17
Commentaires

À Europe 1, la peur de "chefaillons" aux ordres

Près de 200 personnes se sont réunies devant le siège de Lagardère News, en soutien à la rédaction d'Europe 1, ce mercredi 30 juin. Une date symbolique : ce même jour, un représentant de Vivendi, groupe contrôlé par Bolloré, est entré au conseil d'administration du groupe Lagardère. Cette manifestation a rappelé la menace qui pèse sur l'indépendance des médias quand un actionnaire individuel prend trop de pouvoir. Soit la situation dans laquelle se trouve aujourd'hui Europe 1, dont la ligne éditoriale pourrait s'aligner sur celle de CNews.

Commentaires préférés des abonnés

Ca doit faire bizarre à certains d'être "pris en otage" par Patrick "le Rouge" Cohen...

Je me marre: tous ces "capitalistes libéraux" qui s'opposent à l'entrée d'un actionnaire dans le capital, cette "minorité (200 personnes, pensez donc) qui prend ceux qui veulent travailler en otage", tous ces dominants, qui appelaient à rép(...)

A force de caresser l'ultra-libéralisme dans le sens du poil en justifiant toutes ses turpitudes, ça fait bizarre lorsque c'est votre tour, hein !

Derniers commentaires

Je sais que vous avez de la peine pour vos collègues journalistes, je sais qu'il y a de jeunes journalistes payés au lance-pierre mais j'ai qu'un truc à dire: cheh ! 

J'ai voté pour cet article afin que tout le monde puisse le lire si d'autres abonné.e.s votent également.


J'ai cependant rigolé en lisant : 


" " cette ingérence grandissante inquiète l’Elysée ", (...) Gala. Depuis le 31 mai, l'Allemand Bertelsmann a officiellement cédé Prisma à Vivendi, comme le rapportait le Figaro. " Les salariés ont compris qu'il n'y avait pas d'inquiétudes vitales à avoir : Vivendi est loin d'être Reworld Media. " ".


La naïveté est un critère de recrutement dans la profession ? Pas étonnant que la chronique politique soit aussi nulle.

A force de caresser l'ultra-libéralisme dans le sens du poil en justifiant toutes ses turpitudes, ça fait bizarre lorsque c'est votre tour, hein !

Faites du journalisme les mecs , du vrai , avec pluralité , avec respect pour ceux qui interviennent et qui passent pas dans Paris Match  , taillez des croupieres aux milliardaires et aux dirigeants , donner leur ce qu'ils méritent  .Si vous en êtes capable intellectuellement bien sur , ne soyons pas plus royaliste que le roi ! Et vous verrez le ciel s'éclaircir , un avenir radieux s'ouvrir devant vous .Acceptez un salaire décent , la même chose que tout le monde , seul votre métier est important , la joie de faire ce merveilleux métier , que dites vous d'un smic ?  Vous avez tellement porté aux nues ces incapables de milliardaire et de dirigeants  , vous avez tellement fait de révérences , qu'ils ont fini par se prendre au jeu et comme des gamins capricieux , ce que ne sont que ces mecs a la finale , ils cassent leur jouet , et ouais vous n'avez été que leurs jouets , et maintenant cassé , pas pleurer , non non non pas pleurer

La fameuse "tenaille" macroniste.....  Fort heureusement il se met en place des sites de contre pouvoir 

Qu'ils périssent tous, ces médias. Certains sont trop contents de l'offensive Bolloré, condamnant ces excès sans remettre en cause le système de domination en place. Le problème, ce sont les "dominants qui veulent dominer", ceux qui le font subtilement passent alors pour des philanthropes.

Je me marre: tous ces "capitalistes libéraux" qui s'opposent à l'entrée d'un actionnaire dans le capital, cette "minorité (200 personnes, pensez donc) qui prend ceux qui veulent travailler en otage", tous ces dominants, qui appelaient à réprimer par la force la plus dure la révolte des gilets jaunes et qui justifiaient les LBD, qui dénoncent aujourd'hui le système de domination dans lequel ils se complaisent habituellement, ces factieux qui remettent en cause un ordre légal!

Quand Lagardère virait tous ceux qui n'étaient pas dans la ligne macroniste (de Polony à Ferrand), personne pour s'indigner parmi les tenants de l'ordre boutiquier. Mais là... En réalité, ce qui emmerde les Cohen et compagnie, c'est que les chantres du "libéralisme" bourgeois ont toutes les chances de se faire virer à la moindre incartade, et que la chaine prendra forcément un tournant dans sa ligne éditoriale.


Et c'est là qu'est l'os: une chaine majeure a toutes les chances de déverser autre chose que la litanie de l'ordre bourgeois: le centrisme autoritaire. J'aurais préféré qu'une chaine libertaire se retrouve sur le devant de la scène pour porter des valeurs populaires, solidaires, égalitaires mais ce même ordre bourgeois nous a dit dès 2017 qu'il valait plutôt Hitler que le Front populaire, ou si vous préférez, qu'au deuxième tour présidentiel, il valait mieux Lepen que Mélenchon.


Alors, aux grands bourgeois de la chaine, qui se palpent plus de 30.000€/mois*, je leur dit aujourd'hui: démerdez-vous et si vous n'êtes pas contents, que votre nouveau boss vous envoie les canons à eau et les LBD!


* lorsque Natacha Polony n'a pas été reconduite sur Europe 1, son salaire pour la revue de presse quotidienne était, selon Europe 1, de plus 24.000€ par mois. Difficile d'imaginer que les présentateurs star de la chaine gagnent moins que cela...

Bolloré a affirmé se retirer des affaires l'année prochaine pour ses 70 ans... avec un peu d'optimisme on peut rêver que le fiston ne soit pas un psychopathe comme son vieux.

"AUX ORDRES"


Maintenant quand je lis ça je ne peux pas m'empêcher d'entendre Bigard

Ca doit faire bizarre à certains d'être "pris en otage" par Patrick "le Rouge" Cohen...

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.