123
Commentaires

2000 corps en Colombie : crime de masse de l'armée, occulté par les médias ?

Les "hondurassiens" ont encore frappé. Petit groupe actif d'@sinautes, ces fidèles abonnés se définissent par leur intérêt très marqué pour les questions politiques en Amérique latine, et par leur étonnement toujours renouvelé devant le manque d'intérêt des médias français (dont @rrêt sur images) pour ces questions. Depuis une semaine, et ce post de Djac Baweur, les débats font rage dans nos forums autour d'une question. Pourquoi les journalistes occidentaux, qui ont largement traité la mort du dissident cubain Orlando Zapata Tamaya le 23 février, sont-ils restés muets devant une macabre découverte en Colombie : une fosse commune qui regrouperait 2 000 corps ?

Derniers commentaires

Pas eu le temps d'insérer CE LIEN dans mon post ci-dessus, Galanga...
Merci à Dan pour cet article, cela est du vrai journalisme: chercher, collecter, vérifier, et laisser chacun se faire une idée à partir du peu d'information vraiment disponible.

Si vous avez un peu de temps, je vous propose deux autres sujets:

- le silence sur le Déferlement de violences anti-chrétiennes perpétrées par des militants Hindous en Orissa, en 2008 (j'ai comme l'impression que si cela avait été perpétré par des musulmans on en aurait entendu parler pendant des jours...), alors que des choses comme la "blague" récente du Jesus à la bière et clope semble avoir beaucoup plus de succès (cherchez sur google)

- les propositions particulièrement troublantes du Dalaï Lama concernant ce qu'il mettrait en place si le Tibet acquérait son "autonomie significative", dont notamment:
1/ constitution soit disant démocratique qui l'air de rien stipule que le vote des lois est effectué non pas par le parlement, mais par le Dalaï lama seul, ce qui est une conception particulière de la démocratie (seul fois mentionné: dans Ce Soir ou Jamais, en toute fin d'une émission spéciale Tibet, il y a au moins 2 ans) ;
2/ il prône l'expulsion du Tibet de tous ceux qui ne sont pas résidents "depuis un temps considérable", en visant les Hans, ce qui ressemble quand même beaucoup à ce que Mugabe a fait au Zimbabwe, et il me semble que cela s'appelle une épuration ethnique.
3/ l'autonomie souhaitée porte sur tellement de domaines (cf. chap IV) que je me demande ce qu'il reste pour le différencier d'une indépendance, à part le mot utilisé.
Bonjour Dan,

Merci pour ce papier très intéressant.
Une question : est-ce vous ou DS qui avez écrit titre, sous-titre et chapô ?
Je viens de voir un reportage sur le Niger, après le coup d'état... au journal d'Arte...
Un long sujet, qui tentait de comprendre et nous faire comprendre...
J'avais mis un lien dans un discussion récente sur un article concernant le risque d'homogénéisation/simplification de la pensée (les 4 fausses idées sur la révolution numérique, paragraphe 3):
http://www.internetactu.net/2010/01/06/danah-boyd-ce-quimplique-de-vivre-dans-un-monde-de-flux/

Je reviens là dessus à propos de cet article et des honduraciens outragés par la teneur de l'article. A force vivre uniquement dans un flux d'information Acrimed/Monde Diplomatique, ils en arrivent à devenir une caricature identique à ceux qui à droite ont été biberonné par Le Figaro/TF1. Asi doit être pour moi un obstacle à ce risque d'homophilie: ne chercher que les opinions qui vont dans son sens est l'opposé d'un modèle démocratique.
Asi n'est pas là pour faire une enquête que d'autres journalistes n'ont pas fait, il est là pour casser ces clivages extrême-gauche/extrême-droite dans lesquels certains nous demandent de choisir en nous montrant ce que ces clivages entraîne de simplification. Cet article est pour moi un très bon exemple du travail qu'ASI doit faire.
Merci.
Bonjour,

