, la russie, ou même en France ? Pourquoi se focaliser QUE dans les "pays arabes" ou "musulmans" ?

Beignets de tomates vertes je trouve que tu est bien engagé vers une pente qui est très à la mode en ce moment Nonobstant que la grande majorité des français de confession musulmane ne pose pas problème, toi tu va les trouver uniquement en dessous d'un certain parallèle : vers le sud ou le sud-est de l'Europe ...

N'est je pas raison ?
Je suppose que Beignets m'est destiné.
Justement je ne m'occupe QUE du problème des homos en Russie, et de l'horreur de la nouvelle moi du fondu Poutine.
Il t a du boulot!
Je vous laisse a votre amour du voile et a sa stupide défense, Yeza.
Très très triste de lire ça ici...
Ah bon ..Depuis quand je défends le voile ? Mais c'est vrai sans doute que de parler que des lois sur les homos en russie oubliant ceux d'Israel, est plus bien vu de vos amis bien placés. C'est vrai qu'il y a que là-bas que les homos sont pas bien vu mais bon diaboliser, diaboliser, ne pas voir ailleurs c'est le début du sale boulot de ceux qui en "haut lieu" font le jeux diabolique de nos amis anglo-saxons.

Au fait les femen de Belgique claque la porte , ça marche pas très bien il parait et c'est pas faute d'argent car ceux qui paient derrière avec l'aide de BHL et Caroline Fourest ! Les miliardaires qui paient, soutiennent ces courageuses femmes qui font avancer le monde en montrant que leurs seins et gueulant en anglais des "slogans hyper-d'avant garde" que nos anciennes "salopes" des années 70 n'ont plus qu'à se rhabiller !.

.Ha que je me sens plus protégée et mes droits défendues, ma paie plus grosse, bref ... depuis que ces femmes sont là .!.
"Un peu de lecture de feministe islamiste": Marushah

Triste oxymore, c'est aussi incompatible que féministe catholique pour ne citer qu'une autre des trois grandes religions monothéistes, pour la bonne et simple raison que les religions sont "connement" patriarcales, de leur conception (tout aussi pathétique que gerbante) du divin (un dieu que vous devez caresser dans le sens du poil, dont vous devez vous achetez les grâces, sinon, il pète une durite) jusqu'à celle de la femme et des rapports hommes-femmes, notamment en matière sexuelle.

Tout ce que peuvent les soi-disant féministes religieuses, c'est vouloir "adoucir" ce qui est, hélas, fondamentalement une approche sexiste du vivant. Bref, cela fait illusion pour certains, mais on est loin du compte en matière de lutte féministe, très loin, beaucoup trop loin. Et la question n'est même pas de faire un premier pas dans la bonne direction, la question est celle de la primauté du féminisme par rapport à toute conception métaphysique particulière. Le féminisme ne doit pas se penser en rapport aux religieux, et encore moins si soumettre, ce n'est pas une recette de cuisine qu'on doit accommoder aux sensibilités du palais de chacun. C'est une inversion des valeurs qu'on ne peut mettre en pratique en se soumettant par ailleurs à des valeurs archaïques, dans tous les sens péjoratifs du terme.
Dans le même genre de notion faussement pertinente, vous avez religion et modernité...
Et quoi encore ?

yG
chaque pas de réforme, doit prendre en compte ou on est, et qu'elles sont les options disponibles, et comment construire dessus. Je ne peux accepter que seules les membres de la branche Pakistanaise des Femen sont représentatifs du courant féministe là bas, et que ceux qui ne sont pas solidaires des parades urbaines seins nues, sont des marginales "sexistes du vivant". Malala Yousefzai a certainement plus d'impact dans la communauté de son pays, et elle est voilée. Comme quoi elle ne pouvait rentrer dans les écoles de la république heureusement que l’Angleterre est là.
"chaque pas de réforme, doit prendre en compte ou on est": : Niz

Cela tombe bien, nous ne sommes pas au Pakistan et nous ne devons certainement pas en prendre le chemin.


Comme quoi elle ne pouvait rentrer dans les écoles de la république heureusement que l’Angleterre est là.


