245
Commentaires

2010, notre année virtuellement bénéficiaire

Voici venue, comme chaque année

Derniers commentaires

Au moins autant que la presse papier (n'allons pas plus loin pour ne vexer personne), la presse en ligne joue un rôle indispensable à la démocratie.

Ce n'est pas parce que la presse est contre l'état qu'elle est indispensable à la démocratie.
La presse privée est anti-démocratique.
Surtout celle qui n'est dirigée que par un seul homme.
Faut arrêter de vouloir justifier une fraude fiscale par des grands discours humanistes.
Je réagis ici au Vite dit de ce jour sur la proposition de loi relative à la TVA car il n'y a pas de fil spécifique :

le titre met l'accent sur la compensation de la baisse de TVA par les taxes sur le tabac.

L'article 2 de la proposition, qui prévoit une augmentation des taxes sur le tabac, est ce qu'on appelle un gage et n'a pas de signification politique. L'article 40 de la Constitution interdit aux parlementaires de faire des propositions qui diminuent les recettes ou augmentent les dépenses de l'État ; de telles propositions sont irrecevables et ne peuvent être discutées en séance.

Pour le faire quand même, ils ajoutent un gage, et traditionnellement, on le fait avec les taxes sur le tabac. Mais c'est purement formel et ça n'entre jamais en application : lorsque le Gouvernement est favorable à la mesure proposée, il supprime ce gage par un amendement ou sous-amendement (lui n'est pas concerné par l'article 40).
bonjour, en effet, où en êtes-vous sur le plan financier à l'heure où Médiapart annonce des bénéfices substantiels, et après que M. Schneidermann et M. Plénel aient laissé entendre la possibilité d'un partenariat ?

en tous cas, bravo à vous tous du projet ASI, qualitatif s'il en est !
Cette année encore vous émettez des factures avec TVA à 2,1%. où en êtes vous avec le fisc ?
Bonjour,

Bien qu'abonné à Arrêt sur Images depuis plusieurs années j'ai deux fois eu le regret de n'être au courant de votre fête annuelle qu'après coup !

C'est d'autant plus désagréable que je vis à moins d'un kilomètre de la Tour Montparnasse et que j'aimerais bien vous rencontrer.

Il semblerait que la raison pour laquelle je n'ai pas été averti des fêtes en 2009 et 2010 est que je ne participe pas à vos forums.

Y a-t-il moyen de prévenir des abonnés comme moi ? J'imagine que je ne suis pas le seul dans mon cas...

Amicalement, David Sharp
Il y a deux ans je signalais une coquille.... et depuis rien a changé.

Le bilan indique toujours à l'actif que le capital non appelé est de 18 500 € alors qu'au passif il est précisé que le capital de 37 000 € est entièrement versé.

Bon d'accord, c'est un peu technique, mais cela ne fait pas très sérieux.

Continuez votre travail (et s'il vous plait, corrigez votre bilan !).
Il était une fois une abonnée à @si qui avait des ados à la maison. L'un d'entre eux squattait souvent le pseudo de l'abonnée pour aller sur le site @si. Au début, pour les chroniques de Porte exclusivement, puis, peu à peu sur d'autres sujets. L'abonnée le fit donc bénéficier d'u mois gratuit, et l'ado trouva le site intéressant.
Par un lourd après-midi de juin, l'ado qui allait fêter ses 15 ans, demanda un abonnement en propre, rien qu'à lui personnellement, en guise de cadeau d'anniversaire.
L'abonnée trouva que c'était une excellente idée, et, toute à sa joie d'avoir à la maison une telle demande, elle décida même de faire un abonnement de soutien.
Hop, hop, hop, clic, clic, elle remplit le formulaire pour offrir un abonnement, et, sans que jamais ne lui soit proposé un choix de tarif, se retrouva face au formulaire de paiement, au prix de 35euros - non négociable ni à la hausse ni à la baisse.

