Le virus, bac blanc de la crise climatique
Votre attention s'il vous plaît !
Votre attention s'il vous plaît !
chronique Vidéo

Le virus, bac blanc de la crise climatique

C'est un grand pas : depuis la dernière chronique de Jean-Lou Fourquet, les autorités sanitaires ont pris la mesure de la gravité de la pandémie, et ont trouvé une manière d'en exprimer la dimension exponentielle : "le nombre de cas déclaré double tous les trois jours", a déclaré Jérôme Salomon, directeur général de la Santé. Reste un obstacle à la prise de conscience générale : le retard des chiffres sur la réalité. Du fait des périodes d'incubation, la pandémie a toujours dix jours d'avance sur la perception que nous en avons. Décalage qui rappelle la crise climatique. Sauf que dans ce cas, la "période d'incubation" du réchauffement est de 10 à 40 ans. C'est en ce sens, que la pandémie peut être vue comme un "bac blanc" de la crise climatique.


Quelques références

- La vidéo "Arithmétique, population et énergie" (à prendre avec des pincettes car très malthusienne)

Pour ceux qui veulent comprendre d'où sort le fameux 70


Les 3 meilleures sources de données et de graphiques sur le CoronaVirus :

Politologue.com : beaucoup de graphiques différents par pays

Worldometers : par pays et possibilité de switcher en graphiques logarithmiques

- Le compte twitter de John Burn-Murdoch qui fait des graphes intéressants, comparaison épidémie par pays en échelles logarithmiques pour le Financial Times



Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.