Euh, non, l'Angleterre comme les USA ne sont certainement pas des exemples à suivre en ce domaine, ils ne font que du communautarisme, ils ne résolvent rien, ils ne font que reproduire le problème, sans fin, bêtement pragmatique qu'ils sont.

Non merci.

On peut à la fois soutenir le combat de cette jeune pakistanaise et condamner ces bourreaux sans pour autant soutenir les valeurs qu'elle doit encore endosser pour simplement avoir le droit de respirer sur son territoire. Celles qui veulent simplement ôter leur voile sont aussi victimes des mêmes connards de Taliban. Il n'y a pas de raison de leur concéder ce droit.

yG
Pakistan et nous ne devons certainement pas en prendre le chemin. .

ca ne veut pas dire qu'il n y a pas de Musulmans en France, encore moins que parader seins nus va leur ouvrir les yeux.

[quote=ils ne font que du communautarisme]

communautarisme ou pas, Malala est là bas, et pas au lycée Henri 4. Malala apprend à l'ecole, sans qu'un energumène vienne lui faire une enquète sur le pourquoi du comment se gratter la tete avec un voile. Et certainement elle évite un pays, ou les fournisseurs, clefs en mains, de solutions cértifiées sans "nouvelles oppressions sociales", sont suffisamment frustrés pour ne pas se contenter des éditos, des caricatures, des emissions d'enquètes débats, pour encore eprouver le besoin urgent de devoir chier sur le coran, sur le Mihrab de la mosquée, à l'heure de la prière, en bouffant du boudin arrosé au vin pendant un acte de copulation. Freeeeeedoooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooommmm.
"ca ne veut pas dire qu'il n y a pas de Musulmans en France, encore moins que parader seins nus va leur ouvrir les yeux. ": Niz

Il ne s'agit aucunement de devoir impérativement leur ouvrir les yeux, car, à ce jeu-là, on part systématiquement perdant, tout le monde ayant le droit de rester aveugle. Qu'elles veulent voir ou pas, là n'est pas la question, car, admettre qu'elles pourraient en faire à leur tête, c'est tout bêtement considérer qu'il y aurait des espaces où cette pratique serait admissible.

Or, il n'y en a tout simplement pas.

Il en va pour le sexisme comme pour le racisme ou l'homophobie, on n'accepte pas l'expression de cette idéologie à l'école ou ailleurs. Et même si on la combat déjà sur les bancs de l'école, on ne la laisse pas pour autant y rentrer.

Et ceux et celles qui continuent néanmoins à l'être, une fois sorti du circuit scolaire, on ne se soucie pas de leur faire un lavage de cerveau, de les rééduquer ou d'attendre benoitement qu'ils prennent conscience de l'ignominie qu'ils cautionnent, on ne perd plus son temps à négocier avec eux, on les sanctionne s'ils dérogent au principe voulant qu'ils ont le droit de penser ce qu'ils veulent, mais certainement pas de l'exprimer.
Tant mieux.

Quant à la liberté de se comporter comme on veut, ce n'est qu'une illusion. Nous sommes sur le site d'arrêt sur image, nous savons bien, probablement mieux qu'ailleurs, combien l'environnement nous influence. Le tout, c'est de choisir alors un environnement moins délétère que celui consistant à nous laisser libre d'en faire selon nos petits désirs.

yG
Il va pour le sexisme comme pour le racisme ou l'homophobie, on n'accepte pas l'expression de cette idéologie à l'école ou ailleurs. Et même si on la combat déjà sur les bancs de l'école, on ne la laisse pas pour autant y rentrer

prier Dieu, c'est être homophobe. Ok. Je déclare la création des HomoMen. Objectif: à chaque messe du dimanche, débarquer sur un char, en maillot de bain et corps huilés en dansant sur "Etre chanceux" afin de faire reculer l'homophobie.

combien l'environnement nous influence

quand il influence les gens selon vos désirs, cela devient une émancipation. Sinon, c'est la soumission aux extrémismes.
"quand il influence les gens selon vos désirs, cela devient une émancipation. Sinon, c'est la soumission aux extrémismes."

