30
Commentaires

Alerte au boeuf aux hormones : où est passé le document de la commission européenne ?

Alerte aux boeufs aux hormones. Sur BFMTV, José Bové a protesté contre l'accord de libre-échange signé entre la commission européenne et le Canada. Près de 99% des biens échangés ne seraient plus soumis à des taxes douanières. Et parmi ces produits : le boeuf canadien. Selon Bové, c'est la porte ouverte aux boeufs aux hormones. La ministre au commerce extérieur, Nicole Bricq, dément. Problème : personne n'a eu le texte, censé être ratifié dans un deuxième temps par le parlement et les Etats membres.

Derniers commentaires

depassons le boeuf aux hormones , il faut ecouter et voir , sur le net la conférence ( 2 heures) de RAOUL MARC JENNAR (il dispose d'un site à son nom) et lisons pour 5 euros" le grand marché transatlantique, la menace sur les peuples d'Europe" paru aux éditions CAP BEAR (capbearedition.com)
Le film de Georges Franju “Le Sang des bêtes” sur l'abattage des animaux dits de boucherie date de 1949. Le voici sur ce lien :
http://www.dailymotion.com/video/xt2ewc_le-sang-des-betes-georges-franju-1949_news
L’abattage Hallal, pour des croyances religieuses, mais surtout pour des raisons économiques (pas d’étourdissement coûte moins de temps et d'argent) est, lui, bien actuel. Témoin ce reportage d'Envoyé Spécial :
http://www.youtube.com/watch?v=qFq2eVlgAvw
Après avoir vu ces deux vidéos, si votre sensibilité n’est encore pas touchée, vous pouvez vous dire que plus vous mangerez de viande, moins vous pourrez recourir aux antibiotiques pour vous soigner. Voir cet article du Monde :
http://www.lemonde.fr/idees/article/2013/02/25/le-scandale-alimentaire-qui-s-annonce_1838402_3232.html

Et puis si vous n’êtes toujours pas convaincus qu'il faut arrêter de manger de la viande, faites confiance à nos politiques, vous ne méritez pas mieux !
je profite de cet espace "ami" ou "proche" pour laisser un message reçu concernant les jeunes résistants de Notre dame des Landes! Ça sent le roussi, la bêtise à front de taureau... Les fermes remises en route avec l'aide des paysans et des jeunes zadistes sont à nouveau très menacées.
Ce lieu est vraiment un espace emblématique à défendre!!!

'Informations juridiques

Tout porte à croire que les autorités ont décidé daccélérer le mouvement pour pouvoir déménager les espèces protégées cet hiver ; un retard dun an est déjà réel et elles nimaginent sans doute pas perdre une année supplémentaire. Larrêté dautorisation de destruction des espèces protégées (voir point 3) devrait être pris début novembre et larrêté « Loi sur lEau » devrait suivre ; actuellement, les notifications dexpulsion et dexpropriation vont bon train :



- Mardi 15 octobre :

· passage d'un huissier à Bellevue (2ème série doccupants) pour signifier le rendu de jugement ce qui signifie expulsion immédiate possible ; Rappelons que pour la première série doccupants, le délibéré de lappel sera rendu à Rennes le 22octobre.

· passage dun huissier à la Châtaigne et à la Gaîté : expulsion immédiate possible pour les cabanes



- Jeudi 17 octobre :

· un avis de passage du juge des expropriations pour l'ensemble du programme viaire (programme de rétablissement des départementales coupées) a été notifié pour le 5 novembre ; les jugements dexpropriation suivront dès le lendemain, ce qui confirme la volonté daccélération car jusquà présent un délai de 8 à 15 jours était laissé



· Les occupants du Moulin de Rohanne ont été convoqués pour un jugement en expulsion ; le jugement est reporté au 21 novembre



- Concernant lordonnance dinterdiction de semis de céréales (pendant 3 mois et sur toute la ZAD) attaquée par lADECA, le tribunal de Saint Nazaire a mis le jugement en délibéré au 22 octobre et celui de Nantes au 21 novembre



Il semble bien aussi que la zone devrait être vidée de ses récents occupants cette fin dannée, les plus anciens étant toujours protégés par laccord politique obtenu par la grève de la faim en mai 2012. Préparons-nous donc à devoir nous mobiliser sur le terrain et ailleurs au cours des semaines à venir ! Lappel de Michel Tarin est plus que jamais dactualité :

http://communiques-acipa.blogspot.fr/search/label/00-Lettres%20Ouvertes%2FTribunes



URGENT (rappel et compléments) :

Demande de dérogation « Espèces protégées »

Le dossier de demande de dérogation "espèces protégées" pour la création d'un aéroport à Notre-Dame-des-Landes a été mis en ligne lundi 7 octobre sur le site internet de la préfecture.

Cette mise en ligne consiste à laisser pendant trois semaines les dossiers de dérogation, et laisser une petite case pour déposer un avis.