Moralité : @si vient de perdre très bêtement l'occasion de gagner plus. Une somme énorme. Je suis pétée de thune et j'étais décidée à payer très très très cher. Au moins ... pffff .... beaucoup ! Je veux pas faire de jaloux alors je reste discrète sur le montant, mais vous avez perdu une belle occasion là !
Blague à part, j'étais prête à le payer deux fois plus cher, ça fait l'équivalent d'un abonné de plus, ce n'est pas énorme mais pas complètement négligeable non plus.
Si l'année prochaine l'ado veut le même cadeau pour ses 16 ans, essayez d'avoir corrigé ça ... Si vous voulez qu'on vous soutienne, faut déjà veiller à ce que ce soit faisable !
Bonjour,

J'ai parcouru le forum en diagonale, alors pardon si je dis des trucs qui ont été déjà dit et répétés.
Comme certains, je ne vois pas ce qu'une plateforme de blogs apporterait au site. Il y en a déjà plein (de palteforme de blogs).
Par contre, trouver des trucs pour augmenter sa visibilité, oui.
Beaucoup demandent un forum libre. Moi j'aimerai surtout plus d'interactivité.
Comme par exemple des "conférendes / débats - chat", à des heures où les gens sont chez eux. Inscription obligatoire pour participer. Si t'es pas abonné tu remplis une fiche et hop, vous voilà à la tête d'un fichier prospects.
Vous pouvez apater le chaland extérieur en proposant l'accès gratuit à l'émission de la semaine - à tous ou par tirage au sort selon le succès de la formule (je parle pour ceux qui participent au chat et ne sont pas abonnés). Pas forcément toutes les semaines, le chat. Allez, une fois par mois, sur un sujet de la rédaction. Ca permet de toucher tous vos abonnés (par rapport aux conférences /débats en présentiel) et pas que les parisiens ;-)
Je pense aussi que mettre l'abonnement de soutien en première ligne est une bonne chose et de laisser le choix aux gens de payer plus ou non.
Moi j'aime ce coté d'asi de ne pas laisser l'argent sélectionner ses abonnés.
Je ne sais pas si on a évoqué la vente à la carte, comme les sites d'infos le font avec leur archives : tel dossier accessible pour tant, telle émission tant, etc ... Ou des packages thèmatiques, genre ressortir un thème sur un an avec tout ce qui a été traité (vite-dits, articles, émissions), ce qui aurait l'avantage par rapport au bouquin d'éviter les soucis de livraison, de tirage. Après ben tout ça c'est du boulot. Faut pas trop se planter sur le package (un truc qu'on pourrait aussi offrir à des amis pour les faire saliver ;-) ).
Bon ben j'arrête là. J'espère qu'asi trouvera les ressources pour se maintenir la tête hors de l'eau.
Tout en maintenant les niveaux actuels minimum d’abonnement, ne serait-il pas possible de faire un appel au don par rapport à la somme manquante pour qu’@si trouve sa viabilité économique ? Afin que cela soit efficace, une rubrique indiquerait, au fur et à mesure des dons, le total restant à atteindre et le nombre de donateurs actualisé. Après, les donateurs, s’ils le souhaitent, bénéficeraient d’une présentation particulière de leur post sur forum (couleur différente, petite étoile, possibilité d’inclure une image, personnalisation…).
J'ai reçu aujourd'hui la brochure d'une association qui propose plusieurs formules à ses adhérents:

-La première, écrite en gris clair, indique un versement minimum de 25 euros
-La deuxième, en gras, consiste à verser volontairement 40 euros, afin d'élargir les possibilités d'action de l'association.Et des exemples sont donnés.
- La troisième, en noir mais pas en gras, suggère de verser un montant de son choix, supérieur à 25 euros.

Je trouve que c'est plus incitatif que la façon utilisée par @si de présenter les différents abonnements.L'abonnement de soutien n'est pas du tout mis en valeur !
N'hésitez pas à suggérer des montants, par comparaison avec les coûts habituels des hebdo papier par exemple !
Mais laissez la possibilité à ceux qui n'ont pas le choix de s'abonner pour pas grand chose.

Suggestion d'avantage à la con :

Avec un abonnement de soutien on peut faire découvrir @si gratuitement pendant un mois à plus de monde qu'avec un abonnement à prix normal.
Plutôt que des blogs, que l'on trouve par centaines sur le net, et certains très intéressants, ce qui pour ma part me manque ici cruellement et qui m'intéresserait serait une rubrique genre
"forum libre"
où on pourrait discuter de sujets lancés non pas par la rédaction d'@si mais par des @sinautes lambda.

