63
Commentaires

Aides à la presse : certains montants enfin dévoilés

Il nous l'avait promis, Philippe Jannet va (peut-être) le faire.

Derniers commentaires

Je confirme que les médias ont déjà touché leur blé, je n'arrête pas d'être contacté pour des projets web chez les médias parisiens et lyonnais
(vous devriez vous renseigner sur les montants que touche m6, je pense que c'est intéressant ...)
C'est énorme quand même.

Donc en fait c'est normal que la presse ne nous informe plus vraiment, on la paye pour survivre et rester tranquille.

"Journaliste !" va finir par devenir une insulte m'est avis
Je crois qu'il y une erreur dans l'article.
Le monde n'a pas perdu 4,3 millions en 2008 mais 43,7 millions (cf lien du figaro dans l'article).
A Peerline qui écrit à 10:57 le 08/01/2010

"Dans un grand a priori et la plus totale ignorance, je vous dirai, pourquoi à l'étranger , y aurait il des subventions, puisqu'on y achète des journaux en quantité!"

Voici quelques chiffres de "l'étranger":

Allemagne 430 parutions de presse pour 80 millions d’habitants: http://www.kidon.com/media-link/de.php?lng=fr
voir les journaux régionaux et leur variété…

France 126 parutions pour 65 millions d’habitants: http://www.kidon.com/media-link/fr.php?lng=fr
Il suffit de regarder les parutions régionales, quand on sait à qui elles appartiennent, on a mal pour ce qui est appelé "démocratie" en France,

Finlande 138 parutions – plus qu’en France – pour une population de 5,3 millions d’habitants http://www.kidon.com/media-link/fi.php?lng=fr

Suède 139 parutions – plus qu’en France – pour une population de 9,3 millions d’habitants http://www.kidon.com/media-link/se.php?lng=fr

Danemark 113 parutions pour 5,5 millions d’habitants. http://www.kidon.com/media-link/dk.php?lng=fr

La “palme” revenant à la Norvège, avec 273 parutions pour QUATRE millions d’habitants: http://www.kidon.com/media-link/no.php?lng=fr

La France est “classée” par rsf en 43ème position quant à la liberté de la presse, http://www.rsf.org/fr-classement1001-2009.html juste derrière ces pays:

37 Pologne
- Slovénie
39 Bosnie-Herzégovine
- Chili
- Guyana
42 Surinam
43 France

RSF place les pays scandinaves en première position pour la liberté de la presse, au même titre que d’autres démocraties du Nord de l’Europe, les plus évoluées au monde: http://www.rsf.org/fr-classement1001-2009.html
1 Danemark
- Finlande
- Irlande
- Norvège
- Suède

Un peuple correctement informé ne peut pas être manipulé.

C’est d’ailleurs pour cela que la Norvège est en pointe pour la lutte contre la corruption – voir le combat d’Eva Joly.

J’ai traversé ce pays du Nord au Sud et ai constaté qu’il y avait autant d’abonnés aux journaux locaux que d’habitants dans les petites villes et même les villages. Voici les lieux traversés et le nombre d'ABONNES au journaux locaux, il y a 273 parutions pour QUATRE millions d’habitants, je le rappelle juste en passant, la France en a 126 parutions pour 65 millions d’habitants (!)

Kirkenes = 5.000 habitants, le journal local 4.000 abonnés.
Vardø = 2.700 habitants, le journal local 1.500 abonnés
Honningsvåg = 2.800 habitants, le journal local a 1.300 abonnés
Hammerfest = 7.000 habitants (9.000 avec ses banlieues proches) Le journal local a 10.000 abonnés
Sortland = 4.600 habitants (la "Kommune" 17.000). Le journal local a 10.700 abonnés.
Svolvaer (Iles Lofoten) = 9.200 habitants, le journal local a 9.400 abonnés
Sandnessjøen = 7.500 habitants, le journal local a 6.400 abonnés.
Brønnøysund = 5.000 habitants (7.400 pour la "Kommune"), 4.800 abonnés au journal local
Trondheim = 160.000 habitants, trois journaux locaux, dont le plus important Adressavisen, a 88.000 abonnés.
Kristiansund = 17.000 habitants, le journal local a 15.000 abonnés
Molde = 24.000 habitants - le journal local 19.000 abonnés
Ålesund = 40.000 habitants - le journal local a 38.000 abonnés
Florø = 11.000 habitants, le journal local 9.000 abonnés
Bergen = 240.000 habitants, ils y a trois journaux locaux, 130.000 abonnés

