2000 corps en Colombie : crime de masse de l'armée, occulté par les médias ?
article

2000 corps en Colombie : crime de masse de l'armée, occulté par les médias ?

Le Monde Diplo accuse. Mais ce n'est pas si simple.

Réservé à nos abonné.e.s
Les "hondurassiens" ont encore frappé. Petit groupe actif d'@sinautes, ces fidèles abonnés se définissent par leur intérêt très marqué pour les questions politiques en Amérique latine, et par leur étonnement toujours renouvelé devant le manque d'intérêt des médias français (dont @rrêt sur images) pour ces questions.

Depuis une semaine, et ce post de Djac Baweur, les débats font rage dans nos forums autour d'une question. Pourquoi les journalistes occidentaux, qui ont largement traité la mort du dissident cubain Orlando Zapata Tamaya le 23 février, sont-ils restés muets devant une macabre découverte en Colombie : une fosse commune qui regrouperait 2 000 corps ?

Ces corps sont présentés comme ceux des victimes de l'armée et des milices paramilitaires. D'où vient cette information ? Est-elle exacte ? Nous avons tenté d'en remonter le fil.

La Colombie ? "Il ne s’y passe rien qui puisse retenir l’attention." L'ironie est mordante. A moins qu'il ne s'agisse de rage. Le 26 février, dans un billet de la "valise diplomatique", le blog du Monde diplomatique, Maurice Lemoine, rédacteur en chef du mensuel, revient sur la mort, très largement couverte par la presse internationale, du dissident cubain, après quatre-vingt-cinq jours de grève de la faim. S'il juge "parfaitement légitime" que cette mort soit rela...

Il vous reste 95% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.