Cela me semble intéressant car même si on s'y engueule parfois un peu le niveau des forums (fora?) d'@si permet une discussion
sereine et de qualité.

Je prends un exemple: j'aimerais parfois échanger mes impressions avec d'autres personnes sur un "ce soir où jamais" de France 3
particulièrement réussi (ou pas) mais je ne sais pas où le faire, les forums de cette émission étant particulièrement nuls.
Bonjour,

Certains commentaires évoquent le cas de Médiapart et le fait que Médiapart aurait accepté les subsides publics. Pourtant, le courrier d'Edwy Pleynel encourageant au parrainage indique "Vous le savez sans doute, les abonnements sont notre seule ressource."

Qu'en est-il exactement ?
Que pensez-vous d'instaurer une formule mixte "cliquer ici pour un abonnement et un don" (pas de TVA sur les dons). La formule pourrait être au prix de l'abonnement actuel, il faudrait alors réduire le tarif de l'abonnement par exemple 35 euros pour la formule avec 15 euros pour l'abonnement et 20 euros de don, ou plus par exemple 40 euros pour la formule avec 35 euros pour l'abonnement et 5 de don.
J'ai déjà posé la question l'an dernier, sans obtenir de réponse : pourquoi l'activité déclarée de Loubiana est-elle "Programmation informatique" (code APE 6201Z) ?
Les journalistes sont salariés d'une société informatique ?
Pourquoi une société informatique aurait-elle droit à un taux de TVA réduit ?

Par comparaison, Mediapart est édité par la "Société éditrice de Mediapart", dont l'activité est "Édition de revues et périodiques" (code APE 5814Z).
Et les abonnés, il y en a combien?? Et quelle est leur fréquentation???
D'abord, je veux dire que je suis de plus en plus fidèle au site @rrêt sur images depuis plusieurs mois. Et en revoyant une ancienne émission de la Ligne jaune (avec Daniel Schneidermann et 3 abonnés qui donnaient leurs avis) et en m'intéressant un peu plus au site (et pas seulement aux vidéos des émissions), j'ai finalement compris le code des couleurs (bleu, rose, jaune) du site @rrêt sur images.

En ce qui concerne le système d'abonnement, je pense qu'il faut pérenniser voire renforcer le système de parrainnage et de découverte gratuite. J'ai regardé le système d'abonnements et de découvertes du Monde diplomatique et de Terra eco. J'aime bien ces formules tarifaires : entre la gratuité totale de Rue89 (ou du Post) et le prix relativement élevé de Mediapart (9 euros par mois ou 90 euros par ans + cadeau bonus).

Personnellement, je trouve que 3 euros par mois est un prix acceptable et abordable. Ceci dit, j'ai actuellement opté pour l'abonnement minoré car j'étais et je suis encore en recherche d'emploi. Mais je suis devenu un peu plus fidèle au site d'@rrêt sur images depuis quelques mois et j'envisage sérieusement de payer un peu plus.
ben c'est simple, vous imprimez la front-page ou le best of du site le 1er Janvier en 50000 exemplaire (->1000€) et vous tamponnez un code-barre dessus (valeur 30€, c'est le best of quand même), que vous expédiez à tous les abonnés, + 1exemplaire par kiosque : vous voilà devenu un média traditionnel, , avec un site réservé aux abonnés du journal (comme la section abonnés du Monde.fr au début), certes légèrement hypertrophié !
Demandons à la mafia russe de nous aider ^^

Plus sérieusement, je n'ai pas trop d'idées, c'est vrai je ne devrai pas la ramener, mais j'écris tout de même pour apporter mon soutien. L'idée d'une augmentation de l'abonnement, segmentée (genre 30 euros la cotisation et le reste (20 euros par exemple) déclarée comme subvention non liée au prix, donc non imposable.... il me semble que c'est faisable. Du coup pas de TVA à appliquer.).

