101
Commentaires

À Amiens, Ruffin déverrouille "les fâchés"

Le député François Ruffin, "c'est le pas de côté dans le pas de côté", c'est une voix pas très "woke" et notamment préoccupée par l'insécurité au sein du mouvement des Insoumis. Daniel Schneidermann a suivi sa campagne à Amiens, et découvert le soutien fervent des femmes qui travaillent dans les métiers du soin ou du ménage, dont il a révélé les conditions de vie dans son dernier film.

Commentaires préférés des abonnés

Merci pour ce papier


je salue bien bas ces "petites mains " qui donnent leur temps, leur talent et leur énergie pour cette campagne


j'ai une jeune collègue de travail qui est comme ça; elle arrive rincée le lundi ( et parfois même en semaine ) après av(...)

Ruffin veut récupérer les ex-rouges, et les rapprocher des vrais verts. En cela il est parfaitement complémentaire de Mélenchon et non en concurrence. Et il fait un travail remarquable de député, représentant des plus fragiles, comme peu le font...&n(...)

Approuvé 31 fois

Ces questions me traversent aussi, et sur le côté franc-tireur/pas collectif je suis bien d'accord, c'est une posture qui se rapproche du culte de la personnalité... en concurrence directe avec celui de Mélenchon, justement. Ce qui ne me rassure pas (...)

Derniers commentaires

La dernière vidéo de Ruffin à l'aube du second tour, 24 mn mais ça vaut le coup.

Je ne sais pas qui est à l'origine de l'expression "les ruffinettes" mais ce n'est vraiment pas une bonne idée de la reprendre. Condescendant et sexiste.

Bravo Ruffin !
Il a tout compris et ça continue de marcher.

L'article "détaillé" de checknews : une liste de tweets sans aucun coup de fil ou prendre la peine de lire le numéro. ça arrange sûrement Daniel

Ruffin nous est très précieux à gauche ! Son "pas de côté" nous oblige à penser contre nous-mêmes, nous empêche de penser en rond, nous garde de l'entre-soi militant dont la gauche souffre toujours très vite...

Schneiderthousiasme ouvrièrement équilibré



Lu après avoir entendu son entretien avec Guémart au cours duquel il confie plusieurs fois  son "enthousiasme" (le terme signifiant avoir un dieu en soi), ce reportage en équilibre par d'ouvriers courageux arguments le mystique actuel engagement...   

entre lui et Aymeric Caron  il y a un gouffre ...; mais  n' etant  pas bobo  parisienne  vegan je me reconnais bien plus dans  son monde ouvrier  abandonné aussi par le PC

https://www.leprogres.fr/politique/2022/06/08/elisabeth-borne-suggere-a-une-femme-handicapee-de-reprendre-le-travail-et-provoque-un-tolle


https://www.leprogres.fr/elections/2022/06/08/en-direct-ensemble-en-tete-dans-deux-sondages-sans-garantie-de-majorite-absolue


télescopage illustrant la schizophrénie des électeurs


Ruffin veut récupérer les ex-rouges, et les rapprocher des vrais verts. En cela il est parfaitement complémentaire de Mélenchon et non en concurrence. Et il fait un travail remarquable de député, représentant des plus fragiles, comme peu le font... 

3 fois le terme "woke" dans l'article. A passer son temps à lire les médias dominants on se fait lobotomiser sans s'en rendre compte et on reprend leurs concepts flous et délirants sans y voir le moindre problème. C'est bien beau de mettre des guillemets pour se dédouaner après ça.
"cette arène des antiracistes, des féministes, des LGBTQI, des anti-transphobes, anti-grossophobes, et de tous autres combats". Etre lesbienne c'est donc être "woke" ? Ne pas être raciste c'est être "woke" ? De Beauvoir était "woke" ?
Overdose de boomers putain, JPP sortez moi de ce pays ou on va sortir les AK47 pour finir ceux qui auront survécu aux prochaines canicules ! C'est "woke" ça ?

Ruffin est un OVNI. l'honneur de la gauche.


la parade à l'extrême-droite tant recherchée par la gauche, elle est là, chez Ruffin. là où ses camarades s'épuisent dans l'anti-fliquisme et l'indigénisme, Ruffin ramène les thématiques de gauche socio-économique au premier plan. parle travailleurs précaires et conditions de vie.

Oui. RÉCONFORTANT.  

Ruffin, c'est très  fin, ça se mange sans faim ....

Dans le vote Le Pen il y a les fachos, racistes, xénophobes, réactionnaires. Et il y a les fâchés pas fachos, comme dit Ruffin. Leur vote est plus un vote de rejet, de contestation du système dans lequel on vit, que d’adhésion aux thèses de l’extrême droite. Un vote de rejet.  Leur analyse peut être souvent proche de celle de l’électorat de gauche, sur pas mal de sujets. C’est ceux-là que Ruffin cherche à convaincre et il a raison. Il faut d’abord prendre en compte leurs préoccupations immédiates pour pouvoir  les sensibiliser sur des thèmes écologiques ou sociétaux.

Il n’y aura pas de prise en compte de ces problèmes sans justice sociale.

Pour Macron, c’est  déjà tout tracé :


Actualités


Miam : )

J'ose dire que l'évolution de François Ruffin m'inquiète. Je l'ai suivi depuis "Les petits soldats du journalisme". Depuis quelques temps, sa façon de se démarquer de Mélenchon, et surtout des questions que la droite et l'extrême droite qualifient de "woke" me pose problème. À chaque fois qu'on a essayé de jouer ce petit jeu de triangulation (aller sur le terrain de l'adversaire pour faire changer les réponses qu'il apporte) on n'a finalement fait que donner de l'air aux idées de l'adversaire. J'ai commencé à éprouver un gros malaise lors de la manifestation contre l'islamophobie du 10 novembre 2019, qui vaut à ceux qui y ont participé, Mélenchon au premier chef, d'être traités d'islamo-gauchistes. Rappolons que c'est une manifestation qui a suivi toute une série d'actes contre les musulmans et notamment un attentat contre la mosquée de Bayonne. Interrogé par les médias sur le fait qu'il ne participait pas à cette manif, Ruffin a répondu sur un ton qui laissait bien comprendre que ces questions ne l'intéressaient pas : "je peux pas, j'ai piscine". De ce jour, l'image que j'avais de Ruffin a changé. Oui, l'évolution de François Ruffin, tout autant que son côté franc tireur (il a du mal à être collectif, il faut se ranger derrière lui comme celles que DS appelle les Ruffinettes) m'inquiète.

J'ai absolument pas compris dans l'argumentaire de l'article si il etait woke ou pas.


C'est pas clair


"Moins "woke" que lui, à gauche, tu meurs." ca veut dire quoi ?

Ruffin, c'est le chaînon manquant.

Merci pour ce papier


je salue bien bas ces "petites mains " qui donnent leur temps, leur talent et leur énergie pour cette campagne


j'ai une jeune collègue de travail qui est comme ça; elle arrive rincée le lundi ( et parfois même en semaine ) après avoir collé, tracté ... contente du travail accompli, du temps passé avec ses camarades de lutte


Quant à Ruffin, je crois qu'il est sur la bonne voie (voix ) dans ce qu'il prône pour aller chercher les fâchés, les fatigués, les désespérés, les oubliés etc...

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.