Ben oui, Niz, tout ne se vaut pas, je ne suis pas un relativiste, loin s'en faut,
et les valeurs des sexistes, qu'ils se disent religieux ou non, ne valent rien.
C.Q.F.D.

Quant à prier dieu, cela n'implique aucun voile sexiste, sauf à avoir un dieu sexiste, ce qui ne vous octroie aucun droit supplémentaire.

yG

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

S'il reste un combat a mener pour les féministes, c'est bien celui contre les religions.
Et je suis donc tout a fait en désaccord avec Clomani.
Ce féminisme n'est pas un féminisme de pacotille, il correspond tout a fait aux luttes que nous devions mener dans notre jeunesse pour avoir le droit de disposer de notre corps.
C'étaient déjà les religions qui étouffaient nos revendications( a l'époque tous les pro- Life), les cathos ultra plutôt et l'ensemble d'une société hypocrite.
Vous voyez une différence avec ce qui se passe en ce moment?
Qui ne veut pas du mariage pour tous? Les trois principales religions et tout devant, les cathos.
Qui veut étouffer les femmes sous des voiles grotesques et qui font se raidir ( non, non ce ne sont pas du tout les milles et une nuit) les positions des uns et des autres? Les islamistes.
Bref, je suis de celles qui soutiennent le travail de Caroline Fourest,que je remercie aussi pour son excellent livre sur MLP et sa petite entreprise.
Amina est libre de dire et faire ce que bon lui semble. Elle le fait, et ça ne semble pas plaire aux Femens et à Caroline Fourest. Quand Inna, la chef des Femens déclare " En qualifiant les actions Femen de contre-productives, elle trahi les milliers de femmes qui se sont déshabillées à travers le monde pour la soutenir. " et " Amina est cassée par la prison, c'est une héroïne brisée par le combat qui quitte aujourd'hui Femen . Certaines militantes Femen quitte le mouvement après leur premier séjour en prison, Amina n'est pas la seule à avoir abandonné sous la pression".

Je me pose la question de savoir qui opprime qui. Inna semble savoir mieux qu'Amina ce qui est bon ou non pour elle. C'est très inquiétant.
Le célèbre précepte féministe " Ne me libère pas, je m'en charge " n'est vraiment pas respecté !
Un commentaire très profond de la part de Caroline Fourest.

Je n'aime pas du tout cette journaliste, pourtant j'ai été très touché de la voir face aux malabars fachos anti-gay.
Finalement cette acte de défiance était héroïque.
Et cet acte exprime au mieux sa position, et surtout celle de ses adversaires.

Clarté qu'elle perd quand elle cherche à l'exprimer autrement....
ça serait intéressant de creuser le sujet. Il me semble que les féministes se tapent sur la gueule aussi, avec le trend du #SolidarityIsForWhiteWomen. Je me demande si des "féministes" "musulmanes" de France existent et ont des attitudes similaires, réfléchies envers le "féminisme" de Badinter et Fourest.
Une bien belle gratitude pour celles qui l'ont défendue, en supposant qu'elle ne parlait pas sous la pression.
Devant l'émotion (d'autant plus considérable en France que l'on venait d'apprendre que Shevchenko avait été choisie comme un des modèles de la nouvelle effigie de Marianne figurant sur les timbresd-poste), la jeune Femen retirait son Tweet. Trop tard.
Vous oubliez ici qu'elle a justement affirmé que le retrait était une erreur, et que les propos étaient assumés. Il me semble même que le tweet a été reposté (à vérifier).
Eh bien, je trouve qu'avec les unes et les autres (Femen, Amina, etc...) on est loin de la vraie libération de la femme !
On régresse, on régresse grave...
Et la presse mainstream y contribue...
Quand je pense aux "343 salopes" qui s'étaient dénoncées elles-mêmes pour lancer la liberté d'avorter, quand je pense à toutes ces femmes qui se dévouaient dans les "plannings familiaux", se mettant au service des autres, moins libres, quand je pense à toutes ces libertés péniblement acquises et que je vois cet énorme mouvement de balancier qui va dans le sens inverse, je suis très triste ;o(.
Nos sociétés individualistes à mort ne mènent qu'à une accentuation de tous les esclavages ;o(.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.