64
Commentaires

Al-Sissi : la visite d'État n'a pas eu lieu

Commentaires préférés des abonnés

Quotidien le traite sur le ton de la gaudriole, la plaisanterie. C'est sa marque :  une faiblesse et une force.

Au vrai, cet épisode est la traduction de la com' gouvernementale : LA RÉALITÉ N'A PAS EU LIEU.

Ce qui est vrai, c'est ce que l'on vous(...)

Les chaînes d'info. en continu n'avaient pas d'attestation dérogatoire pour évoquer le Déplacement;

il parait qu' Al-sissi est passé au Vieux Campeur car il voulait lui aussi planter une tente dans le parc de l'Hotel Marigny, mais c'était fermé !


;-)

Derniers commentaires

Ce séjour, avec tout ce que cela a comporté, est une honte pour les français.

Décidément le " petit autocrate " ne recule devant rien pour atteindre le stade " dictateur ".

Il s'entraine pour nous cadenasser pour la fin de son mandat !

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

puisque qu'on parle ici de couverture médiatique, je ne résiste pas à vous faire partager les 2 dernières chroniques du toujours excellent et surtout très caustique Samuel Gontier :


l'une sur la couverture des violences policières ( supposées )


https://www.telerama.fr/ecrans/violences-policieres-les-forces-de-lordre-victimes-des-pieges-de-lextreme-gauche-6753349.php


l'autre, sur le "cas " Sarko et le soi-disant racisme dans le foot


https://www.telerama.fr/ecrans/proces-bismuth-lacharnement-des-juges-contre-nicolas-sarkozy-unanimement-denonce-6768125.php


ça va vous faire le week-end...


Une presse à la hauteur de notre régime ! À moins que ce ne soit l'inverse...

AL-SISSI : LA VISITE D'ÉTAT N'A PAS EU LIEU

Si si !


Le présentateur bafouille beaucoup, je trouve. Est-il quelque peu gêné de révéler cette visite ?

En tout cas, merci à Quotidien.

Après le porte-avion cinoche, le fantôme à l'Élysée


je croyais que les salles de spectacle étaient confinées

"Et sinon Dictate... Pardon, Président Al-Sissi, comment vous faites avec la presse ?

- Pas compliqué dictate... Pardon Président Macron, on les enferme, on les muselle et l'affaire est bouclée.

- Bien ça... Faudrait que j'en parle à Darmanin!"

Un dictateur en visite chez l'apprenti dictateur. 

Hors sujet aussi pour "nos" médias? À suivre.

Hors sujet aussi pour "nos" médias


oui... malheureusement

Pas tellement hors sujet car comme pour Sissi bouche cousue dans les médias sur cette mise en examen 

c ' est pour eviter les chutes de vieilles dames sur les trottoirs que  Al Sissi et Macron se sont fait tres discrets ...

Dans le même registre, je suis surpris de l'absence quasi totale d'écho à cette information reprise dans la Dépêche du Midi  :


Selon les informations de Libération, confirmées par la préfecture de police de Paris et par le cabinet du ministre de l’Intérieur, les quatre policiers mis en cause dans l'interpellation violente de Michel Zecler vont bénéficier de la protection fonctionnelle sur décision du préfet de police de Paris, Didier Lallement.

     

Comme l'expliquent nos confrères, cette mesure assure aux agents “une prise en charge de leurs frais de justice par la collectivité publique et symbolise l’expression de la solidarité nationale”. Le quotidien précise également que Gérald Darmanin a été "informé" de l'octroi de cette aide financière.


Cette "solidarité nationale" me fait mal aux fesses !!

oui, j'ai vu ça aussi

Mais ça a quand même été repris dans pas mal de médias  écrits quand même... 

Pour la télé, je ne sais pas ?

ceci dit, ils ne vont pas non plus le crier sur les toits ...


Tiens actuellement sur Fraance Culture on parle de la visite d'Al- Sissi; comme quoi, l'influence de Daniel S.  est quand même phénoménale !


;-)

C'est passé sur rmc et bfmtv je crois.


L'aide ne me choque pas. C'est une règle générale qui s'applique aussi ici. D'après ce que j'ai compris, c'est une aide qui s'accorde suite à la demande des accusés, et en cas de culpabilité l'administration peut demander un remboursement aux fonctionnaires condamnés.

C'est dans ce dernier cas qu'il sera intéressant de regarder si la demande de remboursement a lieu.

Ce serait le cas, si l'aide était systématique, le seul problème est qu'elle est à géométrie très variable. 

Pensez vous que dans le cas présent les policiers, s'ils sont condamnés, auront à rembourser cette aide? Ne pas le croire, c'est peut-être faire preuve de mauvais esprit. Si c'est le cas, je viendrai me couvrir la tête de cendres, métaphoriquement parlant.