J'ai retrouvé ça (je ne sais pas si ça peut aider, très cher Daniel, mais si ça marche, ce serait génial :) )
http://revuefiduciaire.grouperf.com/article/3155/hb/rfiduchb3155_2534962.html
Bravo à toute l'équipe, la prime est amplement méritée.
Expliquez-moi ce que vous n'avez pas compris, j'essaierai de vous éclairer.

Ayant dirigé le commerce de sociétés de plusieurs centaines de personnes j'ai effectivement de vagues notions sur le marketing et les conditions de viabilité des entreprises.

Les très grandes entreprises font des tests pour trouver le prix de vente qui permettra le bénéfice maximum, inutile de dire qu'@si ne peut pas jouer à ce petit jeu.

Il faut donc se fier au flair et au doigt mouillé (ce qui n'est pas toujours plus mauvais)

Parlons du prix. Daniel a eu deux exceptionnelles élégances : Il a choisi de refuser la pub sur le site (quelle liberté) et il a choisi un peu plus tard de refuser les subventions offertes (à crédit) par l'État à la presse en général et à la presse en ligne en particulier (là encore : chapeau, il y a si peu de gens qui refusent de se laisser acheter !)

Donc un financement exclusivement dépendant des abonnés, dont le nombre est très largement inférieur à celui des pétitionnaires lors de l'élimination de l'émission TV. Et plutôt en baisse, faute de véritable accès à des moyens de promotion efficaces.

Or la culture Internet tourne essentiellement autour du gratuit (une fois qu'on a acheté un ordinateur, payé la TVA à 19,6 % qui va bien avec et signé un contrat assez cher avec un Fournisseur d'accès - TVA toujours à 19,6%... On a dépensé tant d'argent qu'il ne reste plus grand chose pour d'autres achats !)

Ayant la chance d'être plutôt privilégié je pense que 35 € par an, pour un contenu d'une telle qualité, c'est peu.

C'est pourquoi j'ai en général payé davantage... Mais tout le monde n'est pas dans mon cas,

De plus j'ai été rayé de la carte pour n'avoir pas toujours retenu des réactions impulsives...

Mon diagnostic :

- Moins cher : totalement inutile, les quelques abonnés supplémentaires ne compenseraient même pas la perte sur les abonnements des autres.

- Plus cher : très dangereux, la perte des abonnés qui ne suivraient pas ne serait pas compensée par le supplément que paieraient les survivants...

- Combat sur la TVA : perdu d'avance, les restaurateurs ont mis dix ans à obtenir un alignement sur Mac Do (#$*ù^p^$) et vont être remontés à 19,6% (voire à 21,6%, probable prochain taux, vu l'état des finances publiques)

Pourquoi la presse serait elle exemptée de ce qui plombe l'ensemble de notre économie, la TVA et les charges écrasantes ? Parce qu'elle est plus belle que les autres ? Encore faudrait-il le prouver !

En réalité si la presse cessait d'applaudir avec enthousiasme à toutes les aggravations de la fiscalité elle serait plus crédible quand elle plaide pour une fiscalité réduite la concernant.

Ce n'est qu'un avis mais c'est le mien, d'autant que l'on a tenté assez souvent de me discréditer pour "poujadisme"... Je vous engage à consulter la définition de ce terme, cela vous permettra de constater que chaque corporation se croit très fondée à payer moins que les autres et que c'était, bien entendu le combat de Monsieur Poujade !
Vous allez voir que vous finirez par rejoindre un poujadiste aussi ridicule que PG, ou même Pat de Saint-Rémy, qui considèrent, l'un comme l'autre que le racket fiscal est la première cause de mortalité des entreprises (et des gens qui y travaillent, bien avant la vitesse sur route !)

Et vous allez surtout voir que vous allez devoir choisir entre mourir ou augmenter vos tarifs - bravo pour le pouvoir d'achat - d'autant que ce n'est nullement une garantie de survie : si le nombre d'abonnés, dissuadés par le prix, diminue c'est "Game Over" dans tous les cas, ce que je ne souhaite nullement, étant un soutien pour votre tentative depuis le temps des pétitions...