J'ai du mal à croire qu'il existe une omerta généralisé sur certains sujets pour raison d'intérêts croisés, économiques, politiques ou militaires. Quelques journaux ou chaînes de télévision ont bien par le passé laissé dans l'ombre quelques informations gênantes pour eux ou leurs amis mais cela n'avait jamais un caractère universel et quelque part au moins un grand média "opposé" abordait le sujet.
J'aurais plus tendance à penser que les journalistes, par paresse, manque de temps ou manque de formation se repose sur des lobbyistes de l'information pour leurs trouver des sujets comme d'autres comptent sur l'opinion publique et des groupes de pression pour rédiger de nouvelles lois.
Ainsi, Reporters sans frontière va nous faire un battage de mort autour des dissidents cubains, et zou, une info qui passe. Telle association avec pignon sur rue va s'offusquer d'une phrase ou d'un fait divers qui les concernent vaguement; elle va alerter la presse et hop, une première page. Au final, les sujets orphelins ou dont les défenseurs sont peu connus n'aboutira à rien parce que creuser coco, ça coûte cher quand on est pas sûr de ramener du publiable. Il leurs faut du dossier bouclé, des noms à contacter, des portables à appeler, des témoins prêts à s'épancher et qui acceptent d'être appelés par leur prénom : "Daniel, boulanger à Fleur-lès-miguette" ou "Jeanne, retraitée de l'éducation nationale".
Bien sûr si une associations "d'hondurassiens" déniche un "Manuel, caporal de la milice" ou une "Ximena, fille d'un disparu" ça pourrait le faire si ce n'était pas si loin.

Je ne crois pas qu'il soit question d'un manque d'intérêt, un charnier ça pose son article quand même. C'est juste qu'il faut fouiner un peu sur un sujet dont les connaisseurs ne sont pas légion et sur lequel les associations spécialisés sont des krills de la mer médiatiques.

Ici il a fallu pas mal de pression pour que ça sorte mais le vrai sujet c'est pourquoi ce silence ?
Est-il si difficile d'attraper au coin d'un buffet de cocktail mondain des journalistes pour les faire parler sur cet absence d'intérêt ? Sans fioritures ni justifications maladroites. Peut-être quelques uns oseraient-ils après trois verres nous donner des " R'hain à fout'e " ou des "J'y pige qu'd'alle". J'ose espérer quand même que d'autres ont de vrais raisons et comme je n'en conçois pas de déontonlogiquement justifiables je pressens le scoop.
"Pas si simple", donc on n'informe pas, on n'enquête pas ?
C'est comme l'économie, les finances, c'est "compliqué". Les gens ont des difficultés pour comprendre,
alors on fait l'impasse, hein ?
http://films.nfb.ca/the-coca-cola-case/
hum ça sent bon le syndicaliste fumé
J'attends la suite de l'enquête avec impatience.
Gros problème Dan : après avoir lu votre article je m'aperçois que je m'y retrouve encore moins. Alors la fosse commune de La Macarena, charnier ou cimetière improvisé ? La différence est de taille il me semble.
1) sur les faits allégués : une traduction française de l'article de Publico sur le site Investig'action : http://www.michelcollon.info/index.php?option=com_content&view=article&id=2546:une-fosse-commune-contenant-2000-cadavres-est-decouverte-en-colombie&catid=6:articles&Itemid=11
2) sur le rôle d'ASI : si on se rappelle Timisoara, on est quand même surpris du silence radio sur cette affaire. D'où l'intérêt d'une émission sur le traitement médiatique en France (et ailleurs?) de l'actualité latino-américaine. Oui, je sais, je l'ai déjà demandé (avec d'autres); je suis un peu monomaniaque.
Mais d'ores et déjà : merci Dan!
A F.VERREAUX ....Qui est petit ? J e ne comprends pas votre commentaire .
Merci Dan Israel pour ce compte-rendu .
Pourquoi à votre avis la presse française et européenne en général ,ne donne jamais les informations sur la Colombie avec son lot d'assassinats en tout genres ????.Pourtant dans la vraie PRESSE chaque jour de vrais journalistes font leur métier ...celui d'INFORMER.
MAIS MOTUS car de choses graves se préparent ....et il n'est pas question de faire de l'ombre à nos amis étasuniens.
VOUS ETES UN PETIT HOMME, MONSIEUR,et cela m'attriste.
Dans ce monde basé sur le mensonge permanent la propagande à remplacé le journalisme ...je salue, vous et votre conscience.
Un penseur libre
Haaa, Dan, you are my heroe.
Voilà, ça c'est du @si.
On remet en question, on interroge, on creuse. Et pas sur du buzz spectacle.
Merci.

Bon, et reste à voir ce que peut en dire M.Lemoine, maintenant.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.