44
Commentaires

Akhenaton et le Covid : des médias en manque d'inspiration

Le rappeur, tête d'affiche du groupe IAM, a été hospitalisé après avoir contracté le Covid. Une information relayée dans les médias, qui le justifient parce qu'Akhenaton s'est exprimé contre le pass sanitaire et sur ses doutes sur "la dangerosité du virus"... Sauf que des médias se sont emmêlés les pinceaux sur l'admission ou non de l'artiste en réanimation.

Commentaires préférés des abonnés

Non seulement ils ont avancé qu'il était en réa alors qu'il n'en était rien, mais ils ont aussi utilisés ce raccourci très répandu en ce moment: 

anti pass sanitaire + anti vaccination obligatoire = anti vaxx

Mais en fait personne ne sait si Akhen(...)

C'est quand même étonnant que certaines personnes n'aient toujours pas compris le problème. 


"Correctement pris en charge". Si en l’occurrence la forme de Covid est grave et que la "prise en charge correcte" requiert une hospitalisation, ça veut (...)

On a bien senti quand même le sous-entendu un peu dégueulasse de BFM et compagnie : "il a critiqué le passe sanitaire, bien fait pour sa gueule."

Les anti passe, dont je suis, ne disent pas (ou quelques rares individus) qu'il n'y a pas de virus et auc(...)

Derniers commentaires

Ayant eu la COVID Akhenaton aura son pass sanitaire finalement... 

Pour ceux qui douteraient encore que nous sommes gouvernés par des incompétents ivres d'autoritarisme, sachez qu'à partir d'aujourd'hui le port du masque n'est plus obligatoire dans les lieux soumis au pass sanitaire.

Décision absurde et dangereuse au vu du fait maintenant bien établi que la vaccination protège contre les formes graves de la maladie mais pas contre sa transmission. Mais logique si l'on considère que ce gouvernement se tamponne éperdument de la santé publique et ne voit en elle qu'une occasion de diviser les français pour faire passer son agenda ultralibéral.


(je précise à toutes fins utiles que je considère les antivax et autres raoultistes comme de parfaits crétins qui ont le gouvernement qu'ils méritent)

Un son de cloche un peu différent (pour les anglophones)

Dans les deux cas, pour les non-anglophones : 


https://www.deepl.com/fr/translator

extrait : "Macrophages play an important role in disease progression and possibly immune dysregulation for SARS and COVID-19."


quand on écrit "Macron", le correcteur orthographique propose "macrophage"... troublant, non ? ;-)))))))))


ces articles sont intéressants, mais c'est balèze à lire... bon, j'arrive à peu près à suivre, mais n'étant pas spécialisée en anglais médical, je décroche !

ce 2e article parle beaucoup d'ADE, voici de quoi il s'agit :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Facilitation_de_l%27infection_par_des_anticorps


La facilitation de l'infection par des anticorps (Antibody-dependant enhancement ou ADE en anglais) est un phénomène se produisant lors d'une infection virale, quand des anticorps non neutralisants de l'hôte facilitent l'entrée du virus dans les cellules hôtes, et parfois aussi sa réplication1. Ce phénomène permet à certains virus d'infecter des cellules ne possédant pas le récepteur permettant l'entrée du virus. Il confère à certains virus une infectiosité et une virulence accrues. Les anticorps ont normalement trois fonctions immunitaires principales : se lier à l'antigène (virus notamment), activer le système du complément et recruter des cellules immunocompétentes.


[...]


L'existence du phénomène de facilitation de l'infection par des anticorps (d'abord très controversée2) a été observée et démontrée dans les années 2010, d'abord en médecine tropicale, sur des flavivirus sources de maladies vectorielles transmises par des moustiques (virus de la dengue, virus de la fièvre jaune et virus Zika3,4) puis sur le virus de l'immunodéficience humaine, et il est soupçonné chez d'autres virus. 