Comment accepter au demeurant que des fonctionnaires dont l'avenir est totalement garanti, retraite comprise, jouent en permanence avec les nerfs et la vie de ceux qui produisent quelque chose et - au bout du compte - les font vivre ?

Constatant que vous soutenez, d'une façon générale, comme un dogme non susceptible de remise en cause l'absolue nécessité d'une fonction publique pléthorique et en constante augmentation je dois avouer que cet aveuglement ne manque pas de m'intriguer... Car ceci suppose des moyens. Et il faut trouver des gogos pour payer...

Tant que ce sont les autres qui crachent, c'est indolore (et plutôt rigolo).

Quand il faut payer soi-même c'est largement plus douloureux, et parfois mortel !

Je signale accessoirement à Daniel que le mandataire social d'une entreprise, ne cotisant pas pour le chômage, n'a pas d'autre droit en cas de pépin que de payer des dettes sans recevoir un centime d'un l'État soudainement très absent...

Ayant vécu ce genre d'épisode, il y a quelques années, je confirme que c'est très confortable ! (Pour l'État qui partage les bénefs mais pas les pertes !)

Et j'engage pendant que j'y suis tous ceux qui voudraient sortir d'un mauvais pas ou du chômage en montant leur "petite entreprise" (amitiés au magnifique Bashung) à faire très-très attention et à bien mesurer les risques qu'ils prennent.

Nos dirigeants ne sont pas là pour nous aider, il faut le savoir, mais bien pour nous éliminer chaque fois qu'ils le peuvent !

Et ils trouvent de plus en plus d'occasions, hélas !

Bon courage à tous, il faudra songer à nous battre un jour, si nous ne voulons pas être rayés de la carte...
Bonjour,
Etant moi-même inspecteur des impôts, je m'étonne que vous disiez avoir interrogé l'administration sous forme de rescrit et que celle-ci "ait semblé" être d'accord pour l'application du taux de tva de 2.1% et que qu'ensuite, vous ayez subi un contrôle remettant en cause l'application de ce taux.
Un rescrit, même s'il donne une réponse inexacte, est opposable à l'administration jusqu'à ce qu'elle prenne une position différente. C'est un principe de sécurité juridique élémentaire.
J'aimerais donc que vous éclaircissiez ce point.
En second lieu, l'augmentation du taux de TVA de 2.1 à 19.6 ne devrait pas avoir d'impact sur les résultats de la société puisqu'elle est payée par le consommateur. Je conviens que cela doit automatiquement entraîner une hausse de l'abonnement mais je pense que les abonnés peuvent le comprendre. Pour ma part, en tant qu'abonné, je préfère payer quelques euros de plus plutôt que mettre en péril le schéma économique d'un média dont j'apprécie la liberté.
Merci d'avance pour votre réponse.
TL
Pourquoi ne pas, après les livres, proposer une compilation de la Parisienne Libérée pour étoffer les recettes (avec of course, intéressement de l'intéressée) ?
Sinon, c'est normal que le document en pdf s'arrête à la page 4, alors que dans le sommaire il y en a 11 ?
Et ce serait bien d'avoir des infos sur le nombre d'abonnés, ainsi que sur les décisions prises ou pas sur le prix de l'abonnement.

Je suis d'accord avec ceux qui souhaitent maintenir un abonnement abordable (35 euros), laissant la possibilité à ceux qui le peuvent d'aller au-delà, mais dans ce cas il serait bien de faire un article expliquant plus clairement pourquoi il faut donner plus et à quoi ça servira.
2,1 ? 19,6 ?
C'est pas facile, on arrive sur des critères flottants... Quels sites sont des sites d'information ?
Perso, j'aimerais bien me demander quels journaux sont vraiment d'information, mais apparemment, la question ne se pose pas.
Peut-être le problème est-il là (si j'essaie, en ce joli soir de printemps, d'être un peu naïve).
Sinon, je pense un peu comme vous pensez qu'on va penser ; mais je l'dis pas ;-)

Augmenter l'abonnement de 2 euros, pas de pb pour moi.
Et comme le rappelle Bruanne, au moment de l'abonnement, si on peut, si on en a envie, les moyens, on met 10 euros de plus.