Lien pour lire les dossiers

http://www.loire-atlantique.equipement-agriculture.gouv.fr/Publications/Consultation-du-public/Dossier-en-cours/Derogation-especes-protegees-aeroport-du-grand-ouest



Lien pour déposer votre avis

http://www.loire-atlantique.equipement-agriculture.gouv.fr/Enquetes/Participation-du-public-sur-la-derogation-au-titre-des-especes-protegees-Aeroport-du-grand-Ouest-et-sa-desserte-routiere



Vous pouvez vous inspirer de ce texte pour une déposition à minima :

« Les dossiers que vous mettez à lenquête comportent plus de 2000 pages, de nombreuses cartes, des tableaux et des annexes. Il est tout à fait anormal que le public ne dispose que de 3 semaines pour en faire lanalyse et vous la communiquer. Je vous demande donc une prolongation de la durée de cette consultation. Par ailleurs vous voudrez bien mettre en ligne lavis rendu par le CNPN qui peut utilement éclairer le public. »



Il est aussi important de dénoncer cette transparence de façade (consultation non obligatoire !) et le peu de cas qui est fait des recommandations de la commission dexpertise car sur le fond rien na changé.



Il faut aussi profiter de cette consultation pour :

1 constater lincohérence de la procédure espèces protégées car nous ne connaissons pas les mesures compensatoires eau

2 indiquer quil fallait joindre la « consultation espèces protégées » avec lenquête publique eau sur les mesures compensatoires,

3 regretter quil sagisse dune simple « consultation » entreprise sous le régime de lordonnance du 5 juillet 2013.

Deux raisons :

a) une consultation ne présente pas les mêmes garanties quune enquête publique (pas de commissaire enquêteur, pas de rapport réalisé et questions posées au pétitionnaire),

b) si le préfet a choisi la procédure de consultation, rien ne lui interdisait dengager une enquête publique

4 demander à ce que larrêté de dérogation ne sorte pas avant larrêté eau.
C'est toujours la même histoire.
On a conclu un accord, mais on n'a pas le texte. Ni la commission, ni les députés. Ne parlons pas des citoyens, des producteurs de viande. Ceux-là plus longtemps ils seront tenus à l'écart de l'information, mieux ce sera pour que les affaires continuent.

Demain, la Communauté Urbaine de Marseille doit voter la délégation au privé (Véolia et Suez) de la distribution de l'eau et de l'assainissement. Depuis plus d'un an que les négociations sont en cours, ni les élus ni bien sûr les citoyens et les associations n'ont eu connaissance de leur contenu, au motif qu'on ne pouvait rien publier avant que ce soit finalisé. Ni le cahier des charges, rien.
Fin septembre lorsque tout était bouclé les élus ont reçu un dossier de 1000 pages, très technique. On ne sait même pas si demain le président de la CUM va autoriser la discussion et le vote d'amendements.

C'est comme ça que fonctionne la démocratie dans notre beau pays. En toute transparence.
pour avoir souvent recherché les sources des nombreuses "alertes" lancées sur le ouèbe à propos des décisions européennes, je peux dire que ce n'est pas toujours transparent...
"la viande canadienne vendue en Europe sera exempte d’hormones de croissance"

Mouais... quand on pense que l'embrouillamini des circuits commerciaux n'a pas permis de faire la différence entre boeuf et cheval, et qu'on ne sait toujours pas d'où venaient les chevaux (pauvres canassons roumains ou chevaux de course réformés?), on a une confiance totale dans ces affirmations.
Lire les étiquettes et rejeter le produit importé ou indéfini .
Questionner le boucher , le charcutier , le volailler ,
et si leur nez s'allonge , regard fuyant , changer de boutique .

Rechercher les journalistes d'investigation non affiliés aux pouvoirs .
et les canassons,ils sont hormonés??
car chez moi ,c'est déjà du cheval canadien qu'il y a au rayon boucherie...
Pour savoir ce qu'il faut en penser, j'attends demain la chronique de Bernard Guetta.
Et Copé, il en dit quoi, du boeuf aux hormones ?
Voilà aussi une affaire scandaleuse...
parce que je voudrais bien savoir comment l'Europe va faire la différence entre du boeuf aux hormones et du boeuf sans hormones... sauf à créer des laboratoires de recherches dans tous les pays européens...
Les Amerlocains vont nous fourguer leurs poulets à l'eau de Javel, les Canadiens leurs boeufs aux hormones...
De très bonnes raisons de boycotter... la viande en général, en devenant végétarien.
Et toc !
Il en est de même que pour le grand marché transatlantique: toujours aucune publication officielle — sûrement pour favoriser la négociation libre et non faussée…
Quid du texte complet original (en anglais ou en espéranto) ?

Il est signé mais pas fini non plus ?
Il y a de l'arnaque dans l'air...
vicié ?
gamma
Il semble que l'usine à gaz du libre-échange soit encore plus impénétrable que celle du protectionnisme !
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.