La question porte également, dans le cadre de la pandémie de Covid-19, sur certaines formes graves de la maladie que l'on suppose induites par une ou plusieurs infections antérieures par d'autres coronavirus5.


Dans le cas de maladies virales « facilitées » par un ADE, ce phénomène peut entraver le développement d'un vaccin, car ce dernier peut justement provoquer la production d'anticorps qui, via l'ADE, aggraveraient ensuite la maladie contre laquelle le vaccin a été conçu. 


[...]



Le sujet est traité en français ici : 


https://www.vidal.fr/actualites/26105-vaccins-contre-la-covid-19-doit-on-s-inquieter-du-risque-de-maladie-aggravee-chez-les-personnes-vaccinees.html


"Le problème de l'ADE se pose également pour les traitements expérimentaux de la COVID-19 à base de sérum de patients convalescents, voire d'anticorps monoclonaux. Nous traiterons cet aspect dans un futur article sur ce type de traitements expérimentaux. "


"En conclusion, si le risque de maladie aggravée associée à la vaccination (VAED) existe bel et bien dans la COVID-19 (comme en témoignent les travaux sur les vaccins contre le SRAS et la PIF, par exemple), ce risque a été pris en compte par les agences de régulation et intégré dans les prérequis à une commercialisation. "


"Edit du 28 juin 2021 : Après environ 6 mois d'administration des vaccins contre la COVID-19 (vaccins à ARNm ou à adénovirus), sur plus d'un milliard de personnes à travers le monde, aucun événement de maladie aggravée associée à la vaccination n'a été observé."

OK ;)


en tout cas, cette pandémie (ou syndémie) aura été l'occasion d'apprendre des tas de choses sur les virus et les vaccins, utiles ou pas d'ailleurs... lol ^^


je viens de lire ces deux articles intéressants sur Bastamag :


https://www.bastamag.net/40-ans-de-lutte-contre-le-VIH-Sida-pandemie-democratie-sanitaire-covid-traitement-protocole-patients


extrait : 

Au début de la lutte contre le sida, comme cela a été le cas pour le Covid, personne ne savait rien. Il s’agissait alors de partager le non-savoir. Cela a mis tout le monde au même niveau, en particulier les médecins et leurs patients. Ce partage de l’expertise a modifié le rapport soigné-soignant. Les personnes touchées se renseignaient énormément, en comparant le vécu des unes et des autres, en faisant un travail de compilation et de partage des informations disponibles, et en étant très tôt investies dans la lecture des publications scientifiques. Cette implication était nouvelle.


et pour revenir au virus du moment : https://www.bastamag.net/pass-sanitaire-obligation-vaccinale-tests-PCR-payants-annonces-Macron-aucune-pedagogie-Jerome-Martin


Comprenez-vous la méfiance sur la vaccination des adolescents notamment ?


Je pense qu’il faut vraiment faire la différence entre les craintes légitimes de la plupart des personnes et des personnalités qui ont un intérêt politique à exploiter les peurs et les angoisses, des stars en mal de reconnaissance, qui sont des personnes qu’il faut ouvertement dénoncer comme anti-vaccins, comme obscurantistes, comme dangereuses pour la santé publique et la sécurité des citoyens.


Nous sommes ici face à des produits qui se basent sur une technologie nouvelle et qui ont fait l’objet d’autorisations accélérées. Le rapport bénéfice-risque est complètement en faveur des vaccins, mais c’est tout à fait logique que les personnes aient besoin de temps pour réfléchir, se posent des questions, que cela suscite des interrogations. C’est précisément le rôle des pouvoirs publics que de faire de la pédagogie.


Il y a en effet un énorme travail à faire sur l'éducation à l'information. Et apprendre aux gens à mettre de la distance avec l'information à laquelle ils ont accès plus facilement qu'à une époque (où malgré les travers que ça posait, les journalistes faisaient le tri).


Moi-même qui suit plutôt vaccination obligatoire et pas trop mal renseigné, j'arrive à me faire peur en lisant des fils twitter et autres réseaux sociaux donc je n'imagine même pas ceux qui sont indécis ou qui n'ont aucune connaissance sur le sujet.