Merci en tout cas pour toutes ces infos

ps : et merci à nos amis architectes d'exister. Mais le débat n'est pas tout à fait le même je crois...
Bon, c'est pas si mal.
En revanche, je commence à en avoir marre des professions hyper qualifiées demander des réductions de TVA. La base c'est tout le monde à 19.6%, non ?
La presse est d'une manière étrange fortement subventionnée (de tête, 20% du chiffre d'affaires de Libé est de la subvention directe) + TVA à 2.1% + réductions d'impôts pour les journalistes...
Nous autres architectes, on doit facturer à nos clients (riches ou pas) du 19.6 % dans tous les cas. Et pourtant, la profession est reconnue d'intérêt public et l'architecture est considérée par la loi de 1977 comme une "expression de la culture".
Ou alors, je vais devoir conseiller à l'Ordre d'engager un bon lobbyiste à envoyer flâner du côté du Parlement...
(PS : épargnez moi le "Ouh Beaubourg, c'est pas beau", le bâtiment est sans doute le bâtiment le plus connu de la seconde moitié du 20ème siècle et je n'étais même pas né lors de son inauguration).
Avez-vous songé à contacter Pierre Bergé ?
Il donne des sous sans contrepartie, à ce qu'on dit. ;o)
Et le nombre d'abonnés il varie comment ? C'est quand même ça qui est important au final.
Merci Daniel pour cet effort de transparence.

Mais vos comptes tels qu’ils sont présentés n’aident pas à appuyer vos propos. Attention donc à la façon dont vos arguments peuvent se retourner contre vous face à toute personne qui sait un peu lire ces comptes sociaux.

En effet vous montrez un bénéfice d’exploitation de 169 K€ et ce n’est qu’avec une charge exceptionnelle de 176 K€ (provision pour litige fiscale) que vous devenez déficitaire, mais cette charge concernant 2 années à rattraper ne sera pas récurrente à ce niveau.
En effet si vous dites avoir provisionné ce risque par prudence, ce n’était apparemment pas dans vos comptes comptables (peut-être dans vos plans de trésorerie ?).

Cette lecture aboutit à dire qu’en augmentant ses revenus de 114 k€ et en diminuant ses charges d’exploitation de 79 K€ @Si a fait un bon exercice et que si la TVA à 2.1% est un juste combat la charge que ça représente au titre d’un exercice unique ne met pas le "modèle @si" dans le rouge.

Avec comme hypothèse pour 2011 et 2012 les mêmes chiffres (mais sans le rattrapage 2008 et 2009), @si devrait être bénéficiaire.

Si je me trompe ça veut dire qu'au-delà de votre charge de 176.207 euros concernant 2008 et 2009 vous avez sur 2010 un produit (ou diminution de charge d’exploitation) quelque part. Dans ce cas il faut expliquer à votre expert comptable que :
- si la règle comptable veut bien que l’on provisionne les risques fiscaux en exceptionnel
- Une autre règle dite « d’affectation des produits et des charges » veut que l’on privilégie de mettre les produits et les charges concernant un même évènement dans la même catégorie de résultat (exploitation, financier ou exceptionnel). En bref si vous aviez « planqué » en exploitation sur 2008 et 2009 ce risque, la reprise de cette provision peut (et doit) se faire en exceptionnel (face à la provision de 176 K).

Sur les 2.1% le combat technique est difficile (peur de l’administration que les 2.1% contaminent d’autres sites : ex : un site d’abonnement de vidéos pornos, d’horoscope … ne peuvent-ils se prévaloir d’être aussi des journaux online. Et Meetic ???.

Il faut donc clairement sur 2012 en faire un sujet politique pour l’imposer à tous les candidats avec une règle simple : site avec + de 30% des salariés avec carte de presse = TVA à 2.1% ; sinon TVA à 19.6%.

Par ailleurs, pourquoi ne pas lancer une société des lecteurs avec un rôle un peu honorifique. Bref un truc pour capter tout ce que certains abonnés peuvent être prêts à donner au delà de 30 €. Et oui si je me mets à jouer demain ! Ou blague à part si vous avez 1% de vos abonnés qui meurent chaque année (soit environ 300 personnes) sur lesquels il y en 4 ou 5 plus riches que les autres qui ont pensé à vous mettre comme destinataire en vous laissant 40 à 50 K€ chacun ! Trop cynique ? Non réaliste. Certains journaux militants ou dans la presse catholique par exemple ne survivent que grâce à ce « modèle ».