etc. etc... (Dans les grandes villes il y a pas mal d'immigrés qui ne lisent pas le norvégien)

Et les gens lisent partout, les titres des journaux paraissent tous les jours sur des moniteurs dans les aéroports, les gares, etc... Les citoyens sont informés... par une presse variée et jouant son rôle de 4ème pouvoir par l'information.

Alors quand le président de la République raconte que la “presse va mal” en France et qu’il organise des “états généraux” pour encore mieux la contrôler, je me dis que tout est une question d’EDUCATION, voulue par le pouvoir en place.
J'ai une question : en quoi l'Etat est-il légitime en consacrant des millions d'€uros froidement piqués aux contribuables pour maintenir sous perfusion une presse indigente ? De quel droit nous impose-t-on de faire la charité au Monde au Figaro ou à Libé, sans parler des quotidiens régionaux dont je me tape d'une force que vous imaginerez aisément ?

La seule presse qui m'intéresse c'est le Canard enchaîné, Siné Hebdo, Marianne et @si : aucun de ces médias n'est aidé et seule Marianne (honte à elle) trempe ses doigts dans le pot de confiotte de la pub...

Des aides pour création de site internet et puis quoi encore ? Je suis en train de refaire celui de mon entreprise pour 8.000 €, qui m'aide ?

Comment se fait-il que personne ne sache qu'un médium doit trouver son public, son équilibre, adapter ses dépenses à ses recettes ou se reconvertir dans la vente de petits pois ?

Le fait d'être affligés de "dirigeants" qui n'ont toujours pas compris qu'il est impossible de dépenser année après année beaucoup plus que ce qu'on gagne y est peut-être pour quelque chose, non ?

En tout cas, pour des raisons de justice élémentaire je réclame ici des aides immédiates pour les catégories ci-dessous (liste non exhaustive) :

- Les charcutiers traiteurs incapables de faire le boudin

- Les marchands de fromages à visées expansionnistes

- Les écervelés qui n'ont pas songé qu'il leur faudrait des clients pour financer leur goût du luxe

- Les étourneaux qui préfèrent aller aller à la piscine en attendant que le pognon tombe tout seul

- Les entrepreneurs qui jugent moins fatiguant d'attendre les subventions plutôt que de trouver des solutions par eux-mêmes

Allez ! Pour tous les bras cassés : TOURNÉE GÉNÉRALE, c'est le contribuable qui régale !

***
Donner l'illusion que l'on vit sous un régime complètement libre et démocratique...
L'état a tout intérêt a laisser cette soupape de sécurité. C'est pourquoi, il distribue cet argent à une presse qu'il sait d'avance ne pas être de son camps.
c'est un super calcul. Bien plus efficace que celui des dictatures... Relisons CHOMSKY pour y voir plus clair.
En tous les cas, pour ma part, j'apprécie que @sI ait refusé cette aumône. Rien que pour çà, je me réabonne.
De plus, j'ai pas trouvé le gars de Rue89, très convaincant... mais çà reste mon avis perso. ...
et les gratuits!! distribués en commandos au service de qui...
A Daniel et son équipe,

Je suis un lecteur de la première heure, mais pas contributeur (voici peut être mon 2ème ou 3ème message).

De grâce, soyez moins journalistico-journaliste. Je ne suis pas de votre métier, et le votre vous passionne bien sur.
Mais pitié, arretez les "potins" de votre métier : les subsventions, untel a dit que, le monde recapitalisé ?, fotorino a dit que, le londe ci, le monde ca....