Je pense qu'on a une ou deux générations de perdues à ce niveau. On voit déjà l'obscurantisme monter depuis quelques années et ça risque de se poursuivre pendant une bonne décennie voire deux s'il n'y a pas de déclic. Ca va être compliqué.


Je note au passage que le délit de fausse nouvelle (qui est un vieux délit dans le droit) ne semble pas donner lieu à beaucoup de poursuites. C'est un peu le même phénomène qu'avec le harcèlement en ligne, son impunité est un terreau favorable à sa croissance. Et je parle autant des fausses nouvelles sur internet que dans les médias installés.

On a bien senti quand même le sous-entendu un peu dégueulasse de BFM et compagnie : "il a critiqué le passe sanitaire, bien fait pour sa gueule."

Les anti passe, dont je suis, ne disent pas (ou quelques rares individus) qu'il n'y a pas de virus et aucun d'entre eux ne souhaite l'attraper. Ils dénoncent l'hygiénisme de notre société.


A part ça, ASI pourrait consacrer un sujet au traitement du passe sanitaire dans les JT. Dans le genre "la voix de son maître", ce sont des modèles du genre. Les techniques utilisées :


1. Regarder ailleurs (12 secondes aux JT de TF1 samedi soir) en ne reprenant que les chiffres de la police (qui sous-estiment manifestement l'ampleur des cortèges.)

2. Discréditer. Zoomer sur les quelques imbéciles avec des étoiles jaunes ou des pancartes antisémites pour salir l'ensemble du cortège.

3. Ignorer les voix discordantes. N'inviter que des gens qui sont favorables, n'interviewer 9 fois sur 10 que des Français d'accord avec la mesure (comme si des restaurateurs allaient dire face caméra : "je ne demanderai pas le passe sanitaire aux clients " !)

4. Interdire le débat : que l'on soit d'accord ou pas, la décision d'un seul homme de soumettre l'accès de millions de citoyens à certains lieux, à un document sanitaire pose questions (discriminations, incohérences, hygiénisme...). Certes la période n'est pas propice, mais tout de même. Les JT traitent le sujet comme une simple décision politique, presque administrative. On applique un point c'est tout, le gouvernement a dit, il a raison. Le suivisme absolu.




Le secret médical ?


Il est dans les mains de Doctolib !

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Si ça se trouve, c'etait juste une gastro carabinée. Tout à fait dans l'esprit des chaînes d'infos et la chiasse qui nous est servie.

Merci

J’aime bien apprendre un fait un lisant son parcours. C’est très éclairant.

Compte tenu de ses difficultés respiratoires , on peut supposer que notre brillant intellectuel-chanteur doit manquer un peu d'air pour s'exprimer de nouveau,  avec brio,  sur la Covid !

Certains esprits malveillants  pourraient penser, que sans vaccin, Akhenaton risquait de s'offrir une pyramide ....

Non seulement ils ont avancé qu'il était en réa alors qu'il n'en était rien, mais ils ont aussi utilisés ce raccourci très répandu en ce moment: 

anti pass sanitaire + anti vaccination obligatoire = anti vaxx

Mais en fait personne ne sait si Akhenaton est vacciné ou pas, ni même si il est pour ou contre la vaccination. 

Si tous ceux qui, il y a plus d'un an, avaient des doutes ou ont minimisé la dangerosité du virus ou ont même seulement osé se poser la question,  étaient anti vaxx, combien y aurait il de vaccinés à ce jour? Pas beaucoup je pense!

Le point sur la situation depuis Août 2020 dans les Hôpitaux   universitaires de Marseille communiqué par le Directeur des hôpitaux universitaires de Marseille




Il faut garder en mémoire que d'autres hôpitaux publics et privés accueillent des patients atteints du Covid à Marseille  




http://fr.ap-hm.fr/actu/covid19-point-de-situation



Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.