J'avais oublié le cas de cette policière qui a porté plainte contre un supérieur hiérarchique pour agression sexuelle ou harcèlement sexuel. Elle n'a évidemment pas eu droit à cette aide. Vous me direz que dans ce cas c'était la plaignante.


Même dans ce cas, les policiers peuvent bénéficier de cette aide. Dans l'affaire des perquisitions, les policiers "maltraités" ont bénéficié d'un avocat de talent (Eric Dupont-Moretti) et ils ont donc obtenues de confortables indemnités.

Vous me direz que dans ce cas c'était la plaignante.


Du coup, la question intéressante est : le gradé a-t-il bénéficié de l'aide ?

Là encore, d'après ce que j'en ai compris, c'est une aide réservée aux fonctionnaires qui sont accusés d'avoir fait une faute dans l'exercice de leur fonction.

Ce n'est pas la même affaire mais checknews parle de ça ici je crois :
parle de ça ici


Qu'une entreprise, ou une administration, offre une protection juridique à ses agents ne me semble pas choquant en soi. Techniquement ils sont toujours présumés innocents. Le problème se pose plutôt dans le fait de ne pas demander le remboursement si la faute est reconnue par la justice.

https://www.youtube.com/watch?v=oCK-eWa2XdE&ab_channel=FRANCE24


La déclaration in extenso sur AfricaNews (avec la phrase discrètement coupée dans le montage ci-dessus- trop "foutage de gueule" peut-être) :


'Je ne conditionnerai pas notre coopération en matière de défense comme en matière économique à ces désaccords. Je crois à la souveraineté des peuples et au respect de nos intérêts légitimes et réciproques. Je pense qu'il est plus efficace d'avoir une politique de dialogue exigeante qu'une politique de boycott qui viendrait réduire l'efficacité d'un de nos partenaires dans la lutte contre le terrorisme et pour la stabilité régionale. Je vous réponds très franchement : je pense que faire un tel conditionnement ne ferait pas avancer une seule seconde les sujets que nous portons parce qu'il romprait la discussion sur ces derniers et conditionnerait plutôt à fragiliser un de nos partenaires dans la lutte contre le terrorisme et pour la stabilité dans la région"

https://fr.africanews.com/2020/12/07/la-visite-controversee-d-al-sissi-en-france/



Très impatient que vous mettiez plus en lumière cette tartufferie ! Enfin pas si hypocrite que cela puisque notre "savoir-faire en termes de maintien de l'ordre" a beaucoup brillé récemment. MAM à la Défense, Sarkozy à l'Intérieur... On se croirait à la grande époque !

Oui c'est la technique de l'escamotage, comme pour la loi sur la laïcité où l'on a soigneusement gommé le mot islam mais qui court entre toutes les lignes.

il parait qu' Al-sissi est passé au Vieux Campeur car il voulait lui aussi planter une tente dans le parc de l'Hotel Marigny, mais c'était fermé !


;-)

Les chaînes d'info. en continu n'avaient pas d'attestation dérogatoire pour évoquer le Déplacement;

"Dans un pays où la presse est libre et indépendante "... excusez-moi monsieur Schneidermann mais j'ai un peu de mal là alors je pose la question : de quel pays parle-t-on là ?

De la France ? Ah... Ah ah... Aahahahahahahahahahahhahahahahahahhahahahahahahahahhahahhahhahahahahhahahahahahahahhahahahahahahahahahhahahahahahahahahhahahahahahahahhahahahahhahahahhahahahhahahhahahahhahahahahhahahhahahahha

Merci pour cette bonne tranche de rire de bon matin.

"la guerre c'est la paix "

Quotidien le traite sur le ton de la gaudriole, la plaisanterie. C'est sa marque :  une faiblesse et une force.

Au vrai, cet épisode est la traduction de la com' gouvernementale : LA RÉALITÉ N'A PAS EU LIEU.

Ce qui est vrai, c'est ce que l'on vous montre. POINT

Souvenez vous de notre Président : "Les journalistes ne disent plus la vérité". Puisque ce type est tellement mégalomane qu'il pense détenir, LUI, la vérité on comprend qu'il se trouve légitime à nous dire ce que l'on peut voir et ne pas voir.

Mais le pire : qui, à part @si, traite cette censure en ce qu'elle est : une insulte à la démocratie ?

Qu'ils puissent ressentir un sentiment de honte, c'est beaucoup leur demander. Ces gens là sont dépourvus d'humanité et de scrupules. C'est ce qui leur permet de monter si haut dans la hiérarchie et de s'y maintenir. 

Mais  not' Président ( que Dieu Lui réserve une pyramide ) Lui a  , quand même , parlé des Droits de l'Homme ,furtivement et  rapidement,   ( à la vitesse d'un Rafale )

Bravo ! Super sujet ! Suis impatient de voir cette émission.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.