Sinon à votre disposition pour du conseil gratuit dans les domaines finance, fiscalité, juridique.
Et un cadeau fiscal à 2,1 % au lieu de 19,6 %... ce n'est pas, en quelque sorte, dépendre d'une ristourne fiscale, d'une offrande gouvernementale, d'un cadeau de l'état ? Refuser les subventions gouvernementales que reçoivent les médias papiers comme vous l'avez fait n'est-il pas contradictoire avec le fait de militer pour une diminution des impôts ?
Quel est le chiffre d'affaire d'@si sur l'année 2010 ?

Pourquoi ne pas imposer de la publicité aux non-abonnés ? Actuellement ils peuvent accéder à un nombre limité d'articles (vite dit et d'intérêt public) mais ne rapportent rien au site.

Y a-t-il une chance qu'@si retrouve ses billes sur les exercices 2008, 2009 et 2010 ?

@si a aussi un problème de visibilité. Il ne faut pas compter sur ceux qui se font prendre les mains dans le pot de confiture pour nous faire de la pub. Étonnant que Daniel n'ait pas été invité à cette émission hier.
On peut aussi laisser l'abonnement de base au tarif actuel ou l'augmenter très légèrement (de 30 à 35 €)

et rien n'empêche ceux qui ont la possibilité et apprécient @si de faire comme moi et de payer un peu plus

(50€ ou plus, selon ses moyens, ça s'appellerait abonnement de soutien)).
[large]A tous ceux qui, se croyant généreux, suggèrent d'augmenter l'abonnement sans se soucier des abonnés pour qui cela constituerait un problème - et que le site perdrait - , je rappelle qu'il a toujours été possible, et qu'il l'est encore, de payer son propre abonnement beaucoup plus cher que le prix annoncé.[/large]

Chacun choisit le montant de son abonnement ici. Et ceux qui sont fauchés tout à fait peuvent entrer en payant vraiment très peu.
Ce n'est pas à un abonné isolé, dans son coin, de suggérer une augmentation.

Si vous voulez, lancez un grand mouvement parmi les @sinautes, pour les inciter à faire un don supplémentaire, mais laissez la direction faire ses choix tarifaires.
Juste pour comprendre, votre activité d'éditeur est assimilée à de la presse ?
Merci de votre ouverture d'esprit et de ces chiffres, parfaitement intéressants.

Bonne chance pour votre combat contre la TVA...

Ceci dit, votre transparence (à laquelle rien ne vous oblige, c'est vrai) reste très partielle, car on ignore, à la vue de ces chiffres très succincts, de nombreuses informations utiles pour apprécier les comptes d'une entreprise -de votre entreprise. Ainsi, c'est à la lecture de votre article de présentation seulement que l'on apprend que les ventes de "Crises au Sarkozistan" ont représenté environ 10% de votre chiffre d'affaires. Mais, combien ces ventes ont-t-elles coûté? Dès lors, le site est-il viable (à 2,1% de TVA) sur la seule base des abonnés? On ne peut le savoir sur la seule base des chiffres que vous nous offrez.

D'autres interrogations pertinentes pourraient être formulées.

Dès lors se pose la question du but de cette publication. La plupart des entreprises cachent leurs chiffres, vous ne voulez pas le faire. Pourquoi, et jusqu'à quel point?

La réponse à ces questions est (presque) aussi intéressante que des chiffres plus détaillés...
passer à 3,50€ au lieu de 3€, ça va, mais, par exemple, je ne suis pas abonné chez Médiapart à cause du prix !

passer à 3,50€ au lieu de 3€, ça va, mais, par exemple, je ne suis pas abonné chez Médiapart à cause du prix !