Ce sont des "potins" de journalistes (très/trop liés au monde d'ailleurs), et pas vraiment du décryptage sur les infos et les médias... L'envers du décor de votre métier importe peu... c'est votre businnes !

Franchement, si j'avais été sur votre plateau sur le bilan 2009, c'est ce que j'aurais exprimé...
Je suis dans la formation, vous ne décryptez pas les scandales de mon métier... Je sais bien que les "potins" du monde vous touchent particulièrement, mais là, c'est trop... personnellement, je ne peux plus... Comme je me force à tout lire de votre site... c'est l'enfer quand le monde ou vos "trucs" à vous reviennent sur le tapis...

Selcomad
Personnellement je ne pense pas que les subventions impliquent forcément plus de complaisance vis à vis de la main qui nourri.
Quoi qu'il en soit ce n'est pas ce qui m'a choqué à la lecture de ces chiffres... Je réitère une nième fois, subventionné à coup de millions des institutions comme le monde et autres, c'est indécent dans la France d'aujourd'hui (celle des millions de gens aux restos du coeur etc.), en clair, si les journaux ne sont pas rentables.. qu'ils ferment, je remarque qu'on a pas les même états âmes lorsqu'il s'agit du bar ou de l'épicerie au coin de ma rue.

De plus j'aimerais que l'équipe réponde notamment à la question posé plus haut, pourquoi ne voit on pas l'Humanité dans la liste de ces subventions alors qu'il a été cité comme exemple lors de l'émission par DS.

Merci
Les aides pour l'industrie automobiles, les banques maintenant la presse. Il est généreux sarko mais rien pour les rmistes, les chomeurs, les sdf rien juste des miettes !

Cantonna a raison faut la faire cette révolution. En fait les journaux qu'on n'achete pas parceque pris a plusieurs reprises en flagrand délit de mensonge, de propagande, d'incitation à la haine recoivent par le biais de l'état l'argent des contribuables pour continuer à vivre. Je croyais que le capitalisme c'était que le meilleurs gagne. Pour avoir un aperçu de l'imposture des journaux aidés, je vous invite à lire le Plan B, c'est très instructif.

Sylvie
Bon comme tout le monde ici je trouve tout ça un peu trop brut, ça manque d'explication du coup pas très facile de se faire une opinion....
Par contre dans le cadre de la subvention numérique je vois "le monde" mise à jour technologique du site en 2004, plus d 1 million de subvention...
Alors si en clair sous prétexte que le monde prévoit de faire pour 3 millions de dépense pour mettre à jour son site... on leur verse plus d'1 million, je pense qu'on se fout de ma gueule et qu'on jette l argent par les fenêtres.
Je suis sidéré d'imaginer tout le pognon injecté pour faire fonctionner des entreprises moribondes, ou soutenir des initiatives foireuses. Je ne vois pas en quoi le contribuable doit subventionner les sites internet du monde et des autres, ni même d'ailleurs leur version papier.
Si la presse papier payante n'est pas un modèle économique viable ce n'est pas mon problème, et si en plus de perdre de l'argent sur leur journaux, ils veulent aussi en perdre sur internet, qu'ils trouvent des donateurs. Dans la France des restos du coeur et des millions de gens en dessous du seuil de pauvreté, ces aides sont indécentes.
Ce qui serait tout aussi indécent c'est de se retrouver dans un pays avec un ou deux journaux, les autres ayant fait faillite. Favoriser le pluralisme, ça me parait être une bonne chose.
Je comprends bien votre point de vue et je suis en partie d'accord avec vous... favoriser le pluralisme, c'est à dire mettre un cadre légal etc. etc. qui favorise le pluralisme, c'est bien.
Sponsoriser le pluralisme, en l'occurrence c'est le cas, ça ne sert à rien, au contraire à empêcher le vrai pluralisme.... Je remarque que les grosses subventions sont touchées par la croix, le monde, le figaro (Hum ... il est beau votre pluralisme). Je réitère c'est scandaleux et indécent.
oui
comment être indépendant vraiment
et poser les bonnes questions quand ont reçois de telles sommes du Pouvoir!
sans fausse candeur,moi,ça me gène
bravo à ASI d'avoir refusé ces subventions
Et maintenant qu'on a les chiffres, on fait quoi??? on soupçonne? gratuitement, sans subvention?
Projets et aides accordées de 1999 a 2003 : Je ne vois pas l'Humanité que vous avez systématiquement cité en exemple récurrent au cours de la Ligne J@une...
Et la subvention de l'Huma pour l'investissement numérique c'est peanuts.

L'humanité était-elle donc le vrai-faux bon exemple de l'indépendance-malgré-la-subvention ?
A asinus erectus
Comme disait une vieille dame de mon entourage "heureusement que la mort existe, sinon l'Homme aurait fait bien pire encore"
A cette question de Daniel Penacchioni "A qui peut-on faire confiance lorsqu'il s'agit d'argent?"

Je lui répondrai aujourd'hui "à lui, la-bas, Daniel Schneidermann."
Prenez en soin..., de cette confiance car c'est vraiment quelque chose de très précieux à mes yeux. Presque de trop précieux...
On ne s'est jamais rencontrés. Peut-être, l'on se rencontrera jamais, surtout après ce qui va suivre. (C'est aussi l'avantage d'internet...)

Les hasards de la vie, dont celui de n'être pas bien-né, m'ont rendu instinctivement méfiant et même parfois égris, comme déjà vieux.
arrêt sur images est l'une des rares émissions ayant participé tout au long de mon adolescence à l'éducation de mon oeil critique. Vous êtes ainsi devenu, sans le savoir, d'une certaine manière, le père que je n'ai jamais eu.
Je vous en remercie.
Cette confiance, issue uniquement de la sueur de mon front, je sais que vous en ferez bon usage car comme vous le disiez dans cet article
"On n'innove pas de la même manière, avec la même rage, poussé par la nécessité, ou incité par une subvention qui tombe du ciel."

Je sais que vous ne me décevrez pas, ...comme l'ont déjà fait et le feront tant d'autres.

Bien à vous.
Les chiffres, c'est bien. En abuser, ça craint!
Ainsi, plutôt que de s'offusquer sur des montants qui peuvent paraître énormes, ne serait-il pas intéressant, pour ne pas dire, soyons fous, pédagogique, d'essayer de les mettre en perspective, en expliquant, entre autres:
* ce à quoi l'argent est finalement utilisé
* si les montants sont sur- ou sous-dimensionner par rapport au projet
* l'origine des disparités entre plusieurs projets (pourquoi pour la "refonte du site internet", l'Huma est financée à 60% et l'Indépendant seulement à 40?)
etc...

Bref, après cette première partie purement factuelle (et du coup peu éclairante pour le lecteur non averti), une deuxième partie interprétant ces chiffres (le plus objectivement possible), pourquoi pas suivie d'une floppée de chroniques si certains membres de l'équipe veulent exprimer leurs opinions bridées par l'objectivité de la deuxième partie?

Bon courage
PF
Il y a des erreurs de date dans l'article :
- en début : "mardi 4 janvier", au lieu de mardi 5 janvier;
-puis un lien "l'an dernier", qui renvoie à un article d'octobre 2008, donc ce n'est plus l'an dernier puisqu'on est en 2010.

Par ailleurs je n'ai pas bien compris pourquoi/comment l'équipe d'@si n'avait pas ces chiffres en début de semaine au moment d'enregistrer l'émission, pendant laquelle DS s'est offusqué que les contribuables n'aient pas accès à cette info.
Et aujourd'hui, elle apparaît d'un coup,et sur un blog ?? ???

Y'a de la ligne jaune pour @si là ! Et les investigations des journalistes professionnels en prennent un coup.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.