Même problème pour moi.
Moi aussi.
gamma
Moi de même, mais il faut aussi admettre que le cahier des charges des deux sites est totalement différent. Médiapart se propose de faire du journalisme d'investigation avec des équipes de terrain là ou @si se propose d'effectuer un travail d'observation et de décryptage. Je ne sais pas combien de journalistes constituent la rédaction de Médiapart, mais je ne serais pas étonné qu'ils soient trois fois plus nombreux que sur notre @si... et je crois d'ailleurs que, malgré la subvention et la bonne tenue des abonnements de Médiapart, eux non plus n'ont pas encore atteint l'équilibre budgétaire. Mais c'est vrai qu'entre la presse papier, @si et divers autres médias payants, j'ai du mal à me dire qu'il faudrait budgeter encore près de 110 euros par an pour m'abonner à Médiapart.
D'après médiapart, ils sont à l'équilibre depuis le début de l'année environ. Il me semble qu'ils sont une trentaine en tout (journalistes, techniques ...).
Mediapart : le bilan réussi de nos ans (accès payant)
et
Médias en ligne : Pour ses trois ans, Mediapart s’offre un clône de Wikileaks
Ha, formidable, ne serait-ce (le fond mis à part) que pour servir d'exemple de modèle économique d'information sur le net, modèle qui manque encore. Avec un trentaine de salariés, c'est une sacrée performance... chapeau, et Merci Eric Woerth !
A propos d'Eric Woerth, il a été joliment allumé avant-hier au "Fou du roi" par Régis Mailhot
Très juste. Même Daniel Morin, pourtant très peu pourfendeur politique direct, ne l'a pas loupé non plus.
J'aurais bien aimé voir sa tête durant les deux chroniques.
Chronique de Daniel Morin
Daniel, pour renflouer, allez faire des crêpes au noir cet été sur la plage plutôt que de faire chier tout le monde à jardiner sur les forums.

Ou bien déménagez @si dans un paradis fiscal.
Heu ... la TVA, vous le la récupérez pas ? un truc m'échappe là, en tant que moi même petit patron ... le taux de TVA (qui est normalement neutre pour une entreprise, qu'il soit de 2.1, 5.5 ou 19.6 %) ne devrait pas impacter votre bilan.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Taxe_sur_la_valeur_ajout%C3%A9e
En même temps, une hausse de 0.50€ par mois couvre la tva à 19.6% (2.95 €HT+ 19.6% TVA ~ 3.5€), non ? Perso, payer 3.5€ à la place de 3€ par mois, ça ne me gène pas du tout.
Franchement, augmenter l'abonnement paraitrait raisonnable, et, comme (je suppose) la plupart des asinautes, je serait pret à le payer.
Le souci c'est que le tarif tres attractif, m'a convaincue de m'abonner la première fois, quand je n'avais pas idée du rapport qualités/prix du site. le rique n'est donc pas de perdre des asinautes, mais de ne plus en avoir de nouveaux, avec un tarif à 50 euros/ ans.
La solution: mettre en place un tarif premier mois(trimestre?) ou augmenter le nombre de parrainage possible.
vous devez revoir le tari d'abonnment et passer comme médiapart à 85E. je suis trés étonnée de voir un abonnment aussi bas la qualité de l'offre se doit de vivre durablement .Nous sommes devenus des addic de l'info faites à votre sauce .
alors proposez un autre tarif au plus vite .
Deux solutions pour sauver le site:
- Augmenter l'abonnement, passer à 40 ou 50 euros/an.
- Interdire à DS d'écrire sur DSK, avant qu'il ne se décrédibilise complètement.
Quel serait alors le montant d'un abonnement pour qu'@si devienne économiquement viable?
Intéressant de voir comment la variabilité entre bénéficiaire et déficitaire est forte. 180 000 de recette, pour une boite de la taille d'@si me semble excellent, et 60 000 de perte, dramatique. J'en conclus tout de même que le point d'équilibre, même avec une TVA inique, va bien finir par s'atteindre.

Enfin, si vous buvez la tasse, n'hésitez pas à appeller les contributeurs à la rescousse ponctuellement. On n'a pas envie de voir le site disparaitre, ça non !
En attendant que la TVA soit bien à 2,1%, allez-vous augmenter le tarif de l'abonnement?
merci pour les infos.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.